La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une âme bienfaisante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Law
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/01/2016

MessageSujet: Une âme bienfaisante   Lun 11 Sep - 0:57

La guerre continuait toujours autant de dévaster la capitale solaire, et à quelques kilomètres seulement du palais royal, toujours protégé par son écran de protection à la forme pyramidale, plusieurs bombardements pouvaient se faire entendre. Au rythme infernal de ces salves, on pourrait penser que les auteurs de ces tirs tentent éperdument de canarder une cible mouvante qui échappait à un cruel destin. Et c'était bel et bien le cas. Kula s'enfuyait à toute allure d'une patrouille de dragons blancs qui balançaient multiples salves magiques, mais en vain, tellement l'apprentie kunoichi était aussi vive que le vent. Encore plus incroyable, elle tenait sur son dos une pauvre gamine sans défense, qui s'accrochait sans faiblir au tissu de la tenue de sa bienfaitrice.

- Tiens bon, ma petite ! On va s'en sortir. Je te le promets, crois en moi !

La préadolescente poussa un léger gémissement dans le but de faire comprendre à sa protectrice qu'elle l'avait bien entendue, et qu'elle croyait en elle. Mais au fond, elle n'était pas si rassurée que ça. Elle voyait bien que Kula fatiguait, et il était compréhensible qu'elle ait une peur bleue des dragons blancs. D'ailleurs, cette patrouille d'environ une dizaine d'individus, incapable d'attraper une jeune femme et une petite fille sur son dos, commençait à réfléchir sur la suite des opérations.

- Arrêtez de faire feu ! Nous ne devons pas abattre cette gamine sur son dos ! Les consignes étaient pourtant claires ! Nous devons tuer les habitants de la capitale que si ils cherchent à se défendre ! Interceptez là !

- As-tu oublié qui donne les ordres, ici ? Non, nous allons les buter toutes les deux ! Qu'est ce que les pauvres gênes d'une gamine sans défense pourraient nous apporter ? Oh et puis, comme vous êtes des incapables, je vais m'en charger moi-même !

L'homme qui venait de parler avec une voix légèrement hystérique, avait une capuche sur la tête, et était borgne. Il avait des cheveux gris, et la seule chose qui pourrait caractériser l'expression de son visage, c'était la perversité. Il fixait Kula et l'enfant s'enfuir tout en se léchant les lèvres. Il semblait aimer jouer au jeu du chat et de la souris. Il leva la main vers les cieux étoilés, et une pluie d'étoiles filantes tombèrent un peu partout, au hasard, sur les environs, éclatant plusieurs bâtiments et tuant probablement plusieurs innocents. Peut-être même bien qu'il avait également touché des alliés, mais il semblait s'en foutre complètement. Il était donc pertinent de dire qu'il avait un grain de travers, cela allait de soir. En tout cas, il était parvenu, avec ses salves tirés comme un acharné, à bloquer le passage de Kula, qui, effectivement, était essoufflée. Puis, comme dans un mirage, l'immonde individu apparut derrière Kula.

- Argoth, commandant de la 2eme division des dragons blancs, blablabla. Bon, vous avez fait vos prières ?

- Qu'est ce que vous nous voulez ? Pourquoi vous tenez tant que ça à nous empêcher de quitter cette ville ?

- Que vois-tu autour de toi ? Des bâtiments qui s'effondrent ? Un torrent de flammes ? Une ville à l'agonie ? Moi, je vais te dire ce que je vois. Le terrain de jeu idéal pour jouer chasser les souris qui ne sont pas sages !

- Vous... vous êtes malade ?

- Bah quoi ? Je te propose de t'amuser avec moi ! Tu devrais être ravie ! La guerre te déprime ? La vue du sang t'écœure ? Alors jouons ensemble ! Comme je suis bon sportif, je te laisse dix secondes pour fuir. Pas neuf secondes, ni onze secondes ! DIX ! Allez, cours, cours ! Petite souris ! UN ! DEUX !

Au lieu de chercher à comprendre ce qui ne tournait pas rond chez cet homme, Kula commença à détaler comme un lapin, toujours la jeune fille sur son dos. Combattre n'était pas dans ses plans, elle voulait juste fuir, courir, partir très loin de ces enfoirés qui s'amusaient avec elles. Mais elle doutait réellement qu'elle pourrait fuir éternellement. Quand à l'ignoble individu nommé Argoth, il n'attendit même pas la fin du décompte pour agir. Il tendit la main en avant, et quelques secondes plus tard, quelque chose de surprenant se produisit. Les bâtiments aux alentours devinrent poussière d'étoiles. Cette même poussière d'étoile fut aspiré par la main droite du dangereux dragon blanc, et après un gémissement assez strident de sa part, l'homme envoya une technique qui avait la forme particulière d'un cerceau blanc. Cet anneau atteignit les deux jambes de Kula qui tomba au sol, sur le ventre, amortissant la chute de la gamine par la même occasion. Eprise d'une horrible douleur, comme si ses deux jambes avaient été tranchées, Kula resta au sol, voyant ce fou à lier s'approcher doucement de sa victime.

- Alors, petite souris ? C'est déjà fini ?

- Mais bon sang, pourquoi faites vous ça ? Qu'est ce que vous avez à gagner en vous en prenant à une pauvre enfant sans défense ? Je pensais qu'il y'avait une lueur d'honnêteté chez vous, dragons blancs, surtout en observant Eltia. Mais vous, vous semblez prendre du plaisir à nous chasser ! Pourquoi ?

- Parce que j'ai observé comment Eltia s'est fait défoncer la nouille, et il est hors de question que je me frotte à cette barge aux cheveux roses. Elle, elle rencontrera son maître dès que Seto en aura fini avec ce bouffon de roi ! On m'a d'ailleurs assigné la stupide mission de... survivre ! Sérieusement, quelle emmerde ! Alors, pour passer le temps, je m'amuse à chasser les faibles souris de ton genre ! Le jeu sera terminé une fois que je vous aurai toutes les deux butés !

- Vous voulez... nous tuer ? Je peux comprendre pour moi, mais cet enfant. Qu'est ce qu'elle vous à fait ?

Kula tentait tant bien que mal de se relever. Elle se redressa sur le côté, et serra fort dans ses bras la jeune fille qui était tout aussi handicapée aux jambes que sa protectrice.

- J'ai croisé sur le chemin plusieurs soldats lunaires qui tenaient captifs des centaines et des centaines de citoyens solaires ! Pourquoi cette petite fille devrait mourir ? Hein ? POURQUOI ?

- Pourquoi ? C'est simple ! Les hommes deviendront des sujets de tests pour le sang noir. Les femmes, avant tout, serviront à augmenter les rangs de notre clan de façon naturelle. On va les utiliser comme récipient à sperme, afin de faire émerger les graines qui assureront le futur du clan ! De nouveaux nés aux gênes de dragons ! Voilà comment ces faibles citoyens font pouvoir nous rendre ce qu'ils ont acceptés qu'on nous vole ! Les gamins, en revanche... héhéhéhé... comme ils servent à rien, autant les brûler à petit feu ! Hahahahaha !

- Espèce de monstre !

Kula suffoquait, tandis que la jeune fille commençait à pleurer à chaudes larmes, le visage enfonça au niveau de la poitrine de la kunoichi en herbe.

- Hein ? Faut que t'acceptes un peu la réalité, ma petite souris ! Les enfants seront toujours incompatibles au sang noir, et on est pas des pédophiles. Et puis, ses parents doivent déjà être morts ou captifs à l'heure qu'il est. Elle ne les reverra plus ! Elle va probablement nous haïr avec l'âge ! Alors, autant lui trancher la gorge avant qu'elle devienne une nouvelle bâtarde qui souhaitera la mort de ceux qui contrôlent son avenir ! HAHAHAHAHAHA !

Soudain, devant le rire enjoué de cet Argoth, Kula, qui n'avait aucun mot qui lui sortait de l'esprit, se releva, affrontant la douleur jusqu'au bout. Une fois debout, un miroir de glace se forma derrière elle.

- Pardonne moi, ma petite ! Mais je n'ai pas le choix...

Le miroir s'illumina et en un éclair, la petite fille disparut. Ou plutôt, elle devint le reflet du miroir derrière elle. Paniquée, on pouvait l'apercevoir frapper du poing pour montrer qu'elle voulait s'échapper du miroir. Elle hurlait et pleurait, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle souhaitait probablement rester auprès de Kula, persuadée qu'elle allait vite devenir la proie de ce dragon enragé.

- Qu'est ce qu'il y'a ? Tu veux te battre ? Remarque, une souris qui tente de se défendre, ça ne peut que rajouter du piment au jeu.

- Comment pouvez vous être aussi insensible aux sentiments de cette gamine ? Je pensais au début que vous étiez que des victimes, dont Azelia a joué sur la perte de vos prédécesseurs pour vous manipuler ! Mais même au sein de l'armée lunaire, je n'ai jamais vu autant de perversion, de vice et de rage dans les yeux de quelqu'un. Vous êtes pire qu'une bête ! Vous n'êtes qu'un démon ! Vous salissez l'honneur de votre clan ! Pas étonnant que vous n'avez que des ennemis !

- Bouhouhou, je suis si méchant ! Je vais verser une larme !

- Je ne vous laisserais pas faire du mal à cette enfant ! Elle a perdu ses parents, elle est seule et anéantie ! Mais tant qu'il y'a de la vie, il y'a de l'espoir, et je ferais tout pour que cette petite fille puisse vivre pour un jour retrouver le bonheur que vous lui avez arraché, bande d'ordures !

Malgré que Kula était de nature calme et bienveillante, la rage pouvait se lire dans ses yeux devenus rouge sanglants. Elle semblait haïr du plus profond de son âme cet Argoth pour ses propos indécents. Elle laissa échapper un cri strident, accompagné d'une tempête de glace qui était de la même nature que celle qui avait aidé Iris face à Eltia. A la fin de la tempête, le champ de bataille avait fait place à une patinoire pourpre. On pourrait penser à un champ de lavande, mais sans la lavande. D'ailleurs, la tempête avait pu également attirer l'attention de deux personnes qui justement cherchaient Kula. Cette technique avait donc pour but également d'attirer les renforts. Kula n'avait pas utilisé la télépathie pour communiquer avec eux, car elle ne connaissait fichtrement pas sa position, et avec ce cinglé argenté à ses trousses, elle ne pourrait pas rester longtemps sur place. Au moins, ici, l'on pouvait avoir un large aperçu de la position globale de la kunoichi. Il ne restait plus qu'à vérifier si Argoth a été emporté par la technique, mais hélas, il flottait dans les airs, au dessus de la patinoire, les bras croisés.

- Hahahahahaha ! Loupé ! Essaye encore ! Hahahahaha ! Si tu te demandes pourquoi, j'ai simplement le pouvoir de transformer tout ce que je désire en poussière d'étoile. J'ai eu le temps de métamorphoser la moitié de ta glace pour ensuite l'absorber, et enfin, pour me protéger du reste de ta technique. Et tu sais quoi ? Histoire de te foutre davantage les boules, je vais utiliser ce que j'ai aspiré pour te le renvoyer.

Argoth, dont le corps brillait déjà comme un sapin de Noël, renvoya toute l'énergie accumulée en un monstrueux Burst Stream. Il était clair que ce n'était pas seulement elle qui était visée, mais la gamine également. Et il était bien trop tard pour invoquer un nouveau miroir de glace pour renvoyer l'attaque, d'autant que Kula n'était pas une experte en la matière comme son alter ego au sang noir. Elle croisa les bras diagonalement, et encaissa directement l'attaque. Les dents serrés, elle tentait de lutter ardemment contre le Burst pour protéger la jeune fille, au point que sa mâchoire pourrait se briser à ce stade.

- Iris m'a confié la responsabilité de cette petite fille. Elle m'a fait confiance. Je dois la protéger... Je dois...

Kula tenta de repousser le Burst. Elle tenait bon jusqu'à présent. En quelque sorte, elle était presque surhumaine grâce à ses sombres origines, mais cela était insuffisant pour lutter contre la pression d'une vague déferlante bien façonnée. Néanmoins, Kula avait réussi son coup. Elle avait amorti pleinement, à elle seule, le rayon et la jeune gamine était saine et sauve. Mais elle paniquait toujours plus fort, frappant du poing depuis son reflet où elle était captive pour sa plus grande sécurité. Et il y'avait de quoi stresser, puisque Kula tomba raide morte au sol après avoir encaissé une telle décharge d'énergie.

Evidemment, l'ignoble dragon blanc s'avança, la langue léchouillant ses lèvres, vers ses deux victimes. Il s'apprêtait à marcher sur Kula comme un vulgaire paillasson. Puis, il tendit la main vers le miroir flottant, preuve qu'il voulait s'en prendre désormais à la gamine. Mais alors qu'il s'avança lentement vers sa proie, il sentit deux mains retenir sa jambe droite.


- Lâche moi, pouffiasse...

- Ne la touche pas... Tu m'entends ? Même... à moitié morte, je t'empêcherais de nuire à cette petite fille...

- Ne me tente pas !

Frénétiquement, Argoth donna plusieurs coups de pieds au visage de Kula avec son autre jambe toujours libre, mais la jeune femme refusait de lâcher prise. Néanmoins, cela excita toujours plus la gamine qui devait probablement s'exploser la voix à l'intérieur de son miroir. Tout ce qu'elle voyait était probablement en train de la traumatiser. Et Argoth semblait prendre plaisir à troubler l'esprit de la gamine. Il décida donc de pimenter la scène. Après tout, rien ne l'obligeait à se presser. Il avait juste à tenir en vie la barrière protectrice qui enveloppait le château jusqu'à ce que Seto finisse. Au bout du dixième ou onzième coup de pied vers le visage de Kula, elle lâcha prise. Argoth pointa du doigt les deux bras de Kula, et tira un léger faisceau de lumière qui transperça ses deux bras. Kula souffrait, et ne pouvait plus bouger les bras. Elle était à bout. Mais jusqu'au bout, elle voulait lutter. Incapable de se lever, ni de bouger son corps, elle eut un réflexe assez instinctif de lever légèrement la tête, et de mordre le tibia d'Argoth.

- AAAAAAAAAAH ! Sale chienne ! Lâche moi ! Lâche moi tout de suite !

Mais comme un animal, et sous une scène assez triste et pathétique, Kula continuait de tenir la jambe d'Argoth entre ses dents. Mais évidemment, ses dents n'étant pas en acier, elle lâcha prise et Argoth, fou de rage, donna un énième coup de pied au visage de la pauvre femme.

- Grosse pute ! Tu m'as mordu jusqu'au sang ! Connasse ! T'sais quoi, tu m'as tellement foutu la rage que j'ai besoin de me détendre ! J'ai aucunement envie d'attendre qu'on soit de retour dans notre base pour me vider les couilles sur nos prisonnières. Alors je vais me défouler sur toi, vu que tu sembles avoir une belle grande bouche de suceuse, hum ? Et puis, avec tout le chaos qui règne ici, personne ne s'arrêtera devant une parfaite inconnue qui se fait violer par un envahisseur

- Non, je vous en prie... Pas devant cette enfant.

- Hein ? Tu m'as pris pour qui ? Je voulais te tirer par les cheveux jusqu'à une sombre ruelle bien isolée pour te sauter ! Quoique, tu m'as donné une petite idée, hahahaha ! Je vais t'arracher les vêtements un à un devant elle. Ca la traumatisera pour de bon ! Elle comprendra, avant de crever, qu'elle a pas de bol d'être née faible ! Hahahahaha !

Argoth se positionna au dessus de sa victime. Il arracha le bustier de Kula pour dévoiler sa frêle poitrine qui était sans défense. Il appuya fort avec ses deux mains pour les malaxer sauvagement, augmentant la sensation de souffrance et d'humiliation qui parcourait son corps.

- Hum, tu as la peau douce, j'adore ça !

Au moment où il allait poser ses lèvres sur celles de Kula, elle mélangea sa salive à l'intérieur de sa bouche, puis recracha le tout sur le visage de l'enfoiré qui pensait pouvoir profiter d'elle.

- Haaargh ! Tu veux jouer à ça ? CREVE ! CREVE ! CREEEEEEEEEVE !

Argoth commença à étrangler au sol Kula. Il serra bien fort au niveau de la gorge. Ses yeux commençaient à devenir complètement blancs. Ses jambes qui remuaient dans tous les sens finirent par devenir immobiles. La petite fille continuait de hurler silencieusement au sein de son miroir. Tout semblait foutu.

- Aaah.. Aahh... Law.... Scylla... Iris... Au... seco....

Argoth, ivre de folie en possédant ce corps féminin à sa merci, leva le bras dans le but de frapper le visage de sa victime. Une erreur, cependant, puisque une ombre noire se faufile derrière lui comme un éclair, et d'un seul coup, son bras droit vola à l'autre bout de la place.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH ! QUI A FAIT CA ??? QUI A FAIT CAAAAAAAA ?????

Argoth, désormais un bras en moins, se releva et se retourna pour voir une femme aux cheveux rouges, vêtue d'une armure légère de couleur noire, avec des ailes sur le dos, l'observer avec un regard n'indiquant qu'une seule chose: la rage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une âme bienfaisante   Mar 12 Sep - 23:40

Kula demeurait immobile, sur le sol poussiéreux de la capitale qui était au bord de l'anéantissement, réalisant difficilement ce qui venait de se produire. L'impitoyable main qui était en train de l'étriper sur le sol venait de la relâcher. Mieux encore, elle pensait entendre les cris de rage de son agresseur. Elle comprit que quelqu'un venait de la sauver. Les yeux à moitié clos, elle avait du mal à réaliser qui l'avait tiré de ce mauvais pas. Par contre, elle entendit soudainement les pleurs de la gamine qu'elle protégeait de cet immonde dragon blanc. Apparemment, dû à son épuisement, le miroir avait disparu, rendant donc la jeune fille vulnérable. Mais cela n'avait peut-être plus d'importance puisque l'agresseur semblait en position de faiblesse, un bras en moins.

Bref, Argoth pestait entre ses dents devant la personne qui était en face de lui. Même si elle semblait avoir une folle envie de tuer le dragon blanc, Scylla resta neutre et calme. Elle tourna d'ailleurs ses pupilles vers Kula et la jeune enfant. Iris n'était pas là, mais pour l'instant, la raison de son absence était le cadet des soucis de Scylla. En voulant protéger une gamine, elle semblait être devenue la proie d'un ennemi qui ne semblait plus se sentir pisser.


- T'es qui toi ? Qu'est ce que tu me veux ? Tu crois quoi ? Que je vais me laisser abattre face à toi et ton petit cul ? Hahahahahahaha ! Ce n'est qu'un bras, pouffiasse ! Ma main gauche suffira pour te REDUIRE EN POUSSIERE !

Argoth tendit la main gauche vers Scylla. Un sort de foudre, à la couleur blanche, fut lancé, et vu l'ampleur de la technique, Scylla pourrait effectivement être réduite en poussière si elle encaissait tout. Le sort était précis, rapide, prouvant que le commandant méritait sa place malgré son attitude des plus déplorables. L'explosion suite au choc fut grandiose, et Argoth se réjouissait déjà d'avoir puni efficacement la valkyrie. Sauf que quand le nuage de poussière se dissipa, elle demeurait intacte, la main tendue vers lui. Le pauvre suait tellement à grosse gouttes qu'il ne vit pas le symbole magique qui était dessiné à travers son gantelet noir.

- Tu... Tu... QU'EST QUE T'AS FAIS ? Hein ? POUFIASSE ! Me dis pas que t'es aussi capable d'absorber l'énergie magique qu'utilises tes adversaires ?

- Oui, sauf que dans ton cas, je l'ai simplement neutralisé. Je ne veux pas de ton énergie, tellement tu es faible et dégoûtant.

- Grrrrrrr... TU ME CHERCHES, GROSSE PUTE ?

Visiblement, Argoth ne savait pas que dire des gros mots. Il utilisa son seul bras disponible, s'en foutant royalement de son hémorragie, pour s'emparer d'un glaive à sa ceinture. Puis, hurlant toujours comme un malade mental avec un cri des plus aigus, il transforma, par son pouvoir, toute la glace pourpre qui restait au sol, en poussière d'étoile qui rejoignirent son corps et son arme. La taille de sa lame avait décuplée. Comme un sauvage, il se rua sur Scylla, et donna de très nombreux coups de glaive qui cognèrent sur l'épée à une main de la valkyrie.

- Allez ! Allez ! Alleeeeeeeeez ! LACHE TON ARME ! ALLEEEEEEEEZ !

Scylla reculait à petit pas, non parce qu'elle était acculée face à la force de l'ennemi, mais juste parce qu'il était trop agressif. Elle n'était pas non plus en difficulté, d'ailleurs, après une série de coups qu'elle bloquait sans trop forcer, Scylla soupira légèrement, puis effectua un rapide croche-pied pour faire tomber l'agressif dragon humanoïde. Une fois au sol, Scylla posa son pied droit sur la poitrine de l'individu pour le piétiner impitoyablement. Elle aurait pu se contenter de l'achever directement vu la posture engagée, mais Scylla ne comprenait pas quelle en était la raison, elle prenait un certain plaisir à écraser sous sa semelle cet homme. Et son regard traduisait davantage son envie de l'humilier.

- Haaaa... Haaaa... Qui... Qui t'as donné l'autorisation de me regarder de haut ? Tu es comme ces ordures qui ont pris de haut nos prédécesseurs parce qu'ils avaient le sang d'une race légendaire. Tu es comme ces humains qui ont tout démarré ! C'est de leur faute ! VOTRE faute !

- ...

- Quoi ? DIS QUELQUE CHOSE ! Tu me prends tellement de haut que tu refuses de me parler ? POUFIASSE ! VA CREVER EN ENFER, ESPECE DE PUTE ROUSSE !

Scylla ne répondait rien car il n'y avait rien à répondre à tout ça. Cet homme crachait tellement sa haine, qu'il n'avait toujours pas remarqué qu'il était en face d'une valkyrie, et donc, l'accusait à tort et à travers. Scylla aurait pu comprendre les dragons blancs si ils n'étaient pas aussi dégénérés comme cet Argoth. Voir une telle attitude provenant d'un heureux veinard qui ne sait même pas d'où proviennent ses gênes était d'une telle honte à ses yeux. Beaucoup d'humains prenaient peur en apprenant que Scylla était une valkyrie, et nombreux furent ceux qui souhaitaient son malheur, comme pour chaque race d'exception. Ce n'est pas pour autant qu'elle souhaitait actuellement la mort des humains. Quoiqu'il en soit, elle observait toujours ce psychopathe de haut, appuyant bien fort avec le pied pour écraser les poumons d'Argoth. Néanmoins, il utilisa son seul bras valide pour attraper le pied de la valkyrie. Puis, après un sourire assez pervers, il fit apparaître l'espace d'une seconde une forte lumière qui créa une détonation, emportant autant Scylla que le dragon. Lorsque l'épais nuage de fumée disparut, Scylla en ressortit presque indemne. Sa jambière droite avait éclaté en mille morceaux, laissant sans protection sa jambe jusqu'au pied.

- Tch ! Ou est-il ?

Scylla vit l'enfoiré foncer droit sur Kula et l'enfant, prêt à soit les prendre en otage pour coincer quelque peu Scylla, ou pour les étriper. Devant tant de lâcheté, Scylla était prise d'une volonté inébranlable d'en finir. Donc en ne voulant pas recommencer la même erreur, elle fonça à toute vitesse, battant des ailes pour gagner de l'élan, mais il était trop tard. Elle ne parviendrait pas à rattraper Argoth à temps. Sauf que...

- Hein ?

Les pieds d'Argoth étaient paralysés par plusieurs cristaux de glace, et étaient de couleur pourpre. L'on pouvait donc apercevoir que Kula avait, très faiblement, levé quelques doigts, non sans trembler. Scylla profita du dernier geste héroïque de Kula pour rattraper l'homme piégé.

- Vite ! Je dois prendre ma forme de dra...

- Petite ! Ferme les yeux !

Argoth fut définitivement interrompu car Scylla venait de le trancher en deux, comme une vulgaire tranche de jambon. La découpe fut effectué verticalement, histoire qu'on puisse bien voir l'intérieur du corps du dragon blanc désormais décédé.

- Navrée si je ne gaspillais pas ma salive, mais j'ai voulu rendre service au silence que tu as littéralement violé avec ta voix abominable et tes insultes de macaque !

Devant la brutalité de la scène, ou plutôt, de tout ce qui venait de se dérouler sous ses yeux et oreilles, la petite fille pleurait sans arrêt. Scylla vérifia d'abord que Kula se sentait bien. Elle avait de multiples hématomes au visage, et les deux bras perforés. C'est encore un miracle qu'elle puisse bouger les doigts à ce stade. De plus, elle reprenait très lentement son souffle, venant à peine de se faire étrangler.

- Kula ! Kula ! Est-ce que tu m'entends ?

- Scy... lla...

- KULAAAAAAAAAA !

Law arriva à son tour, et lui qui semblait toujours détendu et posé, tremblait de tout son corps en voyant l'état de son ami. Il se jeta sur elle pour la prendre dans ses bras, comme pour s'excuser d'avoir accepté qu'on la laisse se débrouiller loin de lui. Il vit que sa tenue était arrachée et sa poitrine à découvert. Il couvrit Kula avec son propre manteau, et fit une rapide vérification des multiples parties du corps où Kula avait subi des dommages. Pendant ce temps, Scylla vit, depuis sa position, quelque chose qui changea.

- La pyramide de lumière. Elle vient de disparaître. Iris aurait-elle trouvé un moyen d'accéder au château du roi ?

- Scylla ! Elle est complètement hors combat désormais ! Ou est Iris ? OU EST ELLE ???

- Calme toi, Law. Et ne crie pas comme ça ! Il y'a une enfant juste là, je te ferais remarquer !

- Me calmer ? ME CALMER ? Kula aurait du rester avec nous depuis le début ! Pourquoi tu l'as envoyé avec cette parfaite inconnue ? Hein ? Comment peux-tu faire confiance aussi facilement au premier venu ? Il ne t'arrive jamais de te méfier avant d'ouvrir la porte à la moindre personne qui prétend avoir des origines de ton monde ? Cette Iris, peut-être bien qu'elle est sincère quand elle dit qu'elle veut t'aider dans ta quête, mais elle s'en tape des mortels, exactement comme toi jadis ! Et tout le monde n'est pas aussi ouverte d'esprit que toi ! Réveille toi, Scylla ! Pourquoi est-elle absente alors que tu lui as clairement demandé de faire équipe avec Kula pour désactiver cette pyramide ?

- Law, je comprends ta frustration, mais regarde au loin, vers la direction du nord. La pyramide vient justement de disparaître, depuis que ce malade a quitté le monde des vivants. Alors je pense que Kula avait une bonne raison de se frotter à ce type !

- Peut-être bien, mais cela ne justifie pas le fait que Kula est SEULE ! Et elle est de très loin la plus faible de nous quatre ! Elle n'aurait jamais dû se séparer de son alliée du moment ! Alors si on retrouve Iris, libre à toi de fermer ta bouche et de laisser couler ! Mais moi, immortelle ou pas, j'aurais deux mots à lui dire, et si elle se tire, grand bien nous fasse ! On a monté ce projet à trois ! Ne l'oublie pas, et...

- Non, Law, je t'en prie, laisse Iris en dehors de tout ça...

- Kula, je t'en prie, ne parle pas !

- Si, laisse la s'exprimer ! C'est souvent lorsque l'on échoue pendant une bataille, qu'on ressent une pressante envie de lâcher du lest ! Et cet instant, il ne faut pas le gâcher.

- Law, sans Iris, je ne serais plus de ce monde. Je n'ai été à la hauteur pour aucune des situations que j'ai rencontré pendant cette bataille. Elle m'a sauvé la vie, alors que j'ai lâchement pris mes jambes à mon cou quand j'ai vu cette petite fille m'appeler à l'aide. C'est elle qui l'a ramassé alors qu'elle était au seuil de la mort. C'est elle qui l'a protégée, et c'est également elle qui me l'a confiée, en me confirmant qu'elle avait pleinement confiance en moi. Iris possède un très bon fond. Tout comme cet Argoth, elle a peut-être une part d'elle qui déteste les mortels, mais elle reste quelqu'un qui ne tourne pas le dos à ses alliés. Alors, ne lui dis rien, Law. Je t'en prie...

... Scylla, je suis épuisée par cette guerre. Je suis fatiguée de voir tant de violence et de haine. Je n'en peux plus... Je ne suis pas faite pour lutter comme toi. Je voulais simplement... être heureuse avec toi et Law. Je rêve d'une vie paisible, où je n'aurais pas sans arrêt peur pour vos vies. Vous êtes tellement précieux pour moi, qui n'aies pas de famille. Alors... même si je savais que tout était joué d'avance pour moi, j'ai quand même souhaité vous suivre, parce que je ne pouvais rester là, assise, à attendre votre retour. Je voulais tant vous accompagner, pour que vous soyez fiers de moi...


- Ne t'en fais pas, Kula. Je suis parfaitement fière de toi ! Tu as lutté contre tes peurs, jusqu'à même aller à me désobéir. Tu as du cran, Kula. Tu vas pouvoir te reposer, désormais. On prend les choses en main ! Quand à toi, Law, je suis davantage persuadée que nous pouvons croire en Iris. Mais si, malgré tout, il s'avère que j'ai eu tort, alors... libre à toi de m'abandonner, à cause de ma légendaire naïveté. Je ne te retiendrais pas.

Law ne répondit rien, encore sous le choc devant l'état de Kula qui le rendait quasiment muet. Il vit un léger sourire coincé dépasser de la mèche de cheveux de Scylla, mais il réalisa instantanément que Scylla était encore plongée dans un état d'amertume qui la caractérisait assez souvent. Scylla le gardait pour elle, mais une part d'elle refusait encore, au fond, d'impliquer d'autres personnes à sa quête. D'où son refus de s'allier à Iris la première fois, et son choix de dissoudre son ex-guilde. Mais est-ce que ce désir absolu d'être seule au monde avait vraiment disparu ? Quoiqu'il en soit, voir Kula être blessée pour sa pomme la dégoûtait. Elle ne parvenait toujours pas, dans son esprit, à nettoyer cette impression d'être un échec, qui n'apporte que le malheur partout où elle passe.

- Pendant encore combien de temps vais-je causer des problèmes à mon entourage ? Si je continue comme ça, il faut mieux, effectivement, que CETTE personne ne me rencontre jamais...

Mais Scylla laissa ses doutes de côté. Il était temps de partir pour le château du roi, afin de stopper Seto. Sauf qu'il restait encore un détail de taille, voire deux, à régler. Kula devait être mise en sécurité, ainsi que la petite fille qui restait au sol, sans se lever, les yeux trempés.

- Bon, il va falloir trouver une solution pour toi, ainsi que pour cette enfant. Elle risque de nous ralentir si nous la gardons à nos côtés. C'est pour cela que j'avais bien insisté sur le fait de ne pas ressentir le besoin d'aider la population en danger et de nous concentrer sur notre objectif. Mais... Je ne peux blâmer ton acte, ainsi que celui d'Iris, par conséquent...

Scylla, de ses 1 mètres 70, observa la fragile petite fille qui se recroquevilla sur elle-même. Visiblement, elle avait peur de la valkyrie. En même temps, elle était imposante, tant sur sa voix, que sur ses actes. Voyant qu'elle tremblait comme une feuille, Scylla s'accroupit devant elle, laissa échapper un mignon petit sourire, et commença à caresser une soyeuse petite mèche de cheveux sur son crâne, histoire de la détendre.

- Bonsoir, ma petite. N'aies pas peur ! Je ne te veux aucun mal. Je suis une amie des deux jeunes femmes qui t'ont secouru. Ce qu'on va faire, c'est qu'on va te garder à nos côtés pour te protéger. Et dès que nous trouverons d'autres enfants comme toi qui ont été secourus par les gentils soldats chargés du maintien de la paix dans cette ville, alors tu seras totalement en sécurité. Je te promets que tout va bien se passer. Me fais-tu confiance ?

Timidement, la jeune fille remua la tête de haut en bas.

- Tu as les jambes cassés ? Tu ne peux plus te lever ?

Cette fois, c'est de gauche à droite qu'elle remua la tête.

- Bien, Law, première étape avant de rejoindre Iris et poursuivre notre mission, trouver une patrouille solaire chargée de protéger et évacuer les citoyens. En espérant clairement que nous ne sommes pas arrivés trop tard.

- L'armée solaire est vaste. Ne partons pas négatif !

- Je vais d'abord contacter Iris, pour lui faire un bilan de la situation maintenant que la barrière pyramidale a été effacé. Iris, peux-tu m'entendre ? C'est Scylla ! Peux-tu me confirmer ta position ? Nous sommes sur le chemin de la place du palais royal, mais Kula est gravement blessée. Nous nous occupons de l'évacuer en lieu sûr, avec la jeune fille qu'elle protégeait. Tiens bon en attendant !

Ni une, ni deux, Scylla reprit sa forme basique, pour pouvoir poser la jeune fille sur son dos dont les ailes noires avaient disparues, et également histoire que ses deux pieds soient chaussés. Law fit de même avec Kula. Dix minutes s'écoulèrent, où l'espoir commençait à disparaître. Scylla et Law passèrent leurs temps à esquiver les ordres lunaires et les dragons blancs, et dès qu'ils croisèrent des soldats solaires, ils étaient nettement trop occupés à se battre pour prendre en charge deux malheureuses blessées. C'était un enfer pour Law qui grognait dans sa barbe.

- Mais quelle bande de bras cassés ! C'est désolant !

- J'avoue que l'armée va de plus en plus mal. Pas étonnant qu'à l'époque, on m'a engagée direct pour rétablir l'ordre, avec mon tempérament en acier trempé. Attends, Law. Regarde, un soldat !

- C'est qu'un gamin, probablement une bleusaille ! Il va trembler devant la vue du sang sur les plaies de Kula, c'est une évidence même !

- SOLDAT ! PAR ICI ! NOUS AVONS DEUX BLESSES !

- Ou... Oui ! J'arrive !

- Tu tombes bien, il faut évacuer ces deux personnes en lieu sûr ! Tu peux nous aider ?

- Vous savez, je ne suis qu'un apprenti ! Je ne vais pas vraiment pouvoir faire quoi que ce soit pour ces deux blessés. Je...

- Et bah voyons !

- On ne te demande pas de les prendre en charge directement, on te demande si tu sais où se trouve l'unité de sauvetage la plus proche. Ils feront le nécessaire eux-mêmes !

- Ah, et bien, justement, on m'a appelé en renfort pour soutenir le bataillon de la 5eme division qui se dirigeait vers la place du château. Ils sont environ trois cents hommes. Cependant, j'ai été ralenti par une horde de démons lunaires, et j'ai perdu la trace de mes compagnons. J'ai un mauvais pressentiment. Parmi l'ennemi, il y'avait un colosse d'au moins trois mètres de haut. Ils ont probablement été piétinés. Ah, et maintenant que je suis seul comme un bleu, je suis totalement paumé, je ne parviens pas à retrouver le chemin qui même au point de rendez-vous !

- Malgré ta maladresse, ta présence nous sera extrêmement profitable ! Je connais le chemin. Viens avec nous. Trois cents hommes, c'est parfait pour traiter le cas de ces deux jeunes filles.

- Mais... qui êtes vous, si je puis me permettre ? Vos visages, ils me semblent familiers.

- Probablement sur les avis de recherche que vous utilisez grâce aux arbres que vous dé.... OURF !

Law sentit le genou de Scylla s'enfoncer au niveau des reins.

- Ne t'en fais pas pour nos identités. Les membres de ton bataillon nous reconnaîtront aussitôt. Cela sera l'occasion d'effectuer quelques émouvantes retrouvailles. Tu n'es pas de cet avis, Law ?

- Ah, si si, trop même...

Et c'est ainsi que le duo, toujours responsables de la vie de deux blessées, partirent direction la place du château. Seulement, Scylla n'espérait qu'une chose: C'était que si Iris se trouve à cet endroit, il n'y aurait aucun échange d'armes entre elle et les soldats solaires. Elle ne s'inquiétait pas pour son alliée, mais ces soldats étaient d'une utilité majeure pour aider Kula et la gamine à s'en sortir, étant donné qu'ils étaient les plus proches et les plus nombreux sur l'instant pour les soutenir. Ainsi, Scylla pourra librement traiter le cas Seto Yagami une bonne fois pour toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une âme bienfaisante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du soleil :: Cîté du soleil-
Sauter vers: