La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sang du conquérant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seto
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 27

MessageSujet: Le sang du conquérant   Mer 16 Aoû - 23:57

Avant que la guerre éclate réellement, Seto se retrouva en tête à tête avec son ennemi juré, l'objet de sa hantise et de sa haine, et dont le cruel destin décida que cet homme ne serait personne d'autre que son paternel. Mais père ou parfait inconnu, Seto s'en fichait. Il n'y avait que l'homme qui lui avait tout retiré, et qui devait payer. Avant de partir mener bataille, Seto imaginait la rage prendre possession de son corps si jamais il verrait son visage, comme si il se confrontait à la pire des gangrènes. Mais étrangement, il était plutôt ravi. Ravi que ce moment tant attendu arrive. Quand à l'homme en face de lui, un sourire malsain se dessinait sur son visage. Il semblerait que pour lui, également, il s'agissait d'une soirée historique. Alors que Seto était en garde, prêt à trancher la tête de l'homme qui a anéanti son clan, Murai leva la main droite, non dans le but d'invoquer une technique, mais comme simple geste qu'il souhaitait d'abord communiquer.

- Avant que nous commençons, ne meurs-tu pas d'envie de savoir réellement pourquoi j'ai exterminé ton clan, alors que tu n'étais qu'un enfant ?

- Mais j'en serais enchanté, vieil homme ! De base, je voulais vous arracher cette vérité de votre corps ensanglanté, mais tant de générosité... Je ne peux résister ! Avez-vous quelque chose à vous faire pardonner, mon bon seigneur ?

- La réponse est simple, mon fils ! Pour prévenir ce genre d'incidents qui est en train de se produire ! J'ai simplement empêché une nouvelle guerre, Seto.

- Et pour ensuite, en créer une toute nouvelle ! Ne me prenez pas pour un imbécile, vieil homme ! Vous pensiez réellement que j'allais rester là, les bras croisés ? A oublier le nom de mes frères et mes sœurs, et accepter que votre génocide soit impuni ? Un dragon blanc réclame justice, vous le savez bien ! Et il ne cessera jamais de combattre, tant que justice ne sera pas rendue !

- La justice, hum ? Un bien piètre mot que les races supérieures comme les nirvits ou les dragons, s'offrent eux-mêmes le privilège d'utiliser en long, en large et en travers. Mais votre justice fardée ne fait rien de plus que prolonger l'amas de haine que vous pensez sincèrement corriger ! Non, Seto ! Tu te trompes sur le véritable rôle d'un dragon blanc. Un dragon blanc, du moins, sur les terres mortelles d'Atrium, n'est pas un justicier, mais un conquérant ! Et tous tes frères et sœurs se fourvoyaient en pensant qu'ils étaient là pour protéger les êtres humains.

- Vous voulez dire que tout ce qu'on m'a enseigné, tout petit, était faux ? Comme si je pouvais accorder un quelconque crédit aux paroles d'un homme qui m'a abandonné alors que je n'étais qu'un nouveau né ! Mais poursuivez, je vous prie ! Donnez moi toujours plus envie de vous trancher la gorge !

- Toi qui est un subalterne d'Azelia, tu dois probablement connaître ce lieu interdit et sinistre que l'on a surnommé le noyau lunaire, pas vrai ?

- Un peu que je connais. Et... ?

- Ta mère avait quitté notre clan très tôt, peu de temps avant que je franchisse le pas également. Je suis parti à sa recherche, et mes pas m'ont menés vers ce lieu. J'ai pu y survivre. J'avais comme certitude que je ne trépasserais pas, pas tant que je retrouvais la trace d'Ikaruga... Et alors que j'avais atteint les profondeurs de cet enfer, j'ai vu ce qu'aucun témoignage n'avait encore narré jusqu'à présent. Une sorte de cocon démoniaque, dont est scellé une énergie rarissime et indescriptible. Ce cocon enfermait Manawyddan, celui qui a dirigé les tout premiers dragons blancs sur Atrium. On raconte qu'il a été scellé par Susanoo, le seigneur du pays de la montagne.

- Je sais déjà tout ça.

- Je me suis rapproché du sceau, et je l'ai entendu. La voix presque éteinte de l'ancien seigneur des dragons. Il m'a confié la tâche de redonner un nom à son travail millénaire ! Après cette brève altercation, j'ai enfin compris que mes croyances étaient infondées ! Nous prions un dieu, et nous imaginons qu'il entende nos prières. Mais ces prières, en question, étaient fausses. Moi seul savais ce que notre seigneur attendait de nous, ses descendants humanoïdes ! Notre véritable mission, était de conquérir le pays solaire ! Et de façonner ce pays, de sorte qu'il devienne une nation indépendante, dirigée par notre cause ! Ces histoires de paix avec les humains ne sont que foutaises en réalité ! Manawyddan avait construit un avenir pour les mortels seulement en les obligeant à se soumettre ! Mais PERSONNE, dans notre famille, ne me croyait !

- Pas étonnant...

- Seul, j'ai donc déserté temporairement notre clan ! Pour un être doté de pouvoirs formidables, c'était un jeu d'enfant pour moi de tuer l'ancien roi dans l'ombre, et de me faire passer pour un de ses ministres. J'ai évidemment truqué les élections, et me suis emparé du trône sans que personne ne sache mon identité ! Enfin, c'est ce que j'ai pensé ! Mais d'une manière que j'ignore, mon ancien clan connaissait mon plan ! J'ai du donc utilisé le chantage avec les dragons blancs, pour éviter qu'ils salissent notre nom en me dénonçant ! Si ils crachaient le morceau aux autres seigneurs de la Yokume, j'aurais banni mon clan hors des frontières du continent ! Mais finalement, ils s'adoucirent plus facilement que je l'avais prévu, dès que j'ai parlé d'honneur bafoué. Tu te doutes bien pourquoi, Seto...

... finalement, j'avais accepté de régner sur le pays sans mes dragons blancs pour m'accompagner. Prendre les rennes de ce qu'a dirigé, jadis, Manawyddan, me satisfaisait pleinement. Mais avec les années, les dragons blancs n'étaient plus si dociles. Mes sources m'assuraient qu'ils préparaient un coup d'état, qui auraient déclenché une infâme guerre, détruisant le royaume que je m'efforçais de protéger ! Malgré le chantage ou mes interventions dans le but de les raisonner, il n'y avait rien à faire. Je ne voyais plus que des conquérants, sous mes yeux, exactement comme Manawyddan m'avait raconté ! Et cela me confirma ce que j'avais pensé depuis ma rencontre avec ce seigneur dragon ! Notre sang désire le combat, la conquête, la supériorité ! Voilà ce qu'était réellement ta famille, Seto ! Voilà ce qu'est en réalité un dragon !


- ... C'est donc en suivant cette croyance que vous ne vous êtes pas seulement contentés des adultes, mais également des enfants. Mais vous avez échoués. Je suis de retour, Murai...

- Sache une chose, Seto. Si j'ai mobilisé toutes mes forces pour te retrouver et te capturer, c'est uniquement pour pouvoir t'approcher. Après mon départ, j'étais dans l'incapacité de pouvoir te voir, mon fils ! Et une fois que j'aurais mis la main sur toi, j'aurai enseigné au jeune garçon que tu étais, la véritable mission qui est la nôtre ! J'aurais fais mon maximum pour que tu sois un prince digne au sein de mon empire !

- C'est parfaitement ridicule... Vous prétendez que vous teniez à me capturer vivant. Pourtant, j'ai connu la mort à cause de votre foutu armée !

- Ceci n'était qu'un ordre mal interprété, Seto ! Un vulgaire malentendu ! J'avais bien insisté pour que tu sois capturé vivant ! Crois moi, Seto, que je n'ai pas récompensé les fautifs ! Je les ai exécuté pour non respect des ordres !

Après cette série de révélations, Seto fixait son père avec un regard presque impassible. Toute cette histoire ferait presque passer Murai pour le bienfaiteur de Seto. Aucune parole ne lui venait à l'esprit ! Tout ce qui finit par sortir de sa bouche, était un léger rire, qui devint par la suite un rire amusé, voire dément.

- Hahahahaha.... HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !

- Aies-je dis quelque chose de drôle, mon fils ?

- Jusqu'au bout, vous continuerez de mentir sans arrêt ! Oui, vous n'êtes qu'un fief menteur ! Immonde personnage ! Avez vous un grain de travers au point d'entendre des voix ? Comment auriez-vous pu, un seul instant, communiquer avec Manawyddan, hein ? Sachez que je connais parfaitement l'emplacement du cocon qui enferme ce dragon légendaire, et JAMAIS, je ne suis parvenu à entendre sa voix !

- C'est parce qu'aucun de tes dragons ne sont totalement éveillés. Si tu prends la peine de m'écouter, Seto, tu saurais comment amplifier l'énergie de tes dragons pour qu'ils soient parfaitement accordés à ton esprit, comme c'est le cas avec mon propre dragon !

- Et d'ailleurs, qu'est ce que vous me chantez ? Vous auriez recherché ma mère au beau milieu du noyau lunaire ? C'est VOUS qui l'avez tué ! Je vous l'ai dis, au pays de la forêt ! Azelia a pris soin de rendre temporairement la vie à ma mère, et elle m'a TOUT raconté !

- Parce que tu crois sincèrement aux paroles d'une revenante ? Mon pauvre garçon, maintenant que ta mère a rejoint l'au-delà, elle aurait pu te raconter n'importe quelle histoire dans le but de te manipuler ! Quel intérêt possède un mort, pour dire la vérité ?

- Fermez-la ! FERMEZ-LA !

Sous une rage incontrôlée, Seto frappa le sol avec son imposante épée. Un cercle aquatique se forma derrière Murai. En ressortit un clone de Seto qui frappa le dos de Murai avec une réplique de la même épée. Mais à sa grande surprise, l'épée éclata en plusieurs morceaux. Le corps de Murai semblait dur comme l'acier. Il ne perdit pas de temps pour enflammer son poing d'une couche de magma, puis frappa d'un coup sec le clone qui disparut. Semblant déçu, Murai se retourna en direction du véritable Seto.

- Dois-je en déduire que c'est ton dernier mot ? Sais-tu, espèce d'ingrat, que je suis allé jusqu'à annuler ce fichu traité de paix avec Azelia dans le but de te ramener à moi ? Les conflits ont commencés au moment même où j'ai tenté de te récupérer ! Mais au moins, je dois une fière chandelle à Azelia ! Elle t'a écarté de cette philosophie pacifiste qu'est celle des elfes, pour éveiller en toi cet esprit combattif qui est le tien depuis ta naissance ! Maintenant, il s'agit de t'apprendre à le maitriser !

- J'ai une idée qui me traverse l'esprit, père... Si il s'avère que ce que vous me dites est vrai, alors soit, je vais conquérir la Yokume, pour qu'elle soit sous la coupe de mon clan. Mais... SANS vous ! Je n'accepterai pas dans mon futur royaume un pauvre type qui se cache derrière des mensonges et des illusions, et surtout, qui va jusqu'à anéantir mes frères et mes sœurs pour satisfaire ses convictions !

Le sourire dément aux lèvres, avec une forte soif de sang qui le manipule, Seto invoqua cette fois un cercle noir sous les pieds de Murai. Il fut très vite attaché par multiples chaînes noires qui sortirent du sol ! Seto ne perdit pas de temps non plus, et enveloppa son corps d'une forte lumière bleue. Il invoqua l'un de ses fidèles dragons blanc aux yeux bleus, puis pointa du doigt sa victime.

- DEVORE LE ! QU'IL N'EN RESTE RIEN !

Le dragon se pressa en direction de l'imposteur pour le dévorer. Ce qu'il fit. Il arracha l'intégralité du tronc de Murai. Mais soudain, une épaisse brume se forma derrière lui. Celui qui semblait avoir fini dans l'estomac du dragon passa derrière Seto, le corps au grand complet. Seto se retourna, mais il encaissa un second coup de poing de son père, toujours la main enveloppé sous une couche de magma. Il vola à toute allure vers le mur à sa droite. Dès qu'il ressortit des débris, il retira par réflexe son manteau et tout ce qui couvrait son torse. Maintenant qu'il était torse nu, l'on pouvait apercevoir au niveau du nombril une plaque noire se fissurer. C'était encore et toujours la protection que tout être corrompu par le sang noir possède.

- Hey, mon dragon ! Je croyais que tu devais me soutenir pour me délivrer de chaque illusion que ce connard m'envoie !

- Je suis navré, Seto. Mais quelque chose m'empêche d'agir comme bon me semble ! Quelque chose au sein de son esprit !

- Je vois...

Seto comptait sur ses deux dragons pour le libérer de chaque illusion de Murai, comme ils ont toujours fait. Mais il comprit que dans la dimension où sont enfermés les esprits des dragons gardiens, se cache un autre dragon, parfaitement éveillé selon Murai, qui n'allait pas laisser Seto faire comme il le semble. Le combat allait devenir bien plus périlleux que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenyokume.forumactif.org
Seto
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Le sang du conquérant   Mar 22 Aoû - 0:50

Sous la mauvaise surprise de Seto, il n'allait finalement pas être immunisé des illusions de son ennemi. Habituellement, le jeune chef de clan comptait sur ses dragons pour le protéger des sorts de type illusions. Car généralement, la meilleure manière de sortir d'une illusion est de compter sur un allié qui peut libérer la victime de son piège optique. Donc, dans le cas de Seto, ses fidèles dragons. Mais cette fois, cela ne fonctionnait pas. L'un des dragons de Seto expliqua que quelque chose, au sein de Murai, l'affaiblissait constamment. Sur le coup, sa stratégie tombait à l'eau. Cela ne signifiait pas, évidemment, la fin du combat, ou son échec imminent. Il pouvait encore vaincre cet imposteur.

- Tss, son sort d'illusion permanent est désactivé, puisqu'il revêt sa réelle apparence. Donc il a dû utiliser un sort d'illusion optique basique. Le genre de techniques qu'il ne peut réutiliser avec un court laps de temps. Comme quoi, il existe un seul et unique avantage, au fait que je partage le même sang que cette pourriture..

Etant également un Yagami, il savait donc que Murai ne tenterait pas une nouvelle illusion pour le moment. Il décida donc de mettre le paquet avant que la prochaine illusion puisse lui être fatale. Un cercle magique s'afficha sur le sol, révélant la majestueuse apparence d'un nouveau dragon blanc. Face aux deux créatures mystiques, n'importe qui pourrait commencer à s'inquiéter. Mais étrangement, le père de Seto gardait les bras croisés, comme si il attendait qu'il pleuve. Cela perturbait légèrement Seto. D'ailleurs, depuis le début, Seto avait du mal à garder son self-control. La vue de cet homme le dégoûtait jusqu'au plus profond de sa chaire. Il voulait détruire cette image répugnante de son esprit le plus vite possible. Mais ce désir brûlant de tuer l'objet de ses hantises n'allait-il pas emmener Seto six pieds sous terre ? Les deux dragons, invoqués par la volonté de cet homme, semblaient en parfait accord entre eux. La femelle du duo tenait à avertir Seto, malgré qu'elle savait parfaitement ce qu'elle allait recevoir comme réponse.

- Seto, ne te précipite surtout pas ! C'est exactement ce que cet homme attend de toi ! Que tu succombes sous l'effet de la colère et de la rage !

- Je m'en fous ! On va lancer une attaque combinée, à nous trois. Commencez à vous préparer pour tirer !

- Bien, maître !

Les deux créatures ailées commencèrent à ouvrir leurs gueules, dans le but de faire feu. Seto concentra son énergie dans le creux de sa main, devant un Murai toujours aussi impassible.

- Neo Burst Stream !

Une fois les salves envoyées, Murai décroisa enfin des bras, effectua le même geste que son fils, puis annonça la même incantation, mais à un mot près. Ce même mot qui marqua toute la différence de puissance entre le père et le fils.

- Final Burst Stream !

Seto prit de plein fouet son attaque, celle de ses dragons, ainsi que celle de l'ennemi, en une fois. Il fut propulsé au loin, avec ses deux alliés, tandis que le rayon d'énergie réduisit en poussière le trône posé au loin, ainsi que le mur et les vitraux qui l'accompagnent au fond de la salle. Murai semblait s'en moquer que le combat allait probablement alerter encore davantage de peur et d'anxiété à l'extérieur du palais. Sa priorité était de calmer Seto et son sang noir qui le rongeait de l'intérieur. Il s'approcha du jeune homme, le ramassa au sol par le cou, puis le souleva, le fixant avec un air désappointé.

- Tu as de l'audace, c'est certain. Hélas, tu te comportes comme un animal. Un animal qui a besoin d'être dressé ! Tu semblais me blâmer pour n'avoir pas été là quand tu n'étais qu'un gamin, n'est ce pas ? Très bien, c'est entendu. Je vais jouer mon rôle de père pour la première fois, et te rééduquer, petit délinquant !

La salle du trône laissa, en quelques secondes, place à un tout nouveau décor. Seto était probablement plongé au beau milieu d'une toute nouvelle illusion. Par ailleurs, ses deux fidèles servants étaient absents de cette nouvelle apparition optique, il n'était plus sous l'emprise physique de son père, et une dernière chose encore plus étrange. Seto était redevenu un jeune garçon. Encore une fois, tout ceci n'était qu'une illusion. Mais Seto était bel et bien dans le corps qu'il possédait quand le terrible accident qui avait bouleversé sa vie arriva. Histoire que ce que Seto imaginait comme une reproduction soit parfaite, le décor représentait la capitale solaire, en ruines, prisonnière des flammes. Exactement comme en cette soirée. Et plus loin, il pouvait observer son père, les bras croisés, qui fixait l'océan flamboyant qui enveloppait la cité.

- Tu penses que je cherche à te faire revivre ce qui a crée ce traumatisme psychologique en toi, n'est ce pas ? Je sais parfaitement que depuis ton décès, plus rien ne peut te rendre plus cinglé que tu ne l'es déjà. Alors je perdrais mon temps. Mais il ne s'agit pas de ça, Seto. Regarde de plus près ! Observe la scène et tu comprendras la différence.

Même si le décor était similaire, la scène était tout aussi différente. Cette fois, ce n'étaient pas les dragons blancs qui remplissaient la montagne de cadavres. Mais des humains. Des citoyens, et avant tout, de faibles mortels. Bien sûr, l'image présentée était abominable. Des enfants et même des bébés jonchaient le sol, démembrés, ensanglantés, dénudés. Un véritable enfer. Le "petit" Seto marchait devant ce ramassis de chaire humaine.

- Pourquoi vous me montrez cela ?

- Attends, regarde qui a perpétré ce massacre.

Les hommes qui marchèrent impitoyablement sur ce tas de cendres fumées étaient en tunique blanche. Pour Seto, il était très facile de reconnaître les dragons blancs, ou plutôt, l'ancien ordre des dragons blancs, qui avaient éduqués Seto.

- Ma... famille ?

- Oui, et la suite va peut-être te réveiller une bonne fois pour toute.

Toujours au beau milieu de ce désert infernal, cette fois, on pouvait apercevoir des chevaliers en armure bleue, et une allure majestueuse, démarrer un assaut contre les dragons blancs. Le résultat fut très vite tracé. Seto fut le témoin d'un nouveau massacre de sa famille, mais par une nouvelle armée.

- Ce sont...

- ... des soldats nirvits, Seto ! As-tu compris ce que j'essaye de t'enseigner ? Et bien, c'est ce qui serait arrivé si j'avais laissé ton clan en vie. L'issue de cette histoire était inévitable. L'une des deux parties devait être éradiquée. As-tu vu le mal prendre possession de tes frères et de tes sœurs ? Voilà ce qui se tramait dans l'ombre, et que tu ne pouvais distinguer, tellement tu étais un gamin rêveur et insouciant ! Si j'avais fermé les yeux sur leurs actions, ils auraient commis EXACTEMENT ce que tu es en train de faire ce soir ! Et si les rôles étaient inversées, ce sont les nirvits qui auraient posé leurs empruntes sur ce conflit majeur ! Et là, non seulement tu aurais perdu ton clan, mais tu aurais vu tes croyances disparaître une à une. Ne penses-tu pas que dans un sens, supporter la mort de ton clan en plus d'une déception aussi infâme est bien pire que ce que tu as du endurer ?

- ...

- Dans tous les cas, ton clan était condamné. Et ce que tu es en train de faire va également condamner ce nouveau clan que tu t'étais forcé à regrouper ! J'ai ma part de responsabilité dans cette histoire, en n'étant pas parvenue à te retirer des mains des elfes, et ensuite, des griffes de la reine des démons. Mais toi et moi, nous pouvons réparer nos erreurs !

- Je vais vous apprendre une bonne chose, Murai ! Les nirvits ne me font pas peur !

Murai vit le regard de ce Seto enfant devenir mauvais. Son sourire trop confiant cachait quelque chose.

- Le seul moyen pour que vous me soyez utile, c'est de m'emmener voir cette femme de la famille Guan qui vous sert de sœur ! Je sais tout en ce qui concerne ce dragon sous son emprise. Il sera bien plus profitable avec quelqu'un comme moi qu'envers cette prisonnière. Emmenez moi vers elle ! Je sais que vous la retenez prisonnière ! Après, vous pourrez crever en paix !

- Pauvre fou ! Ne t'avise pas d'affronter les nirvits ! C'est de la pure folie ! Le mieux, c'est de pouvoir négocier avec l'ordre du nirvana ! Pour cela, nous pouvons utiliser ton alliance avec Azelia à bon escient !

L'environnement changea, et Seto se retrouva au beau milieu d'une salle qui appartenait à un palais royal. Il s'agissait d'une salle de conseil, avec une table ronde au beau milieu. Seto, qui avait repris son apparence adulte, put y voir plusieurs seigneurs assis autour de cette table. Il y reconnut son père, mais qui avait l'apparence de Sairu Jumeis, ainsi qu'Azelia, Ulyana et ce qui semblerait être les autres seigneurs de la Yokume. La tension semblait être à son comble, et noircissait l'ambiance au sein de cette assemblée qui touchait à sa fin visiblement. D'ailleurs, Seto avait l'espace d'un instant son attention sur une figure féminine qui dégageait quelque chose d'impressionnant rien que par son apparence.

- Hum, Scylla ?

Mais à y regarder de plus près, il ne s'agissait pas de Scylla, mais la ressemblance était frappante, un peu trop même.

- Je peux savoir ce que vous cherchez à me montrer cette fois-ci ?

- C'est un fragment de ma mémoire, que je fais apparaître grâce à mes illusions. J'ai participé à ce sommet entre seigneurs de la Yokume, et la conclusion de ce conseil est assez intéressante. Ecoute ce qu'Azelia s'apprête à déclarer, puis la réaction de cet homme masqué au bout de la table. Après avoir observé ceci, j'ai démarré une enquête au sujet de ta reine, qui risque de t'intéresser.

Seto, bien que fatigué par cette série de visions, prit la peine d'écouter le discours d'Azelia. Sans savoir pendant combien de temps ce petit voyage allait durer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenyokume.forumactif.org
 
Le sang du conquérant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guillaume le conquérant
» CONAN LE CONQUERANT (série TV)
» Présentation d'un conquérant
» Guillaume le Conquérant
» IMPORTANT ▲ La chronologie générale de Westeros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du soleil :: Temple du soleil-
Sauter vers: