La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La princesse cannibale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itachi
Ninja d'elite
Ninja d'elite
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/11/2014

MessageSujet: La princesse cannibale   Dim 30 Avr - 1:35

Exactement comme avec les créatures cristallisés, les archers se mirent en position tout autour des remparts pour faire feu sur le groupe ennemi. Ce qui paraissait étrange, c'est que les Mileena étaient toutes regroupées entre elles, ce qui n'était pas vraiment la manière la plus stratégique de se positionner lorsque l'on souhaite effectuer un raid sur un village ennemi. A mi-distance du village, les ninjas commandants effectuèrent leurs signes pour que les archers démarrent le bombardement. Mais à la surprise des gardiens, les ennemis ne semblaient pas blessés par les flèches explosives. Itachi, qui attendait des informations depuis son poste, fut très vite averti de l'échec de la première série de salves. Il rejoignit les remparts pour mieux observer la situation. Puis analysa l'ennemi, et comprit très vite pourquoi les flèches rebondissaient quasiment sur l'ennemi, comme si l'on tentait de faire écrouler un mur en fer.

- Tss ! Blindés au sang noir...

- Que fait-on, chef ?

- Il faut continuer de les bombarder. Leurs carapaces finiront bien par se désagréger !

- Mais nous sommes bientôt à court de munitions !

- Alors il va falloir les maîtriser à bras le corps. Elles sont en sous-nombre, de toute manière, alors nous pourrons peut-être minimiser les dégâts. Mettons en place la formation réservée aux cas d'urgences.

Il ne fallut que peu de temps pour que les Mileena se séparent sur le chemin, et tout en accourant à vitesse élevée vers les différentes entrées du village, elles parvinrent à créer une percée entre les gardes du village. Désormais, la suite de la guerre entre les Hajinmon et les armées lunaires se poursuivit là où Shuujaku et Itachi n'espéraient pas: Au beau milieu du village. Bien sûr, les enfants où tous êtres humains incapables de se défendre furent placés en lieu sûr. Mais pour les shinobis aptes à combattre pour la sécurité du village, le bilan fut très vite lourd. Comme si ils avaient à faire avec des humaines aux gênes modifiées et améliorées, ils furent très vite terrassés par les réflexes, la rapidité et la force de ces créatures démoniaques, alors qu'elles ne se battaient qu'avec une paire de saïs. Et dès qu'une Mileena prenait le dessus, elle se jetait sur sa proie, retirait son masque pour faire apparaître des crocs aiguisés, prouvant qu'elles n'étaient pas des créatures normalement constituées, et dévorait la chaire de sa victime pendant que ses soeurs jumelles lui permettaient de prendre son repas en toute tranquillité. Cela allait jusqu'aux organes internes, donc il s'agissait de quelque chose de bien pire que du simple cannibalisme.

Mais ceux qui étaient un minimum observateur, pouvaient constater qu'à chaque fois qu'une Mileena se nourrissait de tout ce qu'elle pouvait trouver de nutritif dans le corps humain, ses yeux devenaient bien plus rouge, sa rage devenait plus prononcé, et tandis que le sang dégoulinait le long de sa mâchoire satisfaite, ses mouvements étaient plus fluides et plus violents. Il était donc bien certain que Mileena augmenta sa force à chaque fois qu'elle dévorait un corps humain.

Pendant ce temps, là ou se trouvaient Kakashi et Kai, une paire de saïs furent envoyés juste devant les pieds de Kakashi. Ce dernier n'avait pas vraiment besoin d'esquiver, puisque au premier coup d'oeil, celle qui jeta ces deux armes s'était complètement loupée. Mais en réalité, c'est une des techniques clé du répertoire de la kunoichi cannibale. Exécutable néanmoins que lorsqu'il fait jour, si ces armes sont plantés en plein sur l'ombre de l'ennemi, il est paralysé de la tête aux pieds. Donc Kakashi était désormais dans l'incapacité de bouger le moindre petit doigt. Deux à trois secondes plus tard, une Mileena bondit d'une cachette et s'apprêtait à attraper le ninja aux cheveux gris par la gorge.


- Je dois buter les utilisateurs du sharingan en premier...

Mais très vite, d'un mouvement encore plus furtif et réactif que celui de cette copie de Mileena, une nouvelle forme humaine plongea sur la cannibale, enfonçant son genou droit dans sa côte gauche. Mileena fut propulsée au loin. La silhouette, qui n'était nulle autre que Taki, shoota sur ses deux armes plantés au sol, libérant Kakashi sur le coup.

- Je doute pas un seul instant que toi ou ton collègue auriez trouvé une parade pour contrer ça, mais celle-là, j'en fais mon affaire.

- Sale truie ! Tu te prétends être une ninja avec ton costume moulant ? Comment as-tu devinée ?

- Je suis la membre la plus efficace de ce village en terme de rapidité d'action. J'ai pu voir depuis ma position que dès qu'une de tes soeurs manquait sa cible et que ses saïs finissaient plantés devant les pieds de mes compagnons, ils ne réagissaient plus. Et il est parfaitement logique, lorsque l'on ne fait pas partie de la première vague d'assaut, qu'on utilise les informations qu'on a entre les mains pour savoir qui attaquer en premier. J'avais pour hypothèse que l'une d'entre vous frapperait un manieur du sharingan dès l'entrée de jeu. Pour finir, étant l'amie du seul Uchiwa du village, je connais également les risques d'une utilisation trop poussée de ces pupilles, alors je vais être ton adversaire !

- En tout cas, tu sembles avoir de la graisse là ou il faut ! Je vais me régaler !

Mais pour la pauvre Mileena, Taki était bien trop rapide, de plus, il lui manquait ses deux armes pour pouvoir faire jeu égal avec l'une des vétérans du clan et sa dague bien aiguisé. Grâce à la solidité de son corps, le clone de Mileena pouvait encaisser les coups de Taki, voire même utiliser simplement les paumes de ses mains pour bloquer ces mêmes coups, comme si elle portait des gants en fer. L'ennui, c'est que Taki filait à toute allure, était d'une extraordinaire agilité, et sans que Mileena le réalise, elle avait déjà touché avec la pointe de sa dague le plexus, puis l'artère fémorale. Dès que Mileena vit que Taki faiblit légèrement en vitesse, elle effectua une balayette qui lui fit perdre l'équilibre. Néanmoins, Taki effectua une roulade arrière pour s'échapper, puis se releva net. Si Kakashi observait le combat avec attention, il verrait un sourire satisfait chez Taki, et pas seulement. Deux kanjis semblaient tatoués sur le corps de cette Mileena, et brillaient d'un rogue inquiétant pour la victime. Evidemment, ils étaient placés pile là où avait frappé avec une grand précision Taki. Elle leva deux doigts pour effectuer le signe du Ninjutsu, et instantanément, Mileena, qui semblait n'avoir rien subi grâce à son "armure" noire, se plia de douleur, en posant les deux genoux au sol, et semblait avoir des difficultés à respirer derrière son masque. Son agressivité parfaitement stoppée, Taki put profiter de l'état actuel de son ennemie pour s'approcher d'elle. Elle joua avec sa dague entre les mains, puis, à même pas un mètre de sa cible, la fixa avec un air hautain.

- On dit toujours que le commandant d'une nation unie et armée jusqu'aux dents ne devrait pas se pointer sur le champ de bataille. Depuis que ta reine a voulu jouer avec mes deux maîtres, elle nous as exposé le sang noir et en quoi il s'agit d'une menace. Nous avons pris le temps d'étudier, entre temps, d'un moyen de le contrer. Le sang noir ne fait rien de plus que créer une armure à la place de l'épiderme, empêchant toute intrusion d'une arme shinobi à l'intérieur du corps. Pour des assassins aussi traditionnels que nous, c'est peine perdue. Mais moi, je ne suis pas une assassine ordinaire. Des lors que j'ai déposé mes marques sur toi, tu étais condamnée.

Taki serra du poing, comme si une immense frustration avait pris le dessus.

- Quand je pense que c'est de la faute de tes pairs si aujourd'hui, elle est morte...

- Haaa... Tu as perdue une être chère ? Tu n'es, comme toutes les kunoichi de ce pays, qu'une chienne, qui doit obéir et garder enfermée en toi tes sentiments. Tu ne devrais même pas aboyer. Au final, dans ce village, rien ne vous diffère vraiment de nous.

- Oh, vraiment ? Il y'a bien une différence entre nous. Moi, je vais vivre. Vous, vous allez périr !

D'un geste sec, Taki frappa le haut du crâne de cette copie de Mileena, qui s'effondra au sol. Si Kakashi avait compris le fonctionnement des pouvoirs de Taki, il pouvait aisément comprendre que malgré cette seconde peau protectrice chez Mileena, la cervelle de cette dernière devait probablement être réduite en bouillie. Les yeux toujours ouverts, cette simple clone venait d'expérimenter une mort radicale. Taki, rangea son arme, s'étira un bon coup, puis se retourna vers Kakashi, un sourire encore plus satisfait.

- Alors, c'était comment ?

***

La victoire de Taki ne changea que partiellement la donne. Les Mileena demeuraient toujours aussi nombreuses, et gardaient l'avantage sur les ninjas lambdas du village. Shuujaku était toujours en train de se soigner, mais Itachi, quand à lui, était devant une autre Mileena. A ses côtés, Sheena et Ibuki le couvraient. Bien qu'Itachi serait incapable de dire si cette dernière était l'originale ou pas, un détail peu flagrant, mais facilement remarquable pour lui, lui permettait de penser qu'il fallait absolument la tuer elle avant le reste. Avant de déclarer quoi que ce soit à ses alliées, il vit que cette Mileena retira son masque facial, pour dévoiler sa mâchoire complètement déformée, comme pour lui montrer que sa dentition acérée était sa meilleure arme.

- Mais, c'est trop moche ! Ses dents, elles sont énormes !

- C'est pour mieux te croquer, mon enfant !

- Ca va, nous ne sommes pas là pour reluquer l'ennemi. Mileena, quelque chose me dit que ton apparence à un rapport avec ton alliance avec la reine lunaire. En temps normal, j'aurais dit que tu n'es qu'une pauvre victime, qui n'accepte pas son destin particulier, certes, mais bien moins déplorable que ce qu'ont connus la plupart des souveraines sur Atrium. Mais j'imagine que tu as du perdre la face quand ton apparence a changé, ainsi que ta crédibilité.

- Haha, monsieur fait de l'humour !  Tu t'es renseigné sur moi ?

- Il est important de connaître son ennemi avant de mener bataille. Tu étais donc la princesse d'Edenia, il fut un temps. Un royaume uniquement constitué de femmes. Les plus belles d'Atrium, à ce que l'on raconte. Alors évidemment, quand une malédiction anéantit l'apparence de la souveraine d'un pays censé incarner la beauté, il n'y a plus aucun retour en arrière.

- Evidemment, gros malin ! Perdre son allure sur Edenia équivaut à perdre ses sharingans chez les Uchiwa. Pourtant, j'étais toujours en mesure d'endosser mon rôle de souveraine sur le second continent le plus prospère d'Atrium, après le Nirvana. Mais je fus rejetée sur le champ après cet affront. Azelia m'a promis de rendre mon apparence parfaite seulement si je l'aide à se débarrasser de quelques rats ici et là. Un jeu d'enfant pour une princesse de mon envergure, et puis, ce n'est pas comme si la vie des misérables manants qui polluent la Yokume m'importe peu.

- Argh, cette prétention ! Cette horreur de la nature m'insupporte ! Maître, nous avons mieux à faire que causer avec elle. Vos pupilles sont elles prêtes ?

- Mais tais toi donc, Ibuki !

- Tss, malédiction !

- T'inquiète, tu n'as pas à blâmer ta stupidité, l'ado pré pubère ! Je sais parfaitement que notre ami aux sharingans voulait gagner du temps !

En un éclair, deux Mileena bondirent au dessus d'Itachi pour frapper depuis les airs. Diagonalement, elles donnèrent un coup de pied chacune vers Itachi qui se défendit avec sa lame, étant donné qu'il n'était toujours pas parvenu à récupérer la pleine efficacité de ses pupilles. Mais alors qu'il avait parfaitement bloqué le coup, elles disparurent toutes les deux, puis réapparurent très rapidement derrière lui, plantant le talon de leurs bottes sur les omoplates du jeune ninja, qui fut propulsé au loin.

- Itachi !

- Je vais me rattraper, mon maître !

Comme si elle souhaitait rattraper sa gourde immédiatement, Ibuki se lança à l'assaut de la seule Mileena qui avait retiré son masque. Elle balança deux kunais vers le sol. Des parchemins jaunes étaient attachés aux kunais, ce qui ne manqua pas à la principale cible de cette manœuvre. Pensant qu'ils allaient exploser, elle fit un bond en arrière. Néanmoins, il s'agissait de parchemins aux effets différents. Un écran fumigène recouvrit très vite toute la zone, aveuglante Mileena malgré qu'elle avait pris le soin de prendre de la distance. Elle sentit très vite quelque la bousculer en avant en arrière. Cette Ibuki devait sans doute profiter de son aveuglement pour frapper sa cible. Puis, elle sentit que son bras gauche fut attrapé et soulevé. Un poing se plaça juste devant son ventre pour finir.

- Yoroitoshi !

L'écran de fumée se dissipa. Mileena pouvait voir qu'elle a été attrapée par cette gamine, et qu'elle concentrait dans son poing une forte énergie qui l'enveloppa, et lui infligeait des dégâts en continu, car si Ibuki ne tenait pas fermement sa proie, elle serait propulsée dès le premier coup. Mais ce n'était pas tout. Pendant qu'Ibuki empêchait Mileena de se dégager, Sheena profita de cette ouverture en or pour se jeter sur Mileena, et lui coller un nouveau parchemin en plein visage. Les deux kunoichis Hajinmon se dégagèrent au loin. Comme supposée par Mileena, c'était un parchemin explosif.

- Juste à temps !

Mais alors que la fumée de l'explosion se dissipait petit à petit, les deux jeunes femmes virent ce qu'elles redoutaient. Mileena était indemne. Ou plutôt, elle s'était protégée avec sa carapace noire que chaque lieutenant d'élite d'Azelia maitrisait. Tout son corps était enveloppé d'une protection noire. Seul le côté droit de son visage, situé juste au niveau de l'œil droit, était visible, car la carapace était fissuré à cet endroit précis, sans doute grâce à l'explosion. Ce même œil fixait ses deux adversaires d'un regard violent.

- J'ai l'impression que seul Itachi s'est renseigné sur moi, ou alors, vous n'avez rien écouté, les deux demeurées. Je suis une membre d'élite de Rosenblut ! Je ne peux être vaincue par des techniques aussi conventionnelles. Huhu, si vous voyez vos tronches abattues... Bon, c'est à mon tour de jouer, non ?

Le corps de Mileena reprit apparence normale juste après. Ensuite, Mileena effectua une roulade en avant, et poursuivit à toute vitesse cette même roulade vers Sheena, qui tomba en arrière, comme si elle fut déquillée par une boule de bowling. Puis, une fois cette dernière au sol, elle sortit sa paire de saïs, et se jeta sur Ibuki.

- Tu vas regretter d'avoir la langue trop pendue !

Quand à Itachi, il ne pouvait toujours pas rejoindre ses deux alliées, toujours bloqué par ces deux copies qui étaient d'une extrême agilité. Ses pupilles n'avaient toujours pas totalement récupérés, il avait un mal de chien à se défaire d'elles, mais il vit derrière elle une scène qui ne fait jamais plaisir aux yeux et au moral. Mileena poignarda une dizaine de fois, et à toute vitesse la pauvre apprentie ninja qui avait donné son maximum pour essayer de redorer le blason de son village natal. Le corps en sang, elle s'effondra au sol devant les yeux épuisés d'Itachi.

- IBUKI !

- Délicieux !

Itachi n'était pas le seul à avoir observé une scène aussi violente. Sheena se releva en force, et accourut vers le corps allongé de son élève. Sur le chemin, Mileena s'attaqua à elle, mais comme si une force brute parcourait tout son corps transi, elle donna un uppercut plein de rage à son adversaire qui s'écroula au sol à son tour. Elle s'accroupit devant Ibuki, qui ne pouvait, hélas, plus être sauvée désormais, ayant reçu des séquelles beaucoup trop profondes. Mais alors que le souffle de cette dernière commençait à lui faire défaut, elle retira son masque facial, pour montrer un joli sourire malgré que le sang giclait le long de ses lèvres.

- Mi.... ssion... accom...plie...

Sheena vit la main droite d'Ibuki s'ouvrir lentement. Elle tenait en main un petit tube en verre contenant un liquide mauve. Serait-ce le fameux antidote ? Cela paraissait difficile à croire que l'ennemie se serait pointé au village avec la solution à leurs problèmes. C'est presque comme si la clé de ce problème était servi sur un plateau d'argent. C'était étrange. Sheena refusait de tout de suite penser qu'il s'agissait là du fameux antidote, mais elle n'allait pas louper une telle opportunité et faire en sorte que le sacrifice d'Ibuki soit vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: La princesse cannibale   Mer 3 Mai - 1:14

Malgré que Sheena venait de perdre sa disciple, elle refuse absolument de pleurer la moindre larme. Car ce n'était ni le moment, ni ce qu'un shinobi est censé faire. Elle s'empara discrètement du petit flacon, déterminée à faire en sorte que le sacrifice d'Ibuki serve la cause du village. Comme si l'esprit ou l'innocence de sa disciple était entre ses mains, à l'intérieur du flacon, elle sentait sa force décupler. Néanmoins, elle devait d'abord penser à mettre ce liquide que Mileena possédait en lieu sur. Malheureusement, Mileena se rendit très vite compte que quelque chose avait disparu parmi ses équipements. Elle posa les deux mains sur sa ceinture et ressentit comme un vide au toucher.

- La garce... quand à elle...?

- Surprise ? C'était une shinobi, une vraie ! Un peu maladroite, certes, mais qui savait faire les choses discrètement.

Sans demander qu'on lui rende son antidote, Mileena se rua sur la tutrice de la jeune voleuse, déterminée à reprendre ce qui lui a été confisqué. Sheena sortit une petit dague pour se défendre, puis rangea le petit flacon dans son décolleté. Elle tenta tant bien que mal de se défendre, mais elle avait affaire à une créature complétement dopée dans tous les domaines. Elle savait très bien qu'elle n'allait pas faire long feu. Dans un sens plus relatif, Sheena avait bien compris l'importance de ce flacon, en voyant la rage qu'elle lisait sur le visage de Mileena. Elle devait donc protéger ce flacon au péril de sa vie, même si actuellement, Mileena avait de grandes chances de récupérer ce flacon sur son corps sans vie. Et pendant ce temps, Itachi avait toujours du mal à se défaire de ces clones qui se multipliaient autour de lui. La situation n'était toujours pas totalement à l'avantage des Hajinmon. Quand soudain...

... Mileena vit au dessus de sa tête voler ce qui ressemblait à un oiseau, de couleur pourpre. D'ici, elle avait du mal à reconnaître le type d'oiseau dont il s'agissait. Un aigle, ou un faucon, il semblait être majestueux. Mais rien que la vue de cet oiseau fit ouvrir en grand les yeux de la princesse cannibale. Un peu trop, même. Elle se retira de plusieurs pas, alors que l'oiseau attaqua en piqué Mileena. La créature ailée s'écrasa sur le sol, éparpillant de petites flammèches mauves, que Mileena parvint à éviter. Sheena, elle, ne comprenait pas trop qu'est ce que cet oiseau fichait ici. Elle ne le reconnaissait pas, mais deux détails la surprenaient. Premièrement, l'oiseau n'attendit même pas que Sheena s'écarte, comme si il pouvait très bien la sacrifier pour éliminer d'emblée Mileena. Donc elle imaginait difficilement qu'il s'agissait d'un allié, à moins que cette personne fasse partie d'une certaine unité du village. Et en deuxième temps, Mileena semblait effrayée, elle qui avait l'habitude de fanfaronner. C'est seulement lorsque qu'une ombre noire flottait autour de Sheena que cette dernière comprit qui était venu interrompre le combat.


- Rin...

Lorsque l'ombre s'arrêta de valdinguer autour de Sheena, une nouvelle silhouette apparut. Pour Sheena, il était toujours difficile de dire si elle se sentait rassurée ou non, malgré qu'elle la reconnut parfaitement. La kunoichi qui apparut avait des cheveux aussi pourpres que l'oiseau qui s'était écrasé près d'elle. Elle avait un regard vide et sans émotions derrière son masque facial, parfaitement représentative de la kunoichi qu'elle est. Sa tenue était la tenue basique de la kunoichi, ni trop sophistiquée, ni trop simpliste malgré tout. Mais une chose était perceptible à des kilomètres. Elle dégageait une aura meurtrière suffisamment écrasante pour écarquiller en grand les pupilles de la princesse cannibale. La surprise sur le visage de Sheena était claire comme de l'eau de roche. De plus, elle n'était pas vraiment dans l'optique de lui poser la moindre question. Cette Rin semblait concentrée sur Mileena, alias sa proie. Elle refuserait probablement d'expliquer comment a t'elle pu trouver cet oiseau qu'elle avait invoqué et qui a sans doute pu lui servir de monture pour traverser la piste glacée tout autour du village.

- Toi, qu'est ce que tu fous ici ? Comment as-tu fais pour me suivre ?

Sheena sourcilla légèrement devant cette simple parole. Qu'est ce que Mileena voulait dire par là ? Avait-elle déjà croisée le chemin de Rin ? En proie avec le mystère, elle vit Rin passer juste devant Mileena en une seconde, laissant derrière elle cette substance noire qui caractérisait les déplacements furtifs de cette kunoichi. Elle profita que Mileena n'avait pas son masque facial pour écarter la mâchoire de cette dernière avec ses deux mains. Alors que Rin avait suffisamment de sang froid pour s'attaquer à cette monstrueuse femme, elle garda la bouche de Mileena ouverte, comme un aventurier qui enfonçait ses mains dans la bouche d'un requin.

- Toi, ferme ta grande gueule si tu ne veux pas que je t'aide à la garder grande ouverte à tout jamais. Tu regretteras ta laideur actuelle...

Impitoyable, Rin enfonça son genou dans la côte droite de Mileena, puis le coude droit en plein sur sa nuque. Enfin, on pouvait apercevoir cette même aura noire envelopper sa jambe droite, jusqu'au pied. Elle shoota le visage défigurée de la malheureuse pour la propulser plus loin. Cela n'empêcha pas Mileena de se relever subitement, mais pas pour longtemps. Rin invoqua un énorme shuriken à huit lames, et l'envoya tournoyer comme un frisbee vers sa cible. Comme si un disque tranchant fut envoyé, Mileena vit ses deux jambes coupés sur le champ. Comment avait-elle pu découper aussi aisément sa carapace noire ? Alors que sa peau était aussi solide que du métal, Rin venait de la découper comme du gruyère.

- Espèce de... espèce de...

D'apparence défaite, Mileena se mit à hurler sauvagement, comme si la peste s'était emparée de son corps. Et ce fut le cas de le dire, tout son organisme commençait à s'exciter. Ses membres croissaient tout doucement, et ce qui paraissait absolument dégoûtant au premier coup d'œil, c'était que ses membres découpés commençaient à repousser. Mais le bilan était de plus en plus abominable. Mileena se métamorphosa en une créature ressemblant fortement à un insecte. Les articulations des bras étaient complètement tordus pour qu'elle ne puisse plus se tenir autrement que sur ses quatre pattes. Son derrière ressemblait à celle d'une fourmi, et son visage était à vomir. D'ailleurs, Sheena était à ça de rendre son déjeuner. Rin, en revanche, gardait son air impassible, tandis que la victime du maléfice passait ses nerfs sur les habitations du village, guidée seulement par l'instinct de destruction. Elle poussait des hurlements assez particuliers, donnant l'impression que trois personnes féminins hurlaient à la mort en même temps, avec une voix cassée dans les trois cas.

- Je n'entends ni tristesse, ni colère, ni honte dans ta voix. Il n'y a plus rien, plus le moindre sentiment. Mais malgré ça, je sens que tu cherches à blâmer ton malheur. Ce qui est...

Rin disparut. Et tout ce qu'on pouvait observer désormais, c'étaient les membres de Mileena qui volaient dans tous les sens. Et si l'on écoutait attentivement, on pouvait aussi entendre le bruit d'une lame qui tranche de la viande avariée. Sheena, qui observait la brutalité de la scène, ne pouvait s'empêcher de ressentir de la peine pour Mileena. Comment, dans ce monde, pouvait-on avoir la possibilité de maudire une brave princesse, belle et jeune, en une hideuse créature ? Cette femme avait peut-être des rêves, une famille, un amoureux. Comment pouvait-on en arriver là ? En tout cas, Rin ne semblait ressentir aucun remords ou aucun sentiment pour sa proie. Après l'avoir bien transpercé de partout, elle immola le corps de l'horreur sur pattes avec des flammes mauves. Elle tourna le dos à sa victime dont la souffrance était terminée. Sheena pouvait apercevoir, par ailleurs, que le shuriken de Rin était divisé en deux, et constituaient donc deux armes, une pour chaque main, et à quatre lames chacune.

- ... stupide. Car c'est le sang noir qui t'a rendu ainsi, pas ton maléfice. Tsss, quand je pense qu'Azelia veut créer un monde avec que des bactéries de ce type pour le polluer ! On marche sur la tête...

Sheena avait l'estomac remué en même pas quelques secondes. L'odeur putride de la mort qui envahissait l'air, couplé avec l'atrocité qu'elle venait d'observer. Elle avait tenté de se retenir, mais en vain. Elle recracha sa bile sur le sol, à quatre pattes devant Rin qui la fixait gravement.

- Pfff, gamine incompétente...

Sans se soucier de la moindre réaction de Sheena, Rin vit Itachi galérer avec cinq ou six Mileena. Son corps disparut une nouvelle fois, ne laissant qu'un filin d'énergie noire parcourir les airs. Cette énergie noire se propagea un peu partout entre les ruelles du village. Elle recouvra toute les zones où se trouvaient les Mileena restantes qui n'avaient pas encore été vaincues, au nombre d'environ une trentaine. Toutes les Mileena qui étaient recouvertes par cette pénombre furent découpées sur le champ. C'était un véritable carnage. Elle ne laissa aucune miette. Elle réapparut une dernière fois entre Itachi et Sheena lorsque l'ennemi fut éradiqué pour de bon.

Dans la tête d'Itachi et Sheena, tout était flou. De ce qu'ils se souvenaient de Rin, elle n'était pas aussi forte. On ne la chargeait jusqu'à présent, que de missions d'infiltration ou d'assassinats en tout genre. Des missions classés B, voire A. Mais jamais elle avait la force d'être sur le devant du front pour exterminer ce que le village ne pourrait pas, à lui tout seul. Soit elle s'était retenue jusqu'à présent, soit elle avait fait des progrès fulgurants. Itachi pensait presque que cette dernière avait dépassé le maître depuis sa petite démonstration de force.


- Le village est vraiment dans un état pitoyable. Vous ne parvenez même pas à tenir tête à ces faibles créatures. Je me suis donné à fond en supposant que le village Hajinmon grandissait et évoluait au fil des années, mais je vois que je me suis trompée lourdement. Et en plus de ça, mon unité a été totalement éradiqué par ces créatures de glace.

- T'es mal placée pour critiquer, Rin !

- Ce n'est pas le moment de vous disputer. Rin, peux-tu me faire un rapport de la situation sur le secteur sud ?

- Aucun de mes hommes n'ont survécu. Je me suis retrouvée à engager le combat avec Ayako. Je n'ai pas réussi à la neutraliser. En revanche, j'ai réussi à lui soutirer une information. Elle manipule son armée depuis le mont Ibusashi. C'est là qu'elle se situe et tire les ficelles de l'opération.

- C'est déjà une bonne chose si elle patiente tranquillement à cet endroit. C'est à même pas d'une heure de course d'ici. Bon travail, Rin. Néanmoins, une chose me chiffonne. Comment as-tu pu acquérir une telle force ?

- Demande à ton chef, Itachi ! Il a toujours trouvé utile de nous écarter, moi et le reste de l'unité Hiryu. Soi-disant parce que nous sommes des extrémistes. Que nous regrettons amèrement la mort de Genra et que nous voulons que sa politique perdure au sein de ce village. Et donc, il n'a jamais vraiment prêté attention à notre évolution, ou à notre mode de pensée.

- Tu exagères, Rin. Le maître vous confie des tâches de la plus haute responsabilité parce qu'il croit en votre potentiel.

- Et bien, il se permet bien de garder ce qu'il pense, vu que vous êtes là, tous les deux, à garder la bouche ouverte devant ma simple performance. Devant tant d'ignorances, j'ai bien envie de dire que son discours sur la tolérance et la fraternité, ça passe pas vraiment !

- Mais pourtant, tu vois, j'ai le sentiment qu'il n'y a pas que lui qui garde certaines choses pour lui.

- Pardon ?

- Mileena aussi, semblait très étonnée de te voir. Comme si elle ne s'attendait pas à croiser un visage qu'elle connaissait déjà. Et j'aurais juré qu'elle n'avait pas vraiment développé tout son potentiel quand tu as débarque. Je n'ai pas envie de débattre avec toi ici et maintenant, mais cela ressemblait presque à un scénario déjà tout tracé.

- Tu me soupçonnes ? Avoir le don de clairvoyance t'a donné un esprit trop remué, mon pauvre. Tu vois, à force de nous écarter du village, vous ne nous connaissez pas ! Et voilà que survienne la méfiance ! Tsss, à force d'entendre des conneries pareilles, je commence à mieux comprendre ce qu'Azelia essaye de faire avec ce village !

- Un problème, Rin ?

Une voix stricte et forte résonna à quelques pas de la conversation. Shuujaku semblait être totalement soigné de ses blessures. Sa tenue était toute nouvelle, redonnant enfin à Shuujaku l'image du chef de clan, haut et fier. Il fixa Rin d'un air neutre.

- Chef, ça tombe bien, je me demandais ce que vous deveniez.

- Nous ne sommes pas là pour faire de l'hypocrisie. Je te remercie d'avoir protégé le village à temps pendant que je guérissais de mes blessures. Mais si tu as un problème avec ma façon de diriger ce clan, tu seras bien gentille de venir t'adresser à moi, les yeux dans les yeux, après qu'on aura résolu cette crise, suis-je clair ?

- Comme vous voudrez...

- Bien, Itachi, Rin, Sheena. Dressez moi un topo de la situation.

- Sheena. Montre au maître ce que tu as récolté.

- Maître, Ibuki s'est sacrifiée pour arracher cette fiole des mains de l'ennemi.

Avant de voir l'objet en question, Shuujaku remarqua effectivement le corps transpercé et ensanglanté de la pauvre aspirante de seize ans qu'était Ibuki. Si jeune, et déjà morte. Il pria silencieusement pour elle tout en récoltant dans ses mains cette petite potion de couleur mauve.

- Qu'est ce que c'est ?

Itachi prit le temps de bien tout expliquer ce qu'il avait enregistré dans la cervelle de son corbeau qu'il avait envoyé vers Kakashi. Les informations sur l'antidote, le rôle de Mileena, la position possible d'Ayako selon Rin. Bref, tout ce qu'il fallait retenir maintenant que le plus gros de l'armée ennemi était hors d'état de nuire, et qu'il ne restait plus qu'un seul et unique cas à régler: Ayako.

- Donc, selon toi, cet antidote nous permettrait de traverser la glace écarlate et rejoindre le mont Ibusashi sans risquer de fondre sur place ?

- Affirmatif. Comme c'est Mileena qui possédait cette fiole, il y'a une forte probabilité que ce soit cette petite potion qui soit la clé de notre libération.

- Chef, si je peux me permettre, rien ne nous garantit que cette potion soit digne de confiance. Cela pourrait très bien être du poison. Et je trouve ça extrêmement louche que l'ennemi débarque ici et nous sert le remède contre tous nos problèmes. Si seulement Rin avait épargnée l'une d'entre elles, on lui aurait tiré les vers du nez aussitôt.

- ... pas besoin de cette maladie bucco-dentaire sur pattes. On a plein de glandus en cage parmi l'araignée noire. On utilise l'un d'entre eux comme cobaye et affaire réglée.

- Je pense que c'est la solution la plus adéquat. Pendant ce temps, Itachi, vérifie la zone du mont Ibusashi pour voir si Ayako s'y trouve.

- Je m'en charge.

Quelques minutes plus tard, Shuujaku ordonna à deux ninjas de libérer un prisonnier qui est membre du clan de l'araignée noire. L'heureux élu eut le droit à une gorgée d'une boisson gratuite. Shuujaku vit que le cobaye fut enveloppé quelques secondes d'une lumière colorée, avant de repasser à la normale. Aucun effet contraignant en vue pour l'instant. Le prisonnier fut ensuite conduit, attaché à une corde vers la sortie du village, et fut poussé de force sur la glace écarlate. Encore une fois, rien ne se passa.

- Tu es un heureux veinard, toi. Alors, retourne dans ton trou.

Le prisonnier fut enfermé à nouveau dans sa cellule. Très vite, une réunion sur la place du village fut prononcé par le chef, afin d'exploiter la marche à suivre pour la suite des opérations. Itachi avait, au préalable, confirmé qu'Ayako était bien présente sur le mont Ibusashi, et seule.

- Mes amis, je vous remercie d'avoir protégé le village pendant que j'ai été pris en charge d'urgence pour mes blessures. Nous avons prouvé que nous représentions la force dominante de l'histoire actuelle des shinobis. Cependant, c'est au prix de nombreux sacrifices, dont celui d'Ibuki, une jeune enfant qui n'a pas vécu suffisamment longtemps pour comprendre réellement ce que doit endurer un shinobi. Nous avons le droit d'endurer du mieux possible la perte de nos proches, mais nous avons avant tout le devoir de ne rendre aucun sacrifice vain. Aussi, je vais vous montrer ce qu'Ibuki a réussi à récupérer des mains de l'ennemi avant de rendre son dernier souffle.

Shuujaku tendit devant tout le monde la fameuse fiole qui semble être celle qui peut sauver le village de son destin funeste.

- Cette fiole semble protéger celui qui la boit d'un halo d'énergie pendant une durée d'une heure maximum. Cela me laissera le temps de partir pour le mont Ibusashi et d'en finir avec le cerveau de l'opération. Si nous abattons Ayako, nous serons libres de cette prison de glace. J'aurais préféré l'épargner, mais vu ce qu'elle a commis aujourd'hui, je doute fortement qu'on parviendra à l'obliger à estomper son sort....

... Comme vous pouvez le constater, la fiole ne pourra abreuver que deux à trois personnes, vu la taille minime de cette potion. Pas de quoi monter un raid, hélas. C'est pour cela que c'est moi et Itachi qui allons régler cette histoire une bonne fois pour toute.


- Maître, passer de deux à trois personnes pour aller affronter Ayako est un atout à ne pas négliger. Nous devrions peut-être nommer une troisième personne pour mener cette expédition sur le mont Ibusashi.

- Tout juste. En temps normal, j'aurais choisi Taki, ou bien Rin, mais j'aime entendre l'avis de mes troupes. Si quelqu'un est volontaire pour nous accompagner, qu'il se déclare maintenant.

Shuujaku décida d'attendre quelques secondes pour voir si quelqu'un du clan se sentirait d'attaque pour affronter la terrible lieutenante d'Azelia: Ayako Ibusashi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakashi
Ninja d'elite
Ninja d'elite
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/05/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: La princesse cannibale   Dim 28 Mai - 13:35

Tandis que le calme était bienvenu pour se reposer un moment, cet interlude fut de courte durée. Le lieutenant ennemi en personne semblait cette fois lancer un assaut sur le village. Attaquer en solitaire était suicidaire, mais visiblement le mot seul n'était pas réellement d'actualité. Cette Mileena s'était multipliée, rendant la situation rapidement ingérable. Le nombre de doubles était incroyable en si peu de temps. Et cela ne semblait pas être de simples clones partageant leur puissance. Là, toutes les copies semblaient dangereuses et terrassaient sans soucis la plupart des défenseurs du village, une fois ce dernier envahi. Il fallait rajouter à ça que Kakashi put remarquer qu'en plus de cela, chaque fois que cette chose dévorait une pauvre victime, elle devenait encore plus dangereuse. D'ailleurs, pendant qu'il observait la situation, une des Mileena concentra son attention sur ce dernier. Il se réveilla très vite, et s'apprêtait à riposter, après que cette dernière ait manqué sa cible avec ses saïs. Malheureusement, il se rendit vite compte que bouger lui était impossible. Il comprit rapidement l'astuce utilisée par l'ennemi, mais trop tard, il était piégé. Quant à Kaï, ce dernier ne semblait pas du tout affecter par cette technique et s'apprêtait à passer à l'attaque, en voyant l'ennemi attaquer la gorge de Kakashi. Il n'eut cependant pas besoin d'intervenir, qu'une silhouette envoya valdinguer l'assaillante d'un geste vif et réactif. Kakashi remarqua rapidement qu'il s'agissait de Taki. Sur le moment, il était surtout content de voir qu'elle allait bien, car depuis le début de l'assaut, il s'inquiétait un peu pour les défenseurs. S'il avait pu se faire avoir aussi bêtement, n'importe qui aurait pu également se retrouver piégé et tuer lamentablement. Bien qu'il avait vu que Kaï était sur ses arrières, il ne s'excuse pas le fait d'avoir été négligent. Cependant, son sharingan encore trop faible, il n'aurait de toute façon pas eu beaucoup de solutions face à une attaque furtive. Kakashi mise tout sur la technique et le sharingan pour combattre. Il en est devenu bien trop dépendant, et il le sait. Mais il sait également que c'est un don qui lui permet de rivaliser même avec les meilleurs, et la seule façon de le faire.

Mais l'heure n'était pas aux lamentations. Maintenant libre de ses mouvements, le ninja comptait bien passer à l'action. Du moins, il retint son élan lorsque Taki demandait humblement de la laisser s'occuper de cette chose. Kakashi ne savait pas vraiment si cela était judicieux de la part de la kunoichi de vouloir faire cavalier seul sur ce coup. Peut-être qu'elle voulait se venger pour la mort de sa partenaire, et que c'était un règlement personnel avec une lieutenante de l'armée lunaire ? Il n'en savait rien, mais il ne pouvait lui refuser cela, ne sachant pas si c'était personnel ou juste de la frime. Il préféra donc ne rien faire, puis du côté de Kaï, ce dernier semblait déjà s'être lavé les mains en répondant positivement.


- Éclate-toi si tu veux, je t'en empêcherais pas.

C'est donc en retrait que les deux ninjas observèrent la kunoichi. Le prélude avant l'affrontement venait confirmer à Kakashi ce qu'il pensait : que Taki avait elle aussi deviné les capacités de cette Mileena. Les explications terminées, l'affrontement commença entre les deux adversaires. Malheureusement pour l'ennemi, le combat commençait très mal pour ce dernier. La kunoichi était bien trop rapide pour Mileena. Et bien qu'elle semblait bloquer les coups comme elle pouvait, Kakashi remarqua qu'elle avait déjà reçu deux coups de dagues qui avaient laissé deux kanji brillants d'un rouge éclatant à l'endroit de l'impact. Bien que l'ennemi tenta une riposte, une simple esquive suffit à éviter cette dernière. Le ninja jura d'ailleurs voir un sourire se dessiner sur le visage de la kunoichi. Et ni une ni deux, après une incantation de ninjutsu, Mileena s'effondrait de douleur, semblant agoniser derrière son masque. Le combat était terminé, Kakashi venait de comprendre comment fonctionnait la capacité de Taki. Ce monstre n'avait plus aucune chance de retourner la bataille en sa faveur. Le ninja esquissa à son tour un sourire satisfait, lorsqu'il comprit, grâce à la discussion des deux adversaires, que c'était effectivement une vengeance personnelle. Et finalement, la kunoichi prononça son jugement expéditif sur son ennemi. Elle se tourna pour finir vers les deux ninjas et esquissa un nouveau sourire avant de demander à Kakashi comment il a trouvé le spectacle.

- Instructif, répondit le ninja, affichant un sourire également satisfait en réponse à celui de la kunoichi, content de voir que tu vas bien, Taki.


* * *

Finalement, la bataille se termina lorsque la véritable Mileena fut vaincue, ainsi que toutes ses copies par une étrange technique qui passa devant Kakashi et Kaï qui étaient bien trop loin de l'action pour savoir ce qui s'était passé et d'où ça venait. Après que le calme fut revenu, les deux ninjas rejoignirent le lieu de regroupement où Shuujaku avait convoqué une réunion d'urgence. Le discours commença par annoncer la victoire du village sur l'ennemi, mais au prix de lourds sacrifices. Le chef insista surtout sur la kunoichi qui avait de par son sacrifice, permis de récupérer la fiole tant convoitée que Kakashi avait par réflexe cherchée sur la victime de Taki, bien qu'il n'y croyait pas lorsqu'il effectua cette action. Mais le problème était réglé, et c'était grâce à cette jeune kunoichi. La suite de la réunion expliqua ce que Kakashi savait déjà grâce au corbeau d'Itachi, jusqu'au moment où le chef annonça qu'il était peu probable qu'épargner Ayako soit encore d'actualité. Le ninja se perdit rapidement dans ses pensées de nouveau. Depuis l'événement de la destruction du village Hayabusa par cette Ayako, elle le fascinait. Il essayait de la comprendre, d'expliquer comment on peut en arriver là, malgré avoir entendu une partie de son histoire. Peut-être voulait-il lui-même voir de ses yeux qu'un allié d'Azelia est définitivement perdu ? Il espérait que même le plus dangereux lieutenant de cette reine puisse être sauvé. Même si Ayako était la lieutenante qui l'intéressait actuellement. Et lorsqu'Itachi proposa à Shuujaku qu'il était préférable de partir à trois qu'en duo, Kakashi y vit sa chance de pouvoir rencontrer cette Ayako. C'était peut-être de la folie, mais il fallait qu'il voie cette personne de ses yeux. Il prit donc la parole, afin de se porter volontaire pour le raid final.

- Je ne doute pas que vous préfériez un ninja Hajinmon, mais je pense que je suis le plus apte à prendre part à ce raid. Les capacités personnelles c'est bien, mais la stratégie et la connaissance sont des armes aussi importantes dans une bataille. Pour commencer, l'ennemi connaît votre clan, donc certainement toutes vos unités et vos capacités. Moi, je suis inconnu de l'ennemi, j'ai pu m'en rendre compte lors de la défense du village. De plus, j'ai passé ma semaine à étudier le clan Ibusashi, ainsi que leurs subtilités en termes de techniques et capacités. Merci à mon ami Kaï de m'avoir fourni toutes les informations à leur sujet. Je suis donc le plus apte ici à affronter un membre de ce clan à l'heure actuelle. Cette Ayako a beau être une lieutenante de cette reine lunaire, de ce que j'ai pu observer, le sang noir ne change pas les capacités primaires des utilisateurs. Ce qui veut dire qu'elle utilisera des techniques de ce clan. Pour finir, je ne veux aucunement paraître prétentieux, mais je pense que deux utilisateurs de sharingan ne seront pas de trop. Il est évident que la vitesse ou la force ne sera pas ce qui décidera de l'issue de la bataille. Et heureusement, car sur ce terrain-là, nous n'avons aucune chance, je suis certain que vous en êtes conscient...

Kakashi avait des arguments suffisants en sa possession pour ne pas dévoiler sa véritable ambition dans cet élan motivé. Il préférait garder cela pour lui, au moins tant qu'il n'aura pas satisfait sa curiosité et répondu à ses questions. De plus, ses arguments n'étaient pas du vent. Le ninja avait déjà un plan d'attaque en tête, en plus d'avoir étudié comme il venait de le dire le clan de l'ennemi. La question qui subsistait dans sa tête cependant à ce sujet, c'était où Kaï avait appris autant de choses sur la Yokume en général. Car ce n'était pas la première fois qu'il l'étonnait en termes de connaissances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La princesse cannibale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse cannibale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques images
» Virus Cannibale !
» Retro sur le saga des frères Metayer et l'Armée Cannibale des Gonaives
» Chat sauvage ou cannibale ?! [Mission B - Katano Yusuke]
» Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la montagne :: Le village Hajinmon-
Sauter vers: