La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une cible nommée Seto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Une cible nommée Seto   Jeu 12 Jan - 18:16

Le soir de l'intervention aussi surprenante que inattendue d'Ayako dans le temple du feu, les trois résistants de l'ancienne guilde nommée Wyvern Tail dînaient en paix. Regroupés autour d'un table ronde censée accueillir plus de convives, ils ne dirent aucun mot, tant ils étaient occupés à déguster les copieux mets posés sur la table, dont la présentation avait le mérite d'être soigné. Enfin, seulement sur une seule partie de la table. Là où Kula et Law dégustaient une recette de pâtes aux fruits de mer confectionnée par Kula elle-même, de l'autre bout de la table, une odeur alléchante de viande rôtie régnait sur l'assiette de Scylla. Bien qu'elle n'était pas du genre à refuser de goûter aux repas cuisinés par ses convives, elle avait décidé de s'occuper l'esprit après tous les événements passés, en chassant le gibier dans les forêts embrasés du pays. Bien que comme toute valkyrie qui se respecte, elle n'était jamais habitée par la faim, elle avait pris la fâcheuse habitude, en tant que femme de guerre, de se nourrir de ce qu'elle trouvait dans les parages, en n'hésitant pas une seconde à tuer de petites bêtes sans défense pour qu'ils finissent dans son estomac. C'était plutôt par plaisir qu'elle effectuait ce genre de pratiques, se nourrir après une bataille longuement menée était signe de réconfort pour elle. Et dans le cas présent, elle avait vraiment besoin de s'occuper l'esprit. Voilà pourquoi elle avait devant elle, sur la table, un sanglier rôti, et à sa droite, un tonneau de bière où elle trempait sa chope de bière sans modération. Kula fixait envieuse Scylla, tout en étant quelque peu vexée qu'elle faisait bande à part ce soir.

- Ahlala... Scylla, comment fais-tu pour garder la ligne et une si belle mine en mangeant aussi gras. C'est presque surréaliste à ce stade.

- Elle va sûrement répondre que ce sont ses exercices quotidiens, va savoir. Mais je suis sûr qu'il y'a autre chose... Mais bon, tu sais ce qu'on dit. Certains sont nés pour avoir de la chance physiquement, et d'autres non. Ou alors, ce sont ses gênes de valkyries qui sont responsables de son métabolisme absolument parfait. Hey, Scylla, est-ce que je pourrais t'étudier un de ces quatre ? Si ça se trouve, grâce à toi, je pourrais faire une étonnante découverte sur une mystérieuse race provenant d'un autre monde ! Imagine le pognon que j'amasserais, hahahaha !

Là ou d'habitude, Scylla aurait bien gentiment demandé à Law de fermer sa gueule, elle se concentra sur d'autres cuisses en questions, celles du sanglier qu'elle dévorait de plus en plus vite. Law grimaça devant la valkyrie qui ignorait totalement sa petite taquinerie.

- BON ! Vu que l'humour dans cette salle est aussi transparente que l'honnêteté d'Ayako ce matin, on va peut-être parler plus sérieusement, non ? Tu comptes vraiment accepter la demande d'Ayako ?

- Bien sûr...

- Mais tu espères vraiment quelque chose de la part d'Azelia ? Et surtout, n'oublie pas que je suis le principal acteur dans cette stratégie que le pays lunaire a bien gentiment programmé sans mon accord ! Si ça parait aussi facile pour toi, ne crois pas qu'effectuer une Room aussi grande soit chose aisée. Je risque d'être complètement invalide pendant la durée de la bataille, tellement cette technique me coûte la peau du cul en terme d'énergie magique.

- C'est con ça, j'ai toujours entendu que les membres de l'armée lunaire possèdent tous une magie inégalable dans toute la Yokume. Les potins sembleraient-ils infondés ?

- Oh, je suis un scientifique avant d'être un soldat ou un pirate, tête de linotte !

- Bref, oui, je te demanderais de faire ce que Ayako a demandé. Mais après cela, c'est nous qui allons prendre les ficelles du marché. Ce n'est pas ce stupide accord qui déterminera ma future rencontre avec Azelia, mais NOUS allons faire en sorte que la reine des démons se sente obligée de s'entretenir avec moi, voilà tout. Car ces informations de la part d'Ayako sont une bénédiction pour nous, et cela nous permettra de nous occuper du cas de notre prochaine cible: Le capitaine lunaire, Seto Yagami.

- En quoi penses-tu que Seto nous permettrait d'obliger Azelia à se plier ta ta volonté ? Personne n'a jamais forcé la main d'Azelia, tu sais.

- C'est très très simple, Kula, et je comptais justement vous communiquer le fond de ma pensée ce soir.

- Avant toute chose, pourquoi s'entretenir avec Azelia semble si important pour toi ?

Scylla retira sa concentration de son assiette presque vide, puis fixa Law avec un regard sincère. Le mercenaire comprit vite qu'il allait soit enfin en savoir plus sur cette fameuse chevalière valkyrie, soit se manger encore un énième vent.

- Parce qu'Ayako a raison... Au fond, je ne sais même pas pourquoi je veux affronter Azelia.

- Hum ? C'est évident, parce que c'est dans ta nature de protéger ceux dans le besoin, pas vrai ?

- C'est faux. Tout cela n'est qu'un masque que j'ai placé sur mon visage pour me créer ce personnage qui me délivrerait de la solitude que j'ai éprouvé en étant bannie du pays céleste. En réalité, j'ignore vraiment pourquoi je ressens ce brûlant désir de combattre Azelia. C'est comme si toutes les batailles que j'avais menée jusqu'à maintenant, me dirigent vers cette femme. C'est une sensation inexplicable, mais je veux vraiment croiser le fer avec Azelia. Depuis que j'ai vu cette femme pour la première fois, j'ai ressenti qu'elle m'appelait. Et depuis, chaque combat livré contre son armée me pousse en avant. C'est presque vital pour moi de partir en guerre contre Azelia, comme si cette femme... était ma clé pour pouvoir retourner chez moi.

Une part d'anxiété traversa la gorge de Law. Les paroles de Scylla n'étaient pas à ignorer ou à ne pas prendre au sérieux. Il était clair que Scylla vouait un profond désir de se rapprocher d'Azelia, et ça, ce n'est jamais vraiment bon.

- Tu sais, je connais deux personnes qui parlaient comme toi il y'a peu. Ils se nomment Seto et Ayako. Tu veux leur demander quelle porte cette clé nommée Azelia ouvre ? Hum ? Tu veux un indice ?

- Tu ne comprends rien. Je ne suis pas intriguée par le pouvoir d'Azelia, mais par son vécu, son expérience. Elle fait partie des personnalités les plus anciennes de ce monde. Elle sait beaucoup de choses. Croyez-moi, si quelqu'un de mon monde a quelques affaires à régler sur Atrium, cette personne se dirigera forcément vers une personnalité qui a existé depuis des millénaires, et ne perdra pas son temps avec le reste. C'est l'idée que j'ai actuellement en tête. Je risque gros, c'est vrai, mais je ne vois qu'elle qui est suffisamment accessible pour moi, et qui peut m'offrir toutes les réponses dont j'ai besoin, que ce soit par la parole, ou par le fracas de nos épées. Et de toute manière...

Scylla demeura pensive, puis, elle qui parlait à voix haute jusqu'à maintenant, baissa légèrement le ton, comme si elle se parlait à elle-même.

- Je suis prête à parier qu'il n'y a pas que moi qui penses ainsi...

Le silence après la dernière phrase de Scylla n'eut même pas le temps de se prolonger, car la porte de la salle à manger s'ouvrit, pour laisser place à la gardienne sacrée du temple, la prêtresse Mana.

- Scylla, nous avons de la visite. Une jeune femme souhaite s'entretenir avec toi. Apparemment, vous vous seriez déjà rencontrées. Elle n'a pas l'air louche, mais je lui ai interdit l'accès car son visage m'est étranger. Que dois-je faire ?

- Hum ? Si c'est juste pour s'entretenir, qu'elle vienne. Je ne dis jamais non à des convives supplémentaire quand je savoure un tel festin. Amène la ici !

- Oui... Elle aura qu'à manger la part que j'avais réservée pour toi...

Mana fit un geste de la tête pour montrer qu'elle obéissait à Scylla, puis se dirigea vers l'entrée pour accompagner cette nouvelle venue vers la valkyrie écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/09/2016

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Mer 18 Jan - 19:12

Plusieurs jours avaient passé depuis la dernière rencontre entre Iris et l'étrange inconnue. Après les événements au pays lunaire, elle avait quand même décidé d'effectuer la mission de cette dernière, et de lui faire confiance. La mission était cependant bien plus compliquée que prévu, et Iris avait vite compris pourquoi cette personne lui avait dit qu'elle seule pouvait accomplir la demande sur cette zone. Quoi qu'il en soit, une fois accomplie, la mystérieuse jeune femme tenue en partie parole, car même si elle ne lui dévoila rien, elle lui donna un indice. Et cet indice était que si la mercenaire voulait des informations, elle devait les demander à une valkyrie qui se trouve sur ce royaume, et qui répondait au nom de Scylla. Évidemment, Iris se souvenait très bien de ce nom et de la personne le portant, même si pour le coup, l'étrangère aurait pu le lui dire quand elles étaient ensemble au pays de la lune. Il était clair que la mystérieuse jeune femme s'amusait à faire traîner les choses, mais dans quel but ? Bref, en fin de compte, elle lui donna quand même l'information d'où se situait actuellement cette valkyrie. Et, une fois chose faite, la mercenaire se mit donc en route. C'est pour cette raison, qu'à l'heure d'aujourd'hui, Iris se trouve devant un temple au pays du feu, à attendre le retour de celle à qui elle venait de s'annoncer. Puis, au bout d'un moment, elle fut invitée à entrer, afin de pouvoir rencontrer cette fameuse valkyrie.

Une fois à l'intérieur, et dans une grande salle où étaient tranquillement posées trois personnes autour d'un festin, elle s'avança, en remerciant au préalable d'un signe de tête cette gardienne qui l'avait amenée ici. Tout en s'approchant de la table, elle observa rapidement les environs, plus par réflexe de prudence, pour connaître la structure de l'endroit, que par curiosité. La mercenaire était très observatrice et prenait toujours en compte les endroits où elle posait les pieds, au cas où un combat aurait lieu, ne sait-on jamais, au vu de ses expériences et tous les tarés qui peuplent le monde... Du côté d'Iris, on pouvait observer une légère fatigue, mais surtout divers bandages sur le corps, ainsi que sur son œil gauche, où le tissu était assez rougeâtre. Il était clair que la mercenaire venait de passer une très mauvaise période. Cela était en vérité due au combat qu'elle n'a pu éviter lors de sa précédente mission. Et qui comme dit précédemment, était certainement le plus dur qu'elle n'ait jamais livré. Bien qu'elle aurait pu se reposer avant de partir à la rencontre de cette valkyrie, elle préféra ne pas perdre de temps avec ces petites blessures, trop impatiente d'en apprendre plus sur elle-même. Enfin, elle arriva au bout de table, puis fixa d'abord le type, puis la fille, et enfin la valkyrie au fond. Bien sûr, sa main droite n'était pas loin de son fourreau, et elle ne cachait pas du tout son état de garde, prête à tout moment à occire le moindre mouvement. Depuis son dernier combat, elle avait au moins appris que les personnes du monde d'où elle est originaire demandaient une grande méfiance... Elle commença donc par se présenter, d'une voix calme, mais retenue, presque méfiante.

- Bonsoir, enchanté, désolé d'interrompre votre repas. Je suis à la recherche de quelque chose, et une personne que j'aurais préférée ne jamais rencontrer m'a dit que la personne qui pourrait m'aider était une valkyrie du nom de Scylla. Quel heureux hasard que ce nom ne m'était pas inconnu... Bref, maintenant que je t'ai en face, je ne vais pas tourner autour du pot, et me présenter. Je m'appelle Iris, je suis originaire d'un endroit appelé Legendia, et je suis à la recherche d'information à son sujet, et également d'un moyen de rejoindre ce monde... Et vu que je viens d'apprendre que les valkyries sont également des légendiens, c'est la raison pour laquelle je suis ici... Ma demande est simple donc, je veux juste en savoir plus sur cet autre monde...

La mercenaire n'avait pour l'instant rien d'autre à dire, cela allait dépendre de la réponse à ses questions et de la valkyrie. Elle se contenta donc d'observer cette dernière, en attente d'une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Mer 18 Jan - 23:14

Ainsi, Mana emmena la personne concernée vers la salle à manger, et une fois arrivée à destination, Scylla fut assez surprise de constater que la personne en question était effectivement une courte rencontre du passé, et que tout indiquait que leurs chemins n'allaient plus jamais se croiser. La jeune femme était celle qui s'était retrouvée face à Seto au pays lunaire. Tout ce qu'elle se souvenait d'elle, c'étaient ses quelques sermons qu'elle lui avait balancé, sur son attitude trop personnelle. En second lieu, cette femme venait également de se fourrer dans de beaux draps avec le pays lunaire. Et troisièmement, et c'était le point à ne pas négliger pour Scylla, cette femme était accompagnée de ce qui semblait être Kira. Bref, Scylla était partagée. Dans un sens, elle était ravie de la voir vivante, même si son apparence laissait présager qu'elle avait bien galéré il y'a peu. Et dans un autre, elle ne savait pas vraiment comment l'accueillir. Avec hospitalité, ou inversement ?

Elle laissa cette jeune femme expliquer le pourquoi de sa visite. Déjà, elle se présenta convenablement au nom d'Iris. Scylla avait vite fait entendue son nom quand elle observa Seto menacer cette jeune femme. Ensuite, quelque chose qui ne surprit pas tellement Scylla fut évoquée. Cette Iris proclama être originaire de Legendia. Pas très surprenant dans le sens que son niveau d'énergie était assez élevée pour une mortelle. Scylla avait même l'impression d'avoir quasiment trouvé son égal niveau puissance. La valkyrie avait même, avec évidence, devinée la suite de la demande. Elle voulait des informations sur Legendia, après qu'une personne, probablement Kira, l'envoya chez elle. Scylla fixa d'un air très neutre Iris, et laissa un long blanc après la requête de la jeune femme. Après un court silence, et toujours en fixant Iris, elle leva légèrement la voix.


- Law, Kula, si vous avez fini, alors je vous prierai de laisser votre place à notre... invitée improvisée.

Comme les deux mortels savaient, de toute évidence, que refuser un ordre de Scylla ne servait à rien, alors ils se levèrent et quittèrent la salle sans dire un mot. Sur ce, Scylla posa le coude droit sur la table, puis serra le poing droit tout en fixant Iris de son seul oeil non couvert par une mèche de cheveux. Iris pouvait observer un tatouage se former sur sa main, et cette marque magique commençait à s'illuminer, tout en laissant échapper un son régulier qui devenait de plus en plus fort. Qu'Iris se rassure, elle qui semblait méfiante en ayant posé le pied ici, mais la jeune Nirvit se contenta de rééquilibrer le flux magique qui circule en elle, perturbée par ses précédentes batailles, afin de la détendre et lui procurer une sensation de bien-être. Shanoa avait effectué la même chose envers la valkyrie lors de son expédition au pays du désert. C'était une capacité propre aux Nirvits, ne fonctionnant qu'envers un autre habitant d'Atrium. Cela servait également à analyser la signature énergétique de la personne ciblée, et Scylla, suffisamment trompée par n'importe quel abruti depuis sa naissance, tenait à vérifier les dires d'Iris. Et effectivement, elle réalisa qu'elle n'était pas en mesure de totalement restaurer le flux magique en Iris. En effet, quelque chose en elle n'était clairement pas originaire d'Atrium. Scylla desserra le poing puis la posa d'un geste sec sur la table.

- Hum... Tu sembles dire la vérité.

La valkyrie tendit la main vers le plateau où frétillait toujours l'imposant sanglier rôti que Scylla avait déjà bien entamée.

- Tu sembles exténuée. Assieds toi et sers toi si tu as faim.

Scylla laissa Iris se mettre à son aise, car elle préférait un climat plus détendu pour causer, même si elle imaginait déjà la conversation ne pas se prolonger avec le temps. Une fois cela fait, elle posa cette fois le coude gauche sur la table et posa son menton sur sa main gauche.

- Tu souhaites donc que je te parle de Legendia, c'est bien ça ? Pourtant, tu te doutes bien que je ne vais pas divulguer à une parfaite inconnue la moindre information capitale sur la terre natale des valkyries, je me trompe ? Et j'imagine que celle qui t'as envoyé faire tout ce chemin est cette jeune fille que j'ai aperçue à tes côtés, hum ? C'est dommage, car cette fille est loin d'être une de mes amies.

Scylla but une gorgée de bière, puis envoya glisser sa choppe de bière en direction d'Iris. A elle de décider ce qu'elle veut en faire.

- J'en suis navrée, mais tu n'as pas vraiment frappée à la bonne porte. Tu ne trouves pas cela étrange qu'une valkyrie, censée être un symbole de toute-puissance, se retrouve là, à trinquer avec des mortels ? Cela ne t'a pas frappé l'esprit que ma présence ici, était peu commune et assez louche ? Crois moi, une valkyrie a bien d'autres emmerdes que le pays lunaire et Seto Yagami. C'est juste que...

Scylla qui semblait tout d'abord assez froide, se radoucit, comme si le sujet qu'elle allait démarrer lui restait encore en travers de la gorge.

- ... tout comme toi, je souhaite aussi aller sur Legendia. La personne qui t'a conseillé de venir me payer une petite visite ne t'a pas menti, je suis bel et bien originaire de ce monde. Mais ce qu'elle a omis de te parler, c'est que j'ai toujours vécu ici, sur Atrium. Je n'ai aucun souvenir de mon monde natal. Vois-tu, je n'ai appris que très récemment que j'ai des relatives là-bas. Je connais également le moyen d'y accéder, et je n'ai pu mettre les pieds sur Legendia que quelques jours, ce qui est trop peu pour vraiment constituer une source d'information fiable pour toi. Si je n'y suis pas resté, c'est parce que... on a jugé que je n'étais pas "digne" de vivre sur Legendia... héhéhé, la bonne affaire !

Scylla avait donné la dernière phrase avec un ton légèrement agacé. Au fond, Scylla le réalisait de plus en plus, mais elle éprouvait un léger ressenti envers Asuna, pour l'avoir éloigné encore quelques temps du monde où elle souhaitait vivre. Même si Scylla avait également provoqué cette décision par sa naïveté qu'elle tentait de guérir, elle était persuadée depuis peu qu'on lui cachait quelque chose, et qu'une personne se proclamant l'absolu aurait du très bien savoir que Scylla était également menacée sur Atrium.

- Tu vois, Iris, tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai retenu une chose de mon séjour dans ce monde. Ici, sur Atrium, nous ne sommes rien. La vérité est que Legendia est la véritable face dominante de ce qu'ils appellent la création. Elle représente une partie très large de cette même création, là ou toutes les races supérieures y vivent et y prospèrent. Les archanges, les valkyries, les dragons... tout ce qui pullule sur Legendia peut exister pendant des millénaires. Quand à Atrium, ce n'est qu'un minuscule royaume dont ils oubliés l'existence, tellement la race mortelle est ridicule pour eux. En d'autres termes, rien parce que j'ai la mentalité d'une mortelle, puisque j'ai toujours vécu ici, je n'ai pas ma place la-bas. Et toi ? Penses-tu que si je te permettais d'y pénétrer, tu pourrais t'y balader tranquillement ? Qu'est ce que tu comptes faire une fois la-bas ? Je te préviens, pour vivre sur Legendia, il faut tout oublier ici, ses habitudes, et mêmes les plus encrées en toi, comme rien que le fait de contempler un ciel nocturne. Et pour finir, tout lien avec la race mortelle. Dis moi Iris, es-tu attachée à la Yokume ou à une personne en particulier qui vit ici ? Car tu devras l'effacer de ta mémoire si ton but est d'y rester. Bref, tu renaîtras entièrement. Moi, j'en suis incapable, c'est pour cela que je n'ai pas vraiment été acceptée par mes semblables.

Scylla ferma les yeux un instant. Puis, les deux coudes sur la table et les mains jointes, elle cacha ses lèvres derrière ses deux mains, avant de reprendre la parole d'un ton neutre.

- Si tu te demandes pourquoi, malgré tout, j'en ai dit autant, c'est parce que j'ai l'impression que la compagnie de cette jeune fille ne t'a pas vraiment réussie, ce qui m'intéresse un peu. Et aussi pour te remercier pour le sympathique conseil de notre première rencontre que j'ai pris en compte, car figure-toi que les deux personnes que tu as vu à l'instant sont mes nouveaux alliés. Mais maintenant, j'aimerais aussi que tu prennes en compte mon conseil, et que tu réfléchisses encore avant de vouloir t'enfoncer encore plus loin dans tes recherches. Je ne te connais pas, donc je n'ai nullement l'intention de t'aider davantage. Sauf si tu me parlais un peu de toi en retour. Car tu sais, si le destin m'est favorable, je pourrais peut-être un jour y retourner, qui sait ?

Pour Scylla, c'était donnant donnant. Elle s'était prise la peine d'éclairer légèrement sa lanterne car au fond, elle était assez rassurée de voir qu'il existe ici une femme comme elle, mi-Atrium, mi-Legendia. Elle avait besoin néanmoins de mieux connaître cette Iris pour mieux la juger ou la percevoir, car si il s'avère qu'elle était une personne de confiance, alors qui sait, elle pourrait bien l'aider davantage. Mais après toutes les personnes qui se sont joués d'elle, Scylla gardait une part de méfiance envers Iris, et donc, ne voulait pas se tromper avec elle. C'était donc à Iris de jouer et de persuader la valkyrie de l'aider à rejoindre son monde natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/09/2016

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Mar 31 Jan - 0:31

Quelques secondes passèrent dans le silence, suite aux paroles de la mercenaire. Un silence installé par la valkyrie qui se contentait de regarder son invitée. Après cet interlude silencieux, cette dernière demanda aux deux autres personnes autour de la table de se lever, et de partir, afin de laisser les deux femmes seules. Sans un mot, ils s'exécutèrent sans plus attendre ou demander de restes. En fait, cela ressemblait plus à un ordre, qu'à une proposition, remarquait Iris, qui regardait ces derniers s'éloigner. Suite à cela, le silence refit son apparition, sauf que cette fois il était accompagné d'un geste de la valkyrie. Un geste de la main, où Iris pouvait apercevoir un tatouage prendre forme et s'illuminer. Évidemment, cela fut directement interprété comme un danger immédiat, qui renforça l'alerte de la mercenaire. En temps normal, la main de la valkyrie aurait déjà volé à travers la pièce, vu l'avantage de la position et de la posture déjà en garde d'Iris. Heureusement, dès que la marque s'illumina, instantanément derrière, ce qui se produisit ne se voulait pas néfaste, mais visiblement curateur. En effet, alors qu'Iris était prête à s'élancer, le fait de sentir un sentiment de bien-être spirituel l'envahir la freina dans son élan. Elle se rendit rapidement compte que la valkyrie venait de stabiliser une partit de son énergie. Cela eut pour effet de faire diminuer l'état d'alerte dans lequel la mercenaire se trouvait depuis le début, sans pour autant relâcher sa prudence. Son attention fut cependant retournée sur la valkyrie, dès que cette dernière rompit de nouveau le silence pour s'exprimer. Cette fois, son attitude se voulait invitante, en proposant à son interlocutrice de se détendre, ou se nourrir, si la faim l'envahissait. Cependant, Iris ne répondit pas à l'invitation de s'asseoir, elle était très bien debout et sur ses gardes. Cela est surtout dû au fait que sa dernière table partagée avec une personne lui a valu son état actuel, indirectement. Néanmoins, elle se détendit, et relâcha quand même la garde de sa lame, ainsi que son air méfiant. Elle était plus dans un état neutre que dubitative actuellement, et se contenta juste d'une réponse négative furtive.

- Ça ira...

La valkyrie commença finalement à répondre à la précédente question de la mercenaire, en clarifiant dès le début qu'elle ne comptait pas lâcher d'informations aussi facilement, à une inconnue. En plus d'avoir visiblement un passif avec cette même jeune femme, qui a l'art de se faire des ennemis, vu que la valkyrie précise bien qu'elle ne l'a pas dans son cœur. Par la suite, elle déclara qu'elle n'est pas la bonne personne à interroger, en stipulant que sa présence ici n'avait rien de normal, et qu'une « vraie » valkyrie aurait bien d'autres choses à faire qu'être sur Atrium. Sur le coup, Iris s'était pas posé de questions, car elle ne connaît strictement rien des valkyries ou de ce monde, donc rien d'anormal, étant donné qu'elle-même se trouve sur Atrium. Cette dernière pouvait très bien être en mission. Cette réflexion commença légèrement à faire chauffer la mercenaire, qui prit ça comme un aveu que cette valkyrie ne parlera pas, à moins qu'elle ne lui force... Heureusement, elle enchaîna rapidement sur la suite, en dévoilant pour commencer qu'elle était dans le même cas qu'iris. Même si pour le coup, la seule chose que retint la mercenaire, était qu'elle connaissait quand même des trucs sur ce monde, ayant quand même posé les pieds dessus. Après ce premier discours, la valkyrie continua son histoire, en parlant bien plus que ce qu'elle laissait entrevoir au début. Cela étonna presque même Iris, qui ne s'attendait pas à une suite. Mais, cette Scylla continua de parler, et enchaîna sur le fait qu'elle a été presque « bannie » de Légendia parce qu'elle n'était pas « digne ». Elle expliqua ensuite qu'Atrium n'est rien du tout, comparé à ce que représente Légendia, tout en concluant que pour ces êtres immortels, la zone actuelle est traitée avec mépris. L'information intéressante que retenait Iris pour le coup, c'était surtout le mot « immortel » qui confirmait ce qu'elle pensait : qu'elle-même était immortel, vu son âge et son apparence. Cependant, la valkyrie ne semblait pas avoir fini, et demanda cette fois à Iris si elle possédait l'esprit nécessaire pour vivre là-bas, cette Scylla ayant été elle-même bannie, pour n'avoir pas eu l'esprit nécessaire. Ses paroles s'étaient transformées comme une mise en garde au sujet des sacrifices et de l'esprit à avoir, pour vivre sur Légendia. Et que si la mercenaire veut continuer dans ce chemin, elle devra passer par ces sacrifices. Finalement, après tout cela, Scylla dévoila que la première raison pour laquelle elle en avait autant dit était en premier lieu la mésaventure de son interlocutrice avec cette fameuse « fille ». La deuxième raison étant pour remercier la mercenaire de son conseil au pays de lune. Cela dit, elle donna elle-même un conseil à Iris, avant de conclure de nouveau en prétextant que pour en savoir plus, cela devait être dans les deux sens.

Iris resta quelques secondes silencieuses, pensive. Elle n'était plus sur ses gardes depuis un moment maintenant, en particulier quand la valkyrie avait fait glisser sa chope de bière pendant son discours. Il était clair à ce moment, que cette Scylla n'était pas hostile et qu'il n'allait rien se passer de violent dans les environs. Iris était dans une sale période, et la paranoïa était présente, mais ça reste contrôlé. Et en cet instant, elle n'avait plus de raison d'être méfiante. Bien sûr, cela ne va pas jusqu'à parler de confiance, mais plus de neutralité. La mercenaire sauvegardait ce qu'elle venait d'apprendre, et d'y mettre de l'ordre, pendant ce silence. Et après quelques secondes, elle fixa de nouveau la valkyrie, puis la chaise à côté d'elle, puis la valkyrie, puis la chaise. Finalement, elle relâcha toute la pression, et décida d'enfin s'asseoir, estimant être en accord avec les conditions de cette Scylla. C'est donc ainsi qu'Iris commença à prendre la parole, d'une voix bien moins méfiante cette fois. Plus comme se parleraient deux personnes civilisées qui apprennent à se connaître.

- Hum, réfléchit la mercenaire, très bien, je n'ai rien contre une petite discussion détendue. Pardonne ma prudence et ma méfiance précédente, mais comme tu l'as deviné, je deviens assez sauvage ces temps-ci... Entre l'armée lunaire et cette gamine qui m'a fait vivre une expérience dont je me serais passé, j'avoue être un peu... méfiante envers les gens...

Iris prit une courte pause, puis se saisit de la chope précédemment envoyée par Scylla, et en bu une gorgée. Depuis tout à l'heure elle regardait ce breuvage avec une envie non dissimulée, et maintenant que tout était calme, elle ne se priva plus très longtemps. Quant à la faim, étant donné qu'elle ne la ressent jamais depuis sa naissance, elle n'en ressent donc pas le besoin d'y toucher.

- Bref, merci de ces quelques informations sur ce monde, ainsi que du conseil. Mais sache que rien ne me fera changer d'avis sur mon ambition de retourner d'où je viens. Je ne te connais pas, mais tu as des choses qui te retiennent ici visiblement, moi ce n'est pas mon cas. Je n'ai ni famille, ni amis, ni attache, ni ambition... Peut-être parce que depuis toute petite je suis différente, et que je sentais que ce monde n'avait rien à m'offrir, je ne sais pas... Mais bien que je prenne en compte ton conseil, sache que ma décision n'est pas irréfléchie ou basée sur un caprice. Cela fait déjà de nombreuses années que je fais des recherches et que j'ai envie de quitter cette vie qui ne m'a apporté que le dégoût. Pour dire vrai, cela fait plus de 60 ans que je vis sur ce monde, sans vieillir, sans mourir de faim, sans voir apparaître ne serait-ce qu'une ride sur mon visage... Cela me devient insupportable de voir les gens vieillir, et mourir, alors que moi je suis toujours aussi jeune. Ce n'est pas que ça me fait de la peine ou autres pour les gens, je dis ça surtout parce que ça renforce cette impression que je ne suis pas chez moi. Je n'ai rien à faire ici...

… Et bien que cela était intense, ma première rencontre avec une personne de ce monde, c'est soldé par sa mort. Personne à qui je dois mes blessures... Mais cela peut sembler bizarre, mais cette rencontre, et ce combat, m'ont donné encore plus la motivation d'aller à la rencontre de mes origines. Pas uniquement pour découvrir qui je suis, mais aussi parce que malgré le danger, je n'ai jamais ressenti autant de frissons que lors de cette rencontre. Je ne parle pas du frisson du combat bien sûr, je ne suis pas dingue, mais surtout de ce que ça m'a fait ressentir. Une sensation que je n'ai jamais ressentie ici, avec d'autres humains...

La mercenaire bu une autre gorgée de son breuvage, puis semblait légèrement pensive, tout en fixant le fond de sa chope. Finalement, elle reprit la parole d'un air grave, comme déçue.

- Bon, je dois admettre que j'aurais aimé commencer par rencontrer une habitante de ce monde comme toi, en premier lieu. Parce que cette fille... j'espère ne plus jamais la revoir. Je l'ai suivie à la base, lorsqu'elle m'a accosté au pays lunaire, juste avant que je me fasse agresser par ce dragon blanc insupportable. Bref, elle m'a simplement manipulée en utilisant ce que je désirais le plus : le savoir. Puis de fils en aiguilles, je me suis retrouvé dans une galère pas possible à devoir effectuer une mission censée être « tranquille » selon elle. Tu parles, je suis tombé sur un taré qui n'avait pas vraiment envie d'être dérangé, et qui me la vite fait comprendre... Heureusement que je sais utiliser cette... énergie qui vient de ce monde, sinon je serais morte. Bref, après cette affaire réglée, je me suis rendu compte que cette gamine n'allait rien me dire, et qu'elle m'a juste utilisé pour éliminer un parasite gênant... Tout ce qu'elle m'a donné comme indice, c'est de venir trouver une valkyrie du nom de Scylla, rien de plus, rien de moins. Je ne l'ai ensuite plus revu...

… Humpf, semblait s'offusquer Iris, je déteste me faire manipuler comme ça... Enfin, de toute façon, j'avoue que je n'ai pas osé répondre ou montrer mon mécontentement. Il y avait quelque chose dans cette gamine de carrément écrasant. C'était comme si une force me tenait en respect sans même que je puisse bouger. C'était très perturbant... J'espère simplement ne jamais plus croiser cette dingue...

Iris semblait avoir terminé, elle estimait en avoir à son tour dit assez pour le moment. Comme pour la valkyrie, c'était donnant donnant des deux côtés pour le coup. Puis de toute façon, la mercenaire n'avait plus grand-chose à dire à son sujet. Elle avait déjà dit l'essentiel, pour le reste, ça dépendra de l'avenir, et de l'entente future avec cette Scylla, si l'avenir le permet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Mer 1 Fév - 1:44

Scylla patienta tranquillement la prochaine réaction d'Iris qu'elle remarqua déjà bien plus détendue qu'au tout début, même si elle était restée debout, marquant encore un léger signe de méfiance. Cela était quelque chose que la valkyrie ne pouvait tenir rigueur à sa nouvelle rencontre, mais si elle continuait à être réfractaire à son hospitalité, et qu'elle refuserait de dialoguer un peu de son côté, Scylla se sentirait dans l'obligation de lui demander de retourner d'où elle vient. Mais la conversation allait se poursuivre, semblerait-il, puisque Iris décida enfin de s'asseoir dans le but de communiquer. Elle s'excusa pour son attitude pleine de méfiance, justifiant sa mauvaise humeur actuelle à cause du pays lunaire et cette fille qu'elle n'aurait jamais aimé connaître. Puis elle but une première gorgée de la choppe envoyée par Scylla. A cet instant, la valkyrie prit un air plus détendu également, et commença à dessiner sur son visage un sourire plus amicale.

- Elle est bonne, n'est ce pas ? J'ai une fois sauvé la vie d'un employé d'une des plus grandes brasseries de la région, et depuis, ce type m'offre souvent plusieurs tonneaux de sa production, en guise de remerciements. Même si je crois qu'il attend aussi que je le remercie d'une manière ou d'une autre...

Après avoir pris un ton légèrement plaisantin, histoire de toujours plus détendre l'atmosphère, Scylla reprit son sérieux, mais garda son léger sourire.

- Quoiqu'il en soit, je me dois aussi de m'excuser pour mon attitude très personnelle au pays lunaire. Mais j'étais aussi un peu sur les nerfs. Tu te doutes bien que j'ai pas très bien pris ce choix de m'écarter de Legendia...

En fin de compte, Iris remercia Scylla pour ces informations, malgré qu'elle avait prétendue ne pas raconter grand chose de base. Néanmoins, elle semblait très déterminée à aller jusqu'au bout de son projet. La raison était simple et plausible: Rien ne la retient ici, ni famille, ni amis. Elle voulait absolument partir d'ici, car elle était différente des mortels. C'est une chose que Scylla nota immédiatement dans son esprit. Encore une fois, elle avait la preuve que les immortels ne sont pas compatibles avec les mortels, juste en face d'elle. Une autre raison demeurait cependant. Iris semblait très curieuse suite à sa rencontre avec un légendien qui a fini par sa victoire. Le frisson qu'elle ressentit rajoutait encore plus son désir d'en savoir plus. Scylla partageait limite cette impression. Elle observa avec intérêt Iris, pendant que cette dernière s'abreuva une seconde fois. Elle sentit ensuite une petite pointe de déception dans sa voix quand elle reprit la parole. Elle avoua qu'elle aurait préféré d'abord rencontrer Scylla avant la jeune fille qui était à ses côtés au pays de la lune. Elle résuma ensuite sa mauvaise expérience avec cette gamine, pour enfin conclure à ce qui amena donc Iris à rendre visite à la valkyrie écarlate. Il était clair qu'elle aussi venait de subir ce qu'on appelle de la manipulation. Scylla en était presque navrée pour Iris qu'on l'ait roulé dans la farine, et elle pouvait même remarquer que naissait en elle une touche de sympathie. Enfin, elle avoua également qu'elle espérait ne plus jamais revoir la gueule de la gamine en question, tellement elle s'est sentie écrasée par sa simple existence.

- Ah, la manipulation... Je commence à connaître un rayon sur ce sujet. Mais si je peux te rassurer sur un point, c'est que moi aussi, j'aurais aimé ne plus croiser le chemin de cette gamine comme tu le dis si bien. Peu de choses ne m'impressionnent ici, mais quand je me suis retrouvé pour la première fois en face à face avec elle, j'étais presque tétanisée. C'est aussi pour cela que je souhaitais m'assurer que tu es sûre de toi quand tu proclames vouloir partir pour Legendia. Tu rencontreras sûrement bien d'autres personnes qui pourront te faire fléchir rien que par le regard. Mais ta détermination ne semble en aucun cas te faillir...

... Je vais t'avouer quelque chose. Parmi ces personnes qui m'ont fait douter que je pouvais garder la tête haute sur Legendia, il y'a la reine archange. Elle dégage quelque chose d'absolument majestueux, mais en même temps, une impression qui te fait trembler les os, rien que par sa voix. Et cela reste extrêmement troublant quand tu as connu cette personne sous une facette absolument différente autrefois...

Encore une fois, Scylla ne put s'empêcher de décrire à haute voix ce qu'elle avait dans l'esprit, à savoir, Asuna. Mais elle ne s'en voulait pas, car elle commençait petit à petit à faire confiance à Iris, vu le climat détendu qui, forcément, pousse n'importe quel parano à finalement se laisser aller à la conversation. De plus, Iris avait aussi pas mal parlé de ses propres ressentis. Il était donc normal que Scylla en fasse de même.

- C'est justement elle qui a jugé qu'il était nécessaire que je ne reste pas aux côtés des autres valkyries pour le moment. Mais ce que je n'ai pas voulu te dire au tout début, c'est qu'elle ne s'est pas contentée de me demander de partir. Elle a eu la bonté de me confier une mission. Et cette mission consiste à récolter des informations sur cette gamine qui semble t'avoir autant donné du mal. Vois-tu, Iris, mais tu n'as vraiment pas à rougir d'avoir ressenti un certain malaise devant elle, car elle inquiète Legendia à elle seule. J'ignore encore si il y'a des raisons pertinentes d'être inquiété par elle, mais visiblement, elle représente une menace...

... Et c'est pour ça que nos chemins se sont croisés au pays lunaire. Je cherchais des informations sur elle. Pourquoi au pays de la lune ? Parce que mon parcours m'a permis de savoir qu'elle se faisait passer pour quelqu'un au nom de Kikyo, alors que son véritable nom est Kira, et qu'une lieutenante d'Azelia que j'ai affronté semblait plutôt bien la connaître. De toute manière, c'est une question de logique. Quand on est un être immortel avec un minimum de ressources pour faire trembler toute une nation, et qu'on a affaire à un royaume moins puissant, on se dirige forcément vers la personne ayant le plus de puissance ou le plus d'expérience. Il ne fait aucun doute que Kira a du se rapprocher d'Azelia selon mon intuition.


Scylla marqua une courte pause. Elle était même étonnée qu'elle en ait dit autant, il semblerait que c'était presque un soulagement pour elle d'en discuter avec quelqu'un qui pourrait mieux comprendre la valeur d'un être immortel.

- Mais ne te méprends pas, cette mission n'est pas un test pour vérifier si j'ai les tripes pour rejoindre l'armée de la reine céleste. Ce n'est qu'un banal prétexte pour les quelques personnes qui pouvaient s'avérer être contre sa décision. En fait, ma raison principale qui fait qu'aujourd'hui, je me retrouve, tout comme toi, à avoir Azelia au cul, c'est avant tout parce que j'ai pensé comme Kira. Tu as du entendre Seto me nommer "Vermillion". Il n'a pas tort, je suis née d'une relation entre une valkyrie de Legendia et un nirvit d'Atrium. Mais je ne sais rien de bien concret sur ma naissance. Et en partant du principe qu'Azelia a vécu une longue existence et qu'elle demeure la plus puissante de la Yokume, j'ai pour hypothèse qu'elle doit en connaître bien plus à ce sujet qu'elle n'en sait sur Kira. Tu sais, Iris, mais si je partage légèrement le point de vue de la reine des archanges sur ma faiblesse, c'est surtout parce que je n'ai longtemps été qu'un soldat, qui suit les ordres, et donc, facilement manipulable. Il est grand temps que j'en apprenne plus sur le monde, que j'ai mon propre jugement sur les légendes et sur ceux qui font trembler les peuples, comme Azelia et Kira. Et tant que je n'en saurais pas plus sur moi et sur mes origines, je ne pense pas être en mesure de rejoindre Legendia. Tu disais que peut-être, quelque chose me retenait ici, et bien, ce n'est pas une personne, mais un objectif, celui de prendre le dessus sur Azelia pour lui soutirer un maximum d'informations. Cela peut paraître fou ou dérisoire, mais j'ai ce profond sentiment encré en moi et qui ne me quitte pas d'une semelle qu'Azelia sait ce que j'ignore. De toute manière, même sans cela, elle fera tout pour m'obtenir. Azelia est une chasseuse de tête permanente. Une valkyrie dans la nature, elle fera tout ce qui est dans son pouvoir pour mettre la main dessus, alors je ne suis guère étonnée qu'elle t'ait envoyée Seto au cul.

Scylla fit rapidement le tri sur sa situation et celle d'Iris, et eut une idée soudaine. Au début, elle évitait de trop y songer, du fait qu'elle aimerait éviter un maximum de mêler d'autres personnes à ses emmerdes. Néanmoins, là, c'était différent. Après avoir fixé une dernière fois Iris avec réflexion, elle reprit doucement.

- Hum, dis moi, Iris, que penserais-tu de coopérer avec moi provisoirement, le temps que la guerre déclarée par Azelia se déroule ? Il semble que nous ayons un objectif en commun, ainsi qu'une emmerde à gérer par dessus le marché. Le pays de la lune ne nous lâchera pas les pompes de si tôt, alors il faut mieux que l'on se serre les coudes. Tu avais raison au sujet de Seto, à un contre un, nous avons peu de chance de l'égaler. De plus, sache que je connais l'existence de deux autres personnes sur la Yokume qui sont originaires de Legendia comme nous deux, dont un avec qui j'ai déjà travaillé par le passé. Je comptais rentrer en contact avec eux un jour ou l'autre...

... bien entendu, si tu n'es pas tentée suite à ta dernière expérience, je ne t'en tiendrais pas rigueur. Mais disons que, si je vois que tu es digne de confiance et que ton potentiel te le permets, je peux m'arranger pour que tu m'accompagnes quand j'aurai enfin la possibilité de regagner ma véritable place sur Legendia. En retour, je ne te promets pas qu'on ne croisera plus la route de Kira par contre. Alors, es-tu partante ?


Peu importe la réponse d'Iris, Scylla avait le sentiment de faire un pas en avant ce soir. Elle qui était renfermée depuis son retour sur Atrium, elle était ravie de voir quelqu'un qui semblait avoir quelques traits communs avec elle. Mais il était certain qu'avoir une puissante immortelle à ses côtés était un bonus à ne pas négliger.


Dernière édition par Scylla le Jeu 2 Fév - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 01/09/2016

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Jeu 2 Fév - 15:06

Malgré un début assez tendu, à présent l'échange entre les deux légendiennes était détendu, et la discussion se poursuivait donc dans toute logique. Cette fois, ce fut au tour de la valkyrie de s'excuser de son comportement au pays lunaire, juste après avoir plaisanté au sujet de la bière et son origine. Il est vrai qu'Iris avait sacrément soif en vérité, et que pour le coup, elle ne s'était pas gênée pour remplir de nouveau la chope devant elle, tandis que cette Scylla commença à reprendre la parole. Pour commencer, il semblerait comme on pouvait le deviner que cette valkyrie avait un passif avec cette fameuse gamine. Et, tout comme la mercenaire, elle n'a pas pu faire grand-chose. Elle profita d'ailleurs de cette anecdote pour affirmer que sur Légendia, les êtres dans ce style seront presque un quotidien. La suite cependant, happa l'attention d'Iris subitement, lorsque Scylla cita le mot « archange » et « reine ». Pour Iris, le mot archange était inconnu, et avait entendu ce mot pour la première fois il y a quelques minutes, lors du début de la discussion. Sauf que cette fois il revenait sur le tapis, mais en parlant directement du « chef » de ces « archanges ». Sur le coup, la description de Scylla faisait froid dans le dos, mais la mercenaire ne comprenait pas vraiment ce qu'était un archange. Était-ce une race ? Un titre ? Toutes ces questions étaient perturbantes sur l'instant, et Iris voulait en savoir plus. Elle se permit, entre deux pauses de la valkyrie, de demander un peu plus de renseignements sur ce qu'est un archange.

- La description de cet archange est étonnante, mais j'avoue que j'aimerais comprendre quelque chose, qui du coup me trotte dans la tête. Tu parles d'une race ? D'un titre ? J'admets que ce détail est un peu flou.


Par la suite, Scylla continua le récit en expliquant que c'était cet archange qui a décidé que la valkyrie n'avait pas sa place actuellement sur Légendia. Cependant, elle stipula qu'entre-temps, une mission - servant plus de prétexte qu'autre chose - fut confiée à la valkyrie, et qu'elle consistait à justement, trouver des informations sur « Kira ». Kira, c'était donc le nom de cette gamine qui s'était présentée sous le pseudonyme de Kikyo. De plus, il semblerait que cette Kira soit alliée avec le pays lunaire, ce qui explique donc pourquoi Scylla s'était retrouvée sur place lors de cette fameuse nuit. D'ailleurs, au vu des paroles décrivant cette Kira, Iris n'avait pas à s'inquiéter d'avoir senti une sorte de tétanisation lors de sa rencontre avec cette dernière. Vu que visiblement, la valkyrie elle-même n'avait rien pu faire. Pour finir, le fait d'entendre que cette gamine est le plus gros danger de Légendia actuellement jeta un froid immédiat à la mercenaire, qui pour le coup se sentait presque chanceuse d'être encore en vie. Et surtout, pourquoi une personne aussi « puissante » avait-elle besoin d'elle ? Encore qu'une Azelia, comme venait de le dire la valkyrie, cela pouvait s'expliquer par son ancienneté et place sur Atrium, mais une demi-légendienne qui ignore jusqu'à l'identité de son propre monde avant aujourd'hui ? Iris n'avait pas la réponse, et la valkyrie n'allait pas pouvoir l'aider non plus à en trouver la raison, mais cela était clair du coup, qu'un jour elle allait certainement recroiser la route de cette Kira...

- Kira... s'exclama la mercenaire à voix basse, hum...

La suite du discours était cette fois centrée sur la valkyrie elle-même. Elle commença par dévoiler qu'elle était une valkyrie née d'un père nirvit, sans en savoir plus sur ce détail. Cela était assez similaire à Iris, qui est dans le même cas, mais dans le sens contraire. C'est sa mère qui est légendienne et qu'elle n'a pas connue, et son père, qui est d'Atrium. Une des raisons de la mercenaire d'atteindre Légendia est également pour y retrouver des traces de sa mère, vivante ou non. Tout ce qu'elle veut savoir, c'est qui était sa mère sur Légendia. La suite portait sur la raison de sa présence ici, qui n'était nulle autre que la recherche de réponses. Réponses qu'aurait visiblement la reine lunaire, Azelia. Sur ce point, Iris ne pouvait pas réellement juger, étant donné qu'elle-même pour des réponses a déjà fait des choses à la morale douteuse. Scylla poursuivie en citant son rôle de simple soldat facilement manipulable, et qu'il était temps qu'elle se réveille, et apprend d'elle-même les rudiments de ce monde. Un but louable, dont Iris ne peut que respecter l'objectif, et qui espère que son interlocutrice atteindra son objectif. Bref, la chose que retenait Iris par-dessus tout, c'était surtout la raison de cette valkyrie pour chercher des problèmes à Azelia. Ce qui explique pourquoi elle reste ici, alors qu'elle pourrait simplement se barrer. Ce qu'Iris compte absolument faire pour l'instant. Après cette discussion intéressante, la mercenaire ne va pas perdre de temps et demander le moyen à la valkyrie de comment aller sur Légendia. Cependant, tandis que la valkyrie semblait avoir terminé de parler, elle reprit la parole et proposa le contraire, de ce que pensait faire la mercenaire. Là, tout de suite, Iris ne répondit rien et se contenta de réfléchir, tout en fixant rapidement la valkyrie, qui expliqua par la suite les raisons de sa demande. Ses raisons se tenaient et étaient logiques, à un détail près, pour la mercenaire. Elle estime ne rien devoir à ce monde, et sait très bien qu'en quittant Atrium, l'armée lunaire serait le dernier de ses soucis. En plus de pouvoir se concentrer sur la recherche de réponses qu'elle attend depuis tant de temps. Quant aux dernières paroles de la valkyrie, Iris était certaine de pouvoir se débrouiller toute seule à présent, pour se rendre sur Légendia. Ne serait-ce que grâce à certaines paroles de ce fameux type pendant sa mission. Elle dispose actuellement, grâce à Kira, ce type, ainsi que de Scylla, d'assez d'éléments pour ne pas perdre davantage de temps sur cet endroit. Cependant...

… Quelque chose au fond d'elle, en fixant dans le silence cette valkyrie, lui disait de l'aider. Elle ne savait pas vraiment ce qu'était cette impression, ni pourquoi elle se sentait mal de refuser la demande de cette Scylla. Ce qui était sûr, c'était qu'elle hésitait, malgré tous les points en faveur de son départ immédiat pour Légendia. Était-ce ce fameux lien et ressenti pour une personne de Légendia, qui fait qu'Iris avait soudainement envie d'aider une inconnue ? Ou était-ce parce qu'elle sait très bien que cette valkyrie va droit à sa mort, en affrontant toute seule l'armée lunaire ? Cependant, c'est de sa propre volonté et rien ne l'oblige, à part sa recherche de réponses, qui n'est pas le problème de la mercenaire. Pourtant, elle hésite, elle a envie d'aider cette Scylla. Serait-ce pour sa sympathie ? Ou alors, le fait qu'elle désire exactement la même chose qu'Iris, rien de plus ? La mercenaire pourrait essayer de demander à la valkyrie d'oublier cette folie, mais elle-même ne reculera devant rien pour son propre objectif, peu importe le risque. Et qu'en est-il des paroles au pays lunaire, quand elle réprimait à cette valkyrie de ne pas saisir les mains tendues ? Actuellement, c'était Iris qui allait faire exactement ce qu'elle reprochait à la valkyrie. Finalement, après un silence où la mercenaire réfléchissait, elle rompit ce dernier et prit enfin la parole, afin de donner sa réponse...

- Je vais être franche avec toi, Scylla, mais ce monde, je ne lui dois rien. Il n'a rien fait pour moi, et ne le fera jamais. Les gens comme nous sont traités comme des monstres et forcés à vivre une vie de mercenaire. Chaque fois qu'un de ces mortels découvrait mon secret, c'est toujours la même rengaine. Une raison pour me persécuter et tenter de me faire du mal... Et, en toute franchise, si les méthodes d'Azelia n'étaient pas aussi discutables, peut-être qu'aujourd'hui je serais ton ennemi... Néanmoins, bien que j'aie refusé leur offre, je n'ai aucune raison d'aller affronter cette armée, et sa reine, tant cela me paraît suicidaire et dénué de sens. Il me suffirait de partir pour Légendia, pour être débarrassé de cette nuisance, et me concentrer sur mon objectif. Cependant... je ne peux m'empêcher de penser que ce monde qui m'a accueilli depuis ma naissance ne mérite pas son destin actuel, et de vivre dans l'ombre perpétuelle de la guerre. Tous les êtres vivants d'ici ne sont pas mauvais, mais méritent-ils vraiment qu'on se sacrifie pour autant ?

… Mon père, qui était un mortel, pensait qu'une personne comme nous n'était pas ici par hasard, et que notre destin était d'utiliser notre pouvoir pour protéger les faibles, ou faire avancer le monde, grâce à l'impact qu'on impose. Mais plus le temps a passé, et plus je me suis rendu compte que ce monde ne veut simplement pas avancer, ni changer. Pourquoi, une personne comme toi et moi devrait devoir quoi que ce soit aux faibles de ce monde ? C'est les questions que je me pose depuis de nombreuses années, où j'ai déjà pu observer les prémices de cette guerre... Pourtant, je ne peux m'empêcher d'aider ces mortels quand ils sont dans le besoin, comme si quelque chose m'y obligeait. Mais aujourd'hui que j'ai l'occasion d'enfin partir pour mon monde, je me retrouve bloqué une nouvelle fois, devant un choix qui me paraissait évident sur le coup, mais qui maintenant me laisse devant une impasse...

Iris but une nouvelle fois dans sa chope, puis s'arrêta quelques secondes, comme pour réfléchir. Puis, rompit le silence en fixant la valkyrie dans les yeux.

- Je vais accepter d'aider les mortels, Scylla, mais pas pour eux, mais pour toi. Je peux abandonner ces êtres, mais je ne peux pas abandonner une personne qui ne désire que des réponses. Qui ne désire que la même chose que moi, à n'importe quel prix... Je vais t'aider, uniquement pour que tu puisses avoir la chance de retourner sur ton monde toi aussi. Si moi j'ai cette chance, j'estime que tout être venant de notre monde devrait avoir la chance d'y retourner. Et je sens, dans tes paroles, que tu souhaites retourner plus que tout sur Légendia, mais que ta recherche d'identité t'en empêche. Donc bien que je ne te connaisse pas, j'en sais bien assez pour que ma conscience s'en veuille pour le reste de mes jours d'immortels, d'avoir abandonné une personne comme moi… Puis, j'aurai l'air de quoi si je refuse, alors que j'étais la première à te reprocher de saisir les mains tendues, héhé...

… C'est d'accord, Scylla, soyons partenaires jusqu'à ce que tu trouves tes réponses, et que nous puissions aller sur Légendia ensemble. Prends ça comme une dette pour m'avoir aidée à trouver les miennes aujourd'hui...

Iris acceptait donc l'offre de Scylla, et d'aller affronter la terrible armée lunaire à ses côtés. Au fond d'elle, elle n'était pas vraiment certaine de ce choix, ni de son destin, mais comme elle venait de l'expliquer, elle ne peut se résoudre à abandonner cette valkyrie. Une valkyrie qui cherche la même chose qu'elle, et qui n'a qu'un seul obstacle pour atteindre ses réponses : Azelia.

- Sur ce, il y a une douche dans ce temple ? J'avoue que dormir à la belle étoile et me laver dans des lacs bouillants de ce pays n'est pas une solution à long terme pour ma peau, héhé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une cible nommée Seto   Sam 4 Fév - 2:19

Pendant le récit de Scylla, Iris se décida à poser des questions, car certains points paraissaient encore floues pour elle. Notamment au sujet de cette reine archange qui avait secoué l'esprit de la guerrière écarlate, elle qui pourtant n'est guère impressionnée d'habitude.

- Oh, pardonne moi, il est vrai que je n'ai guère l'habitude de raconter tout ça. Un archange est une race, au même titre qu'une valkyrie. J'ai entendu un long récit sur leurs origines, et ce que j'ai surtout retenu de la part du seul archange que j'ai vu, ma reine, c'est qu'elle a pour mission de symboliser l'espoir aux yeux des légendiens. Mais je pense que le mieux, c'est que tu aies la chance un jour de contempler ce que je ne peux décrire avec des mots...

Scylla continua ensuite de déballer tout ce qu'elle voulait vider de son esprit. Elle prenait presque plaisir à raconter cette histoire à quelqu'un qui tenait à l'écouter jusqu'au bout. Ce qui la surprenait, étant donné son attitude assez réservée, voire inaccessible. Puis, elle conclut par sa proposition de former une alliance avec Iris. Cette dernière répondit tout d'abord de manière franche. Elle ne voyait aucune réelle raison de soutenir les mortels, étant donné que selon elle, ils n'ont aucun réel mérite. Son argument principal était encore une fois un rappel que chaque être différent est malmené par la race mortelle. Elle avoua même qu'Iris aurait pu accepter l'offre d'Azelia, mais elle semblait parfaitement lucide et consciente qu'Azelia n'était pas la solution, en vue de ses méthodes peu orthodoxes. Elle rajouta qu'elle n'avait pas plus de raison, d'ailleurs, de chercher la guerre avec la reine des démons.

Cependant, elle admettait que malgré tout, les mortels ne méritaient pas ce sort, de subir la maltraitance et la colère d'Azelia. Mais que des êtres d'exception comme Scylla et Iris elle-même ne devraient pas non plus à aller jusqu'à se sacrifier pour eux. C'était également une question que la valkyrie se posait, mais il s'agissait plutôt de son sang de Nirvit qui interrogeait son esprit sur cette question primordiale. Scylla voulait justement savoir si ses origines la poussaient à considérer la protection des mortels comme un devoir. Encore une fois, elle sentait qu'affronter Azelia la permettrait d'avoir un vrai jugement. Iris raconta d'ailleurs que son père lui-même considérait qu'un immortel est ici pour protéger les faibles. Mais Iris ne l'entendait pas totalement de cette oreille au final et rappela donc qu'elle ne trouvait pas qu'ils méritaient que les deux femmes, ou tout être comme elles, risquent leurs vies pour eux. Elle conclut d'ailleurs par quelque chose qui surprit fortement Scylla. Elle expliqua qu'elle avait bel et bien la possibilité d'aller sur Legendia, sans l'aide de Scylla. C'est là qu'elle comprit, malgré qu'Iris avait demandé des informations sur un moyen d'y accéder, que sa compatriote attendait surtout des informations complémentaires. Ainsi, après avoir annoncé tout cela, Scylla n'avait compris qu'une chose, c'était qu'Iris allait probablement décliner sa proposition. Bien qu'elle l'acceptait pleinement, elle répondit assez déçue, pendant qu'Iris but une nouvelle gorgée de sa chope de bière.


- Très bien, Iris, je comprends pleinement ta pensée...

Elle laissa un blanc en attendant qu'Iris poursuive, et après une dernière réflexion, Iris répondit finalement quelque chose qui surprit toujours plus la valkyrie. Finalement, elle accepta de l'aider. Pourquoi ? Sûrement pas pour les mortels, mais pour elle. Ce que Scylla comprit, c'est qu'Iris semblait presque s'identifier à son interlocutrice. Elle pouvait laisser tomber les mortels, mais non Scylla, pour la simple raison qu'elle cherchait des réponses pour pouvoir retourner dans son monde et qu'elle refusait donc que Scylla n'ait pas le même droit qu'Iris. Elle s'en voudrait longtemps d'avoir laissé tomber Scylla.

- Iris...

Elle ne se fit pas prier pour montrer son étonnement, son visage décrivait réellement qu'elle n'en revenait pas de la décision d'Iris, bien que toute bête. Ses yeux brillaient, et pour la toute première fois depuis son retour sur Atrium, ils décrivaient une pure émotion, mais positive. Scylla ignorait si elle devait s'en inquiéter, vu qu'elle s'était jurée de sceller ses émotions derrière ses armures, mais Iris venait de lui prouver qu'elle en était incapable. Au fond, elle était presque tentée de pousser Iris à encore y réfléchir. Après tout, maintenant que Scylla savait qu'Iris était à deux pas d'atteindre son objectif, elle ne voulait pas l'emmener vers une ultime épreuve à grand risque qu'elle aurait pu éviter si elle n'avait pas, en réalité, un cœur, et un vrai. Mais en vue de ses paroles, il était clair qu'elle était décidée et qu'elle ne changerait pas d'avis de si tôt. Et de toute manière, Iris a su prouver qu'elle réfléchissait avant de parler. Ainsi, Scylla se leva de son siège, observa Iris droite et fière, et donna son ressenti sur la réponse de sa nouvelle partenaire officielle.

- Je te remercie Iris, sincèrement. La valkyrie que je suis n'oubliera jamais ton geste et ta générosité. Si nous survivons et que tu rejoignes la place qui t'est due, je m'arrangerais pour qu'un jour, moi et mes soeurs valkyries, nous te rendons la pareille !

Histoire de détendre un peu l'atmosphère après ces paroles riches en émotions, Iris demanda à Scylla si elle avait la possibilité de se ressourcer sous une bonne douche. Bien sûr, elle n'avait pas besoin de préciser qu'elle en avait un peu ras le bol de dormir sous la bonne étoile, car Scylla savait que Seto, tel un bel enfoiré, avait fait d'elle une "sans domicile fixe". Elle avait naturellement l'intention de la proposer de dormir ici, comme Law et Kula. Reprenant son sourire de plus belle, elle répondit.

- Bien sûr, je vais te montrer, suis-moi.

Scylla mena Iris vers un long couloir qui, transformait le décor digne d'un palais royal, en un hôtel cinq étoiles.

- Surprise ? Ce temple ne servait pas seulement de lieu de culte pour un roi dragon décédé il y'a peu, mais également de base d'entraînement. Beaucoup de guerriers que ce roi dragon jugeait méritants, furent pris sous son aile et devenaient ses apprentis officiels. Du coup, au fur et à mesure, des chambres furent aménagés, ainsi que tout ce qui faut pour y vivre sereinement. Cependant, les salles d'entraînements ont été conçues pour tester les capacités des guerriers à l'extrême. Pour une valkyrie comme moi, c'est un vrai terrain de jeu. Ah, nous y voilà.

Scylla ouvrit une porte à sa gauche et Iris pouvait y trouver une chambre comportant l'intégrale pour qu'elle puisse profiter d'un véritable confort comme elle n'en a probablement pu vu depuis quelques temps. Le lit était spacieux, même un peu trop pour une seule jeune femme.

- Cette chambre appartenait à une ancienne amie qui est, aujourd'hui, la princesse du pays de l'eau. Mets toi à ton aise, tu as également une salle de bain pour pouvoir te doucher. Il se fait tard. Malgré que tu dois probablement être forgée comme moi et que tu ne ressens pas le sommeil, je te conseille de te reposer un bon coup, surtout si tu reviens d'une bataille acharnée à cause de Kira. Si tu le souhaites et que tu n'es pas gavé par l'eau chaude, il y'a également au bout du couloir une source chaude, aux effets curateurs. Un petit quart d'heure sera suffisant pour que tes blessures s'effacent progressivement...

... j'avais l'intention demain de dévoiler ce que je compte faire pour contrer Azelia pendant cette guerre, aux deux mortels qui m'accompagnent, car j'ai l'affreux sentiment que les emmerdes vont redémarrer très bientôt. Bien que tu ne sembles pas éprouver une profonde considération pour la race mortelle, j'espère que tu pourras t'entendre avec eux. Ils connaissent ma condition et mon projet, et bien que j'aurais préféré les laisser loin de mes problèmes, ils ont insisté pour me soutenir dans mes ambitions...

... sur ce, fais comme chez toi, car dorénavant, considère que cette chambre est tienne jusqu'à ce que tu puisses gagner Legendia. Si tu as besoin de me voir ou me parler, je suis à l'étage supérieur, tu y trouveras une porte plus imposante que les autres, avec deux dragons dorés gravés sur les portes. Disons que j'ai du travail à faire et que je ne ressens pas le besoin de me reposer pour ma part. En attendant, je te dis bonne nuit, ou à plus tard.


Après avoir adressé à Iris un mignon petit clin d'oeil amical, elle la laissa vaquer à ses occupations. Scylla se sentait de plus en plus ravie de la situation. Depuis qu'elle a rencontrée Shanoa et Iris, elle se sentait moins seule, moins abandonnée à sa funeste et décisive mission. Elle espérait vraiment qu'avec elle, elle allait faire de grandes choses et qu'elle allait vaincre une femme qu'elle se sentait obligée de vaincre avant d'être une véritable valkyrie de Legendia. Bien évidemment, elle se sentait toujours un peu coupable d'embarquer Iris dans ses problèmes et de la retenir encore quelques temps loin de son objectif, mais Scylla n'avait pas oubliée un détail. Iris est une légendienne. Si elle est comme Tsubaki, Leafa ou Illia, c'est quelqu'un de confiance et qui n'a qu'une parole pour Scylla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une cible nommée Seto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» Chaine Youtube de Seto Yagami
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: Temple du feu-
Sauter vers: