La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un enfer de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Un enfer de glace   Mer 30 Nov - 0:30

La pleine lune continuait de scintiller au beau milieu des étoiles, tandis que sur les hautes cimes des montagnes du pays renommé ainsi, le ciel était tombé avec fracas. Sans encore avoir pu réaliser l'ampleur du chaos, deux Kunoichis du village Hajinmon, Taki et Kunimitsu, tentaient d'échapper à leurs prédateurs. La première aux cheveux sombres et à la tunique rouge et moulante, tenait sur son dos deux corps masculins évanouis, et malgré la souffrance qu'elle endurait, ce n'était rien comparé à son alliée au masque de renard et aux cheveux écarlates, qui avait vu son bras se déchirer du reste de son corps en un éclair face à l'un des deux démons qui les pourchassaient et dont l'identité était encore inconnue. Cette dernière tentait tant bien que mal de faire abstraction de sa douleur insupportable et de courir comme une forcenée. Mais son énergie, sa motivation se vidaient à la même vitesse que son fluide vital qui laissait son emprunte sur le sol avec abondance.

- Taki... Laisse tomber... Je n'en peux plus... Abandonne moi à mon sort, je mets également en danger ta vie si tu réduis ta vitesse pour m'attendre. Tu peux encore les semer.

- C'est stupide ce que tu me dis ! Je ne peux pas aller plus vite avec deux évanouis sur le dos, j'ai tout le temps peur d'en laisser tomber un. C'est stupide et suicidaire ce qu'on fait, mais on a pas d'autres options pour l'instant. Tiens bon ! On est à quelques pas du village Hayabusa. Ils risquent de nous fusiller du regard quand ils constateront qu'on leur a ramené deux emmerdes supplémentaires à gérer, mais ils restent notre seule chance de survie. Alors tiens encore quelques minutes. On vivra ensemble, ou l'on mourra ensemble !

Bien que tout ceci n'était même plus raisonnable d'y croire pour Kunimitsu, elle pressa le pas malgré tout. Il ne fallut qu'une ou deux minutes pour que les deux femmes quittent le sentier boisé de la zone pour arriver là ou le village était censé être. Ainsi, depuis une large colline, elle verraient ce qui réglerait leurs soucis actuels. Mais au lieu de ça...

- C'est quoi ce bordel... ?

Au loin, tout ce qu'elles purent constater, c'est une sorte d'île aux cristaux rouges à la taille si imposante, que cela en devenait presque ridicule, et qui se trouvait au beau milieu d'un océan de sang. Ce fut la première impression, mais en observant les choses de plus près, elles comprirent que le village Hayabusa était enseveli sous les débris cristallisés. Et que toute cette zone rouge qui s'étendait même jusqu'à l'invisible à l'oeil nu, était en réalité de la neige. De la simple et pure neige, mais à la teinture écarlate. C'était une vision horrifique, même pour une Kunoichi entraînée à la dure. Kunimitsu tenta de faire quelques pas vers ce cauchemar de glace, mais Taki la rattrapa par son bras droit encore intact.

- Non, attends un peu...

Plus loin, Taki vit le cadavre d'une pauvre biche, qui venait de se faire transpercer par les débris d'un cristal qui a du se fracasser au sol. D'ailleurs, elle remarqua vite, par la présence d'autant de débris, que ces cristaux ont du tomber directement du ciel, comme des météorites. Cela commençait à devenir angoissant. Elle prit la décision de déposer ses deux amis, d'aller porter le cadavre, de s'approcher du bord de la zone rougeâtre, et de balancer l'animal sur cette neige écarlate. Le résultat fut intéressant à observer. Là ou c'est la neige qui est censée fondre, ici, c'est le corps de l'animal qui était en train de disparaître petit à petit.

- Il semblerait que cette substance rouge soit comme de l'acide, ou des enzymes digestives. Evitons tout contact avec cette neige colorée. En tout cas, inutile de nous questionner sur ce que sont devenus les habitants de ce pauvre village.

- Oui, questionnons nous plutôt sur ce que NOUS allons devenir...

- Je crois que le mieux serait de poser la question à nos deux amis.

Les deux femmes se retournèrent et virent leurs deux inhumains prédateurs qui n'avaient évidemment pas lâchés l'affaire. Kunimitsu ne pouvait évidemment pas se battre, Taki se mit à l'avant, et sortit sa dague de combat. Kunimitsu savait pertinemment qu'elle n'allait pas être écoutée si elle proposait son aide à son amie, et de toute manière, son propre corps n'allait pas non plus vraiment l'écouter. Sans crier garde, Taki se jeta sur ses ennemis, en commençant par celui qui ressemblait à un squelette, enveloppé sous une aura sanglante absolument répugnante. Elle feinta un premier coup, esquivant ensuite les griffes acérées du démon, puis asséna un premier coup. Comme un éclair écarlate, elle disparut. Tout ce que l'on pouvait voir, c'est le corps du démon qui s'élevait à chaque coup qu'il se prenait, provenant d'une ombre rouge qui zigzaguait dans les airs autour de lui. Après une dizaine de coup, le démon chuta, puis Taki réapparut, pour ensuite foncer sur le second qui, étrangement, reconnut le Jashinken d'Ayako entre ses mains. Avant cela, ce dernier frappa du poing au sol, ce qui évacua une vague enflammée que Taki esquiva par un simple saut en boule. Puis, à quelques centimètres de l'imposant envoyé du diable, Taki posa deux doigts sur le lugubre torse de ce dernier.

- Messatsu !

De manière impressionnante, une onde de choc sortit directement de ses deux doigts, fendant l'air avec précision. Le démon recula de quelques mètres, mais il demeura debout. Pire encore, l'autre démon se releva, semblant indemne et pour couronner le tout, la lame de la jeune ninja se fissura, et éclata en petits morceaux. C'était presque comme si elle avait frappé de manière abusive sur un métal indestructible. Cette fois, c'était probablement fichu. Mais alors que tout espoir semblait anéanti, les démons commencèrent à se tortiller de douleur, puis hurlèrent comme des fauves enragés. Leurs corps fumaient de plus en plus, puis se fissurèrent également. C'était presque comme si on faisait flamber du carton, alors que les deux corps ne devinrent plus que cendres qui s'éparpillèrent sur le sol. Abasourdi, Kunimitsu ne comprenait pas vraiment ce qui se passait, ni sa collègue. Mais en réalité, le temps imparti pour la résurrection de Ryu et Genshin était achevé, tout simplement.

- C'est toi qui a fait ça ?

- J'en doute fort ! Mais le ciel semble clément avec nous ce soir.

Quelques minutes plus tard, les deux femmes s'adossèrent devant un arbre, assises sur le sol. Les deux corps masculins allongés a proximité, Taki se coupa le pouce avec un kunai, fit glisser le sang sur la paume de sa main, puis posa la main sur le sol. Un renard orangée fut invoqué, puis Taki murmura quelque chose dans l'oreille de l'animal. Ce dernier se précipita vers le nord, à l'exact opposé de la zone.

- Il n'y a plus qu'à prier que ce renard ne soit pas bloqué par une autre zone corrompue par cette neige mortelle, et que les renforts parviennent à nous rejoindre au plus vite. En attendant, je vais veiller sur vous trois.

- Là ou je devrais surtout prier, c'est si notre propre village n'a pas subi le même sort.

A cause de l'urgence de la situation, Kunimitsu avait perdu beaucoup trop de sang, et pire encore, elles ne purent récupérer le membre perdu qui devait encore joncher sur le sol du palais des dragons noirs. Et la kunoichi masquée, dont la mâchoire était à découverte, semblait être proche de perdre connaissance.

- Je suis fichue... Mais au moins, je vais mourir en ayant effectué ma fonction jusqu'au bout.

- Ne dis pas ça.

Taki planta ses ongles dans sa combinaison, au niveau de la jambe droite, puis arracha tout le tissu qui le recouvrait pour exercer une pression sur la blessure et stopper l'hémorragie comme elle pouvait. Cela était assez tardif, mais il fallait tenter de ralentir les dégâts le plus longtemps possible. Maintenant, il fallait croiser les doigts que l'animal de Taki atteigne un village Hajinmon non touché par cette catastrophe sans nom, et que les renforts arrivent rapidement pour prendre en charge la blessée. Mais qui sait, peut-être qu'avant cela, un nouvel ennemi fera surface, ou avec chance, une aide inattendue débarque pour au moins aider les deux femmes a transporter les deux hommes, toujours inconscients, vers le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakashi
Ninja d'elite
Ninja d'elite
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/05/2014
Age : 28

MessageSujet: Re: Un enfer de glace   Ven 2 Déc - 22:48

-

-

- Qu-qu'est-ce que c'était... que cette chose ? lança un homme de manière essoufflé. Je n'ai jamais vu un truc pareil...

- Hum, semblait réfléchir le deuxième homme, je ne sais pas, mais cette chute de glace n'était pas naturelle. La nature peu être cruelle, mais j'ai pas souvenir que la neige.. soit aussi acide, et fasse fondre les gens...

- On dirait du cristal à certains endroits, en regardant plus attentivement...

- Oui, mais en attendant d'en savoir plus, on ferait mieux de dégager d'ici, en évitant de toucher à cette neige cristallisée rougeoyante...

C'est dans un décor gelé et silencieux, que les deux hommes discutaient, tout en reprenant leurs souffles. Ils avaient échappé à une mort certaine, suite à une chute de glace imprévisible venant droit du ciel. C'était encore impossible de deviner jusqu'où les dégâts s'étendaient, ou encore d'imaginer la provenance de cette averse. Tout ce dont était sur les deux hommes, était que ceci n'était certainement pas naturel. Cependant, l'heure n'était pas aux questions, mais plutôt à l'action. Rester ici n'était peut-être pas une bonne idée. Après tout, une autre chute de glace pourrait subvenir n'importe quand... C'est dans cette optique, que les deux hommes reprirent rapidement leur départ. Et c'est au fur et à mesure qu'ils avançaient et que les minutes passèrent, qu'ils pouvaient observer l'étendu des dégâts, ainsi que de s'apercevoir qu'une grande partie de la zone avait été touchée. Depuis plusieurs kilomètres, seule une glace solide pouvait être observée ici et là. Cela ralentissait d'ailleurs les deux hommes, qui s'évertuaient à éviter de poser malencontreusement un pied ou une partie du corps sur une zone gelée. Ils savaient malheureusement par expérience que cette chose était toxique pour ceux qui tiennent à la vie. Même si pour cela, des sacrifices ont dû être nécessaires...


* * *

Le ciel d'une nuit calme et douce recouvrait le pays de la montagne d'un voile apaisant. C'est dans cette ambiance, qu'était stationné autour d'un feu de camp, plusieurs silhouettes - six exactement - visiblement en train de discuter.

- Haaaaa, la barbe, pourquoi allons-nous au village Hayabusa déjà ? Dans mes souvenirs, on y est plus vraiment les bienvenues, maître Kakashi.

La silhouette féminine s'adressait à un homme légèrement reculé du feu, qui profitait des flammes crépitantes pour éclairer le livre qu'il semblait feuilleter. Il était équipé d'une tenue semblable à celle que porte les ninjas, en plus d'une longue écharpe rouge, ainsi qu'un étui dans le dos, servant sûrement de fourreau au Wakizashi posé non loin d'un petit rocher. On pouvait noter aussi la présence d'un masque facial abaissé, qu'il devait certainement relever uniquement lors de missions où cacher son visage était nécessaire. Enfin, un œil teinté de rouge possédant un symbole en son sein était visible également sur le ninja.

- On est juste là pour enquêter, pas pour refaire ami ami. Il se passe des choses étranges en ce moment dans la montagne, je veux juste découvrir ce qu'il se trame...

- Ne serait-ce pas parce que vous êtes encore attaché au village Hayabusa ?

- J'ai vécu une grande partie de ma vie dans ce village, sous la direction de Ryu, qui lui était un véritable chef. On va simplement dire que part respect pour mon ancien maître, je garde un œil sur le devenir de son village. Surtout depuis que cette prêtresse naïve a pris le pouvoir...

- C'est vrai que notre départ est surtout dû à cette faible Miko, s'exclama un ninja masqué, j'en reviens toujours pas qu'une prêtresse soit devenue chef d'un clan ninja...

- Le monde des ninjas va bien mal...

- Quoi qu'il en soit, il se passe des choses étranges ici, et la disparition du clan des samurais n'est certainement pas due à des ninjas, mais plutôt à quelqu'un que j'ai en tête...

- Azelia ?

- Son armée est de plus en plus active, et si les Hayabusa sont trop aveugles pour s'en rendre compte, ce n'est pas mon cas. C'est évident que le monde va bientôt devoir faire face à cette succube...

- Pas pour tout le monde visiblement, vu la passivité de cette Miko...

- Ça t'étonne ? Tu as vu sa meilleure amie ? Une espèce de sadomasochiste tellement moche que j'ai fait des cauchemars pendant une semaine après l'avoir vu...

- C'était « une » ? Je pensais que c'était un mec moi...

- Heu, je ne sais pas en fait...

Tandis que l'ambiance était détendue et joviale, Kakashi remarqua que le ninja à sa gauche, pensif depuis quelques minutes, semblait depuis plusieurs secondes être perturbé par quelque chose. Il scrutait sans arrêt à gauche et à droite, comme s'il ressentait le danger... Le ninja en question était tout comme Kakashi, habillé d'une tenue faisant référence au monde des ninjas, mais certainement un style issu d'une autre contrée. C'était similaire aux tenues qu'on trouvait dans les clans de ninja du pays du soleil. Il n'avait pas d'autres signes réellement distinctifs, à part peut-être ses cheveux mauves, assez rares pour être souligné, ainsi que des yeux rouge vif. Ce qui pour le coup était étonnant pour un humain. Néanmoins, sans vraiment d'explication, il semblait être un ninja bien plus compétent que l'équipe de Kakashi. Comme si lui-même était déjà un chef ou minimum un ninja d'élite, dans son clan.
Spoiler:
 

- Kai ? Un problème ?

- … Je ne sais pas, répondit le ninja mystérieux, j'ai comme un mauvais pressentiment. L'air s'est légèrement refroidi, et le chant des cigales n'est plus aussi intense...

Sans vraiment répondre, Kakashi stoppa sa lecture, et se releva, afin de se concentrer à son tour sur l'environnement. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rendre compte que le ninja qu'il nommait « Kai », avait raison. Quelque chose avait changé dans l'atmosphère de cette forêt, mais impossible de dire actuellement ce que cela annonçait. Sauf, au moment où Kakashi leva la tête et observa le ciel.

- Kai, interpella discrètement Kakashi, regarde le ciel...

Sous les yeux des deux ninjas, des nuages se rejoignirent bien trop rapidement pour être naturels. Très rapidement, une perturbation en forme de cercle était visible. Le groupe étant proche du village Hayabusa, ils remarquèrent rapidement que cette formation était située juste au-dessus du dit village. Soudainement, le ciel prit une teinte rosée, puis au centre de la perturbation, une intense lumière semblait éblouir le village. Et finalement, le glaive tomba. D'énormes blocs de glace chutèrent de ce ciel rosé, droit sur le village Hayabusa. Le fracas de la pluie gelée retentissait facilement jusqu'à Kakashi et son groupe qui écarquillèrent leurs yeux de façon éblouit, devant ce spectacle incompréhensible.

- Mais qu'est-ce que... c'est que ce bordel ?! s'exclama un des ninjas du groupe. D'où viennent ces blocs de glace gigantesques ?!

Mais ce n'était pas tout, tandis que le village essuyait une pluie de glace, la situation s'envenima très vite, dès qu'un vent violent, accompagné par une tempête de neige commençait à chuter, bien au-delà des limites du village. Cette fois, sans réfléchir, Kai et Kakashi ordonnèrent le départ immédiat.

- On bouge ! Tout de suite !

Pendant que Kai et Kakashi se mirent en route immédiatement, un des ninjas encore éblouis par le spectacle n'entendit pas l'ordre, et le destin vint lui faire payer rapidement son erreur. Ses pieds furent vite recouverts par une épaisse couche de glace rougeoyante, similaire à du cristal. Puis sans trop avoir le temps de réagir, ce dernier commença à fondre sous les yeux de son groupe. Le groupe comprit très vite que le verglas qui s'étendait était loin d'être normal, et qu'il valait mieux éviter la tempête de neige qui va bientôt atteindre le groupe. Malheureusement, une des kunoichi du groupe voulu dans le désespoir, aider son compagnon, encore en train de hurler de douleur, tandis qu'il fondait. Mais à peine Kakashi ne put l'interpeller, que la jeune kunoichi fût touchée par un bloc de glace de plein fouet. Elle fut complètement gelée instantanément, sans vie. Mais ce n'était pas le moment des regrets, et le reste du groupe partit immédiatement. Surtout que cette fois la tempête avait rattrapé le groupe, et l'heure était à l'esquive, plutôt qu'à la course. C'était trop tard pour fuir, il fallait survivre. Kakashi et Kai semblaient réussir chacune de leurs esquives, mais ce ne fut pas le cas d'un autre ninja du groupe qui fut touché à son tour, et mourut instantanément. Il n'en restait plus que trois. Du moins, plus pour longtemps, car la dernière kunoichi du groupe se prit le pied dans une branche, dû à la panique, et fut rattrapée par la tempête, après une chute au sol impardonnable... Finalement, au bout de plusieurs minutes semblant durée des heures, tout semblait se calmer, et le silence reprit son droit sur la montagne. Et quand les deux survivants s'arrêtèrent pour reprendre leur souffle, ils pouvaient observer un décor froid et morne, s'étendre à des kilomètres...

* * *

Tandis que la course à travers la montagne gelée se poursuivait, Kakashi aperçut un renard orangé, qu'il reconnut très rapidement comme étant une invocation, et souvent utiliser pour envoyer messages et autres demandes d'aide urgente. Bien qu'il laissa l'animal continuer sa course, il signala à Kai qu'ils feraient mieux de suivre les traces laissées par l'invocation, cela allait certainement les mener vers des survivants dans le besoin. Du coup, ils changèrent de chemin, pour suivre la trace magique qu'a laissée l'animal depuis son départ. Au bout d'un temps assez court, ils arrivèrent à la source de l'invocation. Cependant, avant de se montrer et de prendre le risque de tomber dans un piège, Kakashi demanda à Kai d'observer les environs. Rapidement, après une rapide incantation, la vue du ninja semblait quintuplée, comme une vue d'aigle. Cela lui permit d'observer et repérer deux personnes au sol, ainsi que deux autres dos à un arbre, dans un piteux état. Sans plus attendre, maintenant qu'ils étaient sûrs que ce n'était pas un piège, ils s'aventurèrent en direction du groupe en difficulté. Une fois au niveau du groupe, un kunai se planta juste devant la kunoichi encore éveillée. Étant une kunoichi, elle allait certainement reconnaître que le petit drapeau blanc accroché au kunai était un message pour signaler une approche amicale. Et soudainement, dans un nuage de fumée, Kakashi apparut à la place du kunai, suivi de Kai. Encore une main au sol, et relevant tout juste la tête, il observa la kunoichi, ainsi que rapidement la scène. Il reconnut aisément que les corps au sol étaient ceux du chef Hajinmon, ainsi que de son bras droit, Itachi. Kakashi comprit donc très vite qu'il s'agissait des Hajinmon, et reconnaissait à présent la kunoichi éveillée. N'étant pas un étranger, il allait certainement être reconnu à son tour par la kunoichi, maintenant qu'il retira son masque facial, tout en prenant la parole. Surtout que son exil et départ des Hayabusa avait fait pas mal de bruit à l'époque.

- Taki ! Je pensais qu'il n'y avait plus aucun survivant dans les parages, depuis cette pluie gelée... Ça fait plaisir de voir un visage familier... Mais... qu'est-ce qui a pu vous mettre dans cet état ?

- On devrait remettre ça a plus tard, Kakashi, s'exclama Kai, qui était en train d'examiner l'état de Kunimitsu, cette kunoichi va au plus mal...

- Hum, acquiesça le ninja, Taki, tu peux te lever ? De ce que j'ai déduit de cette pluie mortelle, elle ne semblait être dirigée que sur le village Hayabusa. Je suis certain que ton village n'a rien, on ferait mieux d'y transporter rapidement les blessés ! Si tu t'en sens capable, je vais prendre Itachi, Kai va s'occuper de Shuujaku, et toi de ton amie, elle demande moins d'effort que les deux autres, ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: Un enfer de glace   Dim 4 Déc - 23:57

Patientant tranquillement la venue d'éventuels renforts, Taki allait être contentée, quand elle vit un kunai se planter au sol avec un drapeau blanc attaché. Elle ne savait si cela était un miracle ou non, mais il semblerait bien que l'aide supplémentaire qu'elle espérait soit arrivé plus tôt que prévu. Cependant, la personne qui apparut n'était évidemment pas un Hajinmon, mais une silhouette qu'elle reconnaissait malgré tout. Kakashi, un ninja qui a fait pas mal de bruit récemment pour avoir quitté le village Hayabusa après avoir donné son avis ouvertement aux défunts samurais sur Momiji, intervint, suivi d'un autre ninja aux cheveux mauves et aux pupilles écarlates. Taki n'avait pas vraiment jugé cet homme d'avoir laissé son clan derrière lui, étant donné que d'autres bruits sur la jeune Miko la rendaient plus compréhensive sur la décision de ce dernier. Bref, il ne pouvait tomber mieux.

- Kakashi, c'est le ciel qui t'envoie...

Après que ce dernier tenta de rassurer la kunoichi d'élite sur le destin des Hajinmon, il lui demanda si elle était en mesure de se lever, afin d'aider les deux hommes à transporter les blessés. Le compte était bon, car Taki était parfaitement en mesure de marcher. Elle se leva tout doucement pour répondre à ce dernier.

- Je suis parfaitement apte pour marcher. J'ai envoyé une demande de renforts, mais vous ferez l'affaire. Nous devons partir pour notre village au plus vite, car il semblerait que les Hayabusa se sont retrouvés face à un cruel destin.

Ne dégageant aucune émotion depuis sa voix en annonçant cette nouvelle, comme l'exigeait le code du shinobi, Taki souleva son amie qui était proche de perdre connaissance, et laissa donc les deux ex-Hayabusa transporter les deux chefs du clan.

S'ensuivit ainsi une longue marche pour les trois survivants de la catastrophe de glace qui provenait tout droit des cieux. Le village Hajinmon était encore à plusieurs kilomètres de la zone de turbulence, donc Taki, comme le suggérait Kakashi, n'avait pas vraiment de raison de s'inquiéter pour son clan. Ce qui l'angoissait quelque peu, c'était que l'ennemi continuait de courir dans l'ombre et planifiait déjà un nouvel assaut de ce type vers les Hajinmon. Après tout, elle manquait d'informations, étant intervenue un peu trop tardivement.


- Kakashi...

Elle prit une légère inspiration, car elle s'apprêtait à faire quelque chose qu'elle pourrait regretter envers un homme qui a déserté ceux qui avaient confiance en lui, mais il était celui qui allait peut-être permettre à Kunimitsu de tenir le coup. Alors elle décida de mettre de côté le code pour l'instant.

- Vu la gravité majeure des derniers événements, je pense qu'il faut mieux que je profite de la longue route qui nous reste pour vous dire, à toi et ton ami, tout ce que je sais. J'imagine que vous avez du entendre parler de la disparition d'Hanzo, le second chef du clan Hayabusa. Il a disparu lors d'une enquête chez les Busujima, capturé par l'ennemi. Puis, Azelia a tenté de rentrer en contact avec les Hayabusa pour échanger Hanzo contre n'importe qui qui pouvait satisfaire son perfide désir. Et sous la surprise générale du clan, c'est une Kunoichi qui décida de vendre Momiji contre Hanzo...

... la Kunoichi fut bien sur rejetée des siens et fut contrainte de rester dans nos rangs le temps que le rendez-vous entre elle et Azelia ne survienne. Selon Itachi, elle était une proche d'Hanzo. Il faut croire que le sentimentalisme de cette Momiji qui a déteint en son groupe l'a mené à sa perte. Quoiqu'il en soit, Shuujaku était absent pendant ces deux semaines de sursis pour la miko, et aujourd'hui, jour de l'échange, il revint au village, prévenu par Itachi de ce qui se tramait pendant son absence. Personnellement, ni moi, ni Itachi, nous étions contre l'idée de ce sacrifice. Nous considérons qu'un ninja qui rend les armes, est un ninja voué à périr tôt ou tard, même si il survit par miracle. Mais notre chef, dès son retour, ne semblait en aucun cas approuver ce marché établi pendant son absence. Il prit ainsi la décision assez folle de stopper le marché, et d'affronter Azelia.


Rien qu'à ces paroles, Taki demeurait pensive. Elle voulait éperdument, à cet instant, empêcher son chef de commettre une telle folie, mais elle suivait le protocole à la lettre, et avait donc préféré se taire.

- Il monta donc une unité avec Itachi, moi, Kunimitsu, et un autre ninja. Nous filâmes ainsi vers le point de rendez-vous, le temple du dragon noir. Tout d'abord, nos deux chefs ont voulu aller en premier voir ce qui se passait. Ils nous ont promis de nous envoyer un signe pour que l'on agisse en cas d'urgence. Néanmoins, à grande distance du lieu de rendez-vous, nous avons attendu pendant des minutes qui nous semblaient être de longues et angoissantes heures, pour enfin obtenir un signal. Mais il était bien trop tard. Quand nous avons pénétrés dans le sanctuaire, nous n'avons trouvés ni trace de Momiji, d'Azelia, ou même de la Kunoichi qui avait vendu cette dernière. Nous avons seulement repéré les deux corps inconscients de nos chefs, ainsi que deux démons, assoiffés de sang. C'est là que notre compagnon a perdu la vie et que Kunimitsu a vu son bras gauche arraché. Nous avons choisi de prendre la poudre d'escampette, uniquement pour voir que l'atmosphère a bien changé et que la montagne fut coloré par cette tempête sanguinaire.

Taki marqua une courte pause dans son récit, comme si elle avait atteint le fin mot de cette histoire. Mais la route allait demander encore une dizaine de minutes, surtout si il fallait compter certains détours par des routes qui n'avaient pas été touchés par la neige toxique. Bref, elle avait besoin d'entendre l'avis des deux nouveaux venus sur la situation.

- Tout cela me paraissait insensé avant cette soirée. Pourquoi Azelia aurait souhaité la vie de Momiji contre celle d'Hanzo, si ce dernier est justement bien plus compétent pour diriger une troupe ennemie que cette dernière ? Mais en voyant la tumulte que vient de subir notre pays qui a déjà suffisamment subi, je ne doute pas un seul instant que même chez Momiji, Azelia pouvait y trouver un intérêt, et que cela doit avoir un lien avec cette catastrophe que je ne jugerais pas de naturelle. Qu'en pensez vous, tous les deux ? J'ai du mal à imaginer que tout ce marché pouvait attiser de telles conséquences. Est-ce qu'il existe quelques secrets au sujet des Miko que nous ignorons ? Ou alors, tout cela a été causé afin de nous punir pour avoir refusé qu'Azelia mette la main sur une chef ennemie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakashi
Ninja d'elite
Ninja d'elite
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/05/2014
Age : 28

MessageSujet: Re: Un enfer de glace   Mer 14 Déc - 15:19

Tandis que la route jusqu'au village était encore assez longue, Taki profita de ce moment pour tenir les deux ninjas au fait de la situation. Bien que cela aille contre le code même des shinobi, de dévoiler des informations à d'autres villages, ou pire, à des déserteurs, à l'heure qu'il est, et au vu de la situation, au diable le code. Elle raconta donc tout en détail, du début de toute cette affaire, jusqu'à ce moment précis, à l'arrivée des deux ninjas. Quoi qu'il en soit, cette histoire confirmait ce que pensait Kakashi : Azelia était impliquée. Pour le reste, Taki avait vu juste, Kakashi était déjà informé un tant soit peu de ce qu'il s'était passé. Bien qu'il soit parti du village, en bon shinobi respecté qu'il est, il a gardé des fidèles et des espions un peu partout dans ledit village. Donc, il était constamment depuis tout ce temps au courant de certaines choses, et même des secrets les mieux gardés, entre autres grâce à Ryu, qui se confiait beaucoup à son disciple, du temps de son vivant. Peut-être était-ce une des raisons d'ailleurs qui faisait que Kakashi n'appréciait guère Momiji ? Il reste humain, et même si son manque d'ambition a toujours été sa marque de fabrique, peut-être qu'il voulait au fond de lui, obtenir ce titre de chef de clan. Mais cela n'importait guère à présent, vu l'état du village et du destin de cette miko. Bien que Taki ne citât pas réellement sa mort, le shinobi se doutait qu'après une entrevue avec la succube, la miko était certainement morte, tout comme cette kunoichi, dont il n'ignorait pas l'identité. Puis, elle conclut pour commencer en citant l'envie pressante de Shuujaku d'empêcher à tout prix cet échange. Un acte que Taki et Itachi ne semblaient pas approuver ou comprendre. C'est à ce moment que Kakashi prit la parole, afin de donner son avis sur la question.

- Bien que l'action de ton chef puisse paraître insensée, je pense que j'aurai fait de même. Je suis d'accord sur le fait qu'un shinobi qui abandonne mérite son sort, mais notre code et nos traditions ne s'appliquent pas, quand on parle de cette succube... Comme tu l'as dit, échanger Hanzo qui était un grand ninja contre une miko est insensé. C'est donc évident que Momiji avait quelque chose qui intéressait Azelia. Et Shuu l'a bien compris, ce qui explique pourquoi il a absolument tenu à éviter cet échange, malgré le danger.

Suite à cela, Taki continua le récit en racontant cette fois le plan mis en place par Shuu. Au vu des explications, cette kunoichi et son amie n'étaient donc pas sur les lieux au moment même de l'échange. Cependant, une fois arrivées sur place, elles virent seulement les corps d'Itachi et de Shuu sur le sol. C'est à cet instant qu'elles furent attaquées par deux espèces de démons, et qu'un des leurs périt, et que le bras de Kunimitsu s'envola. Suite à ces révélations, Taki commença à se poser des questions sur le pourquoi du comment, en y allant de ses propres avis et suggestions. Elle se demandait comment un simple échange pouvait autant dégénérer, et surtout d'où vient cette tempête gelée. Enfin, elle demanda ouvertement l'avis des deux ninjas sur la question, au cas où ils en sauraient plus que cette dernière. Ce qui n'était pas si bête, vu que Kakashi connaît pas mal de secrets et autres choses sur le village, et en particulier au courant de quelque chose sur les miko. Il décida donc de reprendre la parole et de répondre à Taki. De toute façon, de son côté, Kai ne semblait pas enclin à prendre la parole, et restait toujours aussi silencieux et mystérieux.

- Hum, réfléchit rapidement le ninja, maintenant que je sais qu'Azelia est impliquée, je pense connaître l'identité de celui qui est responsable de ce carnage. Ou plutôt « celle »... Cependant, j'ignorais qu'elle était capable d'une telle prouesse. La dernière fois que je l'ai vu, elle restait une kunoichi tout à fait normale. Le sang noir est vraiment quelque chose d'inquiétant...

Kakashi semblait réfléchir quelques secondes dans sa tête, muré dans le silence, avant de reprendre finalement la parole.

- En ce qui concerne l'échange et cette situation, je pense pouvoir dire que ce n'est pas une punition ou quoi que ce soit d'autre, pour avoir empêché l'échange. Depuis le temps qu'on a affaire à cette succube, c'est évident qu'elle ne fait rien au hasard et que tout était déjà décidé d'avance. Donc, je pense sans trop me mouiller, que tout cela fût déjà destiné à se produire, échange ou pas. Par contre, bien que je ne sois pas certain de ce que je vais avancer, j'ai une petite idée sur le pourquoi cette Momiji intéressait Azelia... Du temps que Ryu fût vivant, j'étais son disciple, de ce fait, j'étais au courant de pas mal de choses, et il était très proche de la sœur de Momiji, miko elle aussi. Et, bien qu'elle fût tuée de façon expéditive, j'ai cru comprendre que les miko étaient capables de sceller ou fusionner « spirituellement » avec un objet ou quelque chose, afin de le protéger. Je pense donc que Momiji a fait l'énorme erreur de fusionner avec quelque chose qui intéressait grandement Azelia, et que cela lui a coûté la vie. Cependant, j'ignore ce qu'elle avait bien pu cacher... Mais c'est la seule explication que je vois, étant donné que comme tu l'as si bien dit, Momiji n'est guère intéressante. Pour en revenir au sujet de cette kunoichi que tu cites, je sais de source sûr que Hanzo était le père de cette dernière, ce qui ne m'étonne donc guère qu'elle ait tout fait pour le sauver. Azelia a sûrement dû la manipuler ou jouer sur ça, afin d'en arriver à cette situation... Humpf, s'exclama Kakashi visiblement heurté, il est clair que cette sorcière n'a aucun scrupule et aucune limite... Bref, et toi Kai, qu'en penses-tu ?

Le ninja silencieux sorti finalement de son silence, afin de répondre à la demande de Kakashi, au sujet de la situation.

- Je suis d'accord avec tes suppositions, cependant je rajouterais que tout cela ne sent pas très bon pour la suite. Si j'ai bien compris, chaque clan de la montagne s'est fait éliminer les uns derrière les autres, non ? Et si j'en crois Kakashi, le village Hajinmon semble être le plus actif et dangereux depuis la mort de ce Ryu. Cela ressemble beaucoup à une tactique visant à affaiblir le dominant, en éliminant d'abord les faibles. C'est une tactique couramment utilisée dans les assassinats et que l'on veut quelque chose de.. propre. Je viens d'un village d'assassin, et je reconnais très bien cette méthode. Cette Succube cherche certainement à isoler les Hajinmon, en éliminant les potentiels alliés. Maintenant que c'est chose faite, je prédis sans mal que vous êtes la prochaine cible. Il reste plus qu'à espérer que vous ne receviez pas le ciel sur la tête, comme ce village...

Les paroles du ninja étaient assez sombres et pessimistes, mais ce n'était finalement qu'une déduction de la réalité. C'était presque évident que maintenant que les Hajinmon sont isolés, qu'ils allaient être la prochaine cible de l'ennemi. Il fallait maintenant découvrir « quand », tout cela allait leur tomber dessus...

- Sur ce, la route est moins dangereuse maintenant, je propose qu'on accélère la cadence. Cette jeune kunoichi ne va plus tenir très longtemps, j'ai la faculté de sentir et voir certaines choses avec mes yeux, et elle n'a presque plus de temps... Sa température chute dangereusement, et ses signes vitaux sont au plus bas...

Les nouvelles ne semblaient pas très bonnes au sujet de Kunimitsu, et bien que cela ressemblait à une façon de clore la discussion, il était clair que finalement, c'était surtout pour sauver la vie de cette kunoichi.

- En effet, la neige est moins présente ici, on ferait mieux d'accélérer, Taki !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: Un enfer de glace   Sam 17 Déc - 1:18

Alors que la route se poursuivait de plus belle, Taki, qui tentait tant bien que mal de cacher son anxiété au sujet de son amie, souhaitait l'avis de Kakashi sur la situation. Celui-ci pensait également que Shuujaku, le maître de cette dernière, tenta quelque chose d'insensé en choisissant l'affrontement avec Azelia. Mais néanmoins, il avoua qu'il aurait sans doute fait la même chose si il s'était retrouvé, par malheur, dans une situation similaire. Malgré l'abandon de Momiji, face à cette ennemie des plus sinistres et des plus perfides, il était impératif de mettre de côté le code selon Kakashi. Une parole qui rassura cette kunoichi expérimentée qu'était Taki, qui, tout comme Kakashi, a bien plus vu le monde shinobi à l'oeuvre que la plupart des jeunots qui constituaient le défunt village Hayabusa. Au moins, ce n'était donc pas lui qui allait la tenir rigueur d'avoir dévoilé quelques informations à un déserteur. De plus, il justifia le geste de Shuujaku, qui semblait avoir compris qu'Azelia allait trouver un intérêt chez Momiji.

Plus tard, Kakashi proclama qu'il semblait avoir compris qui était la véritable responsable de ce chaos. Il cita une kunoichi, puis le sang noir. Une seule personne convenait à ce descriptif pour Taki. Une personne dont la haine envers les Hayabusa avait très vite fait le tour du village Hajinmon.


- Une simple Kunoichi qui serait en mesure de réduire au silence tout un clan de ninja, rien qu'avec l'aide d'une seule technique ? De ce que j'ai retenu de l'histoire de ce pays, seul Susanoo était en mesure de commettre une telle prouesse. C'est insensée qu'une simple Nukenin aurait pu créer une telle tragédie à elle seule.

Très inquiète au fond de la tournure des choses où Ayako en serait arrivée à atteindre un tel stade, Taki reposa son attention sur Kunimitsu qui souffrait le martyre. Pendant ce temps, Kakashi poursuivit les réponses aux questions de Taki. Pour lui, la destruction du clan Hayabusa était prévisible. Puis, il donna son hypothèse sur la raison de cet échange assez étrange. Du temps où Kakashi était l'élève de Ryu Hayabusa, il a pu en apprendre tout un rayon sur les mikos. Celles-ci étaient en mesure de se lier spirituellement à un objet, et que justement, cela pourrait constituer l'explication la plus plausible. Cette dernière avait sûrement du se lier à quelque chose que convoitait Azelia. Effectivement, Taki ne voyait pas pourquoi, autrement, Azelia échangerait une faible miko contre un ninja d'élite. Au final, Azelia a tout gagné pendant cet échange. Hanzo, et également la jeune kunoichi que la succube a sûrement du manipuler pour arriver à ses fins, doivent être tous morts. Elle avait sûrement cruellement remercié tout ce petit monde.

Puis, ce fut Kai qui donna son avis à son tour, rappelant qu'après cet événement catastrophique chez les Hayabusa, les Hajinmon étaient surement la prochaine cible. Cela semblait plausible. Maintenant que les Busujima et les Hayabusa ne sont plus, il ne restait plus que la carte maîtresse des forces guerrières du pays de la montagne. Taki était entièrement d'accord avec ce Kai qu'elle ne connaissait pas. Après ce petit rappel, Taki voulut demander ce que comptaient faire ces deux shinobis indépendants dès que les blessés seront sécurisés au village, mais Kai précisa que Kunimitsu en avait probablement pour peu de temps. Cette fois, Taki eut du mal à contenir ses émotions. Elle semblait vraiment attachée à cette kunoichi masquée. Quel pouvait être ce lien entre les deux femmes ? Quoiqu'il en soit, le terrain semblait moins toxique dans les environs. Alors Taki, sans avoir besoin de le proposer, puisque c'est Kakashi qui s'en chargea, accéléra le pas, espérant jusqu'au bout que ses trois alliés s'en sortent vivants de cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un enfer de glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfer: Brûlant ou glacé?
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Socle de glace
» Les Feux de l'Enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la montagne :: Village Hayabusa-
Sauter vers: