La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La magie des armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: La magie des armures   Ven 18 Nov - 1:15

Il ne fallut qu'une seule soirée pour que Scylla décide de mettre fin à son repos réparateur pour retourner voir Shanoa, sa cousine nirvit et démarrer un entraînement promis par cette dernière. C'est ainsi que sous un soleil torride et ravageur, deux silhouettes féminines mirent à l'oeuvre toute la grâce dont elles étaient capables, en échangeant plusieurs coups et en faisant danser le sable sous leurs pieds. Shanoa voulut d'abord tester les réflexes de la valkyrie écarlate, tout en se retenant un minimum. La jeune femme, à la fois Vermillion et Valgard, évitait en effet de donner le meilleur d'elle-même, au risque de tuer sa partenaire d'entraînement. Ainsi, depuis son Glyph, elle en sortit une légère et fine rapière pour pouvoir attaquer Scylla. Mais elle comprit vite que niveau réflexe, maîtrise de l'art des épéistes, il n'y avait rien à enseigner. Cela se voyait qu'elle était née avec une arme en main. En revanche, elle avait encore beaucoup à apprendre sur ses pouvoirs qui ne se résument pas à une force brute, qu'elle y excelle ou non. Inversement, Scylla, ne portant qu'une jupette bleue et une série de bandages partout sur le torse, était admirative face à la beauté des mouvements de sa cousine. Elle n'avait pas l'air d'avoir la mentalité, ou même la hargne d'une combattante, mais elle possédait une force équivalente à au moins une centaine d'hommes. Ce calme, cet esprit d'analyse, ce simple comportement détendu et humble chez cette Shanoa la rendait très intéressante à affronter.

C'est après une longue série d'échanges que Shanoa décida de faire disparaître sa rapière. Scylla se disait qu'elle allait sortir plus gros ou bien, accélérer la cadence. Mais son visage se radoucit. Il était donc temps de prendre une légère pause.


- Déjà ? Je venais à peine de sentir ma force revenir ! Mais en tout cas, vous êtes merveilleuse, Shanoa. Il réside dans vos coups une certaine splendeur. Venant d'une habitante d'un peuple que j'ai longtemps pensé comme pacifique. Je crois que j'ai sérieusement besoin de me mettre à la page.

- Quand à vous, cela se voit que vous avez déjà été entraîné à la dure depuis toujours. Cette ardeur qui se dégage de votre épée. Même si vous demeurez incomplète actuellement, j'ai bien ressenti ce que vaut une valkyrie. J'espère ne pas me frotter à une de vos semblables par la suite.

Soudain, le sourire sur le visage de Scylla s'effaça net.

- Pardon, je ne voulais pas vous offusquer, ou alors, vous remémorer de vieux souvenirs.

- Ce n'est rien. Il n'y a pas que du mauvais dans mon passé sous ma mère adoptive. Elle m'a enseigné la magie des armures après tout. Je me suis attachée à ce pouvoir, comme si c'était ma seconde peau. Elle m'a tirée à multiples reprises de situations bien salées. Bref, dommage que ce qui fait ma personne et qui nourrit mon assurance sur un champ de bataille provient de l'âme d'une femme qui a trahi ma confiance. Quelques fois, quand j'équipe une tenue de combat, je me demande ce que je dois ressentir. De la gratitude, ou de l'aversion...

- Oh, à ce point ? Et bien, je ne sais si je vais vous rassurer, ou si je vais contribuer à votre désarroi, mais... cette femme que vous nommez votre mère adoptive, n'a strictement aucun mérite.

- Comment ça ?

- Comme je vous ai dis hier, une grande majorité de vos pouvoirs actuels sont un héritage de votre défunt père. La magie des armures n'est nulle autre que la signature même des Vermillion. Votre père avait même poussé ses capacités de guerrier à l'armure à la perfection. Et c'est justement cet aspect que je souhaite faire développer en vous.

- Vraiment ? Alors vous aussi, vous êtes une experte en la matière ?

Shanoa demeura les bras croisés, tout en secouant les yeux fermés sa tête de gauche à droite. D'un air désolé, elle répondit.

- Hélas, j'en suis incapable. Comme je vous l'ai expliqué, je n'ai rien de nos semblables. Ni la couleur de mes cheveux, ni le pouvoir. C'est la preuve que je suis, en soit, une ratée dès la naissance.

Scylla fixa Shanoa prendre un air encore plus désolé. Elle aurait aimé la consoler ou la conseiller, mais vu qu'elle souffrait du même syndrome, elle préféra ne rien tenter, et de laisser sa tutrice du moment continuer son enseignement très enrichissant.

- Par chance, ma mère m'a expliqué comment fonctionne le système de la magie qu'on nomme la polymérisation. C'est un procédé qui permet d'atteindre un stade plus évolué, plus poussé de la magie des armures. Donc cela risque d'être compliqué pour moi puisque je ne pourrais vous faire aucune démonstration. Aussi, je vous demanderai d'être très attentive.

- Je vous écoute.

- Pour commencer, vous devez sans doute savoir que le Glyph représente une seconde réserve magique. Néanmoins, il est difficile de libérer ce qui réside en cet artefact spirituel sans un enseignement bien défini. Pour les néophytes, le Glyph ne sert à rien d'autre qu'à stocker la magie collectée, mais pour la convertir en magie offensive, seuls les habitués en sont capables. Pourtant, en théorie, il ne s'agit rien de plus que l'équivalent d'une arme magique. C'est exactement le même procédé que si vous concentrez votre propre pouvoir qui circule dans votre organisme, et que vous la transférez dans une arme.

Shanoa posa sa main au niveau du ventre, comme pour désigner quelque chose à Scylla.

- On dit très souvent que notre ventre est comme un deuxième cerveau, n'est ce pas ? Et bien, considérez qu'il s'agit également du coeur même de l'aura des nirvits. Le Glyph est scellé par une première couche de magie qui ne peut s'ouvrir qu'en effectuant un premier lien. Vous devez d'abord puiser dans la partie centrale de votre aura qui se situe au niveau du ventre, puis la transférer à vitesse régulière vers votre main gauche. Si le transfert est effectué avec succès, vous pourrez briser la barrière magique qui existe seulement pour empêcher que votre corps ne subisse un déséquilibre profond entre la magie de votre organisme, et cette seconde réserve.

- En gros, si j'ouvre la barrière magique qui protège mon Glyph de subir un excès magique, mais que je me trompe lors du transfert, que se passe t'il ?

- C'est un peu comme si vous versiez de l'eau dans un récipient, et que le courant serait trop élevé. La pression engagée par le transfert ferait déborder votre Glyph qui serait inutilisable. Et vous subirez les contre-coups de votre manoeuvre comme si quelqu'un vous aurait attaqué. Par ailleurs, si vous mettez trop de temps à briser la barrière magique qui équilibre votre réserve de magie secondaire, vous perdrez du temps inutile, devenant ainsi une cible idéale pour l'ennemi.

- Et si j'y parviens ?

- Le résultat aura le mérite d'être agréable à observer. Dans votre cas, vous pourrez fusionner deux éléments, et le résultat de la fusion apparaîtra directement sur l'armure dont vous êtes équipés. Quelle magie avez vous stocké dans votre Glyph pour l'instant ?

- Seulement celle de la glace... Et c'était par pur accident en plus.

- Donc vous n'avez encore jamais réellement absorbé de la magie environnante avec votre artefact ? Vous ne connaissez pas les étapes de l'absorption ?

Comme si elle se sentait extrêmement gênée, Scylla se frotta la nuque, bien embêtée.

- Je vous l'ai dis, c'était par accident.

- Bon alors, je dois donc reprendre mais par les bases. Le Glyph possède deux pôles. Un pôle que l'on dit "pôle blanc" et un autre que l'on dit "pôle noir." Le blanc est extrêmement sensible, il absorbe l'aura que vous visez très simplement, rien qu'en activant votre Glyph. C'est presque un automatisme, alors ne vous embêtez pas avec ça. Le pôle noir est justement celui qui est scellé par cette barrière magique, car à l'opposé du blanc qui a pour but de "rajouter", le noir "rejette", puisqu'il vide l'énergie sélectionné pour rejoindre votre organisme. Pour être plus précise, sachez qu'il n'y a nullement besoin que le Glyph soit réellement éveillée pour que vous ayez la possibilité d'apprendre à utiliser plusieurs éléments. Mes sources m'ont confirmés que vous êtes en mesure d'utiliser plusieurs éléments magiques, vu votre nombre d'armures que vous pouvez invoquer. Par contre, là ou il est utile d'avoir un Glyph maîtrisé entre les mains, c'est dans le but d'obtenir de nouveaux pouvoirs plus rapidement, tout en dépassant la limite du corps qu'un simple mortel possède. Pour l'instant, vous avez surpassé les mortels en maîtrisant autant d'armures, mais vous êtes en dessous d'un nirvit de base si vous avez dans votre Glyph que le pouvoir de la glace, voilà pourquoi je vais vous aider, mais ça sera long et difficile.

Shanoa décida de reculer de quelques pas, avant de tendre la main vers Scylla qui ne comprenait pas trop ce qu'elle s'apprêtait à faire.

- Je vais vous attaquer avec des sorts magiques de plusieurs types. Vous allez les absorber du mieux que vous pouvez. Pour ce faire, vous ne devez pas avoir peur d'être blessée. Vous devez être prête à accueillir la magie en votre sein, même si je pourrais vous tuer si il le faut.

Shanoa envoya plusieurs boules de feu vers Scylla, mais celle-ci les encaissa alors qu'elle n'avait pas eu le temps d'activer son Glyph pour les absorber.

- Bordel, ça va ! Vous faites pas dans la demi-mesure. Vous étiez d'abord inquiète que j'en fasse trop avec mes blessures, mais finalement, vous êtes prête à m'en faire baver !

- Le temps nous manque. Pendant que nous discutons, l'ennemi continue de préparer sa propre arme de destruction contre le race mortelle. Vous devez être prête avant elle, sinon...

Scylla vit le visage inquiet de sa tutrice. Ainsi, elle décida d’accélérer cet apprentissage et de faire tout son possible pour que cela ne traîne pas en longueur. D'un coup sec, elle planta son épée dans le sable, puis retira les bandages qui étaient enroulés tout autour de sa main gauche. Le Glyph brillant comme un soleil de poche, elle tendit le bras gauche en direction de Shanoa, puis fit de même avec l'autre bras tout en le pliant légèrement. Ayant maintenant adoptée une posture de combat à mains nues peu anodine pour une épéiste de son rang, elle semblait attendre que Shanoa tire sa prochaine salve.

- Arrêtons le blabla, Shanoa. J'attends votre prochaine attaque.

Sans se faire prier davantage, elle envoya une nouvelle boule de feu. Pliant les genoux, Scylla frappa du poing. Elle tenta d'absorber la flamme, mais tout ce qu'elle obtint, c'était une profonde brûlure sur la main. Elle frotta sa main tout en écoutant Shanoa, assez impatiente.

- Soyez plus détendue ! Mettez un peu de côté votre hargne ! Tout nirvit qui se respecte doit neutraliser toute trace de colère, et laisser le naturel prendre le dessus. Soyez vous-même, Scylla ! En faire trop est inutile !

- C'est con, parce que j'ai toujours combattu avec la rage au ventre !

- Et bien, il va falloir que cela cesse si vous voulez vous rendre utile pour la création, votre altesse ! Pas la peine de me fixer comme ça avec cet air arrogant ! Montrez moi la vraie Scylla, qui n'a pas peur de souffrir pour avancer !

Les traits sur le visage de la valkyrie se radoucirent d'un seul coup. Elle comprenait enfin ce qui lui restait à faire. Elle desserra du poing, puis tendit la main vers la prochaine boule de feu de Shanoa. Une lumière aveuglante s'échappa de son Glyph.

- J'ai bien compris votre message, Shanoa ! Si je veux rendre hommage à l'héritage de mon père, alors... je dois accepter la souffrance du monde, et ne pas la rejeter, car c'est la souffrance...

Dès que l'impact retentit, la flamme ne fit plus qu'un avec la main de Scylla. Cette même main brûlait d'un feu attirant, agréable à ressentir. Ni trop chaud, ni trop faible. Elle bougea le bras d'un geste sec et diagonale, dégageant une vague de chaleur, puis, le sourire satisfait sur les lèvres, conclut sa phrase.

- ... qui me fera battre des ailes pour rejoindre mon objectif, celui d'être une valkyrie honorable et une nirvit dont on se souviendra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La magie des armures   Dim 20 Nov - 23:11

L'entrainement dura cinq jours, cinq longues journées sous le soleil de plus en plus ardent, et qui aurait déjà réduit à néant la motivation de n'importe quel guerrier. Pourtant, les deux nirvits ne se reposèrent pas un seul instant pendant ces longues et périlleuses journées. Scylla voulait absolument développer ses pouvoirs que lui avait légué son défunt père, tant qu'une autre personne de sa race paternelle était disposée à l'aider. Et Shanoa était une merveilleuse enseignante. Elle était claire dans ses explications et lui laissait le temps d'assimiler les éléments les plus primordiaux à retenir, tout en ne ménageant pas la valkyrie. Pendant les deux premières journées, Scylla avait appris à absorber parfaitement les sorts magiques ennemis, malgré de nombreux échecs qui avaient amplifié ses blessures, puisqu'elle dut encaisser sans relâche chaque attaque de Shanoa par tentative manquée. Puis les trois jours suivants, c'était le moment pour elle d'apprendre à manier la polymérisation, technique redoutable qui permet de fusionner la magie qui circule dans son corps, avec celle qui se trouve à l'intérieur de son Glyph, afin de faire évoluer ses armures de combat vers un niveau bien supérieur. Au bout de ces cinq journées, alors que le soleil s'apprêtait à laisser place aux étoiles, les deux femmes, exténuées, se posèrent près d'un palmier bien solitaire, pour faire un bilan de ces journées passées ensemble.

- Je suis rassurée de voir qu'une semaine fut amplement suffisante pour que vous maîtrisez les bases. Avec ça, vous pourrez garder la tête haute avec mes soldats, sans vous sentir dépassée.

- A ce sujet, Shanoa. Je pense que je ne pourrais pas vous suivre tout de suite. Je vous demanderais de me laisser encore un peu de temps. Disons que... j'ai encore besoin de régler certaines choses sur Legendia avant de pouvoir vous aider. Mais avoir appris à vous connaître me conforte encore plus dans l'idée de vous rendre la pareille un jour, je vous en fais le serment.

- Bien, je suppose que je n'ai aucun droit d'insister. Et de toute manière, vous m'avez montré suffisamment de volonté pendant cet entraînement pour que je vous fasse confiance et que je crois en vous. Néanmoins, promettez moi une chose, Scylla. Souvenez vous toujours que votre existence cache une valeur de la plus grande importance pour l'avenir de ce monde. Alors, faites moi plaisir, et ne tentez plus jamais rien de fou comme vous venez de le faire dans le repaire ennemi.

- J'ai bien compris la leçon. Mais il y'a encore un point où je ne suis pas totalement convaincue. Pour l'instant, vous nommez mon existence comme importante seulement parce que si l'ennemi s'empare de mon corps, tout sera fini pour Atrium. Mais je continue de penser que ce n'est pas tout. Est-ce qu'il y'a encore certains points que vous avez omis de développer, Shanoa ?

- Hum, vous avez su tirer de l'expérience de mes leçons. Et vous m'avez donné votre parole pour la suite des événements. Je ne vois plus aucune raison de vous cacher la vérité. Pour faire simple, Leonis était parfaitement au courant de l'étendue du pouvoir de Thanathos. Et en réalité, il est actuellement intouchable, pour la simple raison que mon espion a découvert qu'il a été jusqu'à fusionner entièrement avec son Theos. Normalement, chaque gardien est simplement en mesure de créer un lien magique avec la créature qu'il protège. Mais ce fou furieux, quand à lui, a réussi l'exploit de ne faire plus qu'un avec lui. Ils ne forment qu'une seule entité. Or, tuer un Theos qui est responsable de l'équilibre d'Atrium provoquera une longue série de catastrophe pour ce monde et le flux d'énergie qui y circule. Il emportera alors une grande partie de l'humanité avec lui si il décède.

Scylla fit tout de suite un rapprochement entre cet aveu, et ce qu'avait expliqué Aidan concernant la difficulté de pouvoir vaincre Thanathos, sans emporter une partie de l'humanité avec soi. Elle sentait qu'elle allait bientôt comprendre pourquoi c'était elle qui pourrait être la bonne personne qui puisse réduire à néant ses projets insensés, et non une personne nettement plus puissante comme Asuna.

- Il n'existe qu'un seul et unique moyen d'empêcher cela. Un seul sort magique peut permettre de briser ce lien en un coup. Et ce sort réside au fond de vous, Scylla. Son nom est...

Une forte brise camoufla légèrement la voix de Shanoa, tandis que les grains de sables valsaient dans les airs en même temps que les cheveux de la valkyrie. Cette image collait parfaitement à son ressenti actuel après avoir entendu le nom de la technique qu'elle pouvait utiliser, suivi de son utilité. Elle regarda ses mains. Elle était presque effrayée et angoissée à l'idée de posséder un tel pouvoir entre ses mains. Jamais, depuis son souvenir le plus obscur, Scylla avait autant conscience de l'importance de son existence. Avec ça, plus jamais elle chercherait un sens à sa vie, ou ne dirait qu'elle ne méritait peut-être pas de vivre. Bref, cette rencontre aussi surprenante soit-elle n'allait pas sortir de sa mémoire. Il y'avait encore un dernier point qu'elle souhaitait vérifier.

- Une dernière chose, Shanoa. Vous disiez l'autre jour que ma famille était longtemps en conflit avec les Valgard. Sont-ils tous aussi... mauvais que vous le prétendez ?

- Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils sont mauvais, mais une chose est certaine et reste bien classée dans notre mémoire, ils sont nos ennemis. Tous sans exceptions. Ne l'oubliez jamais.

Une chose était de source sûre maintenant, Aidan n'était pas l'espion de Shanoa, à moins qu'elle bluffait. Mais elle n'était pas totalement d'accord avec elle. Même si elle n'avait pas totalement digérée qu'Aidan se joue d'elle par le passé, elle espérait pouvoir encore croire un minimum en lui, et ce n'était nullement une question de sentimentalisme. Il s'agissait simplement du fait qu'elle refusait qu'une fois de plus, elle se fasse manipuler du début à la fin. Car cette vie bourrée de mensonges accélérait de plus en plus la haine qui sombrait en elle, et cela, elle tentait de le cacher un maximum face à Shanoa.

- Bon, il se fait tard, et je me suis absentée pendant un long moment. Je dois rentrer. Mon clan de dragons m'attend.

- Déjà ? Et bien, qu'il en soit ainsi...

- J'ai rempli ma mission. Même si je retournerais dans mon quartier général seule et sans vous, j'ai fais ce que j'avais à faire. Et là où mon sens du devoir prime sur tout, je le vois que chez vous, c'est l'appel du combat qui vous suit, partout ou vous allez. Ainsi, je ne le répéterai jamais assez. Ne restez jamais seule ! Munissez vous d'alliés. Si vous faites le bon choix, ils vous seront d'une aide précieuse dans tous les cas. Libre à vous de suivre les sentiers de la guerre, mais ne le faites jamais en oubliant ce que vous récolterez si vous tombez ! Pour être franche avec vous, j'aurai nettement préférée que vous retournez sur Legendia le plus tôt possible, car vous serez en totale sécurité. De plus, sachez que tant que nos ennemis n'auront pas récoltés les dernières gênes qu'ils ont besoin dans votre corps, le projet Athena ne pourra pas s'achever. Prenez ainsi tout le temps dont vous avez besoin pour faire ce que vous avez à faire une fois là-bas.

- C'est une bonne chose à savoir.

- Pour finir, prenez cela avec vous.

Après avoir fait briller le Glyph sur son dos, Shanoa fit apparaître dans les creux de ses mains une petite flûte en argent.

- Si vous ressentez le besoin de bénéficier de mon aide, sifflez dans cette flûte. Cela créera automatiquement une liaison avec mon propre écrin magique. Je pourrais donc voir en direct ce qui se passe chez vous et je pourrais ainsi accourir vers vous, ou envoyer mes hommes. Faites le en cas d'extrême urgence, même si le but de l'ennemi n'est nullement de vous voir périr. Donc nous aurons le temps d'agir.

- Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait pour moi, Shanoa ! Nous nous reverrons, c'est une certitude.

D'un sourire franc, Scylla tendit la main vers Shanoa. La seconde n'hésite pas un seul instant pour tendre la main à son tour pour signer l'accord entre les deux cousines. Après une séparation qui avait quelque peu nouée la gorge de Scylla, elle retourna dans le village de la tribu Kaluzo. Elle savait ce qui lui restait à faire, maintenant qu'elle s'était jurée de respecter les conseils avisés de sa cousine nirvit. Elle chercha au beau milieu des étroites allées du village, au fil de l'obscurité qui y régnait, sans éclairage trop important, une personne en particulier. Et elle finit par le trouver, assis et recroquevillé sur lui-même, un long katana qui dépassait son épaule droite. D'un geste très lent, elle posa le bout de sa botte sur le dos de l'homme en question pour qu'il se retourne. Cela fait, il semblait étonné de constater que sur le visage de la valkyrie, une expression douce et harmonieuse rayonnait, que ce soit dans ses yeux ou sur ses lèvres.

- Scylla ?

- Demain, à l'aube, j'aimerais qu'on reprenne la route ensemble et qu'on rentre à la maison.

- La maison ? Comment ça ?

- Au pays du feu. J'aimerais que tu me prêtes main forte pour les batailles à suivre, Law. Peux-tu pardonner à la valkyrie têtue et aveugle que je suis ?

Law avait presque envie de se frotter les yeux, tellement il croyait être victime d'un vieux mirage comme on en croise souvent au beau milieu des zones les plus arides du désert. Scylla semblait s'être adoucie et venait de s'excuser ouvertement pour avoir joué trop en solo. Elle était prête à démarrer une nouvelle alliance, ensemble. D'un geste court, il se releva et fixa Scylla un long moment avant de répondre tout en bougeant légèrement son chapeau.

- Que crois-tu que je vais répondre à cette rare occasion et a ce joli minois ? Je vous suis, gente demoiselle. Ce n'est pas dans mes habitudes d'avoir une princesse sous ma protection, alors, je veux bien tenter l'expérience.

- Alors que c'est moi qui vais probablement protéger tes fesses ? Tu prends déjà de grands airs...

Le lendemain, Scylla repartit pour le pays du feu avec le mercenaire du désert, Trafalgar Law. Mais allait-elle trouver de nouveaux alliés pour l'accompagner lors de la bataille finale contre Azelia qui allait démarrer très bientôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La magie des armures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» armures en résine
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» [skin]Magie sur ma skin de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du desert :: L'ocean de sable-
Sauter vers: