La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ménage obligatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Un ménage obligatoire   Jeu 4 Aoû - 23:41

Pays du feu. C'est là que Scylla, la valkyrie Nirvit, se dirigea en premier après avoir traversé le portail pour Atrium, tout en quittant Legendia. L'atmosphère n'avait pas changé en trois jours, le ciel orangée de ce territoire avait gardé son éclat, tandis que dans les rues de la capitale, la population semblait la même. Les occupations restaient inchangées, cela fut le premier sentiment de Scylla lorsqu'elle marcha dans ces mêmes rues. Les habitants, qui connaissaient très bien la chef de guilde, saluèrent par politesse Scylla qui fit un geste de main à chaque personne qui la remarquèrent. Rien ne semblait perturbé ici bas. Pourtant, la valkyrie ne se doutait de rien. Elle ignorait, en premier lieu, que les événements sur Manawa Kokuo avaient fait le tour du pays, et que Scylla, ainsi que le chef du village Hajinmon, étaient devenus bien plus populaires, en ayant grandement participés à la réunion entre la reine des océans, et sa fille, la princesse Umi. Voilà pourquoi elle pouvait constater que beaucoup plus de regards que d'habitude étaient pointés vers sa direction. Elle ignorait encore bien d'autres choses, qui rajoutèrent de l'anxiété chez les citoyens en son égard. Quoiqu'il en soit, Scylla était seulement concentrée sur une pensée bien précise, pendant qu'elle rendait le regard à tout ceux qui la saluèrent.

- Tous ces braves gens, ou plutôt... tous ces mortels. Ils semblent m'apprécier... Le jour ou je disparaîtrais, combien de temps faudra t'il pour que je ne sois plus qu'un fragment isolé de leurs mémoires ? Peut-être jamais... Alors que moi, je dois déjà les effacer de mon esprit. Je n'ai pas de temps à perdre avec eux... Si je veux enfin être libre.

Mais ses pensées sombres furent interrompues par une vieille dame, qui passait furtivement le balais devant son domicile. Les yeux à moitié clos, elle fixa Scylla d'un air enjoué, caractérisant la vieille grand-mère, qui venait de revoir ses petits-enfants après plusieurs mois d'absences.

- Oh, bonjour Erza ! Cela fait un bail que je ne vous ai plus aperçu dans ce quartier. Quel bon vent vous amène ? Vous semblez toujours aussi resplendissante, cela fait plaisir à voir !

- Et vous, vous êtes toujours aussi énergétique et passionnée...

- Il faut bien, avec ce que notre beau continent traverse en ce moment, avec le pays lunaire qui ne manque aucune occasion de faire parler de lui. Quand je pense que nous nous dirigeons tout droit vers la plus grande guerre qu'a connu ce siècle là... Bonté divine, un grand bravo, au passage, pour avoir fait partie de l'escorte officielle de la princesse Umi, en compagnie du chef des Hajinmon. Le pays de l'eau se sent revivre, et avec ça, on peut espérer une collaboration avec le peuple de la montagne.

- Oui, si seulement les mort... enfin, je veux dire, les habitants de la Yokume pouvaient travailler main dans la main, pour une fois...

- Oh, flûte ! J'avais complètement oubliée, je radote, je radote, et j'ai laissé ma théière sur le feu. Ne bougez pas, je reviens tout de suite.

La vieille dame retourna à l'intérieur de sa maison, puis revint aussi vite, deux tasses en main.

- Tenez, ma jeune enfant. je n'arriverai pas à tout boire seule. Quoiqu'il en soit, je suis ravie de voir que vous semblez en forme. je me faisais du sang d'encre pour vous, lorsque j'ai appris le cruel attentat au pays du soleil qui a mis fin à la vie de vos deux amis. Mourir si jeune juste pour une histoire de désaccords politiques, franchement... Quel gâchis. Qu'allons nous devenir ?

- ... Pardon ?

- Ne me dites pas que vous n'êtes pas au courant ? Le fort de Justicia a été pris d'assaut par l'armée lunaire, et vos deux amis qui vous ont accompagnés au pays de l'eau ont été abattus sur le champ... Erza ?

En un instant, le regard de Scylla se figea, et comme un automatisme, elle ouvrit la main qui serrait la tasse qu'elle tenait fermement. Le bruit de la tasse qui s'écrasa au sol retentissait au ralenti dans l'âme de la valkyrie qui semblait absente. La vieille dame n'existait plus tout à coup. La seule chose qui comptait pour Scylla, c'était de filer. C'est ainsi qu'elle courut en direction d'un endroit bien précis, la guilde de Wyvern Tail.

- Bordel. Qu'est ce qui s'est passé pendant mon absence ?

Il ne fallut que quelques minutes pour que Scylla, non essoufflée, atteignit l'auberge qui servait de repaire à sa guilde. Elle ouvrit la porte avec fracas, puis avança droitement, au beau milieu de tous les regards. Elle n'avait même pas repéré le fait que sa guilde était toujours aussi bruyante, désordonnée, et brouillonne. Elle se dirigea vers son propre bureau. Elle savait que lui, serait là, pour lui donner quelques explications.

- LAW !

- Oh, salut Erza ! Tu es revenue ! Comment se sont déroulés tes jours de congés en compagnie de ta sœur ?

- On s'en branle... Dis moi tout ce qui s'est passé pendant mon absence, en oubliant aucun détail !

- Ohlà, je m'attendais à te voir plus détendue. Remarque, ton attitude correspond parfaitement à la situation actuelle. La Yokume toute entière est sous état d'urgence. Et cela, depuis que la reine Ulyana du peuple des elfes, a été assassiné, sans laisser la moindre trace de sa dépouille !

- Ulyana ? Mais ce n'est pas possible ! Qui a commis un tel acte ?

- Commence déjà par te calmer, je n'y suis pour rien si notre monde est toujours aussi pourri ! Bref, je vais t'expliquer cette histoire depuis le début. La première chose qui a déclenché le mécanisme, est l'assassinat du grand parrain de la prestigieuse famille des Don Quixote. Après avoir mené une enquête approfondie, les forces solaires ont repérés quelques preuves tangibles contre le peuple des elfes. Oui, je sais, c'est étrange venant de la tribu des elfes, même si les Don Quixote étaient de parfaits trous de balles, mais pourtant, tout les faits se retournent contre eux.

Law semblait satisfait que la famille dont il parlait, chute enfin. Mais Scylla ne releva pas le petit sourire au coin des lèvres du jeune homme, elle voulait juste qu'il poursuive.

- Sauf qu'il n'est pas sans savoir que les Don Quixote étaient étroitement liés au seigneur Jumeis. Ainsi, ce dernier se dirigea, en personne, vers le palais d'Ulyana pour vérifier que les accusations soient adressés à la bonne personne. Et selon les dires de la nouvelle reine du pays, la princesse Eloraell, c'est Seto Yagami en personne qui aurait éliminé la reine pendant cette réunion.

- C'est parfaitement illogique ! Seto aimait la reine comme sa véritable mère ! Et Sairu Jumeis est l'homme qu'il cherche à abattre depuis des années. C'est complètement insensé !

- Et pourtant, il s'agit bel et bien du témoignage de la princesse après les événements, et pas seulement. Tout le peuple des elfes a pu apercevoir la reine des elfes disparaître en cendres des mains de Seto ! Tu crois réellement qu'en temps de deuil, la princesse va s'amuser à faire courir de fausses informations ? Parce que désormais, le capitaine lunaire est la cible prioritaire de toutes les nations de la Yokume, sans exceptions. Meurtre d'une reine, ça ne sera jamais pardonné... Sa vie est ruinée.

- Et ensuite ? Autre chose ?

- Tu as déjà eu quelques retombées des événements récents ? Car en effet, il y'a une suite, et des plus barbares qu'a connu le pays du soleil. Le fort de Justicia, connu comme un des quartiers généraux les plus imposants de l'armée solaire, a été anéanti, sans exception. Seto a pris d'assaut ce fort quelques minutes après la mort d'Ulyana. Il y'a eu très peu de survivants. On raconte même qu'Azelia en personne était présente. Bref, j'étais en train de consulter le journal qui parle plus en détail de ce bain de sang hors du commun. Il y'a même la liste complète des victimes qui ont été identifiés. Tu veux jeter un coup d'œil, Erza ?

Scylla prit le journal en main et prit le temps de le consulter. La liste des victimes était conséquents, mais ce qui retint l'attention de Scylla, c'étaient deux noms en particulier.

- Alors, Roy et Miloune ne sont plus, hum ?

- Toutes mes condoléances, Erza. Les "autres" m'ont expliqués que tu étais proche de ces deux personnes. Avec la mort de Mirajane, tu dois être à cran désormais. Mais tu dois tenir la tête haussée, sinon, on court droit dans le mur.

- Ne t'en fais pas, je me suis préparé à ça. Il était évident que Roy et Miloune allaient disparaître bientôt. C'était prévisible...

- Hein ?

Law était extrêmement surpris de voir la réaction de celle qu'il nommait encore Erza. Il savait qu'elle était très proche de ce couple, pourtant, elle ne paraissait en aucun cas attristée. Il se souvenait qu'elle était perturbée après la mort de Mirajane, mais là, elle était restée de glace. Se serait-il passé quelque chose de spécial pour qu'elle réagisse ainsi, après son absence ? En réalité, Scylla avait accepté la dure réalité. Les pertes seront extrêmement nombreuses, car c'est la guerre. Et de toute manière, elle avait décidé de ne plus pleurer ou ressentir du chagrin pour des personnes qui vivaient ici. Elle n'avait qu'une idée en tête, devenir une valkyrie digne de Legendia. Elle se posait surtout la question avant tout si Seto était devenu un ennemi et pourquoi aurait-il ruiné sa vie en éliminant Ulyana, elle qui était si chère à ses yeux. Si c'était le cas, alors elle considérait que le dragon blanc serait forcément sur son chemin.

De toute manière, Scylla savait que le couple était condamné. Roy croyait bien plus aux pouvoirs de la valkyrie qu'en sa propre force, voire même en la force de sa bien-aimée. Chose qui avait profondément gavé la valkyrie sur le coup. Quand à Miloune, elle venait à peine de maitriser ses pouvoirs de dragon blanc, et elle n'avait même pas tenu face à Ayako qui n'est qu'une lieutenante dans l'armée lunaire. Cela servit surtout de leçon pour elle. Elle devait mettre de côté son sentimentaliste pour vaincre une armée lunaire toujours plus féroce, afin de survivre et avoir une chance de revenir vivante lorsque Legendia pourra lui ouvrir les portes. Bref, cet absence de sentiments troubla Law. Scylla se leva de sa chaise, soupira un grand coup, puis reprit.


- Donc c'est la guerre, et même des combattants du niveau de Roy sont morts face à l'ennemi. Maintenant, c'en est trop. Law, convoque toute la guilde dans le hall principal. J'ai une annonce à effectuer.


***


Ainsi, la guilde au grand complet attendait patiemment que "Erza" se montre à l'étage supérieur de l'auberge. Et la chevalière valkyrie se pointa, en posant les deux mains sur la rambarde, fixant tout ce petit monde d'un regard différent que d'habitude.

- Je vous remercie de vous être tous réunis. Je suis de retour, et je viens seulement d'apprendre les différents actes barbares qui prouvent plus que jamais que notre... je veux dire... votre monde, est en guerre. De toute manière, vous deviez en être conscients, sinon, vous n'auriez jamais rejoints cette guilde qui a pour but et objectif d'effectuer une action rebelle contre le gouvernement tyrannique qui vous oppresse. Néanmoins, la menace est plus que réelle désormais. Il y'aura des morts, des pertes, et des sacrifices, c'est certain, tel est le fonctionnement inévitable de la guerre, chose que j'ai tenté d'inculquer à vos esprits, mais en vain, je pense. Voilà pourquoi...

Scylla prit un air légèrement plus grave avant de reprendre.

- ... j'annonce officiellement que je dissous la guilde de Wyvern Tail. Désormais, vous êtes libre de faire ce que vous voulez ! Vous pouvez fuir, vous cacher, ou allez vous suicider, vous n'êtes plus sous mon commandement.

Un large brouhaha résonnait entre les murs de la guilde. Il semblerait que pour la plupart des membres, l'aveu de Scylla eut l'effet d'une bombe, et qu'ils ne s'attendaient clairement pas à ce que la valkyrie puisse tout laisser tomber maintenant, si près du but, elle qui semblait attachée à la guilde pourtant. Evidemment, le premier à s'exclamer vers Scylla fut le même à toujours ouvrir la bouche, à savoir Grey, le mage de glace qui perd toujours ses fringues plus vite que son ombre.

- Attends une minute ! Tu as l'intention de tout abandonner comme ça ? Toute l'alliance que nous avons monté, tous ensemble... Tu veux y mettre un terme ?

- Je n'abandonne rien du tout, j'ai bien l'intention de participer à cette guerre que le pays lunaire a déclaré... mais sans vous. Je vais combattre l'oppresseur, mais sans votre aide. Libre à vous de me suivre, mais vous tâterez de mes représailles, jusqu'à ce que je fasse en sorte que vous me haïssez profondément. En gros, je n'ai plus envie d'avoir la moindre mort sur la conscience. Bref, je vous souhaite de trouver une nouvelle place dans cette société chaotique. Au plaisir...

- Tu nous jettes donc comme ça ? Après tout ce temps passé ensemble ? Tu ne crois plus en nous ? Sérieux, mais tu es tombé sur la tête ! Je croyais que c'était ça, l'esprit de la guilde, toujours se serres les coudes, peu importe les tensions, peu importe les conséquences.

- Laisse, Grey ! Notre chère Erza n'a pas supporté la mort de Mirajane ! Elle nous fait croire qu'elle a participée à de nombreuses guerres, mais la mort de trois proches suffit pour qu'elle perde la face et qu'elle abandonne, quitte à se suicider toute seule face à Azelia ! C'est pathétique. Je te croyais forte, Erza, mais tu es faible ! Merci pour nous avoir comblé avec de belles paroles dans le vent.

La guilde commença à se rebeller, très mécontente. Law était resté à côté de Scylla et vit que l'homme qui avait parlé était Laxus, un manieur de sorts de foudre. Ce dernier était très attaché à Mirajane et au fond, en voulait à Scylla pour avoir laissé Mirajane mourir sur Manawa Kokuo. Bref, son intervention réveilla la guilde qui regardait Scylla avec colère ou mécontentement. Law ne se concentra que sur la valkyrie, qui ferma les yeux, puis les rouvrit en un éclair. Elle fixa assez vénalement les hommes devant elle. Il comprit que Scylla n'allait pas se laisser faire.

- C'est tout ce que tu trouves à dire, Laxus ? Pourtant, tu n'étais pas là pour voir la puissance de l'ennemie qui a ruiné à néant l'espoir de Mirajane ! Oui, je suis sure que vous croyez encore qu'a une petite vingtaine, on peut renverser la situation, qu'on peut soulever des montagnes et sauver une terre déjà condamnée ! Bande d'idiots, observez moi avec colère si ça vous chante, alors que j'essaye, toujours en vain, de vous rentrer une logique implacable dans le crâne. Vous avez aucune chance ! Vous ne survivrez jamais à cette guerre si vous défiez Azelia. Si on en arrive au point ou la reine du peuple des elfes succombe face à un capitaine de l'armée lunaire, alors que pensez vous faire ? J'essaye de vous protéger, bande d'imbéciles, mais non, vous ne comprenez rien, comme d'habitude ! Vous ignorez que je fais tout cela pour votre bien ! Ah mais non, suis-je bête. J'avais zappé que le "pouvoir de l'amitié" vous rend invincible ! Avec ça, deux attaques suffiront pour terrasser Azelia ! Bref, restez dans votre monde, et oubliez moi !...

- ... oui, oubliez moi, car je n'ai rien à faire avec une bande de gamins sans éducations, débiles et irrespectueux ! Vous êtes totalement inconscients ! Vous préférez boire, fumer, vous battre entre vous plutôt que vous entraîner. Vous préférez rester dans ce manque de discipline qui vous caractérise tant. Et au lieu de demander conseils à Ignir, vous entrez dan son temple... JUSTE pour utiliser les sources chaudes en son sein. Ah oui, ça, vous êtes très doués pour passer vos journées dans un bain au lieu de vous améliorer ! Wyvern Tail n'aurait pas du être une guilde, mais une station balnéaire ! L'ambiance aurait été parfaite vu que vous aimez tant que ça vous balader à poil. Aucune dignité, aucune fierté, avec une mentalité pareille, vous ne pouvez que mourir face à l'ennemi qui sait ce que c'est, la discipline, qui sait comment gérer une situation d'urgence !...

... Bref, vous m'excuserez si j'ai décidé de ne plus perdre mon temps en votre compagnie. Car je vaux bien mieux que vous. Oui, je vaux bien mieux qu'une guilde qui croit que l'amitié peut surpasser toutes les épreuves, même les plus tragiques. Je vaux mieux qu'une bande de pervers, poivrots et débiles ! Je suis une valkyrie ! Je descende de lignées nobles et légendaires, et être avec vous constitue une disgrâce des plus totales ! J'ai un destin, un avenir, et j'ai l'intention d'évoluer pour pouvoir avancer. Et vous ? Comptez vous avancer, ou rester dans le déni total de la réalité ? Avez vous l'intention de devenir sérieux et de prendre votre vie en mains ? J'en doute, puisque ma tentative de vous décrocher de la plèbe que vous représentez pour la société semble vaine, comme toujours ! Après tout, vous vous prélassez juste parce que vous pensez qu'être sous la tutelle d'une valkyrie va vous sauver le cul dans votre misère, mais ce n'est pas parce que je suis une valkyrie ou PARCE QUE je suis Erza, que je suis invincible. Car en effet, être avec vous m'affaiblit au plus haut point, gâche mon potentiel ! Alors je tiens à m'envoler, loin de cette guilde. Libre à vous d'en faire de même, ou de rester cons. Sur ce, bonne continuation !


Il était clair que Scylla n'avait pas pris de gants, un peu comme Asuna avait fait la veille, sur Legendia. Elle espérait que cela allait avoir autant d'effet que sur ladite concernée, mais elle en doutait. Les mortels sont fragiles pour la plupart, et sont inconscients de la réalité, et c'est pour ça que Scylla est devenue faible, car elle les as suivi. Ainsi, dissoudre cette guilde était la première étape pour enfin prendre son envol, et avoir une chance de rejoindre sa vraie famille. Quand aux Wyvern Tail, le silence domina enfin. Car certains prirent même peur en voyant Scylla parler ainsi. En effet, cette posture, ce visage, ces cheveux écarlates. Tout cela leur rappela cette valkyrie qui pénétra un soir dans la guilde, et qui développait une majesté sans précédente. Ils ignoraient que Scylla était la descendante de cette valkyrie, mais commencèrent à enfin comprendre le lien entre les deux femmes aux cheveux flamboyants. Bref, ils savaient qu'ils n'étaient pas de taille face à elle. Scylla descendit les marches, passa au milieu de la foule et ouvrit la porte de la guilde. Elle s'apprêtait à partir pour sa prochaine destination, mais d'abord, pensa quelques instants à Asuna.

- Bien, moi qui jugeais Asuna, me voilà à prendre la même intonation qu'elle. J'espère d'ailleurs qu'elle va bien...

- Erz... Enfin... valkyrie dont je ne connais le nom. Je peux te parler une minute ?

- Law, hum ? Tu n'as pas entendu ce que j'ai dis ? Si tu me suis, tu en subiras les conséquences.

- Je voulais simplement te dire... que tu as fais le bon choix. Cette guilde n'avait aucune raison d'exister. Tu as été sévère, certes, mais c'est ainsi que doit se comporter la chef. Je ne connais rien au sujet des valkyries, mais... j'ai vraiment eu le sentiment de voir une femme puissante à l'oeuvre. Néanmoins, je ne pense pas que tu sauras gérer cette crise seule. Et la guerre finira par atteindre ces hommes que tu viens de bannir. Donc assume-tu les conséquences de ton choix ? Ils vont mourir, et ça à l'air de ne rien te faire.

- Tu as tort. Ils peuvent survivre, mais il faut qu'ils se détachent de moi. Suivre quelqu'un qu'on respecte peut quelques fois mener à notre propre perte. Ces hommes et ces femmes doivent s'envoler, suivre leurs propres voies, et ne plus compter sur moi. Si ils me suivent, ils vont crever, c'est certain. Mais de l'autre côté, ils ont une chance de s'en tirer si ils font preuve de discernements et de maturités. Je doute fort que des idiots pareils peuvent s'en sortir, mais bon, en effet, cela m'importe peu. Ma place n'est pas ici, au final... Bref, que comptes tu faire, Law ?

- Je ne te suivrai pas. Moi et Kula, on va retourner au pays du désert. On va mener à nouveau une vie de mercenaires, au service de nos prochains. On va continuer à fumer des cigares, nous saouler à la Tequilla, mais même si c'est une vie de débauches, c'est notre vie, on ne se refait pas aussi simplement, nous, mortels. C'est là tout le fun de notre existence, suivre une vie médiocre mais pleines de surprises. Et si la guerre nous tombe dessus, on fera ce que notre instinct nous guide. De toute manière, je n'ai pas pu accomplir ma vengeance, les elfes s'en sont chargés à ma place, donc bon...

- Cool pour toi, bref... C'est ici que nos chemins se séparent. Adieu, Law...

Law fixa Scylla qui lui fit dos, elle changea son armure pour enfiler la BlackWing. Mais Law n'avait pas totalement fini avec elle.

- Je peux au moins avoir ton nom, valkyrie ?

- Scylla... Scylla Kresnik.

Law vit son ancienne patronne s'envoler, quitter le territoire de Wyvern Tail qui allait devenir une auberge abandonnée. Scylla s'en fichait des conséquences de son choix. Elle ne pensait qu'à une chose, mettre un terme à cette vie sur la Yokume, en mettant un terme à la tyrannie d'Azelia. Et pour ce faire, elle s'envola vers sa prochaine destination, le village des elfes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un ménage obligatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recensement des primes [obligatoire]
» Tarte de ménage au corin de prunes
» Ménage de printemps 2011
» 2nd Training of Nuage de Plume [ pêche & nage ]
» grand ménage ( pv : Marcus Flint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: Wyvern Tail-
Sauter vers: