La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade en pleine nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eloraell
Reine
Reine
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Promenade en pleine nuit   Ven 25 Mar - 19:14

Seto venait de quitter précipitamment la chambre d'Eloraell. La princesse arrivait difficilement à croire à ce qui venait de se passer entre Seto et elle. Le retour de Seto l'avait fait terriblement souffrir, du fait de leur discussion assez tourmentée, le choix de Seto, la révélation de sa trahison et enfin l’officialisation de leur rupture. Tout cela était trop pesant pour Eloraell, elle ne pouvait pas ne pas y penser et elle étouffait dans sa chambre. Elle avait besoin de prendre l'air, elle décida donc de sortir du palais même s'il faisait déjà nuit et que généralement elle ne s'aventurait jamais à cette heure dehors.
Elle enfilla son manteau, les nuits étaient fraiches à ce moment de l'année, elle sortit de sa chambre et traversa le palais le plus doucement possible pour ne pas se faire remarquer. Dès qu'elle franchit la porte, la légère brise du soir lui caressa le visage, ce qui l'apaisa aussitôt. Pendant qu'elle avançait d'un pas pressé, chaque mot de Seto lui résonnait encore dans sa tête, des phrases entières lui revenaient sans arrêt. Tandis qu'elle marchait depuis une dizaine de minutes dans la forêt, elle remarqua qu'elle était suivie par une personne. A un moment elle se dit que ce n'était pas si grave si quelqu'un l'attaquait, sa vie n'avait plus de sens sans Seto, à quoi bon vivre avec cette souffrance. Mais cette idée désespérée quitta vite son esprit, elle pensa à sa famille, à ses amis, à son peuple et elle se mit sur ses gardes en plongeant sa main dans la poche droite de son manteau pour y prendre le couteau qui s'y trouvait pour se défendre. Elle attendit que la personne s'approche, afin de voir de qui il s'agissait. La silhouette s'approcha, une jeune femme apparut, ce visage lui était très familier. Feriel était sa soeur, mais elle vivait depuis peu de temps dans le palais parce qu'elle était une ancienne elfe noire. Au début Eloraell se méfiait un peu d'elle, puis elles avaient partagé de nombreux moments ensemble ce qui avait permis de les rapprocher, même si le temps perdu ne pouvait pas être rattrapé. Eloraell lui faisait confiance et lui avait confié ses idées, ses peurs, ses rêves et surtout elle lui avait beaucoup parlé de son histoire d'amour avec Seto.


Feriel, je vois que tu m'as suivie. Je suis rassurée que ce soit toi, je sais que ce n'est pas prudent de se promener en pleine nuit. Je vais t'expliquer : je suis sortie prendre l'air parce que je ne me sentais pas très bien. J'avais juste des maux de têtes qui m'empêchaient de dormir.

Eloraell vit dans le regard de Feriel de la compassion et elle comprit qu'elle ne pouvait pas lui cacher sa souffrance.

A vrai dire, je suis sortie parce que j'ai du mal à oublier ce qui s'est passé aujourd'hui avec Seto. Il ne ressent plus rien pour moi, il a avoué m'avoir trompée et notre si belle histoire est finie. Voilà ce qui me fait tellement souffrir, je n'ai rien pu faire pour éviter cela et je ne sais pas ce que je vais devenir maintenant sans lui. Il faut que je réfléchisse à un tout nouveau projet pour moi, je dois définitivement avancer sans lui.

Dans son for intérieur, Eloraell savait que parler à son entourage de ce qui la tourmentait l'aiderait à avancer et à tourner la page sur son histoire avec Seto. Toutes les deux continuèrent à se promener ensemble à travers la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Promenade en pleine nuit   Mer 30 Mar - 21:11

L'elfe Feriel, soeur légitime de la princesse Eloraell, était également de sortie nocturne, mais cela constituait une réelle habitude comparée à l'actuelle prétendante au titre de future reine. Ayant vécu dans la forêt noire bien trop longtemps, ses facultés s'éveillaient la nuit en particulier, et c'est à cet instant de la journée que la jeune et mystérieuse elfe se sentait le plus à l'aise, comparée au reste de sa tribu. De ce fait, elle était, à elle seule, en mesure de veiller à la sécurité de son nouveau village lorsque les membres de son peuple natal dormaient sur leurs deux longues oreilles. Malgré que les animaux de la forêt en faisaient tout autant, il n'était pas à exclure que des démons en tout genre pouvaient en profiter pour poser leurs sales pattes sur cette terre pacifique. Avec cette pensée, Feriel gardait son arc près d'elle et vérifiait qu'il n'y avait rien à signaler. C'est ainsi qu'elle vit enfin une âme solitaire se promener près du village, mais cette présence n'était absolument pas une personne qu'elle imaginait voir ici, en ce moment de la soirée.

Eloraell ?

Feriel connaissait peu sa véritable soeur, mais elle savait tout du moins qu'elle n'était pas très "nocturne" de base, et qu'elle passait clairement, dès la tombée de la nuit, tout son temps dans sa chambre. Alors elle avait besoin d'avoir le coeur net sur ce qui l'amenait à mettre le nez dehors à cette heure-ci. Elle remarqua très rapidement que la princesse l'avait repérée, étant donné qu'elle semblait se saisir de quelque chose dans la poche de son manteau. Alors elle se présenta normalement, en ne pressant pas le pas.

Eloraell ? Mais que fais-tu ici à cette heure-ci ? Tu n'es pas censée ignorer que tu peux tomber sur une patrouille de démons si tu t'éloignes trop du village en pleine nuit...

La princesse expliqua qu'elle prenait simplement l'air, à cause de ses difficultés à trouver le sommeil, dû à multiples maux de tête qui perturbaient la princesse. La soeur de cette dernière posa sa main froide sur son front qui semblait brûlant. Intriguée, elle fixa Eloraell avec un regard plein de compassion qu'elle montra rarement jusqu'à présent.

Et tu as jugé intelligent de t'aventurer ici alors que ça caille autant dehors ? Je te savais pas si inconsciente. Touche ton front, il est brûlant, tu couves peut-être quelque chose, donc rentre au palais au plus vite si tu ne veux pas que ça s'empire.

Feriel ne savait pas trop comment se comporter avec sa soeur, après tout, elles n'ont absolument pas grandi ensemble, et lorsqu'elle disparut avec son père, Eloraell n'avait pas atteint un âge suffisamment élevé pour qu'elle se souvienne de quoi que ce soit concernant sa soeur "elfe noire". Elle espérait pouvoir rattraper le temps perdu avec elle, mais les occasions furent rares, tandis qu'il lui fallut du temps pour s'incorporer à l'intérieur du clan elfique actuel. Alors soudainement, maintenant que sa soeur lui expliqua la raison de son malaise, elle ne put s'empêcher en retour de se sentir heureuse, qu'enfin, elle eut droit à un moment tranquille en sa compagnie pour qu'elles parlent ensemble. Le malheur d'Eloraell était causé par sa rupture avec son compagnon Seto. Elle ne connaissait rien de cet homme, à part le fait qu'il ait participé à la chute de l'ancien roi des elfes. Elle n'était pas consciente de ce qui unissait, jadis, le dragon blanc avec la princesse, ni qu'il était considéré comme le fils adoptif d'Ulyana, et encore moins qu'il faisait partie d'une branche importante de la "famille" d'Azelia. Bref, elle ne pouvait saisir la souffrance qui animait Eloraell.

Ah, les hommes... Tu es encore jeune, ma tendre soeur, tu as largement le temps d'imaginer ta vie avec un autre homme, et les prétendants parmi ton peuple, c'est pas ce qu'il manque. Je ne sais pas vraiment ce qui unissait toi et cet homme, mais à cet âge, tu devrais savoir qu'ils sont rares, les princes charmants qui savent garder bien au chaud leurs queues entre les jambes. Dis toi que tu rencontreras peut-être bien mieux à l'avenir. Et puis, entre nous, j'ai ressenti chez cet homme un esprit vengeur assez important, j'avais encore du mal à réaliser ce qui pouvait t'attirer chez lui alors que tu sembles posséder un coeur pur que je n'ai jamais pu comprendre. Mais crois moi, je sais ce que c'est être animé par l'envie de me venger, et j'ai fini par m'en débarrasser, en comprenant que si j'ai été exilé de ce pays, c'est tout simplement parce que je n'ai pas suivi la bonne personne. Si lui ne comprend pas que tu n'es aucunement responsable de sa haine, alors oublie-le, ça vaut mieux, il s'en mordra les doigts tout seul quand il comprendra tout ce qu'il a perdu en te tournant le dos et en te trahissant.

Pour ce que tu pourrais faire sans lui, et bien, regarde tout autour de toi. Ne trouve tu pas ce pays absolument magnifique, même en pleine nuit obscure ? J'ai réalisé mon erreur rien qu'en humant le parfum délicat qui se dégage de cette parfaite osmose qui règne ici. C'est comme si des esprits bienveillants nous observaient à chacun de nos pas au milieu de ce territoire verdoyant et prospère. Et bien, n'oublie jamais que plus tard, tout cela t'appartiendra, tu devras succéder à mère tôt ou tard, et quand cela arrivera, tu auras eu suffisamment le temps pour mûrir et trouver un homme qui comprendra la chance qu'il a de t'avoir à ses côtés. Je sais que je ne te connais pas suffisamment bien pour trouver les bonnes paroles pour guérir ta souffrance, mais j'ai appris une chose importante: Il ne faut jamais vivre avec des regrets, tu ne dois jamais sortir cette parole de ta tête. Promets le moi, Eloraell.


Feriel espérait de tout coeur qu'elle n'avait dit aucune ânerie qui pourrait déprimer davantage sa soeur, mais son vécu lui permettait d'avoir une vision très large de la vie, malgré qu'elle fut isolée dans une forêt sans vie comme celle que l'on nomme la "forêt noire". Elle aurait aimé consoler davantage Eloraell en la câlinant, malgré que ce n'était pas son genre d'agir ainsi. Elle voulait se contenter de proposer à Eloraell de rentrer au château, mais soudain, une explosion se fit entendre au loin, provenant justement du château en question, après qu'elle vit des oiseaux de toutes races s'éloigner à toute vitesse du lieu de l'incendie. Pour accompagner le tout, une odeur de souffre qui piquait les narines provenait de cet endroit en question. Feriel, intriguée, se mit en état d'alerte et dut reporter la suite de la conversation avec la princesse elfique.

Ca provient de la cour du château. Il est peut-être arrivé quelque chose à notre mère, allons voir ça rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloraell
Reine
Reine
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Promenade en pleine nuit   Ven 8 Avr - 22:47

Eloraell écoutait attentivement sa soeur Feriel, qui essayait de trouver les bons mots pour la consoler de sa souffrance et la détourner de ses tristes pensées. Certes Seto n'était pas un prince charmant, loin d'être l'homme idéal qu'elle avait imaginé maintes fois, mais il avait été attentionné et passionné avec elle et il semblait difficile de passer aussi rapidement à une autre histoire d'amour.

Tu as raison, Feriel, je suis encore jeune pour être sûre d'avoir trouvé l'homme avec lequel je vivrai toute ma vie. Je ne connaissais pas vraiment Seto, je pense que j'ai enfin vu son vrai visage que lors de notre dernière rencontre et j'ai eu très peur de voir en lui ce monstre cruel. Je dois essayer de l'oublier et peut-être que dès que je me sentirais guérie, je rencontrerais quelqu'un de mieux que lui.

Eloraell et Feriel continuèrent de se promener dans la clairière de la forêt, en ne s'éloignant pas trop du village. L'air du soir était doux et pur, le calme de la forêt apaisait Eloraell. Cette promenade entre soeurs était bénéfique pour la princesse.

Ça me fait beaucoup de bien de parler avec toi. Je dois penser à notre peuple et rester forte, c'est vrai qu'un jour ce sera à moi de succéder à notre mère et je devrai être capable de prendre de grandes décisions peu importe la gravité des situations.

Soudain, Eloraell sentit ses pieds trembler et elle eut l'impression que toute la nature s'éveillait subitement en pleine nuit, les feuilles des arbres dansaient avec frénésie, la terre était prise d'une série de secousses de plus en plus intenses, les oiseaux s'envolaient, les animaux couraient au loin. Ce phénomène ne présageait rien de rassurant.

Feriel, as-tu aussi ressenti ce tremblement ? Que se passe-t-il ?

Une explosion retentit en provenance du château. Les deux soeurs décidèrent qu'il était préférable de rentrer au plus vite pour voir ce qui avait bien pu se passer, en espérant que rien ne soit arrivé à leur mère adorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenade en pleine nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» En pleine nuit
» Une caniche de 3 ans + 5 chiots abandonnés en pleine nuit 55
» un pleine nuit...
» En pleine nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la forêt :: Le village de la forêt-
Sauter vers: