La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Vermillion sur Eternia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Une Vermillion sur Eternia   Ven 26 Fév - 23:34

Après quelques secondes d'attente, Scylla constata que les gardiens du portail ne réagirent pas, et demeurèrent immobile, comme de véritables statues. Intriguée, la jeune Vermillion réalisa qu'elle pouvait entrer librement dans le portail. Etait-ce à cause du pendentif autour de son cou qui représentait une sorte de "laisser passer" ? Quoiqu'il en soit, elle se doutait bien que ces gardiens n'étaient pas là pour décorer. Ils servaient peut-être à dissuader les mortels qui passeraient ici par hasard. Elle aurait bien aimé avoir quelques explications provenant d'Asuna, si elle pense à aborder le sujet. C'est à cet instant qu'elle réalisa qu'elle ne connaissait rien au fonctionnement du nouveau royaume des valkyries et qu'il va falloir du temps pour s'habituer à tout cela, le jour ou Eternia sera son domicile.

Passé le portail, Scylla se retrouva dans Celestia. La cîté était prospère et calme et dégageait une certaine atmosphère qui était à des kilomètres de l'air suffocant du pays du feu. Mais malgré cela et le fait qu'elle a été elle-même une immortelle par le passé, sa respiration ne fit plus qu'un tour sur elle-même. Etait-ce parce que ses sens de femme "mortelle" avaient le dessus, ou alors, parce qu'elle avait du mal à réaliser qu'elle venait de remettre le pied dans le "domaine des dieux" ? Pourtant, depuis son bannissement, il s'agit de la seconde fois qu'elle rejoignit Eternia, la première était lorsqu'elle rencontra Kasumi, et qu'elle put "faire la paix" avec Asuna. Mais quelque chose la bloqua, comme si les sujets qu'elle s'apprêtait à aborder avec Asuna étaient d'une importance cruciale. Mais elle allait, en plus du sujet Kira, probablement lui parler de ce qu'elle a apprit récemment, et donc, confirmer qu'il n'y a pas de lien du sang entre elles. Elle n'oublia pas, au passage, qu'elle allait revoir Alleria, qui est probablement sa véritable mère. Tout cela lui laissa amèrement quelques frissons non contrôlés.

Elle arriva devant les portes du "temple éternel" qui portait plutôt bien son nom, tant il inspirait la grandeur et la suprématie. Et cette fois, Scylla fut rassurée, les gardes semblaient vivants et faits de sang et de chaire. Pour la seconde fois, elle tenta son approche qu'elle a effectué inutilement sur les plaines célestes, en mettant en valeur son pendentif.


Bonjour, mon nom est Titania Archaelis. Je suis la soeur de votre reine, Asuna. Je souhaite m'entretenir avec elle, c'est de la plus haute importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla
Prêtresse de Maxwell
Prêtresse de Maxwell
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : Joyeuses fêtes!

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Lun 29 Fév - 20:11

Un moment avait passé depuis le dernier conseil visant à intégrer Chrom dans la hiérarchie, ainsi que la découverte de certaines données préoccupantes suite aux révélations de ce dernier. Mais bien que tout cela était inquiétant, ça ne concernait que quelques élus au sein du conseil qui était au courant. Pour le reste d'Éternia, la vie continuait son cours, comme habituellement. De ce fait, Celestia était comme à son habitude une cité bien vivante, baignée par la lumière des trois soleils. Cependant, la capitale est bien loin du reste d'Éternia en termes de constructions. Imposante, puissante, les constructions et fondations de cette cité ont toujours fait de cette dernière la plus avancée niveau technologique. Sa proximité avec la tour de l'éternité, ainsi que son placement sur Éternia, en on fait d'origine un lieu tout indiqué pour les premiers êtres ayant fait d'Éternia le royaume qu'il est aujourd'hui. La grandeur et la beauté de Celestia traversent les âges et les royaumes de Légendia s'accordent à admettre l'évidence. Ce qui fait que la capitale est également le lieu le plus peuplé d'Éternia, entre autres grâce aux visiteurs d'autres royaumes qui viennent voir ce qu'on surnomme : la cité éternelle. Berceau des archanges et des puissances à l'origine de ce qu'est devenu Légendia. Il est donc naturel que cet endroit soit un des plus respectés de tout Légendia.

C'est donc par cette magnifique journée qu'une valkyrie se présenta face à l'imposant temple éternel. Symbole de puissance et grandeur, c'est sans conteste la plus belle structure de Celestia. Faisant face aux gardiens, elle leur adressa la parole en déclinant son identité, tout en mettant en évidence le pendentif offert par Asuna. Suite à ses paroles, elle concluait en annonçant qu'elle souhaitait voir la reine, pour une situation de la plus haute importance. Une fois le silence revenu, ce dernier persista quelques secondes, pendant lesquelles les deux gardiens se regardèrent l'un l'autre. Le calme fut rompu quand le gardien de gauche prit la parole de façon expéditive.

- Veuillez attendre ici.

Suite à cela, le gardien ouvrit les portes, puis pénétra dans le temple. Il ne revint que quelques minutes plus tard, accompagné par un homme aux cheveux azur. L'homme en question prit la parole sans plus attendre, une fois arrivé devant la valkyrie.

- Enchanté, je suis Chrom, conseiller de la reine et membre du conseil céleste...

Chrom, laissa un petit temps de pause, avant de finalement reprendre la parole.

- Malheureusement, la reine n'est pas présente, donc indisponible actuellement. Cependant, je t'invite quand même à me suivre. Tu ne vas pas rester dehors en attendant son retour...

Le prince fit un geste de la main à la valkyrie, tout en se retournant, lui indiquant de le suivre. Une fois dans le temple, on pouvait observer un sol marbré impeccable, des murs donnant l'impression d'avoir été façonné avec des diamants, et une décoration intérieure d'un style prestigieux. Les reflets et variances des tons donnaient l'illusion que le temple était baigné par une couleur or chromée de toute beauté.

- Titania Archaelis hein, c'est un plaisir d'enfin te rencontrer. Ta cousi.. sœur parle beaucoup de toi, s'exclama le prince, tout en continuant d'avancer dans un long couloir avec la valkyrie. Alors, comme ça tu viens d'Atrium hum ? J'avoue connaître très peu cet endroit, pour la simple raison que je n'y ai jamais mis les pieds.

Tandis que la valkyrie et le prince continuaient de marcher dans le temple, Chrom continua visiblement de faire la conversation pour passer le temps.

- Cela doit te faire bizarre, n'est-ce pas ? Tu dois certainement ressentir une pression interne, ainsi qu'une difficulté à respirer depuis ton arrivée ici. Ne t'inquiète pas, c'est tout à fait normal, il faut juste que ton organisme s'habitue à l'atmosphère de ce lieu. Mais vu que tu es originaire d'ici, cela ne devrait pas te gêner trop longtemps. Si tu veux une astuce, je te conseille de faire le poirier sur une main, tout en retenant ta respiration, lança le prince d'une voix amusée. Non, en vérité, essaye de réguler ta respiration. Ne respire pas comme tu le fais sur Atrium, mais respires lentement, beaucoup plus lentement. Nous n'avons pas les besoins vitaux d'un mortel, de ce fait, une respiration trop rapide est de l'effort vain.

Finalement, après quelques minutes de marche, le prince s'arrêta au milieu d'une sorte de hall donnant sur plusieurs salles adjacentes. Il en profita pour se retourner et faire face à la valkyrie, tout en reprenant une nouvelle fois la parole.

- Bien, comme tu l'as certainement entendu de ma bouche tout à l'heure, ta sœur n'est pas ici. Et j'avoue n'avoir aucune idée de quand elle va revenir. Elle se trouve dans la tour de l'éternité, où elle passe beaucoup de temps ces derniers mois. Et quand elle y est, elle peut y rester des jours et des jours. Cela fait déjà trois jours qu'elle est absente, elle ne devrait donc sûrement pas tarder... En attendant, je vais faire ouvrir une chambre d'hôte pour que tu puisses te reposer quelque part. Le changement brusque de zone est hautement déconcertant, et a dû te fatiguer plus qu'autre chose, donc n'hésite pas à te reposer si tu en ressens le besoin.

Chrom fit une pause, puis reprit de plus belle cette fois en indiquant avec sa main diverses directions.

- À ta droite, tu as l'aile des chambres d'hôte. C'est là que sont logées diverses personnalités importantes lors de leur visite. Ensuite à gauche, tu as la bibliothèque qui prend presque un quart de la zone. Au cas où tu aurais des envies de découvertes... Crois-moi tu as tous les livres et sujets que tu peux imaginer dans les bibliothèques d'Éternia. Enfin, les étages au-dessus sont réservés au conseil. Donc on y trouve la salle du trône, de guerre, etc.. etc...

Suite aux explications, le prince croisa les bras, puis changea légèrement de ton, le passant d'enjoué à plus sérieux.

- Bon, je vais être franc avec toi. Je ne peux pas te laisser te balader librement sur Éternia, tant que la reine n'a pas confirmé ta présence et ton identité. Que tu es le collier ne change pas les règles, tu te doutes bien. Donc d'ici là, tu es priée de rester dans le temple et de ne pas en sortir. Prends ça comme une mesure de sécurité, pas personnelle, évidemment. Sur ce, suis-moi à nouveau, je te prie.

Le prince reprit son avancé dans le temple avec la valkyrie, en prenant la direction des bibliothèques. Une fois arrivé dans l'aile de cette dernière, il ouvrit une porte donnant sur des milliers de livres à en avoir le tournis. Heureusement, l'agencement était parfait et chaque livre semblait à sa place sur des étagères vertigineuses pour le coup. Cependant, l'attention devrait très vite se poser sur la personne présente au milieu de ce savoir, que le prince interpella de façon polie, et qui s'appelait visiblement Milla.

- Chrom ? Un problème ?

- Non non, c'est juste que j'ai une chose importante à faire, et que je n'ai pas le temps de m'occuper de notre invité, expliqua le prince, tout en présentant la valkyrie à son interlocuteur. Il s'agit de Titania Archaelis, la sœur d'Asuna. Je pensais que tu pouvais peut-être t'en occuper en son absence ? Elle a visiblement une chose d'une grande importance à annoncer.

La Milla en question ferma le livre qu'elle tenait à la main, puis s'avança en direction du prince et la valkyrie. Une fois face à eux, elle fixa la valkyrie rapidement, avant de reprendre la parole.

- Oui, pas de problème, je m'en occupe.

- Génial, merci Milla, s'exclama le prince enjoué. Je vais donc vous laisser, j'ai à faire. J'ai été ravi de faire ta connaissance Titania, à la prochaine !

Suite à ces mots, le prince fit demi-tour et laissa la valkyrie aux mains de Milla. Cette dernière n'attendit pas longtemps avant de s'exprimer à nouveau.

- Salut Titania, c'est un plaisir de te revoir. Tu ne dois certainement pas me remettre, mais la dernière fois qu'on s'était vue j'avais les cheveux bleus, ainsi que le nom « Natsu », ça te revient ? Je vais t'épargner les détails, mais je me nomme Milla en vérité.

Milla se retourna rapidement, puis rangea sur une étagère son livre qu'elle tenait en main, tout en continuant de parler.

- Asuna va être contente de te voir, cela va lui faire du bien. Je peux te l'avouer à toi, en ce moment on est tous un peu à cran, sur Éternia. Et ta sœur l'est d'autant plus... Donc c'est une bonne chose que tu sois présente. Si cela peut lui changer un peu les idées, ce serait que bénéfique. Elle ne devrait plus tarder à sortir de la tour, mais en attendant, j'ai cru entendre que tu as quelque chose de la plus haute importance à annoncer. Je t'invite donc à m'en faire part si c'est d'ordre général. Si c'est personnel, dans ce cas ce n'est pas un cas de force majeure, donc garder cela pour toi pour l'instant ne devrait pas être trop embêtant. En attendant, si tu as des questions ou autres, n'hésite pas, j'y répondrais du mieux que je peux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Lun 29 Fév - 22:15

Après un silence rapide, l'un des gardiens pénétra dans le temple pour annoncer la venue de "Titania Archaelis". L'attente fut courte, et le garde réapparut en compagnie d'un homme aux cheveux azurs. Evidemment, Scylla ne s'attendait pas à voir déjà Asuna en personne venir l'accueillir. Quand à cet homme, elle ne le connaissait pas, du moins, pas dans ses souvenirs. Il se présenta comme le conseiller de la reine, du nom de Chrom. Après s'être présenté, il marqua une courte pause ou Scylla en profita pour incliner le torse en avant par politesse.

Enchantée également. J'espère que ma visite ne constitue pas une interruption à votre travail, conseiller Chrom. Mais ce que je dois annoncer à votre reine est d'une importance capitale.

Mais hélas, Asuna semblait absente. Cela n'était pas vraiment surprenant. Scylla n'a jamais régné sur quoi que ce soit d'autre qu'une bande de voyous sur la Yokume, mais elle se doute bien que les obligations de cette dernière doivent également l'amener à s'absenter plus d'une fois. Malgré toute la compréhension qu'elle pouvait faire preuve face à cela, elle ne parvint pas à cacher un petit air de déception.

Oh, vraiment. Je comprends tout à fait, alors, je vais patienter le temps qu'il me faudra. Je ne suis pas pressée et aucune obligation m'oblige à revenir prestement sur mes terres.

Scylla suivit Chrom à l'intérieur du palais. Ce palais en question possédait un intérieur digne d'un rêve. La décoration était menée de sorte qu'on se croirait enveloppée par un océan d'or et de diamants. La valkyrie de la lignée des Vermillion ne se souvenait pas que le temple éternel était façonné de cette manière, la première fois qu'elle mit les pieds ici, lorsque la population était dirigée par cette reine très particulière qu'était Kasumi. En attendant, pour que la marche ne soit pas aussi éternelle que le nom du palais, Chrom décida d'entamer la causette. Et le début de ses paroles fit sourciller la jeune valkyrie. Elle rêvait ou elle a cru entendre Chrom faire un lapsus et nommer Scylla comme la cousine d'Asuna ? Elle savait que depuis qu'elle fut bannie, il y'a tellement de points qu'elle ignorait et la naissance de son Glyph, ainsi que l'aveu d'Ancrow sur son appartenance a la lignée la plus sacrée d'Atrium, compromettaient entièrement le lien du sang qui existait entre elle et Asuna, mais malgré ça, elles seraient malgré tout au moins cousines ? Elle préféra ne pas s'attarder sur le sujet, c'est avec Asuna qu'elle compte en parler.

Je viens d'Atrium, oui, et si vous voulez mon avis, si vous comptez un jour vérifier par vous-même à quoi ressemble cet endroit, ne le faites pas en ce moment, le chaos y règne. Et cela explique pourquoi je suis encore "coincée" la-bas.

Chrom entama ensuite le sujet de la respiration lourde que Scylla ressentait depuis son arrivée ici. On ne pouvait rien lui cacher. En effet, elle expirait et inspirait difficilement, bien plus que la dernière fois qu'elle était venue ici. Elle avait comme théorie que son Glyph y était pour quelque chose, car c'est la seule chose qui avait changé en elle depuis sa dernière visite sur Eternia. Mais Chrom donna sa propre explication, tout en montrant qu'il avait un quelconque sens de l'humour. Tout en marchant, elle testa l'astuce de ce dernier. Son corps s’essoufflait effectivement moins.

Même si j'ai été bannie qu'il y'a quelques années, j'ai l'impression que cela fait une éternité que j'ai rejoins l'ordre des mortels, alors effectivement, revenir ici me mets un peu sur pression, et puis... j'ai l'impression d'être bien plus liée à Atrium que je le pensais lors de ma vie chez les valkyries. Enfin, j'espère prendre l'habitude de cette atmosphère rapidement, je ne veux pas être un poids mort pour Asuna.

Pareil, elle ne s'attarda pas sur le sujet concernant ses croyances d'être originaire d'Atrium du côté du père. Chrom expliqua ensuite ou se trouvait Asuna, et elle passait son temps dans la tour de l'éternité. Peu importe le temps qu'elle mettrait pour revenir, elle attendra. Elle voulait absolument la revoir et l'annonce qu'elle voulait lui faire n'était pas à négliger. Chrom changea sa casquette de conseiller pour en enfiler une de guide. Il conclut en prenant un air sérieux, et lui expliqua que par précaution, elle ne devait en aucun cas sortir de l'intérieur du temple. Scylla acquiesça sans discuter. Ça tombe bien, elle n'avait pas l'intention de partir, surtout qu'il cita l'existence d'une grande bibliothèque. Avec ça dans le palais, elle pourrait patienter pendant des mois et des mois si la situation lui permettait d'agir comme tel. En effet, malgré ses airs de chevalière ne vivant que pour l'action et les batailles, Scylla était une passionnée de littérature. Et cela, depuis qu'elle devint habitante de la Yokume. En effet, comprenant qu'elle allait devoir cohabiter avec une race dont elle ignorait tout, elle s'instruisait avec un nombre incalculable de bouquins, sur l'histoire de la Yokume, ses coutumes et comment avoir des interactions sociales avec un humain. Peu de monde, cependant, le savaient. Il n'y avait que Law, Kula, et la défunte Mirajane, qui connaissaient cet aspect caché de la valkyrie. Par contre, tous ignorent qu'il y'a UN type de livres qui est devenu rapidement son péché mignon. Un style qu'elle n'empruntera pas dans cette bibliothèque en tout cas, si jamais elle trouverai ce type d'ouvrages, pour la simple raison qu'elle n'était pas chez elle. Bref, elle put voir de ses propres yeux cette bibliothèque en question, et c'était vraiment le repaire parfait pour tout passionné de bouquins en tout genre. Elle ne savait même plus ou mettre la tête dans cette cité littéraire. C'est dans cette même bibliothèque que Scylla vit une jeune femme blonde, qui lui rappela vaguement quelqu'un. Chrom proposa à cette femme de prendre le relais, car il semblait, comme elle s'en doutait, occupé. Elle remercia avec un joli sourire le conseiller de la reine et se tourna vers cette femme qui lui était familière. Et Scylla avait raison, elle se présenta comme la femme aux cheveux bleus du nom de Natsu qu'elle avait rencontrée lors de son premier passage, et désormais, elle se nommerait Milla. Au début, Scylla avait un léger pincement au coeur. Elle se remémora que cette Milla avait assistée à la lâcheté de cette dernière face à Raziel, mais visiblement, elle semblait ravie de revoir la valkyrie. Tant mieux, car elle devait beaucoup à Milla, pour avoir su protéger Asuna mieux qu'elle. Avec un large sourire, elle répondit à Milla.

Je suis également heureuse de te revoir, Na... Je veux dire, Milla.

Du coup, Scylla se dit qu'elle n'était pas la seule à avoir subi un changement d'identité soudain. Elle va devoir également s'habituer au véritable nom de cette dernière. Elle lui demande de déjà lui faire part de la raison de sa visite, en attendant Asuna. Elle n'y voyait aucun inconvénient, étant donné la proximité entre cette dernière et sa "soeur de coeur". Cependant, vu l'endroit et le sujet, elle s'approcha légèrement de Milla pour pouvoir murmurer légèrement ses paroles. Elle ne savait pas si il s'avère que c'est une bonne idée de citer le nom de la concernée sur Eternia comme ça, et comme les murs ont des oreilles, surtout dans une bibliothèque, elle décida donc de parler doucement.

J'ai effectivement dans mes plans de passer quelques temps "détentes" avec Asuna, ne t'en fais pas. Je me ferai une joie de l'aider à penser à autre chose. Seulement, la raison primordiale de ma visite vous concerne tous. J'imagine que ça a un lien avec ce qui vous tracasse actuellement. Si je suis ici, c'est parce que j'ai des informations sur ce que vous nommez... "Kira"...

Je l'ai rencontré sur la Yokume. Je n'ai pas vraiment eu la possibilité de voir avec distinction son visage, il était camouflé par une capuche, et la nuit était déjà tombée à cet instant. La première chose qu'elle effectua, était de changer le paysage intégralement. L'environnement autour de moi passa du "blanc au noir". J'avais songé à une illusion, mais je possède une pupille qui m'immunise contre ce genre de sort, alors il semblerait qu'elle puisse aller bien au delà d'une simple illusion basique. Quoiqu'il en soit, j'ai vite compris que j'étais dans l'incapacité de fuir, comme me l'a conseillé Asuna. Mais il n'était pas dans ses plans de s'attaquer à moi. Elle me fit comprendre en premier lieu qu'elle était familière avec cet environnement chaotique qu'elle invoqua. Ensuite, elle ne fit rien d'autre que parler avec moi. J'ai retenu en particulier plusieurs choses, elle semble, tout d'abord, s'être approché de plusieurs mortels vivant sur la Yokume, pour les utiliser. Je ne sais pas si il s'agit de les manipuler, mais j'ignore pourquoi une personne comme Kira trouverait un intérêt à se lier avec des mortels qui doivent ignorer qui elle est.


Elle marqua une légère pause pour reprendre son souffle, car sa respiration était toujours légèrement saccadée, et parce qu'Ayako combla ses pensées pendant quelques secondes.

Deuxièmement, elle connaissait la nature du pendentif que m'a offert Asuna, et donc, elle en a déduit que j'étais liée à l'archange qu'est ma soeur. J'aurai bien aimé mentir sur mon identité, pour éviter qu'elle soutire en moi trop d'informations, mais elle en possède suffisamment pour que je sois dans l'impossibilité de la tromper. Le plus inquiétant, est qu'elle sait que sans ce pendentif, Asuna est vulnérable.

Mais pour moi, ce que je juge de plus important à raconter à Asuna, c'est le fait qu'elle semble porter un jugement assez vénale envers les valkyries, notamment les Archaelis, malgré qu'elle ait déclaré, à la fin de son récit, qu'elle est une valkyrie elle-même. Elle m'a également donné son véritable nom: Elza. Je ne sais si ces informations seront d'une utilité cruciale pour Asuna. Mais peut-être que vous pourrez avancer drastiquement avec ces maigres renseignements. C'est ce que j'espère. Une dernière chose, elle semble également savoir beaucoup de choses sur les Kresnik, étant donné qu'elle connait mon véritable nom, mais ça, c'est un aspect que j'aimerai parler tranquillement avec ma soeur. Le plus important que tu dois retenir, c'est ce qu'elle est.


Scylla croisa les bras, elle semblait anxieuse. Elle réfléchissait assez fortement tout en marquant une nouvelle pause. Le ton qu'elle allait employer correspondait à l'air désolé qui l'envahit.

Ce qui me tracasse le plus dans cette histoire, c'est... POURQUOI est-elle venue à ma rencontre et m'a dévoilée autant d'informations ? Qu'attends t'elle de moi ? Et comment connait-elle ma véritable identité, ainsi que la nature du pendentif d'Asuna ? J'espère vraiment qu'elle n'a pas essayé de profiter de ma faiblesse et de mon corps mortel pour m'utiliser, sinon, je ne vois pas ce qu'elle gagnerait à me raconter autant de détails aussi cruciaux. Si jamais Kira a trouvé un intérêt à me rencontrer et que cela pourrait lui permettre de piéger Asuna, je ne pourrai me pardonner. J'ai tenté d'éviter de parler de ma soeur à cette femme, mais elle connait déjà bien trop de choses, et cela m'a troublé. J'espère ne jamais causer de problèmes à ma tendre soeur. Elle s'est déjà risquée en m'offrant ce pendentif, dans le but de me protéger de Kira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla
Prêtresse de Maxwell
Prêtresse de Maxwell
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : Joyeuses fêtes!

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Lun 7 Mar - 1:40

Après que Milla conseilla à la valkyrie de faire part de cette chose urgente, malgré l'absence de la reine, cette dernière commença à dévoiler ce pour quoi elle était ici. Dès le début, elle cita Kira. Mais le plus inquiétant était lorsqu'elle indiqua que cette dernière l'avait directement approchée sur la Yokume. Cette révélation était des plus inquiétantes, et la suite n'allait pas en s'arrangeant. La valkyrie raconta que « Kira » avait employé une sorte de sort modifiant l'espace environnant, empêchant cette dernière de fuir. La bonne nouvelle cependant était que cela n'avait que pour objectif d'échanger des paroles, et non attaquer visiblement. Enfin, elle expliqua qu'elle n'avait pas été capable d'identifier le visage de son interlocutrice, cette dernière étant bien camouflée. La suite du récit dénonçait l'affiliation de l'engeance avec les mortelles peuplant Atrium, dans le but de les utiliser. Cette fois, la gardienne arborait un air plus grave et inquiet à cette révélation, surtout sur le « pourquoi » une alliance avec un peuple aussi inutile pour un être comme Kira ? Elle avait certainement un plan derrière la tête, c'était téléphoné, mais lequel... Là était la question. La valkyrie poursuivie en expliquant que l'engeance semblait connaître les effets du médaillon, et à qui il appartient. Mais le plus intéressant était sans aucun doute quand la valkyrie dévoila que Kira connaissait très bien les valkyries, et que surtout, ça en était une elle-même, qui répondait au nom d'Elza. Pour le coup, c'était une information effectivement intéressante et utile, que la valkyrie se rassure. C'était incroyable de savoir une telle donnée, mais aussi inquiétant d'un autre côté. C'était trop facile, trop étrange, que cette Kira dévoile si facilement son identité, et ce qu'elle est... Surtout qu'elle l'a dévoilée à une valkyrie qui n'a aucun lien actuel avec Éternia, sauf la reine... Et la conclusion de cette dernière indiquant que l'engeance connaît la valkyrie, son nom, et sûrement sa situation, n'est donc plus du hasard, si elle a approché cette dernière... Mais encore une fois, impossible de vraiment savoir le « pourquoi », et c'était ça le plus inquiétant, en soit. Pour finir, la valkyrie fit part de son inquiétude personnelle vis-à-vis de tout cela et des questions que cela engendrait dans son esprit. Elle espérait surtout que cela n'allait pas impacter Asuna et lui causer des problèmes, voir l'attirer dans un piège. Cela était compréhensible, et Milla ne voyait pas vraiment quoi dire à la valkyrie pour la rassurer de ce côté là dans l'immédiat.

Une fois que la valkyrie avait visiblement terminé, un silence de quelques secondes fit acte de présence dans la bibliothèque. La gardienne arborait un air d'abord étonné, puis après être sortie de ses pensées, elle croisa les bras, tout en se grattant le menton par la suite, laissant imaginer qu'elle réfléchissait activement à la situation. Le silence fut finalement rompu, lorsque Milla dirigea de nouveau son regard sur la valkyrie, et qu'elle prit la parole de sa voix habituellement calme.

- Hum... Ce que tu racontes est plutôt inquiétant, je t'avouerai. Et ce, pour plusieurs raisons évidentes. Enfin, ce que j'en déduis de tout ça, c'est que ce n'est certainement pas aléatoire, et que si elle t'a révélé tout cela aussi facilement, c'est pour une raison qui lui sera forcément profitable. Mais bon, il est impossible de deviner ce que Kira prépare malheureusement...

Milla prit un air assez grave, pendant qu'elle semblait absente après ses derniers mots, comme repartit dans ses pensées. Ce n'est qu'après un petit temps de réflexion qu'elle se décida à parler de nouveau à la valkyrie.

- Bon, je pense que se triturer la tête avec tout cela n'est pas utile pour l'instant. Je ne pense pas que ça va nous avancer à grand-chose dans l'immédiat. Si Chrom était disponible, j'imagine qu'il aurait peut-être pu apporter quelques éléments de réponse. Car, comme tu le découvriras certainement un jour, ce personnage est... spécial. Disons que grâce à lui, nous avons depuis peu appris quelque chose qui nous a littéralement tous chamboulés, et qui a carrément changé notre façon de voir la création et notre histoire... Mais je ne peux pas t'en dire plus pour l'instant, je laisse le soin à ta sœur de décider si oui ou non elle veut te mettre au courant de tout cela. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'actuellement Kira n'est pas notre priorité. Depuis ces dernières découvertes, on doit faire face à quelque chose qui dépasse de loin - visiblement – le danger « Kira ». C'est plutôt ça qui nous met tous un peu à cran, en vérité. Et bien que je ne peux rien te dévoiler de très précis, je peux au moins te dire que la nature du danger se trouve être ce qu'on appelle les « esprits ». Tu te souviens de la femme qui se trouvait à mes côtés lors de notre dernière rencontre dans l'ancien temple de la reine Kasumi ? Cette même femme qui semblait mettre cette Kasumi mal à l'aise, ainsi que le reste de la salle ? Bien, c'est un de ces esprits. Et pour avoir été très proche de cet esprit, je te prie de me croire que son pouvoir est plus effrayant que n'importe quel autre être vivant sur la création...

La gardienne s'enterra de nouveau dans le silence après cela, toujours pensive, et le regard évasif. Au bout de quelques secondes bien plus longues cette fois, elle décida de reprendre la parole cette fois d'une voix se voulant rassurante.

- Bien, écoute, en ce qui concerne ton problème, comme j'ai dit précédemment, n'y pense pas trop. De ce qu'on sait sur « Kira » de notre côté, c'est qu'elle est visiblement ici depuis bien des millénaires et pour l'instant, tout ce qu'elle a fait dans la création, c'est d'avoir une grande gueule. Elle n'a encore jamais réellement fait quelque chose de concret, et tout comme toi, le peu d'entre nous qui avons eu affaire à elle en est toujours sorti vivant, ta sœur en tête de liste. Attention, je ne dis pas qu'on ne se méfie pas, je dis simplement que tu devrais te détendre un peu. Déjà, rien ne te dit que tout ce qu'elle t'a raconté n'est pas du vent dans le but de te faire peur, hum ? Même si j'en doute fort, cela reste une possibilité. Quant à la reine, tu ne devrais pas t'en faire. Elle est très bien entourée, et de toute façon elle est bien trop intelligente et subtile pour tomber dans un piège, ou faire des actions irréfléchies. Et pour te prouver que cette Kira t'a peut-être menti, suffit de voir qu'elle t'a menti déjà sur le pendentif. Bien qu'il soit utile, sa première utilité est d'être un symbole servant de relais entre l'archange et l'énergie qui l'a créé. Pour t'expliquer de façon rapide, en gros, plus un archange s'éloigne de la tour, plus il faiblit. Et ce pendentif sert justement à ce que l'archange garde constamment une liaison optimale avec la tour, peu importe où il se trouve. Mais rassure-toi, pour que la distance ait de l'impact, il faut être d'un éloignement vraiment imposant. Pour te donner une idée, même sur Atrium, ta sœur bénéficierait toujours de la bénédiction de la tour, sans avoir besoin du pendentif. Et il y a que peu de royaumes en Légendia dont l'éloignement, requièrent l'utilisation du pendentif. Puis, de toute façon ta sœur n'a aucune raison de s'éloigner d'Éternia actuellement.

Donc, tu vois ? Kira t'a sûrement dit cela pour t'effrayer et donc dans un certain sens se servir de cette peur pour te manipuler. Ce qui a sans doute marché vu que tu es venue ici directement après ta rencontre, de ce que j'ai compris. Et bien que j'ignore le pourquoi, et ce que cela lui apporte de nous mettre au courant, je ne pense pas qu'Asuna soit devant un quelconque danger immédiat. Mais j'en parlerai évidemment avec ta sœur dès que je le pourrais, cela t'évitera de te répéter quand tu la verras, et vous pourrez aborder des sujets sûrement plus reposants.

Après avoir fini son discours, la gardienne tourna les talons en faisant mine à la valkyrie de la suivre. Une fois avoir traversé quelques rangés d'étagères, Milla s'arrêta devant une rangée en particulier et reprit la parole.

- En attendant le retour de ta sœur, je te conseille de lire quelques œuvres de cette rangée. Ces livres racontent pas mal de choses sur Légendia et ses royaumes, si tu veux en savoir plus. Il y a aussi quelques livres sur les valkyries derrière toi. Crois-moi, ce sont tous d'excellents ouvrages. Je passe énormément de temps ici, pour tout t'avouer, donc j'ai déjà lu pas mal d’œuvres présentes dans ce lieu. J'adore lire comme tu l'auras deviné. Même si j'avoue que ces temps-ci je trouve mes lectures assez fades pour des raisons... assez particulières. Mais bon, ça ne m'empêche pas d'aimer ça. J'écris aussi parfois, quand j'ai du temps à tuer. Tu sais que si je n'avais pas autant d'obligation, j'aurais bien voulu passer ma vie tranquillement posée dans une campagne d'Éternia, tout en passant mon temps à écrire en profitant de l'air reposant d'Éliséa...

Milla sembla songeuse pendant un instant, avant de visiblement se ramener elle-même à la réalité.

- … Mais bon, le destin en a visiblement décidé autrement, vu qu'à la place d'une plume, c'est une lame que j'ai à la taille, héhé.. Tu sais, bien qu'ici nous vivions éternellement niveau longévité, il m'arrive d'envier les légendiens sans obligations, et même les mortels d'Atrium. Ici, j'ai appris que plus on est important, plus notre espérance de vie est courte et mouvementée. C'est ironique non ? Bien qu'on puisse vivre comme dit précédemment, longtemps, la plupart des légendes n'ont jamais dépassé les cinq ou six millénaires... Mais le plus triste est que dans toute cette longue vie, nous la passons à souffrir et à nous battre, pour que d'autres puissent vivre leur vie. C'est exactement ce qui se passe à l'heure actuelle. Ta sœur doit faire face à l'adversité pour le restant de ses jours, pour que d'autres puissent continuer à vivre sereinement. Je me dis donc que d'être fort et important n'a pas que du bon, tu ne penses pas ? Ce que j'en déduis comme conclusion, c'est qu'il faut que certains sacrifient leur rêve, pour que d'autres puissent les réaliser...

… Enfin, c'est le destin qui veut ça et j'aime mieux ma situation actuelle que celle que j'avais avant que ta sœur me sauve la vie. Tu sais, je dois beaucoup à ta sœur... Asuna est vraiment la personne la plus sensée et magnifique qui m'a été donnée de voir. Et, me battre pour elle, et servir sa cause est vraiment un honneur et une chose pour laquelle j'accepte sans regret de sacrifier mes rêves...

La gardienne avait conclu sa phrase en esquissant un sourire sincère et joyeux. Il était clair que pour cette dernière, Asuna était la personne qu'elle suivrait, peu importe la direction qu'elle prendra. Peut-être, car au fond d'elle, elle sait que peu importe la décision de la reine, ce sera toujours la bonne. Néanmoins, Milla et la valkyrie n'allaient pas être seules encore bien longtemps, vu qu'elles furent rejointes par une femme. Cette dernière portait une armure d'une brillance éclatante, munie d'une cape d'un blanc immaculé. Le haut du corps était couvert par un plastron intégral, laissant tout de même les formes avantageuses de la jeune femme s'exprimer. Dans la continuité du plastron, on pouvait observer une jupette venant parfaire le style général de la tenue. Pour finaliser le tout, des jambières en harmonie avec le plastron remontait jusqu'à mi-hauteur, s'arrêtant pile au bon endroit pour avoir un aperçu des belles jambes couvert par de soyeux collants dont était pourvue la jeune femme. Mais si la silhouette élancée et parfaite de la jeune femme suffisait déjà à laisser songeur, le visage angélique de cette dernière, accompagnée par une magnifique chevelure blonde venait infliger le coup fatal pour peu qu'on soit cardiaque.
Spoiler:
 


- Enchanté, je me nomme Édéa Lowell. Je viens du royaume de Cordelica, suite à la convocation de la reine Asuna pour un poste de général au sein de Celestia. Je suis désolé si je vous dérange, mais un des gardiens postés à l'entrée m'a emmenée jusqu'ici, en me disant de venir parler à une certaine « dame Milla » sans réellement me dire c'est laquelle d'entre vous deux...

- C'est moi, Milla, mes excuses pour l'imprécision dont a fait preuve ce gardien. J'ai entendu parler de votre venue, malheureusement, la reine n'est actuellement pas disponible. Il me semble que vous êtes en avance, non ?

- Oui, j'ai pu me libérer plus tôt que prévu, la reine m'ayant demandé de me libérer le plus rapidement possible. J'ai donc tout mis en œuvre pour répondre à sa demande dans les plus brefs délais.

- Je vois, bien, elle ne devrait plus tarder alors si elle vous a donné rendez-vous aussi rapidement. Je finis avec la fille à mes côtés, et je m'occupe de prévenir la reine de votre arrivée.

- Prenez votre temps.

L'absence de Chrom semblait donner à Milla la responsabilité de s'occuper toute seule de ceux qui venaient se présenter ici. D'habitude, il y avait bien plus de personnalités importantes, capables d'effectuer cette tâche, mais il semblerait qu'aujourd'hui seuls la gardienne et Chrom étaient présents. Et comme par hasard, c'est aujourd'hui qu'il y a déjà eu deux visites. Pour le coup, la gardienne ne put s'empêcher de légèrement soupirer en réalisant que ses lectures allaient devoir attendre qu'elle soit de nouveau libre... En attendant, elle se retourna vers la valkyrie, puis lui adressa une fois encore la parole.

- Bon, je crois que nous devrons continuer notre discussion une autre fois. La bonne nouvelle c'est que ta sœur va être disponible très bientôt, vu que je vais aller la prévenir directement cette fois. Bien que je n'aime pas trop la déranger pendant qu'elle médite dans la tour, ça commence à faire pas mal d'urgences, là. Du coup, je t'invite à attendre en compagnie de notre invité, en attendant que je ramène la reine, pour qu'elle vous rencontre dans le même temps.

Suite à ces mots, Milla se glissa entre la jeune femme et la valkyrie, pour finalement s'éclipser de la bibliothèque quelques secondes plus tard, en direction de son objectif. Pendant ce temps, un long silence commença dans la salle. Un silence dans lequel la jeune femme observa de temps à autre la valkyrie, avant de finalement rompre la monotonie de la situation en lui adressant la parole.


- Excusez-moi, mais vous êtes une valkyrie si vous êtes la sœur de la reine, c'est cela ? Je suis ravi de faire votre connaissance, c'est rare de voir des valkyries ces temps-ci. Je suis bonne amie avec Alleria Kresnik, mais c'est bien la seule que j'ai pu voir ces dernières années. Je ne peux m'empêcher d'ailleurs de vous remarquer une étonnante ressemblance avec la reine des valkyries ! J'avoue vous avoir presque confondu avec cette dernière de loin. Vous êtes de sa famille ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Lun 7 Mar - 16:38

Après le récit de Scylla, Milla donna son point de vue, et elle considérait tout cela aussi inquiétant que la valkyrie, tout en rajoutant que cette conversation n'était pas le fruit du hasard et que Kira avait quelque chose en tête pour balancer autant de détails à la guerrière d'Atrium. Mais de toute manière, à l'état actuel des choses, il n'était pas nécessaire de trop se tracasser sur le pourquoi du comment. Car Scylla l'ignorait, mais derrière Kira, il y'avait encore beaucoup de points qui provoquait le stress actuel sur Eternia, et qui aurait pu être narré par le dénommé Chrom si il était davantage disponible. Asuna sera sans doute celle qui racontera tout à Scylla le moment venu, mais Milla demanda en attendant à Scylla si elle se souvenait de la femme qui avait torturé l'esprit de Kasumi lors de son dernier passage.

Bien sur que je m'en souviens, de cette machination assez mal ficelée qui aurait pu me coûter des problèmes, à moi, comme à Asuna.

Alors Milla précisa que cette femme était un esprit, la principale menace qui poserait réellement problème à Asuna et son groupe. Ainsi, elle comprit mieux pourquoi cet esprit tenta d'utiliser la faiblesse de caractère que possède Kasumi pour condamner Asuna, mais elle pigeait moins pourquoi elle était inclut dans cette tentative qui se conclut par un échec, grâce à l'analyse juste et précis des "deux soeurs". Elle conclut qu'elle était bien placée pour savoir le danger de cet esprit, étant liée à lui. La valkyrie ignorait jusqu'ou le lien pouvait aller, mais pour que Milla déclare ouvertement qu'il n'y a pas plus dangereux que cet esprit dans la création, le lien devait être très particulier. Ensuite, elle retourna au sujet Kira, rassurant Scylla que Kira n'est pas une si grande menace que cela, et qu'elle est plus considérée comme une "grande gueule" qu'autre chose. Scylla était néanmoins, d'accord sur le fait que cela ne doit pas empêcher Asuna ou Milla de se méfier, tout comme elle admettait intérieurement que les "grandes gueules" sont ceux qui mordent le moins, du moins, ceux qu'elle a connu actuellement. Elle ne put s'empêcher de se remémorer de cette bonne vieille Sinae, qui ouvrait beaucoup la bouche pour affirmer sa supériorité, mais plus elle combattait sur Atrium, plus elle se disait qu'aussi puissante était elle, elle restait une "sous-valkyrie" comme Scylla l'était quand elle se nommait Titania, et qu'elle ne valait rien comparé à Azelia ou les douze gardiens du Nirvana. Elle se pinçait les lèvres en pensant un instant que sa mère adoptive pouvait être en dessous de l'évolution des immortels de sa terre d'accueil actuelle. Enfin, elle ne comparerait jamais cette défunte erreur de l'ordre des valkyries à Kira, qui, elle, avait quand même réussi à mettre mal à l'aise quelques instants la jeune valkyrie. Donc sa puissance était bien réelle en plus d'être écrasante. Et Scylla était persuadée que même en étant restée immortelle, elle aurait senti passé cette sensation d'inconfort face à elle. D'ailleurs, ce même sentiment qui provoqua ses difficultés à respirer n'était pas présent la première fois qu'elle mit les pieds ici. Elle avait toujours sa propre explication, en dehors de celle de Chrom, mais elle voulait prendre le temps d'y réfléchir avant d'en parler.

Milla continua de rassurer Scylla en donnant également son point de vue sur la révélation du pendentif. Il n'y avait pas de quoi s'alarmer à ce sujet, car Kira aurait menti. La réelle protection pour les archanges comme Asuna, est la tour de l'éternité, et que le pendentif n'est qu'un substitut au final. Et même sur Atrium, le lien ne se briserait pas. Scylla avait pleinement confiance aux paroles de Milla, elle qui a vécu à ses côtés et qui l'a accompagné dans son parcours à la place de sa bannie de soeur.


Il est fort probable qu'elle ait usée de mes faiblesses pour m'effrayer, car par manque de connaissances, je pourrai boire les couleuvres d'une personne comme Kira, même si ce n'est pas mon genre. Mais c'est surtout par amour fraternel que j'ai effectivement ressenti de l'anxiété. En tout cas, il faut que je rattrape mon temps perdu et que je connaisse mieux ma soeur pour mieux veiller sur elle par la suite.

Et à ce sujet, Scylla allait être servie. Milla lui proposa de s'installer tranquillement en attendant Asuna, et de lire plusieurs ouvrages riches en informations. Milla en profita pour avouer son "addiction" à la lecture, ce qui pourrait être un bon point commun entre elles, même si à la différence de Milla, elle a commencé à dévorer des livres qu'après son bannissement, donc entre autres, des livres d'Atrium. Cela sera un renouveau pour elle de lire des livres racontant l'histoire des valkyries que sa "mère" lui aurait caché, et de toute manière, elle était trop occupée à se battre pour se renseigner réellement. Enfin, elle en profita pour avouer que son souhait aurait été d'écrire dans une campagne paisible d'Eternia. A cela, Scylla laissa échapper un sourire enchanteur. Elle savait ce que c'est.

Haha, pour ma part, j'aurai aimé être une grande actrice. Je suis passionnée par le théâtre et j'ai déjà essayé sur Atrium, lorsqu'il y'avait encore un semblant de paix, de rejoindre une troupe avec quelques amis, mais j'ai choppé le trac devant un large public, et j'ai eu des nausées pendant la durée entière du spectacle. Pas facile la vie d'artiste, pas vrai ?

Mais effectivement, la dure réalité rattrape toujours, un jour ou l'autre, et à la place, les deux femmes ont une arme à la main. Milla rajouta son avis sur la longévité, et effectivement, plus on est important, plus on vit moins, car on passe tout notre temps à combattre. Les légendes n'ont vécu que cinq à six millénaires, ce qui est très faible, quand on sait qu'une succube, comme Azelia encore une fois, à déjà vécu plus de cinq millénaires. Milla demanda d'ailleurs son avis sur la question

Oui, je pense aussi. Mais nous n'aurions pas besoin de préserver la population "moins" importante et leurs rêves si d'autres personnes ne cherchaient pas à détruire ces même rêves. J'ai fais partie de ces personnes qui vivaient pour détruire les rêves de ceux qui ne peuvent se défendre, et aujourd'hui, je suis fière d'être utile pour ceux qui sont dans le besoin. Je me sens reconstruite, jour après jour, grâce aux batailles que je mène. Même si notre vie est difficile et notre avenir incertain car nous faisons face au danger quotidiennement, nous devons le faire sans oublier que rien ne nous empêche de rêver et d'aimer aussi. Et c'est justement le fait d'avoir revu Asuna qui me rappela que j'ai une part d'humanité en moi qui rêve toujours. Je dois donc beaucoup à Asuna également. Tu sais, tu as peut être du mettre de côté la paisible existence que tu aurais aimé vivre, mais cela ne signifie pas que tes rêves sont totalement sacrifiés. Le simple fait que tu m'en aies parlé est la preuve même qu'ils sont toujours en toi, encrés quelque part. Ce ne sont que des rêves, certes, mais ils font partie de ce que tu es, alors ne les oublie jamais, quoi qu'il advienne.

Scylla rendit le sourire de Milla avant qu'une nouvelle apparition fit surface. Une femme blonde d'une beauté angélique rejoignit les deux femmes, se présentant comme une candidate à un poste de général, au nom d'Edea Lowell. La venue de cette femme obligea Milla à faire appel à Asuna plus tôt que prévu, ce qui était une bonne nouvelle pour Scylla. Elle vit d'ailleurs le léger soupir de cette dernière, qui dut la laisser seule avec cette Edea. Toujours avec le même sourire, Scylla répondit à cela.

Très bien, je vous attends toutes les deux ici. Je n'ai pas l'intention de bouger, je vais pouvoir me refaire avec cette large bibliothèque. Tu sais, j'ai du dévorer un sacré paquet d'ouvrages sur Atrium pour m'habituer à ma nouvelle vie, alors je vais faire exactement la même chose ici, tu peux me croire. En tout cas, un grand merci à toi, Milla. Ca fait un bail que je n'ai plus entendu des paroles aussi rassurantes, je suis ravie que ma soeur soit à tes côtés. A tout de suite, et surtout, souffle un bon coup, ça va aller.

Scylla fit un clin d'oeil à Milla, qui était une marque d'affection. Le clin d'oeil était tellement en harmonie avec son sourire, que malgré ses traits sévères, Scylla pouvait être capable de montrer une adorable image d'elle-même. Elle entendit la nouvelle venue lui parler, expliquant qu'elle n'avait pas vue une valkyrie depuis un bail, à part Alleria Kresnik. Et évidemment, Scylla ne fut pas surprise d'entendre qu'elle l'avait confondue avec cette dernière. Elle lui posa la question fatidique si elles étaient de la même famille. Scylla n'avait pas vraiment envie de rentrer dans des détails encore légèrement flous pour elle, surtout avec une inconnue, donc encore une fois, elle allait se comporter comme "Titania Archaelis" et non "Scylla Kresnik".

Oui, je suis bien la soeur de la reine, effectivement et une valkyrie par la même occasion. Enchantée. Néanmoins, vous n'êtes pas la première à trouver que je ressemble à Dame Kresnik. Les cheveux écarlates, j'imagine. Cependant, à ce que je sache, je n'ai aucun lien familial avec elle, du moins... C'est un peu compliqué et long à raconter. Mais vous pouvez me nommer Titania Archaelis.

Elle ne pouvait pas trop cacher qu'elle avait éventuellement un lien avec Alleria car si jamais Scylla se retrouvait avec cette femme à discuter avec Asuna, elle n'oublia pas la possibilité qu'Asuna nomme Alleria comme la mère de cette dernière, donc au lieu de passer pour une cachottière, elle fit comprendre à Edea que son lien avec Alleria demeure encore bien ambigu, sans rentrer dans les détails. Cela arrivera au moment voulu si jamais elle finit par bien s'entendre avec elle, mais pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Jeu 10 Mar - 14:50

Un long silence prit place dans la bibliothèque, après la réponse de la valkyrie, à la question du général Édéa. Un silence tellement soudain qu'on aurait presque l'impression que les mots « Titania Archaelis » faisaient écho dans la salle. Pendant ce silence, on pouvait cependant observer la réaction silencieuse, mais surprise du général. Son regard était fixé sur cette « Titania », accompagnée d'un air partagé entre l'étonnement et le doute. En regardant de plus près, on pouvait y observer aussi une légère touche de méfiance. Comme si la valkyrie était soudainement bien moins appréciable aux yeux de son interlocutrice. Du côté du général, cela était logique. Les Archaelis ayant été traquées, puis sauvagement massacrer à l'époque, suivant leur trahison, qui déchaînèrent la colère des valkyries, mais également de plusieurs autres royaumes. Parmi les chasseuses ayant accompli le plus de victimes, on retrouve Alleria, et cette fameuse Édéa. Qui comme elle l'a précisée, possède une plutôt bonne amitié avec la reine des valkyries actuelle. Une fois les Archaelis misent à mort, les seules survivantes s'exilèrent loin de Légendia pour fuir la mort elle-même. Mais cela ne changea pas que depuis cette histoire, cette famille perdit tout honneur. Autant dire qu'il ne fait pas bon d'être une Archaelis dans le coin. Bien que le général continuait de fixer la valkyrie, ce n'était pas franchement son centre d'attention en vérité. Ce qui lui triturait la tête, c'était de penser que la reine actuelle de Légendia était une valkyrie de cette famille. C'était impensable, tout simplement. Jamais les Archaelis n'ont eu de guerrières mémorables dans leurs rangs, et vu qu'elles ont quasiment toutes été exterminées, c'était impossible qu'un archange en ressort. Du coup, la jeune femme ne savait plus vraiment quoi penser, là. Ce qui explique le long silence qui pouvait commencer à foutre mal à l'aise la valkyrie. Ce n'est qu'au bout d'un moment qu'elle brisa enfin le silence, pour reprendre la parole d'une voix cependant moins amicale qu'au début, et bien plus neutre, sans forcément s'en rendre compte.

- J-je vois... Je ne pensais pas... qu'il restait des Archaelis dans la création, s'exprima le général, d'une voix incertaine et hésitante. Dans ce cas, je n'ai aucun doute sur le fait que vous n'ayez aucun lien avec dame Alleria...

Le général se replongea dans le silence immédiatement, ne préférant visiblement pas échanger davantage avec ce qui semblait être une Archaelis. Bien sûr, la valkyrie ne peut pas savoir toute la haine que représente cette famille sur Légendia, elle ne connaît encore rien de cet endroit, donc la réaction du général peut paraître inquiétante, voire inexpliquée pour cette dernière. En attendant la reine, Édéa préféra éviter de croiser le regard de cette Titania. Mais si elle partait soudainement, ou allait s'occuper ailleurs dans le seul but de s'éloigner de la valkyrie, cela allait être d'une impolitesse loin des habitudes royales du général de Cordelica. Du coup, pour éviter cet effet, bien la salle était plongée dans un nouveau silence total, où la jeune femme se contentait de réfléchir et d'éviter de croiser la valkyrie du regard. Cependant, même si cela était la solution la moins impolie, ça venait d'instaurer un climat de gène absolu dans les environs. Pour le coup, le temps paraissait long, très long, et l'attente semblait être interminable. Heureusement, le malaise allait prendre fin très vite, étant donné que deux silhouettes arrivaient. La première était Milla, et la deuxième la reine en personne. Dès qu'elles furent arrivées à hauteur de la valkyrie et du général, cette dernière s'inclina respectueusement, tout en prenant la parole.

- Mes honneurs, reine Asuna.

- Relevez-vous je vous prie général, inutile d'être si formelle, lança la reine en souriant. Merci d'avoir répondu si rapidement à ma demande. Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue sur Éternia, ainsi qu'à toi, Scylla, c'est un réel plaisir de te voir ici.

Tandis que les formalités étaient terminées, le général ne put s'empêcher de réagir sur le prénom que cita la reine. Tout en se relevant, elle fixa de nouveau la valkyrie cette fois d'un air stupéfait, comme si cette dernière était soudainement choquée. À tel point qu'elle ne put attendre plus longtemps pour exprimer sa surprise.

- Mes excuses reine Asuna, mais cette valkyrie se nomme vraiment Scylla... ? Elle vient pourtant de se présenter comme une Archaelis. J'avoue être quelque peu perdu là...

- Ho, ne vous en faites pas, c'est assez compliqué à expliquer, mais rassurez-vous, il n'y a aucune Archaelis sur Éternia. Je n'ai aucun lien avec cette famille, tout comme cette valkyrie. Je sais que la reine Alleria et vous-même avez mené une chasse vindicative qui s'est conclue par l'extermination de cette famille. Et bien qu'il en restait certaine sur la création, je me suis moi-même occupée de mettre un terme à leur existence.

Visiblement, Asuna n'avait pas chômé après la mort de Sinaë, et avoua sans hésitation avoir massacré elle-même les valkyries restantes au service de la reine déchue. Cela semblait rassurer la jeune femme, qui par ailleurs, était avec Alleria, également responsable du massacre des Archaelis. Cependant, elle semblait toujours un peu dans le vague. C'est ainsi que la reine s'empressa de continuer son explication cette fois concentrée sur « Scylla ».

- Quant à cette valkyrie, c'est compliqué à expliquer, et je ne vais pas m'étendre sur le sujet en ce lieu. Mais c'est effectivement la même Scylla Kresnik que vous ayez en tête, ou plus précisément la fille aînée perdue d'Alleria. Cependant, je n'ai pas eu le temps de la tenir informée plus tôt, ayant appris moi-même tout cela il y a que récemment, s'expliqua Asuna, en fixa sa sœur de cœur, comme pour s'excuser. Pour faire court, les Archaelis ont manipulé cette valkyrie pour l'utiliser contre Alleria visiblement. C'est pour cela qu'elle vous a raconté cela, elle n'avait pas encore conscience de tout cela... Ho, et c'est ma cousine, c'est juste qu'on est très proche, donc on est comme des sœurs. C'est pour cela qu'il y a confusion quelques fois...

La générale semblait tout de suite plus rassurée, maintenant qu'elle avait visiblement tout compris. D'ailleurs, elle se tourna vers Scylla et s'inclina tout en présentant des excuses.

- Mes excuses pour mon comportement précédent, j'ignorais tout cela. C'est un honneur de vous rencontrer, princesse.

Même si le dernier mot pouvait étonner la valkyrie, c'était pourtant logique que le général l'appelle comme cela. Étant la fille de la reine, cela fait d'elle la princesse légitime des valkyries. D'ailleurs, Milla ne semblait pas tellement étonnée plus que ça par les révélations qui venaient d'avoir lieu. Ce qui voulait dire qu'elle était sûrement déjà au courant de cela, en accueillant la valkyrie précédemment. La raison pour laquelle elle n'a rien dit devait simplement être due au fait qu'elle préférait laisser la reine en parler, tout simplement.

- Bien, j'ai quelques mots à dire à Scylla, et je suis à vous, général. Veuillez suivre Milla en attendant, qui va vous accompagner dans la salle de guerre. J'arrive dans quelques minutes.

- Bien, reine Asuna.

Suivant ces paroles, les deux femmes s'éclipsèrent de la bibliothèque dans le but de rejoindre une salle où aura lieu le rendez-vous prévu. Une fois seule à seule, Asuna relâcha son sérieux, et esquissa un sourire envers Scylla, tout en prenant la parole d'une voix bien plus décontractée.

- Mes excuses pour t'avoir révélé tout cela d'un seul coup, ici. Mais je n'avais pas vraiment le choix, s'excusa la reine, tout en se grattant la tête. Vois-tu, les Archaelis sont bien plus détestables que tu ne peux l'imaginer sur Légendia. Donc, je devais calmer un peu cette Édéa sur ce point, vu sa haine contre cette famille. Sur ce, sache que je suis ravie de te savoir ici, et heureuse de voir que tu vas bien. Malheureusement, comme tu t'en doutes, je ne peux pas rester avec toi pour l'instant, j'ai le général Édéa à gérer, ainsi que quelques affaires urgentes. Mais je te promets qu'après tout cela, je prendrais le temps de discuter avec toi. J'ai beaucoup de choses à te raconter, et toi aussi j'imagine. La dernière fois, nous n'avons pas vraiment eu le temps d'échanger convenablement, n'est-ce pas ? Héhé.

Asuna fit une courte pause, puis reprit la parole d'une voix plus grave, comme pour annoncer quelque chose de moins joyeux.

- Bon, en ce qui concerne Alleria, ou plutôt ta mère, elle n'est toujours pas réveillée. Je l'ai assez grièvement blessée la dernière fois, mais ne t'inquiète pas, elle n'est plus en danger. Le fait est qu'actuellement, elle semble dans un coma inexpliqué. Les druides elfiques qui s'occupent d'elle semblent penser que cela est mental. Comme si elle refusait de se réveiller... Je pense que tu devrais aller la voir, tu as dû comprendre à présent que tu lui as été arraché très jeune. Je n'imagine pas à quel point cela a dû être terrible pour elle... Visiblement, les Archaelis n'avaient vraiment aucun scrupule pour oser faire un acte aussi lâche... Mais cela m'a permis de comprendre un peu mieux pourquoi elle m'a toujours semblé si triste et sérieuse. Bref, à toi de voir si tu es prête à la voir ou non. Dans tous les cas, je me suis déjà occupée de t'ouvrir un accès de rang élite. De ce fait, tu peux emprunter les portails situés dans le hall qui mènent chacun à des endroits clés d'Éternia. Dans ton cas, tu dois prendre le portail pour Éliséa, c'est là-bas que ta mère est prise en charge. J'ai déjà prévenu de ta venue, tu n'as donc qu'à parler à un des druides elfiques qui se trouvent sur place, pour voir ta mère. Tu as juste à annoncer ton vrai nom, et tu as accès à ce que tu veux, tant que tu seras ici.

Après ces paroles, Asuna reprit une voix plus rassurante, accompagné d'un nouveau sourire amical.

- J'ai également des informations sur ton père, et l'étrange pouvoir que tu as déclenché la dernière fois en ma présence, mais je t'expliquerais tout cela quand nous serons enfin au calme, d'accord ? En attendant, je dois y aller ! Mais avant...

Asuna s'approcha plus près de Scylla, puis posa sa main sur son cœur. Au bout d'un moment, une sorte de flux d'énergie semblait relier la reine à la valkyrie. Il ne fallut que quelques secondes, pour que l'énergie semble exploser dans la valkyrie. Une énergie absolument incroyable enivrait actuellement Scylla, qui n'avait certainement jamais dû sentir une telle chose, n'ayant jamais eu le temps de grandir sur Légendia.

- Voilà, tu devrais te sentir beaucoup mieux là, n'est-ce pas ? Si tu te demandes ce que je viens de faire, et bien, j'ai simplement équilibré ton énergie spirituelle à celle de Légendia... ta terre natale. Héhé, c'est bien hein ? Tu dois te sentir capable de faire n'importe quoi, non ? C'est normal. Malheureusement, mon énergie n'est pas compatible à la tienne, étant un archange. De ce fait, dès que tu quitteras Légendia, tu perdras cet équilibre que tu viens d'obtenir. Pour que tu gardes définitivement ta liaison, il faut que ce soit ta mère qui le fasse. Mais Alleria n'a vraisemblablement jamais eu le temps de te relier à Légendia. La liaison spirituelle est effectuée par la mère une fois que l'enfant est capable d'éveiller son énergie. C'est pourquoi tu n'as aucun équilibre ici, elle n'a pas eu la chance de faire son devoir...

Asuna semblait chaque fois absolument écœurée dès qu'elle citait ce qui était arrivé à Alleria et Scylla. Comme si rien que d'en parler lui faisait mal pour la mère et la fille, et attisait sa haine contre ceux responsables de cela. Ce qui expliquerait sûrement pourquoi elle a très vite fait de massacrer les valkyries au service de Sinaë restantes. Et si l'on en croit ses paroles, elle n'a appris cela que tout récemment, donc on peut en déduire que le massacre doit à peine dater de quelques jours. C'était peut-être pour cette raison qu'elle était dans la tour, comme pour expier ce qu'elle venait de faire, qui restait tout de même immoral, et elle le savait. Car, certaines valkyries n'étaient pas forcément mauvaises ou responsables, mais le passé, ainsi que les guerres sur Légendia ont appris qu'il vaut toujours mieux ne laisser aucun survivant, lors d'un génocide.

- Bon, s'exclama Asuna après être sortie de ses pensées. Je te laisse, si la reine se permet d'être en retard, rien ne va plus hein ? Haha. Je pense que je serais disponible demain matin ou dans l'après-midi. Donc, d'ici là, vu que tu as un accès total, fais donc ce qu'il te plaît. Ho, encore une chose, il n'y a pas de nuits sur Éternia. Si tu observes le ciel, tu verras trois soleils. Quand tu aperçois un soleil d'où émane une lumière douce et orangée, cela indique le crépuscule, donc la nuit. Quand il est puissant et d'un jaune éclatant, c'est le milieu de journée, qu'on nomme le soleil du zénith. Enfin, quand tu vois Éternia se teinter de bleu, et d'une brume légère, c'est qu'on est le matin, donc le soleil de l'aube. Là, actuellement c'est le soleil du crépuscule qui brille dans le ciel, et vu sa position, il indique que c'est le début de soirée. Voilà voilà... Maintenant que tu connais les bases, je te laisse, à plus tard Scylla ! Et encore une fois, je suis vraiment contente de te voir ! Tu restes malgré tout ma grande sœur pour moi.

Suite à ces paroles, Asuna esquissa un dernier sourire à Scylla, tout en lui tapotant l'épaule. Puis, se retourna pour sortir de la salle, avant de disparaître du champ de vision...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une Vermillion sur Eternia   Sam 12 Mar - 0:18

Après que Scylla se présenta comme une Archaelis, elle sentit comme une pointe de déception chez Edéa, qu se métamorphosa très vite en un profond mal à l'aise, et qui s'ensuivit par un long silence. C'était comme si on venait de lui parler du diable en personne. Edéa ignora totalement Scylla par la suite. Il n'y avait aucun doute pour la valkyrie que c'est le nom "Archaelis" qui créa cette tension qui était visible à des kilomètres, et qui fit qu'on ne pouvait entendre que les mouches voler, si les mouches avaient existé sur Eternia. Mais la seule raison qui vint à l'esprit de Scylla, c'était la réputation qu'a du se créer cette famille maudite, pour avoir mené destruction et désolation dans le pays céleste, avec justement "Titania Archaelis" en tête de leurs nombreux massacres. Mais était ce vraiment pour cela ? Scylla ne pouvait réellement juger la réaction de cette femme, car elle même ignorait tout des Archaelis au fond, vu comment elle a été manipulée par Sinae. Seul gloire, puissance et grandeur furent enseignés à la jeune valkyrie, alors qu'il n'en était rien, et l'existence même de ce monde que Scylla ignorait et qui est la véritable résidence des valkyries est en soit la preuve que tout était éphémère dans cet enseignement. Souhaitant néanmoins mieux comprendre, elle commença à bouquiner un des ouvrages qu'elle emprunta et qui pourrait expliquer la véritable histoire derrière les valkyries. Elle se contenta de rendre le silence d'Edéa, et feuilleta ce qu'elle avait sous les yeux, espérant avoir le temps d'en savoir plus sur les Archaelis. Mais en lisant plusieurs chapitres néanmoins fort intéressants, elle n'eut pas le temps de trouver ce qu'elle désirait, qu'enfin la reine archange, et "soeur" de la jeune Nirvit, fit son apparition aux côtés de Milla. Scylla se leva aussitôt, et rendit le tendre sourire d'Asuna lorsqu'elle s'adressa à elle pour la nommer "Scylla", ce qui était prévisible.

Tout le plaisir est pour moi, ma très chère soeur. Il me tardait de te revoir.

Evidemment, Edéa fit part de sa confusion, lorsque Asuna annonça le véritable nom de sa soeur. Asuna expliqua ainsi tout, et à la grande surprise de Scylla, les explications se transformèrent en révélations. Asuna avait fait ses propres recherches, et après avoir expliqué qu'elle avait terrassé son ancienne famille par elle-même, avec l'aide d'Alleria et d'Edéa justement, elle raconta tout. Scylla avait été bel et bien manipulée par Sinae, pour l'utiliser contre Alleria, sa véritable mère. Quelle cruauté. Devant ce fragment de vérité qui fut dévoilé au grand jour, Scylla ne savait pas comment réagir, entre tristesse et peine pour Alleria, ou joie de réaliser qu'Alleria était sa véritable mère et qu'un nouveau départ pouvait être mené, mais elle n'eut pas le temps de choisir qu'elle vit à sa grande surprise Edéa qui changea au tout au tout son attitude, quitte à s'incliner devant elle, la nommant "princesse".

Pr... Princesse ?

Même à l'époque ou Sinae régnait sur les Archaelis du pays céleste, donc l'époque de la tour du paradis, personne n'osa nommer Scylla ainsi. Elle était trop brutale, redouté et haï pour sa cruauté pour qu'on la nomme ainsi. A la place, elle était surnommée "La mort écarlate", mais jamais on ne la traita comme une princesse. Mais cette fois, il fallait qu'elle se rende à l'évidence, elle était officiellement la princesse de l'ordre actuel des valkyries, mais comment peut on être respectée comme telle lorsqu'on vient à peine de débarquer ? La main sur le coeur, comme pour se désigner devant cette appellation, Scylla camoufla encore quelques instants ses émotions après cette révélation, car elle voulait éviter de démarrer ses retrouvailles avec Asuna par un torrent de larmes, malgré que cette fois, il s'agirait d'émotions positives. Elle respira discrètement, prit un air fier et droit comme une princesse se doit de faire devant une générale qui s'incline devant elle, et répondit à Edéa.

Je vous en prie, c'est plutôt à moi de m'excuser pour n'avoir pas été totalement honnête envers vous, Dame Lowell. Même si je viens d'apprendre cette vérité qu'en cet instant, j'avais déjà une petite idée sur la véracité de mon lien avec Dame Kresnik. Mais tant que je n'avais pas une véritable confirmation, je me refusais de me proclamer ainsi. Oublions tout cela, j'espère pouvoir prendre le temps de reprendre avec vous notre conversation sur de bonnes bases, Dame Lowell.

Elle se tourna ensuite vers Asuna, un sourire radieux qui n'était nullement forcé. Elle se frotta l'oeil droit, comme si une poussière venait de s'y glisser, alors qu'en réalité, une fine et délicate perle lacrymale allait couler.

Moi, la fille d'Alleria Kresnik... Je suis heureuse, vraiment...

Après cette révélation, Milla et Edéa laissèrent les deux cousines seules. Elle s'excusa d'avoir tout révélé ainsi, puis lui expliqua ce qui lui paraissait évident, elles ne pouvaient rester ensemble plus longtemps sur le moment, Asuna avait ses obligations de reine. C'est là que Scylla se rappela qu'elle était également une Vermillion en plus d'une Kresnik, et qu'au lieu d'être ici, elle aurait du également avoir ses propres obligations étant donné qu'un Vermillion est destiné à régner sur tout la partie "Atrium" de la création. Mais régner sur tout un peuple immortel était une idée qui l'effrayait quelque peu, et fit qu'elle n'avait pas totalement digéré la révélation du traître "Ancrow", alors voilà maintenant qu'il faut rajouter son rang de princesse des valkyries. D'ailleurs, Scylla pensa également un instant, qu'elle va devoir monter sur le trône plus vite que prévu car Asuna lui expliqua que sa génitrice n'était toujours pas sorti de son coma qui a duré déjà un bon mois maintenant. Bien qu'elle se demanda si les valkyries n'effectueront pas la demande envers Scylla de prendre le commandement le temps qu'Alleria se relève, ce n'était pas son angoisse principale. Elle était très inquiète pour elle, mais Asuna l'aida à relativiser en lui disant que son sommeil ne relevait que de son mental désormais. Comme si elle refusait de se réveiller. Elle lui proposa d'aller la voir, ce que Scylla comptait faire dans tous les cas.

Je pense aller la voir, oui. Je compte bien effacer cette tristesse dans son âme qui était si déchirante lorsque je l'ai aperçue pour la première fois. Cette vision ne m'a pas quitté, tout le long de ce mois-ci, alors j'espère qu'elle se réveillera et que nous pourrons tout redémarrer à zéro. Pauvre femme, j'ai ressenti un profond sentiment de manque envers toi quand j'ai été bannie du pays céleste, alors je ne veux même pas imaginer le désespoir de cette pauvre femme après qu'on lui ait retiré le fruit de ses entrailles. Désolée si je vais paraître cruelle, mais je souhaite que Sinae brûle bien en enfer à l'heure actuelle.

Après cette légère hargne soudaine, elle laissa Asuna poursuivre. Elle déclara qu'elle avait également des informations sur son père. La dessus, que ce soit sur le Glyph ou ses origines parmi la famille suprême du Nirvana, Scylla en savait déjà beaucoup, mais des informations supplémentaires de la part d'Asuna seront le bienvenue. Mais pour le moment, elle devait partir. Elle effectua cependant une dernière chose qui changea tout en Scylla. Non seulement elle respirait parfaitement bien, mais en plus, son énergie spirituelle était en éruption tel un volcan, alors qu'Asuna avait simplement rééquilibré cette énergie en Scylla. Elle regarda ses propres mains et semblait époustouflé par le résultat.

Ma terre natale... Oui, j'ai ce sentiment inexorable que j'ai toujours été d'ici, soudainement. Et mon pouvoir... J'ai l'impression de pouvoir soulever des montagnes. C'est stupéfiant, mais en même temps, tellement bon. L'air purifié de ce monde n'est plus camouflé par ce malaise que je ressentais depuis mon arrivée. Merci, Asuna !

Néanmoins, cela n'était que temporaire. Quand Scylla retournera sur Atrium, elle perdra ce lien avec l'archange qu'est Asuna. Elle ne pourra garder cet équilibre qui amplifia sa puissance que si elle effectue un lien avec Alleria.

Dommage, mais je relativise... J'ai encore quelques combats à mener sur Atrium, et j'avais peur qu'avec cette force, je balaye également les mortels qui m'accompagnent, héhé.

Pour conclure, Asuna expliqua comment les journées se déroulent dans ce monde, et là, c'était délicat à entendre. Visiblement, il ne fait jamais nuit ici, par la présence de trois soleils. Scylla se grattait la tête, car elle réfléchissait comment elle allait pouvoir trouver le sommeil ici, alors qu'elle a prit la vague habitude de se coucher lorsque l'astre lunaire montre le bout de son nez. Ce n'est pas dans ce monde qu'Azelia irait passer ses vacances en tout cas. Mais elle verra le moment venu, en attendant, elle allait devoir laisser Asuna à son devoir de reine.

A plus tard... chère petite soeur.

Le sourire de Scylla était si merveilleux, qu'on pourrait juger qu'elle n'avait plus souri depuis un bail. Son visage si rayonnant se fondait parfaitement avec le doux regard d'Asuna qui considérait toujours la valkyrie comme sa grande soeur. En ces mots, Scylla aurait aimé prendre délicatement la reine archange dans ses bras, mais elle devra réserver cela pour plus tard. En attendant, elle devait rendre visite à quelqu'un d'autre d'important pour elle, sa mère. C'est ainsi qu'après avoir reprit son sérieux, elle se dirigea vers le hall pour emprunter le portail menant à Eliséa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une Vermillion sur Eternia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eternia ?
» Pokébip ou Eternia ?
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Gros bug lol...
» Musique tirée de NFS Undercover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Légendia :: Éternia :: Célestia :: Temple éternel-
Sauter vers: