La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fontaine miraculeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: La fontaine miraculeuse   Jeu 14 Jan - 16:24

Le groupe se précipita vers l'entrée du palais, là ou les gardes reconnurent assez rapidement les visiteurs de la reine qui ont fait la promesse de ramener la princesse saine et sauve. Ils furent vite soulagés lorsqu'ils remarquèrent que sur le dos de Scylla, se trouvait la princesse, endormie. Ils constatèrent également un visage familier, en la personne du prince Isaak qui était, quand à lui, transporté par le chef des Hajinmon.

Vous êtes de retour. Et vous avez réussi ! Tout va bien ?

Oui, oui ! Ouvrez nous la porte, je vous prie !

Devant Scylla qui semblait pressée, les gardes s’exécutèrent dans l'immédiat. La valkyrie courut vers la salle du trône au plus vite, en espérant y trouver la reine. Bien entendu, son corps était toujours affaibli par la malédiction d'Ayako, mais devant son envie de revoir son amie se réveiller à son tour, elle ignora ses blessures et fonça à toute allure. Shuujaku, lui, était quelque peu essoufflé, dû à son abdomen qui le serrait toujours plus fort.

Arrivés enfin dans la salle du trône, ils virent que la reine était bel et bien assise sur le siège royal, la tête baissée et songeuse. Mais devant le fracas de la porte d'entrée provoqué par Scylla, son visage se releva furtivement, pour observer la valkyrie tenir sur son dos sa progéniture bien aimé. A ce moment précis, la souveraine des océans ne traîna pas pour verser de chaudes larmes pleines d'émotions.


Ma fille... ma fille... Vous l'avez retrouvés.

Il est encore trop tôt pour les retrouvailles pleines d'émotions ! L'ennemi est parvenu à invoquer Cthulhu depuis les corps de vos enfants et depuis, ils ne donnent plus aucun signe de vie. Que doit-on faire ?

Si il s'agit juste de ça, ils sont dans un état de fatigue ou le coeur bat moins frénétiquement, mais rien de grave. Suivez-moi ! J'ai ce qu'il faut pour revitaliser leurs corps.

D'un pas encore plus pressant, la reine emmena Scylla et Shuujaku vers la même salle ou elle avait conduit sa fille la veille, à savoir, la fontaine qui avait lui avait révélé toute la vérité sur Cthulhu et l'Atlantis. Pour Scylla, c'était la première fois qu'elle mit les pieds dans cette grande salle, et elle vit un spectacle féerique comme elle en a rarement vue depuis qu'elle a quitté le pays céleste. La fontaine était imposante, majestueuse, l'eau était d'une clarté sans modération et ruisselait paisiblement, tout en dégageant une magie pure qui se traduisait en de minuscules petites étoiles qui brillaient de milles feux. Enfin, le bruit que l'eau effectuait en coulant était apaisant, surtout du fait que Scylla constata vite que la salle était bien isolée, vu qu'aucun bruit extérieur ne pouvait être entendu.

Déposez les corps de mes enfants contre le pilier central de la fontaine. Cela guérira tous les maux que leurs corps ont subis après le réveil de Cthulhu.

Sans réfléchir, Scylla et Shuujaku firent ce que demanda la reine. Ils posèrent les deux enfants princiers, dos contre le pilier qui fit tomber l'eau magique tout le long de leurs corps. La reine se déchaussa, et rejoignit les deux alliés, le bas de sa robe traînant dans l'eau. Elle fit glisser ses deux mains le long des visages de ses progénitures, puis caressa leurs cheveux chacun leurs tours.

Je n'aurai jamais imaginé revoir mes enfants, côte à côte. Mon rêve le plus précieux est en train d'arriver... Ce que vous avez fait pour moi, jamais une pauvre reine comme moi ne pourra vous repayer une telle dette. Merci infiniment.

Pas besoin de vos remerciements. Je ne pouvais me résoudre de laisser une mère éloignée de ses enfants. Cela est probablement la pire souffrance qu'un être humain puisse connaître.

Scylla avait évidemment appuyé ses dires par de l'émotion, en repensant à la souffrance infernale et inoubliable d'Alleria. Shuujaku parvint à déceler facilement cette même émotion dans la voix de la jeune valkyrie. Il posa donc sa main gauche sur l'épaule droite de cette dernière, qui échangea avec lui un sourire rassuré et affectueux.

N'hésitez pas également à vous positionner sous les jets d'eau de la fontaine. Vous verrez, vos blessures et votre épuisement se dissiperont très rapidement.

Scylla retira automatiquement par magie son armure, et ne garda sur elle que la mini robe bleue qui recouvrait son corps derrière cette armure. Shuujaku n'eut rien besoin de retirer car il était déjà torse nu, depuis que le haut de sa tenue de ninja fut déchiré en mille morceaux par le scalpel d'Ancrow. Bien sur, la reine avait également invité le reste du groupe à les rejoindre pour qu'ils puissent apaiser leurs souffrances. Shuujaku sentit que son abdomen devenait de plus en plus léger, malgré qu'il ait été pourfendu il y'a quelques heures. Quand à Scylla, l'eau qui coulait le long de son visage et de sa peau lui procuraient un bien être fou, que ce soit physique comme mental. C'était comme si elle attendait depuis des mois et des mois d'avoir un moment serein. Le silence absolu, couvert par un léger bruit d'eau qui chute à vitesse régulière, c'était le paradis.

J'avoue que cette fontaine est vraiment miraculeuse, mes douleurs de mon combat contre Ayako sont en train de s'évaporer.

J'ai rarement été guéri aussi rapidement. Quel est ce prodige ?

Cette fontaine se trouve ici depuis des millénaires. Mes parents me racontaient une histoire qui expliquait que soi-disant, ce qui compose l'eau de cette fontaine serait en réalité les larmes de milliers de petites fées. Mais je n'y crois pas une seconde, ce sont des contes ou berceuses qu'utilisaient mes parents pour que je trouve le sommeil, mais les fées n'existent pas.

Shuujaku aurait bien aimé confirmer le contraire, car il venait d'en apercevoir une, invoquée par Margareta. Mais ces créatures mystiques ne devaient se trouver qu'en plein Nirvana. Et repenser à la jeune Nirvit qui les accompagna le rendait quelque peu amer.

Il y'a eu des victimes lors de cette mission ?

Hélas, votre colonel, ainsi que toute sa patrouille, ne sont pas revenus vivants de cette mission, mais je ne doute pas un instant qu'ils sont morts fièrement, pour avoir combattu en votre nom.

Je vois... De toute manière, c'était l'objectif du colonel Munakata, de mourir en servant sa nation jusqu'au bout. Je pense qu'il doit avoir l'âme légère, là ou il se trouve actuellement. Néanmoins, je doute qu'une mère indigne comme moi, qui n'est pas en mesure de protéger son enfant plus de vingt quatre heures, mérite tel engouement pour moi. Si on se bat sans arrêt pour moi et pour ma famille, c'est surement à cause de mon titre, mais je n'ai aucun mérite.

Ne dites pas cela. Vous êtes une être humaine avant tout. Vous commettez quelques erreurs, peut-être, mais vous existez et vous ne tentez pas de retirer la vie des autres, en tant que souveraine. Vous avez fait ce que vous avez pu pour que votre pays puisse briller en paix. Donc vous êtes une personne qui mérite d'être soutenue, et maintenant que votre coeur de mère est comblée, vous ne laisserez plus votre désarroi prendre le dessus, rendant votre règne meilleur. J'en suis persuadée...

Hum, ça me fait penser que je dois reprendre là ou nous nous sommes arrêtés. Mon corps va déjà beaucoup mieux. Nous allons vous laisser en compagnie de vos enfants. Je dois parler avec mes camarades, enfin... mes vêtements déchiquetés font que je risque de faire mauvaise allure dans les couloirs de votre palais. Sans oublier que je vais foutre de la flotte partout.

Ne vous en faites pas, votre tenue, ainsi que la propreté de mes couloirs sont le cadet de mes soucis en ce moment. Faites ce que vous avez à faire, mais effectivement, je demanderai pour qu'on vous offre de nouveaux vêtements pour votre retour.

Merci, votre majesté.

Sortant de la fontaine, Shuujaku fut suivi rapidement par Scylla et fit signe aux autres de le suivre vers le couloir qui relie la salle de la fontaine au reste du palais. Prenant un air sérieux, le ninja croisa les bras, et fixa le reste du groupe les sourcils froncés.

Bon, maintenant que tout le monde est réveillé, présent et en bonne santé, et que notre mission est complété avec succès, j'aimerai qu'on reprenne la conversation d'avant. Pourquoi sommes nous partis sans chercher Ayane et Rachel ? Est-ce que quelqu'un en sait davantage ? Et qu'est ce qu'Ayako voulait dire à propos du "présent" que Miloune devait donner à Momiji ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: La fontaine miraculeuse   Sam 16 Jan - 9:52

Le groupe arriva dans les couloirs du Palais de la Reine Misthal, et alors que Shuujaku posa des questions sur Rachel et Ayane, Miloune se fit entendre.
 
Je vais m’entretenir seule avec Momiji. Nous en aurons pour un moment peut être ou pour seulement quelques secondes.
 
Miloune, tout le monde veut savoir et a le droit de savoir ce qui s’est passé avec Rachel. Tu pourras prendre le temps de parler avec Momiji plus tard seule à seule.
 
Je ne peux pas prendre le temps depuis qu’il est également devenu notre ennemi…
 
Alors que Roy lui avait parlé calmement, Miloune eut un regard glacial envers lui et il baissa les yeux l’instant d’une seconde, comme s’il se sentait coupable de quelque chose. Il aurait souhaité lui dire qu’elle ferait mieux d’arrêter de faire l’enfant, mais il ne ferait que déclencher une dispute dans les couloirs du Palais
 
Tu viens Momiji ?
 
Mais Momiji resta sur place.
 
Dis-moi tout ici. Roy a raison, tout le monde a le droit de savoir.
Je sais ce que tu vas m’annoncer… Tu vas me confirmer que Rachel est morte pas vrai ?
 
Nene vit les deux femmes se regarder tristement.
 
Mais ce n’est pas tout, j’ai également dans ce sac sa tête qu’Ayako a cru de bon goût de me donner. Je… Je ne sais pas si tu le veux. Je veux dire que Rachel a dû…
 
A dû souffrir avant de mourir… Tout est à cause de moi, si elle a subi cela. Ayako a décidé de se venger du village en passant par moi…
 
Mais Momiji Sama, tu n’y es pour rien dans ce qu’elle a vécu. Elle ne veut pas comprendre que le village a changé de sens à ce sujet depuis que tu es à sa tête. Qu’elle me regarde pour le comprendre ! Pratiquement tout le monde m’a accepté alors que je ne suis qu’une étrangère, tout comme elle à l’origine. C’est elle qui a voulu se faire corrompre par le sang noir de la Reine Azelia. Vous êtes même revenus la chercher au Pays de l’Eau, même si vous en aviez besoin à la base, mais c'est à elle que vous fait appel. Vous ne pouvez pas faire mieux pour elle. Je comprends tout a fait qu’elle aie souffert à cause de Joe Hayabusa et d’autres, qu’elle leur voue une haine incommensurable est tout à fait légitime, mais maintenant les choses ont changé, elle devrait le comprendre !
 
Mais j’étais là quand les chefs du village ont donné l’ordre à sa mère de la tuer…
 
Mais tu n’étais qu’une enfant !
 
Elle aussi !

Le silence s’installa pendant quelques secondes dans le groupe. Nene ne démordait pas que Momiji et ceux de la génération d‘Ayako n’étaient pour rien dans ce qui lui était arrivé, alors que Momiji pensait être tout aussi coupable que les autres. Nene avait même haussé le ton, oubliant sa timidité un instant et le monde qui les entourait.
 
Miloune, donne-moi ce sac s’il te plait, je vais l’enterrer dans notre village. Rachel aimait être là-bas. C’est le seule endroit où elle revenait toujours.
 
Momiji avait préféré tourner court à la conversation, pensant que cette situation ne regardait pas spécialement les autres, mis à part peut-être Shuujaku dont lui, et son village, aussi pourraient avoir à souffrir de la vendetta d’Ayako.
Miloune s’exécuta, détachant le sac de sa ceinture qu’elle tendit à Momiji, qui d’une main tremblante, le rattacha à sa ceinture. Le sang séchait sur le sac lui donna un haut le cœur.
 
Et pour Ayane,
 
Roy avait dans sa voix une pointe de froideur à peine perceptible pour ceux qu’ils ne le connaissaient pas bien. Il n’avait pas aimé la façon dont Miloune avait pu lui répondre. Il y avait certaines choses qu’il ne comprenait pas. Elle l’avait regardé inquiète pendant qu’il se baignait dans le bassin, comme si elle pensait pouvoir le voir vieillir à vue d’œil, mais lorsqu’il avait remarqué cela, il s’était rapproché d’elle, elle avait fait semblant de ne pas le voir, se concentrant sur ce que disait la reine. Il comprenait plus que tout son inquiétude, mais elle l’évitait complètement là.
Mais il se radoucit quelque peu. Shuujaku avait le droit de savoir ce qu'il s'était passé avec Ayane.
 
Je suis désolé Shuujaku, mais c’est Ancrow qui l’a capturée lorsqu’il ait réapparu dans une salle du temple. Il a dit qu’Ayane ferait un bon sujet d’étude pour Azelia… J’ai essayé de la protéger comme j’ai pu alors qu’elle avait été transformée en pierre face à nos ennemis. Mais je n’ai pas pu. Je m’en veux terriblement.
 
En effet, malgré le changement soudain d’Ayane, il appréciait la jeune femme et il n’avait pas envie qu’elle souffre comme elle allait probablement souffrir chez Azelia.
 
J’aurai aimé la sauver, mais lorsque Margareta est intervenue, elle devait déjà être loin à cause de la magie d’Ancrow...


Dernière édition par Miloune le Mar 19 Jan - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fontaine miraculeuse   Dim 17 Jan - 23:27

Scylla observa une Miloune quelque peu tendue qui confirma que Rachel était décédée. La valkyrie n'a jamais vraiment connue Rachel, et donc, le décès de cette dernière ne l'atteignit pas. Elle se faisait, naturellement, de la peine pour Momiji qui semblait être proche de la défunte, mais ça s'arrêtait là. Elle prêta plus attention à la froideur de Miloune envers son fiancé, et elle s'était fait une légère idée de la raison de tout ceci. Elle espérait qu'Ancrow, et sa grande gueule, ne vont pas poser un obstacle à son entente avec la jeune dragon blanc, surtout que Scylla n'a jamais cherché à avoir une proximité aussi importante avec son ex-colonel.

Momiji se sentait fautive et responsable de la folie meurtrière d'Ayako, ce qui était inutile de songer un seul instant ainsi, car Scylla avait bien compris que la descente aux enfers d'Ayako avait démarré très tôt. Nene émit une longue objection, pensant que la Kunoichi de glace refusait de comprendre quoi que ce soit. Pour la valkyrie, Nene n'était pas dans le vrai. C'est bien plus complexe qu'une histoire d'incompréhension. Après que Momiji prit le sac des mains de Miloune, la valkyrie voulait néanmoins donner son avis sur la situation, car elle était concernée depuis qu'elle a combattue en une contre une avec Ayako.


Si je peux me permettre... Ce n'est pas plus la faute à Momiji si Rachel a perdu la vie, que ce soit Ayako qui l'a assassiné.

Hum, qu'est ce que tu insinues ? Qui veux tu que ce soit ?

Ce que je veux dire, c'est qu'après avoir affronté seule à seule cette jeune femme, j'ai bien compris que nous avons affaire à un corps sans âme, sans libre arbitre. Elle est à des années lumières de ce que j'ai connu d'elle par le passé. Bref, je maintiens l'idée que j'ai bien fait de lui laisser la vie sauve. C'est juste dommage que j'ai été dans les vapes quand elle est réapparue.

Pourquoi tu la défends ? Tu sais ce qu'elle nous as dit pendant que tu étais évanouie ? Qu'elle mettrait tout en oeuvre pour te surpasser et te tuer pour de bon.

Je ne la défends pas. J'ai eu également, je te rassure, l'envie de lui trancher la gorge quand elle a assassiné Mirajane sous mes yeux. Mais à cet instant, j'avais oublié que juste avant notre combat, elle s'était confiée à moi. Elle m'a déballé tout son vécu, tout son parcours, et également, sa descente aux enfers. Ayako... est comme moi, ou plutôt, j'étais comme elle par le passé.

Que ce soit Ayako ou moi, nous avons été conditionné par des valeurs abjectes dès notre enfance, et il est bien connu que c'est justement cette période de la vie humaine qui construit l'âme en un être vivant. Il est très difficile de changer quelqu'un qui a été forgé par la haine dès le plus jeune âge. Tout le monde, sans exception, voulait la destruction d'Ayako alors qu'elle était une gamine. Elle n'avait nulle part où aller, et ne sentait en sécurité nulle part. J'en suis bien consciente depuis que je sais que la femme que j'ai nommé "mère" pendant un bon millénaire n'est qu'une imposture, mais lorsque nous sommes éloignés de notre "chez soi", et que nous occupons une place qui n'est pas la nôtre, notre esprit est insipide, inexistant. Alors, privé d'une place dans ce monde, Ayako a perdu le goût de la vie, tout comme moi qui ne comprenait pas la distinction entre vivre et mourir. Et qu'est ce qui peut sauver une personne de cette spirale infernale ? Et bien, la moindre main tendue en sa direction. Et selon Ayako, la première personne à lui avoir redonné le goût de la vie, était Seto en personne. Et qui dit Seto...


... dit Azelia.

C'est exact. Tout comme j'ai fais pour ma "première mère", je pense qu'Ayako a ressuscité son âme en la nourrissant avec ce qu'Azelia a pu lui donner. Le pays de la lune doit être comme une nouvelle famille pour elle, une nouvelle maison. C'est son univers. Et elle semble y être heureuse. Et c'est pour cela que, je suis désolé de te reprendre, Nene, mais elle ne peut absolument pas comprendre ce que tu viens de dire. Quand on a forgé son âme dans les bas-fonds de la haine et du désespoir, ce ne sont pas que quelques belles paroles qui suffisent pour tout changer, mais un travail psychologique et mental hors du commun. Une reconstitution globale de l'esprit. Voilà de ce qu'Ayako a besoin, un large travail sur elle-même et une rééducation totale. Rien qu'à titre d'exemple, sachez que pour que je prenne la décision de mener une rébellion contre la reine des valkyries qui constituait mon "univers", on a du effectuer sur moi des expériences spéciales que je tairai, et qui ont servis à me reformater intégralement, pour faire de moi, une toute nouvelle femme.

En tout cas, ma décision en ce qui concerne Ayako ne changera pas, je vais la libérer de cet enfer, en la faisant réaliser que son existence ne lui apportera rien de plus que son enfance, et pour cela, je dois m'attaquer à celle qui détient la clé de son âme corrompu: Azelia. Je compte bien l'affronter et la vaincre pour libérer toutes les personnes qui ont pensés trouver la félicitée à ses côtés, alors qu'ils sont devenus des armes de destructions massives. Si je peux libérer Ayako, alors, je pourrai aussi libérer Seto.


Hum, tu parles beaucoup comme si tu avais l'intention de tout mettre sur tes épaules, mais je suis là, également, et je n'aurai pas le choix de neutraliser Ayako si elle s'attaque aux miens encore une fois, ou aux Hayabusa. Tu sais, ce n'est pas parce que tu sais que tu es une Vermillion que tu dois tout affronter à toi toute seule.

Tu te trompes, ce n'est pas en tant que Vermillion que je veux sauver Ayako, mais en tant qu'ancienne meurtrière. Si j'ai pu me débarrasser de ma soif de sang par le passé, elle le peut aussi. Je suis LA personne qui peut lui faire comprendre ça.

Après que Scylla donna son avis sur le cas "Ayako", Roy passa au sujet "Ayane", et raconta donc ce qui lui est arrivé. Elle était également entre les mains d'Azelia et ce dernier ne put rien faire pour la délivrer. Shuujaku tenta de garder son sérieux après l'explication de Roy, mais ses doigts qui s'appuyaient sur ses bras croisés le trahissaient. La colère et l'inquiétude prirent le dessus.

Et bien, raison de plus pour que nous mettons un terme aux agissements d'Azelia. Je commençais justement à regretter d'avoir été aussi dure envers Ayane, par ailleurs.

Non...

Quoi ?

Tu n'as pas à ressentir de regret pour avoir tenté de ramener Ayane à la raison. Par contre, je pense que c'est fichu, nous ne reverrons plus jamais Ayane.

Pourquoi es-tu aussi pessimiste ?

Je ne voulais en parler à personne car je n'étais pas sur moi-même de ce qui se trame en elle, mais depuis qu'elle est tombée dans le coma chez Ignir, Ayane n'est plus du tout la même. Elle est plus arrogante, et se fiche complètement de ce que je ressens pour elle. Déjà, mes doutes que je parlais toujours à la femme que j'aime ont apparus quand un jour, elle m'a annoncé avec le sourire, que les Hajinmon ne valaient rien pour elle. C'est à partir de ce jour que ma relation avec elle est devenue ambiguë. Enfin, elle parlait de son nouvel objectif, qui était de réunir puissance et grandeur, afin de détrôner la reine des démons en personne. Et enfin, ces paroles qu'elle t'a adressé l'autre jour. Je connais Ayane depuis qu'elle est gamine, et jamais elle n'aurait parlé à quelqu'un de la manière dont elle s'est exprimée avec toi, Scylla.

Peut-être qu'il ne s'agit que d'une mauvaise passe. Fais comme je t'ai dis, Shuujaku. Parle lui une bonne fois pour toute.

Mais je reste persuadé qu'il ne s'agit pas d'Ayane depuis le début !

Shuujaku avait légèrement haussé la voix, il semblait effrayé, et espérait qu'on prenne au sérieux ses paroles jusqu'au bout, car la situation était grave selon lui.

Depuis qu'elle est devenue la reine des Tengus, Ayane me parlait souvent d'un esprit qu'elle aurait absorbé chez son prédécesseur. Cet esprit, elle a tenté de le rencontrer chez Ignir, et depuis, c'est le chaos dans son attitude. Vous voyez ou je veux en venir ? Ma crainte principale, c'est que l'âme d'Ayane est en train de se faire dévorer par celle de cette entité secondaire, et que désormais qu'Ayane soit entre les mains d'Azelia qui peut prendre le contrôle de l'esprit d'une personne, alors il n'y a plus aucun doute possible, on ne la reverra plus jamais ! On risque même d'avoir affaire à une créature mi-humaine, mi divine d'ici peu de temps ! Comme si combattre des dragons blancs, des Nukenin surpuissantes ou des gardiens sacrés n'était pas déjà suffisant !

Des gardiens sacrés ?

Scylla n'eut pas le temps de demander à Shuujaku de développer qu'il frappa un grand coup de poing contre le mur, il semblait à bout et inquiet. Il commençait même à se demander si il ne devait pas suivre la tendance actuelle et en savoir plus sur l'énergie obscure en lui, pour la libérer.

Je me casse, je vais prendre l'air.

Shuujaku quitta le couloir, laissant Scylla et le reste du groupe devant la porte de la fontaine des miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: La fontaine miraculeuse   Mar 19 Jan - 17:49

Miloune remercia d’un minuscule sourire discret et tendu Erza qui ne s’était pas étendue sur ce qu’Ayako avait pu leur faire subir à elle et à Nene lors de leur rencontre. Malgré tout, elle n’avait pas envie que Roy s’inquiète pour… pour si peu, surtout maintenant qu’ils avaient d’autres choses à penser.
 
Ayako ne serait qu’une bête effrayée alors ? Qui ne vivrait que pour faire connaitre la même peur qu’elle ressent ?
 
Miloune s’était plutôt posé la question à elle-même, mais elle avait réfléchi à voix haute.
 
J’arrive à comprendre ce que tu dis… Erza.
 
Elle avait hésité à prononcer le nom de Scylla, mais comme Margareta leur avait dit d’éviter de parler de quoi que ce soit de son passé, Miloune préférait l’appeler comme elle l’avait toujours connue.
 
Azelia est arrivée à trouver les mots justes avec elle et Seto, les amenant tous les deux dans leur retranchement les plus sombres, leur montrant que la voie des ténèbres est la plus attractive, la plus belle ou même la seule et unique voie possible.
Enfin il me semble que tu sais de quoi je parle ?
 
Miloune repensa à Seto qui avait été si près d’elle pendant un instant, et elle l’avait fait fuir. Elle savait qu’ils auraient à s’affronter tous les deux, mais depuis qu’elle le connaissait, elle avait pensé que l’affrontement viendrait de lui, or Seto lui avait affirmé le contraire avant son départ avec Ayako.
 
Puis Shuujaku qui avait pu se contenir si longtemps face au cas d’Ayane lâcha une information supplémentaire sur le passé de Scylla avant de partir.
 
Nene, voyant que Momiji ne bougerait pas pour soutenir maître Shuujaku, trop sonnée par l’annonce de la mort de Rachel et du changement d’Ayane, se précipita à sa suite.
 
Maitre Shuujaku !
 
Roy et Miloune regardèrent Scylla face à son incompréhension sur ce qu’était les Gardiens Sacrés.
 
C’est une force supérieure qui entoure le monde. C’est tout ce que Margareta nous a dit à leur sujet.
 
Il avait été bref car il ne voulait pas s’étendre sur ce sujet trop longtemps, de peur de lâcher des indications sur le passé de Scylla. Margareta leur avait bien fait comprendre qu’elle devait découvrir cela seule.
 
Miloune regarda Roy un instant. La fontaine des miracles ne semblait pas en réaliser un sur lui. Enfin que ressentait-il à ce moment ? Les effets du temps ne pouvaient pas encore se faire sentir, mais ils devaient faire vite pour trouver une solution à ce mal qui était en train de le ronger de l’intérieur.
 
Nous pouvons rentrer maintenant ? J’ai envie de revoir ma sœur, mon père et Chiyo…
 
Et elle avait besoin de s’entretenir avec la Reine des Elfes et Eloraell au sujet de Seto, car elle se sentait véritablement coupable du changement d’attitude du jeune homme et du fait qu’il ne soit pas rentré avec eux. Et bien sûr au sujet de Roy et de Cya également. Leur arbre sacré pourrait peut-être faire quelque chose pour eux…
 
Momiji aussi était d’accord sur cette idée. Elle avait besoin de retrouver la sérénité de son village après la mort de Rachel et la capture d’Ayane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fontaine miraculeuse   Dim 24 Jan - 22:52

Après que Shuujaku s'éloigna, assez rongé par la capture d'Ayane par Ancrow, Scylla voulait demander au groupe de le laisse seul, mais comme un éclair, Nene disparut peu de temps après pour le suivre. Elle laissa couler, puis entendit Roy lui expliquer qui sont les gardiens sacrés, ce qui était inutile.

Je sais parfaitement qui sont les gardiens sacrés, j'en ai déjà rencontré par le passé. Ce que je me demandais, c'était pourquoi Shuujaku parle d'eux. Et ensuite, qui est Margareta ?

Mais alors qu'elle regarda le couple assez intriguée et les sourcils froncés, Miloune déclara son envie pressante de s'en aller d'ici, alors que la princesse n'était toujours pas rétablie. Elle avait ce vague sentiment qu'elle ignorait encore pas mal d'éléments qui sont survenus pendant son "coma", et que Roy et Miloune refusaient de lui en parler.

Vous deux... Vous me cacherez pas quelque chose, pas hasard ?

Mais la suspicion de Scylla s'interrompit quand elle entendit la voix de la reine s'exclamer depuis la porte. Elle se précipita alors vers cette même porte pour vérifier la raison de cette exclamation. Et là, une petite scène attendrissante se déroulait sous ses yeux. La mère et sa fille effectuaient une étreinte chaleureuse entre elles. Scylla était rassurée de voir que son amie était enfin de retour parmi eux et que la relation entre elle et sa génitrice, qui venait de démarrer il y'a peu, semblait être bien partie pour recommencer sur de bonnes bases. Par contre, elle avait quelques doutes concernant le jeune homme qui venait de se réveiller et restait assis devant la colonne centrale de la fontaine, sans fixer l'étreinte entre sa soeur et sa mère. Ses yeux azurs trouvaient toute leurs illuminations à travers une profonde tristesse qui n'échappait pas à Scylla, qui fixait pourtant la scène seulement depuis la porte à moitié ouverte.

Ma fille... Ma petite Umi... Ma perle des océans, je ne te laisserai plus t'éloigner de moi, plus jamais.

Maman... snif... snif...

Après l'avoir embrassé sur le front, elle relâcha l'étreinte et se leva pour fixer son fils qui lui, évitait tout regard avec sa mère comme sa soeur.

Isaak...

C'est bon, tu t'es souvenu de mon visage ? Je pensais que tu m'avais renié, car après tout, je suis un fugitif.

Pourquoi as-tu fui ce pays dont tu es né, pour mener une guerre ridicule contre Azelia ? Tu as toujours été contre la violence, tu n'as jamais aimé combattre, tout comme les membres de ta famille. Alors qu'est ce qui te pouvait faire croire que tu pouvais agir comme un héros et en ressortir indemne ? Pour qui as tu failli te suicider ? Tu as imaginé un seul instant comment j'aurai vécu sans le fruit de mes entrailles ?

Pour être parfaitement honnête, j'ignore clairement comment tu aurais mené ta vie sans moi.

Isaak ! Tu doutes de mère à ce point ?

As-tu oublié, Umi, comment fonctionne notre mère depuis qu'elle est sur le trône ? Son parcours est lamentable. Elle n'a jamais gravi les échelons un à un. On parle d'une jeune fille de pêcheurs, qui par miracle, toucha le coeur du roi de ce pays. Et soudainement, elle est devenue la reine par "mariage", ce qui est contre nature à mon opinion. Une reine qui est respectée, est une reine qui a souffert. Or, que s'est il passé lorsque père a trouvé le repos éternel ? Elle a cherché très rapidement un nouveau prétendant pour partager les tâches qu'elle est incapable de gérer seule. Et vu la vitesse ou elle parlait déjà de fiançailles avec ses multiples prétendants, elle les faisait fuir un par un. Quand au jour ou tu as disparu, Umi, elle a mis un prix sur ta tête, faisant de toi une criminelle notoire. Lorsqu'elle a perdu son mari, tous ses actes furent une belle succession d'échecs. Enfin quoique, elle avait déjà échoué de protéger tout le monde lorsqu'elle accepta de sceller un monstre en ses deux jumeaux qu'elle a mis au monde.

Scylla, qui avait entendue la foudroyante franchise dont cet Isaak faisait preuve, posa son dos contre la porte et demeurait songeuse, tout en ignorant Miloune et Roy. Cela lui rappela, encore une fois, de mauvais souvenirs. Et dire qu'il a fallu plus d'un millénaire pour qu'elle fasse preuve de la même honnêteté et la même directivité envers sa "mère". Elle ne regarda plus la scène depuis la légère ouverture de la porte, mais entendait toujours ce qui se disait au sein de la fontaine des fées.

[ Thème d'ambiance: https://www.youtube.com/watch?v=QYjmhobhKAU ]

Oui, tu as parfaitement raison.

Enfin, je crois que ce qui m'a obligé à couper les ponts avec toi, c'est surtout l'odeur infecte de ma cellule, et les paroles perverses et gratuites que mes voisins adressaient à l'égard de notre nation. Et tu n'as rien fait pour empêcher cela. Pourquoi, mère, pourquoi m'as tu laissé croupir dans cette cellule ? C'est à cause de ta peur, n'est ce pas ? Tu as peur d'Azelia, pas vrai, et ton amour pour tes progénitures n'est pas suffisamment forte pour que tu affrontes ta plus grande peur. Mais moi, j'ai voulu effacer ces peurs de ton esprit, voilà pourquoi je suis parti affronter la seule que je pouvais guérir et que j'ai déclenché une guerre contre Azelia. Pour que tu retrouves la tête sur les épaules !

J'ai eu peur, oui. A partir du jour ou mon mari a perdu la vie, je me suis sentie désemparée. Je n'étais qu'une reine dans son coeur, mais non pour l'aider à diriger tout une nation. J'étais une jeune femme naïve qui croyait en une telle romance, même si elle paraissait si interdite. J'aimais surtout les océans, je rêvais de pouvoir les conquérir à tout prix. Et quand j'ai perdu cet homme, je me sentais comme une petite naufragée au beau milieu d'une ravageuse tempête. J'étais tellement désespérée, que j'avais oublié que vous, mes enfants, étaient comme une bouée de sauvetage pour moi. Et j'ai commis erreur sur erreur, jusqu'à ce que je vous perde également. C'est après avoir retrouvé ma fille, et qu'on me l'a retiré juste après, que j'ai réalisé que ma faiblesse n'avait aucune limite. A coté, des personnes se sont battus jusqu'au bout pour vous ramener à moi, alors qu'ils ne connaissent rien aux océans. Mais ils ont fouillés ce bleu infini pour vous rendre à moi. J'ai repris espoir rien qu'à cet instant, croyez moi, et j'ai réalisé, que plus jamais je ne prendrai peur pour mes enfants qui représentent tout pour moi. Isaak, à toi de voir si tu peux me pardonner, mais désormais, peu importe ou tu vas, ma main sera toujours tendue vers ta direction. La créature qui sommeillait en vous n'est plus, alors repartons sur de nouvelles bases, vous et moi. D'accord ?

Les yeux ancrés vers ceux de sa mère qui lui tendait sa main gantée chaleureusement, le jeune garçon hésita alors qu'il n'y avait plus qu'un pas vers la réconciliation. Mais il décida de laisser le temps décider si il devait avoir confiance ou non en ces belles paroles. Il se releva mais ne marcha pas en direction de sa mère. Au contraire, il sortit par la porte opposée à celle où Scylla était postée. Elle entendit des pas se diriger vers elle. La reine voulait parler avec les sauveurs de ses enfants, alors elle ne s'adossa plus sur cette même porte, et la fixa s'ouvrir lentement, pour faire apparaître une reine sereine, mais pas totalement comblée.

Votre majesté...

J'imagine que vous avez tout entendus. Ne vous en faites pas, je saurai prendre le temps qui m'est nécessaire pour reconstruire ma relation avec mes enfants. J'ai déjà vécu une éternité désastreuse, séparée d'eux. Maintenant, je peu attendre aussi longtemps qu'il le faut pour tout recommencer. Merci infiniment à vous.

Notre mission est terminée, reine Mishtal. Nous allons prendre congé de vous dès aujourd'hui, le temps que nous nous préparons.

Oh non, restez encore un peu, je vous prie. Je commençais à m'attacher à vous, notamment le jeune ninja de votre groupe. Ou est il passé, que je me fasse une joie de le rhabiller ?

Je vais aller le chercher. Je suis désolée, mais ma guilde a probablement besoin de moi. Mais avant que nous nous en allons, promettez moi de revoir vos jugements et vos lois, et de changer vos mauvaises habitudes, comme celle de croire que vous vivez dans un monde romantique. Prenez le temps de vivre et de profiter de vos enfants, et vous serez heureuses.

C'est promis.

Bien, je vais aller chercher Shuujaku, puis j'irai faire mes derniers préparatifs avant notre départ. A tout de suite.

Scylla sortit du palais à son tour pour retrouver le ninja et lui prévenir de leurs départs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fontaine miraculeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fontaine
» Socle Gardes de la Cour de la Fontaine
» La Grande Fontaine de Kiri
» nouvelle fontaine à Dubaï
» Gardes de la Cour de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Temple de l'eau-
Sauter vers: