La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur le dos d'une raie manta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Sur le dos d'une raie manta   Mar 5 Jan - 15:44

Le groupe quitta enfin l'île infernale de Manawa Kokuo, avec à leurs côtés la princesse et son jeune frère. Néanmoins, les pertes furent accablantes. Les deux adolescents princiers ne s'étaient toujours pas réveillés, et il en était de même pour Scylla qui était toujours dans un état d'inconscience totale. Au final, Shuujaku l'ignorait, mais commençait à s'en douter, mais Rachel et Ayane avaient disparus pour de bon, tout comme le colonel et toute sa troupe. Quand aux ennemis, les pertes furent minimes. Certes, Cthulhu a été neutralisé, mais au prix de la liberté d'une Nirvit qui avait pris la peine de protéger de ridicules petits mortels comme eux. Et enfin, Ayako s'est enfuie avec Seto, laissant une trace de son esprit vengeur qui s'abattra un jour ou l'autre sur son village. Sans compter cet homme qui avait invoqué Cthulhu et qui semblait nettement supérieur en force que n'importe quel ennemi qu'il avait, jadis, affronté jusqu'à présent. Shuujaku, les jambes en tailleur, fixait son nouveau Katana, aussi sombre que la nuit qui venait de se dissiper en un temps record, preuve qu'ils avaient quitté la zone affectée par la malédiction de l'île, qui consistait à accélérer le temps. Il trouvait cette victoire contre Black Star bien éphémère quand il savait que cette mission s'est réellement conclut avec plus de mal que de bien. Et pourtant, ils n'avaient combattus que contre une seule force majeure d'Azelia. Shuujaku était très inquiet, à la fois pour l'avenir de son clan, mais également par la disparition d'Ayane. Bien que ses sentiments pour elle devenaient de plus en plus incertain suite à son changement radical de personnalité, il avait besoin d'elle avant tout, et ne pouvait se soustraire à l'imaginer morte ou entre les mains de l'ennemi.

Observant la douce étreinte que le soleil pouvait offrir aux survivants, Shuujaku relativisait en se disant que lui, au moins, était toujours en vie. Et pour tenter de penser à autre chose, le jeune ninja décida de démarrer une conversation avec Margareta, histoire de briser le silence de glace qui pesait sur la petite troupe qui se laissait guider par la raie qui nageait à toute vitesse vers l'île de la reine.


Dame Margareta, si je peux me permettre de vous demander quelque chose... Un moment, vous aviez parlé de gardiens suprêmes qui vont tenter de vous retrouver pour vous enfermer définitivement. Dites moi, qui sont ces gardiens et pourquoi les craigniez vous tellement ?

Normalement, je ne devrai pas vraiment rentrer dans les détails avec vous concernant ce sujet, mais vu le service que vous m'avez rendus, et également parce que vous allez probablement être visés par ces esprits légendaires, je veux bien effectivement vous raconter l'histoire des gardiens de ce monde. Et au moins, le temps passera un peu plus vite jusqu'à notre arrivée chez dame Mishtal.

Vous avez toute mon attention.

J'aimerai également que tout le monde ici écoute bien ce que je vais raconter, car cela vous concerne tous désormais. Comme Ancrow l'a précisé pendant notre dernière bataille, le Nirvana est une source d'énergie d'une ampleur quasi infinie. Elle est alimentée, en réalité, par des cellules microscopiques qui circulent dans l'air, sous terre, ou même dans les océans, que l'on nomme les Rohks. Ces Rohks sont en réalité les cellules qui appartenaient à douze créatures nommés les Theos. Mais comme ces créatures sont parfaitement instables de nature, ils pouvaient décimer un continent en même pas une journée. Voilà pourquoi une des premières immortelles d'Atrium, du nom d'Ilia Vermillion, décida de dresser ces douze créatures pour stopper le vacarme qu'ils pouvaient causer sur ce monde. Elle ne parvint pas à les vaincre, car elle réalisa que si jamais un Theos disparaît, le continent qui est alimenté par sa magie perd de toute sa vitalité, et finit par mourir. Alors, afin de ne pas condamner Atrium tout entier, elle enferma ces douze "incarnations des Rohks" dans douze temples éparpillés partout sur Atrium, et pour faciliter la tâche, elle divisa l'énergie de ces Theos en 30 ou 31 Vasilias chacuns. Quand à ces temples, il y'en a trois dans le Nirvana, deux sur la Yokume, et enfin, un pour chaque pays que je vais vous énoncer: Sylvannia, Hryule, Skypium, Edenia, Lanayru, Snolan, et Dokuyaku.

Dokuyaku ? La nation native des Uchiwa !

Evidemment, Ilia ne pouvait, en aucun cas, protéger le Nirvana à elle seule, alors, elle nomma onze autres Nirvits d'exception. Chaque Nirvit prit le rôle de gardien, et protégèrent les douze temples sacrés afin que le Theos scellé à l'intérieur puisse y connaître la paix. Ils furent aidés par un sort magique crée par Ilia elle même, que l'on appelle le Glyph. Ce Glyph sert de clé spirituel et quiconque le possède peut utiliser un Theos à loisir. Mais à cette époque, les douze gardiens étaient responsable de la prospérité de ce monde, et ils étaient justes et braves. Cependant, malgré qu'il n'y a pas plus puissant qu'un Vermillion dans ce monde, leurs pouvoirs les rendent également très vulnérables. Ilia, pour une raison encore inconnue, à développée en elle des cellules corrompues qui s'affectent à chaque fois qu'elle utilisait trop fréquemment son pouvoir principal, celle de la genèse. On appelle "Genèse" le pouvoir qui permet d'effacer entièrement une forte aura magique. Ce pouvoir était utilisé une fois par an, car chaque Theos voit son quota de Rohks s'exciter pendant un mois précis de l'année, et c'est à ce moment, généralement, que le Theos peut s'enfuir de son temple sacré pour détruire Atrium. Donc entre autre, l'immortalité des Vermillion était éphémère. Malgré leurs toutes-puissances, ils pouvaient mourir bêtement, rien qu'en respectant leurs rôles de gardiens. De ce fait, chaque seigneur Vermillion tentait de procréer une nouvelle descendance, pour que le Nirvana soit toujours gardé par une personne de son sang. Le plus tragique fut que certains enfants ne supportaient pas ces cellules corrompues, qui, évidemment, se transmettaient de générations en générations. La plupart furent donc rejetés dès la naissance, considérés comme inutiles.

C'est horrible.

Mais par chance, au moins un enfant, à chaque fois, était en mesure de diriger Atrium avec succès, et la lignée des Vermillion se perpétua millénaires après millénaires, jusqu'à mon ère, celle de Leonis Vermillion.

Margareta prit un air songeur, et en même temps passionné, comme si elle s'apprêtait à parler de quelqu'un qu'elle respectait énormément.

Leonis était un roi merveilleux, doux, attentionné. Chez nous, les Nirvits, nous ne sommes pas du genre à proclamer la perfection si aisément. Mais on pouvait dire que cet homme était parfait. Il était tellement humble et charmant qu'il parvint ce qu'on a toujours jugé d'impossible, à entretenir une relation intime avec une valkyrie en personne venant de Legendia, le monde sacré d'ou proviennent des races suprêmes existants bien avant nous, tels que les valkyries, les archanges, ou même les dragons blancs et les dragons noirs ! D'ailleurs, Shuujaku et Miloune, êtes vous bien conscients de l'importance de votre sang, malgré vos corps mortels ?

Je ne le sais que depuis peu, pour être franc, que je possède une aura provenant de ce monde nommé "Legendia". Je n'en sais pas plus, néanmoins.

Quoiqu'il en soit, l'union de Leonis et de cette valkyrie fut ébruitée à travers notre nation qu'à partir du moment ou ils donnèrent naissance à une petite fille du nom de Scylla. Pour le peuple, rien que la venue de cette gamine était le signe d'une bénédiction, car on croyait dur comme fer en la construction d'un lien solide entre le Nirvana et Legendia. Néanmoins, très peu de temps après la naissance de Scylla, Leonis mourut de la terrible malédiction des Vermillion, quand à Scylla, elle disparut juste après. On ne sait rien de plus de cette histoire, on suppose simplement que Scylla fut emmenée par les valkyries, aux côtés de sa mère. Mais l'ennui principal, c'est que pour la toute première fois, plus aucun Vermillion n'était assuré pour gouverner notre monde. Alors un homme, proche de Leonis, s'auto-proclama roi suprême du Nirvana. Son nom, vous avez déjà du l'entendre. Il s'agit de Thanathos, un homme fourbe, qui devint très vite un cruel tyran.

Depuis que Thanathos règne sur le Nirvana, le peuple ne connait aucune liberté, et l'énergie des Theos et des Vasilias est utilisé à des fins assez suspects. Ce monde où j'ai grandi n'est devenue plus que l'ombre de lui-même, au point que je me suis exilé ici, sur la Yokume, après qu'Ancrow, l'un des lieutenants de Thanathos, a utilisé mon mari et mes enfants pour des expériences absolument répugnantes. Enfin, il réussit à trouver le moyen pour que même des mortels puissent se lier avec les Theos. A l'heure actuelle, le Nirvana est dirigé par dix gardiens pour être plus précis car deux d'entre eux ont disparus. Et la plupart des gardiens actuels sont des mortels avides de pouvoirs et d'ambitions malsaines. Ce sont des tyrans qui ont causés de graves blessures aux continents dont ils sont les gardiens, mais cela ne fait pas d'eux des cibles faciles. Ils ont automatiquement gagnés le droit d'être immortel en acceptant leurs devoirs de gardiens. Et ils sont devenus tellement puissants, qu'ils dépassent même le niveau de pas mal de Nirvits actuels, c'est dire à quel point Thanathos a brisé toutes les idées reçues que nos ancêtres se sont forgés.


Je me permets de vous couper. Vous avez dit avant que la Yokume possède deux gardiens. Cela signifie que notre monde est gardé par deux de ces ignobles tyrans immortels ?

Un seul gardien vous concernant, pour être plus précis, car le second fait parti de ces deux "disparus" que j'ai cité. Et si je vous parle de ce gardien, c'est parce que vous le connaissez que trop bien, et que vous allez devoir probablement l'affronter vu ce que vous venez de faire sur Manawa Kokuo. Le gardien, ou plutôt, la gardienne du Theos de la Yokume... n'est autre qu'Azelia Karnstein !

Shuujaku semblait bouleversé par ce qu'il venait d'entendre. Azelia fait partie de ces fameux élus du Nirvana ? Depuis le début, le dragon noir pensait avoir affaire à une simple succube, mais cette révélation lui donnait la chaire de poule.

Azelia, gardienne de notre monde. C'est inconcevable. Vous sous-entendez que nous sommes impuissants face à cette femme ?

Je n'ai pas dit cela directement. Mais en gros, oui, votre avenir ne tient plus qu'à un fil désormais. Azelia a grandi aux côtés de Leonis Vermillion en personne, et malgré qu'elle était une alliée digne de confiance de notre roi à cette époque, ses idéologies les plus obscures ont commencés à apparaître dès qu'elle a jurée allégeance à Thanathos. Et généralement, ceux qui s'attaquent aux gardiens perdent tout, absolument tout. Mais tout n'es pas perdu. Dans le Nirvana, il existe un clan qui s'est juré de renverser Thanathos coûte que coûte. On les nomme les "dragons galactiques". Jusqu'à aujourd'hui, ce sont les seuls qui ont réussi à s'imposer en tant qu'obstacles principaux de Thanathos, mais leurs chances de victoires sont maigres. On ne peut rien faire de plus que croire en eux. On aurait également souhaité retrouver la trace des deux gardiens restants et les pousser à combattre pour notre cause, mais ils sont introuvables. Enfin...

Margareta fixa le corps de la valkyrie aux cheveux écarlates et repéra le Glyph sur sa main. Une valkyrie possédant un tel pouvoir ne pouvait être qu'une seule personne, surtout qu'elle était incapable de reconnaître la nature du Glyph d'Erza, appuyant encore plus l'hypothèse sur sa véritable identité. Mais elle voulait être sure de son coup avant de tout de suite déclarer le fond de sa pensée. Elle pointa du doigt la jeune femme au sol comme pour la désigner.

Cette valkyrie, avec vous, ou l'avez vous rencontrés ? Que savez vous d'elle ?

Shuujaku décida de laisser la parole au couple solaire, après tout, il ignorait encore beaucoup de choses sur Erza pour répondre à l'interrogation de la Nirvit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Jeu 7 Jan - 7:16

Miloune était sur le dos de la raie manta, à regarder l’horizon, les yeux dans le vague. Elle n’avait pas parlé depuis qu’ils avaient quitté l’île. Elle n’avait pas envie de parler, elle se repassait dans sa tête le départ de Seto avec Ayako. C’étaient ses paroles qui l’avaient fait fuir avec l’ennemi… Et la prochaine fois qu’ils se rencontreraient tous les deux, ils seraient adversaires, car jamais elle ne pourra se détourner de Roy, malgré les propos des membres lunaires à son égard. 
Elle ne releva pas, à la différence de Shuujaku, qu’elle avait un pouvoir divin, elle n’avait pas assez de recul pour pouvoir répondre quelque chose là-dessus. Mais le fait qu'Azelia fasse partie de cette élite, ne la choqua pas plus que ça.
 
Roy veillait toujours sur Erza. Par où est-elle passée pour arriver dans cet état ? Il avait compris qu’avec le combat contre Ayako, et après contre Ancrow, elle avait dû combattre une partie de son passé, qu’elle ne semblait plus connaitre en partie. 
Il se mit à regarder Miloune qui lui semblait pensive. Il voulait tirer certains points au clair en privé avec elle vis-à-vis de ce que Seto et Ayako avaient pu dire.
 
Et Momiji tenait toujours Nene dans ses bras. La jeune fille commençait à émerger de sa torpeur doucement. La chef des Hayabusa comprit le racisme latent de son village car peu d'anciens aurait pu accepter qu'un membre vienne d'un monde extérieur, comme Shuujaku l'avait fait avec Itachi.
 
Après que tous aient écouté avec attention ce que disait Margareta sur les Nirvits, Miloune, devant la question de Margareta sur Erza, se mit à regarder Roy, le cœur légèrement serré, pour qu’il réponde. En effet, il la connaissait mieux qu’elle.
Il regarda la Valkyrie endormie avant de répondre.
 
Erza a rejoint mes troupes lorsque j’étais Colonel au Pays du Soleil. Elle a, bien entendu, brillé par sa force et par son courage. Il n’y a pas beaucoup de femmes dans l’armée, et elles ont intérêt à avoir du caractère, et j’avoue qu’Erza les surpassait même sur ce point. Je peux même dire qu’elle était la meilleure de mes éléments, loin devant.
 
Alors qu’il avait dit ses premiers mots dans un sourire, il disparut assez rapidement lorsqu'il commença la suite.
 
Et puis, lors de notre assaut contre le Roi, je pensais que tous mes hommes avaient disparu, que le Roi les avait tous anéantis. Mais ce ne fut pas le cas pour Erza et deux autres, un que nous avons pu voir sur Cthulhu… Bref, ils ont tous les trois étaient au Pays du Feu et ont fondé cette guilde avec des ‘criminels’ des autres Etats. Et suite à l’attaque contre Marbus, Erza a su que j’étais vivant et elle est venue nous rejoindre au Pays du Feu.
 
Elle nous a également appris qu’elle était une Valkyrie, mais je suppose que vous le saviez Dame Margareta, que sa famille se trouve sur ce qui était le Pays Céleste.
 
Puis avec cette marque qu’elle porte, elle m’a dit qu’elle devait devenir une gardienne du Nirvana. Que le sort des êtres humains étaient sous sa protection maintenant. Qu’avec ce pouvoir, mon pouvoir de Roi serait sous sa protection.
Mais elle n’était pas encore sûre de ce qu’elle avançait lorsqu’elle m’en a parlé lors de notre arrivée dans ce pays. Alors de voir une personne du même peuple qu’elle pourrait l’aider à savoir qui elle est vraiment…
 
Miloune regarda Margareta. Elle était la seule à avoir pu entendre le nom de Scylla sortir de la bouche d’Ancrow, cette petite fille moitié Valkyrie, moitié Nirvit, qui avait disparu après la mort de son père… mais elle n’était pas sûre à cet instant qu’il ait vraiment dit ça, ça comme une autre chose…
 
Je, je ne suis pas sûre, mais lorsque j’étais sur la tête de Cthulhu, il me semblerait qu’Ancrow aurait prononcé le nom de Scylla lorsqu’Erza est arrivée pour l’affronter. Mais j’avais le cerveau grillé à ce moment-là, et j’avoue que tout ce que j’ai pu entendre est assez flou pour moi… Je ne veux pas que vous preniez mes propos comme une certitude, Dame Margareta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Sam 9 Jan - 1:29

Margareta écoutait attentivement les paroles de Roy au sujet de la jeune valkyrie. Il ne parla pas vraiment de la raison qui l'obligea à être sous les troupes d'un colonel de l'armée solaire, ni ce qui expliqua cette forte diminution de force qu'elle avait bien évidemment repérée chez Erza. Mais il semblerait qu'elle ait eu un vécu avec les mortels de ce monde. Ce qui rendait anxieuse la jeune Nirvit plus qu'autre chose. Enfin, elle était bien consciente qu'en possédant le Glyph, elle avait le pouvoir des mortels entre ses mains, ce qui la rassurait quelque peu, car aujourd'hui, le Glyph a plus servi à punir les hommes, plutôt qu'a les protéger. Enfin, Miloune confirma à moitié qu'elle entendit Ancrow la nommer "Scylla Vermillion". Margareta préparait sa technique dans l'ombre en cet instant, ainsi, elle n'avait pas écouté la conversation entre Ancrow et la valkyrie, de ce fait, cette information n'était en aucun cas négligeable pour elle. Elle se leva, ayant eu la dernière confirmation qu'elle souhaitait, puis retira délicatement le gantelet de la main droite de Scylla. Puis elle leva la main nue de cette dernière vers elle, pour mieux observer le Glyph tatoué.

Je connais la nature de tous les Glyph existants, exceptés les "Glyph Astro". Et celui-là, je ne l'avais encore jamais vu jusqu'à présent. Bien qu'il semble incomplet, cela doit probablement être un authentique Glyph Astro, aucun doute la dessus.

Glyph Astro ?

C'est la marque des gardiens. Plus précisément, il s'agit de l'unique clé qui permet d'accéder au coeur du Theos. Miloune, même si tu n'es pas totalement sûre de ce que tu as entendue, je pense que ton ouïe ne t'a pas fait défaut. Je ne vois pas comment une valkyrie pourrait se retrouver avec un Glyph à l'heure actuelle, et enfin... Sa chevelure écarlate est la même que celle de son père. Tout aussi flamboyante. Oui, je n'ai plus aucun doute la-dessus. Je crois avoir trouvé l'un des deux gardiens que nous recherchions, ou plutôt... J'ai trouvé celle qui aurait du être notre reine à la place de Thanathos.

Héhé, je suis entouré par de terribles seigneurs aux pouvoirs extraordinaires. Je commence à me sentir un peu à poil avec mon petit village paisible sous mon commandement.

Néanmoins, je ne pense pas que lui raconter tout ce que je viens de vous dire soit la meilleure idée.

Pourquoi pas ?

A votre avis, si elle apprend qu'elle est la fille du roi d'Atrium, comment réagirait-elle ?

Elle voudrait en savoir plus en se dirigeant vers le Nirvana, voire même, suivre l'héritage de son père.

Exact. Et vu comme son aura est bien basse pour une divinité, se diriger vers le Nirvana serait suicidaire. Il serait bien trop dangereux de fouler du pied le sol Nirvit à l'heure actuelle, en vue de la situation actuelle de notre gouvernement. Je ne peux pas prendre le risque de la pousser à se jeter dans la gueule du loup. Elle doit donc encore rester dans l'ignorance totale pour l'instant. Dites moi, connaissez vous sa situation avec la terre des valkyries, Legendia ?

Je ne connais pas les détails, je sais simplement qu'elle a été, jadis, bannie de ce monde, mais que la situation semble s'être arrangé, avec une possibilité de retourner parmi les siens. Mais elle m'a également précisé qu'elle n'y retournera pas tant qu'elle n'aura pas terminé sa mission ici, qui est celle de vaincre Azelia.

Je vois, mais malheureusement, il faudrait mieux que ses plans soient revus, car je suis désolé si je vais paraître peut être trop franche pour vous, mais il faut impérativement qu'elle retourne sur Legendia au plus vite. Ici, elle n'est pas en sécurité, et vous non plus. Tant que vous resterez aux côtés de cette femme, cette relation deviendra de plus en plus périlleuse ! Surtout si la cible principale de Scylla est l'une des gardiennes en personne. Avec son pouvoir actuel, elle n'a aucune chance contre le moindre membre de cet Ordre, vous n'imaginez pas à quel point. Le mieux serait qu'elle retourne parmi les valkyries en attendant qu'elle puisse libérer son Glyph Astro, elle y sera en sécurité. Sinon, les gardiens tenteront à tout prix de la récupérer pour l'utiliser, et ils n'hésiteront pas à s'attaquer à tout ce qui lui est cher dans ce monde. Sur Legendia, aucun suppot de Thanathos ne s'approcheront d'elle. Dès qu'elle sera éveillée, je tenterai de la dissuader de rester ici plus longtemps, il en va pour le salut de ce monde.

Et vous croyez vraiment qu'elle va écouter à une parfaite inconnue comme ça ? Je n'ai pas passé énormément de temps avec elle, mais suffisamment pour voir le lien qu'elle a tissé avec sa guilde et les humains de ce monde. Malgré qu'elle soit une divinité, elle nous as traité comme des amis. Et vu la sincérité que j'ai pu lire dans son visage, ils comptent beaucoup pour elle. Cela me semble logique, après tout. Une bannie comme elle, a qui on a tout retiré, même son immortalité, a du se sentir extrêmement seule avant de connaître ceux qui lui ont tendus la main chaleureusement. Bref, je n'ai aucun doute sur le fait que rester ici s'avérerait risqué pour elle ou que tout cela ne remplacera pas sa place chez les valkyries, mais je vous souhaite bonne chance pour la convaincre de tirer un trait sur toutes les fabuleuses rencontres qu'elle a faite aussi facilement.

Margareta regardait Shuujaku, comme si elle n'avait jamais vu un cas pareil. Cet homme avait beau être une version humaine des redoutables "dragons noirs", il semblait s'être beaucoup attaché à Scylla dans un sens, et ses paroles avaient un sens. Rien que le fait qu'il prenne sa défense et qu'il refuse qu'elle s'en aille si tôt malgré les avertissements de la Nirvit, prouvait que les liens dont ils parlaient n'étaient pas du pipeau.

Hum, je vois. Pas évident, en effet, et je n'ai pas beaucoup de temps.

Margareta fit briller son oeil gauche et ainsi, une petite lumière blanche flottait tout autour du groupe. Les mortels ne pouvaient réellement distinguer de quoi il s'agissait, mais la jeune femme venait d'invoquer une authentique petite fée.

Je pense que le mieux serait, si jamais elle décide de rester sur ces terres, qu'elle rencontre les seules personnes qui puissent l'aider à faire croître ses pouvoirs en toute sécurité. Va, préviens les dragons galactiques qu'ils viennent sur la Yokume au plus vite. J'aurai besoin de leurs aides.

Sans plus tarder, la petite fée s’exécuta et s'envola au loin pour effectuer sa mission.

Scylla a encore beaucoup de choses à apprendre sur Atrium, ses contrées et ses secrets. Son périple ne fait que commencer. Mais nous devons être plus prévoyant que l'ennemi, car le temps commence réellement à manquer pour notre magnifique monde. Nous devons donc faire en sorte que Scylla soit la clé de notre liberté, et non la serrure qui scellera notre destruction. Et pour cela, elle doit apprendre tout ce qu'elle à a savoir parmi les dragons galactiques. Idem, je compte sur vous pour garder le silence. Les dragons galactiques sauront trouver les bons mots pour guider Scylla dans sa nouvelle quête, si elle accepte en tout cas de la mener.

Mais alors que tout semblait se passer pour le mieux selon les plans de la Nirvit, une sphère noire se dirigea vers la fée et l'explosa en un seul coup. Margareta tenta de voir qui avait bien pu détruire sa messagère aussi impitoyablement, et c'est alors qu'elle vit un corps sombre apparaître depuis un portail noir comme les ténèbres et se poser délicatement sur le dos de la raie manta.

Et dire que les insolents petits Nirvits n'ont jamais pu expliquer ce qui a causé toutes ces petites... "complications". Ils croient tellement aux vieux romans et ses légendes écrites par les ermites qui ont perdus toutes leurs têtes. Le temps est le meilleur juge pour décider qu'est ce qui est porteur d'espoir, ou ce qui cause l'apocalypse. Et laissez moi vous dire que les Vermillion composent une fable qui a mal vieilli, et en sera de même pour les dragons galactiques. En bref, vous comptez bien trop sur l'héritage d'Ilia. Maintenant, il faut laisser la place à l'ère de seigneur Thanathos.

CYA ? Mais qu'est ce que vous faites ici ?

Cya ?

C'est une sorcière aux pouvoirs démesurés. Elle est capable d'accélérer le vieillissement dans un corps humain ou même dans un territoire précis. Elle est responsable de deux grands bouleversements qui ont eu lieu sur la Yokume. Tout d'abord, l'exil des elfes vers la Yokume, et enfin, la perturbation temporelle qui a eu lieu sur Manawa Kokuo.

L'exil des elfes ? Mais je croyais que cette race était bel et bien originaire de la Yokume.

C'est faux. Les elfes sont originaires de Lanayru, tous comme les sorcières. A l'époque, ces deux clans coexistaient paisiblement. Mais un beau jour, une faction de ces elfes semblaient se méfier des sorcières et les surveillaient de très près dans leurs actes magiques. Et pour remercier ces elfes de s'être mêlés de ce qui ne leurs "regardaient" pas, Cya a posé une malédiction sur ces elfes, et maintenant, ils vieillissent à la même vitesse qu'un humain basique. Car oui, au cas ou vous l'ignoriez, un elfe, à l'origine, possède la même longévité qu'une succube, par exemple. Il leur faut plusieurs millénaires pour voir la lumière les quitter définitivement. Mais pour ceux qui ont été bannis et maudis à la fois et qui vivent dans le pays de la forêt, ils ne dépassent jamais un siècle d'existence, et tout ça, grâce à l'oeuvre de Cya. Et pour conclure le fabuleux récit sur cette sorcière quasiment invincible... elle est la reine ET gardienne de Lanayru, ce qui signifie que tout comme Azelia, elle fait partie de l'ordre des douze gardiens.

Hohohohoho ! Il est toujours plaisant d'entendre un jeunot du Nirvana connaître par coeur ce qui a fait de moi la reine absolue de Lanayru. C'est un honneur de tous vous rencontrer, ninjas, et habitants du pays du soleil. Au delà du fait que votre culture a su se développer par ma simple venue, j'espère que vous saurez souffler comme il se doit de votre périple sur Manawa Kokuo. Laissez moi d'ailleurs vous adresser mes plus sincères félicitations pour votre première victoire sur un Vasilias, et mes plus plates excuses pour les défunts.

Laissez moi deviner. Vous êtes venus pour Scylla, c'est cela ?

Du tout. Un Glyph Astro incomplet ne vaut pas plus que celui d'un nouveau né. Ce n'est pas en notre compagnie qu'elle saura se rendre le plus utile. Je pourrai en profiter pour emporter Scylla avec moi, mais qu'est ce que l'on y gagnerait à l'heure actuelle ? Rien, hélas. Maintenant, le temps peut s'accélérer très vite quand on a les ingrédients adéquats. Non, Margareta, je suis venue... pour toi ! Tu connais la loi, Margareta. Un Nirvit qui prend le contrôle d'un Vasilias devient une arme de destruction massive. Tu es donc une criminelle, et tu seras donc jugé comme il se doit, avant d'être enfermé à jamais dans les geôles du Nirvana. Pas d'objection ?

Je... je...

Attendez un peu, reine Cya. Cette femme n'a rien fait de plus que sauver la vie d'êtres humains. Vous devriez revoir votre jugement avant de décider de son sort si facilement. N'est ce pas là, le véritable but des gardiens d'Atrium, protéger les mortels ?

Shuujaku... Je t'en prie... tais-toi.

Hum, toi, ton aura n'est pas entièrement lié aux Rohks. Tu respires la fureur des dragons noirs à plein nez. Faiblement, mais suffisamment pour que je puisse reconnaître ta vraie nature à des milles d'ici. Comment un être aussi majestueux et chaotique comme toi pourrait ignorer si naïvement... que les immortels se contrefichent éperdument des mortels comme vous ? Quand vous empruntez un sentier forestier, il vous arrive sûrement de croiser quelques petites créatures comme des fourmis, des scarabées ou des cafards, non ? Et selon votre humeur, vous choisissez de les ignorer, de les analyser, ou même, de les piétiner, sans leur demander leurs avis, n'est ce pas ? Et bien pour nous, c'est pareil, d'accord ? Vous vivez selon nos règles, et si vous ne nous convenez pas, nous vous écrasons. Aussi simple que cela.

Vous étiez pourtant une mortelle avant de devenir une authentique gardienne, je me trompe ? Avez vous oublié cela, sauf votre respect ? Essayez de comprendre un peu plus la situation, je vous le conjure.

Mon cher ami, je suis navrée de t'annoncer cela comme ça... Mais cette partie liée aux mortels s'est évaporée. Elle s'est échappée de moi et ne reviendra probablement plus jamais. Mais si tu veux, je peux te montrer la partie la plus "mortelle" de ma personnalité.

Cya leva son sceptre en direction du jeune ninja, alors que Margareta se positionna entre eux, sans sourciller.

Mais tu as de la chance, je ne suis justement d'humeur que pour retirer qu'une seule vie humaine en ce jour. Et ce ne sera pas la tienne. Veux-tu savoir qui sera l'heureux gagnant ?

Cya leva la manche droite cette fois, et un serpent y ressortit. Le serpent était noir, avec une flèche sur le front.

Je vous présente Medusa. Ou plutôt, l'âme de Medusa se trouve dans ce serpent. J'ai pu la sauver de son funeste destin à temps, juste après que le coupable ait pris la poudre d'escampette, la queue entre les jambes. Et ce coupable se trouve ici. J'aimerai qu'il se désigne au plus vite, car j'ai horreur qu'on touche à mes apprentis sans mon accord. Allez, plus vite il avouera son crime, moins ma tolérance se verra disparaître, et moins ma sanction sera terrible.

Cya attendait que celui qui "assassina" Medusa se désigne, alors que le serpent pointait ses crocs vers Roy. Margareta commençait à paniquer. Cya ne plaisante jamais quand on touche à ses subordonnés. Même si sa mâchoire, qui était la seule partie apparente de son visage, faisait apparaître un sourire non forçé, elle tuera probablement celui qui a vaincu Medusa.

... je t'en prie, Roy... ne dis rien que tu pourrais regretter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Lun 11 Jan - 10:02

Une fois que Margareta eut terminé de conter des explications sur le Gyph, Roy se rappela qu’Erza lui avait dit, lors de leur entretien dans sa Guilde, qu’elle voulait rejoindre sa sœur chez les Valkyries, et même si de la savoir loin de lui, lui déplaisait, il ne pouvait plus aller à l’encontre de cela. Il fallait qu’elle développe ses pouvoirs d’immortel le plus rapidement possible pour sa survie. Il espérait simplement qu’elle n’avait pas changé d’avis…
 
Le plan de Margareta fut réduit à néant, tout comme sa fée, par la nouvelle arrivante sur la raie manta, une sorcière gardienne qui répondait au nom de Cya et qui semblait avoir des rapports avec Medusa. Roy comprit qu’elle était venue pour lui. C’était lui qui avait détruit le corps de Medusa.
Il avança d’un pas vers Cya comme pour lui faire comprendre que c’était lui le coupable, mais Miloune se mit devant lui, bloquant son avancée et empêchant Cya de l’atteindre.
Roy voyait les cheveux noirs de sa future femme flotter devant lui. Si elle restait devant lui, c’est elle qui subirait le courroux de Cya.
 
Tu ne peux pas faire ça, Miloune.
 
Et toi, tu ne peux pas te sacrifier pour rien. Tu es mon Roi, et comme chaque membre de notre pays, je dois me sacrifier pour te sauver.
 
C’est totalement stupide ce que tu dis… Cette loi est stupide... et elle n'est pas d'actualité avec moi.
 
Elle avait parlé tout doucement afin que Cya n’entende rien de leur conversation, ne voulant pas que Roy soit en danger. Mais elle était restée devant lui, ne le regardant pas.
 
Mais dans tous les cas, il vaut mieux que ce soit moi qui sois touchée, mes pouvoirs de Dragons Blancs pourront peut-être me sauver de sa morsure.
 
Mais alors que Roy était en train de bousculer doucement Miloune pour qu’elle le laisse passer, une voix se fit entendre.
 
C’est moi qui ai tué Medusa. J’ai tenté de la purifier pour la faire rentrer dans le droit chemin, mais elle a refusé alors elle ne m’a pas laissé le choix. J’ai dû la détruire.
 
A la surprise de tous, Momiji s’était levée et avait lâché Nene de son étreinte.
Elle avait dit cela car elle n’avait plus beaucoup de volonté pour vivre. Elle avait tout raté, elle avait perdu ses amis, son existence était plus que vaine maintenant. Alors si elle pouvait se rendre utile une dernière fois et sauver des personnes, il fallait qu’elle se sacrifie.
 
Momiji Sama !
 
Nene venait de se réveiller, mais elle ne pouvait pas encore se lever. En effet, sa tentative l’avait fait se rasseoir rapidement.
 
Tu ne peux pas faire ça. Arrête de mentir !
 
Arrêtez toutes de mentir. 
Je pense que vous avez compris, Cya, que c’est moi qui ai détruit Medusa. Mais je vous avoue que je la croyais vraiment morte.
Je suis un Roi, certes d’un petit Etat quand on comprend le monde qui nous entoure, mais je dois tout de même assumer mes actes.
 
Il avait réussi à écarter Miloune de son chemin, mais la jeune femme créa un bouclier autour de son futur mari.
 
Jamais je ne te laisserai te suicider, tu m’entends !
Si vous voulez sa vie, il faudra me tuer d’abord. Jamais je ne laisserais quelqu’un le toucher sans m’interposer.
 
Miloune venait de redire ce qu’Erza lui avait dit lors de leur conversation au Palais de la Reine Misthal.
Mais il ne pouvait pas être vu comme un roi faible ayant besoin de la protection d’une ancienne alliée et de sa femme.
 
Il suffit. Détruit moi ce bouclier immédiatement. Laisse-moi assumer ce que j’ai fait. Ni toi, ni Erza, ni personne d’autres n’avaient à assumer ce que j’ai fait.
 
Il avança jusqu’à Cya, la main sur la poitrine. Miloune gardait tout de même sa main en avant, prête à créer un nouveau bouclier face à la vengeance de Cya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Lun 11 Jan - 14:58

Cya observait tout ce petit monde tenter de défendre désespérément Roy. Au moins, elle admettait que cet homme avait du cran, et cela rendait sa victime plus intéressante. Shuujaku voulait également se placer entre la sorcière et Roy, mais il n'avait pas l'intention de mourir si bêtement. Rien ne garantissait que Cya l'épargnerait également en tentant de défendre l'accusé. Pourquoi fallait-il qu'ils tombent aussi tôt sur une gardienne sacrée du Nirvana ? Même Momiji tentait, à l'improvisé, de protéger Roy, mais il fallait vraiment prendre Cya pour une conne pour mentir aussi mal.

Dis moi, toi, tu mens encore plus mal qu'une gamine de six ans ! Une adulte responsable sait parfaitement que tout ne se règle pas par la "purification". Tu as quel âge, ma parole ?

Margareta désespérait légèrement, elle savait que toute cette mise en scène n'allait pas suffire pour que Cya change d'avis aussi subitement. A partir du moment ou Roy a retiré la vie de Medusa, il a signé son arrêt de mort, aussi simple que ça.

C'est inutile. Cya était réputée, à l'époque de Leonis, d'être une sorcière respectable, utilisant même la magie blanche. Mais depuis que Thanathos est survenu, on aurait dit qu'un terrible événement aurait poussé Cya à utiliser la magie noire. Elle a également totalement changé de nature, comme si tout ses sentiments, enfouis en elle, avaient été anéantis. Il ne reste plus que du vice et de la cruauté en elle.

Jolie scène d'amour et de tendresse. Mais mourir pour une autre personne est d'un gâchis. Non seulement cela n'apaisera pas mon courroux, mais en plus, en mourant, tu ruineras bêtement le potentiel qui est en toi, jeune femme. C'est avec ce principe, que l'on nomme le sacrifice, que ce monde évolue à vitesse d'escargot. Tous ces jeunes talents qui disparaissent en se sacrifiant, pensant que cela sauvera une autre vie, c'est vraiment ridicule. A part m'offrir un joli divertissement, vous autres, vous ne faites absolument pas avancer les choses. Cessez de me faire perdre mon temps !

Le sceptre de Cya était relié par un fil d'énergie à une boule de cristal noire, qu'elle agita, de sorte à ce que cette boule frappa avec violence, à la fois Miloune et Shuujaku, afin qu'ils s'écartent de Roy, et pour qu'il se retrouve seul face à son bourreau. A ce moment, la sorcière se lécha les lèvres et murmura.

C'est dommage. Vos belles tentatives de repousser l'échéance n'ont aucun effet sur moi. Je ne connais aucun sentiment, ils n'existent pas en moi... Bien, es-tu prêt pour ta sentence, mon joli ?

Cya pointa son sceptre en direction de Roy. Un faisceau noir entoura le corps du futur roi. Le procédé ne dura que quelques secondes, mais pendant ces instants, Roy pouvait sans doute vivre une souffrance absolument intense. Mais au bout du compte, quand le sort s'estompa, l'homme était toujours en vie, et semblait même intact. Cya caressa la boule de cristal rattachée à son sceptre, et poussa un mignon petit rire amusé.

Même si je n'éprouve aucune clémence envers ceux qui déciment mes charmantes petites sorcières, j'admets avoir du respect pour les hommes qui en ont une... bien belle entre les jambes, hihi. Tu dis être un roi ? Et bien, j'admets que tu as déjà le cran et le courage d'un roi, pour accepter ton jugement sans sourciller. C'est honorable. Moi, Cya, gardienne de Lanayru, je reconnais ta bravoure et ton honnêteté ! C'est pour cela... que je ne vais nullement arracher ta vie de mes mains. En revanche, je te soumets à une lourde épreuve. Seras-tu capable d'accepter jusqu'au bout le lourd poids du temps ? Hihi... Je t'ai jeté un sort qui va t'affecter jusqu'à ta mort. Dorénavant, ton corps va vieillir rapidement. Un mois réel équivaut désormais à six mois pour toi. A l'entendre, cela semble ridicule, mais je te garantis qu'il va falloir peu d'années pour que tu deviennes déjà un vieillard tout décrépi, pendant que ta femme, elle, gardera toujours sa délicieuse peau sucrée de jeune jouvencelle. J'ai également envie de vérifier ce qui te tuera le premier. Le temps... ou Azelia ? Je précise évidemment que cela n'affectera que ton corps physique. Tes Rohks n'évolueront pas plus vite, cela veut dire qu'il ne faut pas te faire d'illusions. Ta puissance n'augmentera pas plus vite, et surtout, il n'existe aucun remède contre ce sort. Je suis la seule capable de contrer ce sort. Mais encore faut-il qu'on m'oblige à changer d'avis, n'est ce pas ?

Margareta et Shuujaku, même si ils semblaient toujours aussi anxieux, étaient, en réalité, soulagé qu'au moins, Roy conserve la vie lors de cette rencontre avec l'une des gardiennes de ce monde. Après, comment faire en sorte que Cya annule très rapidement la malédiction ? Cela reste malheureusement un des trop nombreux soucis dont sont confrontés Shuujaku et le reste du groupe.

Sur ce, Margareta, pressons. Je dois retourner à Lanayru au plus vite.

Oui...

Le portail s'ouvrit, mais avant que la jeune Nirvit l'emprunte, elle devait faire une ultime déclaration aux mortels qui sont présents ici.

Vous tous, avant que je vous quitte, laissez moi vous adresser mes plus profonds remerciements. Je sais qu'au début, c'était assez difficile, et je m'excuse à toi, Roy, si j'ai paru quelque peu agressive... Mais l'immortelle que je suis à été ravie de collaborer avec vous, mortels. Même si je m'en vais, cette raie manta continuera son parcours jusque l'île de la reine. Ramenez Umi chez sa mère, il est impératif qu'elle connaisse enfin la paix aux côtés de la femme qui l'a mise au monde ! Et surtout, prenez bien soin de Scylla. Bon courage à vous tous pour la suite, et adieu.

Non sans verser une lourde larme le long de la joue gauche, là ou se situait l'oeil verdâtre de Margareta, la jeune Nirvit traversa le portail, le sourire aux lèvres. Cya ne la suivit pas tout de suite, elle avait une dernière chose à dire aux mortels.

Quand à nous, je ne vous dis pas "Adieu". On se reverra sûrement. Après tout, quand Scylla aura réveillée sa vraie nature, nous reviendrons vers elle, car nous avons besoin d'elle pour que l'Ordre des douze gardiens soit au complet. Alors effectivement, prenez bien soin d'elle, car vous ne resterez pas à ses côtés éternellement.

Cya traversa le portail qui disparut aussitôt. Shuujaku déglutit légèrement, en espérant qu'il ne recroisera pas un gardien de si tôt. Après tout, il ressentait clairement la puissance hors du commun de Cya.

Plusieurs heures plus tard, le soleil commençait à prendre une teinture orangée, signe que l'après-midi était presque achevé. Après tout, il s'était déroulé au moins quatre heures entre le début de la quête sur Manawa Kokuo et leurs départs, et là, au moins cinq heures de voyage se sont écoulés. C'est à ce moment que Scylla reprit connaissance. Elle leva le dos tout doucement, tout en caressant le dos de la raie, ne comprenant pas tout de suite ou elle se trouvait.


Oh, tu es réveillée, Scylla !

Ou sommes nous ?

Nous sommes sur la route du retour pour l'île de la reine. Cela fait cinq bonnes heures que nous avons quitté Manawa Kokuo. Nous avons réussi à vaincre Cthulhu !... Hum, tout va bien ? Tu sembles pâle.

Si cela fait plus de cinq heures que je me suis évanouie, et bien, j'ai l'impression que le rêve que je faisais était bien plus long. Je me voyais, nue, et enchaînée dans une salle sombre, avec un cercle magique dessiné sur le sol. En face de moi, il y'avait une jeune fille aux cheveux aussi flamboyants que les miens, mais dont j'étais incapable de deviner qui elle était. Elle semblait si familière, mais en même temps, si inconnue. Elle me dévisageait comme si j'étais une attraction. Et tout autour de nous, il y'avait une assemblée. Les visages étaient assombris, mais les regard s'illuminaient vers ma direction. Ma tête brûlait, transpirait. Ma main droite tremblait. Mon ventre se remuait et me serrait, comme si j'allais accoucher. Et pour finir, dans cette assemblée, j'ai cru reconnaître Azelia... et Gera...

Mais Scylla s'interrompit, car elle allait dire le "prénom qu'elle voulait oublier". Ses rêves de ce type se multipliaient depuis qu'elle possède le Glyph, comme si cette marque possédait une volonté corrompue qui tentant de prendre le contrôle de son subconscient à chacune de ses phases de sommeil. Et ces rêves étaient incroyablement réalistes. Après avoir glissé sa main sur son front, elle fixa Shuujaku, intriguée.

Mais dis moi, comment sais-tu que je m'appelle, en réalité, Scylla ?

Me... merde !

La main sur la bouche, Shuujaku venait de se rappeler que Margareta avait déconseillé le groupe de révéler à Scylla sa vraie identité. Heureusement qu'il s'arrêta au détail le moins important, c'est à dire, le prénom. Scylla se retourna vers Miloune pour la questionner.

J'imagine que tu as entendue Ancrow révéler ma véritable identité, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Lun 11 Jan - 18:49

Roy retomba vivant de l’expérience de Cya. Il avait senti les faisceaux noirs de la boule de cristal de la sorcière le transpercer de part en part, touchant ses organes vitaux. Il avait entendu Miloune hurlait face à ce sort. Lui aussi avait sans doute criait face à la douleur, mais il se retrouva vivant, un genou au sol, après cette terrible souffrance, sans réellement comprendre pourquoi il l’était toujours.
Mais Cya ne l’avait pas épargné. En effet, elle lui avait jeté un sort de vieillissement, sort dont elle semblait être spécialiste.

Miloune, qui avait été rassurée de le voir en vie après le traitement que Cya lui avait imposé, sentit son corps se tendre face à la malédiction annoncée par la gardienne. Mais elle ne pouvait rien faire maintenant. Elle avait l’impression qu’elle devait simplement se réjouir que Roy fût en vie, mais entendant la malédiction qui était sur Roy, elle sentit son cœur se briser. Ce sort ne pouvait pas exister…
 
Puis Cya amena Margareta avec elle.
 
Merci Margareta de m’avoir sauvé. De nous avoir tous sauvés. Même si cela me semble impossible, j’espère que nous nous retrouvons afin que je puisse te remercier comme il se doit. Tu es quelqu’un de bien.
 
Miloune resta sans voix face au départ de Margareta et Cya. Et c’est tout ? Cette femme les avait sauvés et elle allait être considérée comme une criminelle pour avoir enfermé un monstre à l’intérieur d’elle.
Puis elle tourna la tête vers Roy et se leva pour le rejoindre. Elle plaça fermement sa main droite sur le torse de Roy et utilisa ses pouvoirs de Dragons Blancs sur lui, mais rien n’y fit. Elle retenta à nouveau, plus longtemps, plus fort, jusqu’à croire qu’ils étaient restés comme cela des heures, sans parler, sans même se regarder. Puis au bout d’un moment, Roy lui prit la main.
 
Arrête Miloune, tu t’épuises pour rien !
 
Elle ne remarqua pas son sourire triste, et ôta sa main de la sienne pour recommencer à tenter d’enlever la malédiction de Cya sans lui adresser la parole. Elle ne le laissera pas mourir aussi bêtement.
Momiji voulut aller aider Miloune, mais Nene la retint. Personne ne pouvait rien faire contre Cya, tout le monde l’avait compris, même Miloune, mais elle ne pouvait pas se résoudre à abandonner comme cela.
 
Laissons-la. Elle sait très bien qu’elle ne peut rien contre la magie des gardiens, mais elle doit s’en rendre compte par elle-même. Elle ne se stoppera pas tant qu’elle n’aura pas puisé au fond d’elle le dernier souffle de magie guérisseuse.
 
Nene aussi aurait bien voulu aller aider Dame Miloune et Sir Roy, mais elle ne servirait à rien. Cette Cya était bien plus forte que toute leur magie réunie.
 
La seule chose qui fit stopper Miloune de sa torpeur fut le son de la voix d’Erza, signifiant qu’elle était réveillée.
 
Ne lui dis rien. Elle a déjà assez de souci comme ça.
 
Miloune lança tout de même un regard noir à Roy qu’il ne comprit pas.
 
Ravi de voir que tu es parmi nous Erza.
 
Il sourit à la Valkyrie et tenta de couper la parole à Shuujaku qui venait de l’appeler Scylla, elle sembla à tous qu’elle n’avait pas fait attention. Mais à leur grand regret, Erza n’était pas sourde.

Oui mais je n’étais pas totalement sûre qu’il t’aie appelée comme cela. Je n’ai que de très vagues souvenirs de ce qu’il s’est passé avec Ancrow. Je ne me rappelle de rien d’autre…
 
Miloune détourna ses yeux du regard de Roy. 
 
Enfin peu importe ton prénom, Er… Tu nous diras au final comment tu préfères qu’on t’appelle. L’essentiel c’est que tu sois vivante avec nous et que nous ramenions la princesse et cet homme à la Reine comme il avait été convenu.
 
Et peu importe les pertes…
 
Mais toi, depuis combien de temps tu sais que tu t’appelles ainsi ? Depuis que tu as ton Gyph ?
Et le rêve que tu as fait, tu devrais en parler au Seigneur Ignir ou à la Reine des Elfes. Peut-être qu’eux pourront te dire ce qu’il signifie.

Miloune s'agenouilla près d'Erza pour voir si elle avait encore des parties du corps cassées, mais ça n'avait pas l'air. Elle portait juste le traumatisme de se retrouver face à son passé inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   Lun 11 Jan - 21:38

Après son réveil, Scylla prit le temps de scruter les environs et le groupe, et elle constata qu'il y'avait probablement plus de pertes que de survivants. Certes, la princesse était, comme l'a précisé Roy, de retour, mais la mission ne peut être considérée comme "réussie" si de trop nombreuses pertes sont à compter. Scylla désirait en savoir plus, mais d'abord, elle devait répondre aux questions de Miloune. Elle trouvait cela suspect que Shuujaku sache la vérité, alors que Miloune, la seule témoin de la conversation entre Scylla et Ancrow, semblait ne pas être totalement sûre de ce qu'elle a entendue.

En fait, c'est l'inverse. C'est depuis que je sais que mon nom est Scylla que je possède le Glyph. La seule chose que j'ai appris aujourd'hui, c'est que je suis une descendante des Vermillion, et ça, c'est pas un scoop que je peux prendre à la légère. Cela signifie que si le Nirvana connaît mes véritables origines, mon retour prévu chez les valkyries n'est plus si garanti. Sinon, je pense mieux faire que raconter mes rêves comme une enfant aux sages de la Yokume. J'ai pris ma décision peu de temps après mon combat contre Ayako. Et... je pense que je vais retourner quelques temps chez ma soeur, sur Eternia. Je n'ai pas de raisons particulières de décider cela, c'est juste que cela me fera le plus grand bien. Je ne sais pas non plus quand est ce que je reviendrai, cela durera le temps qu'il me faudra pour... digérer toutes ces révélations et mon dernier affrontement. Et j'ai aussi besoin de m'assurer que tout va bien de son côté.

Oui, c'est tout naturel. Tu as besoin de décompresser, comme nous tous. Mais en attendant, qui va diriger ta guilde ?

J'ai l'homme qu'il me faut pour cela. Il me reste plus qu'a le contacter. Enfin bref, tout cela n'a pas d'importance. Est ce que quelqu'un peut m'expliquer clairement ce qui s'est passé pendant que j'étais évanouie ? Comment avez vous vaincu Cthulhu ? Sommes nous les seuls survivants ? Je sais que le colonel Munakata, et sa troupe, furent décimés par Ayako, ainsi que Mirajane, que je n'ai pas pu protéger...

Scylla baissa la tête à ce moment. Elle se sentait entièrement coupable du meurtre de son amie, car c'est sa faiblesse qui l'a tuée.

Mais pour ce qui est d'Ayane et de... hum... mince... j'ai un trou de mémoire. Comment se nomme t'elle, la chasseuse de démons qui nous accompagnait... ?

C'est Rachel.

Oui voilà, Ayane et Rachel. Pourquoi elles ne sont pas présentes, ici, à nos côtés ? Enfin, il m'a semblé avoir vu Seto sur la plage pendant la bataille contre Cthulhu.

Si nous avons réussi à anéantir Cthulhu, c'était grâce à une aide extérieure. La jeune femme qui avait scellé ce monstre en Umi, est venue nous prêter main forte. Sans elle, je doute fort que nous serions revenus vivants de Manawa Kokuo. Je n'ai jamais bataillé contre une créature aussi imposante et résistante que ce Cthulhu. Quoiqu'il en soit, nous sommes en vie, mais au prix d'un lourd sacrifice de sa part. Cette brave femme nous as laissé cette gigantesque raie manta pour que nous puissions nous enfuir au plus vite.

Hum, dommage que je ne l'ai pas aperçue. J'aurai tellement aimé la rencontrer pour la remercier.

Pour ce qui est de Seto, je suis en regret de t'informer qu'il est retourné chez Azelia. Il était venu seulement pour nous prêter main forte, semblant ne pas approuver l'invocation de ce monstre sous-marin, mais ses plans semblent inchangés. Il s'est donc enfui, emportant Ayako, toujours vivante, avec lui.

Ayako a survécu ?

Oui, et je n'ai pas le sentiment qu'elle ait changé d'opinion nous concernant.

Je suis désolée, j'ai décidé de lui laisser la vie sauve, pour mes propres raisons, et aussi, parce que j'ai eu quelques instants ce sentiment, ou plutôt cet espoir, qu'elle pouvait être sauvée de ses tourments qui nourrissent sa folie meurtrière, tout comme Seto. Peut-être aies-je eu tort ? J'ai réellement agi sous l'instinct au final, car le temps pressait.

Ne te justifie pas. J'avoue que moi-même, je ne sais plus quoi penser de ces deux "cas à part". Mais le temps nous donnera, sans doute, quelques réponses. En espérant que nous saurons agir convenablement, et avant que le ciel nous tombe sur la tête. Enfin, pour ce qui est d'Ayane et Rachel...

Un lourd silence de mort pesait avant que Shuujaku, les bras croisés et fixant les océans, ne se décida à poursuivre.

J'avoue avoir patienté jusque tout le monde reprenne conscience pour aborder ce sujet, histoire de ne pas qu'on ait à avouer une quelconque tragédie plusieurs fois de suite. Mais maintenant, j'aimerai bien savoir. Ou est Ayane ?

Mais Shuujaku fixa les horizons et vit une île au loin, ou il pouvait légèrement reconnaître les mêmes tours qui constituaient le palais royal de ce pays.

Enfin, je pense qu'on remettra cette conversation a plus tard. Regardez derrière vous. Nous sommes arrivés.

Oui, le palais de la reine Mishtal.

Cependant, Umi et cet homme ne semblent toujours pas s'être remis de cette mésaventure. Nous ne risquons pas de rassurer la reine au premier coup d'oeil.

Je pense que la reine saura quoi faire pour eux. J'ai constaté hier soir, en prenant mon bain, que l'eau qui ruisselle le long de cette île semble féerique et apporte multiples bienfaits aux corps et à l'esprit. Il est connu que ce pays est spécialisé pour son eau vertueuse. Reste à espérer que cela sera suffisant.

La raie accosta tranquillement sur l'île, laissant donc le groupe rejoindre le château au plus vite. Shuujaku tenait l'homme qui était également sous le contrôle de Cthulhu, et Scylla prit sur son dos son amie royale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le dos d'une raie manta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le dos d'une raie manta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bestiaire
» Sur le dos d'une raie manta
» Histoire de raie publique
» Pu d'arabe sur YSHL :( ? Ps : Mastazep , broute ma raie
» Démanta / Mantine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Manawa Kokuö-
Sauter vers: