La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une révélation dimensionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Une révélation dimensionnelle   Mar 5 Jan - 1:18

Quelques jours avaient passé, depuis la dernière discussion entre Asuna et Chrom, à Élyséa. Comme convenu entre eux, il était temps que le prince fasse son entrée au conseil. Pour ce faire, la reine a organisé une réunion du conseil, qui a justement lieu aujourd'hui. Tandis que la ville de Celestia est au calme, bercée par le soleil du zénith - indiquant le milieu de la journée – les membres du conseil, eux, sont dans le temple éternel. Tous ont répondu présents à la convocation de leur reine. C'est donc ainsi qu'on retrouve autour de la table du conseil le général des forestiers elfes, Jaina. À sa gauche se trouve le général des chevaliers célestes, Aldoris. En face, on peut observer Vereesa, commandant des armées Nephilim, ainsi que Milla, juste à droite. Cependant, les membres pouvaient remarquer qu'il manquait Kasumi et Emiko. Mais, la chose la plus intrigante pour l'instant, était surtout de savoir qui pouvait bien être cet homme, assis autour de la table ? Il s'agissait bien évidemment de Chrom, mais la reine n'étant pas encore arrivée, le mystère reste entier, sur l'identité de la personne trônant sur un siège rajouté exprès pour ce dernier. Cela soulevait quelques questionnements entre les généraux, à l'instar du seigneur des dragons Neltharion qui comme à son habitude, restait debout, bras croisés, dans un coin de la salle. Ce dernier étant de mèche avec Chrom depuis le début, il n'éprouve donc aucune surprise à sa présence, Asuna lui ayant déjà parlé de ce qu'elle comptait faire. Mais la plus intriguée autour de la table était sûrement Milla, qui fixait sans s'en empêcher cet homme, qui lui retournait quelques fois le regard. Elle était sûre qu'elle le connaissait, mais impossible de retrouver sa mémoire ou autre... Mais l'ayant vu dans un de ses « rêves » il était clair qu'elle le connaissait. L'impossibilité de se rappeler quoi que ce soit et d'être aussi inutile frustre au plus haut point Milla, qui depuis quelques mois maintenant s'isole de plus en plus, à passer son temps à tenter de trouver des réponses. Bien qu'Asuna et Milla soient toujours aussi proches - même si elles ont conjointement décidé de se contenter d'être amies - cela ne change pas que la reine est occupée, et que l'ancienne gardienne ne veut pas la déranger pour rien.

Finalement, après plusieurs minutes d'attente, Asuna pénétra dans la pièce. Immédiatement, la salle se leva, tandis que la reine était à présent au bout de table, toujours debout, face à ses conseillers. Une fois les avoir salués à son tour, ses derniers reprirent place assise, sauf la reine, qui elle restait debout afin de prendre la parole. Avant cela, elle ne put s'empêcher d'observer Chrom, avec qui elle n'avait pas fait que discuter la dernière fois, mais quelque chose de plus... pénétrant. Elle remarquait également que ce dernier l'observait avec des yeux rêveurs, montrant clairement qu'il avait passé un moment merveilleux. Néanmoins, par un mouvement furtif de la tête, la reine fit comprendre au prince de vite arrêter les yeux doux, pour éviter que cette histoire s'ébruite, et que certains se posent des questions autour de la table. Enfin, après une grande inspiration - vu ce qu'elle s'apprête à expliquer aujourd'hui, elle en a besoin - elle s'adressa à son conseil.


- Bien, pour commencer, je vous remercie d'avoir tous répondu présents à cette convocation. Je vais donc sans plus tarder, commencer à vous expliquer le pourquoi vous êtes tous ici aujourd'hui...

- Excusez-moi, ma reine, mais il manque les conseillères Emiko et Kasumi, on commence sans elles ?

- Emiko a disparu depuis des mois, et la conseillère Kasumi estime visiblement que répondre à une convocation du conseil ne la concerne pas.. Je vais donc me passer de ses services et m'occuper de son cas plus tard... En attendant, je n'ai pas de temps à perdre avec ces gamineries.

- Bien, ma reine.

- Bon, tout d'abord, avant que je poursuive, j'aimerais vous avertir que ce que je vais dévoiler aujourd'hui, ainsi que ce que vous allez entendre, risque fort de vous perdre, ou d'inonder de questions vos esprits. C'est pourquoi, je vais tout faire pour être le plus clair possible dans mes explications, aussi, je vous prierais donc de bien écouter tout ce qui va se dire dans cette salle, et de n'en rater aucune seconde.

Après son avertissement, Asuna marqua une pause, afin d'attendre une éventuelle intervention, ou question d'un des membres présents dans la salle. Mais visiblement, tous avaient compris et firent mine que tout était très clair. Évidemment, depuis quelque temps, Asuna était crainte par le conseil. Cela était simplement dû à son changement soudain, depuis l'événement « Alleria ». Son éloignement, sa solitude, ainsi que son air bien plus sombre que d'original effraient logiquement quelque peu un conseil déjà de base, impressionner par le fait que cette femme soit déjà une valkyrie, en plus d'être un archange. Après tout, personne ici ne sait rien d'Asuna... Le simple fait qu'elle soit un archange suffit pour ne pas remettre en cause son statut et sa place sur Éternia, mais cela amène forcément de la crainte en contrepartie. Le mystère planant autour des archanges et des valkyries étant entier, il est donc logique que le doute subsiste dans le cœur des ignorants. Du coup, Asuna sait très bien que peu de conseillers oseront lui répondre ou encore l'interrompre aujourd'hui, bien plus que d'habitude. Alors, elle n'attendit pas plus longtemps, et reprit la parole de sa voix toujours aussi calme.

- Commençons par la raison principale de cette réunion. Vous avez certainement dû noter la présence d'un invité aujourd'hui, assis à cette même table, et cela doit soulever des questions légitimes dans vos esprits. Mais avant de vous présenter cette personne, il est de mon devoir de vous raconter la vérité, et ce à quoi nous sommes réellement confrontés.

La salle était silencieuse, mais on pouvait lire une certaine anxiété sur le visage de quelques conseillers. D'autres cependant, comme Milla, ou encore le général des forestiers Jaina, arboraient un visage curieux, se demandant ce que la reine va dévoiler. Le fait qu'elle cite une « réelle » menace est en soi effrayant, étant donné que depuis quelques mois, tous les efforts sont concentrés sur la recherche d'une certaine « Kira », présentée déjà comme étant la plus grande menace actuelle pour la création, lors du dernier conseil. Alors, imaginer qu'il y a peut-être plus grave, ou pire, est quelque peu angoissant. Heureusement, la réponse allait vite être donnée par l'archange qui enchaîna sans plus attendre.

- Pour commencer, sachez que Kira n'est pas notre seule ennemie. On a une autre menace qui est à prendre en compte. Cette dernière est représentée par les : esprits. Cela ne vous dit certainement rien, et c'est normal, je vais donc vous expliquer de ce dont je parle. Les esprits donc, sont des êtres divins existant depuis bien avant la création même des choses. Je ne sais pas réellement leurs rôles dans notre monde, mais ils ont visiblement le pouvoir de façonner et de créer la vie. La tour de l'éternité, ainsi que l'arbre des âmes ne sont qu'un exemple de ce qu'ils nous ont laissé. Et, au vu de ces deux artefacts, il est clair qu'ils ont minimum le pouvoir de manipuler le destin, et d'interférer dans ce dernier. De ce fait, ils sont à l'origine de nous autres, les archanges. J'ignore cependant pourquoi nous avons été créés, mais cela est bel et bien l’œuvre des esprits. Je ne peux pas non plus expliquer pourquoi aucun souvenir d'eux n'est à retenir dans la création, mais j'ai dans l'idée que c'est eux-mêmes qui ont fait en sorte de se faire oublier.

L'explication d'Asuna en laissa plus d'un bouche bée. Une telle révélation était quand même assez compliquée à avaler. Après tout, la reine vient de décrire ni plus ni moins que les « dieux » qui ont indirectement tout façonné, la tour étant la source principale de la vie et de l'énergie. C'est donc légèrement perturbant, et au vu de la tête de certains, il est clair que si ce n'était pas un archange qui avait raconté cela, personne n'y aurait cru. Mais c'était bien vrai, vu de la bouche de qui ça sortait, ce qui était encore plus inquiétant, du coup, vu que cette même personne les a désignés comme « ennemi »... Cependant, du côté de Milla, aucune surprise n'était à noter, bien qu'amnésique, elle connaît bien sûr l'existence des esprits, ayant été liée avec l'un d'eux pendant un moment. Et le fait qu'ils soient visiblement des ennemis semble presque une évidence à ses yeux, surtout après avoir pu observer Emiko de très près...

- J'en viens donc à présent au fait. Il y a plus d'une année solaire, avant même de prendre le trône, j'ai appris de la bouche de cet homme que nous étions menacés. Ses révélations, ainsi que le risque encouru par la création, m'ont donc poussé à prendre le pouvoir sur Éternia. Nous avons estimé qu'un archange au pouvoir ne pouvait être qu'un avantage pour le royaume et son peuple. Et visiblement, cela fonctionne à merveille, jamais Éternia ne c'est autant investi, depuis la disparition du dernier souverain, qui n'était autre que Tyrael. Cependant, pour des raisons de sécurité, j'ai intentionnellement caché cela à vous autres, ainsi qu'au peuple. La vérité est que nous ne pouvions faire confiance à personne tant qu'Emiko était sur Éternia. Car, oui, cette personne était  un de ces « esprits ». J'ignore depuis quand il était infiltré ici, mais ses intentions étaient clairement mauvaises. Si Emiko a disparu, c'est tout simplement, car elle a dû se rendre compte que je la soupçonnais. Le problème, c'est qu'Emiko n'est visiblement qu'un esprit parmi tant d'autres... La véritable menace que ma révélée cet homme à ma droite, ne serait autre que Maxwell, le seigneur des esprits.

De vives exclamations, ainsi que quelques murmures résonnèrent dans la salle suite à cette révélation. Déjà sur le fait qu'Emiko soit un « esprit » étonnèrent la plupart, mais le fait que le seigneur des esprits en personne soit l'ennemi de la création, ça faisait froid dans le dos. À peine avoir appris l'existence de ces esprits, voilà que le seigneur de ces derniers devient déjà un danger. Le simple fait de penser à cette éventualité suffit à faire baisser la tête de quelques membres du conseil. Et cela est visiblement une pensée commune, étant donné que plusieurs bougeaient nerveusement sur leur chaise. Bien sûr, Asuna se doutait qu'avaler tout cela ne serait pas facile, même elle, à l'époque a mis du temps à réaliser ce que lui avait révélé Chrom. Ce n'est donc pas étonnant que cette annonce perturbe quelque peu les membres ici présents. Mais malgré l'effet de surprise, certains regards se fixèrent évidemment sur Milla, qui portait le nom de « Maxwell ». Cette dernière réalisa très vite qu'elle n'était pas ciblée du regard pour rien, même si au fond d'elle, elle ignore totalement ce que tout ça veut dire. Est-elle liée aux esprits à un stade bien plus avancé que ce qu'elle pensait ? Pourquoi son vrai nom semble être celui du seigneur des esprits ? Tant de questions dont elle ne trouvera une fois de plus pas les réponses dans l'immédiat...


- Bon, sur ce, maintenant que vous connaissez les détails de ce qui menace réellement la création, il est temps que je laisse cet homme se présenter, ainsi que de nous dévoiler certaines vérités... Mais avant, je tenais à dire que la confiance que j'accorde à cette personne n'est pas aléatoire et irréfléchie. Cependant, tout ce que vous devez savoir est qu'il est de connivence avec le seigneur Neltharion ici présent. Il est donc inutile de préciser que ce seul point suffit déjà pour que je lui fasse confiance. Voilà, je préférai me justifier, avant qu'on me demande par la suite le pourquoi je fais confiance à cet homme. Sur ce, je lui laisse à présent la parole.

Après ces derniers mots, Asuna prit enfin place sur le siège qui lui était destiné, donnant le relais à Chrom, qui dans le même temps, se leva à son tour. Une fois debout, il fixa rapidement les personnes entourant la table. Au bout de quelques secondes, il mit les mains derrière le dos, et prit la parole dans l'intention de se présenter.

- Bien, pour commencer, sachez que c'est un plaisir d'être parmi vous aujourd'hui. La reine Asuna ici présente ayant déjà parlé du pourquoi de ma présence ici, je vais donc sans plus attendre me présenter. Je me nomme Chrom Aegwynn, je...

Tandis que Chrom venait de se présenter et continuait de parler, il fut stoppé par un soulèvement de diverses voix venant des membres présents dans la salle. Les réactions étaient évidemment prévisibles, et ni Chrom, ni Asuna ne sont surpris par l'étonnement général.

- Chrom ? Le prince d'Éternia ?
- L'héritier de Tyrael ?
- Qu'est-ce que ça veut dire, il n'est pas censé être mort ?
- On parle bien d'un Aegwynn là ?

Les questionnements de chacun résonnèrent dans la salle, tandis que le silence peinait à se manifester. D'aucuns s'attendaient à cela, et la réaction était légitime pour peu que l'on connaisse l'histoire concernant les Aegwynn. Seule Milla, restait silencieuse et observait encore plus attentivement le prince, à présent qu'elle connaissait son nom. Bien sûr, cela était surtout dû au fait que maintenant que son nom résonnait dans sa tête, elle se souvenait parfaitement de la silhouette visible dans son rêve et de son nom : Chrom. Maintenant, il lui restait à découvrir d'où elle le connaît...

- Hum..

Le silence ne revenant pas, Asuna décida d'intervenir en le demandant elle-même, d'un vif geste de la main. Ce qui cette fois le fit apparaître presque instantanément. Une fois ce dernier obtenu, Chrom pouvait enfin continuer sur sa lancée.

- Merci, reine Asuna... Bon, comme j'allais le dire avant d'être coupé, c'est plus compliqué que cela, en vérité. C'est pourquoi, avant de poursuivre, j'aimerais vous demander à tous d'ouvrir votre esprit, et de ne pas me couper, avant que je finisse. Ce que je vais expliquer et raconter va certainement vous paraître incroyable, voire impossible, mais c'est à vous d'y croire ou non. Bien sûr, cela s'adresse également à vous, reine Asuna. Pour dire à quel point cela est délicat, je ne sais même pas par où commencer... Mais bref, quand faut y aller...

Chrom observa rapidement les membres du conseil avant de poursuivre, dans le but de déceler certaines expressions qui peuvent en dire long sur l'état d'esprit de certains. C'est donc après son petit tour d'horizon qu'il prit une grande inspiration, puis commença son explication.

- En vérité, je ne suis pas vraiment le prince Chrom... Enfin si, mais en fait non...

Asuna, ainsi que tout le conseil restèrent dubitatifs devant les paroles de cette personne. Sur le coup, la seule réaction d'Asuna fut de regarder le prince en levant un sourcil d'un air étonné, tout en se demandant s'il avait toute sa tête. Du côté conseillé, ça échangeait entre eux quelques discrètes paroles à propos des mots de cet homme. Ce qui revenait le plus était surtout les mots « blague » et « quoi ». Il était donc clair qu'à l'heure actuelle, le prince avait plutôt intérêt à s'expliquer, s'il ne voulait pas passer pour un fou plus longtemps.

- Pour faire court, je suis bien Chrom, mais pas celui que vous avez connu. Moi, je suis originaire d'une autre dimension...

Après ces mots, il ne fallut pas longtemps pour qu'une réaction globale éclate dans la salle. Une réaction cette fois partagée entre plusieurs émotions. La surprise pour commencer, pour ensuite enchaîner sur l'incompréhension. Tout cela amenant par la suite à croire ou non à ces paroles.

- Dimension ? C'est quoi cette histoire ?
- Cela est une blague ?
- Je n'ai jamais entendu parler d'une telle chose...

Voyant les réactions et l'agitation s'accentuer, la reine intervint soudainement - mais toujours calme - dans l'intention de calmer l'assemblée.

- Continuez, prince Chrom. Dites-nous ce qu'il y a à dire, et nous en discuterons après écoute. D'ici là, ne vous arrêtez plus, et expliquez tout d'une traite. Quant à vous autres, merci de garder le silence et de ne plus intervenir sans que je n'en donne le droit.

Les paroles de la reine installèrent un silence immédiat, laissant à Chrom la possibilité d'enfin tout raconter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Une révélation dimensionnelle   Dim 14 Fév - 9:49

Le silence obtenu, il était temps pour Chrom d'expliquer toute cette histoire fort étrange. Bien que tous aient à présent une oreille attentive, les expressions étaient toutes les mêmes : intriguées, suspicieuses, inquiètes. Seules Asuna et Milla restaient plutôt neutres dans leurs réactions. Une n'étant pas étonnée par l'incroyable en tant qu'archange, et l'autre ayant directement connu les esprits pendant un certain temps. Cependant, ce n'était pas le cas des conseillers qui eux n'ont pour la plupart connus que l'époque après-guerre. L'actuel conseil étant assez jeune, faute de mieux, la reine n'a eu d'autres choix que de faire avec les actuels dirigeants de leur territoire. La plus jeune étant la reine des elfes d'Élyséa, qui ne dépasse pas les cinq siècles. Malheureusement, le destin ne lui a pas laissé le choix de prendre le trône, l'ancienne matriarche ayant disparu mystérieusement, ce fut donc la princesse, qui dû succéder. Et bien qu'elle soit apte et compétente dans sa tâche, son inexpérience de la guerre et des conflits lui font cruellement défaut lors des assemblées avec d'autres dirigeants. Ce qui explique entre autres pourquoi Élyséa est devenu si touristique depuis son règne. Beaucoup profitent de sa jeunesse et passivité pour s'approprier des terres par exemple, appartenant anciennement aux elfes. C'est d'ailleurs depuis le commandement de l'archange Asuna que les dirigeants et généraux ont tous été assemblés sous une même bannière : la sienne. Mais même si la reine a réussi cet exploit, cette fragile et jeune alliance n'est clairement pas prête pour collaborer en parfaite harmonie. Asuna le sait très bien que les miracles n'existent pas, et que cette faiblesse, Kira ou les esprits doivent sûrement s'en servir... La preuve en est par la montée au pouvoir d'une reine incapable et illégitime, ainsi qu'un esprit ayant réussi à s'infiltrer et manipuler le conseil très facilement.
 
Cependant, aujourd'hui ils allaient tous devoir faire un effort, car il est clair qu'une guerre est sur le point de commencer dans la création, et qu'il faudra être prêt. C'est pour cela, que même légèrement inquiète des réactions, Asuna se dit que les aveux du prince, aujourd'hui, ne peut finalement pas faire de mal, et mettre aux pieds du mur ces jeunes conseillers. Ce qui va surtout lui donner un aperçu de « qui » dans le conseil va avancer dans le sens voulu, ou ceux qu'elle va devoir remplacer inévitablement, avant qu'ils ne causent des ennuis...


- Bien, comme je l'ai cité précédemment avant d'être coupé, je ne suis donc pas le Chrom de vos livres d'histoire. Pour éclaircir tout cela, je vais de ce pas vous expliquer les fondamentaux à connaître sur le monde dans lequel vous vivez, et dont vous ignorer le plus important. Pour réussir un tel exploit, je vais donc débuter par le commencement, tout simplement. Je vous conseille donc de bien écouter, car j'aimerais éviter de devoir me répéter...

Avant poursuite du récit, le prince laissa quelques secondes de silence, afin d'obtenir l'attention de tous les conseillers. Ce n'est qu'une fois les derniers chuchotements dissipés, que ce dernier prit une légère inspiration afin de commencer son histoire.

- Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est qu'à la genèse de toute chose il y a ce qu'on appelle le « crystarium ». Cet artefact est à l'origine de l'existence même des choses, dont la vie, la magie, la création, les esprits... Bref, inutile d'insister sur ce détail, vous aurez compris l'essentiel. Maintenant, avant l'existence de ce qu'on nomme la « création », existait le royaume des esprits. Ce lieu a été la première création du crystarium, ainsi que les esprits peuplant cet endroit. Après cela fut façonné notre monde, la création. Mais à cette époque, cette dernière n'était peuplée que d'êtres primitifs et dépourvus de sens. Cependant, la curiosité des esprits sur cet endroit vide de sens intriguait au plus haut point ces derniers. Surtout parce que toutes les âmes qui mouraient sur ce lieu se dirigeaient dans les limbes spirituels. Bien des millénaires plus tard, les esprits découvrirent enfin pourquoi tant d'âmes arrivaient de la création. C'était dû à d'autres dimensions créées par le crystarium. Mais cela n'était pas aléatoire, toutes ces « dimensions » n'étaient que des versions alternatives du destin. Les dimensions que je cite, donc, ne sont que des passés de ce que nous avons vécu. Néanmoins, cela était un souci de taille, et demandait un trop gros travail pour gérer toutes les dimensions et les âmes miroirs qui venaient chambouler le destin original. Le conseil des esprits devait trouver une solution, pour empêcher le crystarium de continuer de créer à l'aveugle. Finalement, ils découvrirent que certains esprits étaient capables de manipuler directement l'artefact de la création. C'est ainsi que fût nommé par le conseil le premier esprit de la création, plus connu sous le nom d'Origin. Le premier esprit élu à cette tache était un membre du conseil des esprits, répondant au nom de Drevas. Il est inutile de préciser que le rang d'Origin est ce qu'il y a de plus haut dans le royaume et la hiérarchie des esprits et de toute chose. Il représente depuis son existence la volonté du crystarium, ainsi que d'être reconnu comme le plus sage, mais aussi le puissant de tous les esprits.

Maintenant que le crystarium était contrôlé, la première action de Drevas, sous les ordres du conseil, fut de sceller les dimensions adjacentes à la dimension primaire. Une fois ceci fait, cette dimension fut nommée : la primo-dimension. Celle où le destin prend naissance et la seule qui est importante dans l'existence. Cependant, la création de son côté n'évoluait pas vraiment, les êtres peuplant cette dernière étaient toujours aussi vides et primitifs. Les esprits décidèrent donc, grâce au contrôle du crystarium, de donner à cet endroit l'énergie de l'Eldrit. C'est donc après avoir déversé ce dernier dans notre monde que la création fut baignée par la magie, les éléments, et tout ce qu'on connaît aujourd'hui. Dès lors, il ne fallut que quelques millénaires pour que la création évolue de façon drastique. D'êtres primitifs, nous étions passés à êtres enfin dotés d'intelligence, d'objectifs, pour finalement devenir ce que nous sommes. Mais, donner l'intelligence et la connaissance à des êtres pourvus de libre arbitre, non gérer par un ordre, n'a pas tardé à déclencher ce que l'on s'est faire de mieux : la guerre. Voyant leur erreur, et la dégénérescence s'accentuer sur la création, le conseil des esprits pourvu Drevas de s'occuper de cet endroit et d'utiliser le crystarium pour régler ce problème. C'est ainsi que furent créés les premiers êtres façonnés par les esprits à poser le pied sur la création : les dragons. Néanmoins, les premiers dragons n'avaient pas la même mission qu'actuellement, leur objectif était de représenter l'ordre par la crainte. Puissant, féroce, imposant, il ne fallut pas longtemps pour que le calme revienne sur la création. Mais pour mener sa mission à bien, Drevas avec l'accord du conseil, décida de poser lui-même le pied sur cette création, en matérialisant un corps capable d'y vivre. De ce fait, il serait capable de façonner directement de cet endroit, et d'agir bien plus rapidement et convenablement, en connaissant les subtilités de la vie sur cette zone. Malheureusement, cette action fut le début de la fin pour Drevas...

- La fin... ? s'exclama sans le vouloir un des conseillers qui semblaient comme tous les autres, passionné par l'histoire.

- Oui, il y a quelque chose que les esprits ignoraient à propos du crystarium, et de la création. Cette chose, en somme logique actuellement, est simplement que ce qui a le pouvoir de créer a le pouvoir de détruire. En gros, le crystarium génère de l'Eldrit « pur » pour façonner, mais possède aussi de l'Eldrit « sombre ». Cette énergie négative n'avait jamais été découverte... Tout simplement, car le crystarium avait façonné la création comme poubelle de l'Eldrit sombre. Pour faire court, c'était l'endroit où ce dernier avait banni sa propre énergie négative. Ce qui explique pourquoi cet endroit n'avait pas pour ambition d'évoluer et que le crystarium l'avait créée. Mais, le mal était fait, les esprits avaient déjà fait évoluer cet endroit, et c'est donc ainsi que Drevas fut hautement contaminé par cette énergie. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'aussi puissants soient-ils, les esprits sont faits d'énergie pure, donc très vulnérable à la corruption. Après découverte de cette énergie, cette dernière fut en grande partie nettoyée par les esprits, ainsi que Drevas qui n'avait pas encore sombré. Ce n'est qu'après qu'il restait que peu d'Eldrit sombre sur la création, et que le calme était revenu, que le pauvre esprit commença à perdre la tête. Il se livra à des expériences sur les êtres peuplant la création, sur les dragons, et commença à utiliser le crystarium à des fins négatives. Voyant la chute d'Origin, le conseil n'eut d'autres choix que de bannir Drevas, et de nommer un autre esprit. Cette fois, ce fut un des gardiens de Drevas, qui prit logiquement le pouvoir, et donc le rôle d'Origin le second. Ce dernier répondait au nom d'Elwin, et sa première mission était de mettre un terme aux agissements de son ancien maître.

Dès son rang acquis, il décida directement de descendre sur la création pour l'étudier de lui-même, afin de trouver un moyen de défaire les atrocités perpétuées par Drevas, qui s'était renommé depuis Gul'dan. Ce n'est qu'après plusieurs siècles, qu'Elwin façonna la deuxième race entièrement créée par les esprits : les valkyries. Mais le nouvel Origin, ayant étudié la création et les erreurs passées des esprits, décida de créer des êtres à l'image de la création, censée représenter l'ordre, mais la sécurité. De ce fait, les valkyries furent dotées de l'intelligence des êtres de la création, et de la férocité des dragons. Plus puissante, plus intelligente, cette nouvelle race décima les dragons - dorénavant au service de l'ancien Origin - sans aucun souci et forcèrent Gul'dan à battre en retraite et s'exiler, le tuer n'ayant pas été possible. Mais, qui dit être pourvu d'intelligence et de libre arbitre, dit ambition. Et ce n'est pas une surprise en disant qu'Elwin perdit très vite le contrôle des valkyries qui se détournèrent de leur mission et déclenchèrent une guerre entre elles, impliquant la création dans le même temps. Créés pour représenter la grâce, la beauté, la protection, les valkyries d'Origin devinrent de véritables êtres méprisés et craints. Bien qu’écœuré par cette décision, Elwin n'eut d'autres choix que d'exterminer toutes les valkyries de la création sur ordre du conseil. Pour ce faire, il demanda à la première valkyrie qui avait vu le jour, et la seule qui était toujours restée fidèle à ses principes, ainsi que la plus puissante, de s'occuper de cette mission infecte. C'est donc après avoir exterminé sa propre race et sa mission accomplie, qu'Elwin ne put se résigner à supprimer sa plus grande réussite. Il désobéit donc au conseil, en laissant la vie à cette valkyrie, mais à condition qu'elle s'exile loin de la lumière...


Chrom marqua une pause après ce long récit, histoire de laisser le temps à l'assemblée de sortir de sa concentration. Une fois que la plupart des conseillers étaient curieux de savoir pourquoi le prince s'arrêtait, ce dernier reprit la parole comme s'il attendait quelque chose.

- Malheureusement, Gul'dan revint à la charge après la disparition des valkyries. Et malgré qu'Elwin avait mis en place l'ordre des archanges, le premier Origin déchu était revenu bien plus corrompu et puissant. Mais il libéra cette fois sur la création quelque chose qu'il avait façonné et caché il y a longtemps, avant d'être banni : les titans. Créés par la folie, les titans sont d'une puissance infinie et représentent à eux seuls la folie de Gul'dan, et le pouvoir de l'Eldrit sombre. Incapable de lutter contre de telles choses, la création sombra dans un chaos inévitable et cruel. Très vite, l'endroit devint un véritable enfer. Le feu et le sang étant tout ce qui restait de la vie sur la création. Voyant les archanges incapables de tenir la création en état, et Elwin échouez dans sa mission de protéger cet endroit. Le conseil des esprits se réunit et décida de la seule solution qui restait pour sauver la création... Mais cette solution était vue comme interdite, et pour cause, elle demandait de modifier le destin originel des choses, mais aussi demander un sacrifice énorme pour réussir ce rituel. Il s'agissait tout simplement de « changer » la primo-dimension actuelle. Cette action demandait un niveau d'énergie totalement démentiel pour être réalisée. Mais se sentant coupable des événements et de la chute de la création, le conseil décida que c'était de leur devoir, de pallier ce problème. C'est donc après avoir trouvé une dimension toute jeune, là où une nouvelle genèse pourrait débuter, que le rituel s'effectua. Cela nécessita le sacrifice du conseil tout entier pour réussir, seul Elwin, qui était encore Origin, avait été épargné et chargé de prendre le relais ainsi que de veiller à ce que la nouvelle primo-dimension ne connaisse pas un destin similaire à l'originale. Et c'est ainsi que la dimension dans laquelle on se trouve à l'heure actuelle est la fameuse primo-dimension. L'ancienne ayant été condamnée et scellée, enfermant dans le même temps Gul'dan et ses créations. Mais cela eut aussi pour effet de sceller le destin de ceux qui continuaient le combat. Privé du soutien des archanges, d'Elwin et des esprits, c'était la fin pour tous ceux qui restaient dans cette dimension... Et il est donc inutile de dire que je viens de cette fameuse « dimension ». Ce qui fait donc de moi, vous l'aurez compris, le Chrom original.

Une fois le récit visiblement terminé, le silence était encore bien présent. Nulle agitation, nulle messe basse, seulement des expressions d'incompréhension et d'étonnement. Chacun se posant mille et une questions. Ce n'est que l'intervention de Chrom, qui permit au silence de prendre du repos.

- Bien, je vais maintenant vous expliquer ce que je fais ici, et comment je sais autant de choses. C'est tout simple, tandis que je continuais le combat dans ma dimension, un être vint me trouver. Cet être était l'archange Tyrael, qui me raconta que j'eus été supprimé dans cette primo-dimension actuelle, et qui me demanda si j'accepterais de prendre la place de mon « moi » d'ici. Évidemment, dans ma dimension, nous ne sommes pas étrangers aux esprits et aux légendes du passé. Tyrael me raconta donc l'essentiel que je vous raconte aujourd'hui, et qu'il existe un moyen pour qu'un être d'une dimension adjacente puisse prendre place dans la primo-dimension. Ce moyen demande cependant plusieurs prérequis. Le premier, est qu'il faut que le destin de notre « nous » de la primo, soit inactif, donc mort, vous l'aurez compris. Le deuxième est d'avoir quelque chose qui nous relie à notre double d'ici. Un artefact appartenant à celui que nous voulons remplacer, pour que son destin s'accorde avec le nôtre...

Chrom leva la main droite, puis fit signe à l'assemblée d'observer la bague d'une magnifique brillance qu'il portait au doigt.

- Dans mon cas, cette bague appartenait au Chrom de votre monde, elle m'a été donnée par Tyrael lorsque j'ai accepté de prendre la place de mon défunt moi. Elle est donc l'artefact qui me permet d'être relié à la primo-dimension. Évidemment, elle n'est pas liée à moi, je peux l'enlever, ça ne me ferait pas disparaître hein, pour cela il faudrait que cette bague soit détruite, et un tel artefact est indestructible, ayant été relié à partir de « deux » dimensions. D'ailleurs, il y a une autre personne dans cette pièce qui possède la même bague que moi, au cas où vous ne croiriez pas mon histoire, vous avez une autre preuve...

Le prince dirigea son regard vers Milla, qui avait évidemment compris qu'il parlait de la bague qu'elle avait elle aussi au même doigt. Cela choqua l'assemblée tout entière qui cette fois ne restait plus dans le silence et qui fit place à de nouveaux chuchotements. Les regards balayant un temps le prince, un autre temps Milla. Asuna elle-même était trop intriguée, pour faire taire le conseil et ramener le silence. Ce n'est que lorsque Chrom reprit la parole de nouveau, que la salle retrouva son calme, comme si à présent, les paroles du prince étaient toutes bues sans modération.

- Bref, pour conclure sur « qui » je suis et pourquoi je suis là, bien la raison est simple. Tyrael m'a dit quelque chose de réaliste, et qui est la triste fatalité des choses.. Il m'a dit que bien que les erreurs du passé n'aient pas été répétées, le destin ne peut PAS être modifié. Que quoi qu'on fasse, un destin déjà écrit se produira. Certes, on peut modifier l'envergure de ce destin, mais pas empêcher qu'il se produise dans d'autres circonstances. On est maître que de notre destin « actuel », pas celui qui a déjà été écrit... Et vu que votre dimension n'est pas l'original, son destin était donc déjà écrit. Elwin a réussi à éviter les désastres de l'ancienne dimension, mais n'a pu éviter les guerres et autres joyeusetés. Cependant, actuellement vous n'êtes plus dans ce « destin » écrit depuis plusieurs millénaires. Cette primo a enfin rattrapé l'ancienne, et donc, possède un destin neutre. C'est pour cela que Tyrael m'a confié la mission de protéger cet endroit et de veiller à ce qu'il ne finisse pas comme ma dimension. Quant au « pourquoi » moi, la réponse est simple également. Déjà, ici, je suis le fils de ce même Tyrael, de ce fait, mon moi d'ici était tout indiqué pour prendre le flambeau. Mais la raison pour laquelle il m'a choisi moi, c'est parce que le Chrom d'ici, a été tué... parce que je représentais un danger pour ceux qui sont actuellement nos ennemis. Car oui, le mal qui a frappé ma dimension est à présent dans celle-ci, et pour pallier les imprévus, ils ont donc supprimé une figure d'espoir de l'ancienne dimension.

- Que voulez-vous dire, si je puis me permettre ? s'exclama un des conseillers.

- Là d'où je viens, je suis le leader de la résistance. Le seul qui continuait le combat face aux titans et Gul'dan, malgré que tout était perdu. De ce fait, j'étais donc un symbole d'espoir pour une humanité livré à elle-même. Et malgré ma naissance tardive, j'ai réussi à mettre plusieurs fois les armées de Gul'dan en échec. Ce qui a encore plus donné l'envie à ceux qui restaient de continuer le combat.

- Donc, sauf votre respect, vous avez... abandonné votre rôle et peuple à son destin en acceptant de venir chez nous, non ? Ce n'est pas un peu... lâche ? Sans vouloir vous juger...

Les paroles du conseiller étaient assez crues, et Asuna était sur le point d'intervenir, histoire de rappeler à l'ordre cette attitude pour le moins inquisitrice qu'elle ne supportait pas. Mais le prince reprit la parole avant qu'elle n'eut le temps d'intervenir.

- Oui, vous avez raison, j'ai abandonné ma dimension et tous ceux qui croyaient en moi, général. Mais cela, vous l'auriez tous fait, à ma place, croyez-moi. Vous voulez que je vous dise ce qui fait la différence, entre moi et vous ? Moi, je suis née dans le sang et la souffrance, je n'ai connu qu'un ciel rougeoyant, reflet de nos pertes incalculable. Je n'ai grandi que dans le sang de mes pères, j'ai été formé au combat dès l'âge où j'étais en mesure de porter une arme. Je suis née dans un monde où notre seul but est de tuer pour survivre. Chaque jour qui passe, je me réveillais en me disant combien de vie j'allais devoir prendre aujourd'hui pour continuer à vivre jusqu'au lendemain. Alors oui, lorsque Tyrael m'a proposé de rejoindre un monde où les trois soleils brillent encore, et où la lumière remplace les flammes. Je n'ai pas réfléchi longtemps, en effet. Je sais pertinemment ce dont je suis coupable, mais cela ne m'empêche pas de dormir, soyez rassuré...

Les paroles de Chrom déclenchèrent un malaise soudain dans la salle, comme si un vent glacial venait de souffler. Aucun ici, n'a connu cela, et personne ne pouvait nier qu'il aurait certainement fait pareil, si le choix lui avait été donné. Pour mettre un terme à ce malaise, Asuna posa une question au prince, sur une chose qui l'intriguait.

- Sinon prince Chrom, vous avez dit que ces dimensions alternatives sont « scellées », dans ce cas, comment des êtres comme Tyrael on put se déplacer dans votre dimension ?

- Ho, c'est simple reine Asuna, les esprits, ainsi que leurs créations sont des êtres « intemporels ». Pour faire court, un être intemporel est unique et n'existe pas dans d'autres dimensions. C'est pour cela que Gul'dan n'existe pas ici. Le royaume des esprits, par exemple, est unique, il n'y a pas d'autre monde des esprits comme les dimensions alternatives de la création.

- Je comprends... donc les valkyries sont intemporelles ?

- Les toutes premières, oui, tout comme les premiers dragons. Mais depuis le changement de dimension, Elwin a refaçonné les valkyries et les dragons de manière revisitée. Pour le cas des dragons, ils ont été dotés d'une forme humanoïde pour correspondre à leur nouvelle mission qui était de « garder » la création. Quant aux valkyries, elles ont été revues en termes de puissance. Les premières valkyries étaient d'une puissance démesurée. Elwin les a de nouveaux créés par la suite ici, mais tout en pouvant les « contrôler » au cas où ça déraperait. Et pour éviter tout abus, les nouveaux dragons et valkyries furent privés de leur intemporalité. Les seuls êtres à l'heure actuelle étant intemporels sont les esprits, et les archanges. Donc, reine Asuna, vous êtes intemporel, par exemple.

- Je vois... Merci d'avoir éclairé ce point...

- Bref, je finirais par dire que je suis ici dans le seul et unique but d'empêcher que cette dimension connaisse un destin similaire à la mienne. C'est pour cela que j'ai besoin du premier dragon à avoir été créé sur la nouvelle primo-dimension, ainsi que du dernier archange encore existant, vous, Asuna. Mais notre ennemi est bien plus coriace que n'importe lequel, et c'est pourquoi je vous raconte tout cela aujourd'hui. Nous n'avons pas le temps à perdre en affrontement interne inutile. Le temps est aux rassemblements et à la prise de conscience... Voilà, ce sera tout. Évidemment, je n'oblige personne à croire mon récit, vous faites ce que vous voulez, cela m'importe peu.

Suite à ces mots, Chrom souffla légèrement de soulagement, après avoir enfin terminé son récit. Ensuite, il reprit place sur le siège qui lui avait été attribué, laissant stipuler qu'il ne répondrait pas aux questions. Il avait dit ce qu'il avait à dire, et ne semblait pas prêt à en dévoiler davantage ou rentrer dans les détails. C'est donc la reine, qui prit le relais, en se levant à son tour pour reprendre la parole.

- Bien, je vous remercie prince Chrom, pour votre explication. J'imagine qu'il reste des tas de questions qu'on voudrait tous poser, mais ce n'est pas le moment, ni le lieu pour cela. Je vous ai simplement demandé de vous présenter et expliquer un peu tout cela, et c'est ce que vous avez fait. De ce fait, je vais donc mettre sous peu un terme à cette réunion... Mais avant cela, je vais revenir sur votre dernier point en ce qui concerne la croyance de votre histoire et les quelques présents autour de cette table qui restent dans la suspicion. À vous autres, qui êtes donc dans le déni de ce que vous venez d'entendre, vous n'êtes que de pathétiques lâches. Des lâches, car la seule raison pour ne pas croire à cette histoire est le refus de la réalité. Vous refusez d'accepter cette réalité, car elle vous fait peur, et je n'ai nul besoin de pleutre qui se refuse à la réalité dans mon conseil et mon royaume. Vous avez bien assez de preuves qui viennent appuyer ce récit, en commençant par moi, un archange, ce prince, ainsi que le seigneur des dragons aux fonds de la pièce, et enfin la conseillère Milla. Donc, je vais demander au général de Célestia Aldoris, ainsi qu'au commandant de Néphilia de se lever.

Une fois les deux généraux lever, la reine ne dénia même pas les regarder, comme pour montrer une certaine hostilité et déception, et se contenta de reprendre la parole d'une voix cette fois ferme et décisive.

- Bon, j'ai donc le plaisir d'annoncer que vous êtes banni du conseil. Évidemment, la conseillère Kasumi est également renvoyée.

- Mais... ma reine je..

- Silence, ex-général Aldoris. Surtout, ne venez pas prétendre avoir un quelconque argument pour me faire changer d'avis. J'ai eu le temps d'observer mon conseil ces derniers mois, vos actions, vos décisions. J'ai été peu présente, mais j'ai mon dernier œil valide bien posé sur vous tous. Et la réunion d'aujourd'hui ne fait que confirmer ceux dont j'allais me séparer. Donc, général Aldoris, je n'ai pas besoin d'un lâche qui se refuse à la réalité dans mes rangs, et encore moins d'un profiteur qui tire parti de la naïveté d'une jeune reine pour lui voler des terres.

- Qu..

- Vous pensiez que je l'ignorais que vous avez profité de la reine des elfes ici présente pour lui faire signer des actes qu'elle ne comprenait pas encore ? Je suis consciente que je ne pouvais pas assembler tous les conseillers sous une même bannière aussi facilement, et effacer certaines rancunes entre territoires. Cependant, la situation exige qu'on fasse tous des efforts, et je préfère avoir une reine naïve, qu'un pleutre profiteur comme vous à ma table. Cela en va de même pour vous général Vereesa, j'ai découvert certaines choses vous concernant qui sont consternantes, et j'imagine que vous savez de quoi je parle... De ce fait, profitez bien de votre retraite, et disparaissez de ma vue tous les deux...

- Bien... Votre Majesté..
- … À vos ordres..

Les deux concernés ne mirent pas longtemps à quitter la salle, ils étaient au fond d'eux conscients qu'ils le méritaient. La reine avait été froide et crue, mais c'était une nécessité.

- Bien, pour les autres, la réunion est terminée, vous pouvez disposer et retourner à vos occupations. Réfléchissez donc à tout cela en attendant que nous passions à l'action prochainement. Je vous contacterais le moment venu. D'ici là, portez-vous bien et ne me décevez pas...

Suite aux dernières paroles de la reine, la réunion était donc terminée. Tous se levèrent, afin de rejoindre leurs territoires et occupations.

- Chrom, vous restez ici, j'ai deux ou trois questions à vous poser. Toi aussi Milla, tu restes.

- Bien.
- Pas de soucis.

Maintenant qu'il ne restait que Chrom et Milla dans la salle, l'ancienne gardienne se demandait bien ce qu'Asuna avait en tête. Elle allait sans doute le savoir sous peu, bien qu'au fond d'elle, une petite idée de ce dont Asuna va parler lui traversait l'esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une révélation dimensionnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La délation peut elle être une bonne chose...
» Contre la délation
» La grande révélation
» La Faille Dimensionnelle
» pollution atmosphérique et allergie des enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Légendia :: Éternia :: Célestia :: Temple éternel-
Sauter vers: