La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rivalité symbolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Une rivalité symbolique   Ven 23 Oct - 18:20

Azelia sortit du temple d'Hera en compagnie de deux autres gardiens, Alucard et Cya. Au sein de l'organisation, ces deux gardiens étaient les seuls que la reine lunaire considérait comme des amis proches. Le premier, qui est à moitié humain et à moitié vampire, a grandi aux côtés d'Azelia. La seconde est une sorcière qui a souvent été soutenue par la reine lunaire, et en retour, pour lui montrer sa gratitude, Cya lui offrit quelques apprenties sorcières sous son aile pour qu'elles servent Azelia dans ses projets, notamment la sorcière Medusa.

Le trio effectua une promenade sur les plaines d'Honoria, long terrain verdoyant qui se trouve au centre du Nirvana, loin des citoyens et leurs éternelles louanges devant la simple présence des grands gardiens. Les seules créatures qu'ils pouvaient croiser étaient des pégases, faucons et autres animaux qui symbolisent la majesté aux yeux des humains basiques. Le ciel orangé offrait le plus vivifiant des couchers de soleil que l'on retrouve rarement sur des bas-continents comme la Yokume, et faisait oublier au trio qu'ils marchaient sur un continent céleste. La marche fut interrompu lorsque Azelia vit un arbre remplis de fruits d'une couleur azure. La forme faisait légèrement penser à une poire mais la teinte, ainsi que la consistance, représentaient ce qui différaient de la poire.


C'est ici, c'est un arbre à Ivieva ! Cela fait une éternité que je n'ai plus croqué dans ces "fruits des anges" ! Venez !

Cya remarquait très bien qu'Azelia avait les yeux qui scintillaient devant cet arbre, et ne comprenait pas pourquoi soudainement, cette femme assez obscure et froide, se transforma en une petite gamine enchantée devant un simple arbre.

Pourquoi Azelia semble si métamorphosé devant cet arbre, alors qu'il y'a dix minutes, elle transpirait encore la rage suite au conseil ?

Hahaha, des souvenirs heureux qu'elle partageait en ma compagnie. Vous ne pouvez peut être pas comprendre, car vous n'avez jamais vraiment vécu sur ces terres, dame Cya.

Je ne pourrai réellement vous le confirmer, Sir Alucard. Je vous rappelle que j'ai perdu la moitié de mes souvenirs, il y'a quelques temps, et évidemment, ce sont mes souvenirs les plus heureux qui se sont envolés. Il ne reste plus qu'amertume et tentations vengeresses qui habitent mon âme.

Je suis sur qu'un jour, nous retrouverons ce qui vous as quitté. Allons, posons nous avec Azelia. On prendra le temps de converser avec elle après avoir mangé.

Les trois amis se posèrent au bord de l'arbre, comme si ils étaient ici, sur ces terres sacrées, seulement pour la détente, alors que de base, leurs présences au sein du Nirvana étaient de base, simplement pour cette réunion qui s'était très rapidement clôturé. Voilà pourquoi les trois gardiens voulurent en profiter pour passer du bon temps. Cya, avec sa magie, fit léviter trois "Ivieva" pour que le trio puisse en déguster un chacun. Azelia croqua dans son fruit avec passion, et ses yeux étaient toujours aussi pétillants. Cya prit le temps d'observer Azelia et Alucard manger leurs fruits tout en observant le soleil rougir avec ardeur.

Il n'y a rien de mieux que ce fruit divin. Il n'est pas trop sucré, ni trop acidulé. Il est à la fois croquant et fondant, et offre une sensation de béatitude que je n'ai plus ressentie depuis des lustres.

J'ai du mal à me faire à l'idée que deux vampires à côté de moi sont en train de chavirer en mangeant un simple fruit Nirvit, alors que de base, les vampires sont connus pour aimer le sang par dessus tout. Remarque, je n'aurai aussi jamais pensé pouvoir me promener avec vous en plein jour.

Si Azelia et moi, nous nous sommes débarrassés de tous les inconvénients de notre race natale, c'est grâce à ce que vous tenez entre les mains. Ce fruit nous as permis de vivre ici, aux côtés des Nirvits. Bref, le jus qui regorge ce fruit légendaire est un peu comme l'équivalent du sang des Nirvits. Un sang immunisé contre les pires malédictions, offrant un corps supérieur aux races mortelles.

Et moi qui croyais que c'était le sang d'Orochi qui était responsable de tout. Je réalise que j'ai encore beaucoup à en apprendre sur vous.

Cya croqua enfin dans le fruit, alors qu'elle se tâtait jusqu'à présent. Elle trouva le fruit absolument exquis, mais ses yeux cachés par son masque qui se trouvait en haut de son visage ne pouvaient refléter le bonheur qu'elle ressentait en le mangeant.

Bon, je pense qu'il est néanmoins temps de parler sérieusement, Azelia. Je ne sais si c'est la pression que vous endurez à cause de votre projet, et que vous arrivez bientôt au but après des centenaires de travail, mais vous devez garder la tête froide comme vous l'avez toujours fait. Thanathos ne vous fera pas de cadeau jusque là. J'ai du mal à saisir pourquoi êtes vous furieuse rien qu'en voyant cette Tengu possèder le Glyph de Diana. Je comprends votre fureur à son égard, il a tué l'homme que vous avez longuement aimé, mais vous devez rester maîtresse de vos émotions encore quelques temps. A quoi bon ressentir de la rage pour un simple Glyph si en retour, vous allez obtenir le pouvoir suprême des Dragons Blancs en retour ?

Parce que ce Glyph de Diana, comme vous le dites... N'est pas qu'un Glyph à mes yeux, ou un pouvoir divin. Il est un symbole précieux. Je me suis battue jusqu'au bout pour être tatouée par cette marque, aux côtés d'une autre personne chère à mes yeux. La seule femme qui m'a, à mon opinion, surpassée, Leona Vermillion. Nous avions fait une promesse toutes les deux, de devenir gardiennes ensemble, main dans la main, et nous y sommes parvenues. Mais le destin a choisi que nous soyons rivales et ennemies. Et même si Leona est morte actuellement, c'est elle qui a gagnée notre combat au final. La perte de mon Glyph est tout naturel, au fond, puisque sa disparition représente la rupture de notre amitié. Mais sans elle, sans son soutien et son envie de m'aider, je ne me serai jamais hissé là ou j'en suis actuellement ! Alors voir les symboles de notre détermination et de notre rivalité passée, entre les mains d'une Tengu sortie de nulle part, c'est quelque chose que je ne peux accepter. Pourtant, j'ai appris avec le temps à faire preuve de patience, de tolérance, mais ça, c'est un affront que je ne peux subir. J'en suis désolée si je vous ai inquiété, au passage. Mais j'essayerai de suivre vos conseils avisés, Sir Alucard.

Mais alors, si vous en faites tout une histoire que votre Glyph se retrouve entre les mains d'une autre, pourquoi n'avez vous pas réagi de la même façon quand Aidan a hérité du Glyph de Leona ?

Parce qu'Aidan est l'honorable fils du roi, et que même si il est un jeune blanc-bec légèrement insolent, il n'est pas fourbe comme son père. Je m'en doutais qu'un jour ou l'autre, il hériterait du titre de gardien. Mais là, c'est une Tengu sortie de nulle part qui possède ce symbole, alors que j'étais censée le récupérer si je parvenais à rendre vie à Manawyddan.

Sortie de nulle part... Hum... Ca reste Miyama, la première reine Tengu, une illustre femme mystique comparée à cette gamine aux cheveux mauves qui se croit tout permis en ce moment. Qui aurait cru qu'elle était toujours en vie et qu'on la reverrait parmi les gardiens suprêmes ?

Peu importe de qui il s'agit, je m'en contrefiche. Cela ne change rien au fait que Thanathos s'est bien joué de moi. Tout comme mes parents se sont amusés à se moquer de moi...

Azelia regardait la paume de sa main qui était gantée, cette même paume qui cachait une autre marque qu'Azelia n'avait jamais désirée.

... et j'en ai assez qu'on se moque de moi !

Dans un sens, c'est exactement ce que vous avez enseigné à vos sous-fifres. Les forts font ce qu'ils veulent des faibles.

Et cela signifie justement cette cruelle réalité, je suis encore trop faible. Je dois donc impérativement être plus forte, car si Thanathos s'est joué de moi concernant le Glyph, il pourrait très bien se jouer de moi pour une autre chose !

Alucard avait très bien compris qu'Azelia faisait référence à une autre personne qui comptait à ses yeux, et dont la vie était entre ses mains et celle du roi des Nirvits. Il décida de poser sa main sur celle d'Azelia et de lui adresser un sourire rassurant qu'elle reconnaissait depuis des siècles et des siècles.

Soyez patiente, comme vous l'a enseigné Leonis. Jouissez de la vie comme vous l'avez toujours fait et ne vous préoccupez de telles futilités. C'est un symbole important, j'en conviens, qui est passé entre les mains d'une inconnue, mais vous devez faire abstraction du passé. Votre défaut principal est toujours le même, vous pensez trop à ce qui vous as hanté. Il a fallu quand même quelques siècles pour que vous apprenez à nouveau à aimer, par exemple. Pensez au présent, et à votre futur qui sera radieux si vous atteignez votre objectif.

Alucard...

En réalité, sous votre air sournois et mesquin se cache une femme qui sait ressentir de l'amour. Je vous connaissais vraiment pas très bien jusqu'à maintenant.

Et vous, dame Cya, n'avez vous jamais été contaminé par cette délicieuse maladie que l'on nomme l'amour ?

Touché ! Oui, j'aime un homme en particulier ! BREF, arrêtons nous là, on dirait des adolescentes qui se partagent au bord d'un arbre leurs petits jardins secrets. Ce qui m'a le plus perturbée pendant cette réunion, c'est le fait que le maître espère réellement que cette Scylla, la fille de Leonis, se joigne aux Bloodrain. Et avez vous noté qu'il l'a nommé par le nom de sa mère, Kresnik, au lieu de l'appeler "Scylla Vermillion" ? Thanathos détesterait la lignée Vermillion à ce point ?

Surement. Mais cette Scylla ignore encore son destin en tant que gardienne. Elle n'y coupera pas. Et je ne pense pas qu'elle soit en mesure de défaire Thanathos.

Ce n'est pas lui qui emmènera Scylla sous son aile, mais moi... Pour la simple raison que je suis la seule dans ce monde qui connaisse certaines vérités pleines de valeurs. Et que Scylla a absolument besoin. J'obtiens toujours ce que je veux de toute manière, ma fureur d'avant me l'avait fait oublier. Que je suis sotte, héhé...

Azelia fit glisser ses épaules le long du tronc d'arbre, comme si elle allait s'allonger, puis tendit son fruit vers l'avant et le fixa avec un sourire passionné et avec des yeux à moitié clos.

J'ai hâte de te rencontrer à nouveau, jeune Scylla. Afin que je puisse tenir la promesse que j'ai fais à ton père. D'ailleurs, je viens de me rappeler d'un détail qui à son importance... Jusqu'à présent, aucun de mes alliés n'étaient en mesure de lutter contre Scylla. Même le plus puissant de mes hommes, Seto Yagami, n'a pas réussi à la vaincre, ce qui est tout naturel, même privée de ses pouvoirs de valkyrie ou de Nirvits, elle en demeure pas moins une guerrière qui a une expérience de plus de mille ans dans le domaine. Personne ne peut la vaincre sur la Yokume, sauf que soudainement, je suis prise par un léger doute.

Que voulez vous dire ?

L'une de mes alliées préférées est devenue officiellement la première humaine à avoir dompté à 100% la puissance infernale du sang d'Orochi, ce qui signifie...

Alors que Cya et Alucard semblaient sous le choc en entendant qu'une simple humaine serait parvenue à dompter la terrifiante puissance d'Orochi, Azelia invoqua par magie un miroir de glace écarlate, puis commença à faire glisser son doigt dessus, en traçant plusieurs lignes horizontales, verticales, et diagonales.

... que je suis peut-être bel et bien parvenue à créer une guerrière plus puissante que Seto et aussi que la Scylla actuelle. Mon talent me surprendra toujours.

Comment pouvez vous en être aussi persuadée ?

Tout simplement parce que Necros est un monde supérieur à Atrium sur tous les points. Et donc, même si ni Scylla, ni ma tendre alliée ne sont en mesure d'éveiller totalement la force cachée de leurs âmes et qui proviennent de leurs sang venant d'un autre monde, cela ne change pas que j'ai bien peur qu'elle puisse dépasser Scylla sur tous les points actuellement. Alors je dois donc prendre des mesures immédiatement et la mettre au courant de la situation et de mes plans les plus importants. Après tout, cette fille... est un peu comme mon enfant, hihi...

Maintenant qu'Azelia avait fini de glisser son doigt sur le miroir, une image se dessina sur ce miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rivalité symbolique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rivalité symbolique
» - | Terminé | -- | - Jalousie & Rivalité - | -
» Rivalités
» La symbolique
» La symbolique de la pomme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Le Nirvana-
Sauter vers: