La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sanctuaire du dieu des océans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Le sanctuaire du dieu des océans   Lun 7 Sep - 22:58

Le groupe composé d'Erza, Roy, Miloune, Ayane et Nene arrivèrent quand à eux devant le fameux sanctuaire qui servait de lieu de culte envers Chtulhu. Erza était persuadée que le groupe était sur la bonne voie, car devant les portes de ce temple sacré, elle activa tous ses sens et ressentit de très nombreuses présences dotés d'énergies élevés. Elle ne reconnut pas celle de la princesse Umi, mais à partir du moment ou des êtres humains circulaient dans ce sanctuaire, il y'avait toujours possibilité de trouver quelque chose d'intéressant.

Commençons nos recherches dans ce temple. C'est probablement le fameux sanctuaire dont nous as parlé le colonel Munakata.

Et pourquoi on devrait commencer par cet endroit en question et depuis quand c'est toi qui décides ?

Je ne décide rien, je me fie à mon instinct. Tu ne ressens pas l'énergie de plusieurs hommes à l'intérieur de ce temple ? Si ce sont nos ennemis, c'est soit ils protègent quelque chose, ou dans le cas échéant, on pourra sans doute tenter d'obtenir des informations supplémentaires. Bien sur, je ne force personne à me suivre.

Tu as oubliée ce qu'a dit Shuujaku ? Nous sommes en plein repaire ennemi. Je reconnais ces présences, ce sont des types de l'araignée noire. Et ils grouillent surement de partout sur cette île, donc cela ne signifie pas forcément que la princesse se trouve ici ! Je n'ai guère envie de perdre mon temps à dégommer des ennemis pour rien !

Cependant, il ne faut pas non plus oublier que le temps nous manque en vue des projets de nos ennemis, donc nous ne devons pas nous permettre de trop hésiter. Mais tu marques un point, il faudrait éviter un maximum les combats, cela nous ralentirait et surtout, amenuiserait nos forces, et nous devons être au taquet si nous tombons sur Ayako. Enfin, je ne pense pas que nous allons éviter les affrontements éternellement.

Peu importe le nombre d'adversaires que j'affronterai, je ne perdrai pas contre Ayako, ni contre personne !

Ayane prit les devants et avança devant tout le reste du groupe pour pénétrer dans le temple, malgré qu'il y'a quelques secondes, elle semblait contre l'idée de suivre Erza. Cette dernière fixa avec un léger sourire en direction des trois autres membres du groupe, puis haussa les épaules.

[ Thème du sanctuaire: https://www.youtube.com/watch?v=0qAvtuEtfQU ]

Erza pensait qu'elle allait trouver un temple inondé et ruiné par le temps, mais il se trouve que le temple était très bien entretenue, même si effectivement, les étages inférieures étaient submergés comme l'avait indiqué le colonel Munakata.

Spoiler:
 

Erza vit d'ailleurs dans un de ces bassins plusieurs créatures étranges que la défunte Rachel eut la malchance de croiser: Des Octobrains, sauf que ces derniers étaient bien plus petits que celui qui emporta la chasseuse dans le repaire d'Ayako.

Quelles sont ces choses suspectes qui nagent dans ce grand bassin... Des pieuvres, des meduses ? Cela n'a pas l'air bien commode dans tous les cas. On ferait mieux de traverser ce pont qui nous mènera à ces chambres en face de nous.

Erza et les autres empruntèrent donc ce pont qui était malheureusement piégé. Plusieurs parchemins explosifs étaient accrochés sous le pont et s'activent lorsque quiconque pose le pied au milieu du pont. Ce qui résulta donc à une explosion qui détruisit cette voie et le groupe tomba donc dans le bassin infesté d'Octobrain.

Merde !

Un violent combat démarra alors dans le bassin. Erza dégaina son épée puis trancha les monstres un par un. Elle n'eut pas besoin de s'équiper de son armure aquatique et c'est tant mieux car chaque changement de tenue de combat consommait de la magie. Elle remarqua également qu'elle pouvait bel et bien respirer sous l'eau grâce aux pilules militaires qu'avaient distribués le colonel. Au final, vu l'efficacité de ces médicaments, le fait qu'Erza ne put déguster une pilule à la fraise n'était qu'un détail sans importance. Quoiqu'il en soit, Erza se débrouilla sans problème. Ayane quand à elle, trancha vivement plusieurs monstres mais elle fut malgré tout touchée par une tentacule d'Octobrain et sentit un fort électrochoc parcourir son corps. En d'autres termes, les tentacules de ces monstres étaient électrifiés.

Après avoir terrassé tous les monstres, le groupe pouvait remonter à la surface, du moins, en théorie, car en dessous des pieds des combattants, se trouvent plusieurs tunnels descendants. Erza et les autres ne pouvaient le voir, mais chaque tunnel possède une porte doté d'un mécanisme d'ouverture, contrôlé par ceux qui dirigent ce repaire. Les portes s'ouvrirent automatiquement, et donc, l'eau retenue fut emportée, provoquant un courant qui tira le groupe vers les profondeurs, sans qu'ils puissent avoir le temps de remonter à la surface. Au final, Erza fut donc aspirée dans un de ces tunnels avec Miloune et Nene. En revanche, Roy et Ayane, plu éloignés, furent emportés par un autre courant. Le groupe était déjà divisé en deux alors que la mission venait à peine de commencer. La valkyrie tomba avec l'eau dans une salle d'un étage inférieur, qui atterrit dans un autre bassin qui se remplissait de plus en plus. Cette fois, elle pouvait remonter à la surface. Mais tout d'abord, elle devait retrouver la trace sous l'eau de ses deux alliées qui tombèrent au même endroit qu'elle. Elle profita donc de sa capacité à parler sous l'eau grâce aux pilules pour émettre un appel.


MILOUNE ! NENE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Mer 9 Sep - 7:23

Après les réflexions qu'Ayane venait de faire, et le fait qu’elle se soit contredite en deux phrases, le groupe la suivie tout de même, sachant qu’ils faisaient plus confiance à Erza.
Miloune n’avait jamais réellement apprécié la kunoichi, pas à cause de sa réflexion lors de son combat après Jubia, mais parce que, malgré ses excuses, elle n’avait pas apprécié la façon dont elle avait parlé de Seto. De plus, cette fille pensait avoir eu la vie la plus dure de tout l’univers, et cela Miloune avait dû mal à l’accepter. Elle était d’accord pour dire qu’en effet Ayane n’avait pas eu une vie facile, qu’elle avait dû se battre pour arriver là où elle en était actuellement, mais malheureusement elle n’était pas la seule. Malgré tout, Roy semblait l’apprécier, alors elle taisait sa rancune. Mais Miloune sentait qu’Erza était amusée du comportement de la Reine Tengu, enfin elle semblait préférer le prendre avec humour plutôt que de s’enquiquiner avec ce genre de propos.
Mais Miloune ne pouvait que donner également raison à Ayane sur le fait que les combats les ralentiraient d’une part, et d’une autre part, ils enlèveraient l’effet de surprise.
Nene également semblait de plus en plus déçue d’avoir voulu suivre son idole. Elle savait qu’Ayane était froide, mais elle ne devait pas faire la fière, surtout devant Erza. Et puis là, elle agissait comme une personne trop gâtée et capricieuse. 
 
Ils rentrèrent dans un temple. Miloune ne put s’empêcher de pousser un soupir extasié. Elle voyait également que le temple était inondé sous leurs pieds, alors dans le doute et se rappelant des mots de Shuujaku, elle mangea la pilule à la cerise.
Elle resta en retrait du groupe pour regarder les inscriptions sur les murs. Cela semblait raconter l’histoire de Cthulhu et de la famille d’Umi, ce dont la Reine lui avait parlé. Cependant son attention fut détournée par d’autres symboles qu’elle ne connaissait pas. Elle s’en approcha pour les regarder de plus près, mais elle fut interrompue pour Roy qui se joignit à elle.
 
Ça te plait tout ça !
 
Elle n’eut pas besoin de répondre, ses yeux brillants suffisaient.
Ça lui manquait également ces recherches, mais elle ne dit rien à Roy de peur qu’il s’en veuille à nouveau de l’avoir enlevée à sa vie dorée.
 
Tu te rappelles lorsque tu as été plus heureuse quand je t’ai offerte une pioche plutôt que des fleurs pour ton anniversaire.
 
Oui, mais j’en avais plus besoin, j’avais cassé la mienne.
 
Roy sourit devant la phrase de sa compagne et devant ses yeux ambrés brillants. Ils suivirent le groupe sur le pont.
 
Comment tu te sens ? Tes nausées sont passées ?
 
Oui je vais mieux. Je me sens même remplie d’une plus grande puissance que d’habitude, malgré la remarque de Shuujaku qui prouve que je ne connais pas encore mes pouvoirs de Dragon Blanc.
 
Il allait lui répondre qu’il était content qu’elle aille mieux, mais le pont s’effondra, les faisant tomber dans le bassin infesté d’Octobrains. Le couple, dans sa chute, se lâcha la main.
 
Roy dégaina son épée, et tout comme Erza, il trancha les monstres qui se présentaient à lui. Il fut vraiment ravi de voir que les pilules du Colonel fonctionnaient vraiment, lui qui n’aimait pas l’eau. Miloune elle envoya des faisceaux lumineux sur les créatures.
Nene fut touchée au bras droit par l’une des créatures mais il se produisit quelque chose d’anodin. En effet, la jeune fille, plutôt qu’être électrocutée par le courant, absorba le pouvoir du monstre par son bras touché. Cela la surprise, mais elle préféra ne pas renvoyer l’électricité dans l’eau pour ne pas se blesser elle, ainsi que ses camarades.
 
Une fois les monstres décimés, Miloune nagea pour rejoindre Roy, qui venait de ranger son épée. Elle tendit la main pour attraper celle de Roy mais le courant les sépara, les projetant même de toute part de la salle sous-marine.
 
Miloune se retrouva avec Nene et Erza, entraînées par le même courant qu’elles. Elles atterrirent dans un bassin dans lequel elles pouvaient enfin remonter à la surface.
Elle entendit Erza appeler son prénom et nagea jusqu’à la jeune femme pour lui montrer que tout allait bien. Nene fit de même, son bras toujours rempli d’électricité.
Miloune fit un signe aux deux personnes pour montrer son souhait de remonter à la surface.
Une fois à l’air libre, Miloune ne put s’empêcher de dire.
 
Je déteste ce genre de temple !
 
Puis elle regarda autour d’elle, elle ne vit qu’Erza et Nene. Elle avait bien vu qu’elle avait été séparée de Roy, mais elle avait osé espérer que le courant avait par la suite fait suivre Roy à ses côtés.
 
Où est Roy ?
 
Ses yeux étaient remplis de panique.
 
Calmez-vous Lady Miloune, j’ai vu Sir Roy et Ayane se faire emporter comme nous par un courant mais à l’opposé.
 
Il faut tout de même trouver un moyen de les rejoindre.
 
Miloune ferma les yeux et tenta de retrouver l’aura de Roy. Le souci était qu’il y avait beaucoup trop d’auras aux alentours et qu’elle n’arrivait pas à trouver celle de Roy.
Elle ouvrit alors des yeux bleus rempli de désespoir.
 
Je n’y arrive pas…
 
Elle avait un regard désolé pour les deux personnes qui se retrouvaient en face d’elle.
 
Ne vous inquiétez pas, nous allons les retrouver, et puis votre futur époux est en sécurité avec Ayane.
 
Malgré la rancœur qu’elle avait pour Ayane, elle s’avoua au fond d’elle-même qu’elle était rassurée de savoir Roy avec la kunoichi, mais il avait tout de même une crainte envers elle qu’elle soit seul avec son homme qui persistait.
Mais son attention fut détournée par le bras de Nene.

Nene, qu'est ce que tu as au bras ?

La jeune fille tenta alors de cacher son bras derrière son dos, mais c'était peine perdue.

Je ne sais pas vraiment. C'est lorsque l'une de ses créature m'a touchée que ça s'est passé. C'est la première fois que ça me fait ça.

Nene semblait gênée de la situation, car elle était incapable de savoir ce qui se passait à l'intérieur même de son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Jeu 10 Sep - 22:37

Erza s'y attendait, mais Miloune semblait prise de panique par la disparition de Roy, mais Erza avait, tout comme Nene, apparemment, aperçu Roy être emporté de l'autre côté du premier bassin. Par ailleurs, la valkyrie avait des capacités de repérage suffisamment élevées pour ressentir que Roy est toujours en vie avec Ayane, néanmoins, leurs auras étaient trop éloignés pour qu'elle puisse réellement estimer la voie à suivre pour les retrouver. Tout comme Nene, Erza se ressentit le besoin de rassurer Miloune car si l'inquiétude et l'anxiété prenait le dessus sur n'importe qui dans le groupe, l'opération de sauvetage pourrait se solder à un échec.

Oui, rassure toi. Je ressens son aura et celui d'Ayane, et ils vont bien pour l'instant. Ce n'est pas la peine de trop s'en faire à ce sujet. Bien qu'Ayane ait un caractère bien particulier qui lui soit propre, elle est fiable en combat. De plus, elle et Roy ont déjà bossé ensemble par le passé. Je ne me fais aucun souci pour ce duo en question. Par contre, n'oublions pas notre objectif et ne nous laissons pas déstabilisé par cette séparation inattendue. Il est clair que le chemin vers Jub... Je veux dire, Umi, sera périlleux car truffé de piège, mais nous ne devons pas faire machine arrière. Nous sommes là maintenant, en plein cœur de la base ennemie. Restez concentrées jusqu'au bout toutes les deux. Et surtout, réduisez la diffusion de l'énergie en vous tant que vous ne combattez pas. Si il y'a des ninjas aux sens suffisamment développés, on se fera avoir.

De ce fait, Erza changea de tenue pour s'équiper de sa tenue "Hakama", qui était au fond sa tenue préféré pour être légère, confortable et surtout, ne dégageait quasiment aucune particule de magie. Et puis, de toute manière, si d'autres occasions comme celle-ci à devoir nager sous l'eau se présentent, il faut mieux être équipé bien plus légèrement. Erza n'avait pour finir, pas vraiment remarqué que Nene cachait son bras, car c'était à l'instant ou la valkyrie avait recherché par ses sens la présence des deux compagnons disparus que Miloune et la Kunoichi en parlèrent.

Erza mena la marche dans cette grande salle vide et éclairé par des torches de couleurs azurs. Elle ne ressentait aucune présence ennemie pendant un bon moment et vit au bout du tunnel plusieurs portes en bois. C'est en s'approchant de ces portes qu'elle ressentit les premières présences ennemies. D'ailleurs, Erza entendit un léger chahut masculin derrière cette porte, et posa son oreille gauche contre cette porte, tout en faisant signe du doigt devant la bouche de ne pas dire le moindre mot. La valkyrie tentait donc d'entendre les paroles des hommes derrière la porte tout en serrant bien fort son Benizakura au cas où. Les voix des hommes, bien que de sonorité simple, résonnaient comme des murmures pour Erza, elle n'entendit que quelques phrases stupides sans intérêt provenant d'êtres inférieurs et inintéressants. Néanmoins, alors qu'elle s'apprêtait à conclure cette écoute sans résultat positif, elle entendit malgré tout quelqu'un citer le nom de la princesse. Erza entendait à moitié les mots mâchés de ces hommes, mais elle écoutait suffisamment bien pour comprendre qu'ils se posaient la question de ce qu'ils pourraient faire de la princesse après que le démon en elle soit extériorisé de son hôte. Et parmi les suggestions de ces hommes, elle entendit quelques paroles qui la firent grincer des dents et serrer son arme encore plus fort. Il y'avait l'habituel "On à qu'à la tuer" ou encore "On la vend à un marché d'esclaves". Erza ne voulait vraiment pas en découdre avec l'ennemi, de base, mais ces odieuses paroles la remontèrent comme une horloge. Ainsi, elle frappa du pied la porte qu'elle ouvrit avec force. Une forte vapeur recouvrit son visage irrité par la voix de ces déchets. Lorsqu'elle put voir devant elle, elle vit plusieurs hommes en serviette, assis sur des bancs. Probablement des membres de l'araignée noire qui décidèrent de profiter un peu de leurs temps libres, qu'Erza, allait bien sûr, gacher avec force.


Ou est la princesse ?

Les hommes, surpris de voir une femme aux pulsions meurtrières visiblement, se levèrent de leurs sièges presque en même temps. Certains firent tomber leurs serviettes pour faire apparaître le petit ver luisant.

Qui... Qui es-tu ? Une intrus ?

L'un des ninjas, qui n'avait pas l'air d'aimer le regard furieux d'Erza, se jeta sur elle et alors que la valkyrie ne força à peine son coup, elle trancha presque "sans faire exprès" le bras gauche de l'homme en question.

Nooooooooooooooooooooooooon !

Tu es sérieux ? Je t'ai à peine frôlé...

Toi.... TOI ! Tu vas payer pour ARGH !

Erza attaqua le groupe sans qu'ils aient le temps de commencer le combat. Bien que la plupart étaient complétement dénudés, Erza fit le ménage sans se soucier de la tenue de ces hommes. Elle les trancha net comme si ils étaient habillés et masqués. Après avoir bien repeint les murs de la salle du sang impur de ces faibles ninjas, Erza avait bien sur fait en sorte de les laisser en vie car elle ne voulait pas en arriver à tuer, pas après la conversation qu'elle a eu avec Ayako la veille. Elle remarqua que l'un des ninjas était bien trop lâche pour s'attaquer à la valkyrie, et tremblait comme une feuille morte. C'était l'occasion d'essayer de récupérer quelques informations.

Toi, ou est la princesse ?

Je ne répondrai... rien... J'ai mon honneur à préserver... Tu n'auras... aucune information de ma part !

Erza, de son seul œil qui n'était pas caché par une mèche de cheveux, fixa méchamment le ninja, puis fit glisser la pointe de son Benizakura là ou c'était le plus sensible et le plus douillet.

Ouuh... Ouuuuh.... Ouuuuuuuuuuuuuh !

Ne teste pas ma patience, épargne moi tes gémissements de macaque et réponds moi sur le champ. Ou est la princesse ?

Vas-y... Fais ce que tu as à faire... Je ne te répondrai rien de toute manière. Car même si je te répondais, notre chef, Ayako, m'aurait déjà sanctionné de la manière la plus terrifiante possible. Cette femme n'a aucune humanité, elle me fera regretter amèrement d'avoir donné des informations à l'ennemi ! Alors va-y, tranche moi comme mes frères !

Au moins, Erza constata que cet homme était fidèle et loyal, ou alors, complètement traumatisé par l'existence même de sa patronne. D'ailleurs, cela laissa Erza perplexe sans vraiment le laisser paraître. Elle refusait de voir Ayako comme une femme sans humanité, mais de toute manière, elle allait en avoir sûrement le cœur net très bientôt. Après avoir donc reconnue que l'homme avait le mérite de défier Erza jusqu'au bout, même après avoir menacé l'endroit le plus précieux chez lui, elle décida de simplement l'assommer avec un coup de poing suffisamment fort pour lui casser quelques dents. De ce fait, sans pour autant avancer dans les recherches, Erza ferma la porte, laissant ce petit monde à terre. Ils n'allaient pas se relever de si tôt, en tout cas. Après avoir rejoint les deux autres femmes, Erza tenta sa chance avec une autre porte à une quinzaine de pas à côté. Cette fois, un long couloir attendait la valkyrie jusqu'à ce qu'elle entendit de l'eau couler et deux voix féminines rigoler à cœur ouvert.

Aaaah, depuis le temps qu'on a plus toi et moi profité d'un peu d'intimité.

Oui, un peu de vacances après avoir effectué tâches sur tâches après la mort de notre sœur bien aimée. Heureusement que Mira est de retour, on va avancer plus vite dans notre collecte d'âmes humaines !

Maintenant qu'on a la paix, et si nous faisons ce que nous savons le mieux faire ?

Erza, cachée derrière l'entrée de la salle des douches, reconnut tout de suite son amie Mirajane lorsque ces voix féminines citèrent le nom "Mira". Etait-elle ici ? Erza ne perdit pas plus de temps qu'elle se jeta dans la salle, pour y voir deux succubes s'embrasser passionnément sous la douche. Encore une fois, elle fit comme si la scène n'était en aucun cas érotique, et elle passa sous l'une des deux succubes pour glisser devant son cou son Katana pour la menacer.

Je vous dérange ? Mirajane est ici ? Et ou est la princesse ?

Nyaaaan ?

Inutile de dire ce qui va arriver si vous ne me répondez pas. Vous aurez tout votre temps pour vous faire un câlin en enfer !

Attends, on peut s'arranger !

La succube qu'Erza tenait en otage, était assez douée en repérage et donc, repéra les deux alliées d'Erza qui étaient proche d'ici. Et pour accentuer la malchance, cette dernière était la même succube que Miloune avait affronté au pays du feu. Ainsi, elle était capable d'échanger son corps avec n'importe qui dans les parages. C'est donc de cette manière qu'en même pas une seconde d'innattention, Miloune se retrouva prise, la lame au cou, par Erza. L'autre succube ne se fit pas prier pour donner un coup de pied à Miloune et la propulsa avec Erza contre le mur. Quand à l'autre, elle était juste à côté de Nene et en profita pour la prendre par le cou.

Tiens tiens, tiens, mais je reconnais la gamine qu'on a affronté dans les mines. Tu sais que je pense toutes les nuits à ton cher compagnon ? Je rêve de le revoir, si tu savais comme je m'en languis... Pour le buter comme il se doit ! Tu m'excuseras, mais il est tout naturel que je souhaite venger ma défunte sœur. Alors je vais, en attendant, passer mes nerfs sur toi ! Quand à toi, avec les cheveux écarlates, je te connais pas, mais tu as osé interrompre une succube en plein préliminaire. C'est codé dans nos gênes, la sexualité est notre loisir préféré ! Alors je vais aussi te faire la peau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Dim 13 Sep - 21:39

Miloune et Nene se contentèrent de faire ce qu’Erza leur avait demandé et de la suivre. Elles n’intervinrent même pas lorsqu'Erza fit un bain de sang avec les ninjas. Elles restèrent silencieuses, mais Miloune ne pouvait s’empêcher de regarder le bras de Nene rempli d’électricité qu’elle tentait de cacher. Mais la situation nouvelle ne semblait pas inquiéter la jeune kunoichi.

Erza revint de son bain de sang et alla ouvrir une nouvelle porte. Miloune reconnut un son qu’elle n’avait que trop écouté à un moment : Le « Nyaaaan » d’une des succubes. Était-ce les mêmes qu’au Pays du Feu ? Miloune en eut la confirmation quelques secondes plus tard où elle se retrouva la gorge sous la lame d’Erza. Elle eut un bref instant où elle regarda Erza, se demandant ce qu’elles allaient faire. Elle fut alors projetait contre un mur par la succube avec l’ex Lieutenante de Roy.
Elle regarda avec un air mauvais la succube qui se tenait face à elle. Elle reconnut la succube dont Roy avait tranché le bras lors de leur combat dans les mines.
 
Roy t’a prouvé qu’il avait pu te résister, il ne viendra jamais à toi ou à l’une de tes sœurs. Il n’a pas besoin de jouet sexuel. Il te tuera comme il a fait avec ta sœur, à moins que ce soit moi qui en finisse la première avec toi.
 
Puis sans regarder Erza, fixant toujours leur ennemie, elle continua.
 
Ce sont elles qui ont tué Lambert et ce sont elles qui ont appelé Mirajane.
Celle-là peut invoquer une fleur qui absorbe les attaques et permet de la soigner. Roy lui avait tranché le bras mais elle a pu le retrouver grâce à son pouvoir. Et l’autre, comme tu as pu le voir, peut changer de place avec n’importe qui, qui se trouve dans le périmètre.
 
Vous êtes des démones qu’il faut éradiquer. 
 
Miloune n’avait pas oublié que les succubes avaient voulu sacrifier une de leur alliée afin de rester en vie. Elle voulait que ces créatures disparaissent.
Elle fit apparaître une flamme dans sa main droite et souffla dessus pour en faire un puissant jet de flammes qui toucha la succube qui se tenait face à elle. Le jet de flammes fut plus puissant qu’elle ne l’aurait voulu, ce qui surprit quelques instants la future reine.
 
 
De son côté, Nene était également en mauvaise posture. En effet, l’autre succube lui maintenait la gorge, l’empêchant de respirer comme elle l’aurait souhaité.
 
Mais qu’est-ce que ..?
 
Nene plongea son regard dans celui de l’envoyée d’Azelia, puis par réflexe, elle toucha le bras qui la maintenait avec le sien qui était rempli d’électricité, ce qui fit lâcher sa prise à la succube.
 
Où est Lady Miloune ? Qu’est-ce que tu en as fait ? Répond !
 
Nene, qui était d’habitude assez enfantine, avait cette fois une voix et un regard qui ressemblait plus à celui d’un adulte. Elle n’aimait pas que du mal soit fait à ses compagnons et avait tendance à détruire ceux qui le faisait, que ce soit en situation réelle ou à l’entrainement. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Lun 14 Sep - 18:07

Erza ne comprit pas trop ce qui venait d'arriver. Tout s'est déroulé en un éclair. En l'espace de même pas deux secondes, elle se retrouva contre un mur avec Miloune devant elle, à la place de la démone qu'elle tenait en otage. Après s'être relevée avec son amie, cette dernière lui fournit toutes les explications dont elle avait besoin. Le pouvoir de la succube était d'échanger son corps avec un autre à proximité. Erza connaissait un homme qui possédait cette capacité d'échanger de place avec un autre, sauf que son pouvoir allait bien au-delà de tout cela. Cet homme était un ancien membre de la guilde de Wyvern Tail, et tout comme Gerald, Erza n'a jamais pu avoir le temps de mieux le connaître.

(Le pouvoir d'intervertir l'emplacement des corps humains... Cette succube serait-elle liée à Law ?)

Mais Erza évita de trop penser à son ancien ami, car elle réalisa quelque chose qui avait son importance. Si la succube avait échangée sa place avec Miloune, cela signifiait que Nene était seule face à elle. Le fait qu'elle ne connaissait pas vraiment les pouvoirs de cette jeune Kunoichi la tracassait quelque peu. Mais si elle a été acceptée pour participer à une mission aussi périlleuse, c'était sûrement pour une bonne raison. Ainsi, Erza garda toute son attention sur la succube en face d'elle qui semblait posséder un pouvoir moins... contraignant. Enfin, Miloune expliqua que ces succubes furent les responsables de la mort de Lambert et également, du départ de Mirajane. Après que Miloune cita donc ces deux noms dans la même phrase décrivant l'adversaire, Erza ne perdit pas la moindre seconde pour tenir bien fermement son Benizakura en direction de l'ennemie.

Je vois, alors tu ne verras aucun inconvénient à ce que je me joigne à toi pour exterminer cette démone.

Face aux dernières paroles des deux femmes, la succube prit un air mauvais. Ces même paroles, elle les avait entendu bien trop de fois, et elle savait par expérience que sa reine connaissait cette même parole que trop bien, déclaré sous tous les tons. Elle fit apparaître sur son corps une tenue pour pouvoir cacher tous ses attributs, puis haussa les épaules en prenant un regard moqueur.

Toi et ton Roy, vous n'êtes que des idiots. Qui t'a parlé de "jouets sexuels" ? Ce que nous et notre reine, nous voulions vous offrir, c'est la sécurité, le bien être, une place sûre ou vous n'auriez en aucun cas peur de mourir. Car vous devez savoir... que bientôt, et même très bientôt, un nouveau souffle s'abattra sur ce monde, et seuls les plus intelligents survivront là ou les faibles d'esprits comme vous vont disparaître à tout jamais. Vous avez choisi la mauvaise solution, ainsi, il est normal que vous finirez six pieds sous terre. Tout ce que vous avez gagné, c'est de devenir les ennemis de notre nation toute entière.

Par contre, en parlant de jouets sexuels, nous en tenons un bon depuis un mois, et que tu connais très bien. Tu n'es pas amie avec un dragon blanc qui a cherché à te tuer à maintes reprises ? Bien, quel parfait morceau de viande. Personne au château, pas même la reine en personne, ne peut se passer du corps de ce cher Seto, alors ne t'en fais pas pour lui. On prend soin de lui comme il faut, hahahahahahahaha !


Erza préféra jouer la carte du silence devant les provocations sans aucun sens de l'ennemie. Par contre, elle observa Miloune. Elle imaginait que cette dernière allait peut être réagir en entendant le nom de "Seto". En effet, Erza ressentait en Miloune ce lien qu'elle avait tissé avec le jeune "dragon blanc". Elle espérait vraiment qu'elle ne perde pas son calme. Il était impératif de garder son self-control face à des succubes, des ennemies pouvant vivre pendant des millénaires en s'abreuvant de l'âme d'hommes malchanceux.

Miloune contre-attaqua avec une attaque de type feu, qui, étrangement, surprit la succube qui recula en sautillant jusqu'à tomber dos au mur, bloquée de toutes parts.


Quoi ? Elle a fait autant de progrès ?

Explosant le mur et agrandissant la zone de combat, l'attaque propulsa la succube plus loin qui semblait affaiblie, mais suffisamment en forme pour garder les pieds sur terre, mais elle constata que les flammes avaient un effet dévastateur sur elle, comme si sa peau brûlait un peu trop bien, de manière anormale. Comme si le soleil faisait un barbecue avec sa chair.

Haaaaa ! Ca brûle ! Ca chauffe, c'est insupportable !

Il semblerait que tes flammes purificatrices ont un effet plutôt intéressant sur cette démone. Bien joué, Miloune. A mon tour, désormais !

Erza ne perdit pas de temps et fonça vers la succube avec sa fidèle arme. Cheveux aux vents, elle s'apprêta à toucher sa cible, mais pourtant, une troisième ennemie fit son apparition et bloqua le coup. Cependant, quand Erza vit cette ennemie en question, pouvait-elle réellement la considérer comme une "ennemie" ?

Mirajane ?

Tsss, je vous laisse cinq minutes les filles et vous subissez une attaque ennemis que vous ne pouvez contrer. En même temps, quoi de plus normal. La patronne en question s'est déplacée pour nous rendre une petite visite. Bienvenue, Erza !

Mirajane, qu'est ce que tu fiches avec l'ennemi ? Parle moi ! On t'a fait chanter, c'est cela ? Toi qui as passé de si bons moments avec nous, qui a su t'intégrer avec des humains, et qui a donc su prouver que ce préjugé, que les humains ne peuvent cohabiter avec les démons pouvait être obsolète, pourquoi retournes-tu vers cette dangereuse vie pour suivre un groupe qui est encore resté coincé dans le passé ?

Erza, que tu es naïve. Je ne reste pas "coincé" dans le passé. C'est juste que, revoir mes sœurs m'a fait réaliser ou est ma véritable maison. Vous, dans la guilde, vous avez besoin de moi pour vaincre un ennemi commun. Mais c'est tout, je reste une succube. Et je ne te cache pas que ma soif de sang et d'âmes ne s'est jamais vraiment assouvie... C'est ainsi, cela fait longtemps que j'y songe désormais. Nous ne pouvons pas nous entendre...

Tu délires, c'est certain. Tu avais pourtant écris cette chanson que tu nous chantais si souvent dans la guilde, et dont tu as mis tout ton cœur dedans. As-tu oublié les paroles ? "Ma maison est ici, ainsi s'y déroule ma vie"... Tu semblais si sincère à chaque fois que tu nous jouais ce morceau ! Tu es des nôtres, Mirajane !

Devant l'absence de toute réponse provenant de la démone, Erza commença à se demander si Mirajane ne jouait pas un peu la comédie à cause de la présence de l'autre succube. Alors elle comprit qu'il fallait déjà, pour essayer d'éclaircir tout cela, séparer ces deux femmes. Mais cela reviendrait à laisser Miloune et Nene face à leurs adversaires. Elle devait croire en elles, c'était aussi simple que ça.

Miloune, je peux compter sur toi ? Je vais aller discuter seule à seule avec ma vieille amie. Je pense que tu feras l'affaire contre cette ennemie, mais je m'inquiète pour Nene. Si je ne suis pas revenue à temps, pars la sauver. D'accord ? Bref, je suis à toi, Mira...

Mirajane semblait ne voir aucun inconvénient à se retrouver seule face à Erza, alors elle s'enfuit de la salle ou se trouve Miloune et sa propre adversaire, et Erza la suivit automatiquement. Il ne restait plus que dans la salle Miloune et la succube qui ricana entre ses dents.

Je sais pas ce que cette rouquine tente de faire avec Mirajane, mais c'est peine perdue. Mira est très cruelle, tu sais. Pendant des siècles et des siècles, elle a dirigée l'unité "Rosenblut" et a anéanti la plupart des grands noms de la Yokume qui ont servis d'obstacle à notre reine ! Elle a même été présente lorsqu'elle a prit le pouvoir sur notre nation, en éliminant l'ancienne monarchie lunaire et en exterminant l'ancienne reine ! Mirajane ne peut se détacher d'un passé aussi glorieux ! La spécialité des succubes, c'est de tromper l'ennemi pour mieux absorber son âme. Cette rouquine qui pensait être son amie, va bientôt rejoindre l'enfer ! Mais d'abord, quand à toi, ce n'est pas seulement ton âme que je vais dévorer, mais ton corps tout entier ! Prépare toi pour la mort la plus douloureuse que tu puisses subir de mes mains !

Une rose sortit du sol. La succube s'engouffra à l'intérieur pour se soigner, tout en envoyant depuis la tige une pluie d'épines qui, au moindre contact, allait empoisonner Miloune si il s'avère qu'une épine pénétre dans sa peau.

Du côté de Nene, la Kunoichi parvint à s'échapper de l'emprise de sa propre adversaire. Puis cette dernière, semblant bien plus forte d'apparence qu'avant, interrogea la succube sur la présence de Miloune. La succube enfonça un doigt dans son oreille gauche puis le fit tourner tout en prenant un air absent.


Va savoir, peut être qu'elle a déjà rejoint un monde meilleur ! Ca te dit que je t'y emmène ?

[ Thème du combat "succube": https://www.youtube.com/watch?v=a2QkfQFfYRg ]

Après avoir fait comme sa sœur en enfilant comme par magie une tenue pour cacher ses parties intimes, la succube prit son envol puis tournoya autour de sa proie.

Si vous êtes venus pour la princesse, sachez que vous n'êtes pas sortis du pétrin. Trois membres de "Rosenblut" sont présents ici pour garder les lieux. Tu peux prendre ton air "énervé" tant que tu le désires, je vais faire en sorte que ton âme rejoignes mon corps. Pense désormais très fort à la personne que tu aimes le plus dans ce monde, car tu ne la reverras plus jamais !

La succube arracha rien qu'avec sa magie des morceaux de colonnes qui retiennent le toit de la salle, en prenant la partie centrale de la construction. Ainsi, elle balança par télékinésie pas moins de cinq morceaux de colonnes en pierre vers Nene, tout en restant dans les airs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nene
Kunoichi
Kunoichi
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Mar 15 Sep - 13:03

Miloune resta alors seule face à la succube après le départ de Mirajane et d’Erza. Elle ne disait rien, mais elle avait une folle envie de lui exploser la tête contre le sol à cause de la façon dont elle avait osé parler de Seto. Miloune allait faire payer à cette petite garce le fait d’être insolente envers ses supérieurs.
 
Tu crois réellement qu’Erza ne sait pas ce qu’elle fait avec ta « sœur » ? Si elle a abandonné le champ de combat, c’est qu’elle sait qu’elle peut rallier Mirajane à nouveau. De plus, Mira, comme tu l’appelles, retint une de ses anciennes amies.
 
Elle toisa alors la succube.
 
Si ça se trouve, elle joue la comédie pour mieux vous poignarder dans le dos.
 
A sa dernière phrase, un sourire railleur se dessina sur ses lèvres.
 
Miloune vit alors la succube s’engouffrait dans la rose qui la soignait. Elle vit également les épines de la plante qui arrivèrent droit sur elle. Elle ne bougea pas pour les éviter et les reçues dans son corps à pleine vitesse. Elle poussa alors un cri qui résonna dans la salle où elle se trouvait.
 
Elle regarda alors la succube à nouveau avec un sourire taquin. Elle avait fait semblant de crier, quoi que l’attaque en elle-même fut assez douloureuse à recevoir, elle s’était relevée la regardant droit dans les yeux.
 
Tu as oublié qui j’étais ?
 
Les épines dans le corps de Miloune se résorbèrent très vite, prouvant cette fois qu’elle maitrisait aussi beaucoup mieux ses pouvoirs de Dragon Blanc.
 
Je fais partie du même clan que votre cher Seto, et donc je n’ai aucun mal à contrer une attaque comme le tienne.
 
Bien sûr que ça avait gêné et attristé Miloune tout ce que la démone avait dit sur Seto, de le salir de la sorte par de tels propos, mais elle ne voulait rien lui montrer.
 
Il faut que je l’empêche de créer d’autres fleurs, c’est la source de son pouvoir. Si j’arrive à faire ça, elle ne pourra plus se soigner.
Elle a l’air d’utiliser le pouvoir des plantes, le feu est supérieur à ça. Je suis supérieure à elle.
 
Elle fit apparaitre dans sa main droite une flamme rouge qui aurait pu rivaliser avec la couleur des cheveux d’Erza.
 
Flamme écarlate.
 
La flamme lui englobait toute la main. Elle lança l’attaque sur la fleur où la succube se trouvait afin d’incinérer elle et sa plante, la faire mourir étouffer.

 
Du côté de Nene, les choses allaient assez mal. La succube semblait être assez forte et Nene se demanda même si elle n’était pas l’adversaire la plus forte qu’elle avait eu à combattre.
Elle n’eut pas le temps de se questionner sur la personne qu’elle aimait le plus dans ce monde, qu’elle reçut de plein fouet les morceaux de colonne. Elle se retrouva ensevelie et inconsciente sous les gravats et la succube ne pouvait pas savoir si elle était morte, quoiqu’elle eut le temps de constater que la kunoichi n’avait pas répondu à l’attaque.
Elle pourrait se vanter d’avoir en un seul coup exterminé le corps de Nene.
 
Puis soudain, une ombre surgit derrière elle, lui donnait un coup de pied dans le dos.
 
Tu as presque failli avoir cette pauvre Nene.
 
Spoiler:
 

La forme ressemblait très étrangement à Nene, mais ces cheveux étaient blancs et ses yeux n’avaient plus rien d’innocent.
Elle regardait les ruines sous leurs pieds.
 
Ne craint pas de mourir car c’est ce qui va t’arriver.
Je veux goûter au sang des succubes, au sang de tous les hommes que tu as pu dévorer, leur âme coule dans tes veines.
 
Pour appuyer ce qu’elle disait, elle saisit le poignet de la succube et le lécha avec passion.
 
Il va falloir que je sois rapide, je n’ai pas envie de dévorer cette chère Lady Guan, bien qu’à ce qu’il parait le sang des Dragons Blancs est divin, il y a quelque chose en elle qui me rebute.
 
Elle arracha avec rage la peau du poignet de la succube, du sang lui coulait sur les lèvres qu’elle lécha avec envie.
Elle créa également une cage électrique qui prenait tout de même la taille de la pièce, comme Hanzo avait pu apprendre à faire à Nene pour piéger ses adversaires.
 
Je n’ai vraiment pas envie que tu t’enfuis, cette cage te paralysera si tu tentes de t’échapper. Mais si j’en avais fait une plus petite, le jeu du chat et de la souris aurait été moins amusant.
 
Elle ria à gorge déployée, faisant trembler les murs autour d’elle.
 
Au faite, je suis le chat… et tu es la souris.
 
La forme fonça alors sur la succube, lui lançant des éclairs à chaque fois qu’elle la touchait, riant devant la souffrance de la démone. Elle était aussi rapide que le vent.
Au bout de quelques minutes, elle s’arrêta pour regarder son œuvre, où la succube semblait souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Mar 15 Sep - 23:14

La succube pensait qu'elle allait grandement affaiblir Miloune grâce à sa technique "épineuse", mais en vue des pouvoirs de Dragon Blanc qui avaient constamment évolués en elle, Miloune ne fut pas affecté par l'attaque de la succube. Le risque qu'elle prit en se soignant dans sa rose allait ainsi lui être fatal, car la fleur qui la protégeait se carbonisa sur le champ après la contre attaque de Miloune. Bref, le fait qu'elle sous estima grandement la Dragon Blanc allait la mener à sa perte. La succube ressortit de la rose en flamme, sans pour autant être saine et sauve, c'était même tout l'inverse. Son corps était bien plus brûlé. Pour finir, la magie purificatrice avait pour effet de détruire une ennemie qui utilisait un pouvoir obscur. Ainsi, les jours de cette succube allaient prendre fin très bientôt.

Je vois... C'est ainsi quand on affronte un "Dragon Blanc" ? C'est magnifique... Mais tu n'es qu'un embryon de dragon comparé à maître Seto... Tu ne reverras plus jamais ton ami... plus jamais... Haaaa....

Le corps brûlé à tous les degrés, la succube qui sentait son corps la lâcher, décida d'effectuer une dernière manœuvre. Elle dessina un cercle magique sur le sol grâce à son énergie. Le cercle s'activa, et alors que la démone récita une formule que Miloune ne pouvait comprendre car dans une langue étrangère, un cercueil sortit du sol depuis le cercle démoniaque. Puis, lorsque le cercueil s'ouvrit, un visage familier pour Miloune apparut.

Spoiler:
 

A la base, c'est Azelia qui a invoqué l'âme de cette succube, tuée des mains de Roy au pays du feu, mais tant que quelqu'un ne récite pas la formule de "réveil", alors le ressucité ne peut se mouvoir dans le monde des vivants. Bien qu'Azelia soit la seule à ressusciter une âme défunte, n'importe qui connaissant la formule peut réveiller l'âme qui a été rappelée. C'est ainsi que celle qui n'eut pas le temps de combattre au pays du feu, revint parmi les morts. Elle vit le corps incendié de sa sœur qui allait bientôt devenir poussière. Elle vit que les flammes étaient pures. Le regard mauvais et sérieux, rien à voir avec la séductrice qui faillit à attirer l'ex-colonel solaire, elle se pencha vers celle qui allait rendre l'âme bientôt.

Tu as utilisé tes dernières forces pour me redonner vie. Merci à toi et à notre reine. Qui t'as mis dans un tel état ?

Très lentement, la succube pointa du doigt Miloune.

Je.... suis... désolée... de n'avoir pas pu te venger.... Ma sœur bien-aimée...

Ne sois pas navrée. Tu as combattue au nom de celle qui nous as libérée de l'esclavagisme. Je suis fière de toi. Nous aurons tous le temps de nous chérir davantage dans l'autre monde, mais avant que je revienne pour te rejoindre, je vais faire ce que j'ai à faire, et anéantir celle qui t'as rendue ainsi.

Maintenant que la première ennemie de Miloune devint poussière, la succube qui revint parmi les morts fixa d'un air grave Miloune, et était prête à en découdre.

Tu connais la suite, j'imagine. Je vais devoir te tuer pour venger ma sœur, et ainsi, retirer à mon assassin ce qui lui est le plus cher. Je n'ai pas beaucoup de temps, alors prépare toi, je vais mettre le paquet. Tu sais, tout cela est fort regrettable. Je fais partie de celles qui veulent vivre dans un monde ou notre malédiction sera rompue, sans avoir à constamment dévorer des vies humaines sans arrêt. Mais pour cela, la guerre est une absolue nécessité. Au nom de celle qui nous as fait connaître liberté et sécurité, prépare toi à mourir !

La nouvelle succube invoqua une boule de feu, mais corrompue. Il allait être difficile de contrer une attaque sombre avec une attaque de lumière. Si Miloune encaisse, elle verra son corps pourrir petit à petit.

Du côté de Nene, elle prit une apparence plus cruelle qui surprit la succube qui l'affrontait, en plus du fait qu'elle survécu à son attaque. Après que cette "Nene démoniaque" planta ses crocs sur le bras de la succube pour arracher la peau de cette dernière, elle hurla avec souffrance. Puis, elle vit qu'elle fut enfermée dans une cage, ce qui rendit toute tentative de s'enfuir impossible. La cage lui rappela de très mauvais souvenirs, soudainement...

Il y'a quelques siècles de cela, elle et ses deux sœurs, jeunes adultes en ce temps, tout juste sorties de l'adolescence, étaient retenues captives au pays du désert dans une grande cage. Les vêtements en lambeaux, elles étaient retenues par des chaînes en acier et avaient la peau sur les os.

Impossible de nous évader d'ici. Ces chaînes neutralisent nos pouvoirs. Qu'allons nous devenir ?

Nous allons être vendues comme esclaves, ou au pire, comme prostituées. Les humains vont pouvoir abuser de nous comme ça leur chante. Regarde dans quel état vous êtes. Les marques sur votre peau n'en finissent pas. Combien de coups de fouets avez vous subies, mes sœurs ?

Une bonne centaine, je ne sais plus, je ne comptais même plus sous la douleur et sous les rires de ces gros porcs de bourreaux. Et vous vous doutez bien que ce sont aussi des morceaux de lards pareils qui vont abuser de nous sexuellement. J'ai froid dans le dos rien que d'y penser... En même temps, voilà le destin qui devait forcément nous attendre. La nature nous as doté d'une longévité hors du commun chez les mortels, mais à quel prix ? Toutes les âmes qu'on a dévorés valent elles vraiment la jeunesse presque éternelle ?

Arrêtez un peu de vous tracasser, tout ira bien, je vous le promets ! Nous sommes encore ensemble, c'est tout ce qui compte pour moi !


La voix provenait d'une quatrième succube, bien plus jeune, avec des cheveux écarlates coiffés en couettes, et un sourire chaleureux, qui gommait toute forme de désespoir en son visage. Rien que la pensée de cette jeune fille emplit de bonheur la succube qui était en train de subir attaque sur attaque de la part de cette seconde Nene, au point, qu'elle garda le sourire tout en subissant.

(Si seulement tu étais encore là... Ta simple présence réchauffait la seule partie de lumière qui réside dans le cœur de notre reine. Tu nous manques tellement... Heresia...)

Au sol, la succube se releva assez rapidement malgré qu'elle souffrait physiquement. Elle poussa un léger rire en fixant Nene, et ne semblait pas perdre confiance en elle ou en la situation.

Tu penses m'effrayer avec ta nouvelle apparence ? Ou ta cage de merde ? Tu reste une faible proie que je vais dévorer avec passion. Et pour commencer... SHAMBLES !

La succube disparut, laissant à la place le corps d'un ninja qui avait été ravagé par Erza. Le corps nu et ensanglanté, il était après tout pas si éloigné de la zone de combat, ainsi la succube put s'échapper aisément. A l'heure actuelle, elle se retrouva au beau milieu de la salle emplie de vapeur, ou elle observa des corps jonchés partout sur le sol. Se sentant honteuse au milieu de ces faibles qui vivent toujours, elle prit une forte aspiration et poussa un cri strident. La succube aspira toutes les âmes des malheureux ninjas qui reposaient sur le sol. Après s'être frotté la bouche, la succube semblait avoir reprit des forces et des couleurs. Sur ce, sa voix résonna sans que Nene puisse la repérer, car elle était toujours dans la pièce plus éloignée.

Maintenant que tu as montré ton vrai visage et que tu m'as prouvé que tu es encore une de ces humaines qui ne se démarque pas tant que ça de nous, tant ta soif de sang semble intense, je vais t'affronter avec mon vrai pouvoir. J'ai tellement pas peur de ta cage que je vais même y retourner, et bientôt, c'est toi qui sera enfermée !

La succube invoqua sa meilleure technique: Shakushi. Elle disparut tout en laissant une fumée mauve derrière elle, puis pénétra dans la cage tout en restant invisible car sa vitesse et sa brutalité avait pleinement augmenté. Soudain, Nene reçut un premier coup de griffe, puis un second, puis un troisième. Elle encaissa plus d'une dizaine de coups de griffes acérées tout en restant invisible à l'œil nu, les vêtements de Nene allaient être en lambeaux et surtout, de très nombreuses marques de griffes étaient tracés tout le long du corps de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nene
Kunoichi
Kunoichi
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Ven 18 Sep - 12:34

Miloune vit quelque chose qu’elle n’avait encore jamais vu : Des morts qui reviennent à la vie. La morte était la succube que Roy avait tué. Mais dans ce terrible constat, Miloune se rendit compte qu’elle avait pu détruire la première succube.
Elle fut paniquée pendant un instant, ne comprenant pas ce qui se passait devant elle. Les morts ne reviennent pas à la vie… jamais… Après cet instant de paralysie, elle devait réagir pour ne pas se laisser vaincre par son ennemie.
 
Je te tuerai la première. J’achèverai ce que Roy t’as fait. Tu aurais dû continuer à dormir éternellement et attendre que ta chère sœur te rejoigne dans l’au-delà. 
 
Mais elle n’eut pas le temps de terminer ses menaces que la succube lança sur elle une boule de feu corrompue. La semi Dragon Blanc voyait qu’elle faisait pourrir tout sur son passage et elle n’était pas sûre que sa flamme purificatrice serait assez forte pour détruire cette attaque. Mais elle ne devait en aucun cas toucher cette attaque, sinon elle allait pourrir également.
Elle se mit alors face à la boule et construisit un mur avec les débris qui étaient autour d’elle. Elle canalisa l’énergie des éléments autour d’elle permettant la construction du mur. Les débris lui firent face et se mirent entre elle et la sphère maudite. Mais pour également pallier au fait que l’attaque était maudite, elle mit autour des débris, des particules de pouvoir de Dragon Blanc afin de purifier quelque peu l’attaque de la succube. 
La boule frappa de plein fouet le mur de fortune, projetant Miloune de l’autre côté de la pièce. Mais ce mur rempli de magie draconienne avait permis de détruire cette boule maudite.

Elle se releva difficilement de cet impact. Elle n’avait pas réussi à réenvoyer cette flamme sur son ennemie mais au moins, elle avait disparu.
 
Je n’ai pas encore dit mon dernier mot, notre combat ne fait que commencer. Je vais t’envoyer moi-même rejoindre ta sœur, et cette fois, je ferai en sorte que tu restes en enfer.
 
Elle fit voler autour d’elle les débris qu’elle avait préalablement en utilisant ses pouvoirs de Dragons Blancs. Elle constatait qu’elle avait plus besoin de se concentrer autant qu’avant. Elle fit enflammer les débris en claquant des doigts et les envoya en pleine vitesse sur la succube. 
Une fois que l’attaque fut lancée, elle créa de ses deux mains une boule de feu de la même taille que celle que la succube avait créé, mais elle fut remplie de flammes purificatrice. Elle lança sur la divine créature, suivant de près la première attaque.
 
Si tu n’as pas beaucoup de temps, disparais le plus rapidement possible.
 
 
Pour la créature qui ressemblait à Nene, le combat qui était au départ en sa faveur avait tourné en  sa défaveur. Elle regardait ses vêtements se déchirer et son corps se couvrir de griffures sans pouvoir rien faire.
Elle avait du mal à reprendre son souffle sous cet assaut. 
 
Tu crois que je vais te laisser abîmer mon corps sans rien dire petite garce ?
 
Elle répondit aux assauts de la succube en allant aussi vite qu’elle, lui permettant de lui renvoyer des éclairs sur son adversaire.
Elle réussit à faire autour d’elle un cerceau électrique qui enserra la taille de la succube, mettant fin à leur combat invisible. Elle avait réussi à faire une ceinture électrique à chaque attaque où elle touchait la succube, l’empêchant de bouger.
 
Je te retrouve enfin.
 
Elle se rapprocha de son adversaire et lui caressa une mèche de cheveux. Elle lui sentit le corps de façon sensuelle.
 
Tu as pris d’autres vies, petite coquine. Tu sens cette odeur charnelle ?
 
Elle colla son front à la succube et rapprocha sa bouche de la sienne.
 
Je sens encore leur âme chaude au fond de ta gorge, tu as dû te régaler.
 
Elle lui donna un coup de poing rempli d’électricité dans la mâchoire, puis elle remit une mèche de cheveux de façon sensuelle et hautaine derrière son oreille
 
A la différence de toi, je n’ai rien d’effrayant, donc par mon apparence, je ne pense pas te faire peur.
Je ne sais pas ce que je vais faire de toi. Peut-être, t’ouvrir le ventre et me couvrir de tes organes afin de sentir cette folle chaleur qui émane de toi.
 
Elle lui donna un coup de pied dans les chevilles pour la faire tomber et elle s’accroupit à son niveau pour lui susurrer à l’oreille.
 
Ou te faire encore souffrir jusqu’à ce que tu me supplies de te tuer.
Par contre, qu’est ce qui te fait penser que je suis humaine ?
 
Avec ses ongles et un sourire carnassier, elle arracha la peau du cou de la succube.
Elle savait qu'elle allait devoir faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Ven 18 Sep - 23:29

Miloune était parvenue à bloquer l'attaque non sans mal, grâce à ses pouvoirs de Dragon Blanc que la succube trouvait intrigants. Elle n'eut pas le temps de lancer une nouvelle attaque que Miloune utilisa les débris du mur qui la protégea auparavant pour les lancer sur elle, tout en les enflammant avec ses foutues flammes, suivies de près par une autre boule de feu. La succube garda tout son calme et invoqua à son tour un mur de flammes mauves qui prit toute la largueur de la salle, et la protégea entièrement, elle s'avança lentement avec le regard perçant du diable en personne, et en traversant ses propres flammes en ne lâchant pas Miloune du regard.

La mort m'a appris tellement de choses, tu n'as même pas idée. Je m'attendais à voir les abysses infernales des enfers, mais en réalité, ce qui nous attend, c'est le vide. Et dans ce vide intersidéral qu'est le néant, les âmes des défunts errent sans but. La seule chose qui constitue notre esprit... C'est le visage de celui qui a causé notre perte. Cela signifie que je vais dédier ces instants qui me restent à te tuer, à te brûler entièrement, à te pourrir intérieurement, puis j'emmènerai ton âme avec moi. On va bien s'amuser toi et moi en enfer...

Les flammes suivirent la démone, en commençant par avaler ses propres ailes, puis à embraser son propre corps. Miloune se retrouva donc devant l'image d'un esprit démoniaque qui sortait tout droit du royaume des morts.

"Morte Terre ! "

Des flammes corrompues foncèrent tout droit vers Miloune, en prenant absolument toute la largueur de la salle, mais tout en faisant fondre les murs des deux côtés.

Pendant ce temps, l'adversaire de Nene était dépourvue de moyens pour s'en sortir. Elle ne comprenait pas comment son adversaire qui n'avait plus rien d'humaine dans son attitude. Elle était encerclée par une ceinture électrique qui l'empêchait de bouger. Son ennemie en profita pour agir un peu trop sensuellement, tout en restant hautaine comme c'était pas permis.


(Elle est complètement timbrée, cette connasse ! Encore une putain d'humaine qui me prend de haut ! Ces merdes d'humains...)

Elle n'écoutait même pas les paroles de Nene qui n'avaient aucun sens. Elle délirait un peu trop à son goût. Par contre, le fait qu'elle fasse ce qu'elle veut de son corps, quitte à pratiquement lui adresser un baiser langoureux, la faisait grincer subitement des dents. Mais tout en étant mis à terre sans qu'elle puisse rien faire, elle réfléchissait à un moyen de s'en sortir tout en ignorant les paroles de la garce qui croyait la dominer.

(Merde d'humain... Mais bien sûr, il reste l'autre garce. Je peux encore échanger de places au moins une ou deux fois au pire. Et vu que cette garce au dessus de moi n'est plus elle même... Oui, cela pourrait être l'occasion de faire une pierre, deux coups. Les deux garces vont pouvoir s'entretuer pendant que moi, je régénérerai en paix. De toute manière, je vois pas d'autre so...)

Elle ne prit pas le temps de réfléchir plus longtemps qu'elle vit que Nene s'apprêtait à l'achever ou alors à la faire souffrir davantage, en visant le cou. Elle fixa son assaillante avec un sourire démoniaque puis disparut.

SHAMBLES !

La succube, épuisée et ressentant souffrances sur souffrances, reprit des forces lentement, bien qu'elle était toujours sous l'emprise de cette ceinture foudroyante. Elle ricana dans sa tête car elle imaginait Miloune être à sa place, écrasée par la folie meurtrière de cette Nene démoniaque. Sauf qu'au final, l'utilisation de son sort allait surtout lui être fatal à elle. Car quelques secondes plus tard, elle vit une vague de flammes mauves se diriger vers elle. C'était la technique de sa sœur décédée, qu'elle ne revit que pour quelques instants.

Quoi ?

Ma sœur ! Non, dégage d'ici !

Elle prit l'attaque de plein fouet avant de finir en poussière tout comme la première défunte du combat. La succube restante n'en croyait pas ses yeux. Elle tremblait, elle se sentait apeurée. Non seulement c'était la seconde de ses sœurs qu'elle vit carbonisée sur place en même pas cinq minutes, mais en plus, c'était elle, l'auteur de ce méfait. Elle posa ses mains sur le visage qu'elle fit glisser tout le long, pencha le cou en avant, et trembla des mains encore plus frénétiquement.

Mes sœurs.... mes sœurs... Non... Non... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH !

Le hurlement libéra des ultra-sons dévastateurs qui créa une déflagration d'énergie tout autour d'elle, détruisant les murs qui la séparaient de ces deux ennemies. Ainsi, elle vit au loin Miloune et Nene ensemble. Les veines apparentes partout, les crocs acérées, les griffes prêtes à l'emploi et le visage colérique se rapprochant parfaitement de l'entité démoniaque pure, elle ne chercha pas à comprendre l'état de ses deux proies, puis se jeta à toute vitesse comme un félin assoifé de sang sur les deux jeunes femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Mer 23 Sep - 20:34

Miloune, qui voyait la mort arrivée sur elle, n’avait pas de moyen de s’en sortir. Elle voyait la salle se décomposer devant l’attaque de la succube. Il fallait qu’elle trouve un moyen de s’en sortir vite sinon elle allait finir dans le vide de l’enfer que son ennemie lui avait décrit.
Alors qu’elle essayait de réfléchir rapidement à une attaque, elle se sentit quitter le sol et se trouva encerclée par un anneau électrique qui lui brûla le ventre et le dos.
 
Merde !
 
La forme démoniaque de Nene disparut en un claquement de doigt, se rendant compte qu’elle allait être découverte par Miloune. Elle ne voulait pas qu’on la découvre, pas encore. Ce n’était pas l’heure. Et puis, cette gamine ne pouvait pas l’aider à atteindre son but. Elle s’était montrée à la succube car elle voulait qu’Azelia se rende compte de sa présence.
 
Miloune vit Nene à ses côtés, qui semblait perdue, mais elle était quasiment sûre d’avoir vu une autre personne pendant une demi seconde, où elle avait ressenti une présence démoniaque très forte émanant de Nene…
 
Lady Miloune, mais qu’est-ce que..?
 
Ce n’est rien Nene. Libère-moi.
 
La jeune kunoichi s’exécuta et fit disparaître le cerceau électrique. Les traces de brûlures causées par l’encerclement disparurent aussitôt grâce au pouvoir de régénérations des Dragons Blancs. Voyant Nene perdue, Miloune ne posa pas de questions sur son état et sur ce qu’elle avait ressenti à son arrivée. Ou bien, elle avait tout simplement rêvé… Elles n’avaient pas le temps de parler pour l’instant.
 
Ta succube a dû échanger de place avec moi, ce qui veut dire qu’elle risque d’avoir été tué  par sa sœur !
 
Un cri déchiffrant confirma ce que Miloune venait de dire et elle vit les murs les séparant de son ennemie tomber. La succube, qui était à la base très attirante, se rapprochait maintenant plus à une forme démoniaque. 
Miloune arrivait à comprendre la rage qui la possédait. En effet, si quelqu’un avait osé tuer à Sasha, elle l’aurait trucidé… Rien que de la savoir en vie, mais torturée par un sort à l’intérieur de son esprit lui donné envie d’étrangler le coupable.
Elle lança un coup d’œil à Nene qui semblait ne pas comprendre ce qui était en train de se passer.
 
Il va falloir qu’on travaille ensemble Nene pour la vaincre.
 
Nene secoua fortement sa tête de haut en bas pour montrer son accord.
Miloune fit alors face à la succube. Elle n’avait pas envie de sourire. Son ennemie venait, en un claquement de doigt, de perdre ses deux sœurs, pour qui elle était revenue des Enfers… Il n’y avait rien de drôle malgré le fait que ce soit des démones.
Lorsque leur adversaire fut suffisamment proche, Nene, après un signe de tête de Miloune, disparut du champ de vision de leur ennemie.
 
Ton supplice sera rapide. Tu vas retrouver tes sœurs vite.
 
Miloune souffla une flamme purificatrice qu’elle venait de créer sur son ennemie. Pour elle et les autres personnes non démoniaques, le souffle de l’attaque n’’était qu’une douce chaleur qui se diffusait dans leur corps, mais à l’inverse pour les créatures infernales, ce feu les brûlaient comme n’importe quel feu. 
Alors que le jet de flammes pures arriva sur la succube, Nene réapparut derrière le démon et la poignarda dans le dos, diffusant à chaque coup de poignard un jet électrique dans le corps du monstre dans le but de la paralyser et donc de l’empêcher de faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Ven 25 Sep - 21:41

Ainsi, la démone enragée était bien trop excitée pour réaliser que Nene était hors de son champ de vision. Alors qu'elle était à quelques centimètres de celle qu'elle cherchait à assassiner depuis sa résurrection, elle sentit plusieurs "piqûres" causées par la Kunoichi en question, ainsi qu'un fort électrochoc à chaque impact. Elle tomba à terre sur le coup, les muscles paralysés. Ce qui fit qu'elle ne put esquiver la flamme purificatrice de Miloune. Son corps subit le même effet que pour la première adversaire de Miloune, de simples flammes ne l'auraient à peine affaiblie, mais dans le cas présent, les flammes agissaient sur sa peau de manière dévastatrice, tout comme si les rayons du soleil éradiquaient chaque parcelle de son corps de démone.

Haaaaa... Haaaa... Foutues humaines... A quoi bon lutter ? En effet, ma dernière attaque m'a poussé à trop utiliser ma force magique. Je ne vais pas tarder à disparaître... Le sort de nécromancie de ma reine a ses limites... Néanmoins...

La succube poussa un léger rire, qui ne semblait eu aucun cas nerveux.

En voyant vos pouvoirs, j'ai l'infime conviction que vous êtes destinées à périr des griffes de ma reine. Vous n'avez pas la moindre chance... Haaa... Fêtez votre victoire si cela vous chante et profitez de vos instants supplémentaires dans ce monde, car un jour ou l'autre, vous viendrez nous rejoindre, mes sœurs et moi, et ce jour-là, préparez vous pour un festival cauchemardesque, héhéhéhé...

Donc... Vous avez toutes les trois perdues contre ces ridicules humaines ? Quelle déception...

En un instant, Mirajane apparut dans la salle dévastée, le sourire narquois aux lèvres. Erza aurait elle perdue ? Dans tous les cas, elle était absente alors que l'ennemie était de retour.

Mirajane... Tu est donc revenue parmi nous ? Si seulement tu étais présente plus tôt, nos sœurs... n'auraient pas connu un sort si funeste.

Connaissant nos deux sœurs, elles ont du laisser les émotions prendre fatalement le dessus. Il n'y a aucune raison valable d'en arriver là, dans un sens. Pendant des siècles, vous avez dérobé les âmes de tant de chétifs humains sur la Yokume, et vous avez su appliquer terreur et désespoir chez les ennemis de la reine. Nous avons constitués à l'époque la formation "Rosenblut". En étant la fine fleur de l'armée lunaire, vous n'auriez jamais du perdre les pédales face à des humaines. Si vous crevez aujourd'hui, alors, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous même, héhéhéhé..

Toi.... Comment oses-tu nous juger alors que tu as désertée ? Tu nous as abandonnée... Je n'en reviens pas que la reine ne t'a pas poursuivie pour avoir fréquentée ces atroces créatures... As-tu oubliée le temps ou nous étions leurs esclaves ?

Oui... Exactement. Je ne suis pas du genre à rester accrochée au passé, lorsque le présent...

La démone renégate enfonça sa griffe en bas de la colonne vertébrale de son "alliée", puis son bras droit ressortit par le bassin. Après cela, la succube devint poussière. Cela était plutôt un effet fréquent chez les ressuscités du sort de nécromancie d'Azelia. Leurs corps se désagrègent dès qu'ils perdent toute lueur de vie.

... s'avère être bien meilleure, de toute manière, tu es déjà morte. Considère mon geste comme une délivrance plutôt qu'une trahison.

Lorsque la dernière des succubes disparut pour de bon, Mirajane regarda ses mains et changea d'attitude sur le coup. Elle semblait malgré tout attristée d'en être arrivé là. Quoiqu'il en soit, une nouvelle personne apparut derrière Miloune et Nene. Cette personne posa ses deux mains sur les épaules de Miloune tout en restant placée derrière elle. Dès qu'elle se retournera, elle reconnaîtra tout de suite le sourire plein de confiance de la valkyrie-nirvit aux cheveux écarlates, qui s'adressa à elle avec un air rassuré.

Est-ce que tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Lun 28 Sep - 7:51

Miloune et Nene semblaient avoir réussi à détruire la succube, cette dernière ayant trop fait parler ses sentiments et ayant fait preuve d’inattention.
Mais alors que le combat semblait gagné pour les deux, Miloune reconnut Mirajane qui marchait vers elles, sans Erza… Avait-elle perdu ?
Miloune était dubitative devant ce fait. Mirajane ne semblait pas avoir remporté de combat non plus, et le fait qu’elle rende poussière la dernière succube ne faisait que confirmer à Miloune ce qu’elle pensait. Et malgré le fait qu’elle soit retournée vers ses alliés, Mirajane semblait triste d’avoir perdu ses sœurs, ce que compris Miloune.
 
Elle sentit sur ses épaules des mains et elle se retourna d’un seul coup. Son visage, surpris sur le coup qu’on la touche, se transforma en joie de retrouver Erza et le soulagement se lut, car le fait d’avoir pu penser de perdre Erza pendant un instant avait été un sentiment désagréable.
Elle avait même hésité un instant à la serrer contre elle, mais elle se ravisa. Elle ne devait plus être la jeune fille perdue et laisser par ses émotions. Il fallait qu’elle se montre plus mature que ça. Mais ses yeux brillants trahissaient quelque peu son sentiment de bonheur.
 
Oui tout va bien Erza.
Nene et moi avons réussi à combattre les trois succubes.
J’ai l’impression d’avoir un peu vengé la mort de Lambert…
 
Car même si Miloune, de son vivant, n’avait jamais apprécié l’homme, personne ne méritait d’être assassiné…
 
Je vois que pour toi, tout c’est bien passé. Tu as pu faire retrouver à Mirajane son côté humain, là où Roy et moi avons échoué.
 
Elle se retourna vers l’ancienne barmaid avec tout de même un sourire triste, comme pour montrer qu’elle compatissait à la perte de ses sœurs.
 
Je suis ravie de te revoir parmi nous Mirajane.
 
Malgré les retrouvailles, Nene se sentait devenir tremblante. Les blessures infligées par sa succube l’avait affaibli et elle était un peu pâle.
Miloune n’avait rien remarqué, savourant la joie des retrouvailles.
 
Nene, est ce que ça va ?
 
Pas trop Lady Miloune.
 
Miloune se rapprocha de la jeune fille qui ne semblait pas dans son assiette.
 
Allonge-toi.
 
La jeune kunoichi s’exécuta.
Miloune aurait voulu lui rappeler qu’elle pouvait la tutoyer, mais le moment n’était pas à cela.
Elle appliqua ses deux mains sur le corps de Nene diffusant une douce chaleur dans son corps. Mais bien qu’elle ne soit pas habituée à soigner, malgré l’entrainement qu’elle avait eu chez les Seigneur Ignir, elle trouva difficile de guérir la jeune fille, qui semblait mal en point. Pourtant sur Roy, elle ne trouvait pas cela difficile.
En effet, Nene était mal, souffrait qu’une migraine encore plus forte qu’à l’ordinaire, mais il fallait continuer pour sauver la princesse, c’était sa mission et elle devait la mener à bien.
 
Tu te souviens du combat contre ta succube Nene ?
 
La jeune kunoichi hocha la tête pour affirmer que oui, mais ce n’était que spéculation. Ça lui arrivait souvent de ne plus se rappeler ce qu’elle avait fait, mais elle mettait cela sur le compte de l’étourdissement dont elle faisait preuve.
 
Quelle était cette forme que j’ai vu pendant un bref instant ? Je suis presque sûre que ce n’était pas Nene…
 
Miloune semblait dubitative face à la réponse de Nene, mais voyant que la jeune fille lui confirmait qu’elle se souvenait de tout, la future reine mit cela sur le fait qu’elle avait dû être étourdie lorsque la succube avait échangé sa place avec elle.
Mais ce qu’elle trouva étrange était le faut qu’elle soigne si lentement la kunoichi.
Elle en profita pour se remémorer les derniers mots de la succube lorsqu’elle parlait d’Azelia. Elle semblait être sûre de sa reine et de leur victoire…
Miloune était perdue dans ses pensées lors qu’elle termina les durs soins de Nene.

C’est tout bon Nene.
 
Elle l’aida à se relever.
 
Tu n’as plus ton bras électrique ?
 
Non, il a disparu lorsque j’ai touché la succube la première fois.
 
Nene lui sourit discrètement.
Elle regarda une nouvelle fois Nene, perplexe devant la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Le sanctuaire du dieu des océans   Lun 28 Sep - 12:26

Après qu'Erza constate le soulagement de Miloune tout à fait naturel, elle raconta très brièvement sa victoire contre les succubes. La valkyrie afficha un sourire radieux. Enfin, la compagne de son ancien colonel a pu montrer de quoi elle était capable, ce qui rassurait Erza. En effet, elle ressentait très clairement que les combats futurs allaient être périlleux, et elle avait peur que Miloune ne s'en sorte pas. Néanmoins, elle espérait surtout que son évolution allait être rapide. Elle ne pourra pas toujours veiller sur elle dorénavant.

Je suis fière de toi, Miloune. Tu es devenue très forte désormais. Dommage que Roy n'était pas présent pour suivre ta victoire. Bref, reste sur tes gardes et continue à croire en toi, c'est l'essentiel. Quand à Mirajane, détrompe-toi, je n'ai rien réussi. Son côté humain a toujours été présent.

Je suis désolée si mes sœurs vous ont causés quelques soucis. Mais tout est de la faute d'Azelia. Elle a profitée de leurs faiblesses pour les manipuler, car elles ont été, jadis, les esclaves des humains, et pas vraiment les plus tendres. Elles n'ont surtout pas eu la chance, tout comme moi, de faire la connaissance des cas exceptionnels qui peuplent ce monde... Par contre, en ce qui concerne Lambert, il...

Erza adressa un regard à Mirajane pour lui faire comprendre qu'elle ne devait en aucun cas poursuivre. Il n'était clairement pas le moment de se pencher sur des vérités qui peuvent ralentir la marche du groupe. En effet, Miloune risque d'être inquiète en apprenant que l'un des soldats de Roy était un espion, et toujours en vie, qui plus est.

... enfin, je veux dire, qu'au final, je ne pourrai dire qu'est ce qui a vraiment déclenché sa mort...

Devant le visage triste de son amie, Erza en profita que Miloune était en train de s'occuper de Nene pour la prendre à part. Même si Erza était très bien consciente que Mirajane n'avait qu'une seule sœur biologique qui s'est déjà éteinte, et un frère qu'elle n'a plus jamais revue depuis des lustres, elle se doutait bien qu'achever de ses propres mains une de ses "sœurs de cœur" n'était pas une partie de plaisir, et l'expression de son visage le confirmait. L'espace d'un instant, Erza s'imaginait même la douleur qu'elle aurait ressentie si elle était obligée de retirer la vie d'Asuna. Même si elle a pu enduré un grand nombre de peine, celle-ci aurait été une douleur qu'elle n'aurait jamais su guérir.

Tu ne ressens aucun regret ?

Non, car j'étais préparée à cela. J'étais parfaitement consciente qu'en fuyant mon ancienne vie, j'allais devoir en arriver à cet acte. De toute manière, la présence de ma nouvelle famille a mes côtés suffira pour penser les plaies. Encore désolée pour m'être sauvé sans prévenir, Erza.

Erza tapota de manière amicale l'épaule droite de sa partenaire.

C'est bon, c'est bon, arrête de t'excuser. Tu devras juste nettoyer tout le bordel que la bande a foutu pendant ton absence. Bref, vous êtes prête les filles ? Nous devons poursuivre sans plus tarder.

Le groupe repartit vers la prochaine étape, en espérant qu'elles tomberaient sur la cellule qui emprisonnait la princesse très rapidement. Mais au moins, pour continuer la route, elles étaient au nombre de quatre. Mirajane conserva sa forme "Satan Soul" pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le sanctuaire du dieu des océans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ¤ Dieu du Graphisme ¤
» ¤ Dieu du Flood ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Manawa Kokuö-
Sauter vers: