La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le laboratoire sous-marin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Le laboratoire sous-marin   Lun 31 Aoû - 0:32

Pendant ce temps, sous le sol de l'île de Manawa Kokuö, se cachait une sorte de laboratoire appartenant à l'armée lunaire. L'entrée était situé quelque part sur l'île de sorte que personne ne puisse le découvrir, évidemment. Lorsque Ayako suivit Medusa et pénétra dans cette entrée secrète, elle descendit un escalier absolument interminable. A en juger les cinq bonnes minutes qu'elle mit à descendre ces marches sans fin, elle comprit qu'elle avait atteint la partie immergée de l'île, ce qui signifie que le laboratoire se trouvait sous-terre, mais également sous mer. C'est ainsi qu'elle découvrit un vrai petit repaire, dont l'architecture était parfaitement alignée de sorte à ce qu'on ne remarque pas qu'on est sous l'océan. Mais par conséquent, il n'y avait évidemment aucune fenêtre, et aucune voie de sortie, sinon, il fallait encore une fois remonter ces marches absolument infernales.

Ayako commençait à tirer la grimace en voyant que cette petite promenade ne prenait pas fin. Et de plus, les couloirs se ressemblaient atrocement. Elle tourna la tête vers ses hommes qui tiraient avec des chaînes la princesse Umi, qui avait quand à elle, les yeux et la bouche bandés. Et juste à côté, le jeune Isaak qu'Ayako avait libérée aux côtés de Seto, il y'a peu. Ayako était surprise de voir que lui aussi restait de marbre devant sa soeur qui était entre ses mains désormais. Elle constata par ailleurs qu'elle n'était donc pas la seule à avoir ce ressenti de s'en moquer totalement du sort des membres de sa famille.

Ayako continua sa marche et vit qu'elle atteignit une sorte de tour ou on pouvait voir un large trou au milieu, dont elle ne pouvait apercevoir le fond. Il n'y avait rien d'autre qu'un escalier qui jonchait le mur et descendait encore et encore telle une spirale sans fin. Quelque fois, l'escalier s'arrêta pour arriver à un sol parfaitement droit, mais étroit, sans mur ni barrière du côté gauche. A droite, plusieurs barreaux en fer se trouvaient au milieu du mur de la tour, expliquant alors d'ou Ayako pouvait entendre des cris agressifs et pervers depuis qu'elle atteignit cette tour. En effet, elle était en réalité dans un donjon ou des prisonniers étaient enfermés. Probablement des futurs cobayes pour Ayako. Elle ignora d'ailleurs les cris de ces stupides humains qui étaient dirigés vers elle, puisqu'il s'agissait bien sur des mêmes paroles qu'Ayako entendait sans arrêt venant d'hommes affamés. Comme quoi, même dans une situation désespérée, les hommes ne peuvent s'empêcher de réfléchir avec ce qu'ils ont entre les jambes.

Ignorant cette bande de porcs au regard gourmand, Ayako descendit de quelques étages jusqu'à ce que Medusa s'arrête devant une porte qu'elle ouvrir doucement. Et pour la énième fois, un long couloir attendait le groupe.


Oi, la sorcière, c'est encore loin ?

Oui... Nous arrivons.

Enfin, le groupe arriva dans une large salle ou plusieurs tubes en verre étaient positionnés en ligne. Plusieurs étaient remplis de corps humains qui étaient baignés dans des liquides rouge. Ils semblaient complètement inconscients en tout cas. Deux tubes, côte à côte, étaient vides. Ayako comprit qu'ils étaient réservés pour quelqu'un.

Retirez ses bandages.

Les ninjas de l'araignée noire s'éxècutèrent. La princesse pouvait désormais voir et parler, et la première chose qu'elle vit, c'était Isaak qui posa son regard droit sur elle.

Bonjour... Ma tendre soeur...

Qui... êtes vous ?

Ahlala... Ce qu'on raconte est donc vrai, tu as entièrement perdue la mémoire. Ma pauvre petite, dans un sens, même si tu te souvenais de tout, tu n'aurais pas pu me reconnaître, car au fond, tu n'as jamais vraiment prêté attention à mon existence, pas vrai ? Après tout, la reine t'a toujours couvé de sorte que tu sois le plus stable possible, pour éviter de... hum... reproduire les mêmes erreurs qu'avec moi.

Mais de quoi parlez vous ? Je me souviens vraiment de rien !

Aucune importance. Le destin a décidé que j'hébergerai en moi une créature immortelle et donc, autant l'utiliser pour rendre justice à ce pays. C'est merveilleux, petite soeur, bientôt, nous serons libres. Alors évite de bouger dans tous les sens et te débattre, car les chaînes qui te tiennent vont disparaître très bientôt !

Hihihihi...

Qu'est ce qui te fait rire, la Kunoichi ?

Rien du tout, tu es mignon à parler de la sorte à une amnésique. Tu n'as pas l'impression de... parler avec un mur ?

Allez, on arrête là avec les retrouvailles. Veuillez s'il vous plaît rentrer dans ces tuyaux. Vous allez être plongé dans un liquide qui va vous endormir, puis interagir avec le pouvoir caché qui coule en vous. Peu à peu, la créature qui sommeille en vous va grandir jusqu'à ce qu'il puisse se libérer du sceau qu'on a posé sur vous. D'habitude, d'après mes études, une créature enfermé en un humain mettrait jusqu'à quatre jours pour s'éveiller grâce à cette solution utilisé pour l'expérience, mais vu que nous sommes sur une île ou le développement du corps humain est accéléré, il faudra bien moins de vingt quatre heures pour que Chtulhu revienne parmi les vivants.

Non, vous n'avez pas le droit, vous hmmmm... Hmmmmm...

Un ninja avait pris soin de poser un sparadrap sur la bouche de la princesse, puis elle fut emmené de force dans un des tubes, là ou son frère rejoignit le second tube de sa propre volonté. Après avoir refermé ces tubes, Medusa actionna un levier qui activa un mécanisme. Un liquide rouge s'écoula depuis un tuyau pour pénétrer dans le tube. Quelques instants plus tard, les deux cobayes étaient endormis.

L'expérience peut commencer. Ayako, je compte sur toi pour garder le secteur.

Tu m'as bien regardée, la sorcière ? Je suis une femme d'action. Je n'aime pas rester sur place. Et puis, il me semblait que tu ferai largement l'affaire, non ?

De mon côté, je suis une scientifique, et non une gardienne de cobayes.

Dis plutôt que tu reconnais que tu n'es qu'une faible sorcière-pépère dans son rôle de conseillère, hum ? C'est tout naturel d'être jalouse des personnes plus fortes que soi. Alors pour se venger, on les condamne aux tâches ingrates !

Ne me prend pas de haut, jeune idiote ! Tu ne m'as jamais vu prendre part à une bataille. Je me débrouille toujours pour ne pas laisser que les os chez ceux qui osent m'affronter !

Haha, j'aime ça ! Tu veux te battre, grand mère ?

Ayako avait qu'une envie, c'était d'égorger cette sorcière qu'elle méprisait par dessus tout. Elle était à ça de prendre son Jashinken pour défier Medusa, mais elle s'arrêta net, se rappelant qu'avec elle, il fallait mieux qu'elle contrôle ses pulsions, malgré que le sang noir ne lui rendait pas service par ailleurs. Elle vit également que les ninjas de l'araignée noire commençait à se coller entre eux, comme si ils essayaient de se cacher derrière un autre, prenant peur qu'il y'ait un conflit entre ces deux femmes absolument diaboliques pour eux. Ayako ne dégaina donc pas son katana, mais à la place, elle posa sa main droite sur le sol. Une fumée apparut, puis lorsqu'elle se dissipa, tout le groupe pouvait observer ce qui s'apparentait à un tigre blanc.

Spoiler:
 

Je vous présente Dewloren ! C'est mon tigre de compagnie. Dewloren est un prédateur comme vous n'en trouverez nulle part, il ne laissera rentrer dans cette salle aucune souris, ni rat, ni aucune personne aux intention malveillantes. En d'autres termes, le rôle de gardien ne conviendra à personne d'autres qu'à lui ! N'est ce pas, mon fidèle ami ?

Ayako caressa le museau de son animal qui semblait prendre beaucoup de plaisir, et par conséquent, ne montrait en aucun cas une image de prédateur féroce. A la place, il ressemblait à une peluche toute douce, et en voyant Ayako serrer la gueule de l'animal, on aurait dit une enfant s'amuser avec son doudou. Les ninjas prirent sur eux pour ne pas rire à gorge déployée, mais Ayako comprit que personne ne prenait au sérieux l'animal.

Ce qu'il déteste également, ce sont les incapables qui s'endorment lorsqu'ils sont chargés d'une mission. DONC, le premier qui pique un somme pendant la vingtaine d'heures qui constitue l'expérience, se verra dévoré avec passion par les crocs acérés de mon jeune ami. Ok ?

Les ninjas se regroupèrent pour la seconde fois, car Ayako ne plaisantait jamais sur les châtiments. Ceci étant, Ayako se dirigea vers la porte de sortie.

Ou vas-tu ?

Visiter un peu les lieux, j'ai quand même le droit de voir d'un peu plus près ce qui appartient à son Altesse, non ?

Si tu comptes voir surtout les prisonniers, n'y touche pas ! Ce sont des futurs cobayes pour mes expériences de mutations. Ils doivent constituer une nouvelle armée de démons sur-entraînés et donc, sont très précieux. Si tu abîmes la marchandise, tu devras m'apporter de nouveaux sujets pour me rembourser !

Ayako ignora l'avertissement de la sorcière qu'elle ne pouvait définitivement plus supporter, et effectivement, elle se dirigea vers les cellules qu'elle vit auparavant dans cette tour dont ceux qui avaient le vertige, ne pourraient tenir les pieds au sol. Aussitôt, dans une cellule rempli d'une dizaine de futurs cobayes, une fumée glacée pénétra en passant à travers les barreaux. Les prisonniers virent par la suite Ayako, qui se forma au milieu de la fumée, prenant une pose dominante et un regard plein de malice.

Hey, regardez les mecs ! C'est la poupée d'avant qui est venu nous payer une visite ! Hey, petite, approche toi encore plus prêt. On va pas te manger. Tu es venue nous divertir un peu ?

C'est ça, quelque chose me dit qu'on va bien s'amuser tous ensemble..

Après que la Kunoichi se lécha les lèvres, elle s'équipa de son arme, le Jashinken. Les cris d'excitations d'auparavant allaient devenir des cris de peine et de souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le laboratoire sous-marin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galerie de personnage sous-marin de la premiere edition !
» Océania, PNJ du Royaume sous marin
» [Mission] Tombeau sous l'océan
» Le 24 mars... Tryphon Tournersol alias Auguste Piccard...
» Sibylle Patricia Trelawney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Manawa Kokuö-
Sauter vers: