La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'île de la reine Mishtal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: L'île de la reine Mishtal   Mer 29 Avr - 19:54

Spoiler:
 

Thème d'ambiance: https://www.youtube.com/watch?v=AUyqvUG0ypA

Le Red Pegasus arriva enfin au palais royal. Après un long océan, tranquille, paisible, mais fade, Erza vit enfin un palais comme elle espérait voir, à l'image du royaume des mers. Plus le bateau approchait, et plus la valkyrie sentait que l'eau devenait de plus en plus clair comme du cristal. Le son de la cascade faisait frisonner la jeune femme, il fallait avouer qu'elle n'avait plus vu de décor aussi paradisiaque depuis son arrivée sur Atrium. Ce n'était pas non plus l'envie de se baigner qui lui manquait, elle pensait d'ailleurs oser demander à la reine si elle pouvait en profiter pour piquer une tête, vu que ce n'est pas tout les jours qu'un endroit comme ça se présentera sous ses yeux, du moins, tant qu'elle sera sur Atrium.

Le bateau accosta et le groupe dut passer par une chemin rocailleux très fin, au point qu'on avait l'impression de marcher sur l'eau, avant d'arriver réellement sur la terre ferme. Erza observait l'espace d'un instant Jubia qui tentait de se remémorer cet endroit, mais il semblerait que le lieu ne résonnait pas de manière bien familière pour l'ancienne pirate. Elle préférait attendre de voir la reine pour émettre un jugement, et à la différence d'Erza qui a été sous la compagnie de Sinae depuis son plus jeune âge, la fille des océans a perdu la mémoire assez récemment, donc il y'avait surement des fragments de souvenirs qui pourraient peut-être s'éveiller lors de la rencontre.

A l'intérieur du temple, le groupe suivit le colonel qui fut salué par plusieurs gardes, et ce même colonel demanda à l'un d'entre eux d'annoncer à la reine que le groupe est bien arrivé à destination. Après un peu d'attente, le groupe était autorisé à pénétrer dans la salle de la reine Mishtal, qui attendait le groupe sur son trône. La reine accueillit le groupe avec son plus beau sourire, elle était déjà aussi chaleureuse que la reine des elfes. Quand elle vit Jubia, ses yeux brillaient, et elle se retenait de se lever de son trône pour la prendre dans ses bras, après tant d'années sans avoir revu sa "princesse". Elle vit bien que Jubia ne semblait pas partager cet étincelle au visage. Il fallait mieux qu'elle ait une discussion en privé avec elle, mais pour le moment, elle devait faire son rôle de reine avant celui de mère.


Bienvenue dans mon palais, guerriers de Wyvern Tail. Merci d'avoir accepté de voyager à travers les océans pour venir ici, et toi aussi, Jubia, je te remercie d'avoir accepté mon invitation.

Votre majesté...

La reine avait volontairement nommée la fille de l'eau "Jubia". Tant qu'elle ne mettra pas les choses au clair avec elle, elle continuera de l'appeler ainsi, pour ne pas la brusquer ou la froisser. Puis elle tourna son regard vers Erza. Et là, ce fut le choc. La reine l'avait vu à l'oeuvre dans la sphère que le Nirvit avait montré pendant le conseil, mais c'était la première fois en vrai, en chair et en os. Et donc, la ressemblance avec Alleria était encore plus flagrante. Elle devait même limite faire attention de ne pas la nommer ainsi. Erza remarqua d'ailleurs que la reine l'observait d'une manière étrange, mais elle s'en fichait, elle se contentait de respecter le protocole et de s'incliner.

Votre majesté, c'est un honneur de vous rencontrer. Il est inutile de me remercier, néanmoins. Jubia est une fidèle amie qui a souvent été là pour la cause de notre guilde. Il aurait été très égoïste de ma part de ne pas l'accompagner sur la mer hostile. C'est tout naturel.

Merci d'avoir veillé sur une fille native de mon pays, Erza.

Enfin, la reine posa son regard sur le couple du soleil.

Vous devez être Roy Ozan, je me trompe ? Votre nom a atteint mes contrées depuis la guerre de l'outremonde. Je suis heureuse de rencontrer quelqu'un qui donne son corps et son âme pour la sauvegarde de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Sam 2 Mai - 8:04

Roy se sentit rassurer lorsqu’il se posa sur la terre ferme, bien que ce soit une île. Mais le fait de sentir le sol sous ses pieds le rassura.
Il aida Miloune à descendre du bateau. Il remarqua qu’elle avait pleinement repris ses couleurs habituelles.
 
L’endroit était fascinant pour les deux, bien que Roy ait préféré qu’il y ait moins d’eau autour d’eux. Mais il sentit quelque chose comme un manque lorsqu’il regarda cette île. Le Pays du Soleil lui manquait. Il était chez lui là-bas, mais il était forcé, lui, sa future femme et sa famille, de vivre en exil à cause de ce maudit Roi et de ses suivants. Dans combien de temps pourraient-ils enfin rentrer chez eux ?
Voyant que quelque chose n’allait pas dans le regard de son futur époux, Miloune prit la parole discrètement.
 
Nous rentrerons bientôt chez nous, ne t’en fait pas. Ce n’est plus qu’une question de temps. Le Roi devra payer pour ce qu’il a fait, à nous ou à ton peuple…
Notre peuple. N’oublie pas que tu seras leur Reine s’ils désirent bien de moi comme Roi.
 
Elle lui sourit, puis scruta le paysage un instant.
 
Et dire que nous étions si proche de son Palais il y a peu.
Maintenant nous pouvons dire que tu vas rencontrer ton futur homologue aquatique.
 
Il la prit par la taille en lui souriant. Elle lui rendit son sourire puis lui montra qu’il fallait suivre le mouvement du groupe.
Miloune se doutait que la Reine Mishtal ne pouvait plus attendre de revoir sa supposée fille. Le groupe devait se hâter et elle ne voulait pas qu’ils soient un frein à leur avancée, et de ce fait, aux retrouvailles royales.
 
Une fois à l’intérieur du Palais, qui était grandiose, le couple solaire rencontra enfin la Reine du Pays de l’Eau. Elle dégageait la même chose que la Reine des Elfes.
Tous remarquèrent que le Reine n’avait pas utilisé le nom de sa fille, mais bien Jubia. C’était parfait pour ne pas la brusquer et une délicate attention de cette mère.
 
Roy remarqua également que la Reine avait regardé étrangement Erza. Peut-être se connaissaient-elles, mais cela devait faire partie des choses dont elle ne voulait pas lui parler.
 
Lui et Miloune s’inclinèrent devant la Reine, puis Roy répondit à la question royale.
 
Je suis, de même, enchanté de vous rencontrer Majesté.
Je suis très heureux de voir qu’il reste encore des souverains comme vous et la Reine des Elfes dans notre monde qui ne sont pas corrompus jusqu’à la moelle par la grandeur du pouvoir.
 
Il prit Miloune délicatement par la main.
 
Je vous présente également Miloune Guan, elle est ma future épouse.
 
Elle s’inclina à nouveau devant la Reine.

Enchantée de venir dans votre si beau Palais, Reine Mishtal, et votre si beau Pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Sam 2 Mai - 21:51

Roy et sa future épouse s'inclinèrent devant la reine. Puis, le jeune homme ne put s'empêcher de déclarer qu'il était content de voir enfin une reine non corrompue. A cette parole, Erza bougea sa tête en direction de Roy, elle qui avait le regard depuis le début fixé sur Jubia, pour observer son comportement devant sa supposée génitrice, et qui n'évoluait pas d'un pouce. Erza voyait pas trop l'utilité d'avoir dit cela, et surtout, elle considérait que c'est justement avec ce genre de paroles que les "corrompus" resteront "corrompus" et elle était très bien placée pour penser ainsi. Elle aurait bien voulu lui faire la remarque, mais elle voyait que la reine semblait charmée, dès l'instant ou Roy présenta sa futur épouse. Elle avait effectivement les deux mains posés sur les joues, et ses yeux brillaient constamment.

Aaaah... Vous êtes si charmants ensemble... Le mariage... Quelle chance... J'aurai aussi tellement aimé qu'un homme puisse me prendre la main, la caresser délicatement, et ne plus jamais la relâcher... J'en ai des frissons rien que de penser à un idylle en tête avec tête avec un bel étalon aux cheveux dorés, qui me chantera une sérénade devant le coucher du soleil.

C'était officiel, on avait perdu la reine Mishtal. Et Erza ne savait plus ou se mettre devant un tel comportement. Elle était aussi du genre à vouloir un homme dans sa vie, comme quasiment toutes les femmes, mais elle ne le montrait pas en narrant ce genre de minuscules récits à l'eau de rose. Elle se sentait même un peu coupable de trouver la reine quelque peu... niaise. Et enfin, trouver l'amour n'était vraiment pas dans ses priorités, surtout depuis qu'elle sait qu'elle devra retourner sur Eternia. Enfin, elle relativisa en se disant que là, c'était clair comme de l'eau de roche, Jubia était bien la fille de la reine, vu que Jubia est constamment le genre à montrer ce genre d'attitude complètement théâtralisé. D'ailleurs, en bougeant la tête ailleurs, elle vit Jubia justement qui partit également dans son propre délire.

Haaaaaa, oui.... Monsieur Grey !!!!!

Très bien, si tout le monde pouvait reprendre ses esprits, cela serait sympathique, on est pas venu pour assister à ce genre de spectacles.

Oui, pardon, je vous adresse toutes mes excuses, Erza. Quand à vous, jeune homme, si je puis juste me permettre quelque chose. Simplement vous rappeler le problème principal de la Yokume. Ce n'est ni une question de corruption, ou d'abus de pouvoir. Ce ne sont que des éléments mineurs qui engendrent la guerre, et qui sont, et seront toujours propres à l'homme. Le souci principal est tout bonnement, la question des "frontières". La vision du monde n'est jamais parallèle quand nous ne voyons pas la lumière du soleil sous les mêmes nuages. J'entends par là qu'au pays de la lune, si jamais vous songiez à Azelia en cet instant, pour les habitants, c'est vous, les "corrompus", et au pays du feu, ce sont nous les créatures du diable. Vous comprenez ? Néanmoins, ce que le dernier conseil des huit seigneurs m'a bien fait réaliser, c'est que certains monarques ne supportent pas autant cette situation que d'autres, et la guerre naît de cette impatience, cette fermeture sur soi. Je ne peux, hélas, me balader dans les frontières du pays de la lune pour mieux comprendre ce qui se trotte en ces terres pour que l'armée lunaire réclame vengeance aux autres nations... Vous savez, moi, personnellement, tant que l'océan reste calme et s'interdit la moindre tumulte, ou qu'un homme ne tente pas de me briser le coeur, je ne montrerai jamais mon vilain côté obscur à qui que ce soit, hihihi...

Malgré le message très menaçant que la reine a voulu partager avec le groupe, elle prenait cela avec humour. Chose qu'Erza respectait, du moins, tant qu'elle n'était pas du genre à attendre bien sagement que le chaos recouvre de ses sombres nuages son océan.

Bref, quoiqu'il en soit, j'ai entendu parler des actions de Wyvern Tail. Vous êtes tous considérés par les forces armées du soleil comme des criminels de haut rang, et donc, ce qui vous attend, c'est logiquement la peine de mort. Et en toute franchise, quand au pays du feu, on vous nomme "héros", j'ai du mal à y croire car je doute toujours de la parole de ces enflammés. Cependant, lors de la réunion qui a eu lieu ici, on a cessé de me compter vos exploits, vos actions, et votre volonté de changer les choses. Notamment la reine Ulyana m'a bien fait comprendre que je devais croire en vous. Alors, je vais peut être prendre la décision la plus stupide de mon sacre, mais... je choisis ainsi de prendre le risque de vous offrir la confiance que j'ai perdu pour Sairu Jumeis.

Devant ces paroles, Erza, qui était plus que satisfaite, décida de faire abstraction de la moindre démonstration d'émotions. Elle se contenta de s'incliner encore une fois, tout simplement.

Vous ne regretterez pas de croire en nous. Je peux vous assurer que notre seule dévotion est de faire éclater la vérité sur un homme qui a joui de ses privilèges bien trop longtemps.  Et par cela, je vais être franc jeu avec vous, nous passerons par la révolution, afin de permettre le sacre d'un nouveau roi.

Bien, et comment comptez vous renverser l'imposteur en évitant, si possible, un maximum de victimes, Alleria ?

La reine posa immédiatement sa main devant la bouche. Elle avait réalisée bien que trop tard l'énorme erreur qu'elle avait faite. Il faut dire que d'une, la ressemblance était presque parfaite pour ne pas confondre à tout les coups, et également, l'attitude musclée qu'avait fait preuve la reine valkyrie ne la rendait pas oubliable au bout de quelques jours. Elle reprit ses esprits quand elle constata qu'Erza ne semblait pas choquée par l'erreur, c'était presque comme si elle ne l'avait pas remarquée. D'ailleurs, c'est à cet instant qu'elle réalisa également un lourd détail. Cette Erza n'était pas censée être encore ici, un mois après le conseil, surtout si on en croyait ce qui se disait à la fin. Il y'avait Alleria qui était censée essayer de la ramener sur Eternia, sa terre natale, et ensuite, les Nirvits ne semblaient pas très enchanté par sa présence ici non plus. Pour la reine, la rébellion qu'elle avait prévue ne se fera peut-être jamais à ce stade.

Je suis vraiment navrée, c'est juste que...

... que je vous fais penser à la reine des valkyries en personne ? C'est normal, on se ressemble beaucoup, pas vrai ? Mais soit, passons. Sachez que nous attendons le moment le plus propice pour faire tomber notre cible, et cela sera justement quand le peuple perdra le plus confiance en son tyran. Même si nous aurions pu perdre beaucoup par l'assaut de l'armée solaire sur notre guilde, nous en retenons surtout du positif. La propagande qui à éclaté nous sera extrêmement bénéfique. Je suis confiante pour la suite, et rien que le fait que vous nous accueillez ainsi, prouve que nous sommes plus que jamais sur la bonne voie.

Jeune femme... Tu es bien une valkyrie, n'est ce pas ? Tu n'as pas l'air d'avoir peur des ombres qui menacent tes ambitions. Mais es-tu réellement consciente que tu risques ta vie à chaque instant ? Penses tu lutter contre des forces supérieures encore éternellement ?

Erza comprit immédiatement que Miz faisait référence aux Nirvits. Mana lui avait touché quelques mots à ce sujet, le mois dernier. Les Nirvits vont peut-être un jour tenter de ramener Erza hors de la Yokume. Et comme Alleria n'a pas pu embarquer Erza il y'a un mois de cela, la valkyrie savait qu'elle tomberait sur des Nirvits un jour ou l'autre. Mais en réalité, elle n'attendait même que cela. C'est pour cette raison qu'elle a tentée d'expérimenter plus en profondeur la marque qui apparaît quelques fois sur sa main droite.

Reine Mishtal, cela fait bientôt un millénaire que je brandis mon épée avec le sentiment de rencontrer des ennemis de plus en plus puissants chaque jour. Et ce n'est pas seulement mon quotidien. C'est celui de chaque être humain, mortel comme immortel. Tant qu'on a des pouvoirs, on est menacé. Que ce soit moi, ou mon ami Roy ici présent. Si nous devons avoir peur de ces funestes rencontres, si nous devons reculer face à l'adversité, nous arrêtons ainsi de respirer alors, car le combat a toujours été mon quotidien. Prenez cela comme l'avis d'une valkyrie. Si nécessaire, nous devons combattre, peu importe qui est l'ennemi. J'ai survécu à plus de deux cents batailles du temps où j'étais immortelle. Je vous remercie de vous en faire pour moi, mais le fait que je sois en vie après plus de 1700 ans d'existence prouve que je ne crains personne. Et quand ces "forces supérieures" viendront, alors, je saurai leur faire face. De plus...

Erza posa sa main sur son armure, au niveau ou se trouvait caché son pendentif qu'Asuna lui avait offert.

Une bonne étoile brille en moi à chaque seconde. Je resterai en vie coûte que coûte pour "elle".

Bien... Désolée de m'être mêlée de ce qui ne me regarde pas... Je suppose... Une dernière question me brûle les lèvres. Si vous détrônez le roi actuel, savez vous déjà qui prendra sa place ? Avez vous une connaissance qui est destiné à occuper ce poste ?

Il est juste devant vous, votre majesté.

Vous ?

Miz avait fixé avec surprise Roy. Pendant ce temps de surprise que la reine adressa, Erza ne put s'empêcher de penser à Alleria et Asuna, elle espérait qu'elles allaient bien. Mais au fond, c'était surtout pour elle-même qu'elle devait s'inquiéter. Si Erza croisait un Nirvit, elle aurait sûrement des ennuis, au fond. Mais elle ne comprenait pas le réel sens de tout cela. Serait-ce une mascarade de la part du gardien du Nirvana de faire croire aux mortels qu'Erza ne restera plus bien longtemps sur la Yokume ? Dans ce cas, pourquoi ne sont-ils toujours pas allés à son encontre depuis ? Et surtout, le fait que les Nirvits tenteront de l'embarquer est contraire aux engagements qu'elle a tenu avec Thanathos... Tout cela était flou, très flou. Erza ne comprenait pas tout, mais elle espérait qu'elle pourra engager la conversation un jour avec le peuple Nirvit avec qui elle n'avait jamais eu d'ennuis. Et de plus, elle était visiblement elle même originaire de ce peuple sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Dim 3 Mai - 10:02

Roy et Miloune se regardèrent d’un air surpris devant la réaction de la Reine sur leur futur mariage. Jamais ils n’auraient pensé qu’une personne royale ne puisse avoir un tel comportement dégoulinant de guimauve…
Le couple se sentit très gêné face à cette réaction non désirée, mais malgré tout, sur le visage de Miloune se dessina un petit sourire. L’attitude de Jubia marquait une nette ressemblance avec celui de la Reine.
 
Roy fit un signe de tête à la Reine Mishtal pour lui faire comprendre qu’il était d’accord sur son point de vue sur la corruption. Et l’histoire de frontière était un point important dans l’histoire des conflits de la Yokume.

Je suis d’accord avec vous Majesté.
Mais les peuples de Yokume doivent apprendre à travailler ensemble malgré leurs différences.

En effet, le seul dont il voulait réellement parler, c’était celui de son pays. Pour lui, la déchéance était la plus présente chez Sairu Jumeis.
Les autres ne faisaient malheureusement que d’exposer leur idéologie, qui pour Roy, et même Miloune, était quelque peu dépassée. Pour eux, le futur était de travailler ensemble.
Ils ne s’étendirent sur Azelia. La vaincre possédait également une raison personnelle, qui ne concernait pas la reine aquatique.
 
Et merci Majesté de nous faire si confiance, surtout face à des paroles royales que vous auriez pu croire plus sincères que les nôtres.
 
Il ne s’attarda pas sur cela, car pour l’instant lui et Miloune se demandèrent qui était donc cette Alleria pour Erza qui devait tant lui ressembler ?
Roy baissa la tête un instant. Elle était la Reine des valkyries et donc elle faisait partie des choses qu’Erza ne voulait pas lui parler. Malgré tout, cette Reine semblait elle en savoir un peu plus sur la condition de son ancienne lieutenante.
Roy se doutait qu’Erza lui cachait certaines choses pour éviter qu’il ne s’en mêle et se mène lui-même à sa perte, mais à chaque fois qu’il y avait quelque chose qui lui rappeler ce ‘compromis’, une sorte d’inefficacité naissait en lui.
Miloune devant son trouble, lui prit la main. Il devait d’abord suivre son destin avant d’aider celui d’Erza. Et elle avait sans doute raison de lui cacher son futur.
 
Devant la réaction de surprise de la Reine, Roy eut un sourire quelque peu gêné. C’était si surprenant que cela le fait qu’il soit le prétendant au pouvoir ?
 
Sairu Jumeis nous a déclaré coupable de trahison royale, Erza et moi, depuis un moment maintenant. Ma future femme doit maintenant avoir aussi une prime sur sa tête.
 
Il tut par contre la condition de semi Dragon Blanc de Miloune. Il ne connaissait pas cette femme, et même si Erza semblait lui faire confiance, il préférait de pas s’étendre sur certains détails.
 
Je pense que vous étiez au courant, Reine Misthal, de la trahison envers le Roi qu’il y a eu, menée par mes hommes et moi-même. J’ai fait cela car certaines personnes ont découvert que le Roi de mon pays n’est pas le Roi légitime. Il a su, sans doute par une grande magie, altérer les souvenirs de tous et donc prendre la place qu’il occupe actuellement. Lorsqu’il a pris sa place sur le trône solaire, il a également tué les souverains qui régnaient sur le pays.
 
Il voulut s’arrêter là, mais Miloune lui fit un signe de tête pour le forcer à continuer.
 
Et ces souverains, d’après ce que mon beau-père a découvert, étaient mes parents. Mais cela, je ne l’ai su que très récemment.
Lors de mon premier combat, je ne souhaitais pas spécialement prendre cette place. Pour moi, elle ne me revenait pas. Maintenant, c’est différent. C’est mon destin de régner.
Je bâterais l’usurpateur, reprendrais la place qui me revient de droit, et tenterais d’installer une paix durable dans notre monde.
 
Pour ce qui est des victimes Majesté. Je souhaite, bien sûr en faire, le moins possible. Que ce soit chez les civils, de notre côté ou même du côté du Roi.
Nous avons pu voir déjà quelques doutes sur Sairu Jumeis au sein même de l’armée lors de leur intervention au Pays du Feu. J’espère simplement que ce sentiment va se propager dans la population.
 
Miloune qui écoutait Roy ne put s’empêcher cependant de voir le trouble qui semblait envahir Erza. Elle semblait perdue dans ses pensées.
Après avoir eu un regard bienveillant envers la Valkyrie, où elle se toucha instinctivement le ventre, et détourna la tête enfin qu’Erza ne crut pas que la future Reine solaire ait eu de la pitié ne serait-ce qu’un instant pour elle. Bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mar 5 Mai - 18:10

Miz Mishtal écouta avec attention le récit du jeune Roy Ozan. Elle posa tout son intérêt pour lui, afin de ne pas perdre une miette de ses paroles. Comme elle le savait déjà, les trois personnes en face d'elle étaient des renégats malgré eux, qui devaient probablement survivre par leurs propres moyens. Puis Roy expliqua que ce qui a fait de lui et Erza des criminels était le fameux coup d'état qui avait, certes, fait le tour de la Yokume, mais elle n'avait jamais entendu de véritables témoins jusque maintenant de cet événement qui a bouleversé l'ordre du pays solaire. Et ce qu'elle apprit était effroyable. Le roi avait le pouvoir d'altérer les souvenirs du peuple. Il n'y avait rien de plus lâche pour obtenir le trône. Elle ne savait pas ce qui était le pire entre jouer avec les souvenirs d'un être humain, ou faire de lui une machine de guerre en le dopant avec du sang maudit. Le futur semblait sombre. Au final, que ce soit Jubia, Erza ou Roy, la justice était tellement mal rendue, puisque seul le destin et la tyrannie décidaient de qui méritait de passer sous la guillotine. Et cela, elle ne pouvait l'accepter. La suite du récit éclaira la reine sur le fait que Roy est censé devenir le nouveau souverain. Ses parents étaient les souverains qui ont été assassinés de la main du roi actuel. Plus elle entendait parler de Sairu Jumeis, plus elle se sentit coupable de ne pas être au courant de la réalité des choses, comme tant de monde sur la Yokume. Mais une part d'elle la faisait hésiter. Comment Sairu a t'il pu tromper une population entière sans que personne ne puisse s'en rendre compte ? Existe t'il vraiment un sort quelconque capable de faire une telle chose ? Pensive, la reine attendit la fin du récit, et prit la parole.

Tout cela est vraiment étrange... Je ne supportais plus ce type, mais j'étais loin d'imaginer qu'il était capable d'une telle prouesse. Je ne sais plus quoi penser désormais... Si le récit que je viens d'entendre est bien réel, alors, j'aurai été aveugle pendant tout ce temps... Bien...

La reine se leva de son trône et semblait décidée cette fois, à éclaircir tous les aspects qui brouillaient ses pensées.

Amis de Jubia, je vous prêterai main forte, le temps que je constate par moi même jusqu'où nous avons été bernés. Il est hors de question que je laisse le moindre crime de ce genre impuni. Si Sairu Jumeis est réellement capable de changer les pensées de tout un peuple, il peut donc constituer une menace contre mon règne. Je ne veux en aucun cas voir le peuple des océans se retourner contre moi. Je vais donc agir, à vos côtés pour cette fois. C'est décidé !

En attendant, pour vous remercier d'avoir escorté mon invité, vous êtes libre de faire ce que bon vous semble ici. Vous pouvez visiter les lieux ou vous baigner devant le palais. Vous êtes également mes invités désormais. Je serai également enchantée que vous passiez la nuit ici. Mais avant cela. Jubia et Miloune, pouvez vous me suivre, s'il vous plait ? J'ai quelque chose à vous montrer.


Bien, votre majesté.

La reine quitta la salle, laissant ainsi Erza seule avec Roy. Les bras croisés depuis le début, elle demeurait toujours aussi pensive.

Je trouve, néanmoins, qu'elle nous confie toute sa confiance bien trop tôt. Que nous soyons les amis de sa fille ou non, elle doit se forger une opinion d'un monarque qui a malgré tout longtemps été considéré comme un saint. Passer d'une extrême à l'autre n'est en aucun cas chose aisée... En bref, je vais éviter de crier de joie parce que soi disant, nous avons de nouveaux alliés d'une très haute importance.

Erza décroisa les bras puis regarda droit dans les yeux Roy.

J'espère pour toi que mes doutes sont injustifiés et que le monde évolue enfin dans le sens que tu as toujours espéré... Bien, si tu n'as rien à me dire, je vais aller prendre l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mer 6 Mai - 12:12

Miloune quitta alors Roy avec Jubia pour suivre la Rine du Pays de l’Eau.
Sur son visage se lisait des questionnements. Pourquoi la Reine Mishtal voulait-elle lui parler en privé ? Qu’elle veuille prendre du temps avec Jubia, c’était totalement compréhensible, mais elle… Elle espérait juste que la Reine et Jubia n’allaient pas à nouveau se transformer en guimauve toute molle et toute rose, et surtout que la Reine n’allait vouloir rien lui apprendre sur le sex… la vie des abeilles !
 
Roy se tourna vers Erza pour lui répondre.
 
Je ne sais pas. D’un côté, elle a vu que tu avais pris soin de sa fille, donc tu peux être digne de confiance. Et de ce fait, croire en ce que tu lui dis.
Mais tu as raison, restons sur nos gardes. Qui sait encore ce que peuvent prévoir nos ennemis.
 
Pour l’instant, croyons ce qu’elle nous dit, faisons lui confiance, mais sans jamais lâcher notre attention au danger.
Si jamais elle nous trahit également, elle en paiera les conséquences, comme ceux qui se dresseront sur notre chemin.
 
J’ai confiance en l’avenir. Je pense que notre réussite est à portée de main et que nous allons réussir dans peu de temps.
 
Il lui fit un sourire confiant.
 
Veux-tu être seule ou puis-je t’accompagner prendre l’air ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mer 6 Mai - 20:59

Roy pensait un peu comme Erza au final. Du fait qu'elle ait protégée Jubia, et l'aidé à revivre dans un groupe stable, offrir sa confiance, surtout après le fiasco du roi pendant la réunion, pouvait être synonyme de gratitude de sa part. Mais Erza était constamment sur ses gardes. Normal, avec tous ces imposteurs qui dirigent la Yokume et trompent la confiance de tous les êtres naïfs ou facilement manipulables.

Mais Erza aimerait éviter d'avoir la reine Miz comme ennemi. Malgré ce petit moment à l'eau de rose, elle trouvait la reine fort sympathique. Bref, si le pays de l'eau se range aux côtés de Wyvern Tail, c'est toujours un plus, évidemment.

Roy demanda à Erza si elle acceptait qu'il l'accompagne. A la base, Erza ne voulait pas seulement prendre l'air, mais vérifier et expérimenter quelque chose, surtout en ce lieu rempli d'eau. Mais au fond, elle ne voyait aucune raison d'empêcher Roy d'assister à cela. D'ailleurs, il n'y avait plus aucune raison de cacher la vérité à son ancien colonel, à partir du moment ou ce qui s'est passé au moment ou Alleria est venue voire Erza, possède déjà un témoin parmi les mortels. Ce témoin était Grey. Bref, le fait qu'Erza possède un pouvoir supplémentaire ne pouvait pas être un secret. Elle rendit donc le sourire à Roy et acquiesça.


Non, en attendant que Miloune revienne, on peut passer un peu de temps ensemble. D'ailleurs, il y'a quelque chose que je ne t'ai pas encore montré. Ce sera l'occasion...

Erza se dirigea ainsi vers la sortie du palais, trouver un coin tranquille pour s’exercer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Lun 18 Mai - 6:12

Miloune voulut répondre à la Reine Mishtal qu’elle devait persévérer, tant pis si elle devait se mettre à genoux devant Azelia. Elle devait, en tant, que mère tout tenté pour récupérer sa progéniture. Toute femme ne devait-elle pas comprendre le chagrin d’une mère ?
Mais elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’un garde les interrompit dans leur discussion pour annoncer que des Shinobis étaient présents dans l’enceinte du Palais.
 
Elle suivit alors la Reine et la Princesse dans la salle du trône.
 
Là-bas, elle reconnut alors des têtes qu’elle avait déjà rencontrées.
Elle vit en effet que Momiji, Ayane, Shuujaku étaient présents mais également que Yoshi et Hikari les accompagnaient.
Puis elle vit une femme blonde qu’elle avait déjà croisée au Pays de la Forêt et une jeune kunoichi qu’elle ne connaissait pas.
 
Et malgré le fait qu’elle était ravie de revoir Momiji, et après avoir salué tout le monde, sa première réaction fut sur le changement d’Ayane
 
Ça te va bien Ayane ce nouveau style. Tu fais véritablement Reine comme cela.
 
Hikari, Yoshi, ça me fait plaisir de vous revoir. J’espère que vous avez bien progressé avec Kakashi.
 
Et après avoir fait un sourire bienveillant à Nene, qui semblait gênée de se retrouver ici, face à Miloune, elle se tourna vers Momiji avec une mine réjouie. 
 
Je suis tellement contente de te revoir Momiji. Tout ce que tu m’as appris sur la flamme purificatrice m’a bien servie, et assez vite finalement.
Il faudra que je te montre comment j’ai progressé.
 
Puis se sentant observée, elle se retourna à nouveau vers Nene, et d’un air interloqué, elle lui demanda :
 
Je peux faire quelque chose pour toi ?
Euh non, non, désolée de vous avoir fixé comme ça.
 
Nene se sentit rougir et baissa la tête à ses pieds, se mordillant la lèvre. De plus, elle n’avait pas réussi à se présenter.
 
Ce n’est pas grave, ne te mets pas dans un état comme ça pour si peu.
 
Miloune avait mis sa main sur son épaule et Nene, lorsqu’elle releva la tête, vit qu’elle la regardait en souriant.
 
Comment tu t’appelles ?
Je me nomme Nene, ma dame.
Nene, c’est original. Mais tu sais, tu peux m’appeler Miloune, comme tout le monde ici.
 
Elle lui fit à nouveau un sourire bienveillant, avec lequel Nene se sentit bien, puis demanda à l’assemblée.
 
Quelqu’un sait où est Roy ? Et où est Erza ? Ils sont partis ensemble ?
 
Pas qu’elle s’inquiétait, elle voulait juste savoir pour savoir. Elle se doutait bien qu'ils avaient des choses à se dire et elle ne voulait pas les déranger. Elle savait qu’ils étaient proches tous les deux et elle aurait agi comme quelqu’un de jaloux si elle avait interrompu les deux amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Momiji
Kunoichi/Miko
Kunoichi/Miko
avatar

Messages : 2151
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : Mexique

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Lun 18 Mai - 9:48

Momiji et le groupe furent escorter jusqu'à la salle du trône. La Miko et Rachel s’inclinèrent devant la reine du pays de l'eau.

"C'est un honneur de vous rencontrer Majesté, je suis Momiji Hayabusa, chef du clan ninja Hayabusa."

"Tout mes respects reine Mishtal. Mon nom est Rachel Hunter, chasseuse de démon."

La kunoichi vit que Miloune était auprès de sa majesté.

"Miloune, comment vas-tu ? On a rencontré Roy et Erza à l'entrée du palais. On se demandait où tu te trouvais et effectivement tu n'étais pas très loin de Roy. Je suis contente que tu as progresser avec la flamme purificatrice et ça serait un plaisir de voir la progression de ton pouvoir."

Momiji eut un sourire chaleureux et bienveillant, elle était heureuse de revoir tout ses compagnons de voyage, c'était comme une réunion de famille, cependant il manquait 2 personnes à l'appel : c'était Seto Yagami et Ayako Ibusashi ...

Il restait plus qu'à Shuujaku de s'introduire et de présenter le pourquoi de la venue des ninjas au pays de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Lun 18 Mai - 12:20

Shuujaku et le reste du groupe fut emmené jusqu'à la salle du trône, là ou attendait la reine en personne, ainsi qu'une vieille connaissance qui était évidemment Miloune. Shuujaku, d'ailleurs, n'eut pas le temps de se présenter qu'il eut affaire à des retrouvailles entre filles. Son regard était d'ailleurs collé sur les jeunes femmes, puis se gratta légèrement la tête, considérant qu'elles auraient pu attendre la fin de la conversation avec la reine pour parler de mode par exemple. En effet, c'était bel et bien le sujet actuel entre Miloune et Ayane.

Ah ? Tu trouves ? Et bien, le jour ou ton tour viendra, viens me voir. Je suis sure que je trouverai une tenue adéquate pour faire ressortir toute la majesté en toi.

Oi... Les filles...

Après cela, c'est avec Nene, puis Momiji que Miloune fit quelques retrouvailles. Bon, c'était une bonne chose qu'elles parlent ensemble de l'évolution des flammes purificatrices, mais encore une fois, ce n'était pas l'endroit.

Les filles ?

Enfin, quand Momiji répondit à Miloune, et qu'elle lui expliqua que les deux amis étaient seuls ensemble, Ayane ne put s'empêcher de tapoter les épaules de Miloune avec un sourire niais.

Héhé, si j'étais toi, je commencerais à m'inquiéter. Ces deux-là ont l'air d'être très proche. Un peu trop même, tu ne crois pas ?

Shuujaku croisa les bras et tapota du doigt en observant Ayane se mêler de ce qui ne lui regardait pas. Il commençait d'ailleurs à perdre patience. Il leva d'ailleurs légèrement le ton dans l'espoir d'être entendu.

Premièrement, mêle toi de ce qui te regarde, pour commencer, et deuxièmement, c'est pas Miloune ici qui doit le plus s'inquiéter de son couple ici, si tu veux mon avis, car j'en ai plein les...

NINJA !

Shuujaku fut interrompu par la reine qui semblait aussi perdre patience en entendant le chef Hajinmon lever la voix. Ce dernier se retourna très lentement vers la reine, et avec un sourire gêné, se frottant la tête pour bien montrer son immense gêne, s'inclina devant elle.

Désolé de vous... déranger dans ma propre demeure, mais si vous m'expliquiez la raison de votre visite, et rapidement, merci, j'ai à faire.. avant que vous décidiez tous et toutes de prendre le thé devant moi, hum ?

Toutes... toutes mes excuses, votre altesse. Je me nomme Shuujaku Dragneel, chef du clan ninja Hajinmon. J'ai un message important à vous adresser.

Attendez ? Dragneel, j'ai bien entendu ? Le seigneur Ignir m'avait parlé de ses deux enfants qu'il a hébergé et éduqué dès le plus jeune âge. Il leur avait donné le nom "Dragneel"... Tu serais l'un d'entre eux, mon garçon ?

C'est exact. Et je peux vous dire que malgré qu'il n'est pas humain, il était le père que tout le monde pouvait désirer. J'ai longtemps pensé que les dragons vouaient une haine sans pareille pour les humains à l'époque, mais il a pu me prouver tout le contraire pendant ses longues années ou j'ai grandi à ses côtés et mon défunt frère.

D'ailleurs, quand Shuujaku cita son frère, Jubia, discrètement, baissa la tête, les yeux brillants, et on pouvait très légèrement l'entendre chuchoter le nom "Natsu". La reine, quand à elle, semblait déjà bien plus excitée qu'avant.

Un des deux protégés d'Ignir... Mais il fallait le dire plus tôt ! Quelle joie de vous recevoir dans mon humble demeure, Shuujaku Dragneel ! Et en plus, quel beau jeune homme vous êtes !

Ahem... Oui... Pouvons nous reprendre notre sérieux ? La raison de ma venue est toute simple, mais je dois commencer par le commencement, si vous le voulez bien. Comme vous le savez sans doute, parmi les troupes d'Azelia, elle a recrutée deux clans ninjas qui ont longtemps été nos ennemis depuis des générations et des générations. Ils se nomment, le clan de l'araignée noire et celui de l'étoile, les Hoshizoku. Depuis, nous espionnons sans cesse ces criminels dans le but de trouves des informations primordiales afin de mener une contre attaque. Et parmi ces informations que l'un de mes hommes a trouvé, il y'a des éléments d'une importance capitale, VOUS concernant. Les troupes d'Azelia ont la ferme intention de raser votre pays en invoquant une créature nommée 'Chtulhu". Pour vous prouver mes propos qui vont sans doute vous surprendre, j'ai amené le parchemin en question. Veuillez le lire à partir du 5eme paragraphe, je vous prie.

Le ninja tendit le parchemin vers la reine qui le récupéra et le lut à partir du paragraphe concerné. Et hélas, ce fut toute la vérité. Dépitée, la reine souffla un instant, et soupira.

Je m'en doutais... Azelia a la ferme intention de tout détruire sur son passage, comme elle l'a bien annoncé il y'a un mois de cela... Et elle va pour cela utiliser la créature la plus chaotique et la plus répugnante de toute l'histoire du pays de l'eau. Cela signifie... qu'il faut protéger la princesse coûte que coûte !

Jubia comprit tout de suite qu'elle était en danger. Elle se serra les mains, sous la nervosité, espérant qu'il n'y aura aucune tentative de la part du pays de la lune de la capturer. Mais ici, elle était sous haute protection. Shuujaku, lui, tourna les yeux vers ce que la reine nomma "princesse", et après avoir observé de la tête aux pieds la jeune fille en question, il sursauta de surprise dans l'immédiat.

La princesse ? C'est toi ? Mais... Je te reconnais ! Tu est de Wyvern Tail pourtant, non ?

C'est exact, mais je n'ai appris que très récemment ma condition. Je suis même ici pour en savoir plus sur mon passé. Et il semblerait que la créature qu'Azelia convoite soit en mon sein.

Dis donc, gros malin ! Tu n'as pas écouté Erza quand elle nous as parlé avant ? Elle a bien expliqué que c'était la raison de sa présence avec Roy et Miloune ! Accompagner Jubia ici !

Oui, c'est vrai, tu as raison pour cette fois !

En tout cas, je vous remercie pour cette importante indication, ninja Hajinmon. Si la princesse est saine et sauve, c'est grâce a votre prévention qui nous permettra de tout mettre en oeuvre pour que la vie de ma fille ne soit en aucun cas menacée. Mais une question me brûle les lèvres, je croyais que vous, les ninjas, n'étiez que des assassins qui oeuvrent seulement pour la survie de votre clan ? De plus, il me semblait que les clans ninjas étaient rivaux. Je suis surprise de constater que j'ai devant moi, main dans la main, deux ninjas de clan différents.

Votre majesté, c'est surtout que nous savons tout pour Azelia. Sa soif de conquérir le monde, son envie d'exterminer la race humaine, et surtout, je sais à qui nous avons affaire, j'ai vu de mes propres yeux la puissance infernale de cette reine. Séparés, nos clans sont voués à disparaître, tout simplement. Je me moque pas mal de mes prédécesseurs qui restaient bloqués dans leurs propres opinions, aujourd'hui, face au chaos que nous pourrions assister très bientôt, les coutumes, l'histoire des Shinobis, n'ont plus d'importance pour moi. Je conspire, malgré ma faible condition au sein de la montagne, à une nouvelle ère, qui ne sera pas celle de notre ennemi. Si être un Shinobi m'interdit de penser ainsi, alors...

Shuujaku serra le poing avant de prendre un ton sérieux et déterminé.

... je préfère abandonner cette condition, car avant d'être un assassin de l'ombre, je suis un humain, et les Hajinmon ne sont pas mon clan sous ma direction... C'est ma famille !

Miz observait le ninja avec fascination. Elle le trouvait de plus en plus craquant, et il était loin de l'image qu'elle se faisait des ninjas.

Digne du petit d'Ignir... Merci beaucoup pour ce joli discours, c'est d'homme de votre trempe que ce monde a besoin. Avez vous autre chose à me dire ?

Oui, j'aimerai en retour également quelques informations. Pouvez vous me parler un peu plus d'une île qui se nomme Manawa Kokuö ? Disons que si mes compagnons Hayabusa m'ont accompagnés, c'est parce que nous souhaiterions partir vers cette île. Car sur cette île, il y'a une chose qui m'appartient, et que j'aimerai récupérer.

Manawa Kokuö, surnommé l'île du diable. Ici, sur cette île, une étrange magie s'y trouve. Le temps est accéléré, et généralement, une personne qui y vit un mois, vieillit d'un an. Ce qui signifie qu'en l'espace d'un an complet, la personne a déjà vieillit d'une douzaine d'années. Il y'a également un sanctuaire sur cette île, on raconte que c'est dans ce sanctuaire que justement, Chtulhu a vu le jour. De nombreux adeptes du dieu des océans occupaient ce sanctuaire, mais aujourd'hui, il est abandonné. Personnellement, je n'aimerai pas qu'un beau jeune homme comme vous y mette les pieds. Tout ceux qui s'y aventurent pour découvrir les mystères de cette île ne reviennent jamais pour narrer ce qu'ils ont vus...

Justement, quelque chose me dit que cette île n'est pas si abandonné que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoshi Futaba
Petit Shinobi
Petit Shinobi
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 22
Localisation : Chuis caché XD

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Lun 18 Mai - 20:48

Le groupe fût guidé à travers le palais. Une fois entrés, ils voulurent saluer la reine. Cependant, Yoshi marcha sur un bout de son pantalon et trébucha.

D'oh !

Il se ramassa la figure par terre après quelques roulades.

Rien de cassé ?

Nan nan ça va.

Il pût se relever seul sans difficultés. Ils s'inclinèrent donc devant la reine.

Enchantée de faire votre connaissance reine Mishtal, je me nomme Hikari Matsuoka.

Oh hum bien le bonjour majesté, moi c'est Yoshi Futaba.

Ils virent Miloune auprès de la reine.

Oh, bonjour, ça me fait plaisir de te revoir... Guan si je ne me trompe pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Momiji
Kunoichi/Miko
Kunoichi/Miko
avatar

Messages : 2151
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : Mexique

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Sam 23 Mai - 11:01

Après les retrouvailles avec Miloune, Shuujaku aborda le sujet de la venue des ninjas au pays de l'eau à la reine Mishtal. La reine Azelia voulait invoquer la créature "Chtulhu" un monstre terrifiant jadis emprisonné, le but de la reine lunaire était de tout simplement raser le pays de l'eau en invoquant ce monstre.

La reine du pays de l'eau semblait surpris que des ninjas et de 2 clans différents venaient l'avertir de la menace qui courait sur son pays, elle pensait que les ninjas étaient des assassin qui œuvraient seulement pour leur clan. Ce qui était vrai à une certaine époque, mais les temps changent et les ennemis aussi. Le pays de la lune et sa reine suprême ne cachant plus leur ambition, il était du devoir des shinobi en tant qu'êtres vivants de ce monde de prendre les armes pour protéger l'humanité. Les coutumes, origines et autres traditions devenaient secondaire quand c'est une espèce toute entière qui est voué à disparaître, il faut se serrait les coudes pour survivre et ne pas être dévoré par les ténèbres.

Momiji souriait au discours de Shuujaku puis elle fit un geste de politesse envers la reine Mishtal pour approuver les paroles du chef Hajinmon.

Une fois la première partie de la mission qui était de prévenir le pays de l'eau des manigances d'Azelia remplit, Shuujaku aborda le deuxième sujet de la venue des shinobi et c'était Masamune. Elle se trouverait sur l'île Manawa Kokuö, surnommé l'île du diable. Cette endroit serait maudit et ceux qui y passait un mois, voyait 1 ans de leur vie s'écouler. De plus, l'île était l'endroit où la créature Chtulhu avait vu le jour et ceux qui s'y rendaient ne revenaient jamais. Selon la reine, l'endroit serait abandonné mais d'après les informations de Shuujaku, ça ne devait plus être le cas.

"On n'a plus qu'a visiter ses lieux, si Masamune est sur cette île, nous aurons droit à un comité d'accueil. Si cet endroit est réellement maudit et qu'il fait vieillir à une vitesse fulgurante, nous devrons faire vite pour retrouver la lame que les Black Spider ont volé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mar 26 Mai - 6:29

Miloune allait répondre à Ayane que c’était très gentil de sa part mais qu’elle se débrouillerait bien toute seule, ou même que Sasha l’aiderait une fois qu’elle serait sortie de son sommeil.
Mais elle ne put s’empêcher de froncer les sourcils devant les suppositions d’Ayane mais remarqua assez vite quelque chose n’allait plus entre elle et Shuujaku. Alors elle n’insista pas sur la petite provocation de la Reine des Tengus.
 
Elle sourit devant la maladresse de Yoshi qui ne semblait pas avoir changé depuis leur rencontre au Pays de la Montagne.
 
Peut-être avant votre départ Momiji, je pourrais te montrer un petit moment ce que j’ai appris à maîtriser.
 
Elle ne put non plus s’empêcher de sursauter lorsque la Reine cria pour faire revenir l’ordre dans son palais. Miloune s’inclina comme pour lui demander pardon.
 
Devant la détresse de Jubia, Miloune reprit enfin la parole.
 
Ne t’inquiète pas. Tu es sous bonne protection ici. Que ce soit avec la garde de ta maman, ce groupe de ninja et Erza et Roy. Ils feront tout leur possible pour que jamais Azelia ne touche à un seul de tes cheveux ou te fasse du mal.
 
Miloune sourit avec gêne devant le regard que la Reine lançait à Shuujaku. Elle semblait trouver à son goût le chef des Hajinmons. A savoir comment Ayane allait réagir à cela, malgré me fait qu’il y ait une certaine tension palpable dans leur couple.
 
Puis elle écouta la demande de Shuujaku sur son épée qui avait disparu.
 
Cette île semblait tellement terrifiante, mais aussi en même temps, tellement fascinante. Malgré les mises en garde de la Reine, Miloune aurait bien voulu les accompagner, mais elle devait rester dans le Palais avec Erza et Roy pour protéger la Princesse des Océans.
 
Maître Shuujaku, je vous prie de m’excuser de vous interrompre, mais lorsque maître Itachi est venu voir dans notre village si votre épée ne s’y trouvait pas, il m’a dit que Masamune ne pouvait être touchée que par vous. Dans ce cas, comment a-t-elle fait pour se retrouver au Pays de l’Eau ?
 
Nene avait réussi à parler sans gêne pour poser cette question. Il est vrai qu’elle voulait savoir le pourquoi du comment Masamune s’était retrouvée là-bas, quelle magie avait pu être utilisée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mer 27 Mai - 14:50

Après que Momiji résuma simplement ce qu'il fallait faire, Shuujaku commença à se dire que si les Black Spiders voient leurs forces décupler plus rapidement, leurs maîtrises d'une lame comme Masamune sera accéléré considérablement. Et cela expliquerait donc la présence de Masamune sur cette île. Tout commençait à être clair pour lui. Après cela, Miloune tenta de rassurer Jubia, mais c'est à cet instant que Shuujaku sortit de ses pensées, car elle avait inclus les ninjas dans ses paroles.

Euh... Oui... Mais nous ne sommes pas venus pour protéger la princesse à la base, qu'on soit bien d'accord. Notre mission est simplement d'infiltrer cette île pour récupérer ce qui nous appartient après avoir relaté cette information... La protection de la princesse dépend de vous, désormais. Je compatis à votre angoisse, princesse, mais nous avons un village à gérer, et c'est notre priorité.

Je comprends tout à fait, menez à bien votre mission, même si je vous avoue que je ne suis pas sure que cette arme vaille vraiment le coup que vous vous aventurez sur une île aussi hostile...

Je me permets de vous confirmer le contraire, votre majesté. Masamune est une épée chaotique, si les ennemis apprennent comme l'utiliser, votre pays sera tout simplement dans une situation des moins sympathique. Et évidemment, protéger la princesse face à de tels ennemis risque d'être périlleux. Considérez notre mission comme une étape importante pour que nous puissions considérablement affaiblir l'ennemi. Et des situations hostiles, j'en ai connu des centaines durant mon existence. C'est très gentil à vous de vous inquiéter, mais je reviendrai vivant, parole.

Nene posa une question à Shuujaku qui était intéressante.

En fait, je sous-entendais par là que je suis le seul dans le village à pouvoir la toucher ! Mais à l'extérieur, c'est différent. Il y'a une condition toute simple pour pouvoir toucher Masamune sans voir son corps partir en lambeaux... Savoir maîtriser les arts obscurs du Ninjutsu, et donc par conséquent... Avoir un coeur obscur... Oui, cela peut vous surprendre, mais j'ai pas toujours été un tendre par le passé...

La reine trouvait le jeune ninja de plus en plus intéressant, elle posa d'ailleurs un sourire séduisant vers lui qui commençait peu à peu à irriter la femme Tengu.

Hum... Encore bonne chance pour votre mission... Mais vous savez, vous avez encore pas mal de kilomètres à parcourir... Alors je me disais... Peut-être pourriez vous passer la nuit ici ? En plus, vous semblez connaître ce groupe qui est venu pour m'amener Umi chez elle... Cela vous laissera le temps d'effectuer vos retrouvailles.

Devant le regard un peu timide de la reine, qui sous-entendait évidemment qu'elle se laissait un peu oser le diable avec Shuujaku, Ayane tira le ninja par le bras pour l'emmener vers la sortie.

Non merci, ça ira, c'est très gentil, mais vous avez entendu le gaillard, on est pas là pour ça. Allons-y !

Non, attends un peu ! Elle n'a pas tort, le soleil ne va pas tarder à aller se coucher. Si on arrive la nuit sur l'île, la fatigue nous prendra à coup sûr, et la motivation des troupes baissera considérablement. Sachant qu'en plus, on va devoir fouiller sur toute l'île puisqu'on a aucune information supplémentaire sur l'endroit ou elle est placée, cela signifie que cela va peut-être nous prendre pas mal de temps avant de combattre. Et si on ajoute le problème du temps qui court plus vite... Non, je suis désolé... Mais j'accepte avec joie votre invitation, votre Majesté.

Ayane semblait insatisfaite devant le sourire de la reine qui semblait plutôt ravie d'avoir Shuujaku a ses côtés pendant une soirée. Elle n'avait pas confiance en elle et son regard de cougard en chaleur. Ayane pensait qu'il n'y avait que les sirènes qui paraissaient de dangereuses séductrices au pays de l'eau, mais la reine était probablement à la tête de ces sirènes.

Bon, dans ce cas, je vais m'entraîner tranquillement. Momiji, Rachel, vous venez avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Momiji
Kunoichi/Miko
Kunoichi/Miko
avatar

Messages : 2151
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : Mexique

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Jeu 28 Mai - 10:40

Miloune proposa à Momiji une petite démonstration sur ses capacités de la flamme puricatrice si elle avait le temps avant de partir.

« ça sera avec plaisir, si le temps nous le permet. »

Nene posa une question sur Masamune auquel Shuujaku répondit. L'arme ne pouvait être porter que par un cœur sombre et le chef Hajinmon en était un. Momiji ne pourrait certainement pas porter une telle arme, elle n'a pas était éduquer  à l'art du ninjutsu obscure puisqu'elle a était formé à l'art des prêtresses du sanctuaire par Kureha ainsi qu'au ninjutsu Hayabusa par Ryu. La kunoichi se posa la question de qui au village Hayabusa aurait pu contrôler une telle arme vu que Shuujaku était le seul du village Hajinmon a pouvoir poser la main sur Masamune, et à part Kotaro Fuma, personnes d'autres chez les Hayabusa aurait pu essayer de la manier.

La Masamune des Hajinmon était une lame obscure terrible, il était difficile de dire quel épée provenant du pays de la montagne était la plus terrifiante entre la Jashinken désormais entre les mains d'Ayako, la Kitetsu l'arme où Doku avait été scellé par Momiji que Makoto Aensland avait emporté avec elle pour qu'elle ne tombe pas entre de mauvaises mains et la Yasutsuna dit aussi la lame du dragon noir scellé par les moines du pays de la montagne et qui absorbait l’âme de ses victimes, mais il était certain qu'il ne fallait pas laisser une arme aussi puissante entre les mains des black spider et qu'elle revenait de droit à Shuujaku et aux Hajinmon qui en étaient les protecteurs.

« C'est pour ça que retrouvé Masamune est prioritaire pour le pays de la montagne, les black spider ne doivent pas rester en possession de cette arme plus longtemps. La princesse du pays de l'eau est entre de bonne mains avec Roy, Miloune et Erza, il n'y a personne de plus fiable venant du pays du soleil. »

La reine Mishtal proposa aux ninjas de rester séjourner pour la nuit au palais. Il commençait à se faire tard et la nuit aurait tombé le temps de se rendre sur l'île du diable même à dos de dragons. Ayane était d'avis de partir au plus vite pour Manawa Kokuö afin de remplir la mission mais Shuujaku n'était pas de cet avis et argumenta en faveur de prendre du repos. Ce qui était judicieux comme choix, mis à part Ayane et Rachel, le reste du groupe était humains et avait besoin de repos, ils subissaient la fatigue bien plus que les 2 demi démones.

Pas très satisfaite de la décision de Shuujaku, Ayane décida d'aller s'entrainer et proposa à Momiji et Rachel de l'accompagner. La chasseuse tapa des poings.

« J'arrive ! A vrai dire j'étais plutôt de ton avis pour partir sans plus attendre mais le reste de notre groupe a besoin de repos et d'être à 100% pour affronter nos ennemis. »

« Je suis toujours partante pour un entraînement et ça nous permettra d'évaluer ton niveau actuel de maîtrise de ton pouvoir, Ayane. Miloune, tu nous accompagnes pour me montrer ta progression des flammes purificatrices ou tu préfères prendre du repos avec le reste du groupe et remettre ça plus tard en session privée à deux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miloune
Noble
Noble
avatar

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mar 2 Juin - 5:08

Les révélations du fils d’Ignir intriguèrent Miloune. Il faut dire que la seule fois où elle l’avait vu, il était venu en aide à Roy. Alors savoir qu’il n’avait pas toujours été comme il était à présent avait surpris la jeune femme.
 
Nene de son côté, fut toute aussi surprise de cette divulgation et acquiesça à la réponse de Shuujaku. Elle voyait Shuujaku comme un jeune homme extrêmement sympathique et jamais elle n’aurait pu penser qu’il ait eu un seul moment le cœur sombre.
 
Miloune comprit devant les réactions d’Ayane et de Shuujaku que quelque chose n’allait pas entre eux, mais n’ayant jamais était proche des deux, elle ne dit rien.
Par contre le regard de la Reine sur Shuujaku lui fit avoir un sourire gêné… Avec ses propos, Mishtal ressemblait plus à une adolescente en chaleur qu’à une véritable souveraine.
 
Pour répondre à Momiji, elle se tourna vers elle
 
Je ne sais pas si je me sentirais d’attaque pour te montrer quoique ce soit ce soir, Momiji, mais je veux bien venir vous observez toutes les trois si ça ne vous dérange pas.
Et puis ça me fera prendre l’air.

 
Il est vrai qu’elle se sentait extrêmement fatiguée, le fait qu’elle se soit sentie mal avant leur voyage et pendant devait y être pour quelque chose. Et elle trouvait l’air du Palais un peu suffoquant.
 
Elle fit un sourire à Nene pour lui dire de venir avec elle, auquel la jeune kunoichi répondit avec le même sourire.
 
Je pense qu’il n’y a pas mal de coin où nous pourrions nous mettre à l’aise dans ce beau pays.
 
Jubia, enfin Princesse Umi, tu veux nous accompagner également ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Mer 3 Juin - 22:29

La reine et la princesse virent que le petit groupe allait sortir du palais pour s'entraîner. Avant cela, Umi ne put s'empêcher de remarquer Momiji, avec qui elle se souvenait avoir pris un bain et qu'elle fut une des seules a avoir mis un maillot de bain une pièce dans une source chaude, ce qui la faisait ricaner discrètement. Mais ce qui la fit moins rire, c'est que Momiji cita Erza comme une personne fiable du pays du soleil. C'est là qu'elle réalisa que cette fille avait rien écoutée au récit de son amie. Ca tombe bien, la princesse de l'eau a tout oubliée de son côté au sujet de Momiji, à part le fait évidemment qu'elle portait un ridicule maillot de bain une pièce.

Enfin, Miloune proposa à Umi de rejoindre la bande. Mais elle avait d'autres priorités. Avec un air désolée, elle répondit


Non merci, j'aimerai rattraper le temps perdu avec ma mère, si vous n'y voyez pas d'inconvénients.

Elle salua donc le groupe qu'elle vit partir avec Ayane en première ligne, visiblement pressée de se casser, au point d'oublier les bonnes manières. Shuujaku salua la reine et sa fille avant de quitter cet endroit pour voir les filles s'entraîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Momiji
Kunoichi/Miko
Kunoichi/Miko
avatar

Messages : 2151
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : Mexique

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Jeu 4 Juin - 17:49

Miloune et Nene décidèrent d'assister à l'entrainement mais pas à y participer du moins pour Miloune. La princesse du pays de l'eau refusa la demande de Lady Guan de les accompagner et préféra rester auprès de sa mère.

Ayane partit en première ligne, Momiji et Rachel suivirent la reine Tengu. Shuujaku décida lui aussi d'accompagner le groupe de femme pour assister à l'entrainement de celle qui participeront.

Le groupe arriva à l'endroit qu'Ayane avait choisi, ayant vécu un moment au pays de l'eau, la Tengu était celle qui avait la meilleure connaissance de ce royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoshi Futaba
Petit Shinobi
Petit Shinobi
avatar

Messages : 996
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 22
Localisation : Chuis caché XD

MessageSujet: Re: L'île de la reine Mishtal   Jeu 4 Juin - 21:31

Après avoir écouté la longue discussion de la reine et du groupe, pendant laquelle Yoshi s'est assoupi à plusieurs reprises, Hikari l'ayant réveillé à chaque fois, les deux jeunes saluèrent la reine et partirent.

Bon on fait quoi à présent ?

On devrait assister à l'entrainement, c'est toujours une bonne chose.

Cool, bon après je me sens pas de faire de l'exercice moi-même, le voyage m'a pas mal épuisé.

Les deux jeunots suivirent alors Ayane et le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'île de la reine Mishtal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !
» Un petit mot sur la reine...Haitienne du Canada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Temple de l'eau-
Sauter vers: