La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une situation gênante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Une situation gênante   Lun 23 Fév - 12:04

Après une réunion des plus désastreuse au pays de l'eau, la reine des valkyries avait finalement quitté le pays, pour se diriger vers celui du feu. De base, elle comptait repartir directement au portail, mais comme stipulé lors de cette fameuse réunion, elle doit s'occuper d'un petit contre-temps qui se nomme : Erza. Évidemment, elle aurait pu ignorer cette dernière, mais c'était une valkyrie, qui plus est, la sœur d'Asuna. Et au vu de la menace prononcée envers la jeune femme, il était hors de question de la laisser courir le risque de mourir. C'est donc ainsi qu'elle survolait actuellement le pays du feu. Au contraire de ce qu'elle avait dit à Mana, la valkyrie n'allait pas très vite. En fait, elle semblait voler plutôt calmement, tout en semblant pensive. Même si en vérité, cela venait de plusieurs raisons qui sont pour le moins logiques. La première n'est autre que voler à pleine vitesse, demanderait à Alleria d'amplifier son énergie et donc de dégager une énergie spirituelle dangereuse, pour l'atmosphère ridicule de ce monde. Après l'incident d'Asuna au pays du soleil, qui a failli ouvrir de dangereuses failles instables dans l'atmosphère, il était hors de question de reprendre le risque d'éveiller un pouvoir venant de Légendia, ici. La raison secondaire est similaire, mais plus problématique. Encore une fois, l'atmosphère et la faible énergie spirituelle qui parcourent cet endroit sont tellement faible et vide, qu'utiliser une magie de Légendia ici est très fatigant pour le corps et l'esprit. On peut presque dire que c'est un bon système de défense contre les immortels, d'un certain point de vue. Ces derniers utilisant énormément l'énergie environnante, sur Atrium, cela devient donc bien plus complexe et usant.

Bref, de bonnes raisons qui font qu'Alleria n'a pas envie de rester plus longtemps dans cet endroit. En plus d'avoir ce problème d'énergie, maintenant qu'elle venait d'avoir un aperçu de ce que devient Atrium, elle peut rajouter la stupidité et l'insolence, dans ce qui caractérise cette zone. Au fond, elle se demandait si cette guerre n'allait au final pas être bénéfique, à ces ignorants ahuris ? C'était une pensée assez sombre, mais pas incohérente. Après tout, c'est parce que les guerres et les combats ont duré des millénaires sur Légendia, qu'aujourd'hui la mentalité est bien plus évoluée et que ces mêmes erreurs, ne sont pas répétées. Puis de toute façon, depuis qu'Éternia représente l'absolu, en partie grâce à ses légendes, habitant sur ces terres, tout a pris fin, devant ce royaume impassible et imposant.

Quoi qu'il en soit, après un vol assez calme, elle arriva finalement au-dessus de ce qui ressemble à la description de la prêtresse. Cela devait être Wyvern Tail, de toute façon, il n'y avait pas d'autres habitations autour, à des kilomètres. C'est donc une fois proche de cet endroit, qu'elle réduisit son altitude, jusqu'à finalement se poser devant l'entrée de la fameuse auberge. Une fois ses ailes rangées et la porte passée, elle put apercevoir un endroit assez... animé et surtout bordélique. Cette Erza serait là-dedans ? Dans cet endroit puant l'alcool, et représentant la définition même de la décadence ? Elle espérait que non, mais bon, après la réunion, il était clair qu'elle était en tout cas, liée à ces derniers. Alleria ne jugeait pas le fait qu'ils s'amusent, mais comment, ils s'amusaient. Le bordel, la bagarre et l'alcool, ne sont que des amusements adolescents, typiquement partisans des gens qui pensent qu'on ne peut s'amuser, sans ses trois actions. Bref, devant cette scène pathétique, et le vacarme incessant qui rendaient la voix de cette dernière inaudible, elle décida de se faire entendre et remarquer, de manière plus directe. Elle utilisa donc ce qui marche à tous les coups, pour les mortels : augmenter soudainement sa pression spirituelle, suffisamment pour calmer directement la salle, mais sans néanmoins les couchers jusqu'aux derniers. Mais au moins, elle avait le calme. Généralement, Alleria n'aime pas jouer sur cela, mais là, elle n'a pas le temps, et préfère vite en finir.

C'est donc une fois avoir obtenu le silence, et put observer quelques réactions variées de la part des âmes présentes ici, qu'elle prit la parole pour la septième fois, mais de façon assez saoulée et rapide cette fois. Elle avait également les bras croisés et l'air légèrement agacée, tout en parlant. Cela n'était guère étonnant en même temps, vu ce qu'elle a dû faire pour obtenir le silence !


Hum... Bien, désolé de déranger votre fête décadente, mais j'ai besoin d'un renseignement. Avant toute chose, je me présente : je me nomme Alleria Kresnik, je suis une valkyrie, originaire d'Éternia. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas ici pour vous créer d'ennuis ou autres désagréments, vous n'avez pas besoin de moi, de toute façon pour cela... Bref, je souhaite une seule et unique chose : Savoir où puis-je trouver Erza scarlett ? Je sais de source sûre que vous pouvez m'aider, et je suis quelque peu pressée, alors ne mentez pas, je vous prie.


Après ces paroles, elle attendait une réponse de la part des membres ici présents. Positive, de préférence, dans l'intérêt de ces types. Ce n'était clairement plus le moment, après le fiasco de la réunion et l'image de cette guilde, de faire chier la valkyrie ou de lui faire perdre du temps, là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Lun 23 Fév - 16:13

Pendant ce temps, au pays du feu, la vie suivait son cours chez Wyvern Tail, ou l'ambiance fut animée, comme d'habitude. Cela changea très vite néanmoins quand quelqu'un entra dans la guilde et laissa échapper une partie de sa pression spirituelle qui fut très vite remarquée par tout le monde. Quand tout le monde observa la cause de cette interruption, les réactions furent quasiment les mêmes: Tout le monde pensèrent "Erza ?", vu comment la ressemblance était frappante. Mais la manière d'attirer l'attention était bien différente. La coïncidence était que c'était une valkyrie, et qu'en plus, elle souhaitait justement voir Erza. La personne qui répondit à Alleria ne fut nulle autre que la membre de la guilde nommée Sophitia, qui était une alliée fidèle d'Erza quand elle était encore sur Eternia, et qui fut bannie pour exactement les mêmes raisons. Pour l'avoir simplement aidé à se rebeller contre Sinae. Après s'être inclinée, elle répondit donc d'un ton neutre.

Bienvenue à Wyvern Tail, valkyrie Alleria. Si vous recherchez Erza, elle s'entraîne à quelques mètres d'ici, près d'une large rivière. C'est la seule rivière dans les environs, vous la trouverez facilement.

Certains membres semblaient dubitatifs devant la réponse éclair de Sophitia, mais ils réalisèrent vite, que là, il fallait mieux laisser cette femme discuter avec Erza. Elle a fait comprendre à sa guilde très vite que toutes les histoires de valkyries, ne les concernaient pas, comme elle l'a fait comprendre à Roy.

Pendant ce temps, là ou se trouvait Erza justement, la jeune femme, après avoir découpée plusieurs statues géantes de manière symétriques, pour tester l'évolution de sa force et la précision de ses coups, méditait au bord de l'eau. C'était un des seuls plans d'eaux que l'on pouvait trouver dans les environs, vu comment ce pays était connu pour être extrêmement sec. La jeune femme avait enfilé sa tenue préférée pour s'entraîner ou méditer, sa tenue "hakama", originaire du pays de la montagne, et qui la mettait à l'aise en toute circonstance, surtout avec la chaleur de ces terres. Son Katana, "benizakura", était posé sur ses deux jambes, pendant qu'Erza était placée en position du lotus. Les yeux fermés, elle tentait de faire le vide dans son esprit, mais c'était bien difficile. Sa dernière rencontre avec Azelia ne quittait pas ses pensées, et comme si ça ne suffisait pas, plus le temps passait, et plus quelque chose ne tournait pas rond en elle. Comme si après chaque bataille, quelque chose s'éveillait en elle.


(Ce n'est pas normal... J'ai de plus en plus l'impression que quelque chose m'appelle dans ce monde. Plus je deviens puissante... et plus j'ai ce foutu sentiment que je suis liée à Atrium... Et cette pensée ne me quitte pas depuis que j'ai vu Azelia... Qu'est ce qui me lie à elle ? Pourquoi les Nirvits ressentent autant d'intérêt pour moi ? Pourquoi l'outil que j'étais aurait un rôle important à jouer sur ces terres, et surtout... Quels sont mes vrais origines ?)

Erza respira un grand coup, mais cela ne changea rien. Les questions l'inondèrent. Elle avait vite apprise à devenir zen dans ces moments de tranquillité et de solitude, mais là, elle n'y parvenait pas. Elle s'imaginait de plus en plus à quoi ressemblait son père, vu comment elle n'avait quasiment rien en commun avec Sinae. Avant, elle s'en moquait un peu de qui pouvait l'avoir mis au monde, mais là, depuis Azelia, et depuis cette impression qu'elle a un lien avec Atrium au niveau de ses pouvoirs, elle n'a jamais autant désirée de voir son père, le rencontrer, le toucher, lui parler, pour enfin savoir pourquoi il l'aurait abandonnée.

(Tss... Tu te poses trop de questions, Titania... Respire... Fais le vide avec toi-même... En réfléchissant trop, tu bouscules ton karma... Et les doutes sont une des raisons principales qui mènent à l'échec...)

Erza commençait enfin à se sentir mieux et apaisée. Il était temps. Elle poursuivit donc sa méditation, immobile, sereine, mais ignorait complètement que bientôt, quelqu'un allait probablement mettre un terme à ce moment de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Lun 23 Fév - 21:59

Tandis qu'elle attendait une réponse, ce fut une jeune femme blonde, qui s'approcha, puis lui répondit. Elle indiquait un point d'eau, situé non loin de la guilde. C'était parfait, comme ça, elle n'avait pas besoin de la chercher partout dans ce pays, ou de devoir menacer quelques membres de cette guilde un peu trop sur la défensive.


Bien, merci. Adieu, mortels.


Suite à ses paroles, elle s'empressa de sortir de cet endroit. Il fallait dire que tout ce qu'elle avait gagné à rentrer là-dedans, ce fut la naissance d'une nausée. Bref, une fois à l'air libre, et respirer un bon coup, qui fut malheureusement peu libérateur, vu que l'atmosphère est suffocant sur ce royaume, pour un immortel. Le seul véritable endroit où Alleria avait posé les pieds sur Atrium, c'était le Nirvana. Vu que c'est également le seul endroit qui possède une atmosphère respirable, pour un être comme la valkyrie. Du coup, il est clair que revenir sur la Yokume, ou autres royaumes non immortels un jour, ne la tente pas des masses... Quoi qu'il en soit, elle trouva rapidement la rivière, et une silhouette visiblement méditative, qui, même de dos, ressemblait à la valkyrie sur l'image. Elle se rapprocha donc normalement, puis prit la parole sans attendre, elle s'en fichait un peu que la jeune femme méditait, ce n'est pas comme si c'était que des conneries, ce genre de pratique pour Alleria. Méditer était impossible pour une valkyrie, car une valkyrie ne trouve jamais la paix intérieure et le calme. D'où le fait qu'elles sont très actives et parfois évasives d'un seul coup. Du coup, Erza étant une valkyrie, elle pouvait toujours essayer de méditer, mais ça ne devait rarement porter ces fruits, ou pour ainsi dire, jamais.


Bonjour, excuse-moi de te déranger, je suis Alleria Kresnik, reine des valkyries. J'ai besoin de te parler de quelque chose d'assez important, alors...

Tandis qu'Alleria se présentait et parlait, elle s'arrêta net, lorsque la jeune femme était finalement visible de face. Une étrange sensation venait de la frapper à l'instant même où elle put poser ses yeux sur cette dernière. Ce n'est pas tant la ressemblance qui venait de la paralyser, mais quelque chose de bien plus profond, qu'elle n'arrivait pas à déterminer ce que c'était. Mais ça, c'était avant de rencontrer cette «Erza ». Maintenant qu'elle était face à elle, toute proche, la fixant dans les yeux, elle ressentait une énergie, et une odeur qui ne lui était pas inconnue...


J-je... co-comment... ?

C'est toujours tétanisé, que sa tête recommença à la faire souffrir. Elle posa sa main droite au niveau de son visage, cachant une douleur, tout en grimaçant. Après cela, elle recula même d'un pas, comme si elle était effrayée par la jeune femme... Et au final, après quelques secondes, on pouvait voir que les larmes venaient de monter aux yeux de la valkyrie, qui semblait totalement perdue, face à la jeune femme.


D-désolé... j-je..


Très vite, elle baissa la tête, toujours les yeux larmoyants et la voix fébrile. Elle tentait tant bien que mal de cacher cela. Elle ne comprenait pas comment c'était possible qu'elle craque comme ça, paraissant vulnérable et dépourvue, face à cette valkyrie. D'habitude, il y a que quand elle est seule et au calme, qu'il lui arrive de pleurer, de ses souffrances et pertes, mais ça lui était jamais arrivé, devant quelqu'un, et encore moins une valkyrie quasi inconnue... Mais si Alleria réagissait comme cela, c'était peut-être parce qu'au fond, cette Erza lui rappelait quelque chose...


… Excuse-moi... j-je.. je ne v-voulais pas te mettre mal à l'aise... c-c'est juste que.. Tu as le même regard que ma petite fille... J-je ne comprends pas... comment...

Alleria n'y comprenait rien, elle l'avait déjà croisée, cette Titania, sur Éternia, et elle n'avait pas eu une telle réaction. Pourquoi est-ce que ce n'est que maintenant qu'elle réagit comme cela ? Elle n'en savait rien, mais ce qu'elle était sûre, c'était que même si Scylla n'était qu'une petite fille, d'à peine deux ans, elle avait déjà le même regard que cette femme. Pourquoi la sœur d'Asuna, faisait-elle un tel effet et rappelait à ce point la fille perdue prématurément de la valkyrie... ? Quoi qu'il en était, la reine des valkyries était totalement incapable de se calmer, et ne pouvait arrêter les larmes qui coulaient malgré elle. Elle mit ses mains sur son visage, paraissant de plus en plus abattue. C'était à ce moment, qu'un mortel se rendrait compte que même un immortel est vulnérable et a ses faiblesses... Et la plus grande faiblesse d'une valkyrie n'est autre que la « famille ». Car de tous les peuples et races existants dans la création, elles possèdent un lien entres sœurs, mères et filles, bien plus important et solide que les autres. Un lien qui permet dans certains cas de ressentir jusqu'aux douleurs et les peines de leurs enfants, et inversement.


D-désolé...

Incapable de parler, toujours sanglotante, elle était comme paralysé par la tristesse, l'incapacitant à pouvoir sortir le moindre mot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Mar 24 Fév - 19:19

Alors qu'Erza tentait en vain de trouver la paix et de stopper ces questions incessantes, quelqu'un prit la parole. Aux premiers mots, la jeune femme ne bougea pas le moindre petit doigt. C'est en entendant les mots "reine valkyrie" qu'Erza ouvrit les yeux et plaça son regard sur la personne qui est venue la "déranger". Apparemment, ça n'a pas traîné, et c'est tant mieux. Sinae morte, une nouvelle reine fut donc nommée, et cette reine a pour nom "Alleria Kresnik", un nom qui commençait à sonner un peu trop familier pour Erza. Elle trouvait ça d'ailleurs plutôt étrange qu'une valkyrie, et même la reine en personne, vienne sur Atrium pour aller à la rencontre d'Erza. Aux premières secondes, Erza se disait déjà que cela n'était rien qui vaille. Elle s'était bien mise d'accord avec sa soeur qu'elle ne reviendrait que lorsque la guerre s'achèvera, et pas avant. Et vu qu'Erza ne respectait que sa propre soeur sur Eternia, en vue du comportement absolument déplorable de la reine Kasumi, elle était pas trop enchantée qu'une valkyrie vienne faire son apparition, et c'était clairement pas le moment.

Donc Erza croisa le regard de la femme en question, et là, à la surprise de la jeune valkyrie écarlate, la reine s'interrompit brutalement. Erza se leva et fixa droit dans les yeux Alleria qui agissait... étrangement. Elle regarda la reine d'un regard un peu suspect au début.


Oui ? Que puis-je faire pour vous, votre altesse ?

Mais la seule réponse qu'Erza obtenu était le mot "comment ?". Là, Erza avait du mal à comprendre ce qui traversait la tête de cette femme. Elle la fixa droit dans les yeux, analysant chaque geste et clignement des yeux de la femme. Et là, ça devenait plutôt inquiétant, la jeune femme posa sa main sur le crâne. Elle semblait souffrir. Le regard d'Erza changea totalement. Elle semblait inquiète. Elle tenta de faire un pas en avant vers Alleria, la main droite légèrement avancée en direction de la reine.

Oi... Qu'est ce qui vous arrive ? Reprenez-vous !

Mais elle vit après le léger pas qu'elle effectua, que la reine recula. Etait-ce le visage d'Erza qui la mettait dans un tel état ? Pourquoi ? Elle baissa sa main, et vit que de fortes larmes coulaient le long des joues de cette Alleria. Malgré qu'Erza avait du mal à ressentir la moindre once de respect pour le peuple valkyrie, après tout ce qu'elle à vécu sur Eternia, et le fait qu'elle n'avait toujours pas digérée l'attitude et les paroles de sa mère avant de rendre l'âme, elle se sentit fortement peinée par le spectacle larmoyant sous ses yeux. Erza était clairement pas insensible à ce qu'elle voyait. Il faut dire qu'au tout début de son existence, quand elle portait le nom de Titania, la seule chose qu'elle voyait était sa férocité qui était celle de ses consœurs. Elle avait rarement vue une valkyrie pleurer, et quand c'était le cas, elle n'arrivait pas à ressentir la moindre chose, tellement Erza était une machine de guerre, sans sentiment, ni rien. La première fois qu'elle réalisa qu'une valkyrie peut souffrir d'une peine atroce, c'est quand elle quitta Eternia. Ses larmes ne s'arrêtaient pas. Et ensuite, avoir vu la souffrance d'Asuna il y'a peu lui fit réaliser que contrairement à ce qu'était Erza à l'époque, une valkyrie possède des sentiments de tristesse bien plus forts que n'importe qui. Si le spectacle n'était pas aussi affolant, Erza aurait presque pu être ravie de voir une reine valkyrie, le sommet de cette race guerrière absolue, verser des torrents de larme. Mais là, ça n'allait vraiment pas en s'arrangeant.

Erza ne s'avança plus vers Alleria, car même si elle ne comprenait pas pourquoi, elle voyait bien que c'était elle qui mettait Alleria dans cet état. Enfin, la première explication arriva enfin. Alleria confondait Erza avec sa fille, et vu l'état qu'elle s'est mise à l'instant, cette fille devait sûrement avoir disparue, ou pire, être tuée. Bref, Erza devait mettre les choses au clair, mais avec douceur. Reine ou pas, elle était vraiment tétanisée. Elle décida finalement de s'approcher de la reine. Elle posa ses deux mains sur ses épaules, et la fixa cette fois avec un regard doux, que justement une fille adresserait à sa mère si elle se sentirait mal.


Chuuuuuut... Détendez vous, je sais que ce n'est pas facile, mais... dites vous simplement que vous faites erreur... Ma mère est morte sous mes yeux... Mais cela, je pense que vous le savez déjà...

Erza dégagea ses mains des épaules d'Alleria, puis reprit.

Mais j'avoue que... je veux bien comprendre votre réaction quand je vois que... vous me ressemblez beaucoup. Quand je regarde votre visage, la couleur de vos cheveux, et surtout vos larmes et votre détresse, je ne peux m'empêcher de penser que je suis devant un miroir. C'est étrange... Je peux même dire en toute franchise, que vous me ressemblez bien plus que ma propre mère...

Tout cela était quand même une belle coïncidence. Alors qu'Erza se demandait d'ou elle venait et qui l'avait mis au monde, voilà qu'une femme la confonde avec sa propre fille. Mais Erza ne croyait pas au "destin". Pour obtenir des réponses, il faut se battre, elles ne tombent pas du ciel. Bref, Erza voyait que la situation ne se calmait pas. Les larmes d'Alleria n'en finissaient pas, et à part le mot "désolé", elle n'arrivait plus à parler, tellement effondrée. Erza avait de plus en plus de peine, au point que son oeil qui n'était pas artificiel brillait légèrement, et sa voix s'enrouait. Elle se retenait de pleurer devant tant d'émotions. Elle se contenta de reculer davantage, puis, l'air de ne plus trop savoir quoi faire, parla une dernière fois.

Si c'est vraiment moi qui vous mets dans cet état, alors je pense qu'il faut mieux que je vous laisse seule et que je m'éloigne de vous. Si vous avez néanmoins un message important à m'adresser, alors dites le de manière brève, et je m'en irai, ou revenez me voir quand vous vous sentirez mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Jeu 5 Mar - 14:18

Tandis qu'Alleria continuait d'être frappée par une peine soudaine, Erza, elle, avait décidé d'agir en s'approchant de cette dernière. Cela n'avait guère été concluant, jusqu'au moment, où elle toucha la valkyrie. Ce rapprochement déclencha quelque chose d'assez instantané chez Alleria, qui s'apparentait à une vision, ni plus ni moins. Des images soudaines lui montrant plusieurs batailles, mais surtout, des affrontements contre sa sœur aînée, Alicia. C'était comme un déclic, quelque chose qu'elle avait oublié, pendant toutes ces années. Mais tout lui revenait d'un coup, là, maintenant. Ce qui lui causa un léger mal de crâne, en plus des larmes. Cependant, elle n'était plus en mesure d'écouter Erza parler, et ignora toute la suite de son discours. Pas intentionnellement, bien sûr, mais plutôt parce qu'elle était frappée par des images incessantes. Au bout d'un moment, alors qu'Erza se reculait, tout en lui demandant si cette dernière souhaitait rester seule un moment, Alleria arrêta de pleurer soudainement. Elle gardait toujours une main sur son visage, cachant un de ses yeux, tandis que l'autre était de nouveau libre, le long de son corps. Quelques secondes après ce silence étrange de la part de la valkyrie, elle se mise à trembler légèrement, mais toujours en restant immobile, elle prit la parole d'une voix... assez basse et neutre. Comme si cela ne s’adressait à personne.


Je me souviens... je me souviens...

Et tandis qu'elle murmurait ces mots encore quelques secondes, tel un zombie, elle changea enfin de refrain, et de timbre de voix en même temps. Qui cette fois, devenait plus fort, plus appuyé, mais surtout, paraissant menaçant.


Alicia.. les Archaelis... vous m'avez tout volé... je me souviens... c'est cette maudite famille... maudite famille... Impardonnable... impardonnable...

À présent, en répétant ces mots, on pouvait observer qu'elle fit apparaître une guisarme dans sa main droite. Et rapidement après, elle releva la tête tout en fixant Erza. Sauf que cette fois, ce n'était plus un bleu azuré qu'elle pouvait observer, dans l’œil visible avec lequel elle était fixée, mais la même lueur rougeoyante qu'au conseil, dégageant la même impression malsaine et haineuse. Malheureusement pour cette dernière, à peine Alleria avait redonné signe de vie, pour ainsi dire, qu'elle envoya rapidement Erza au sol, avec son arme en main, d'un geste rapide et violent. Heureusement, elle n'avait pas frappé avec la pointe de l'arme, mais vu la différence de niveau entre les deux, c'était suffisant pour calmer la pauvre valkyrie sur le coup. Qui ne pouvait pas voir le coup arriver, vu la vitesse à laquelle venait de frapper la reine. Une fois ce geste de violent accompli, et Erza au sol, Alleria s'avança, toujours de façon déterminée et haineuse, le regard aussi ardent que l'enfer.


Tuer... tuer.. Impardonnable... tuer.. !

Elle était clairement incontrôlable. La tristesse s'étant transformée en haine solide contre visiblement la « famille Archaelis ». Et vu que sur le moment, Erza fait partie de cette famille, il est clair que pour Alleria, ou ce qui reste de la conscience de la reine, cette dernière est une cible à tuer. Quoi qu'il en soit, la valkyrie avait totalement changé. Elle était passée d'une calme et triste personne, à une machine à tuer, visiblement ayant perdu sa conscience. Évidemment, cela était compréhensible, étant donné qu'elle venait de se rappeler qui était responsable de tous ses malheurs, et surtout, de qui a volé la vie de sa fille. Mais du point de vue d'Erza, elle ne pouvait pas le savoir, et une fois de plus, elle se retrouvait dans une situation délicate, presque bien plus dangereuse que celle avec Asuna la dernière fois. Car cette fois, il n’y avait personne pour intervenir, ou même « capable » d'arrêter Alleria. Sauf peut-être elle-même ? Cela semblait être le cas, vu que tandis qu'elle continuait d'avancer vers Erza, elle lâcha soudainement son arme, puis tomba à genoux, posant ses deux mains sur le crâne. Elle semblait souffrir le martyre, là, au sol, comme si elle luttait contre quelque chose de terrible. Au bout d'un moment, la douleur semblait telle, qu'elle se mise à hurler de douleur, tout en semblant de plus en plus souffrir.


Yaaaaaaaaaaargh !

La lutte continuait, toujours aussi intense, mais cela ne semblait pas se calmer cette fois. La malédiction semblait s'emparer d'elle pour de bon. Elle avait beau se contrôler, tant de vérités et d'événements en si peu de temps, ont grandement affaibli la reine, niveau mental. Du coup, ayant fait une crise tout à l'heure déjà, cette fois, elle a bien plus de mal à la contenir. Mais c'était surtout qu'au fond, son subconscient la poussait à poursuivre, à se venger, à subir ces images incessantes, qui venaient de reprendre de plus belle. Ces flashs, qui contribuaient à sa haine et à une douleur toujours de plus en plus forte. Tandis qu'elle continuait de se débattre, cette fois on pouvait observer une lueur rougeoyante, de même ton que celle de ses yeux, émaner du corps de la valkyrie. Cette légère aura n'était pas mauvaise ou malsaine, non, mais à travers cette énergie, on pouvait ressentir la colère, la haine. En vrai, c'était l'aura que dégage toute valkyrie sous l'influence de la malédiction. Une description parfaite de ce que devient une valkyrie, une fois éveillée. C'est-à-dire, un être impitoyable, abandonnant tout sentiment, et devenant bien, bien plus puissant de par cet éveil et le sacrifice qu'il engendre. C'est pour cela, que très jeune, une valkyrie doit apprendre à maîtriser cette malédiction, ou au moins, la contrôler. Et celles qui n'y arrivent pas, sont généralement tuées ou enfermée en isolement, tellement cela est dangereux. Bien sûr, aucune de ces valkyries ne peut dire d'où vient cette malédiction... Les esprits, ayant créé ces dernières, devaient certainement avoir la réponse, mais cela ne semble pas dans leurs priorités, de la donner, et cela, depuis la création des valkyries...


… Aidez-moi.. à.. l'aide...

Bref, pendant que l'éveil continuait et qu'elle contenait tout cela, même si cela semblait perdu d'avance, elle prit la parole d'une voix souffrante, basse, limite audible. Mais ce n'était pas menaçant cette fois, mais pour demander de l'aide. Comme si elle avait réussi à reprendre sa lucidité quelques courtes secondes... Néanmoins, la situation ne semblait pas très encourageante, là. Peut-être qu'Erza peut faire quelque chose, cela reste à voir, en fonction de ses actions, sûrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Jeu 5 Mar - 16:20

Erza n'obtenu aucune réponse dans l'instant. C'était comme si ses paroles n'étaient pas parvenus à atteindre les oreilles ou l'esprit de cette Alleria. Et l'état de cette dernière ne s'arrangeait pas. Erza voyait bien que c'était elle qui la mettait dans un tel état, elle n'avait qu'une envie, c'était de s'en aller, et laisser cette malheureuse seule avec elle-même. Elle était pas du genre à abandonner quelqu'un qui souffrait, mais si c'était Erza elle-même qui était la cause de la souffrance, ça changeait tout.

Néanmoins, Alleria semblait enfin s'arrêter de pleurer des rivières de larmes, pour ensuite trembler comme une feuille morte. Prenant un ton plus neutre, elle déclara se "souvenir"... Se souvenir de quoi ? Erza ne posa pas la question, elle voulait observer la suite des réactions d'Alleria. Peut-être obtiendra elle les réponses qu'elle souhaitait obtenir. Mais malheureusement, la situation s'empira, quand Erza remarqua que le ton d'Alleria devint plus menaçant... Elle cita un nom: "Alicia", puis le nom de famille d'Erza: "Archaelis". Plus tard, Alleria changea le bleu de son regard en un rouge sanglant. Et avant qu'elle eut le temps de le réaliser, elle fut attaquée bien trop rapidement par Alleria. Le coup était violent, mais aurait pu l'être encore plus, vu qu'Alleria n'utilisa pas la pointe de son arme. Si c'était le cas, Erza n'aurait pas, voire plus jamais pu se relever, dans le pire des cas. Mais là, le fait qu'elle supportait trop bien la douleur fit qu'elle se releva rapidement malgré tout. A présent relevée, que pouvait faire Erza ? Pas grand chose, hélas... La puissance de cette dernière est bien au delà de la sienne. Tant qu'Erza ne récupérera pas ses pouvoirs de valkyrie qu'elle possédait jadis, c'était suicidaire d'affronter une autre valkyrie. Elle en fit d'ailleurs les frais contre Sinaë, alors qu'elle même ressentait une légère fureur incontrôlable après avoir cru que sa soeur était décédée. Les paroles ? Elles ne passaient pas, vu qu'Alleria semblait hors de contrôle. Fuir ? Hors de question, cela ne faisait pas partie des habitudes d'Erza, et puis même si elle tentait, ça servirait à rien. Bref, peu d'options restaient entre les mains de la valkyrie écarlate, mais elle devait dans tous les cas faire quelque chose. Ce qui emmerdait Erza dans toute cette histoire, c'est que ce n'est pas contre elle-même qu'Alleria semble déchaînée, mais contre les Archaelis. Cela inclut Asuna... Cette femme pouvait être une menace pour la vie de sa jeune soeur ! Erza ne connaissait pas l'histoire de cette femme, mais elle se doutait bien qu'avec Sinae, ses ancêtres et leurs esprits tordues, ils ont sans doute du faire de la vie de cette Alleria un enfer. Erza supposait que parmi ce "tout" qu'elles lui ont volées, il devait y'avoir cette fameuse fille qui ressemblait à Erza... Ressemblait à Erza... Non... Erza fut subitement plongée dans ses pensées pile quand il fallait pas, à savoir, elle se rappela rapidement des paroles d'Azelia: "Tu es le portrait craché de ta mère"... Non, cela ne se pouvait. Erza établissait dans son esprit une certaine hypothèse, mais tant qu'elle n'avait pas des preuves concrètes et solides, elle ne voulait pas penser à cette idée-là... Et là, il n'y avait pas le temps de réfléchir, il fallait agir, sinon Erza allait clairement être tuée.

Erza devait combattre, c'était suicidaire, mais elle n'avait pas d'autres options. Mais au moment ou elle allait changer de tenue pour mettre une armure pour mieux la protéger, Alleria s'arrêta et lâcha son arme à terre. Puis se posa les genoux à terre, et les mains sur le crâne. Elle poussa un cri démentiel prouvant qu'elle souffrait le martyre. Puis une aura rouge entourait Alleria. C'est là qu'Erza fut prise de divers frissons partout dans le corps. Cet aura, elle se souvenait clairement avoir légèrement ressenti quelque chose de similaire, quand elle se rebella contre sa mère. Une colère qui l'emportait et qui ne la poussait qu'au crime et à la destruction. Mais quand Erza l'avait ressenti, c'était très léger. Là, dans le cas de cet Alleria, cela allait provoquer quelque chose de bien plus dangereux.

Mais enfin, Erza entendit dans tout ce chaos qui enveloppait la reine, une légère parole, très faible, mais qu'elle parvenait très distinctement à lire sur les lèvres d'Alleria. Elle avait besoin d'aide. Cela signifiait une seule chose, c'était qu'Alleria était toujours présente, luttant contre sa malédiction. C'était le moment ou jamais, Erza devait agir, sinon, ça allait tourner au vinaigre. Et elle refusa que la scène chaotique qu'elle avait vu au pays du soleil avec Asuna se reproduise. Mais que faire ? En profiter pour la neutraliser ? Sûrement pas, elle était sous l'emprise d'une malédiction, et la violence amène la violence. Parler ? Non, elle n'écouterait pas, pas dans son état. C'est ainsi qu'une idée un peu folle traversa l'esprit d'Erza. C'était très risquée, car Erza avait déjà posé la main sur Alleria et ça avait pas l'air de lui avoir provoqué quelque chose de positif. Mais là, il fallait se grouiller tant qu'elle avait encore la tête sur les épaules, donc en se disant qu'elle pouvait profiter qu'elle ressemble à la fille d'Alleria, c'est alors qu'Erza s'avança à grand pas vers Alleria, puis soudainement, après avoir également posé les genoux sur le sol, prit Alleria dans ses bras, la serrant fort. Elle sentait d'encore plus près les pulsions explosives qui touchaient Alleria, mais peu importe, il fallait qu'elle le fasse. Elle susurra d'une voix extrêmement douce aux oreilles de la reine:


Je suis là... C'est fini... Tout est fini... Je suis là pour vous aider...

Puis Erza posa sa main droite sur l'arrière du crâne d'Alleria, et enfin, colla le haut de son front avec celui de la reine. Elle fit glisser ses doigts sur sa chevelure aussi rougeâtre que la sienne. Erza ne comprenait pas. Elle n'avait pas à l'origine l'intention d'en faire autant... Mais bizarrement, ses mouvements venaient automatiquement. Cela provenait d'une très légère chaleur qu'Erza ressentait au contact d'Alleria. Malgré la haine qui les entourait, elle continuait à ressentir cette mince sensation qui la rassura, malgré qu'elle était nerveuse il y'a quelques secondes. Peu importe qu'elle pouvait être pourfendue en un instant, elle avait confiance. Tout ira bien. Cette chaleur, Erza ne l'avait jamais ressentie avec Sinae. Cela la conforta encore plus dans ce qu'elle imagina. Et cette pensée, qui avait pris de plus en plus de place dans le coeur d'Erza, qui battait férocement, fit qu'Erza explosa en larmes. Toute sa joue droite était inondée d'une cascade de larmes. Elle décolla son front d'Alleria, puis la regarda, droit dans les yeux.

Croyez vous vraiment que je.... Enfin, non... que votre fille aurait aimé vous voir dans cet état, pour elle ? Qu'elle aurait aimé entendre un verbe aussi répulsif que le verbe "tuer" sortir de votre bouche ? De sentir un tel parfum corrompu, dégager de votre aura ? De toucher un visage aussi triste ou haineux ? Non... Je ne pense pas... Elle aurait aimé vous voir sourire pour elle ! Alors je vous en conjure... Arrêtez ! Veuillez pardonner ce que les Archaelis vous ont fait ! Je ne veux pas que vous faites de mal à Asuna.... Maintenant que Sinae est morte, et que le trône vous appartient, vous avez le pouvoir de tout changer, alors je vous en prie, de tout mon coeur, ne tuez personne ! Ne me volez pas en retour la vie d'Asuna ! S'il vous plaît ! Vous ne ferez qu'entacher le peuple des valkyries d'encore plus de haine, et en retour, on vous volera encore plus de chose !

Erza craquait également devant cette situation. Ce n'est pas la peur de mourir qui la rendait dans cet état, mais le fait de voir tant de souffrance dans les yeux d'une femme dont Erza ne pouvait s'empêcher d'être intriguée. Ses larmes se poursuivirent sans arrêt, c'était comme si elle ressentait droit dans le coeur la souffrance d'Alleria, comme un poignard bien aiguisé. Elle inclina légèrement le torse, et d'une voix très étouffée, conclut:

Je resterai a vos côtés désormais, pour vous aider à ne pas sombrer, mais je vous en prie, reprenez-vous !

Erza priait que le peu de conscience qui restait en Alleria entende l'appel d'Erza. Sinon, cela allait être chaotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Sam 7 Mar - 15:51

Pendant qu'Alleria luttait avec acharnement contre la malédiction, Erza elle, semblait sur le moment paralysé. Mais très vite, elle réagit, et contre toute attente, elle se précipita vers la reine des valkyries. Mais au lieu de l'attaquer, ce qui aurait été une grave erreur à n'en pas douter, elle préfère la solution de la proximité corporelle. Cela était un pari risqué, mais au vu de la situation, elle n'avait pas énormément d'options, devant Alleria qui était prête à exploser. Si cela arrivait, il était clair que ce serait la dernière chose que verrait Erza dans ce monde... Du coup, une fois à hauteur, elle saisit la valkyrie, et commença à avoir des gestes plutôt tendres, envers cette dernière. Même plutôt trop tendre, vis-à-vis d'une inconnue... Mais pour Erza, cette personne était déjà plus qu'une inconnue à présent, elle était bien plus.. Au fond d'elle, peut-être que la jeune fille écarlate savait, mais n'arrivait pas à réaliser ou tout simplement y croire ? Quoi qu'il en soit, pour le moment elle se comporta comme une fille le ferait, et commença à rassurer Alleria, en prenant justement, sa fille comme exemple. Si cela allait porter ces fruits ou non, était encore à déterminer, mais la réponse ne risquait pas de se faire attendre trop longtemps. Car, une fois les paroles d'Erza arrivées à terme, la reine semblait déjà plus calme. Elle gardait toujours les yeux fermés, mais elle était visiblement apaisée, silencieuse, dans les bras de la jeune femme. Elle était toujours parcourue de tremblements, et de l'aura rougeoyante qui avait fait son apparition, mais l'essentiel à retenir, était qu'elle était calme et ne semblait plus souffrir... Erza avait-elle réussi l'impossible ? La réponse ne tarda pas à arriver, quand Alleria rompit enfin le silence, et prit la parole d'une voix affaiblie.


Scylla... ?

Après ce simple mot, émis d'une voix fatiguée, elle retourna dans le silence quelques secondes, visiblement en pleine réflexion. Puis reprit de nouveau la parole, d'une voix toujours aussi faible, mais plus appuyée, tandis que les tremblements s'accentuaient de nouveau.


Non... non... impossible... Scylla... tu ne peux pas être... Scylla... VOUS L'AVEZ TUÉE ! Vous essayez simplement de me manipuler et m'affaiblir, en utilisant ma fille... Mais vous ne m’aurez pas... j'ai assez souffert... JE VAIS VOLER TOUT CE QUE VOUS M'AVEZ VOLÉ !!! Impardonnable ! Impardonnable ! IMPARDONNABLE !

Malheureusement, il semblerait que la tentative d'Erza soit finalement un échec. Tout ne se résout pas aussi facilement il semblerait, et la réalité est que la malédiction était toujours là, et cette fois, elle explosa pour de bon. L'effet fut immédiat, et l'aura autour de la reine s'accentua, jusqu'à exploser, repoussant Erza à bonne distance. Suite à cela, elle se releva, mais elle semblait changée. C'était difficile à dire, mais cela ressemblait à un changement d'armure qu'effectuerait Erza. Sauf que pour Alleria, c'était autre chose... Quelque chose de plus terrible, malheureusement...
Spoiler:
 

Son air était bien plus féroce, tout comme sa tenue, qui était certes classe, mais sombre et dans un style exprimant une certaine férocité. Les finitions barbelées et les divers symboles parcourant cette dernière désignaient ce que portent généralement les êtres ayant des affinités avec les ténèbres. Et le regard aussi rogue que l'enfer ne trompait plus, quant au fait qu'Alleria était à présent totalement sous l'emprise de la malédiction. Le fait d'évoquer sa fille était peut-être une bonne idée, mais d'un autre côté, sa haine vient de sa disparition.. Du coup, la vengeance et la rage ont certainement été plus concluantes que les efforts d'une fille qui sur le moment, était une Archaelis, aux yeux de cette reine valkyrie aux multiples souffrances.


… …

Tout en fixant Erza avec haine, sans dire un mot, tel un être sans âme, elle invoqua rapidement une hallebarde dans sa main, puis fonça sans avertissement sur la pauvre jeune femme qui allait passer un sale quart d'heure... Néanmoins, une silhouette apparut devant Erza de façon soudaine, suivie d'un flash de lumière qui semblait avoir repoussé la reine des valkyries à bonne distance. C'est une fois l'éblouissement terminé, que la jeune valkyrie écarlate pouvait observer une autre valkyrie, qui s'était interposée, toujours en position de combat, et sauver Erza. Il était difficile pour la jeune valkyrie de reconnaître cette femme qui venait de la sauver, car elle était de dos, et dans une silhouette et forme qu'elle n'a encore jamais vu. Mais lorsque cette dernière prit la parole, pour s'adresser à Erza, d'une voix intriguée, tout en se retournant légèrement, montrant son visage par la même occasion. La valkyrie reconnaîtra obligatoirement que cette femme n'est autre qu'Asuna.
Spoiler:
 

Neeeh ? Titania ? Qu'est-ce...

Mais à peine elle eut le temps d'échanger et de finir sa phrase, qu'Alleria était déjà repassée à l'assaut. Asuna ne s'attendait pas à revoir cette dernière se relever aussi rapidement de l'attaque qu'elle venait de recevoir. Du coup, la surprise fit qu'elle ne put esquiver la valkyrie qui lui avait foncé dessus avec férocité. Ce n'est qu'après avoir fini sa course contre un arbre, qu'elle se rétablit assez rapidement, tout en s'adressant de nouveau à Erza, mais d'une voix appuyée, comme pour donner un ordre.


Titania ! Ne reste pas ici, recule-toi ! Je vais essayer...

Mais encore une fois, elle n'avait pas le temps de souffler, qu'Alleria était déjà sur elle. Elle eut tout juste le temps de sortir sa lame à son tour et de croiser le fer avec la reine des valkyries. Suite à cela, un affrontement s'engagea entre les deux valkyries. Mais l'avantage n'était pas pour Asuna au corps-à-corps, elle qui est spécialisée dans la puissance magique. Du coup, Alleria prenait rapidement le dessus, sur l'archange, qui tentait de lutter malgré tout. Les échanges étaient d'une rare violence. Chaque impact de lames provoquait d'énormes fracas et de lourdes étincelles. Malheureusement, Alleria était en plus d'être très forte, d'une extrême polyvalence, du coup, elle changeait d'arme en plein combo, sans erreur, et à la perfection. Comme si cela était naturel. Si on omettait le fait que cette dernière soit l'ennemi actuellement, on pouvait observer quelque chose d'incroyable. La reine des valkyries était tout simplement magnifique, que ce soit en termes de techniques, de styles, de combos, précisions, préventions... Absolument tous ses mouvements et coups étaient parfaits. Son style de combat n'avait aucun défaut, et cela avec n'importe quelle arme avec laquelle elle switchait. Cela indiquait clairement que son expérience de la guerre n'est plus à prouver... Malgré le fait qu'Asuna soit un archange, elle est complètement dépassée par la technique de la reine. Elle prend quasi un coup sur deux. C'est limite si la valkyrie ne s'amuse pas au corps-à-corps avec l'archange. Tantôt elle évite son arme, tantôt elle la contre, tout en lui envoyant à chaque fois un coup qui fait mouche. Il était clair qu'il fallait absolument qu'Asuna quitte cette position inconfortable. Mais la perfection des mouvements d'Alleria ne laissait absolument aucun blanc, aucune ouverture pour s'enfuir...


(Bon sang, s'il y a bien une valkyrie que j'aurais préféré ne jamais affronter sous malédiction, c'est bien Alleria... Elle est vraiment douée... vraiment forte.. C'est pour ça que je l'ai nommée si haute au conseil et que je la considère comme ma seconde.. Il va falloir que je change de tactiques, car là, je commence à servir de punching-ball... Je n’ai pas sa technique, et je ne suis pas encore habituée à mes pouvoirs... Néanmoins, même si c'était le cas, il est hors de question que je fasse du mal à Alleria... Sans oublier que Titania est ici... Pour l'instant, mon plan fonctionne, j'ai attiré l'attention d'Alleria.. C’est déjà ça. Tant que je reste debout et que je résiste, elle ne détournera pas son regard. C'est en général comment réagis, une bête... Hum.. Il faut que je trouve un moyen d'immobiliser Alleria...)

Tandis que l'échange continuait, et qu'Asuna continuait de ramasser une contre-attaque, à chaque tentative de frappe, elle réussit un moment à s'extirper du corps-à-corps, grâce à sa vitesse, qui est son point fort. Très vite, malheureusement, elle se rendit compte qu'elles étaient encore trop proches d'Erza. L'échange ayant certainement dû les faire se rapprocher, et Erza, sans doute subjuguer par le combat ou inquiète pour Asuna, ne doit pas se rendre compte qu'elle ne s'était pas assez éloignée. Du coup, Asuna déploya ses ailes, et décida de s'envoler, pour poursuivre le combat dans les airs. Alleria déploya à son tour des ailes d'un noir intense en passant. Bien loin de celles qu'elle possède habituellement, mais qui n'en restent pas moins magnifiques. Bref, comme prévu par Asuna, la reine s'envola à son tour, son attention étant focalisée uniquement sur cette dernière, tant qu'elle sera en vie. Néanmoins, l'archange n'avait pas prévu qu'Alleria soit aussi rapide et la dépasse en hauteur... Du coup, le résultat fut qu'une fois avoir devancé Asuna aisément, elle envoya sa pointe de lance en plein sur l'archange, qui n'avait pas le temps de freiner. Mais juste de mettre son arme devant lui-même, pour ne pas être blessé. Cependant, l'impact des lames créa un grondement dans le ciel, suivi de la chute de ce qui ressemblait à une étoile filante. Ce n'était autre qu'Asuna qui venait de se faire renvoyer au sol aussi vite qu'elle en était partie, dû au contre. Et tandis qu'elle se rétablissait très rapidement, et déjà en garde, Alleria elle, fit un demi-tour dans le ciel, avant de retomber en piquer, droit sur l'archange. Lorsqu'elle commença sa descente, un nouveau grondement, semblable à celui du mur du son se fit retentir, prouvant à quel point sa vitesse était tout simplement folle. Et tout comme Asuna, on pouvait observer une fraction de seconde, comme l'illusion de voir une étoile filante. Et tout comme précédemment, une fois que la reine entra en contact avec l'archange, un nouveau grondement retentit, suivi d'une explosion d'étincelles et de poussières. Une fois la zone de nouveau nette, on pouvait observer les deux valkyries poursuivre leur combat.

Pour dire vrai, après un tel impact, c'était difficile à croire qu'Asuna soit encore en train de se battre, et que son arme soit intacte. Du coup, de son côté aussi, cela forçait le respect, et prouvait que cette dernière n'avait plus rien à voir avec la jeune princesse d'antan. Cette Asuna est féroce, déterminée, telle une authentique valkyrie. Et le simple fait de tenir tête à un tel adversaire tient déjà de l'impossible, pour la Asuna que connaissait Erza. Mais pourtant, actuellement, cela était la représentation même de ce qu'est un affrontement entre deux valkyries, ou plus précisément, un immortel de Légendia du même niveau. La fureur qui émane d'un tel combat empêcherait n'importe qui d'intervenir. Même si Erza voulait aider sa sœur, qui semble en mauvaise posture, elle ne pourrait simplement pas intervenir. Elle ne peut que regarder, ce combat se poursuivre, sans pouvoir faire grand-chose. Ce n'est pas une question de peur, mais plutôt de réalité. N'importe quel esprit mature et logique, comme celui de la valkyrie écarlate devinerait que son intervention ne gênerait Asuna plus qu'autre chose. Surtout qu'en observant bien le combat, Erza pouvait se rendre compte que sa sœur ne combat pas réellement, et tente surtout de la protéger depuis le début...

Même si de l'aveu de l'archange, elle ne pensait pas que ce serait si douloureux... Car tandis que le combat se poursuivit, elle fut soudainement surprise par un switch d'Alleria, qui réussit à la prendre de court et lui envoyer une violente attaque au niveau du visage. Cela envoya rapidement l'archange au sol, tandis que la reine ne laissait toujours pas de répit et tenta d'en finir en plantant sa lance dans le sol, où repose Asuna. Heureusement, l'archange se relève une fois de plus, mais pour se ramasser de nouveau des coups. Alleria a clairement l'avantage cette fois, et elle n'y va pas de main morte. Elle envoie des coups dans l'abdomen, les côtes, le thorax... bref, Asuna ramasse sévère, et au bout d'un moment, Alleria la repousse violemment d'un coup sec, en effectuant un 360 avec sa hallebarde, comme pour signer la fin de l'enchaînement. L'archange traversa bien deux ou trois arbres, avant de rouler sur quelques mètres, pour finalement s'arrêter sur le ventre, au sol. Cela sentait évidemment mauvais pour Erza, si Asuna venait d'être vaincue, car si elle ne se relève pas de nouveau, Alleria va certainement s'occuper d'elle... Heureusement, l'archange se relève de nouveau, sans trop de mal même, étonnamment. Mais encore était-elle sur la relève, que la reine valkyrie était déjà sur cette dernière, puis la souleva par le cou, pour la plaquer sur l'arbre adjacent. Elle fit ensuite apparaître une lame dans sa main libre, prête à mettre un terme à la vie de l'archange, en l'empalant dans les règles sur l'arbre.

Cependant, Asuna esquissa un sourire, puis posa une main sur le thorax d'Alleria. Cela eut pour effet de dessiner une sorte de sceau sur cette dernière, qui la fit reculer. Par réflexe, elle relâcha Asuna en l'envoyant balader à quelques mètres. Très vite, l'archange se réceptionna après quelques flip arrière, tout en semblant satisfaite.


Parfai...

Mais encore une fois, la joie était de courte durée, étant donné que la reine des valkyries invoqua dans sa main un genre de javelot magique de couleur sombre. Puis tout en se retournant, elle le lança. Ce dernier partit à une vitesse ahurissante. Tellement, qu'à son départ, un son déchirant, semblable à un tremblement de terre se fit entendre. Asuna eut heureusement le temps de l'éviter de justesse, en esquivant sur le côté. Mais en faisant cela, elle se rendit rapidement compte où le javelot allait terminer sa course...


(Non ! Titania!)

Heureusement, la vitesse étant le point fort de l'archange, elle se précipita rapidement devant Erza, puis tout en mettant ses mains devant elle, prononça un sort :


Eternal shield !

Une fois prononcée, une barrière magique prenant la forme d'un bouclier apparut devant les deux femmes. Et heureusement, car l'impact du javelot sur ce dernier créa une sérieuse explosion, qui grâce à la barrière, fut en partie absorbée. Mais la puissance était-elle que le bouclier explosa, repoussant Asuna au sol. L'archange n'en revenait pas, cette attaque venait de faire sauter une de ses plus puissantes barrières...


(Qu'est-ce que c'est que ce truc ? Si cela avait touché Titania, ou un autre objet du décor... il ne resterait plus rien de cette forêt et ces alentour... Heureusement, ma barrière a absorbé cette folie.. Mais là, ça commence à devenir dangereux, heureusement que j'ai l'occasion d'en finir, maintenant...)

Tandis que la reine des valkyries se rapprocha des deux femmes, Asuna releva légèrement son dos, puis pointa la paume de sa main en direction d'Alleria. L'effet fut immédiat, et la valkyrie fut instantanément prisonnière dans ce qui semble former un faisceau lumineux autour d'elle. Très vite, l'archange se releva, puis exécuta une incantation avec ses bras, avant de poser le plat de sa main au sol, tout en prononçant deux mots :


Divine light !

Suite à cela, un cercle se dessina en dessous d'Alleria, puis un autre dans le ciel. Ensuite, une intense lumière apparut entre les deux cercles, semblant foudroyer la valkyrie au milieu. Après cette attaque, la reine des valkyries était comme paralysée, visiblement touchée sévèrement par la technique. Évidemment, elle avait beau être résistante, la spécialité d'Asuna est la magie. Elle possède une puissance magique absolument incroyable, qui fait que se faire toucher par un sort de cette dernière est fatal, peu importe l'adversaire. Même si en vérité, la « lumière divine » est une des attaques signatures des archanges. Devoir utiliser un tel sort pour « paralyser » Alleria était déjà dingue pour Asuna, et vraiment dangereux. Elle aurait pu tuer la reine des valkyries sur ce coup... Mais heureusement, elle tenait toujours debout, et malheureusement, elle allait très vite repartir à l'assaut. C'est pour quoi, très vite après le sort, Asuna fit apparaître une lame de lumière dans sa main, puis effectua de nouveau une technique.


Heavenly wings !

Dès ces mots prononcés, elle disparut instantanément. En vérité, elle effectua plusieurs attaques éclair, d'où on ne pouvait voir que des flashs de lumières traverser dans tous les sens Alleria. Enfin, après cela, elle réapparut à quelques mètres, puis prononça un dernier mot, tout en faisant exploser sa lame.


Sealing !

Après ce mot, une explosion lumineuse eut lieu autour d'Alleria, puis une fois de nouveau à vue, on pouvait observer qu'elle était de nouveau dans sa forme originale, et ses yeux redevenus azure. Mais elle ne resta pas longtemps debout, et tomba vite à genoux, avant de s'effondrer, visiblement hors d'état de nuire. Toutefois, avant de perdre connaissance, elle prononça un mot...


Scylla...

Finalement, malgré ce que le combat semblait être, c'est Asuna qui en sort vainqueur. Même si Alleria est une combattante parfaite et complète, Asuna n'en reste au final pas moins impressionnante, d'avoir vaincu un tel monstre. Cependant, l'archange sait très bien que le résultat aurait été différent, face à une Alleria « consciente ». Car là, le piège dans lequel est tombée la reine était basique, et n'avait que peu de chances de fonctionner, contre un adversaire d'un tel niveau. Car son plan, depuis le début, était d'exciter la « bête », pour au final la fatiguer, et lui tendre un piège. Lorsqu'elle était tenue par le cou, elle a en fait saisi l'opportunité attendue, pour coller un sceau à activation ultérieur. Activation possible uniquement si par la suite, le sceau est resté plus de dix secondes sur l'adversaire. Donc, le temps de se préparer. Bref, au final, ce qu'on peut retenir de cette bataille, c'est que c'est d'une telle intensité, qu'un combat ne dure pas très longtemps. Car que ce soit des deux côtés, l'une aurait pu en finir avec l'autre très rapidement. Après tout, Asuna venait de faire un enchaînement de seulement trois techniques, pour neutraliser un tel monstre. Quant à Alleria, son javelot aurait sûrement donné un résultat différent, s'il avait touché l'archange de plein fouet... Mais heureusement, cela n'est que des spéculations, et c'est bel et bien Asuna, qui est finalement sortie victorieuse de son combat contre une Alleria déchaînée...


(… J'espère ne plus jamais avoir à me battre contre vous, Alleria... Un tel niveau et une telle maîtrise... J'ai de la chance que vous n'ayez pas été vous-même, et surtout.. que la vraie « vous » soit dans mon camp...)

Malgré la bataille, Asuna ne semblait étonnamment pas souffrante. Même si elle semblait à bout de souffle, jusqu'à poser soudainement un genou à terre. Il était clair que même en étant un archange, elle avait reçu sévère, dans ce combat. Peut-être aurait-elle pu éviter de prendre aussi cher, mais c'était nécessaire, pour tenir Alleria éloigner d'Erza... Il est préférable que ce soit elle qui a mangé les coups, plutôt qu'Erza, qui n'aurait même pas tenu un seul assaut. Au prix d'une bataille féroce, Asuna estime finalement qu'elle n'a pas vraiment besoin de se remettre en question en matière de « niveau ». Après tout, Alleria fait partie du cercle très fermé des plus puissants habitants de Légendia. Et elle vient de prouver qu'elle n'a pas volé son titre de valkyrie la plus puissante actuelle... Même Asuna admet sans rancune, qu'Alleria sous cette « forme », serait supérieure à elle, en termes d'endurance et techniques. Mais heureusement, Asuna est un archange et fait partie aussi de ce cercle, du coup, il est très peu probable qu'elle affronte un tel adversaire par la suite, hormis des êtres comme Raziel, Kira, ou les esprits eux-mêmes, comme Emiko... Bref, elle se releva assez vite, après avoir repris son souffle. Au final, ses blessures étaient assez superficielles, même si elle était borgne de l’œil droit. En effet, un moment de l'affrontement, elle a été touchée violemment au visage. C'est à ce moment que l'attaque lui a valu une sévère taillade, la privant de son œil droit. Néanmoins, cela ne l'inquiétait pas plus que cela, après tout, un archange ne peut être aveugle, du coup, son œil se soignera de lui-même, sans compter que ses blessures aussi se soigneront d'elles-mêmes. Mais ça, Erza ne le sait peut-être pas... Quoi qu'il en soit, après tout ça, elle posa sa main sur son œil, puis se retourna vers sa sœur, tout en esquissant un sourire rassurant, et prenant la parole.

Tu n'as rien, Titania ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Sam 7 Mar - 19:02

Au début, Erza pensait être parvenue à calmer la reine valkyrie de sa fureur incessante. En effet, elle semblait apaisée, même si la lueur rougeâtre illuminait toujours le corps d'Alleria. Le premier mot qui sortit de la bouche d'Alleria était "Scylla"... Lorsque ce nom sonna dans les oreilles d'Erza, un frisson s'empara progressivement d'elle. C'était la première fois qu'elle entendit ce nom, elle ne se souvenait pas de l'avoir entendu avant, et Erza avait beau se remémorer de son souvenir le plus lointain, donc quand elle était une petite gamine, il y'a des siècles et des siècles, le premier nom qu'elle se remémora était évidemment, Titania. Mais pourquoi ce frisson ? C'est comme si Erza, d'une première part, trouvait que ce nom lui correspondait mieux que Titania, qui sonnait trop guerrier, tout comme l'image qu'elle démontrait à l'époque, et surtout, bien trop comme l'image de Sinae. Alors que Scylla... Ce nom était plutôt joli. Dans sa tête, Erza n'arrêtait pas de s'imaginer qu'elle pouvait bien être cette fameuse Scylla. En effet, beaucoup de choses concordaient. La ressemblance, comme stipulée par Azelia. Et surtout, le fait qu'Alleria déclara que cette Scylla fut emportée par les Archaelis. Vu la pourriture qu'était Sinae, cela ne l'étonnerait même pas qu'elle lui mente jusque là, jusqu'à ses origines. Enfin, ce comportement dont fait preuve Alleria. Pour être devenue si désespérée, si triste, et finalement, si violente, elle devait être sure et certaine d'avoir bien vu sa fille, de l'avoir bien reconnue. Et là ou les souvenirs d'Erza ne lui permettent pas de revenir aussi loin dans le passé pour se remémorer le visage d'Alleria, pour elle, c'était l'inverse. Une vraie mère, qui aime son enfant après l'avoir porté en son sein, ne peut se tromper quand elle reconnaît sa fille. Et surtout, cette chaleur au contact d'Alleria. Ce n'était qu'un ressenti, mais un ressenti profond.

Néanmoins, Alleria s'excita tout d'un coup à nouveau, hurlant qu'Erza n'était pas sa fille. Puis, le pire arriva. La malédiction prit le dessus et Alleria, tout comme Erza pouvait faire, changea d'armure subitement. Une armure qui inspirait la crainte, l'obscurité. Mais devant cette tenue, Erza ne semblait pas paniquée, malgré qu'elle avait échouée, et qu'elle allait probablement perdre la vie. Elle observa l'armure d'Alleria comme si elle était envoûtée par Alleria. Pour Erza, cette armure était surtout magnifique. Son regard ne quittait pas cette armure. C'est comme si voir Alleria utiliser le ré-équipement, était une révélation. Certes, Sinae pouvait aussi faire cela, enfiler une armure de combat comme Erza, mais sur la forme, il y'avait quelque chose de bien différent au style d'Erza, qu'elle ne pouvait expliquer. Là, dans le cas d'Alleria, Erza avait réellement la nette impression de se voir dans une glace. Le désespoir que transpirait cette armure... était presque harmonieux pour Erza. Pour elle, c'était officiel, il n'y avait plus aucun doute possible. Elle aurait aimé, malgré tout, poser quelques questions à Alleria, mais ce n'était définitivement possible dans ce cas. De toute manière, l'échec d'Erza ne signifiait qu'une chose, elle allait mourir. Alors dans un dernier geste, voyant la mort de très près au moment ou elle se rua sur elle, Erza eut un ultime sourire et déclara:


Alors je vais mourir des mains de celle qui m'a donné vie... Quelle tragique mort pour une existence encore plus tragique...

Alors que la mort allait emporter Erza, quelque chose la sauva in extremis. Une forme féminine protégea Erza. De dos, elle avait du mal à distinguer de qui il s'agissait. Mais quand cette silhouette féminine se retourna, et de la manière quelque peu innocente qu'elle avait pour l'appeler "Titania", Erza comprit que sa soeur était venue.

Asuna ! Fais attention !

En effet, Alleria retourna à la charge, bien trop vite pour qu'Asuna puisse esquiver malgré l'avertissement d'Erza. Après avoir été propulsée au loin, mais sans réelles blessures, Asuna s'exclama vers Erza qu'elle devait s'éloigner, ce que fit Erza. Elle comprit très vite qu'elle ne serait rien de plus qu'une gêne. Alors elle s'éloigna là ou elle pouvait. Cette idée lui faisait chier, mais royalement. Maintenant que ses rapports avec Asuna se sont améliorés, elle espérait pouvoir se battre à ses côtés, mais Erza l'a bien compris en observant sa soeur... La différence de niveau était surréaliste. Même quand Erza vivait sur Eternia, et qu'elle avait les pleins pouvoirs, elle ne se battait pas comme ça. Pas à un tel stade de puissance. D'ailleurs, Erza, pour éviter d'être inutile devant ce genre de situations, commença à être pressée d'en finir avec les ennuis sur Atrium, pour pouvoir enfin rattraper un minimum le niveau. Elle pourrait même le faire maintenant au pire, mais en tant que chef d'une guilde de mortels, elle aimerait éviter de se battre aux côtés d'hommes et de femmes dont un fossé sépare leurs puissances et la sienne. Et avec sa force actuelle, Erza était persuadée qu'elle était capable de vaincre Sairu Jumeis et éventuellement Azelia, sans ruiner le monde où elle vit aujourd'hui.

Bref, alors qu'elle s'éloignait de la scène, elle ne put s'empêcher de s'arrêter, se retourner, et observer. Après tout, c'était quand même sa soeur qui se battait pour elle. Et ce n'est pas tout, c'était contre Alleria qu'elle se battait, cette femme dont Erza ne soupçonnait plus désormais le lien qu'elle avait avec elle. Devant le combat qui était gargantuesque, Erza tremblait. Mais ce n'était pas à cause de la férocité du combat. C'était pour autre chose. C'était simplement l'identité des combattantes qui troublaient Erza. Plus elle espérait qu'il n'y ait ni gagnante, ni perdante, plus quelque chose commença à s'éveiller en Erza. Quelque chose qui se manifestait de plus en plus en elle, qui l'intriguait depuis quelques jours. Cette chose, plus Erza ressentait des sentiments humains, contrairement à son ancienne "elle" qui était froide comme une machine, plus elle sentait que cette "énergie" dissimulée en elle voulait faire surface. Ce qui fit qu'Erza, devant cette scène qu'elle ne supportait pas mentalement, et devant la pensée qui devenait une certitude désormais, commença à être immobile, le regard vide, posant un réel problème à ce que cherchait à faire Asuna, c'est à dire, la protéger d'Alleria. En effet, elle n'était pas suffisamment éloignée, ce qui fit qu'elle fut ciblée par une attaque d'Alleria qu'Asuna parvint à bloquer grâce à un bouclier qui n'a pas tenu sur le coup, mais au moins, personne n'était blessée.

Asuna conclut le combat grâce à une technique nommée "Divine Light" ce qui parvenait à immobiliser une furie aussi violente qu'Alleria. Asuna avait vraiment acquis un pouvoir qui dépassait l'imagination d'Erza, enfin... Si Erza avait encore la tête sur les épaules pour s'en exclamer. Enfin, deux techniques furent utilisés, et le plus dingue, c'était qu'Alleria fut non seulement vaincue, mais en plus, elle semblait reprendre ses esprits, vu la couleur de ses yeux. Elle était néanmoins hors combat, après avoir encore une fois prononcé ce nom qui mettait Erza dans cet état: "Scylla"...

A la fin du combat, Asuna se retourna vers Erza et lui demanda si elle n'avait rien. Rien physiquement, oui, mais psychologiquement, c'était le bordel en Erza. Ce combat l'avait vraiment fait sortir de ses gonds. Un combat entre une personne qui lui était chère, et une autre qui aurait pu être chère aux yeux d'Erza. Tout comme Alleria, cela provoqua un surplus dans son esprit, ou Erza ne semblait plus être elle-même. De ce fait, après avoir posé sa main au coeur, comme si il battait beaucoup trop fort, Erza commençait à perdre la raison également, mais différemment qu'Alleria.


Qui... es-tu ?

La question pouvait sans doute sonner un peu brusque pour Asuna, mais là, Erza avait un regard complètement perdue vers Asuna.

Oui... Qui es-tu pour moi ? Ma soeur ? Ou non ? Et mon nom, quel est mon nom ? Qui suis-je ? Scylla ? Qui est Scylla ? On m'aurait menti jusqu'à présent ? Toute ma vie... n'aura été qu'un mensonge ? N'aies-je aucune identité ?

Erza se posa bien trop de questions, et la fureur commençait aussi à monter au nez, mais contrairement à Alleria, ses yeux ne viraient pas au rouge, mais devinrent blanc, blanc comme la neige. Elle ne semblait pas non plus possédé, mais par contre, une énergie commença aussi à s'échapper. Mais lumineuse cette fois.

Je ne suis personne ? Tout ce que j'ai entrepris jusque-là, c'était sous une fausse identité ? Pourquoi toute cette haine en Alleria ? Quelqu'un... Que quelqu'un me REPONDE !

Quand Erza hurla son dernier mot, un torrent d'énergie s'échappa de son corps, et ce torrent était d'une rare intensité chez quelqu'un qui est censé avoir l'énergie d'un habitant d'Atrium. Erza hurlait de toute ses forces, c'est cette énergie qui semblait mettre Erza dans cet état au final. Asuna devrait être en mesure de reconnaître que ce pouvoir, aussi puissant soit-il pour venir d'un monde de mortels, n'était clairement pas d'Eternia. Soudainement, pendant qu'Erza était enveloppée par cette énergie, une marque se forma sur la paume de sa main droite, ressemblant un peu comme un tatouage.

Alors que la situation tournait au vinaigre maintenant à cause d'Erza, quelqu'un arrive sur le lieu de la scène. Car effectivement, le combat titanesque n'ayant pas été très discret, et se trouvant sur le lieu ou Erza méditait, les attentions furent attirés très rapidement. Un simple homme n'aurait pas osé s'approcher de cet endroit, par peur d'être désintegré par l'énergie très intense dégagée par Erza, sauf si il s'agit de quelqu'un de la guilde Wyvern Tail, qui n'est pas situé bien loin de l'endroit ou le combat à eu lieu en plus. Cette personne était Grey, qui arriva donc et vit Erza devant Asuna, libérer cette fameuse énergie.


Erza ? ERZA !

Grey, qui était fort heureusement habillé cette fois du torse jusqu'aux pieds, s'adressa à Asuna.

Je suis un ami d'Erza ! Que lui arrive t'il ?

Soudainement, Erza, qui tourna la tête vers Grey, parvint à le voir très légèrement malgré ce qui était en train de ressortir de son corps. Néanmoins, la main d'Erza, qui portait cette fameuse marque, fut dirigée vers Grey, sans qu'Erza semblait le contrôler. En effet, elle tentait de fermer sa main, mais elle n'y parvenait pas, la paume de sa main se mit à briller.

GREY ! ENFUIS TOI ! NE RESTE PAS LA !

Erza semblait avoir compris que cette marque sur la main ne disait rien qui vaille. En effet, une énergie commençait à ressortir du corps du malheureux qui était impuissant, une énergie blanche comme la glace. Cette énergie se dirigeait vers la paume de la main d'Erza, comme si elle tentait d'absorber les pouvoirs de Grey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Mar 10 Mar - 18:21

Tandis qu'Asuna avait finalement réussi à défaire Alleria, voilà que ce fut Erza à présent qui se mit à perdre la tête. Elle commença par poser de drôles de questions à l'archange, tout en semblant se les poser à elle-même dans le même temps. Et au bout d'un moment, comme si la mère n'avait pas été assez chiante, voilà que la fille explosa à son tour. Fort heureusement, c'était moindre et pas dangereux pour l'archange, mais cela pouvait l'être pour l'humain qui venait d'arriver... On pouvait dire que celui-là était arrivé au pire moment. Vu qu'à peine avait-il fini de s'adresser à Asuna, sans se rendre compte à qui il parlait, la valkyrie écarlate tendit la main vers ce dernier. Suite à cela, une sorte de faisceau d'énergie blanche relia la paume d'Erza et ce pauvre homme, visiblement en train de se faire aspirer son pouvoir, donc indirectement sa vitalité. Pour autant, cela n'inquiéta pas plus que cela l'archange, qui restait toujours à sa position, la main sur son œil, tout en observant simultanément Erza et Grey. C'était comme si elle n'était pas pressée de sauver cet homme ou inquiète de quoi que ce soit. Elle était plutôt comme intriguée par la scène et semblait même intéresser par ce qu'il se passait. En vérité, elle observait simplement ce que pouvait bien être cette énergie, et ce pouvoir. Quant à l'humain en train de crever, ce n'était pas urgent, il lui restait de la vitalité pour tenir et Asuna pouvait jauger du danger le concernant, en se basant justement sur son énergie spirituelle restante.

Du coup, après une rapide observation, elle comprit très vite d'où venait cette source d'énergie. Il était clair que c'était une capacité liée aux nirvits. C'est très facile pour un archange d'identifier la provenance d'une compétence ou d'un pouvoir, en tant que gardien de la création, c'est le minimum syndical, de connaître les énergies parcourant le monde. Cela ne fit au final que poser également d'autres questions dans la tête d'Asuna. Mais pour l'instant, elle devait mettre un terme à tout ça, car là, ça suffisait les valkyries qui pètent un plomb. Elle s'avança donc tranquillement, jusqu'à se positionner entre le rayon et Grey. Évidemment, l'absorption n'avait aucun effet sur une énergie en provenance de Légendia. Immédiatement après cela, l'homme fut libéré de sa torture. Et l'archange en profita pour tourner légèrement la tête, afin de le fixer de son dernier œil valide, puis lui adressant la parole.


Toi... tire-toi d'ici. Ça ne te concerne pas. Oublie ce que tu as vu et ne pose pas de questions par la suite. Aller, du vent !

Même si elle avait dit cela d'une voix assez calme, son regard et son ton, était nullement comme la Asuna habituelle. Elle avait volontairement été froide et menaçante, pour faire déguerpir ce curieux qui était au mauvais endroit au mauvais moment. Finalement, après lui avoir dit cela, elle se retourna vers Erza, sachant pertinemment que l'humain, sans même avoir besoin de se retourner pour vérifier, était déjà parti, loin. Vu le ton avec lequel elle lui avait fait comprendre de dégager. Et après ce qu'il venait de subir, en plus de l'avertissement brut d'Asuna, il fallait qu'il soit con, pour ne pas se tirer. Bref, après un soupir interminable, montrant clairement sa lassitude de la situation, elle prit la parole d'un ton las, tout en s'adressant à Erza.


… Je n'ai aucune réponse à te fournir, car je suis tout comme toi, dans l'ignorance. Depuis quelque temps, je doute de ma liaison avec Sinae, et de qui je suis vraiment au fond. Il y a encore quelques mois, j'étais encore une princesse faible, détestant le monde qui l'entourait. Alors qu'aujourd'hui, je me retrouve en haut de la création, gardienne de ce même monde, possédant un pouvoir qui encore aujourd'hui me semble lourd. Mais dans tous ces événements, qui m'ont amené ici, j'ai également ouvert les yeux sur un nouvel horizon. Et tu fais partie, de ces personnes qui m'ont aidé à supporter la douleur, pour pouvoir finalement m'éveiller...

Asuna fit une rapide pause, puis enleva la main de son œil, comme pour montrer ce qu'elle avait perdu pour défendre Erza. Ce n'était pas réellement pour se plaindre, non, mais plutôt un symbole, pour ce qu'elle allait expliquer, suite à la reprise de la parole.


Tu demandes qui tu es, ce que tu es... Eh bien, tout cela, je ne le sais pas. Mais ce que je sais par contre, c'est que peu importe que tu sois Scylla, Titania, Erza... Cela ne change pas, qui tu es au fond de toi. Tu n'es pas un nom, tu es bien plus, pour chacun de ceux qui t'entourent. Et pour moi, peu importe que nous soyons sœurs ou non, tu restes, et restera la valkyrie que j'ai toujours admirée et aimée. Et pour laquelle, je suis prête à sacrifier n'importe quoi... Et la personne qui se trouve devant moi, n'est pas celle qui lèverait la main sur un mortel, comme tu viens de le faire. Alors, reprends-toi, et peu importe ton destin, ne laisse pas ce dernier te rendre aveugle... Les réponses arriveront tôt ou tard, je te le garantis, il faut simplement que tu sois patiente... C'est le principe même d'un être immortel, d'être patient...

Suite à ces paroles, Asuna observa intensément Erza, silencieusement, sans sourciller, toujours la fixant de son dernier œil valide, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Jeu 12 Mar - 0:50

Alors donc qu'Erza continuait d'absorber le pouvoir de Grey, grâce à cette marque écarlate tatouée subitement sur la paume de sa main, Asuna, non sans patienter quelques instants avant d'agir, comme si la scène l'intéressait quelque peu, se plaça entre Erza et Grey. Le processus s'arrêta sur le champ, et l'énergie qui s'échappait d'Erza s'estompa quelques secondes plus tard. Erza était toujours les genoux à terre, essoufflée. Elle tentait de ne pas le montrer, mais elle luttait contre elle-même pour ne pas perdre connaissance. En effet, l'énergie étant inconnue pour elle, et terriblement intense, elle avait eu du mal à supporter ce qui venait d'arriver avec son corps. Mais elle tentait de tenir le coup pour pouvoir échanger quelques mots rapides avec sa soeur, qui, tout comme elle, souhaitait rester entre elles, vu qu'elle demanda un peu sèchement à Grey de s'en aller. Néanmoins, ce dernier avait du mal à reculer, ne voulant probablement pas laisser sa chef avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Erza fit un discret geste de la tête et de la main à Grey pour lui demander ainsi d'obéir. Ainsi, il s’exécuta. Erza lui fournirait des explications en temps et en heure, mais là, elle voulait être seule avec sa soeur.

Asuna, donc, se mit à parler à Erza, précisant qu'elle n'avait pas les réponses aux questions d'Erza. En étant redevenue un minimum lucide, elle s'en doutait très bien que ce n'est guère Asuna qui pourra aider Erza à connaître ses origines. D'ailleurs, cette dernière doutait elle-même de ses origines. Rien que cette parole d'Asuna conforte encore plus Erza dans l'idée qu'elle se faisait, et ça, c'était largement suffisant pour elle.

La suite des paroles d'Asuna avaient réussi à réchauffer un coeur chez Erza assez bouleversée par ce qu'elle venait de voir. Entre les révélations en voyant Alleria, et ce pouvoir qu'Erza avait reconnue, sa tête était toute chamboulée, et même si Erza était quelqu'un de forte naturellement, il lui fallait un peu de temps pour réaliser tout ce merdier. Erza avait déjà vu des Nirvits à l'oeuvre, avant sa rebellion contre Sinae. Et ce signe sur la main et ce qu'il a provoqué, c'était clairement un signe Nirvit. Pourtant, Erza ne se souvenait pas avoir le moindre contact avec un Nirvit néanmoins.

Elle écouta néanmoins Asuna jusqu'au bout, et elle devait reconnaître qu'elle avait entièrement raison. Erza a toute l'éternité, en tant qu'être immortelle, pour rechercher la vérité, ses vrais origines, ce qui justifient cette réaction explosive en Alleria et ce pouvoir qui aurait pu vider entièrement Grey de sa vitalité. Là, actuellement, Erza ne souhaitait pas retourner sur Eternia pour parler avec Alleria, même si elle reprenait ses esprits. Vu comment elle réagissait rien qu'en voyant son visage, elle voulait éviter de brusquer Alleria. Elle avait aussi besoin de temps. Les doutes ne devaient point entraver sa mission sur Atrium. Plus vite ce sera réglé, plus vite elle pourra retourner sur Eternia. Et puis, Erza savait qu'au bout du chemin, face à Azelia, elle trouvera peut-être ces fameuses réponses. Erza commença donc à se lever, ne quittant pas l'oeil crevé de sa soeur, preuve qu'elle pourrait se sacrifier pour elle. Chose qu'Erza pourrait également faire, mais vu à quel point Asuna l'a surpassée, comment pourrait-elle le prouver ? Mais cela n'avait guère d'importance pour Erza, elle n'avait plus rien à prouver à Asuna désormais, elle avait juste à montrer son plus beau sourire, comme elle avait conseillée à Alleria auparavant. Donc, après avoir levé ses lèvres vers le haut, elle lui répondit.


Tu as raison... Je me pose bien trop de questions alors que j'ai toute l'éternité devant moi.... J'ai le sentiment que d'avoir trop vécu sous l'apparence d'une mortelle me fait penser telle une humaine... Ma quête, mon combat... est loin d'être terminée... J'ai promis que je te rejoindrai sur Eternia... Je tiendrai ma promesse. Jusque là, je serai sûrement enfin prête à défier la réalité...

En tout cas, tes paroles me vont droit au coeur. Sincèrement. Et tu n'as pas qu'évoluée en terme de puissance, mais en maturité... Toutes tes pensées sont pleines de valeurs. Mais je pense qu'il en a toujours été ainsi, j'étais trop bornée pour le reconnaître... Quoi qu'il en soit, que nous soyons liées par le sang ou non, laisse moi te dire que je suis fière de toi... Par ton courage, et ce que tu es devenue...


Cependant, Erza n'eut pas le temps de sourire trop longtemps à Asuna qu'elle semblait être prise par un léger malaise. Les mains sur le crâne, elle tentait de rester debout jusqu'au bout. Même si c'était flou, elle devait très brièvement expliquer ce qui venait de se passer. Et elle fixait très légèrement le corps d'Alleria... Elle aurait tellement voulu la voir dans d'autres circonstances en ce jour, mais cela attendra.

En ce qui concerne Alleria, je ne sais pourquoi elle est venue à moi. Ni cette fureur en me voyant, ou pourquoi elle m'a appelée par ce nom... "Scylla"... Désolée de ne pas te fournir les explications que tu souhaiterai avoir, je suppose... Bref, même si je ne m'inquiète pas pour ton oeil ou tes blessures, si tu es bien ma soeur, tu ferais mieux de rentrer sur Eternia te soigner... Ugh...

Le mal de crâne d'Erza s'intensifiait. Elle tenait plus trop le coup. Il fallait mieux qu'elle retourne à Wyvern Tail se reposer et récupérer des forces, qu'elle perdit avec fureur lorsqu'elle perdit la raison.

Ne t'en fais pas pour moi, Asuna... Tout va bien... Ma maison n'est pas très loin... Il en faut plus pour me faire souffrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Mer 18 Mar - 12:44

Les paroles d'Asuna semblaient finalement avoir ramené à la raison Erza. Et cela, tout en douceur, ce qui était le bienvenu, après le spectacle dont l'archange se serait passé avec Alleria. Après être revenue à elle donc, Erza semblait exténuée, ce qui était tout à fait logique vu la situation. Même si le désordre mental de cette dernière dû à la situation actuelle, devait jouer un peu sur son état général. Quoi qu'il en soit, une fois le calme revenu et le gêneur hors de la zone, l'archange pouvait enfin échanger avec sa sœur, ou autres liaisons à présent, seul l'avenir le lui dira. C'est donc après quelques paroles tendres et sincères que la valkyrie écarlate prit à son tour la parole, tout en esquissant un sourire censé être rassurant. Mais vu la situation, Asuna voyait très bien que cette dernière se forçait, étant donné qu'elle-même a dû faire semblant de sourire pendant des siècles, avant de finalement prendre son destin en main... Du coup, elle préféra s'en contenter et d'écouter jusqu'au bout sa sœur, qui luttait déjà pour tenir debout. Cette dernière annonça donc qu'elle était plutôt d'accord avec la réflexion d'Asuna, tout en poursuivant sur un compliment envers les juste paroles de l'archange, ainsi que sa maturité. Évidemment, comme l'a fait remarquer Erza à elle-même, c'était depuis longtemps le cas. Depuis toujours en fait.. Du coup, ça fit sourire légèrement Asuna, qui se disait qu'il vaut mieux tard que jamais.


Hum... Ouai, merci du compliment, j'imagine...

Par la suite, Erza expliqua finalement qu'elle ne savait pas grand-chose sur ce qu'il venait de se passer, ni même la présence d'Alleria ici même. Ce qui n'aidait effectivement pas franchement Asuna, mais elle s'en fichait quelque peu. L'essentiel était qu'elle était arrivée à temps, et que sa sœur n'a rien. Cependant, tandis que la valkyrie continuait son récit, plusieurs silhouettes apparurent sur les lieux. Sept, pour être exact. C'était sept gardiens d'Éternia, qui venaient d'atterrir sur les lieux du combat. Leurs armures étaient étincelantes, de couleur argent, pourvues de divers ornements. Leurs visages quant à eux, étaient cachés par un heaume venant parfaire l'armure. Pour de simples gardiens, ils avaient l'apparence de véritables seigneurs de guerre. Ce qui n'était pas étonnant, vu que c'était certes, de simples soldats, mais pas n'importe lesquels. Il s'agissait de la garde impériale du temple éternel. Pour faire simple, la garde personnelle du régent du royaume. Une fois sur place donc, ils s'agenouillèrent tous derrière l'archange, pour finalement s'adresser à ce dernier tous en cœur.
Spoiler:
 


Nous sommes à votre service, reine Asuna. Votre disparition soudaine du royaume nous a forcés à déclencher l'alerte et partir immédiatement à votre recherche.

Asuna, qui fixait toujours Erza, ne se retourna pas, et mit sa main sur son visage, comme un gros facepalm. Puis reprit la parole d'une voix embêtée, tout en s'adressant à ses gardiens.


Hoooo non, pourquoi avoir déclenché l'alerte ? J'avais prévenu Lucy... Enfin... bref, maintenant que vous êtes là - bien qu'un peu tard - rendez-vous utile. Occupez-vous de la reine des valkyries, et amenez là en Élyséa, chez les elfes druidiques. Elle a besoin de soins d'urgence, elle souffre d'une brûlure stellaire à l'âme, causée par une frappe divine.

À vos ordres !

Sans tarder, et d'une réactivité immédiate, deux des sept gardiens se dirigèrent vers Alleria, et l'entourèrent par une sorte de voile magique pour la soulever. Cela n'en avait peut-être pas l'air à vue d’œil, mais comme venait de le stipuler l'archange, Alleria semblait dans un état critique... Du coup, tandis que deux gardiens s'occupaient d'elle, deux autres ouvrir un portail menant visiblement directement sur Éternia. Portail qui disparut immédiatement après que les gardiens l'eurent dépassé. C'est donc une fois qu'il ne restait plus que trois gardiens et Asuna, qu'un d'eux reprit la parole.


Nous détectons que vous avez besoin de soin, suite à diverses blessures corporelles. Nous attendons vos ordres pour retourner sur Éternia, dans le but de vous soigner d'urgence.

Asuna ne semblait pas trop s'inquiéter de ses blessures, tandis qu'elle fixait sa main qu'elle venait de repasser sur son œil. Elle observait étrangement cette dernière, comme si la vue de son propre sang la fascinait. Ensuite, elle répondit finalement à sa garde personnelle, d'une voix légèrement pensive et nostalgique, toujours en fixant sa main.


Blessée hein... Hum.. ce n'est pas comme si c'était la première fois. J'ai connu pire, attendez ici quelques secondes.

Suite à ces mots, elle s'avança vers Erza, qui était visiblement à bout de forces. Puis une fois à sa hauteur, elle retira de son cou un pendentif, qu'elle posa dans la main de la valkyrie, après lui avoir prise délicatement. Puis adressa ensuite la parole à cette dernière, d'une voix basse, presque un chuchotement destiné qu'à Erza et seulement elle.


C'est un pendentif représentant mon symbole d'archange. Pour moi donc, l'étoile transpercée par une lame que représente le pendentif, indique mon appartenance aux constellations. C'est un artefact unique, et précieux pour un être comme moi... Mais je te le prête, garde le près de toi, et prends en soin héhé. Qui sait, peut-être qu'il pourra te protéger... Tu me le rendras lorsque tu rentreras chez toi, sur Éternia, d'accord ? Je te fais confiance, et c'est pour ça que je te le confie, Titania...

Une fois lui avoir donné le pendentif et refermé la main de cette dernière, elle fit un clin d’œil tout en souriant, puis recula. Ensuite, elle reprit la parole d'une voix normale.


Quant à Alleria, ne t'inquiète pas pour elle, même si je l'ai grièvement blessée, elle s'en remettra sous peu. Pour ce qui est de ce qui s'est passé... Je ne sais pas si ça peut te rassurer, mais elle ne se souviendra de rien. Et je ne lui dirais rien non plus, et encore moins qu'elle a attaqué ma sœur et moi-même. La connaissant, elle ne va jamais s'en remettre si elle l'apprend... Bref, n'y pense pas trop, hum ? J'ignore ce qu'elle représente pour toi, et ce que tu représentes pour elle, mais tu le découvriras bien un jour, d'accord ?

Après ces paroles, elle sourit une dernière fois à sa sœur, puis se retourna, tout en donnant l'ordre à ses gardiens - toujours à genoux – de se lever et de passer le portail. Cependant, elle s'arrêta juste à proximité, comme si elle avait senti quelque chose... Puis reprit la parole, tout en adressant à Erza un dernier regard, sans se retourner complètement.


… Je ne devrais peut-être pas te le dire, mais je préfère quand même te prévenir.. Sur Éternia, nous avons un ennemi actuellement, et pas n'importe lequel. C'est certainement le pire ennemi que la création a connu.. Tu te souviens de Raziel j'imagine ? He bien, notre ennemi est celui qui dirige ce dernier. Il s'agit d'une certaine « Kira ». N'oublie pas ce nom, mais si je te dis ça... C'est pour te mettre en garde... Si tu croises un élémentaire, ou Raziel, ou encore quelqu'un de louche, que tu n'as jamais ressentie sur Atrium... Ne t'en approche pas et fuis. Juste, fuis. Même si tes proches sont attaqués, tu les laisses se débrouiller... Car, tu n'es pas de taille actuellement contre cette armée.. Tu me promets, hum ?

… Enfin, n'y pense pas trop non plus. Après tout, il y a peu de chances que Kira attaque Atirum, vu que c'est nous, ses cibles actuellement. Mais, je préfère quand même te mettre en garde... Je mentirais si je disais que je m'inquiète de ce qui peut arriver à ce monde.. Mais toi, tu es importante.. Alors, fais attention...d'accord.. ? Ah, et pour finir, tu peux jeter ce que t'avais donné Kasumi. À présent, c'est moi, comme tu l'as sans doute entendu, qui dirige le royaume. J'ai... indirectement réglé le problème « Kasumi ». Si tu vois ce que je veux dire... Du coup, tu peux venir sans retenue à présent, mon royaume t'est toujours ouvert. Sur ce, rétablie toi bien, et repose-toi. Passe me voir de temps en temps. héhé.

Suite à ces mots, et un signe de la main amical, elle passa le portail, suivi de ses gardiens, avant de disparaître derrière ce dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Une situation gênante   Mer 18 Mar - 23:23

Alors qu'Erza s'apprêtait à partir, car exténuée mentalement comme physiquement, un groupe de soldats en armures arriva. Quand Erza entendit l'un de ces hommes prononcer "Reine Asuna", elle leva le sourcil gauche, très intriguée. Elle avait du mal surtout à se faire à l'idée qu'Asuna pouvait être nommée reine, en même temps, vu ce qu'elle avait dit auparavant, comme quoi elle était au sommet de la création désormais, elle ne pouvait plus trop être surprise. Elle laissa d'ailleurs échapper très discrètement une légère grimace.

(Ouais, là, c'est clair.... Je ne peux que m'agenouiller devant elle... Le fossé qui nous sépare n'est même plus rattrapable...)

Ce n'est pas qu'Erza jalousait Asuna, loin de là, d'ailleurs, ce n'était pas le genre d'Erza de convoiter le trône, elle s'en fichait un peu d'être reine, princesse, lieutenante, ou autre. Tout ce qui comptait, c'était qu'elle avait la puissance pour aider les gens qu'elle aime ou respecte. Ce qui la rendait pensive, c'était surtout l'idée qu'elle va devoir oublier que maintenant, elle n'est plus la soeur de n'importe qui, mais d'une reine en personne. Il est terminé le temps ou Erza reprenait sa soeur à tort et à travers, la considérant comme une gamine faible et pleurnicharde. Cette pensée la rendait heureuse sur un point, mais elle semblait inquiète de mettre du temps à le réaliser.

Ensuite, les hommes en armure embarquèrent Alleria. Erza ne souriait plus à cet instant, elle était trop intriguée par Alleria. Son corps aurait aimé les accompagner, pour ensuite veiller sur elle, mais son esprit l'empêchait de bouger. Elle se contentait d'observer Alleria se faire léviter par un voile magique.

Cela fait, Asuna s'approcha d'Erza, prit délicatement sa main, et posa en son creux, un pendentif, symbolisant une étoile transpercée par une lame, symbole des constellations. Asuna expliqua discrètement à Erza la valeur de ce pendentif pour elle. Au départ, assez gênée de recevoir un tel symbole de la part d'un être aussi important, Erza ne pouvait évidemment pas refuser, déjà par le fait qu'Asuna n'a pas tendu le pendentif en sa direction, mais a préférée le mettre directement dans sa main, ce qui prouvait qu'elle tenait absolument à ce que ce pendentif se trouve autour de son cou. Et de toute manière, c'est un prêt. Erza comprit alors que c'était un peu comme la manière pour Asuna de lui montrer qu'elle veillait sur elle, le temps qu'elle finisse sa quête sur Atrium. Après avoir reçu le pendentif, elle répondit discrètement à sa soeur.


Je prendrai soin de ce présent. Tu peux croire en moi. Avec une part de toi qui m'accompagnera, l'échec n'est pas prêt de me tendre les bras... Quand à moi, j'aurai aussi aimée t'offrir quelque chose, mais tel que tu me vois ainsi, je n'ai rien sur moi, à part ces quelques bouts de tissus qui me donnent piètre allure devant ta majestueuse apparence, héhé... N'oublie tout simplement pas que quoi qu'il arrive, je serai toujours à tes côtés.

Asuna expliqua ensuite à Erza ce qui va se passer par la suite pour Alleria. Elle ne savait pas trop néanmoins si elle devait se sentir rassurée en se disant qu'Alleria va tout oublier. Au fond, c'est une bonne chose, vu le traumatisme qu'elle a subi en voyant la jeune valkyrie, mais d'un côté, si elle oublie sa rencontre avec Erza, elle espérait que si elle ne la recroise pas sur Eternia, qu'elle ne recommence pas à péter une durite comme elle vient de le faire à l'instant...

Ne t'en fais pas, j'ai bien attendue des centenaires et des centenaires pour enfin partager ce genre de moment avec toi, alors je peux bien attendre quelques temps pour en savoir plus sur mon lien avec elle et avec le Nirvana.

Enfin, Asuna parla des élémentaires, de la menace nommée Kira, et du dénommé Raziel, et qu'ils étaient les ennemis d'Eternia. Puis, elle lui conseilla de fuir si elle tombait sur ces menaces. Bon, c'était très loin d'être la doctrine d'Erza, la fuite, ca l'a toujours plus fait chié qu'autre chose. Mais bon, depuis qu'elle a vu Raziel à l'oeuvre, elle ne pouvait nier que c'était la meilleure idée car Erza, à defaut de ne pas être une lâche, est encore moins une suicidaire. Bref, elle ne pouvait qu'espérer qu'une chose, c'est qu'Asuna dise vraie quand elle suppose qu'ils ne s'attaqueront pas à Atrium, elle avait déjà beaucoup à faire avec les problèmes actuels de la guilde et le cas Azelia. Ca l'emmerdait d'ailleurs qu'elle ne puisse pas aider Asuna, mais Erza ne pouvait, évidemment, ne pas être sur tous les fronts.

Je t'en fais la promesse, même si je t'avoue que ce n'est pas trop dans mes habitudes de fuir... Mais si tu dis que je ne suis pas de taille, alors je veux bien te croire... J'essayerai de faire un effort et de ne pas me laisser emporter...

Pour terminer, Asuna déclara que Kasumi a été visiblement relevé de ses fonctions. C'est parfait, au fond, Erza ne portait pas vraiment Kasumi dans son coeur. Elle semblait superficielle, n'imposait pas le respect, et surtout, était sans charisme, sans caractère, et à côté de ses pompes. Erza ne put se retenir de pousser un léger rire à cet instant.

Dois-je me sentir coupable si je pense que c'est une excellente nouvelle ? Franchement, au moins, le peuple d'Eternia ne passera pas son temps à être accusée à tort et à travers avec toi qui sait être juste et impartiale. J'aurai bien aimé assister à ta prise de pouvoir. Bref, sois prudente surtout. Je reviendrai dès que j'en ai la possibilité.

Erza voulait l'espace d'un instant prendre Asuna dans ses bras, mais vu l'état des deux filles, ça ne donnerait pas quelque chose de très folichon... Bref, c'était pas le moment. Elle se contenta de rendre le signe amical, voyant Asuna s'en aller. Erza fit donc route vers la guilde pour récupérer des forces, et vu comment elle tremblait des jambes, elle aurait bien aimée à cet instant que Grey soit présent dans les environs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une situation gênante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une situation gênante
» Une situation gênante | Ted Lupin
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: Wyvern Tail-
Sauter vers: