La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion entre les seigneurs de la Yokume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mar 16 Déc - 18:39

Les huit seigneurs étaient convoqués sur l'île de Tenro. Cette île est reservée pour les réunions importantes du pays de l'eau et nombreuses prises de décisions furent également prises ici. La reine Miz Mishtal, qu'on appelle plus communément Mizuki, attendait patiemment les navires qui devaient ramener chaque seigneur sur l'île, et elle constata que la ponctualité n'était pas le fort de ces rois, ce qui était une chose bien inquiètante. De plus, elle ne supportait pas les retards.



C'est scandaleux d'arriver avec autant de retard. Je sais que la plupart des seigneurs commandent seuls. Si ils doivent s'engager par les liens sacrés du mariage, ils pourraient réellement rendre malheureux le ou la fiancée.

En effet, la reine était obsédée par le "mariage", régnant seule sur les océans. Chaque prétendant au trône ne résistèrent pas longtemps façe au caractère très pointue de la reine, ce qui fait que depuis que la reine était assise sur le trône, le pays de l'eau n'a simplement jamais connu de roi. Ce qui ne plaisait pas forcément au peuple des océans. De plus, elle avait son propre secret d'eau de jouvence pour rester jeune malgré qu'elle avait largement dépassé la trentaine. Bref, un personnage bien à part.

Les premiers qui étaient arrivés étaient les deux plus grands seigneur. Le roi du soleil, et Azelia. Les deux étaient escortés par des soldats et finirent par se croiser en chemin. Malgré la haine brûlante entre les deux monarques, ils se saluèrent respectueusement et avec le sourire.


Bien le bonjour, reine Azelia. Le soleil dans ce pays ne tape pas trop fort sur vous ?

Azelia agitait un éventail devant elle pendant qu'elle regardait avec un sourire radieux le roi ennemi.

C'est assez insupportable en effet. Je ne tolère pas quand le soleil brûle trop ma peau royale. Enfin, grâce a mes pouvoirs, vampire ou pas, je reste en vie malgré que la lumière touche mon corps. Je devrai donc en profiter pour me détendre un peu malgré tout. J'ai pris un maillot de bain avec moi. Que diriez-vous si, après le conseil, nous et les six autres seigneurs, nous continuons de discuter politique sur la plage ? Même si on est plus tout jeune pour la plupart, il faut pouvoir s'amuser tant qu'on est encore en vie, pas vrai ?

Cela m'amuse que vous prenez les prémices d'une guerre aussi légèrement, reine Azelia. Inutile de préciser à l'avance comment va se terminer cette réunion. Votre corruption va enfin être punie. Vous ne vous en sortirez pas comme ça.

Une guerre ? Mais pourquoi poser son regard aussi loin ? Si çe se trouve, le fait de nous retrouver, nous, grands seigneurs de la Yokume, apaisera quelque peu nos différents, non ?

Héhé, j'apprécie réellement votre sarcasme.

Et je suis sûre que si je décidais, la, tout de suite, de vous inviter dans mon palais pour vous montrer à quel point ce pays que vous dédaignez et méprisez tant à pu grandir plus loin que vous l'imaginiez, je n'aurai point besoin de poursuivre tel sarcasme. C'est un comportement futile que j'aimerai moins faire usage. Nous sommes humains après tout. Vous devez bien vous sentir seul dans votre palais, non ? Que diriez vous que je vous montre un soir que je suis réellement faite comme toutes les femmes de votre nation ?

Héhé, ca serait tentant, mais le peuple ne serait pas d'accord. Ce serait même vu comme une trahison. Vous utilisez souvent votre charme pour remporter vos batailles ?

Non, je suis une femme qui se respecte, je sais donc prendre tout ce que j'ai pour vaincre mes ennemis. Mais en parlant de trahison... Vous savez plus que quiconque de quoi il s'agit, pas vrai ?

Ne jouez pas avec mon humeur, reine Azelia.

Je joue pas, je ne fais que vous rappelez la cruelle réalité. Mais on en discutera plus tard, nous arrivons.

A l'entrée du palais, le sultan du désert et le Daimyo de la montagne arrivèrent depuis une autre route, ensemble. Ils virent arriver Azelia et le roi du soleil. Là, les sentiments des seigneurs étaient bien plus visibles. Autant qu'ils saluèrent le roi du soleil, autant qu'il n'y ait pas eu le moindre salut entre Azelia et eux. Ils n'arrivaient pas à contenir leurs haines envers la reine de la lune. Après tout, c'est normal. Des navires de guerre ont bombardés la capitaile du désert et de l'autre côté, le village Hajinmon a souffert d'une attaque des Black Spider, aujourd'hui sous le contrôle d'Azelia. Les regards envers elle étaient terrifiants, enfin, cela était surtout visible chez le sultan. Mais en observant de plus près Azelia, le daimyo, encore très jeune, changea vite d'expression. La reine souriait tendrement le jeune homme, et ce dernier fit passer la colère au second plan, pour montrer cette fois, un regard attiré, charmé. N'avait-il jamais rencontré en personne la reine Azelia ? En effet, il a été nommé au trône il y'a encore peu de temps, quelques temps même avant la bataille contre l'outremonde, ou c'est la reine du pays de la forêt avec Azelia qui avaient gérés la situation. Bref, il devait encore faire ses preuves, et donc, devant le sourire béant et niais qu'il adressait vers Azelia, le sultan tapota l'épaule du jeune homme pour lui faire reprendre légèrement ses esprits.





Seigneur Daimyo, ne soyez pas soumis par cette beauté... démoniaque. Derrière ce regard se cache le "diable" en personne. Elle retire des vies comme elle respire. C'est à cause d'elle que nous nous réunissons sur cette île.

Malgré les accusations et les jugements envers elle, Azelia continuait de sourire comme si elle n'avait rien entendue, ou alors, qu'elle s'en moquait, voire qu'elle semblait fière des remarques qu'on lui as adressé. Devant le jeune homme qui reprenait peu à peu ses esprits, la succube s'approcha légèrement, et alors qu'il était presque nez à nez avec le Daimyo, elle prit un air quelque peu provocateur. Pas comme à son habitude, c'est comme si quelque chose la retenait de répondre ou parler sensuellement comme elle aimait le faire pour chatouiller les esprits susceptibles comme le sultan.

Humhumhum... Si jeune... Et déjà seigneur d'un pays. Mignon petit enfant... Mais malgré cela, vous ne semblez pas avoir vu beaucoup de femmes royales de mon gabarit vu comment vous bavez intérieurement. Que diriez-vous que j'augmente votre assurance, une de ces nuits... ?

Guh... gu... gahgawawawa.... R... Rei... Re... Reine Azeliaaaa... Et... Vous avez une poussière dans l'oeil pour que vous clignez ainsi ?

AZELIA ! Arrêtez d'importuner le Daimyo comme ça ! Vous ne jouerez pas la maline bien longtemps ! Maintenant que des êtres protecteurs ont enfin montrés un signe de vie après tant d'années d'attente, vous êtes condamnées. Les dieux vont vous abandonner cette fois ! Et mon peuple sera vengé !

Oui parce que vous ne semblez pas capable de venger votre peuple par vous-même, hum ? Merci de reconnaître involontairement votre faiblesse, vous êtes un chou. Mais bon, arrêtons là ces jérémiades... C'est justement parce que mon sort sera enfin réglé, avec plusieurs millénaires, que je comptais profiter de mes derniers instants en toute liberté pour taquiner là ou c'est sensible, ce jeune homme qui ne pourra probablement pas rencontrer d'autres femmes que moi pour apprendre ce qu'est la vie...

Egoïste, égocentrique, narcissique et sadique... Tout pour plaire, mais c'est bientôt la fin. J'ai hâte de voir votre sourire s'effacer lorsque...

REINE AZELIAAAAAAAA !

Le sultan fut interrompu par la reine Mizuki de l'eau qui courut rejoindre les arrivants. Après avoir salué tout le monde, elle posa ses deux mains sur les épaules d'Azelia, dont le sourire s'effaça sur le coup, mais il n'y avait aucun sentiment d'hostilité chez elle. La reine Mizuki est connu pour être aussi pacifique qu'Ulyana, et de toute manière, le pays de l'eau est une des seules nations à n'avoir jamais réellement eu d'ennuis avec la lune.

Qu'est ce qui vous arrive, reine Mizuki ?

Est-ce que les rumeurs qui circulent sur une éventuelle rupture avec l'empereur de la lune, le seigneur Slysheen, sont vrais ? Ma pauvre...

Et bien... En toute franchise, je ne vous savais pas aussi... naïve. Pourtant, vous avez déjà expérimentés ce genre de choses... Je veux dire, on en est au combientième de vos prétendants que vous avez du jeter parce qu'ils ne cherchent qu'a devenir le nouvel empereur des océans ?

Le dernier était le 75eme...

Mizuki s'éloigna du groupe pour frapper un rocher. Le pauvre qui a été choisi complètement au hasard fut fracassés en multiples petits morceaux, comme si la reine possédait une forçe surhumaine.

Depuis quand la reine Mizuki possède une forçe surhumaine ?

Elle n'a pas particulièrement ce genre de forçe, mais dès qu'il s'agit de l'amour... Elle pourrait me massacrer... Clairement... si j'étais une rivale pour elle en amour.

Intéressant...

N'y pensez pas sultan... J'étais sarcastique...

Enfin, arrêtez donc de prendre cet air si terrifiant et si violent. Restez donc la reine pacifique et accueillante qu'on a toujours connu, je vous prie !

En parlant de pacifisme, il semblerait bien que cette chère Ulyana arrive !

En effet, un nouveau navire apparut, rempli d'elfes, qui, à la grande surprise des seigneurs déjà présents, étaient tous armés. Il semblerait que les elfes aient compris que le temps ou la sécurité dans le monde était assuré, et qui rendait une simple escorte de quelques hommes suffisant, est bel et bien révolu. Ulyana, néanmoins, arrivé sur la terre ferme, s'approcha de ses collègues qu'elle salua respectueusement, Azelia y compris. Malgré qu'elle soit responsable de la libération des elfes noirs et de la pollution qui avait corrompu son beau pays, ses manières ne changeaient pas. Au fond, la reine des elfes espérait plus que tout au monde que les différents avec Azelia soient réglés, car il fut un temps ou les deux femmes se respectaient. Elle était même intriguée par Azelia qu'elle considérait comme une grande énigme, et qu'elle savait qu'elle n'était pas comme Marbus et l'outremonde. Il devait y'avoir une raison à ses actes, et elle voulait tenter de le découvrir pendant cette réunion.

Bien, il ne reste plus que le pays du feu et le pays céleste. Et autant parler franchement, je doute de leurs présences pendant cette réunion. Pour commencer, le pays du feu est dirigé par un vieux dragon qui ne peut sortir de son temple royal, et je ne vois personne d'autre qui pourrait représenter ce pays. Et pour le pays céleste, on a plus eu de nouvelles depuis longtemps, et comble du comble, ils se sont cachés derrière un portail bien gardé ! Ils ont reniés le pacte qu'ils ont signés avec nous. Encore un pays qui n'est pas prêt de retrouver ma confiance !

Détrompez-vous, sultan Al-Nahib. Le seigneur du pays céleste est venu me rendre visite et m'a même permis de constater par moi-même l'étendue de la renaissance de ces terres. Il n'y a pas à s'inquièter pour eux, croyez moi sur parole.

Pardon ? Pourquoi ils ne se manifesteraient que chez vous, reine Ulyana ?

Ce n'est pas à moi qu'il faudra poser cette question, mais au représentant lorsqu'il sera présent, et je ne doute en aucun cas de sa présence.

Ce qui m'étonne, c'est que les Nirvits, qui sont quand même ceux à qui on doit cette réunion, ne sont toujours pas présents non plus. J'espère que ce n'est pas un mauvais tour qu'ils ont osés me jouer. Même je suis ravie de pouvoir vous retrouver, tous et toutes, chers collègues.

Mais Mizuki remarqua très vite le silence dominant qui régnait entre les seigneurs. Il semblerait que l'annonce d'Ulyana jeta un coup de froid aux autres seigneurs, qui n'avaient pas l'air d'apprécier que le pays céleste s'adresse seulement aux elfes. Ils considéraient cela comme une conspiration, ou les prémices de nouveaux clans. Azelia, elle, s'en fichait royalement et continuait d'observer les océans, en attendant la venue du pays du feu et du pays céleste, et surtout, du peuple Nirvit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mer 17 Déc - 21:10

Tandis que les seigneurs de la Yokume étaient presque tous présents, Alleria elle, n'était pas encore arrivée. Mais cela ne saurait tarder, car au bout d'un moment, une silhouette arriva, mais cette fois, c'était par les airs. Une fois au-dessus du sol, elle descendit lentement, puis se posa en douceur, de façon gracieuse. Une fois au sol, on pouvait enfin apercevoir l'intrus. C'était une femme à la chevelure écarlate, habillée d'une armure donnant un air royal. Venant juste de se poser, on pouvait encore observer les magnifiques ailes étincelantes qui brillaient dans son dos. Quoi qu'il en soit, maintenant qu'elle était bien posée, elle fit disparaître les fameuses ailes comme par magie, puis observa rapidement la petite troupe se trouvant un peu plus loin.


Hum...

Une fois avoir observé, elle sortit le parchemin contenant la lettre envoyée par les Nirvits, puis fixa les alentours de façon intriguée. N'étant jamais venue ici, elle était totalement perdue il fallait avouer. D'ailleurs, pendant son trajet du portail au pays de l'eau, elle pouvait déjà se rendre compte que l'atmosphère d'ici était vraiment faible, et le vent semblait souffrir lui-même de souffler ici. Enfin, de toute façon, elle n'était pas ici pour juger, après tout, elle s'en fout, et donc, après quelques secondes, elle rangea ce dernier, puis s'avança en direction du groupe. Une fois arrivée toute proche, elle s'inclina de façon respectueuse, face aux dirigeants, puis prit la parole, de façon amicale, tout en arborant un doux sourire.


Enchanté, je me nomme Alleria Kresnik, je suis la reine des valkyries, ainsi que la régnante d'Éternia. C'est un plaisir de vous rencontrer, mortel.

Suite à cette présentation, elle se tut, puis repris la parole de façon amusée, tout en était toujours souriante. En fait, elle ne se forçait pas à sourire, mais disons qu'elle préfère se montrer détendue et assez amicale, comme suggérée par Asuna.


J'espère que je ne vous ai pas fait attendre, je ne cache pas que votre façon de mesurer le temps est assez tortueuse. Héhé.

En vérité, la valkyrie était également arrivée en retard, car elle avait complètement tenté de descendre sa pression spirituelle en sortant du portail, donc sans énergie, elle n'allait pas très vite. L'autre raison qui fait que Légendia ne se mélange pas aux mortels est en partie à cause de l'énergie spirituelle qu'un habitant dégage. Évidemment, cela varie entre les personnes, mais une personne comme Alleria, peut facilement foutre mal à l'aise un mortel, si elle avait débarqué ici de façon normale. C'est une des raisons qui font que Raziel, ainsi que ses alliés ne posent jamais les pieds en Atrium, ou très brièvement. Un légendien serait comme une pile électrique ici, et ne passerait pas inaperçu. De plus, c'est une mesure de sécurité. Car Légendia n'a pas la même pression atmosphérique qu'Atrium. Ici, ce n'est pas prévu pour résister à la libération d'une telle énergie spirituelle. Déjà la dernière fois, lorsqu’Asuna avait pété les plombs, elle a failli tordre l'atmosphère de façon irréparable.. Heureusement que Raziel a réparé cela en envoyant la fracture dans une autre dimension. Du coup, la valkyrie espérait qu'elle ne dérangeait personne dans le conseil devant elle. De toute façon, elle ne pouvait pas la baisser plus.

Cependant, depuis quelques secondes, la valkyrie ne souriait plus, tandis qu'elle fixa le fameux roi du soleil qui se trouvait légèrement à sa gauche. Elle le fixait de façon intense et insistante, sans se soucier visiblement que ça le dérange ou non. Puis au bout d'un moment, elle détourna son regard, tout en soufflant du nez et émettant un léger son de sa bouche.


Hum.

Cela pouvait être interprété de façon moqueuse, mais la vérité était qu'Alleria avait clairement ignoré ce type. C'était comme si après l'avoir fixé quelques secondes, elle avait vu quelque chose, qui a fait que par la suite, elle préfère ne plus le calculer, tout en donnant l'impression de se moquer. Ce qui n'était pas le cas, vu qu'elle avait fait cela d'une façon instinctive, de façon réactionnelle face à ce genre de personne. Qui qu'il en soit, après cet interlude, elle reprit son sourire amical, tout en fixant de nouveau les autres seigneurs.

Il y a quelque chose à manger ici ? J'aimerais grandement goûter les spécialités des mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Jeu 18 Déc - 0:06

Après quelques minutes d'attente, Azelia vit provenir des cieux une femme aux cheveux écarlates et d'une carrure impressionnante. Elle en imposait, et pas qu'un peu, comparé aux autres seigneurs. Ses ailes étaient d'une beauté éblouissante, tout comme le reste d'ailleurs. Sa beauté était telle que le Daimyo ne pouvait plus se contrôler, et posait ses mains devant ses narines, comme si il tentait de cacher quelque chose ou empêcher que quelque chose ne se voie un peu trop. Effectivement, déjà qu'il s'était retenu de craquer devant Azelia et sa beauté démoniaque, voilà qu'il fut comblé par cette femme et sa splendeur angélique. Miz Mishtal regardait d'un air sombre le jeune empereur, là ou Ulyana s'en moquait et Azelia riait légèrement devant la situation embarrassante de ce jeune empereur. Bref, quand cette femme rejoignit le groupe, elle se présenta en tant que reine des valkyries, régnante d'Eternia, et surtout, elle cita les seigneurs comme mortels. Et la réaction des seigneurs, en particulier les hommes, fut sans surprise pour Azelia. Ils se regardaient entre eux, comme si quelque chose les échappait.

J'ai bien entendu ? Elle nous as appelé mortels ?

Eternia ?

Je vois, vous devez probablement être une envoyée des Nirvits. Je comprends mieux maintenant.

Face à ces réponses, Azelia ne put s'empêcher de se frotter les yeux tout en soupirant légèrement. Elle trouvait vraiment ses concurrents stupides et ignorants. Azelia ignorait beaucoup de chose de son côté sur Eternia, mais elle connaissait un minimum pour ne pas confondre Alleria avec une Nirvit. Sachant à qui elle avait affaire, elle s'avança la première vers Alleria, et s'inclina respectueusement, comme une reine se doit de faire envers une autre reine.

Ne prêtez pas attention à mes collègues mortels. Ils ne connaissent Eternia que par ce qu'ils appellent le "Pays céleste", qui était peuplé par des êtres mortels. Pardonnez leurs ignorances, reine valkyrie. Je suis enchantée de vous rencontrer. Mon nom est Azelia, reine millénaire du territoire lunaire de la Yokume. J'espère que vous avez fait bon voyage et que l'atmosphère en ces lieux ne vous perturbe point. Et je vous rassure, vous n'êtes pas la dernière.

Les trois hommes ruminaient entre leurs dents devant Azelia qui montra un peu trop de respect envers Alleria, qu'elle ne montra pas à un nouveau seigneur comme le Daimyo. Mais si y'a bien une chose qu'Azelia respecte, ce sont les divinités. Elle considère même que la seule erreur qu'a effectué les anciens dieux de la Yokume, sont d'avoir abandonnés les humains à leurs tristes sorts. Devenir perdus et déboussolés. De plus, le nom "Kresnik" sonnait comme très familier pour elle. Ulyana et Miz, à leurs tours, s'avancèrent et saluèrent à leurs tours la reine valkyrie.

Mon nom est Miz Mishtal, reine des océans de la Yokume. Bienvenue sur l'île Tenro. Bien qu'elle soit sacrée pour mon peuple, j'imagine qu'elle doit être minuscule et modeste comparé à votre royaume. Je suis très heureuse de vous rencontrer.

Mon nom est Ulyana, reine des elfes, peuple de la forêt. Enchantée. Néanmoins, pardonnez mon indiscrétion, mais comment se porte seigneur Itherael depuis notre dernière entrevue ? Je ne vous cache pas que j'attendais surtout sa visite.

Mais peu de temps après la question d'Ulyana, une nouvelle énergie s'approcha à toute vitesse de l'île. De loin, Azelia put voir comme une silhouette flotter sur un tapis de feu. C'était Mana, la représentante du pays du feu. Elle réduisit sa vitesse pour se poser en douceur sur la terre ferme. Miz semblait insatisfaite en voyant Mana.

Vous êtes en retard, qui que vous soyez. J'imagine que vous représentez le pays du feu. Vous aviez peur de tomber à l'eau donc vous avez pris tout votre temps, je suppose ?

Détrompez-vous, reine Mizuki. Les habitants du pays du feu adorent se baigner. Les jugements comme quoi nous aurions peur de l'eau sont faussés. Bref, je m'excuse néanmoins pour mon retard qui n'est en aucun cas excusable. Je me présente, mon nom est Mana, prêtresse du pays du feu. Comme vous devez le savoir, le seigneur dragon Ignir est scellé dans son temple. Il m'a nommé représentante pour cette réunion. J'espère que vous ne me sous-considérerez pas et que nous arriverons à passer un entretien tous ensemble dans les normes.

Pour vous, ça sera reine Miz Mishtal...

Les seigneurs considéraient que Miz montrait à son tour une forme d'hostilité. Malgré son pacifisme, il semblerait qu'elle n'appréciait pas trop cette Mana, qu'elle ne connaissait pas en plus. Serait-ce parce que c'est qu'une simple prêtresse ? Ou alors, parce qu'elle vient du pays du feu ? Cela serait presque compréhensible dans la mesure ou l'eau et le feu, c'est comme le soleil et la lune.

Je vous en prie, veuillez accueillir cette prêtresse comme il se doit... Si Ignir l'a nommé, c'est qu'elle doit être digne de confiance. Au passage, je connais trois hommes qui manquent cruellement de politesse.

Ulyana se tourna vers les trois hommes qui semblaient en retrait. Il faut dire que les trois seigneurs étaient choqués et troublés depuis l'arrivée d'Alleria. D'une, elle appela ces personnes des "mortels". De deux, Azelia semblait savoir des choses qu'ils ignoraient, sachant qu'en plus, Ulyana devait aussi savoir certaines choses vu que cet "Eternia" semblait avoir pris le temps de rendre visite aux elfes. Et de trois, ils avaient du mal en la voyant. Sairu Jumeis considérait comme une menace potentielle quelque chose qu'il pouvait ressentir de trop puissant, comme il l'a fait pour les dragons blancs. Le sultan semblait jalouser son apparence. Il avait l'impression qu'elle mettait un peu trop en valeur sa... grandeur qu'il n'arrivait pas à percevoir. Et le Daimyo... Lui, reluquait un peu trop cette nouvelle femme à la beauté flamboyante.

Sairu Jumeis, empereur du pays solaire.

Sultan Al-Nahib, du désert

Pr...pr...pri...prince Ri... riri... Rito. Quel honneur de vous rencontrer ! V.. vous resplendissez cette île de votre présence !!!

Bon, trêve de plaisanterie ! Si vous souhaitez manger, reine Kresnik, pas de problème. La moindre politesse serait qu'on attende les seigneurs Nirvits, mais ils sont réellement en retard, sachant que ce sont eux qui ont insistés pour que la réunion se déroule à l'heure de la collation. Vous devez tous être affamés après votre voyage. Veuillez me suivre !

La reine des océans montra le chemin aux autres seigneurs vers le palais qui était au sommet de l'île. Elle emmena ensuite le groupe dans une salle luxurieuse avec de longue tables sur les côtés, et une autre au centre. Il y'avait des mets pour tout les goûts. La cuisine n'était pas seulement originaire du pays de l'eau. En plus des fruits de mers ou autres poissons, il y'avait de la charcuterie, du fromages, et autres gourmandises. Mais cela constituait des aliments raffinés pour des rois et reines, et qu'un simple homme ne pourrait se payer. Idem pour la boisson. Les vins étaient des vins rarement trouvables pour n'importe qui. Bref, les seigneurs pouvaient se servir comme ils le souhaitaient. L'ambiance, devant la nourriture, était un peu moins tendue. Les conversations étaient plus légères, et quelques rires se firent entendre, notamment chez Miz et Ulyana. La seule qui était en retrait néanmoins était Azelia. Elle s'installa, séparée des groupes, et sirota une simple tasse de thé tout en observant tout le monde d'un regard... diabolique.

(Alleria Kresnik... Et bien... C'est la période ou je croise des valkyries... Amusant. Quand à tous ces autres simplets... Riez, amusez vous, mangez à votre faim et picolez à votre soif... Je sais exactement comment tout cela va finir... Alors profitez... tant qu'il est encore temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Ven 19 Déc - 20:52

Une fois les présentations de la valkyrie terminées, Alleria se rendit compte de l'ignorance totale des seigneurs présents ici. Cela ne faisait plus aucun doute sur le fait que Kasumi avait réellement fait de la merde, en gardant le silence. De plus, comparer une valkyrie avec un nirvit était... con. Les valkyries étaient assez distinctives et uniques, pour qu'on les reconnaisse aux premiers coups d’œil. Même pour des ignares, normalement. Mais là, ça dépassait le stade d'ignorant. Enfin bref, heureusement que la reine Azelia elle, semblait plus renseignée que les autres, et expliqua un peu mieux les choses. D'ailleurs, c'était clairement celle qui fit preuve de plus de politesse, envers une personne comme Alleria. Bon, évidemment la valkyrie déteste la vantardise, mais là, c'était plutôt une question de bon sens. Ce n'était pas comme si Légendia faisait que très peu acte de présence en Atrium... Alors, voir une reine de cette zone et qui plus est, du royaume régnant : Éternia, c'était assez insultant dans un sens de réagir comme cela. Du coup, ce qui fit qu'elle ne prêta pas attention à ce détail était qu'Emiko avait bien fait son travail... Mais bon, si cette Azelia connaissait quelques trucs, les autres n'avaient pas d'excuses, et l'ancienneté ne change rien.


Enchanté, reine Azelia. C'est un plaisir de constater que vous semblez faire la différence entre une valkyrie et une autre race...

Bon, Alleria avait beau être souriante et pas rancunière, elle venait de balancer cette vanne de façon incontrôlée. En même temps, il faut savoir qu'une valkyrie est très fière de sa race en général. Sauf cas exceptionnel comme Asuna, qui a des circonstances atténuantes. Mais de base, une valkyrie, et qui plus est une « Kresnik », a un honneur et une réputation à tenir, étant la famille la plus importante de cette race. Enfin quoi qu'il en soit, c'était au tour des femmes de se présenter, et la première fut la reine de ce pays.


Enchanté, reine Mishtal. Quant à votre remarque, n'ayez crainte, ce n'est pas sur la taille qu'on juge un territoire, mais sur son esprit et ses actions.

Après la reine de l'eau, ce fut celle de la forêt qui se présenta. Sauf que cette dernière suivi ses paroles par une question concernant Itherael. Évidemment, Alleria s'y attendait, comme stipulé par Asuna. Elle répondit donc de manière calme et toujours souriante.


Mes excuses, mais Itherael est actuellement considéré comme un hors-la-loi sur Éternia. En usurpant mon identité pour on ne sait quelle raison, il a été condamné de façon radicale. Ne vous inquiétez pas, vous ne le reverrez plus jamais.

Bien sûr, Alleria avait menti d'un côté pour le hors-la-loi, mais au moins ça rattrapait le mensonge et les conneries qu'avaient faites Kasumi et ce dernier... De plus, c'était indirectement la vérité, car Itherael ayant disparu depuis plus d'un an à présent, il venait d'être déclaré comme mort, sur Éternia. Il était clair qu'il ne reviendrait plus jamais, vu où il était de toute façon. Donc, comme convenu avec Asuna, autant l'enterrer aussi sur Atrium. Bref, tandis que la valkyrie répondait à l'interrogation de la reine de la forêt, une jeune femme arriva sur un tapis de feu. Puis suivant son arrivée et une scène plus que discutable du point de vue d'Alleria, entre cette dernière et la reine de l'eau. Ce fut le tour des hommes, de se présenter à la valkyrie. D'ailleurs, elle remarqua très bien le fameux « Rito », qui semblait subjuguer par la valkyrie, au point d'en bégayer. Cela dit, elle ne réagit pas vraiment à cela, de toute façon, elle était habituée à ce genre de réactions. D'ailleurs, Alleria faisait partie de celles qui se fichent qu'on s'extasie sur sa beauté ou ses compétences. Mais elle ne supporte cependant pas qu'on lui fasse toujours remarquer qu'elle est forte, belle, ou autres. Depuis toute petite on lui a toujours dit qu'elle était forte, magnifique, parfaite, et autre compliment de ce genre, sans jamais prendre en compte réellement la personne en elle-même. Elle a toujours eu l'impression qu'on la juge que par l'extérieur, et ça là toujours mise hors d'elle.


Ho ! Vous devriez peut-être soigner votre nez, prince Rito, il semble saigner.

Alleria avait dit cela d'une voix étrangement plus douce qu'habituelle, tout en se rapprochant de ce dernier. Comme si elle voulait qu'il ait une meilleure vue sur cette dernière. Bon, en fait, même si ce n'était pas son genre, la valkyrie avait clairement profité de la situation pour s'amuser avec ce pauvre prince complètement au bord de la crise cardiaque. Car oui, la reine n'était pas qu'une femme sérieuse, elle pouvait aussi rire et s'amuser. Même si c'était plutôt rare, les occasions ne se présentant que très peu depuis qu'elle est petite...

Une fois les présentations faites, les seigneurs et Alleria furent tous invités dans un palais, qui se trouvait au sommet de l'île. La valkyrie aurait bien fait le trajet en volant, mais bon, cela l'aurait sûrement mal fait, vis-à-vis des autres... Quoi qu'il en soit, une fois sur place, elle profita sans se priver du fabuleux banquet qui se dressait face à elle. Et comme une gamine qui découvre Noël, elle fit le tour de tout ce qui traînait, et goûtait à tout. Ce qu'elle pouvait dire, c'était que ce royaume avait beau ne pas lui laisser un impérissable souvenir, la nourriture était exquise, elle. La seule déception était qu'il n'y avait pas de thé blanc pour faire descendre tout cela. Le thé blanc n'étant disponible que sur Légendia, il était normal qu'il n’y en ait pas, mais bon, elle se rabattit du coup sur le vert. Il semblerait qu'Alleria, tout comme une autre personne, soit une bonne consommatrice de thé également. Et une fois ce dernier enfilé, elle s'écarta de la bande, avec laquelle elle n'avait pas échangé une seconde, et s'installa dos à un mur, les bras croisés, tout en observant les alentours.

Enfin, elle observait surtout les seigneurs présents dans la salle. La première chose qui lui sauta à l'esprit, sans se montrer juge ou mauvaise, était l'affolant manque de prestance de la totalité des dirigeants. C'était affligeant comment aucun de ces hommes ou femmes, ne ressemblait à un roi ou une reine. Leurs tenues étaient simplistes, fades, courantes. En fait, on dirait tous des paysans. Mention spéciale au sultan qui venait se pointer torse nu. Mais cela valait aussi pour les femmes. Ce n'était pas méchant, mais clairement, la reine des elfes était à vingt mille lieux de la conseillère d'Élyzéa en matière de style et prestance. En fait, elle ressemblait à une élyséenne lambda. Au final, la seule dans la salle qui imposait et qui n'avait pas besoin de prouver qu'elle était reine, c'était Azelia. La valkyrie la trouvait très différente des autres seigneurs, que ce soit en style ou en prestance. Et finalement, cela était assez comique, vu que les deux qui faisaient « reine » étaient isolés dans leur coin, fuis comme la peste. C'est d'ailleurs ce deuxième point qui faisait qu'Alleria était partie s'isoler. Elle sentait qu'elle n’était vraiment pas la bienvenue ici, du côté des hommes, quant aux femmes, elles n'avaient rien à leur dire... Elle se sentait assez mal à l'aise en vérité. Et elle remarqua très bien que la reine de la lune semblait également mal vue par les autres. Bien sûr, la valkyrie avait quelques informations sur Azelia, mais rien de concret, à part un rapport subjectif de la part de Kasumi. Du coup, elle décida de s'approcher de la reine lunaire, puis lui adressa la parole d'une voix agréable, tout en esquissant un sourire amical.

Excusez-moi, reine Azelia, puis-je m'asseoir à vos côtés ? Je ne vous cache pas que je ne me sens pas vraiment à ma place ici, et vous semblez la seule à me comprendre, si je puis dire. Puis, entre nous, vous êtes bien plus ancienne que tous les seigneurs qui se trouvent dans cette pièce. Alors, j'ai pensé que nous pourrions échanger quelques paroles, dans l'espoir d'en savoir un peu plus sur vous, ainsi qu'Atrium, grâce à vos connaissances visiblement plus abouties que les leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mar 23 Déc - 2:27

Devant la scène ou Alleria avait en quelque sorte "complimenté" Azelia au dessus des autres seigneurs pour avoir bien compris à qui elle avait affaire, ces derniers semblaient purement agacés. C'est limite si, l'un d'entre eux comme le sultan se retenait, par son grade, de glisser un "lèche-cul" derrière le dos de la succube. Mais sur ce coup, Azelia ne cherchait pas à provoquer qui que ce soit, même si elle trouvait hilarant l'ignorance de ses rivaux.

Après un salut normale envers la reine Mishtal, Alleria expliqua à Ulyana la vérité sur Itherael, qu'il était un usurpateur, et que son règne était purement faussé. Ses paroles l'étaient, en théorie, tout autant. Ulyana avait du mal à démontrer une première réaction. Elle n'aimait clairement pas les tromperies de ce genre, mais ce n'était pas le lieu ni l'endroit pour s'exclamer, et cela ne servirait strictement à rien. Azelia, elle, s'en fichait encore une fois qu'Ulyana ait vu un faux souverain d'Eternia, elle se moquait complètement de qui il est, et pourquoi ça s'est passé ainsi. Au final, l'elfe ne put réellement avoir le temps de réagir puisque Mana a débarqué peu de temps après.

S'ensuivit donc le banquet où Azelia observait dans son coin les autres seigneurs s'empiffrer et discuter entre eux, mais il y'avait une autre reine qui s'isolait tout comme la succube, et c'était la reine valkyrie. Cette dernière d'ailleurs s'approcha d'elle, lui demandant si elle pouvait échanger une discussion avec elle. La reine des démons, même si elle paraît solitaire et antipathique, est en réalité quelqu'un qui n'est pas dans le genre à rejeter tout ce qui bouge. Elle est plutôt femme à dire ce qu'elle pense, et puis, Alleria est la reine d'un monde qu'Azelia trouve respectable, du moins, par ce qu'elle sait. Et discuter avec elle pourrait être très intéressant. On a pas tous les jours l'occasion en or de partager un moment avec une valkyrie de son rang.


Vous comprendre ? Voyons, cela n'est point aussi facile de comprendre une personne, qui plus est, venant d'un autre monde. Si j'avais la possibilité de comprendre en un clin d'oeil un humain, un animal ou un dieu, je rendrai ma vie plus colorée si je puis m'exprimer ainsi. Mais nous pouvons remédier à cela... Installez vous donc, reine Alleria.

D'habitude, ce genre de propos, Azelia les déclarerait avec un air hautain ou provocateur, mais ici, ce n'était pas le cas, elle disait simplement sa vérité. Comprendre est un mot bien trop précoce. Azelia montra une chaise de sa main, avec un sourire amical, pour inviter Alleria a donc la rejoindre.

Il y'a néanmoins un détail qui fait que je peux effectivement comprendre votre mal à l'aise que vous ressentez dans ces lieux, et cela rejoint la maladie incurable qui ronge ce monde désolée... Je suis une succube, et sur ma race, tellement de contes pour enfants ont été écrits, narrés, récités, expliquant comme quoi, notre manière de survivre faisaient de nous des créatures à éviter, à exterminer... Alors que nous n'avons pas choisi ce qu'on est. Et tout mon pays souffre de cela... Nous sommes une malédiction vivantes... Dites-moi, reine Alleria... Une valkyrie comme vous à t'elle déjà connu ce ressentiment de ne pas être vue comme elle devrait l'être ? Je veux dire, j'ai cru entendre que vous étiez toutes des guerrières assoiffées de sang, mais vous semblez apprécier la parole pour une soi-disant machine de guerre. Je dis cela car ici, un monstre ne communique que par la violence. Cela m'intéresse, reine Alleria. Dites moi si votre peuple souffre t'il des regards malsains qui donnent une définition à l'incompréhension.

Ce monde est rempli de préjugés. Personne n'a le bon dernier mot. Ni au nord, ni au sud. Ni le jour, ni la nuit. Les humains ont perdus foi en l'humanité le jour ou les dieux qui ont fondés Atrium et ainsi, la Yokume, les ont laissés diriger leurs propres sorts, puisque c'est bien connu, un être immortel ne peut cohabiter avec un être mortel. Mais ce destin a fait que les humains ont perdus leurs repaires, et ont pris constamment peur de vivre dans la nature, peur pour leurs survies. Et ainsi, ils sont devenus égoïstes dans l'espoir de survivre plus facilement. Ils ne s'intéressent qu'à eux, refusent de ressentir les pensées ou sentiments de ce qui n'est pas proche d'eux. Et on en arrive à la haine et au fait que ces idiots vous ont pris pour ce que vous n'êtes pas. Et cette réunion n'est qu'un pitoyable prétexte pour se rassurer. Je ne sais même pas pourquoi on vous as convoqué... Vous avez sans doute mieux à faire de votre côté...


Malgré le récit sombre d'Azelia, elle avait gardé le sourire tout le long, comme si ces paroles étaient une simple histoire banale, sans enjeu ni rien. Elle but une légère gorgée de son thé, puis reprit.

Dans cette pénombre actuelle, il n'y a qu'un seul peuple que je considère suffisamment sage pour illuminer le ciel et m'aider à faire avancer ma nation et mon peuple. Les dragons blancs, et comme c'est amusant, ils sont des descendants de divinités. Leurs amours pour le monde pourrait faire marcher Atrium vers le droit chemin, mais comme ils sont trop puissants, ils ont été condamnés parce que l'humain a même peur de ce qui est trop puissant. D'ou également le fait que je suis prête à parier que les regards vont êtres dirigés vers vous pendant cette réunion, et non de manière aussi amusante que l'a effectué ce gamin de la montagne.

Azelia observait Alleria d'un regard de plus en plus intéressée. Elle n'avait pas vraiment parlée d'elle-même au final. Elle ne devait pas trop aimer parler de sa vie finalement. Le regard plongé sur Alleria, elle reprit avec sa voix la plus charmante au possible.

Mais moi, j'aime ce qui est puissant... Parlez moi de vous désormais. Qu'est ce que c'est d'être une valkyrie ? Je suis entièrement intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mar 23 Déc - 20:36

La proposition d'Alleria pour échanger avec la reine lunaire semblait avoir été acceptée. C'est donc après s'être assise que la discussion entre les deux reines commençait. Cette dernière commença par parler de ces fameuses légendes qui parcourent certaines races. Il semblerait que sur Atrium, c'était les succubes, qui soient dépeintes comme monstrueuses et démoniaques. Cela expliquait déjà pourquoi Alleria avait l'impression que la reine lunaire était fuie comme la peste. Ensuite, cette même reine poursuivit son discours en demandant comment son vu les valkyries en général, et si elles souffrent de ces fameux regards. Évidemment, l'exemple que cita Azelia n'était qu'un cliché parmi d'autres, concernant les valkyries. Et donc, Alleria comprenait parfaitement ce dont parlait la reine lunaire au début.


Je comprends ce dont vous voulez parler, reine Azelia. Il est vrai que nous autres valkyries, sommes assez effrayantes pour le reste de la création. Notre existence, création et pouvoirs sont mystérieux, et ce qui fait qu'on est jugé et mal vu, c'est la peur de l'inconnu, tout simplement. Je ne peux donc décemment pas en vouloir à ceux qui nous jugent. Cependant, ce n'est pas la discrimination qui nous fait souffrir, vu que sur Légendia cela n'a jamais existé. Après tout, ce n'est pas comme si là-bas, nous vivions constamment avec toutes sortes de créatures ou choses. Cela serait donc assez paradoxal de juger sur la race. Sur Éternia, nous avons bien des Néphilims, qui sont une race venant d'Atréia, le royaume de la nuit. Et tout comme les valkyries, ils sont dans un territoire bien écarté du reste, mais ce n'est pas la faute des autres, non. Les valkyries, ou encore les Néphilims, nous nous isolons de nous-mêmes. Nous faisons cela, car nous avons peur de ce que nous sommes.


Quant à la mentalité que vous décrivez, je ne pense pas que nous pouvons également les juger réellement. Je suis du genre à regarder la globalité, avant d'agir ou de parler, cela évite de faire des erreurs qui peuvent coûter très cher par la suite. Je mentirais sur je disais qu'Éternia n'a pas ses propres démons du passé, que nous payons encore à l'heure actuelle. Le vrai problème d'Atrium est que c'est un endroit très jeune, et qui ne peut pas grandir. Il ne peut pas, car les mortels ne sont qu'une goutte d'eau, qui s'évapore lorsqu'elle touche le sol. Nous autres immortels, avons l'éternité pour rattraper nos erreurs et évoluer... mais également souffrir de nos pertes... Quand comme moi on perd tout ce pour quoi on existe.. C’est dur de remonter.. Vous savez, je peux comprendre votre ressenti, Azelia.. Depuis toute petite on me juge sur ma race, mes compétences, ma beauté.. Mais jamais, on ne m'a regardé comme une personne qui peut aussi souffrir, aimer...

Alleria avait dit ses derniers mots en semblant pensive, baissant la voix limite comme si elle parlait à elle-même. Mais très vite, elle se stoppa et reprit sur un autre ton, préférant repartir sur les immortels. Alleria ne parlait jamais d'elle, et ça n'allait pas commencer...


Mais, l'avantage d'être immortel est qu'on peut se reposer sur des souverains également immortels capables de diriger tout un royaume pendant des millénaires. Moi-même, j'ai énormément de pression depuis ma naissance sur mes épaules, de par mon nom, mon rang, ma race, ma situation... Cette constante obligation d'être parfaite et impassible, pour ne pas que ceux qui croient en nous, perdre cette croyance... Que ce soit moi, ou tout autre régnant de Légendia, nous devons faire des sacrifices, qui à souffrir. Mais si cela permet de maintenir cette paix qu'on a eu tant de mal à mettre en place, alors c'est un bien petit prix à payer...

Après ces paroles, Azelia poursuivie en parlant des dragons blancs et du fait que les mortels pouvaient être dirigés dans le droit chemin par eux. La valkyrie avait vaguement entendu parler des dragons blancs, tout comme les noirs ou autres. Mais jamais vraiment bien plus poussée, elle sait juste que ce sont tous des descendants des dragons célestes et de Neltharion. Ce même seigneur qui ne se mélange également que très peu, et reste silencieux sur lui-même et son peuple... Au final, ils sont similaires aux valkyries, dans leurs légendes et états d'esprit. Malheureusement, Alleria elle-même ne savait pas toute la vérité sur ce qu'elle est, et d'où vient son peuple et les dragons.. Il y a seulement les archanges pour l'instant, qui grâce à Asuna, sont bien moins mystérieux pour la reine valkyrie. Du coup, elle préféra sauter ce détail, et enchaîner sur la suite du discours d'Azelia.


Quant au fait que les regards seront fixés sur moi, j'ai déjà remarqué que ma présence inquiétait rien qu'en arrivant ici. Mais je comprends parfaitement cet état d'esprit, rassurez-vous. Cependant, je suis loin d'être inquiété par ce détail ou les regards qu'on peut me lancer... Ce n'est qu'une question d'habitude, quand on est une valkyrie... Pour vous répondre, en ce qui me concerne, je suis fière d'être une valkyrie et une Kresnik. Certaines actions de mon peuple ont fait que nous sommes mal vus, mais je n'ai jamais perdu foi en mon nom et mes convictions. Et j'ai bon espoir qu'un jour, je puisse faire oublier les erreurs de mes sœurs... Quant au reste, je ne préfère pas parler de moi.. Cela serait ennuyant et je ne tiens pas à poursuivre sur ma vie... Ne le prenez pas mal cependant.


Évidemment, Alleria souffrait bien assez de son passé pour pouvoir en parler. C'est la raison pour laquelle elle ne parle jamais réellement d'elle, mais que des « valkyries » en général. Mais comme Asuna l'a remarqué, il n'est pas difficile à deviner que ce détail cache une souffrance bien enfouie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Lun 29 Déc - 16:59

Alleria répondit à Azelia en précisant pouvoir comprendre ce qu'elle disait. Encore une fois, elle parla de compréhension, mais à la différence de la première fois, Azelia jugeait que ce n'était en aucun cas une compréhension trop précoce. En effet, elle confirma que les valkyries inspirent la peur, tout comme les démons lunaires. A une différence près, Alleria appela cela la peur de l'inconnu. Dans le cas d'Azelia, cela était plus une peur au niveau de l'apparence et de ce que son peuple représente, à savoir, les envoyés des enfers. Enfin, Alleria précisa que les frontières qui séparaient les valkyries, ainsi que ce peuple de la nuit nommé les Nephilims, avec le reste du monde, était dû à une peur de soi-même, ce à quoi Azelia répondit:

Peur de ce que vous êtes ? J'ai du mal à cerner ce ressentiment, je vous l'avoue...

Et pourtant, Azelia est bien connue pour n'avoir peur que d'une seule et unique personne: Elle-même. Mais dans le cas d'Alleria, cela devait sûrement être une autre forme de peur.

Ensuite, elle précisa que même sur Eternia, de lourdes erreurs avec conséquences ont été commis, tout comme sur Atrium, mais sans réellement préciser ces erreurs en question. La suite du récit était bien plus intéressant, quand Alleria donna son opinion sur Atrium, un monde jeune rempli de mortels, et cela cause donc une absence totale d'évolution. Sur ce point, Azelia était en total accord avec la valkyrie. Elle considérait que les mortels sont faibles et n'ont pas suffisamment de temps pour changer et faire bouger le monde. Bien sur, Azelia est une mortelle, mais avec une longévité bien différente des autres peuples, et une espérance de vie bien plus importante. Sans rentrer dans les détails, ni dévoiler son rêve de faire d'Atrium un peuple comme Legendia, Azelia ne put que plussoyer les propos d'Alleria.


Je n'aurai pas dit cela d'une meilleure manière, reine Alleria. Cela fait plus de cinq mille ans que j'ai pu observer ce monde de mes yeux écarlates, et je n'ai pas vu la moindre évolution en la Yokume. Je regrette réellement d'être d'une des seules espèces ayant une longévité suffisamment longue pour tenter de faire bouger le mécanisme qui ferait avancer les choses. C'est aussi un détail qui fait que nous sommes fuis, au lieu d'être reconnus, surtout depuis que les espèces vampiriques ont trouvés un moyen de vivre même le jour. Décidément... Ce monde à une solution sous les yeux, et ils la refusent. Sans vouloir être prétentieuse, ces six seigneurs qui ont peur de vieillir sans arrêt, gagneraient tellement en ne parlant avec nous, ne serait-ce qu'une seconde...

Après cela, quand Alleria parla des ressentis que peuvent avoir depuis l'enfance une valkyrie, le regard d'Azelia se dissipa un peu plus, et son sourire s'effaça... Soudainement, ses pensées l'envahirent au point qu'elle était légèrement ailleurs. "Une personne qui peut aussi souffrir, ou aimer...". On a toujours pensé qu'Azelia n'était pas comme ça. Et enfin, elle se remémora d'un instant qui est resté tatouée dans son coeur pour l'éternité. Un instant ou la première personne qu'elle avait aimée était morte dans ses bras, et que son décès avait changé le court de l'histoire de manière affolante. Enfin, une dernière phrase sonnait dans sa tête, celle qui suivit la mort de ce garçon: "Crève, monstres, tu n'appartiens pas à ce monde !". Quand ces souvenirs ont enfin finis de traverser la mémoire d'Azelia, elle reposa toute son attention vers Alleria, les yeux brillants, constatant que cela s'approchait beaucoup de son mode de pensée.

Enfin, le récit devint encore plus intéressant quand elle parla de la pression que puisse recevoir une immortelle, ou on lui demande la perfection. Et cela depuis la naissance. Cela intéressait Azelia dans le sens qu'elle visait l'immortalité elle-même. Néanmoins, malgré sa mortalité, Azelia devait elle-même ne pas décevoir les croyances envers elle.


Depuis votre plus jeune âge, vous deviez donc être irréprochable ? Encore un point commun, mais à une différence près. Je n'étais nullement destinée à régner. Je suis née dans une famille de la haute noblesse, très importante pour le système économique et pour les ressources de notre nation. Et au pays de la lune, être issue d'une famille de nobles revient à viser la perfection et l'excellence. Je recevais cent coups de bâtons à chaque leçon que je ne connaissais pas sur le bout des doigts à l'école.. héhéhé... quels charmants souvenirs... J'en aurai presque la larme à l'oeil... Mais je m'égare du sujet. Tout ça pour dire que je connais cela, la définition du mot "pression". Au moins, aujourd'hui, maintenant que je suis une reine, j'ai également le soutien de mes conseillers, mais de beaucoup de créatures de la nuit qui ne partagent pas ma longévité, comme des humains qui me sont très fidèles, les autres pays ont d'ailleurs tendance à oublier que des humains vivent sur mes terres... Enfin, ces humains, je tente comme je peux d'avoir une proximité avec eux, mais je sais que je ne pourrai pas compter sur eux éternellement... Si seulement je connaissais un remède à ce problème de taille...

Enfin, Azelia le connaissait, ce fameux remède, mais actuellement, elle ne l'avait pas entre ces mains, et l'obtenir était malheureusement synonyme de quête concluant à une bataille ayant des répercussions qui disparaîtront si l'objectif final est atteint. Au final, Alleria conclut sur le fait qu'elle était fière d'être ce qu'elle est, et c'est respectable, puis elle précisa qu'elle préférait ne pas parler davantage d'elle.

Je comprends parfaitement, soyez sans crainte. Je pense moi-même en avoir trop dit. Mais cela fut fort instructif de discuter avec vous. J'espère que cette réunion se passera dans les normes, du moins... Et

Azelia fut interrompu quand en plein buffet, un autre apparut comme par magie, sans que sa présence soit remarquée par les seigneurs de la Yokume, du moins. C'était une habitude chez les Nirvits, d'apparaître sans qu'on s'y attende. En tout cas, l'arrivée de l'homme provoqua le silence complet dans la saille.



Aaaah, les huit seigneurs de la Yokume. Quelle joie de voir que vous êtes si ponctuels !

Hum ? Merci, mais ce n'est pas le cas de notre bonhomme, pas vrai ?

Mon nom est Amon. Je suis le plus fidèle conseiller de son altesse, le gardien suprême du Nirvana. Je suis ravi de voir que vous avez tous répondus présents. Considérez moi comme l’intermédiaire entre vous et mon altesse. Reine Mishtal, avez vous préparez la salle pour nous ?

Oui, veuillez me suivre, s'il vous plait !

Quel dommage, juste au moment ou j'allais vous inviter à prendre une coupe de champagne. Bien, une autre fois si le destin le veut. Allons voir ce que les Nirvits désirent...

Le groupe suivit la reine du pays de l'eau, jusqu’à une salle avec, évidemment, comme toute rencontre entre seigneurs, une table suffisamment longue pour accueillir neuf personnes. Derrière chaque chaise, une bougie d'une couleur différente de toutes les autres brûlait, accroché au mur. Chaque couleur représentait un pays, exactement les mêmes couleurs qu'on a assigné à chaque pays lors du dernier conseil, il y'a trois ans. Le jaune pour le soleil, le mauve pour la lune, le vert pour la forêt, l'orange pour le désert, le brun pour la montagne, le rouge pour le feu, le bleu pour l'eau, et enfin, le rose pour le ciel. Quand tous les seigneurs se sont enfin installés, le dénommé Amon se posa au bout de la table, et prit parole.

Avant toute chose, sachez que le seigneur Thanathos souhaite en savoir plus sur vos derniers actes. En tant que gardien de la source d'énergie de toute la Yokume, en dehors d'Eternia qui possède sa propre source, il a constaté de nombreuses failles à travers cette source, qui correspondent à de nombreux actes qui n'auraient jamais du voir le jour. Néanmoins, en tant qu'être immortels et divins, vous comprendrez que nous avons montés ce conseil seulement dans le but d'en savoir plus sur votre situation afin d'y remédier... par la parole, seule acte qui nous lie, mortels et immortels. Mais qu'il y'ait paix, ignorance, guerre ou autre... Nous n'utiliserons en aucun cas notre pouvoir pour aider un pays, ou punir un pays. Suis-je clair ?

Rien que cet avertissement fit l'effet d'une bombe chez le roi du soleil, le sultan et le Daimyo, eux qui s'attendaient a ce que les Nirvits punissent sévèrement Azelia ou les soutiennent contre elle. Ils considéraient que seuls les Nirvits avaient le dessus actuellement sur le pouvoir infernale d'Azelia.

Bien, vos regards en disent long. J'aimerai commencer par vous, reine Alleria. Je suppose que tout comme les Nirvits, être issue d'un peuple immortel vous pousse donc à ne point vous mêler de manière guerrière au sort de la Yokume, et donc, la création de ce portail permet de vous couper des mortels et faire prospérer votre monde avec tranquillité. Mais comme vous aviez conclu un pacte avec les mortels en faisant passer ce pays que vous avez crée pour le "pays céleste" et a y faire peupler des mortels, vous comprendrez que nous souhaitons avoir une idée de ce que vous devenez. Surtout que... depuis que la dénommée Kasumi à apparemment de manière très lâche laisser tomber sa participation à la bataille contre l'outremonde, aussi faible ses démons étaient, et qu'un usurpateur a fait son apparition dans le pays de la reine Ulyana, vous comprendrez que nous sommes très curieux de ce qui se passe chez vous. Si vous nous dîtes la vérité, et que la Yokume ne soit plus trompé par une princesse égoïste et un faux souverain, je vous rassure, le seigneur Thanathos fera tout son possible pour que vous n'entendez plus le moindre mot sur le peuple d'Atrium. Et cela, a tout jamais. Cela me semble raisonnable, en échange d'un petit récit de votre part, reine Alleria, alors je vous en prie, dites nous comment évolue Eternia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Lun 12 Jan - 23:03

Visiblement, la reine lunaire semblait ne pas comprendre le fait que les valkyries puissent avoir peur d'elles-mêmes. Malgré le fait que les succubes ou autres créatures de la nuit étaient craintes par la communauté des mortels, eux, au moins, ne semblaient pas avoir peur de ce qu'ils représentent pour le monde. C'est déjà un aspect important qu'Alleria releva chez cette Azelia et son royaume.

La suite du récit étonna quelque peu Alleria. Elle comprit plus ou moins qu'Azelia ne supportait pas d'être privilégié en terme de longevité. En effet, peut-on parler de privilège dans un monde ou l'espérance de vie moyenne ne dépasserait pas un siècle ? Sûrement, mais comme Alleria l'a précisée elle-même, il est mieux de diriger un royaume en compagnie d'un peuple lui-même pouvant vivre pendant des millénaires. Tout cela pour une question d'équilibre, et aussi parce que vivre moins d'un siècle pour une valkyrie est synonyme pour ces mêmes humains à la vie d'un insecte. Et Dieu sait comme le temps passe bien trop vite pour laisser un mortel apprendre à vivre pleinement. Ce qui néanmoins laissait Alleria perplexe, c'est le fait que c'était une raison qui expliquait le fait qu'Azelia était fui. Qu'il n'y ait pas d'attache entre eux, certes, mais fui ? Cela était quelque peu stupide et n'était pas une vraie raison pour fuir quelqu'un. Il devait sans doute avoir une autre raison à cette répulsion, mais Alleria s'en moquait au final, et elle se doutait bien qu'Azelia n'allait pas rentrer dans les détails. Elle devait, tout comme Alleria, ne pas vouloir trop parler d'elle-même.

La conversation allait s'achever sur l'exigeance qu'on a pointé vers Alleria, et qui semblait être réciproque envers Azelia. Mais à la différence qu'Azelia n'était pas destinée à régner, et que la manière dont on l'obligeait à ne pas commettre d'erreurs était... étrange. D'ailleurs, Alleria qui écoutait attentivement le récit d'Azelia ne put s'empêcher cette fois de s'exclamer, mais gentillement bien sûr.

On vous frappait jusqu'à ce que vous reteniez vos leçons ? Ne trouviez vous pas cela barbare pour enseigner à quelqu'un qui n'est même pas issue d'une famille royale ? Et puis, si j'en juge votre "pouvoir", cela devait être futile, ou à peine vous chatouiller, non ?

J'étais une gamine, tout à fait ordinaire, et faiblarde, je n'avais pas vraiment de pouvoirs comparé à mes parents qui n'y allaient pas de main morte en plus. Bref, j'ai actuellement une fille, qui prendra peut-être ma place sur le trône, elle m'est bien trop précieuse pour que je lui réserve les mêmes châtiments stupides. Enfin... Le jour où je la retrouverai...

Azelia avait également une fille disparue ? Un autre point commun. Enfin, elle n'expliqua par comment elle avait disparut. Mais dans tous les cas, Alleria ne put s'empêcher d'avoir une légère pensée pour sa fille disparue, Scylla, qui fut kidnappée bien avant qu'elle puisse partager une conversation avec elle. Mais cette pensée fut courte, et surtout, elle ne voulait pas parler de descendance avec la reine lunaire. Et de toute manière, le Nirvit arriva enfin. Ce dernier était masqué, et se nommait Amon. Malgré le fait qu'il camouflaît son visage et qu'il transpirait l'énergie divine, ce n'était pas cela qui retenait l'attention d'Alleria. Elle voyait en cet homme un peu la même chose que chez le roi du pays du soleil, quelque chose qui n'alertait pas Alleria, mais qui lui fit de plus en plus penser que quelque chose ne tourne pas rond chez Atrium.

(Lui aussi ? Décidément, ils ont une manie étrange dans ce monde...)

Azelia s'exclama qu'il était dommage que les deux reines n'eurent pas le temps d'échanger une coupe de champagne. Alleria répondit à la reine lunaire avec le sourire.

Ce n'est pas grave, reine Azelia. J'ai eu le temps de tester la nourriture de ce monde, et j'avoue n'être en aucun cas déçue. Au moins, sur ce point, je garderai un doux souvenir d'Atrium. Et discuter avec vous était fort intéressant. En espérant que ce que nous dira ce Nirvit soit tout aussi intéressant, malgré son manque de ponctualité.

Les seigneurs furent ainsi emmenés jusqu'à une salle de réunion, ou une longue table attendait les neuf personnes, avec évidemment neuf chaises et derrière chaque chaise, une bougie était accrochée au mur, avec une flamme d'une couleur différente. Quand le Nirvit fit signe aux seigneurs de s'installer, Alleria ne savait pas du tout ou s'asseoir, car elle ne saisissait pas que chaque couleur représentait un pays précis. Après tout, Alleria n'a jamais traité avec les mortels pour comprendre cela. De toute manière, chaque seigneur avait choisi sa place, donc Alleria pris la place ou se trouvait la bougie rose. D'autre part, Azelia avait eu la bonté de pointer de la main cette même place pour faire comprendre à Alleria ou elle devait se poser, comme si elle avait compris qu'Alleria était légérement confuse. Lui rendant le geste avec son sourire habituel, Alleria s'installa et écouta jusqu'au bout les paroles de cet Amon. Et il mit déjà les choses au clair: En tant que divinité, si il doit aider les mortels, cela sera seulement par la parole, et non par l'action. Chose qu'Alleria ne pouvait contester, là ou certains seigneurs comme celui du soleil tiraient déjà une grimace amusante, qui fit que la reine valkyrie dut se retenir de pouffer de rire. Après cela, l'homme voulut donner la parole en première à Alleria, pour qu'elle explique la situation d'Eternia au reste de l'assemblée. Tous les regards furent donc pointés vers la valkyrie, et en restant droite, mais malgré tout la plus simple possible, elle commença à parler.

Bien, en premier lieu, pour répondre à la confusion de certains d'entre vous, qui ne s'attendaient probablement pas à voir la venue d'une valkyrie, il faut bien savoir que ce que vous avez appelés "Pays Céleste" jusqu'à présent... n'est qu'une imposture. C'est un pays tout simplement fictif, qui n'a jamais vraiment existé. Cela est l'oeuvre d'une impostrice de notre monde, ainsi que les élémentaires, un peuple dont nous luttons fermement à Eternia.

Encore une fois, les réactions étaient assez partagés. Le roi du soleil imaginait les élémentaires comme une autre menace comme l'outremonde, le Daimyo semblait déjà stressé. Azelia quand à elle, était plutôt calme et nonchalante. Alleria, en voyant que les seigneurs commençaient à nouveau à tirer leurs tronches de merlan frit, comprit qu'il fallait mieux ne pas continuer sur le sujet, de toute manière, en vue de la situationa actuelle, les élémentaires ne concernent qu'Eternia, donc il n'est pas nécessaire d'alarmer les mortels. Alleria n'avait même pas dit que cette impostrice était l'ancienne reine valkyrie, Sinae. Et de toute manière, Alleria se refusait de nommer Sinae "reine valkyrie". Bref, il fallait bien justifier l'existence de ce royaume factice avec qui la Yokume a soi-disant signé un pacte.

Néanmoins, tout est sous contrôle désormais. Nous avons su régler la situation comme il se doit. L'usurpatrice qui vous as trompé jusque maintenant est hors d'étât de nuire. Ce qui signifie qu'il n'y a aucune raison de s'inquièter, mortels.

Azelia voulait bien croire à ce que disait Alleria, mais elle connaissait plus ou moins les élémentaires. D'une part, elle avait aperçu pendant la guerre de l'outremonde ce qui s'était passé entre Seto et cet esprit enflammé. Et de deux, ce dernier avait été vaincu par un homme masqué qui semblait lié aux élémentaires, selon lui. Mais Azelia se rappela ce qu'elle avait précisée à Seto lui-même. Les élémentaires ne sont pas une menace actuelle, et la reine fut suffisamment ralentie par l'histoire de l'outremonde. Le bon côté pour elle fut que Seto contre Marbus a pu réveiller un second dragon blanc aux yeux bleus, mais il ne fallait pas qu'un nouvel obstacle apparaisse sur son chemin. En attendant qu'Azelia voit son plan arrivé à terme pour gérer une situation comme les élémentaires, elle voulait donc s'en remettre à Alleria. Pour le reste des seigneurs, de nombreuses questions se posèrent. Le premier qui répondit aux courtes explications d'Alleria fut le sultan.

Bien, soit, si la situation est sous contrôle, nous nous remettons donc à vous. Néanmoins, comment expliquez vous ainsi le fait que vous vous exilez derrière un portail ?

Pour garder un oeil sur la Yokume, evidemment. Même si nous gérons la situation au mieux que nous le pouvons, nous devons rester vigilants à chaque instant, afin d'être sûr que les élémentaires ne cherchent pas à commettre la moindre action qui constituerait une menace pour Eternia.

Pour Eternia ? Donc, si la Yokume subit un assaut de ces créatures que vous nommez "élementaires", cela ne constitue aucune espèce d'importance pour vous ? Vous ne préoccupez que de votre territoire, c'est cela ? Malgré que le "pays céleste" soit fictif, comme vous le dites si bien, un pacte à été redigé, et donc, une confiance de notre part vous a été accordé. Nous devons donc travailler ensemble comme convenu.

Alleria soupira devant les propos du roi qu'elle trouvait vraiment... gonflé, en plus d'être ignorant. Azelia, elle, de son côté, posa sa main au viage, tout en bougeant la tête de gauche à droite. Un léger rictus se lisait sur son visage quelque peu caché par sa main. Alleria, fixa tout à fait normalement le roi solaire, puis répondit, simplement avec le sourire.

Bien, je suis désolée de vous décevoir, mais cette confiance, comme vous l'avez précisé, est factice. Vous l'avez accordé envers des usurpateurs, et non envers nous, peuple d'Eternia. Au cas ou vous ne l'avez pas encore remarqué malgré toutes les fois ou j'ai précisé le mot "mortels" vous concernant, nous ne devons en aucun cas avoir à traiter ensemble. Réfléchissez bien pourquoi je vous dis cela, seigneur solaire, malgré tout le respect que je vous dois. Cela me parait évident, non ? La longevité, l'écart de puissance, le mode de vie, le déroulement des journées, les différents cycles, et j'en passe et des meilleurs. Tout nous sépare et rien ne nous lie. Et je pense que maître Amon sait de quoi je parle, vu que lui-même a précisé qu'il n'a pas à traiter avec vous. Je suis navrée pour vous tous, mais c'est ainsi, je n'ai pas inventé cette barrière entre mortels et immortels. Alors veuillez à ne pas adresser trop longtemps vers ma direction ce genre de regards, je vous prie...

Je suis entièrement d'accord, reine Alleria. Je ne peux contredire vos pensées, car elles sont bien réelles et ne sont plus à débattre. Ainsi, je peux considérer que maintenant qu'Eternia ait pris le dessus sur ce faux pays céleste, nous pouvons vous laisser gérer votre propre royaume sans vous importuner davantage.

Là ou le roi du soleil et le sultan continuaient à tirer une légère grimace, et ou le Daimyo semblait dans la lune, les reines Ulyana et Mishtal semblaient déjà plus compréhensives.

Nous comprenons, reine Alleria. Nous comprenons même parfaitement.

Nous sommes ravies que vous parvenez à gérer vos problèmes, et nous vous souhaitons bon courage pour la suite.

D'ailleurs, le dénommé Itherael que vous aviez rencontrés, reine Ulyana, était également un usurpateur de ces élémentaires. Bref, n'ayez crainte désormais.

C'est dommage, il m'avait montré une image de votre nation qui semblait rayonner, et être en pleine croissance. J'espère que cette image n'était pas une illusion non plus.

Je ne sais ce qu'Itherael vous as montré, mais je vais en profiter pour répondre à la demande de maître Amon. Notre nation renaît petit à petit, et se porte à merveille. Je pense que ce que vous avez vu ne doit pas trop s'éloigner de la réalité d'Eternia.

Bien sur, Alleria ne voulait, encore une fois, pas rentrer dans les détails. Ce qui se passe sur Eternia dans les détails ne regardent pas les mortels d'Atrium, ni même les Nirvits. Et de toute manière, là ou certains bronchaient, les autres semblaient rassurés. Bref, d'un autre côté, Azelia se mit à pousser un léger rire en direction du roi du soleil.

Qu'est ce que vous avez à ricaner ainsi, sorcière ?

Oh, rien, trois fois rien. Je trouve cela juste risible qu'un roi comme vous, qui a peur de ce qui est plus haut que votre lumineuse personne, au point d'effectuer le génocide de tout un peuple, puisse autant espérer le soutien d'un peuple divin comme les valkyries. Vous ne trouvez pas cela... paradoxal, par hasard ?

Qui vous as permis de dire que j'ai peur ?

Devant cette réaction du roi solaire qui a répondu aux provocations d'Azelia comme un enfant, le Nirvit dégagea une partie de son énergie qui était suffisante pour calmer les ardeurs.

Calmons-nous, je vous en prie, pas la peine de s'exciter comme ça. Nous avons encore de nombreux points à voir ensemble. Et je souhaiterai discuter du prochain, si vous le permettez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mer 21 Jan - 0:08

La tension chez le roi du soleil ne dura que quelques secondes. Le calme revint lorsque le maître de cérémonie dégagea une légère parcelle de son aura qui prouvait à quel point il n'était pas à sous-estimer. Donc, quand le silence fut de retour, Amon poursuivit la réunion, stipulant qu'il avait les explications qu'il souhaitait de la part d'Alleria.

Bien, maintenant, j'aimerai discuter de quelque chose qui touche les mortels. Le traité de paix commence à s'émousser de plus en plus. Et parmi les faits qui font que nous en avons de plus en plus la conviction, je n'aurai jamais imaginé qu'il y'ait conflits entre le soleil et le feu, deux nations qui ont toujours su trouver compromis, et marcher la main dans la main.

Le roi du soleil était encore une fois étonné par ce qu'il venait d'entendre, comme si il n'était pas au courant de l'histoire. Et ce qui montrait à Amon que le roi de la soi-disant plus grande force militaire de la Yokume n'était même pas conscient des histoires qui mêlent son pays, c'était que Mana, elle, ne semblait pas choquée par les propos d'Amon. Elle se doutait très bien où le Nirvit voulait en venir, et que c'était d'ailleurs la raison ou Mana devait bien choisir ses propos.

Pardon ? Notre pays serait en conflit avec celui du feu ? C'est insensé !

Utilisez votre mémoire, Sairu Jumeis, n'avez vous pas ordonné à quelques soldats d'elite de faire escale au pays du feu pour une mission qui aurait pu finir par des négociations, et qui ont terminés par une bataille qui n'avait pas lieu d'être ? Les Nirvits savent tout, des espions sous nos ordres circulent très fréquemment dans les zones chaudes, pour établir des rapports détaillés de ce qui se passe. Et nous avons observés que la confiance que le pays du feu portait pour vous, a chuté au moins de moitié.

Amon ne précisait pas que parmi les Nirvits, il y'a quelques éléments qui ont le pouvoir de mémoriser les informations dispersés oralement partout dans un pays pour les calculer et les transmettre par télépathie aux forces Nirvits. Ces informations sont fiables, et ne peuvent être contestés. Et sur plus de dix millions d'habitants au pays du feu, seulement deux millions conservent un minimum de confiance pour l'empereur solaire, contre neuf millions avant l'assaut Wyvern Tail. Le Nirvit déclara ces chiffres, Azelia riait toujours discrètement, pendant que Jumeis ne semblait pas comprendre pourquoi cette soudaine baisse de popularité aurait un rapport avec la mission à Wyvern Tail.

Ce que vous voulez dire par là, c'est que mon peuple serait espionné par des forces supérieures ? Qu'est ce qui vous en donne le droit ?

Nous agissons au nom de l'équilibre et de l'ordre absolue. Nous nous créons nos propres droits. Vous, vous perturbez cet équilibre. Prêtresse Mana, pouvez vous expliquer cette colère que le pays du feu ressent soudainement pour seigneur Jumeis ici présent ?

Je suis désolée, je risque de ne pas aller par quatre chemins, malgré mon simple statut de prêtresse, mais je parle au nom de mon seigneur. Vous avez été choyés par le peuple par votre ouverture d'esprit, et votre écoute active de la situation actuelle. Mais ici, vous vous êtes, je pense, arrêtés sur les annonces répertoriés dans votre liste de criminels à neutraliser. Je veux dire par là, que vous n'avez même pas chercher à en savoir plus sur la guilde Wyvern Tail, qui n'a commis aucun crime depuis son arrivée, et qui bien au contraire, a aidé le peuple du feu à maintes reprises, dans les situations les plus délicates. Ainsi, si je puis justifier l'énorme déception du peuple en votre égard, c'est simplement parce que vous vous êtes attaqués en public aux protégés du seigneur Ignir en personne !

Les protégés du seigneur Ignir ? Ne me dites pas que ce dragon sacré, qui a resplendi pendant des siècles et des siècles, et connait toutes les réalités de notre continent, ignorerait qu'il offre sa protection a des scélérats, des traîtres et des criminels ? Nous avons la liste des membres dans nos archives, et chacun ont commis des crimes qui font qu'ils sont recherchés par leurs pays d'origines.

Ca, c'est votre vision des choses. Certains des membres de la guilde ont juste désertés leurs pays d'origines pour raisons personnelles et n'ont commis aucun crime. En vue des actes qu'ils ont commis ici, comme celles de rendre service à la population et SURTOUT sauver des vies, je considère qu'il est complètement légitime que le seigneur Ignir leur offre bénédiction et confiance. Qu'il y'a t'il de mal a vouloir expier nos péchés ? Ou est le mal de vouloir redémarrer une nouvelle vie ? Ont ils constitués un obstacle pour votre règne jusque maintenant ? Pas que je sache, ils ne méritent pas cet assaut que vous avez menés contre eux. Et vu que vous avez attaqués sans vous renseigner davantage sur ce que pensent les habitants du pays sur eux, vous êtes désormais considéré comme un conquérant, dommage pour vous !

Un conquérant ? Moi ? Je n'ai fais qu'appliquer ce qu'un seigneur se doit de faire avec les criminels. Pour protéger mon pays, je donnerai n'importe quoi. Même à passer pour ce que vous appelez un "conquérant". C'est tout ce qui compte pour moi ! Et vous vous fourvoyez complètement si vous pensez offrir toute votre confiance à des gens qui ont été jugés coupable par leurs pays d'origines.

Un long silence s'ensuivit, ou Ulyana et Miz se fixèrent droit dans les yeux, comme si elles avaient l'air agacés par l'attitude du roi. Et cela les surprenait. Il a toujours jusque maintenant représenté un roi bon, à l'écoute et maître de la situation, mais cette fois, les reines commençaient réellement à se demander si la situation ne dépassait pas un peu trop Sairu Jumeis. Au final, après un long silence, la reine des elfes décida de prendre la parole.

Si je puis me permettre, en tant que reine d'un peuple qui renie la violence dans ce monde, et qui privilégie le dialogue, ne pensez vous pas qu'il aurait été préférable de communiquer avant de lancer un bataillon ? Un messager aurait pu faire l'affaire, vous auriez pu convoquer le chef de ce parti, mais envoyer un groupe de soldats en pleine capitale est quelque peu un signe d'une offensive. Sachant que la première partie des hostilités ont eu lieu en pleine ville, pouvant ainsi blesser des innocents ! Malgré le respect que je vous dois, vous devriez mieux juger ceux que vous considérez comme dangereux avant de passer par la violence. Cela serait déjà un grand pas vers moins de conflits comme ce qui s'est passé en ce lieu.

Je pense ne pas à avoir à recevoir de leçons de paix venant d'une reine qui, tout comme le seigneur Ignir, protège et héberge un criminel de la pire espèce !

Qu'est ce que vous sous-entendez par là ?

Ce dragon blanc que vous hébergez... Des pacifistes qui protègent un renégat, on aura tout vu ! Vous et Wyvern Tail, vous êtes probablement de mèches, j'imagine ! Si ca se trouve, vous complotez même avec cette vipère d'Azelia !

Après les propos du roi, tous les seigneurs, excepté Azelia, s'exclamèrent dans tous les sens, sans qu'on puisse réellement déchiffrer ce qu'ils tentaient de communiquer. Il fallait surtout croire que c'était l'évocation de Seto qui provoqua ces réactions. Azelia, devant ce vacarme, semblait complètement indifférente, mais au fond d'elle, elle jubilait.

(Excellent... C'est bien le maître tout craché. Ressasser un sujet fâcheux pour créer la discorde et la zizanie... C'est exactement cela... Le vrai visage des seigneurs de la Yokume. Perdus, incapables de penser la même chose. Le vrai visage de l'être humain dans toute sa splendeur... Et dire que la durée de leurs existences est similaire à celle d'un insecte pour moi, et ils prennent le peu de temps qui leur est impartie pour se quereller... Pfff... Je perds tellement mon temps avec eux... J'aurai bien fait une longue sieste à la place...)

Azelia posa sa tête sur sa main droite, le coude presque aplati sur la table et se mit à fixer Alleria qui devait assister à un spectacle récurrent chez les mortels. L'air amusé et quelque peu sympathique, elle balança discrètement vers la valkyrie.

Et c'est toujours comme ça... Absolument toujours...

Amon, qui gardait toujours son calme derrière son masque, fit apparaître une sphère au beau milieu de la seule, qui flottait et transmettait une image qui semblait être le pays du feu. Tout le monde y posèrent leurs regards et se calmèrent comme si de rien n'était.

Bien, j'ai enfin votre attention, et SURTOUT, j'ai le silence. C'est cela, les grands seigneurs de la Yokume ? On dirait des gamins dont il faut raconter une histoire pour calmer les pleurs. Et si nous arrêtions de débattre avec fracas sur le pourquoi du comment, ou sur qui a raison qui a tort. Je vous propose de vous montrer quelques moments croustillants de ce fameux combat entre soldats défaits à plate couture, et renégats qui sont malgré tout arrivés à faire plier la "plus grande force armée de la Yokume"

Ainsi, tout le monde regardait attentivement à l'intérieur de la sphère. Tous les détails importants furent montrés. La soi-disant tentative de dialoguer par Ultear, le piège des Wyvern, le combat de Yukimura et Harlock. Absolument tout les moments importants qui se sont déroulés pendant cette bataille. Les réactions furent partagés

Tu parles d'une négociation. C'est cela, la conseillère du soleil ? Quelle honte !

Ce colonel avait réellement en tête de tuer cet homme foudroyant ! C'est bas...

Mais vous êtes aveugles ? Ils ont piégés le vaisseau en posant des explosifs et autres atrocités ! Ce sont des criminels !

C'est de la légitime défense depuis le début !

Miz avait son regard brillant sur une personne en particulier qu'elle reconnut immédiatement, affronter un général de l'armée du soleil. Elle avait un sourire discret, que personne ne remarqua.

(Alors... Umi, tu as enfin quitté ces ignobles Phantom Lord et tu te bats enfin pour une cause qui te sembles juste... Par pitié... Sois prudente...)

A la fin de la transmission, les seigneurs furent assez abasourdis par ce qu'ils avaient vus. Les soi-disant criminels avaient épargnés du début à la fin les assaillants. La vérité fut éclatée. Azelia jubilait de plus en plus. Quand aux autres, ils fixèrent aléatoirement Sairu puis Mana.

Je pense que tout est clair désormais. Sairu Jumeis, prendrez vous un peu plus au sérieux les propos de vos collègues ? Les criminels viennent de donner une leçon d'humilité a votre force armée, il me semble. La vérité blesse, mais cela, plus le génocide des dragons blancs, un peuple sacré... Comment peut-on porter confiance et bénédiction envers ce qui semblerait être un pur monarque. Utiliseriez vous un sortilège ou autres maléfices ? Avez vous trop peur d'admettre que votre gloire touche à sa fin, tellement elle devient éphémère ?

Le roi du soleil laissait aller une légère goutte de transpiration cette fois. Il ne devait pas s'attendre que les Nirvits aient "enregistrés" la scène depuis le début. Il commençait à maudire le Nirvit et son peuple pour surveiller les actes de son armée. Devant le malaise de Sairu Jumeis, Ulyana ne put s'empêcher de mettre le doigt sur un autre aspect de cette transmission

Je ne vous cache pas, seigneur Amon, que le fait que nous soyons observés sans nous y attendre me laisse perplexe.

Ou est le souci ? N'est-ce pas la vision que vous vous êtes faits des dieux ? Des êtres protecteurs qui veillent sur vous ? Et bien, c'est en veillant sur vous ainsi qu'on a pu obtenir ces images plutôt révélatrices, vous ne trouvez pas ? Mais tant que vous n'aurez rien à vous reprocher, cela ne devrait poser le moindre problème. Pour être franc, néanmoins, la raison principale qui m'a poussé a surveiller Wyvern Tail, est celle-ci

Encore une fois, Amon montra le moment précis ou Erza affronta la lieutenante Maria Thompson, et plus précisément encore, lorsqu'elle invoqua l'armure "Valkyrion", témoin de la puissance de la jeune femme.

A mes souvenirs, l'ex-lieutenante Scarlett ne possédait pas un tel pouvoir quand elle était dans nos rangs. Qu'est ce que cela signifie ?

Je vais répondre à votre question. Ce pouvoir est clairement celui d'une valkyrie, nommé la "magie des armures". En d'autres termes, cette Erza qui a combattu dans ce pays du feu est en réalité une authentique valkyrie originaire d'Eternia.

Exceptés Azelia et Mana qui savaient déjà la vérité, le reste du groupe s'exclamèrent encore une fois.

Je me disais bien qu'il y'avait une surprenante ressemblance entre Dame Alleria et cette Erza...

Cette guerrière à l'armure serait de la même nature que Dame Alleria qui est si puissante ? Ca fait froid dans le dos !

C'est un SCANDALE ! Vous disiez il y'a un instant que les immortels n'ont pas à traiter avec les mortels, mais pourtant, une valkyrie aiderait au pays du feu un groupe de criminels ? J'exige des explications !

Calmez vos ardeurs, sultan du désert. Reine Alleria n'est probablement pas responsable de la venue d'une valkyrie sur des terres mortelles. Je propose donc à la principale concernée de nous dire exactement qui est cette Erza qui utilise un pouvoir ne venant pas d'Atrium. Comment pouvez vous expliquer cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Ven 23 Jan - 0:18

Tandis qu'Alleria avait fini, la réunion suivit son cours. Et ce que pouvait en retenir la valkyrie, était qu'elle était abattue métaphoriquement parlant, par le spectacle et les échangent entre seigneurs. Elle était partagée entre l'étonnement et la peine. La peine de l'impression de voir des animaux se battre pour un morceau de viande, dans une cage trop petite pour eux. C'était pathétique, tellement ils se prenaient le chou pour rien. Et cela était encore plus hilarant, de par le fait qu'Alleria voyait très bien à travers les masques, qu'ils en portent un vrai, ou un faux.... Néanmoins, cela commençait à devenir agaçant, ces aboiements incessants, à mesure que les minutes passent. La valkyrie remarqua d'ailleurs que la reine lunaire semblait aussi bassinée qu'elle. Heureusement, le maître de cérémonie Amon, venait de calmer l'assemblée, au grand soulagement du crâne d'Alleria. Il profita donc du silence obtenu, pour diffuser des images à travers une sphère. Cela ressemblait fortement à ce qu'utilise Éternia d'ailleurs. Bref, après quelques minutes de diffusion et plusieurs combats faisant rage, il y a surtout celui d'une valkyrie affrontant un général, qui attira l'attention d'Alleria. Elle se souvient l'avoir croisé sur Éternia, mais surtout qu'il s'agit de la sœur d'Asuna.

Enfin, pour finir, les dernières images diffusées montrèrent de nouveau la valkyrie écarlate, face à un autre général. Sauf que depuis quelques secondes, plus elle regardait les images, plus une douleur à la poitrine faisait rage. Et tandis que les seigneurs continuaient d'observer, la valkyrie elle, commençait à poser sa main sur son front, tout en se tenant le cœur avec l'autre main, en tirant la grimace. Finalement, après la diffusion, un échange eut de nouveau lieu, indiquant que cette femme se nomme Erza, et qu'elle serait liée à Éternia. Cependant, la reine valkyrie n'était pas vraiment au mieux de sa forme et tentait depuis quelques secondes de contenir quelque chose... Et la remarque du sultan n'aidait pas la valkyrie à aller mieux. Et bien que cet Amon vînt de calmer un peu ce dernier, sa question passa comme inaperçue, tellement Alleria semblait souffrir le martyre. Maintenant, elle avait le coude sur la table, toujours en se tenant la tête avec sa main gauche, les yeux fermés, cette fois. Mais on pouvait clairement apercevoir, si on était observateur, qu'elle tremblait, et qu'une sombre énergie commençait à émaner de cette dernière. Ce n'est qu'après quelques courtes secondes, qu'elle releva légèrement la tête pour fixer le sultan. Sauf que son œil avec lequel elle le fixait, vu qu'elle cachait l'autre avec une main, n'était plus bleu éclatant, mais aussi rouge que l'enfer. Sans parler de son regard effrayant avec lequel elle regardait ce dernier. D'ailleurs, lorsqu'elle reprit la parole, ce n'était plus une voix douce qui pouvait être entendue, mais une façon de parler plus brutale, et une voix bien plus sombre.


Fermez là, vous. Exigez une nouvelle chose de moi, et je vous donnerai une raison d'avoir peur...

Après cette remarque, et une nouvelle grimace, semblant lutter pour contrôler quelque chose, elle se leva brusquement, tout en reprenant la parole d'une voix rapide.


J-je.. je dois prendre l'air quelques secondes, veuillez m'excuser !

Aussi vite que sa phrase, elle quitta la salle dans le même élan, pour se diriger à toute vitesse à l'extérieur. Une fois dehors, elle tomba à genoux, tout en se tenant la tête des deux mains, toujours aussi tremblante et commençant à suer. En vérité, elle était frappée de la même chose qu'avait touchée Asuna une fraction de seconde, dont Lucy avait été la triste témoin... Sauf que cette fois, c'était bien plus fort et agressif.


(Bon sang ! Bon sang ! Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi la malédiction de Kresnik me frappe maintenant ? Je n'ai plus eu de crise depuis la mort de Scylla... Qu'est-ce qui m'arrive ? … Calme-toi, calme-toi, calme-toi... Surtout pas ici, surtout pas sur ce royaume...)

Il lui fallut bien quelques longues secondes, pour finalement réussir à se calmer, et arrêter les tremblements. Une fois légèrement calmée, elle relâcha enfin sa tête, puis se mise à fixer le ciel d'un air rassuré. Néanmoins, même si elle n'avait pas totalement maîtrisé cette « crise », elle devait retourner à la réunion. Elle se releva donc, tout en se mettant en chemin, assez sonné, ceci dit. Cela avait dû bien effrayer sûrement, vu que sans faire exprès, elle avait relâché quelque chose d'assez angoissant. Mais bon, elle n’en avait rien à faire, car là sur le moment, elle s'inquiétait plutôt d'elle-même. C'est donc après avoir passé la porte, qu'elle pénétra de nouveau dans la salle, tout en ayant une main se massant le front, tellement elle avait mal au crâne. Très vite, elle prit la parole pour s'excuser, c'était la moindre des choses. Même si elle avait toujours les yeux virant au rouge, ainsi qu'une voix toujours assez agressive.


Veuillez m'excuser... j-j'ai le mal du pays... J'ai l'impression d'étouffer sur ce royaume, et être entouré d'abruties ne m'aide en rien...

Alleria avait lâché cela sans vraiment faire attention, vu que le principe de la malédiction des valkyries est d'éveiller les sens agressifs de ces dernières. Donc même si la reine a contrôlé les pulsions, le fait qu'elle est encore les yeux rouges prouve qu'elle est encore sous l'influence de la malédiction. Et donc, une fois qu'elle arriva près de sa place, au lieu de se rasseoir, elle prit de nouveau la parole, tout en se tenant encore et toujours la tête, mais cette fois, fixant l'assemblée.


Bon.. pour répondre à votre question, cette valkyrie n'a rien à voir avec Éternia, du moins, pas directement... La raison est toute simple, et si vous étiez moins ignorants et pathétiques, cette dernière vous sauterait aux yeux !

Suite à cela, Alleria fixa la sphère, puis reprit la parole.


Ce que je vois, dans cette sphère, ce n'est pas une valkyrie qui combat une mortelle, mais une mortelle qui combat une autre mortelle, c'est tout. Pfff, hahaha, croyez-moi, si c'était une authentique valkyrie d'Éternia, qui plus est de grade lieutenant, qui combattait dans ce champ de bataille... Elle n'aurait pas eu besoin d'équiper une telle armure. Une vraie valkyrie, n'aurait pas combattu ce lieutenant, mais aurait rasé votre champ de bataille et vos minables soldats, tous en même temps, à poil, et sans armes.

Le franc-parler d'Alleria et le ton provocateur qu'elle prenait étaient typiques d'une valkyrie éveillée. C'est donc tout naturellement qu'elle poursuivit, toujours paraissant aussi agressive, se rendant sûrement même pas compte qu'elle avait encore les yeux rouges. Mais au moins, elle était franche, là, il n’y avait pas de doute. Avant de poursuivre par ailleurs, elle soupira d'un air dépité, tout en hochant la tête de droite à gauche.


Vous vous rendez compte, de ce que vous montrez comme image ? J'ai l'impression d'observer des enfants jouant dans un bac à sable. C'est risible et pathétique... Vous vous prenez pour des seigneurs, mais je ne vois que des personnes dépassées par ce qui les entoure. Savez-vous ce que c'est, un seigneur ? Vous vous jugez entre vous comme si vous saviez de quoi vous parlez, alors qu'en vérité, personne ici n'a une seule idée de ce dont il parle. Pensez-vous un seul instant que je suis venue ici, pour entendre un groupe d'enfants lutter dans une joute verbale ? Avez-vous la moindre idée de qui vous avez en face de vous ? Vous savez, normalement, on envoie un simple conseiller, ou un messager, pour ce genre de réunions sur un tel royaume. Mais là, par respect, c'est le seigneur en personne d'Éternia, qui fait acte de présence. Cette même Éternia, qui est le berceau de la création, le lieu où résident les artefacts vous permettant à tous de vivre heureux et de pouvoir vous insulter entre vous. Si je précise ce détail, c'est pour vous montrer votre ignorance et irrespect, dont vous faites preuves envers tout le monde. Vous voulez la vérité sur le pourquoi on a délaissé les mortels ? C'est parce que vous êtes égoïstes et ingrats ! Ce que vous appelez des « dieux », en ont eu assez, de s'occuper de personne comme vous. Des personnes pour qui seul votre petit cul compte. Vous ne vous préoccupez que de vous, ne pensez qu'à vous, et ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Votre vision et votre esprit sont aussi courts que votre vie.

Vous êtes tellement risibles que vous vous contredisez vous-même, mortels. Vous nous accusez de vous laisser tomber, et quand vous apercevez un de nous ici, vous le tuez, ou en avez peur, comme cette « Erza ». Comment osez-vous vous plaindre, après ça ?

La valkyrie posa cette fois son regard sur le sultan, tout en poursuivant son discours.


Vous, avant même que vous existiez ou que votre premier ancêtre vide ses couilles pour donner naissance à votre famille, MOI, je livrais déjà des guerres. Avant même Atrium, Légendia se battait déjà pour garantir notre survie, ainsi que votre futur. On se bat, et on continuera toujours à se battre, pour préserver la création, et vous savez pourquoi ? Parce que c'est la mission et le destin d'un être immortel, de se battre sans arrêt ! C'est ça, être un « dieu », comme vous nous appelez. C'est devoir protéger votre cul, pendant que vous nous critiquez. Bon sang, c'est pour voir ça que je me suis tant battue dans ma vie ? C'est pour ce genre de personne que j'ai dû voler tant de vies ? Tsss, c'est lamentable.

Ensuite, elle posa son regard sur le roi du soleil, et le fixa de la même façon agressive que le sultan.


Quant à vous, vous représentez exactement ce pour quoi les mortels n'évolueront jamais. Je parle bien sûr de votre ignorance, et votre peur constante de ce qui vous entoure. Au lieu de vous intéresser qu'à vous-même, pourquoi n'essayez-vous pas d'en apprendre plus sur les autres mondes ou ces « dieux » ? Vous savez, on ne se débarrasse pas de la peur en l'exterminant, non, ça, c'est votre solution de facilité, pour vous rassurer, vous les mortels. Pour se débarrasser de la peur, il faut la comprendre, apprendre d'elle, découvrir pourquoi on a peur... Mais ça, vous n'en êtes pas capable, et vous ne le serez jamais, car la facilité et l'extermination sont votre solution. Alors, vous qui avez si peur des dragons blancs, qu'en dites-vous, si je vous disais que sur Éternia, réside le seigneur de TOUS les dragons ? Le plus puissant, le plus ancien, le plus sage... À votre avis, si je lui dis qu'une petite merde manipulatrice a exterminé une partie de ses enfants, que pensez-vous que va être sa réaction ? Pensez-vous être capable de l'abattre lui aussi ? Hahaha, croyez-moi, il n'y a rien, que vous pouvez abattre sur Légendia. Vous avez peur d'une petite valkyrie, des dragons blancs, mais ça, ce ne sont que des restes de Légendia... Vous devriez donc prier, pour ne jamais voir un vrai « dieu » en colère, petit roi...

Maintenant, pour finir, concernant cette Erza, je n'ai rien d'autre à ajouter. Éternia a en effet des informations sur elle, mais c'est confidentiel, et ne vous regarde pas. Et que ça vous plaise ou non, cela m'indiffère. Ce n'est pas comme si un seul d'entre vous dans cette salle avait le pouvoir de nous forcer à faire quoi que ce soit, n'est-ce pas ? Alors, même si depuis le début j'ai menti, vous n'avez d'autres choix que de me croire, c'est comme ça, et pas autrement. C'est ce qu'on appelle la loi du plus fort, n'est-ce pas votre façon de penser, après tout ?

Sur ce, je vous laisse poursuivre votre joute verbale, et vos manigances mesquines, tandis que je vais assister à ce spectacle silencieusement. Si d'aventure, vous avez d'autres questions à me poser, je vous invite à faire preuve d'humilité en vous adressant à moi, ça ne vous fera pas de mal, de respecter une autre personne que vous-même, pour une fois, mortels.

Suite à ce discours qu'elle n'aurait jamais prononcé sans avoir été prise de cette malédiction, elle remit sa main sur sa tête, tout en recommençant à masser. Une fois assise, elle essayait de nouveau de se concentrer, même si à l'intérieur, elle luttait farouchement depuis tout à l'heure pour ne pas laisser péter la malédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Sam 24 Jan - 20:06

Après que le Nirvit effectua sa demande à Alleria, celle-ci avait répondu sec au sultan qui effectua une légère grimace sur le coup, avec bien sûr une légère exclamation des seigneurs quand ils aperçurent que le regard de la valkyrie virait au rouge. D'ailleurs, Amon remarquait que la valkyrie semblait souffrir d'un mal intérieur, et cela se confirma quand elle quitta la salle quelques instants. Il faut dire que c'était logique qu'elle veuille s’éclipser quelques instants, vu le vacarme. Certains seigneurs chuchotèrent entre eux après la sortie d'Alleria. Plus tard, elle revint, et son état n'avait visiblement pas trop changé, son regard était toujours sanglant, et sa voix agressive. D'ailleurs, elle ne manqua pas de rabaisser ouvertement ceux qui l'entouraient.

Quand elle répondit à la demande d'Amon, elle renia l'affirmation de ce dernier qui plaida qu'Erza était une valkyrie. Néanmoins, c'est quelque chose que les Nirvits avaient en tant que source sûr. Il s'apprêtait à argumenter sur ce sujet, mais Alleria n'avait visiblement pas fini de parler, et la suite de ses paroles... fut un véritable festival ! Elle se lâcha du début à la fin, ne contenant clairement pas sa rage. Son agressivité au final ne fut aucunement interrompu. Au final, certains baissèrent la tête, d'autres tremblaient devant la colère de la valkyrie, sauf Azelia et Amon. La reine lunaire, n'avait pas bougé d'un cil dans son attitude nonchalante, et écouta jusqu'au bout. Après tout, elle n'avait rien à se reprocher, c'est la seule qui a su rester correcte et silencieuse pendant tout le conseil. Intérieurement, Azelia jubilait toujours plus fort. Tout ce qu'Alleria déclara était le fruit de sa propre pensée envers les humains et les autres pays. Et voir le roi du soleil être sans défense devant Alleria était un festin qu'il faut déguster lentement et avec passion.


(Je n'aurai jamais annoncé la couleur mieux que ce que vient de faire Alleria. Et Jumeis vient de déguster une leçon d'humilité qu'il n'est pas prêt d'oublier. Je suis sur que le grand maître s'attendait presque à un résultat pareil pour prendre le risque de convoquer une représentante d'Eternia. En tout cas, tout se passe comme je l'espérais, voire mieux. Si cet abruti ne reconnaît pas après cela qu'il a commis une erreur mortelle en détruisant les dragons blancs, je ne peux plus rien pour sa face répugnante et pour son ego surdimensionné. Maintenant que les seigneurs sont affaiblis, je vais pouvoir les achever un à un... Et surtout, j'ai pu voir la face cachée d'une authentique valkyrie à l'oeuvre... Cette Titana.... si elle est pareille... risque de m'obséder encore plus...)

Azelia ne put s'empêcher d'avoir un regard assez pervers que personne ne remarqua, tellement l'ambiance était froide et glaciale après l'intervention d'Alleria. Amon quand à lui, derrière son masque, avait gardé son calme du début à la fin également. Quand le silence fut ENFIN au rendez-vous, le Nirvit, neutre dans ses pensées, prit la parole.

C'est bon ? Tout le monde a fini sa petite crise ? On peut poursuivre tels des adultes responsables ? Franchement, je ne vous félicite pas ! Je suis en accord sur un point avec Dame Alleria, vous êtes pitoyables ! Il n'y a eu aucun débat construit depuis le début, ni arguments, ni rien ! Seulement des cris et des regards furieux. On ne vous as jamais enseigné les bonnes manières à l'école ? Par ailleurs, dois-je rappeler que la dernière fois que nous, les Nirvits, sommes venus directement sur la Yokume pour construire quelque chose avec vous, c'était il y'a presque un siècle ? Nous décidons de vous laisser enfin l'opportunité de communiquer entre vous, et à la place, vous montrez les crocs devant moi, qui a quand même effectué une longue route pour m'entretenir avec vous ! Soyez assurés que le rapport que j'effectuerai au seigneur gardien du Nirvana va être salé. Donc si vous n'agissez pas tels que vous devez être, ce n'est pas bien compliqué. Nous qui sommes les gardiens de toute énergie sur Atrium, nous pouvons la réguler à loisir, une baisse de magie, réduisant votre puissance, risque de vous faire encore plus drôle que le jour ou les dieux ont laissés les mortels à leurs tristes sorts ! C'est cela que vous souhaitez ?

Quand à vous, reine Alleria, j'espère que votre malaise se dissipe petit à petit en vous, car même si je puis comprendre que vous soyez exténués par l'attitude de ces mortels, rugir comme vous venez de le faire n'arrangera rien. Ne faites pas ce que vous reprochez aux autres, en crachant autant de venin d'un seul coup, avec des termes fort grossiers, qui plus est. Même si vous considérez les mortels comme insignifiants et pathétiques, vous aviez parlés d'une image à véhiculer. Votre remarque, je le considère, doit aussi s'appliquer à vous. Je ne cherche pas à vous donner la moindre leçon, juste à vous conseiller. Moi-même, je suis un être issu d'un peuple divin, immortel. Est-ce que je m'énerve, moi ? Non, et pourtant, je ne suis pas roi, juste conseiller. Bref, si quelque chose ne va pas en vous, reprenez l'air une seconde fois si il le faut, respirez, calmez-vous, voire retournez dans votre monde.


Le Nirvit avait parlé de manière calme. Ce fut bien le seul à avoir gardé son self-control depuis le début. Les paroles d'Amon adoucirent quelque peu les moeurs. La reine Ulyana fut la première à reconnaître ses torts.

Vous avez entièrement raison. Je vous adresse mes plus plates excuses, reine Alleria, pour ce que vous venez d'endurer. Nous avons agis égoïstement, avec colère et précipitation. Et ce n'est pas ce qu'un roi ou une reine doit montrer. Néanmoins, comprenez juste une chose si je puis me permettre. Certains d'entre nous sont effectivement dépassés par les événements, mais ce sont des événements qui peuvent toucher les sentiments personnels...

La reine Ulyana parlait tout en étant de plus en plus fatiguée, comme si cette situation l'épuisait

Si je vous dis que nous avons démarrés à nous emporter au sujet d'un homme... que je considère comme mon fils, et qui d'un côté se voit méprisé par le monde entier pour un crime qu'il n'a pas commis, juste parce qu'une personne dans cette salle en a décrété ainsi, et que de l'autre, sa vision du monde est de plus en plus obscurci à cause d'une autre personne ici présente, pensez vous toujours que nous avons du mal à maintenir un climat de paix pour des raisons futiles ?

Comme vous le dites, nous ne sommes que des mortels, le temps est un ennemi pour nous. Et surtout, nous vieillissons si vite, ce qui fait que nous avons peu de temps pour rendre ce monde resplendissant... Et comme tout surgit chez nous en un éclair, nous sommes, je le confirme, dépassé, et c'est pour cela que nous avons besoin plus que jamais de forces supérieurs comme les Nirvits... En ce qui vous concerne, nous avons bien compris le message, nous ne représentons strictement rien pour vous, et nous le comprenons... Mais comprenez que ce n'est pas toujours en tant que mortel que nous nous battons, mais aussi en tant que parents avant tout... Avez vous des enfants, reine Alleria ? Si oui, alors j'espère du fond du coeur que vous me comprenez si je vous dis que je serai capable de remuer ciel et terre pour leurs bonheurs... C'est tout, j'en ai fini... Excepté que, je vous suis très reconnaissante pour avoir dévoilé vos pensées envers nous, malgré qu'elles soient aussi négatives.


Un long silence s'installa dans la salle. Les plus matures réfléchissaient sur le sens des paroles d'Ulyana. Là ou certains comme Sairu continuait à se sentir accablé et humilié par les paroles d'Alleria. Azelia, elle, s'en moquait, encore et toujours. Le point de vue d'Ulyana était louable selon elle... mais elle continuait à considérer que ses paroles étaient creuses, il manquait de la consistance. Donc elle ne fut pas vraiment touchée par les paroles de l'elfe.  La prochaine à s'excuser fut la reine Miz, puis la prêtresse Mana, et enfin, le Daimyo de la montagne. Comme toujours, le roi du soleil et le sultan décidèrent de rester immatures.

Bien, il y'a du progrès. Si maintenant, vous décidez d'évoluer, nous pouvons continuer. Sinon, arrêtons nous là. Mais avant, j'aimerai dire une dernière chose à Dame Alleria. La question sur Erza Scarlett, ce n'est pas ceux que vous considérez comme lamentables qui vous l'ont posés, mais moi, alors à moins que je sois aussi un minable à vos yeux pour je ne sais quelle raison, je pense avoir néanmoins droit à une réponse plus satisfaisante que celle que vous avez déclarés. Car désolé, je ne peux croire en aucun cas en vos paroles, pour une raison, et ne le prenez pas mal si je reprend vos termes, "Si vous étiez moins ignorants, cela vous sauterait aux yeux". Le Nirvana est la source de toute énergie sur Atrium, ce qui signifie que chaque être humain qui consomme de la magie en son sein est lié d'une manière ou d'une autre, au Nirvana, et cela, depuis la naissance et SEULEMENT la naissance. Mais en ce qui concerne cette Erza, Il n'y a strictement rien de tout cela. Son énergie ne trouve pas sa source du Nirvana, et nous l'avons vérifiés minutieusement. Donc si elle n'est pas originaire d'Atrium, ni d'Eternia comme vous le stipulez, elle viendrait d'une autre planète peut-être ? Blague à part... Voyons, reine Alleria, ne me mettez pas dans le même bateau que ceux que vous jugez ignorants.

Deuxièmement, je me permets de vous reprendre sur un autre point. Cela ne nous regarde que trop bien la nature de cette femme, que ça vous plaise ou non. Actuellement, elle vit sur la Yokume, respire l'air de la Yokume, non le vôtre. Et elle cohabite avec des mortels. Nous la considérons comme une valkyrie égarée. Il est donc tout à fait légitime que nous ayons besoin d'une simple confirmation de votre part sur la personne qui n'est pas censé être ici, pour que nous puissions savoir quoi faire pour son avenir. Si je vous ai posé la question, c'est non pour exiger quoi que ce soit de votre part, mais simplement pour valider notre théorie qu'on lui a retiré son énergie pour qu'elle se retrouve à se battre comme une mortelle, après avoir probablement été bannie d'Eternia. Selon votre réponse, nous prendrons une décision la concernant. Imaginez si elle retrouve ses pouvoirs, et qu'elle fasse preuve de la même fureur que vous venez de nous montrer à l'instant, cela risque de provoquer un déséquilibre remarquable chez nous, nous revenons donc au même problème que vous nous avez expliqué tout à l'heure, que chacun doit rester chez soi.

Bref, libre à vous de penser tel que vous le souhaitez. Si quelqu'un sur Eternia tient un minimum en cette femme, je vous conseillerai de l'amener à retourner chez vous. Si vous vous en moquez d'elle, alors nous prendrons les devants pour elle. Nous la recueillerons chez nous, là ou elle se sentira mieux, aux côtés d'immortels, et si elle devient un danger pour Atrium... nous l'exterminerons, puisque aucun immortel ne désirera son existence. Encore une fois, je n'exige rien de vous. Je ne fais que vous donner des conseils. Car n'oubliez pas une chose, si vous venez d'un monde ou est originaire la création, nous, nous maintenons cette création et son équilibre par le Nirvana. Nous avons donc un rôle à jouer dans ce monde, ce n'est pas non plus à vous de décider de la manière dont tourne le monde, en demandant aux plus petits de la fermer. Donc ne nous sous-considérez pas trop. Je vous laisse réfléchir. Quelques informations sur la raison de sa présence ici, je ne vous demanderai rien de plus. Mais si vous voulez bouder sur votre chaise parce que vous êtes contrariés, je vous conseille donc de retourner sur Eternia, nous n'aurons plus aucun besoin de vous retenir dans ce monde qui vous répugne autant.


Bien sur, le Nirvit avait dit cela d'un ton très calme à une personne qu'il jugeait normal, et non comme une personne qui avait provoqué ce mal à l'aise qui était dans la salle. Azelia tournait la tête de gauche à droite, tout en fermant les yeux

(Ahlala... C'est bien "lui" tout craché ça...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Jeu 5 Fév - 20:42

Tandis que le calme était revenu, Amon en profita pour prendre la parole. Suite à cela, ce fut au tour de la reine des elfes, de s'excuser et de parler. D'ailleurs, lorsqu'elle demanda si Alleria avait des enfants, cette dernière préféra ne pas répondre, au vu du destin de ces deux filles. Elle n'en parle jamais, et ne désire surtout pas en parler. Déjà que chaque jour qui passe, elle continue encore et toujours de s'accuser, jusqu'à hanter ses nuits. Puis de toute façon, il était inutile de répondre, la reine n'avait clairement rien compris, et même si ses paroles étaient sages, c'était hors sujet. Il est évident qu'une guerre touchera forcément les sentiments. Mais bon, cela n'empêche qu'en stipulant qu'Éternia n’a rien à faire d'Atrium, c'est ne pas avoir compris le message. Tant pis pour eux... Suite à cela, c'était au tour du maître de cérémonie de reprendre la parole, en s'adressant de nouveau à Alleria. Il fit un discours des plus remplis. Ce qui était sûr, c'est qu'il a de la parlotte, à défaut d'être crédible. La valkyrie se contenta de le fixer d'un air neutre, tout en l'écoutant, comme s’il n'y avait plus que ce type dans la salle. D'ailleurs, la reine avait de nouveau sa teinte bleutée dans les yeux, le rouge s'étant effacé. Elle semblait avoir finalement calmé cette malédiction. Enfin, en même temps elle a l'habitude de l'époque... Bref, après qu'Amon a fini de parler, Alleria continua de le fixer quelques secondes, toujours d'un air neutre, presque blasé. Finalement, au bout d'un moment, elle se mise à esquisser un sourire, tout en soufflant du nez. Dans le même temps, elle tourna la tête de gauche à droite, puis prit la parole d'une voix calme et posée, de laquelle on pouvait tout de même remarquer un ton étrange, presque menaçant.


… Ne jouez pas à ce petit jeu avec moi... Vous me pensez aussi aveugle que ceux autour de cette table ? Voyons... il est évident que dans cette salle, vous êtes le plus méprisable à mes yeux. Allons, il est clair que cette réunion n'a pour but que d'allumer un feu déjà sur le départ. Vous savez très bien, comment sont les régents ici présents, et le résultat d'une telle réunion, n'était que trop prévisible. De plus, le fait que vous n'ayez rien fait depuis des siècles, et que soudainement vous vous décidez à faire une pathétique réunion est encore plus suspect, entre nous. Pour dire vrai, j'ignore pourquoi vous souhaitez qu'il y ait une guerre sur un des royaumes d'Atrium, mais cela a l'air de vous amuser. Quant au fait que vous gardez votre calme, c'est tout à fait normal, vu que vous pensez tout contrôler et que tout se passe comme vos « prévisions ». Mais vous avez été un peu trop gourmand, en convoquant un légendien à être présent ici, et oser lui faire un tel discours...


Vous avez raison, vous n'êtes pas roi, vous êtes bien plus que cela, et c'est pour ça que je vous trouve minable. Minable qu'un tel être s'abaisse à ce genre de pratiques et bassesses. Je suis profondément déçue, de constater qu'un « immortel » comme vous, ne soit pas plus évolué qu'un simple mortel... De mon souvenir, le Nirvana n'était pas aussi vénal et ambitieux, lorsque par le passé, j'eus côtoyé votre peuple. Peut-être qu'à force de surveiller ce monde, vous avez déteint sur eux ?

Alleria se mise à rire légèrement de cette possibilité, puis reprit d'un air plus grave par la suite.


C'est dommage, vraiment. Je dois dire qu'en quittant cette réunion, ce n'est pas l'agitation qu'il y a eu que je vais retenir, mais le fait qu'un être chargé d'une telle tâche, soit un misérable lâche manipulateur... Oui... vous pouvez sourire derrière votre masque et votre « illusion », mais ne penser pas me tromper, moi. Gardez votre calme autant que vous le voulez, mais ne jouez pas sur un terrain aussi glissant que sur lequel vous venez de vous lancer. Tout ce que je vois en face de moi, c'est un pleutre se cachant derrière un masque, croyant tout contrôler. Mais vous avez fait une GRAVE erreur en pensant pouvoir « manipuler » quelqu'un de Légendia, et encore MOINS une valkyrie...

Cette fois, c'est d'une voix légèrement maligne, qu'elle poursuivit.


D'ailleurs, seriez-vous légèrement vexé de mes paroles véridiques, gardien ? Je ne sais pas, mais à aucun moment je n’ai stipulé qu'on était « supérieur ». J'ai simplement indiqué un fait, et expliqué la raison de nos différences avec les autres seigneurs ici présents. Or vous, j'ai l'impression que vous essayez de paraître important, en stipulant que vous avez aussi une « mission » importante. Eh bien je n'ai pas dit le contraire, non ? Auriez-vous un léger complexe d'infériorité ? Après tout, peut-être que le port du masque vous aide à vous supporter. Parce que vous qui semblez si « fier » de votre mission, vous l'effectuez vraiment très mal... Déjà, rien que perdre votre temps à faire cette petite réunion, prouve mes dires. N'avez-vous donc rien de mieux à faire, que provoquer un conflit déjà engagé ? Je ne savais pas que le gardien du Nirvana prenait plaisir à la guerre... Vous n'avez strictement rien à faire ici, car cela est trop tard. Si vous aviez dû faire cette réunion, c'était il y a des siècles, bien avant que tout cela démarre. Du coup, vos intentions sont clairement visibles et logiques, là. Il faudrait être aveugle ou manipuler comme ses seigneurs mortels, pour ne pas s'en rendre compte...

Après ces paroles, Alleria se leva cette fois, tout en fixant intensément le gardien dans les yeux, et en reprenant d'une voix toujours calme, mais plus menaçante.


Maintenant assez jouez, Amon, ou devrais-je vous appeler autrement, n'est-ce pas ? Je vais être claire avec vous, et vous dire quelque chose que j'espère vous n'oublierez pas... Je vous conseille vivement de ne pas oublier ce que je vais vous dire, gardien...

Suite à cela, elle pointa du doigt ce dernier, avec un regard bien plus féroce, et une voix cette fois clairement menaçante.


Je vais vous dire ce que vous avez gagné, en me convoquant ici, gardien. Je vais vous dévoiler, le résultat de votre insolence d'aujourd'hui ! Laissez-moi reprendre de nouveau la citation que vous avez reprise de moi précédemment, en la modifiant légèrement : « si vous étiez moins ignorants, jamais vous ne m’auriez convoqué. ». Je vais également répondre à une de vos remarques, sur le fait que vous gérez les « mortels ». Laissez-moi vous expliquer notre mission à nous, sur Éternia. Elle est très simple, nous, notre mission, c'est de s'occuper des immortels. Des immortels qui se prennent justement pour des divinités et qui commencent à un peu trop l'ouvrir, si vous voyez ce que je veux dire... C'est d'ailleurs la raison, qui fait qu'on attaquera et qu'on n'intervient pas sur Atrium, ce n'est pas de notre ressort. MAIS, rappelez-moi ce que vous êtes, vous et votre peuple, gardien ? Ho, oui, des « immortels », comme vous le dites fièrement dans votre discours. Mais cela veut aussi dire que vous êtes dans notre zone d'intérêt... Et donc, le résultat de cette réunion et de ce que j'ai pu observer est qu'à partir de maintenant, je vais mettre le Nirvana dans une de nos nombreuses potentielles cibles. Oui, vous m'avez bien comprise, tout ce que je déduis, là, c'est que vos méthodes et agissements représentent un potentiel danger pour la « création ». Alors, laissez-moi être très clair avec vous, gardien. Je ne le répéterai pas deux fois, ce sera mon seul et unique avertissement : si par aventure, il se passe quelque chose sur Légendia, venant d'Atrium... Je vous tiendrais vous et votre peuple comme entier responsable, et donc nous prendrons cela comme une déclaration de guerre. Comme je l'ai dit, on ne lancera jamais de représailles sur des mortels, mais vous, vous êtes censé les gérer, en plus d'être immortel, alors si ça déborde, c'est vous qui en subirez les conséquences. Suis-je assez clair, gardien ?

C'est dingue ça, qui vous a dit ici, que nous sommes de bons samaritains ? Qui vous a laissés penser qu'on reste passif ? Serait-ce le fait qu'on ne s'occupe pas d'Atrium ? Mais c'est normal, il y a déjà le Nirvana pour cela. Malheureusement, il est clair que votre mission est très mal faite, alors s’il se passe quelque chose, un simple débordement qui arriverait par vos gardes, sur Légendia, vous serez anéantis, ni plus, ni moins. Car sur Légendia, nous ne faisons pas de jugements, de cours martial ou autres. Quand on intervient, c'est pour TUER. Car nous ne croyons pas au fait qu'un séjour dans une prison va calmer un être con de naissance. On éradique les problèmes, tout simplement. Donc, retenez bien cet avertissement, d'accord ? Pour l'instant ce n'est pas une menace, simplement une mise en garde basique, des plus primaires...Croyez-moi, gardien, ne vous mettez pas une valkyrie à dos, car vous le regretterez amèrement un jour.. Alors, libre à vous de rire et de garder votre calme, mais gardez cela dans un coin de votre petite tête, et n'oubliez pas, hum ?

Après ces paroles, Alleria se réinstalla sur sa chaise, puis poursuivit d'une voix de nouveau calme.


Bref, pour en revenir à cette Erza, il est clair que je ne vous dirais rien. Mais je ne tiens pas à ce qu'elle meurt non plus. Alors, vu qu'elle est menacée de mort sur la Yokume, et que les nirvits veulent s'en occuper, ce que je ne désire pas, au vu de ce que vous êtes, et la menace que vous avez profanée. Je vais donc vous prendre au mot, et m'occuper d'elle. Voilà, comme cela, plus de problèmes. En sortant d'ici, il me faudra moins de cinq minutes pour la retrouver, et la ramener de force s'il le faut, sur Éternia. Suite à cela, vous n’entendrez plus jamais parler de ce « monstre » qui peut exploser à tout instant. Je vais la ramener dans un endroit où elle sera acceptée et pourra péter un plomb, sans être menacé de mort. Après tout, on est d'accord sur un point, vous et moi « que chacun reste dans son monde ». Je n'aurai pas dit mieux, et c'est pour ça que vous entendrez plus parler de « valkyries » après cette réunion, point.

Cependant, je vais quand même rester jusqu'à la fin, par principe et respect pour les autres seigneurs ici présents. Car ce n'est pas la Yokume qui m’écœure, mais vous, gardien. Si ma présence vous dérange tant que ça, il ne fallait pas me provoquer en m'invitant à cette blague, qu'est cette réunion. De plus, je ne boude absolument pas, je ne vois pas pourquoi je bouderais, après tout ? Je suis simplement frappée, comme toutes les valkyries, par quelque chose que nous avons du mal à contrôler, et que je prie pour que vous ne voyiez jamais cela en vrai...

Suite à cela, Alleria retourna dans le silence, la malédiction étant finalement dissipée. Elle avait dit tout cela très calmement, sans aucune haine ou haussement de voix. Il semblerait aussi après tout cela qu'elle n'ait d'autres choix que de s'occuper de ramener cette Erza, vu qu'il est hors de question qu'elle meure. De un, c'est une valkyrie, et de deux, c'est la sœur d'Asuna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Ven 6 Fév - 3:40

Non seulement Alleria ne répondit pas à la demande du Nirvit, mais en plus, elle enchaîna une série de révélations qui fut le plus grand choc pour les seigneurs. Cet Amon n'est pas vraiment un simple conseiller, mais plus, bien plus, selon les dires d'Alleria. Et le mépris se lisait clairement en elle. Elle semblait avoir tout deviné en cet Amon, chose que les seigneurs étaient incapables. Enfin, elle clama que la réelle raison de cette réunion était de déclencher une guerre qui avait déjà démarré. Et puis, elle déclara qu'a partir de maintenant, le Nirvana était dans la "zone rouge" pour elle, et elle lança un avertissement que si il arrivait quoi que ce soit sur Légendia de la part d'un être d'Atrium, c'est lui qui en subirait les conséquences. Après toutes les paroles de la valkyrie, un silence encore plus glacial que le précédent arriva. Mana était très inquiète, en entendant qu'Alleria va probablement tenter de récupérer de force Erza. C'était bien trop tôt pour qu'elle rentre, Wyvern Tail avait encore besoin de leur chef pour détruire ce qui semblait être de plus en plus un félon doublé d'un lâche.

Enfin, la première à prendre la parole fut encore une fois Ulyana, qui semblait de plus en plus épuisée par tout ce qu'elle venait de voir.


Est-ce vrai, maître Amon ? Etes vous le gardien du Nirvana en personne ?

Quelques secondes s'écoulèrent avant que l'homme masqué, les bras croisés, laissa échapper un très léger rire. Les paroles d'Alleria ne semblaient pas l'avoir affecté, tout comme Azelia qui restait toujours aussi je-m'en-foutiste.

On ne peut rien vous cacher, valkyrie Alleria. Cela doit probablement venir de cette fameuse "vision divine" que les valkyries possèdent. Cependant, croyez-vous réellement que ma véritable identité intéresse la moindre personne ici ? Au fond, non. Que je sois un simple résident du Nirvana, un conseiller ou le gardien en personne, n'importe qui aurait pu faire l'affaire pour que ces mortels se sentent enfin écoutés par ce qu'ils ont tendance à appeler des "esprits protecteurs". Enfin, je vais vous apprendre quelque chose. Un gardien du Nirvana est, depuis sa naissance, destinée à ne vivre que pour la volonté du Nirvana. Son nom, son visage, sa voix, et même son sexe, n'a aucune espèce d'importance. Je peux m'appeler A pour une personne, et B pour une autre, cela ne m'importe guère. Si je porte un masque, ce n'est pas pour me cacher ou autre, mais parce que... mon visage n'a aucune signification, ni importance... Puisqu'un gardien... devient le Nirvana. Une source d'énergie qui forme un tout, une existence transparente qui sommeille en chacun de nous. Bref, je suis partout...

Enfin, pour terminer, quand vous dites que j'ai probablement mieux à faire qu'organiser cette réunion qui a, je confirme, atteint un fort degré de ridicule, sachez qu'il y'a une chose que vous n'avez pas remarqué. Ce à quoi vous parlez jusqu'à présent n'est qu'une "projection astrale". Mon vrai corps est au Nirvana, là ou est sa place. Alors ne vous inquiétez nullement pour moi.

Pour ce qui est de votre avertissement, faites comme il vous semble, tous mes actes sont liés par la volonté du Nirvana, donc lié à Atrium. Je n'aurai jamais la moindre envie de fouler les terres de Legendia. A partir d'aujourd'hui, votre monde n'a plus rien à voir avec le nôtre. Je peux vous assurer que vous n'entendrez plus parler de nous. Rassurée ?

Et en ce qui concerne la raison réelle de cette réunion, il est effectivement stupide d'allumer encore plus de feu là ou y'en à déjà. Il y'a une autre raison à cela, mais je pense que je n'ai pas à en dire davantage, car c'est donnant donnant, je n'ai pas eu ce que je désirais. Enfin, pour être franc avec vous, c'est là ou j'ai le plus joué la comédie. Car sachez que je connais bien mieux cette Erza, enfin, non... Cette Titania, que n'importe quelle valkyrie sur Eternia.

Et puis, de toute manière, peu importe la raison de cette stupide réunion, vous l'avez assuré bien mieux que ce que j'avais prévu de faire, reine Alleria. A la base, les humains craignaient déjà le courroux divin, sans l'avoir réellement vu, au point qu'un génocide fut mené à terme. Et là, regardez bien ces six soi-disant "rois" de la Yokume. REGARDEZ LES !


Il pointa du doigt les six seigneurs qu'il énonça, sauf Azelia, qui fut la seule non impressionnée par Alleria auparavant.

Ils ont absolument tous sentis comme une vague onde de désespoir en leurs âmes, en voyant à quel point les immortels sont impitoyables, colériques, et même de manière surprenante, vulgaires. L'image qu'ils ont d'une divinité s'est fortement entachée, empirée. Leur foi est en train de disparaître considérablement. Et tout cela, grâce à votre petit numéro. Bref, je...

Soudain, un fort bruit provenant de la table s'entendit et interrompit le conseiller imposteur. Tout le monde se retourna vers Azelia qui avait, sans aucune gêne, posée ses deux pieds sur la table, et semblait limite contrariée. Ses yeux écarlates brûlaient à leurs tours.

Bon, je commence à en avoir assez ! Cette réunion est devenu digne d'une comédie morose. Et une très mauvaise comédie, qui plus est. Si c'est pour cela qu'on m'a invité, j'aurai du rester dans mon palais, bien au chaud, devant un bon roman et un feu de cheminée. Non parce que, les révélations personnelles, c'était bien pendant le buffet, mais là, j'avais pensé qu'on converserait sur... je sais pas, l'état actuel de la Yokume, non ?

Azelia avait réussi à attirer toutes les attentions, généralement mauvaises. Le "gardien" se retourna vers Azelia et donc quitta Alleria du regard.

Oui, vous avez bien raison, pardonnez moi reine Azelia. Alors, que fait-on, mes chers amis ? Maintenant que vous savez que soi-disant, je suis un imposteur qui à mieux à faire que subir vos crises de calcaires, et que j'aurai comme but d'enflammer votre haine déjà suffisamment brûlante, pensez vous qu'il y'a encore intérêt de rester ici ? Non, je suppose que la conclusion de ce conseil est qu'il vaut mieux sceller définitivement la barrière entre les mortels et les immortels, hum ?

Après ces paroles très inattendus de l'homme masqué, le roi du soleil se leva de son siège brusquement et grinça légèrement des dents.

C'est cela... Dragons blancs, valkyries, ou Nirvits, vous n'êtes que des monstres, et vous n'avez rien à faire avec nous qui sommes de modestes humains sans une puissance destructrice, et surtout, sans cette attitude hautaine et provocatrice dont vous faites preuve sans arrêt ! Retournez donc chez vous, tous autant que vous êtes, j'en ai assez entendu ! Je vous invite tous à quitter cette salle qui transpire la folie !

Hahahahaha ! Arrêtez de jouer au plus fort, Sairu Jumeis ! Vous tremblez comme une feuille morte ! Vous êtes tétanisés par la simple présence de ces deux divinités. Alors pas la peine d'inviter qui que ce soit à vous suivre dans cet état.

Le roi observa Azelia avec une haine brûlante. Ce à quoi répondit la reine avec un air de défi.

Regardez vous, à quel point vous luttez intérieurement pour ne pas aboyer depuis qu'Alleria vous a dominé. Allons, je sais que cela vous démange. Crachez donc votre venin sur moi, allez-y ! ET SANS MODERATION !

Vous prouvez ce qu'on a toujours pensé, reine Azelia. Vous prenez un malin plaisir à provoquer avant de discuter. Les sentiments humains ont-ils la moindre valeur pour vous ? Je ne pense pas, vu toutes les marionnettes que vous contrôlez.

Donc la première de vos piètres accusations semble être que je me fiche de ce que peut ressentir un humain. Et vous avez bien raison... Je ne vais pas le cacher. Néanmoins, il y'a une chose que vous n'avez toujours pas compris. Je sais reconnaître en qui se cache l'exception, la pièce d'or au milieu des ordures. Vous oubliez toujours qu'il y'a des humains qui vivent dans mon pays et qui cohabitent avec les créatures nocturnes. Donc je ne généralise pas.

Seulement, je n'ose pas imaginer comment vous avez pu agrandir vos rangs, quand on sait que vous effectuez du chantage, de la corruption et que vous abusez des faiblesses de vos troupes humaines. Seto en est la preuve.

Pareil pour cette jeune Ibusashi. Ce clan n'a jamais traité avec votre pays, et tout le monde l'a connu en tant qu'hebergée du village Hayabusa. Maintenant, elle est responsable d'un assaut qui a eu lieu chez les Hajinmon

En gros, des humains qui souhaitaient probablement la paix dans le monde se retrouvent à devenir des machines de guerres et également des menaces que le monde craint et qu'on pardonnera que très difficillement. Au stade ou ils en sont, se repentir ne leur permettront que très difficilement d'obtenir le salut dans la société, et surtout pas dans celle qu'on connait. Tout ca par votre faute.

Et la, si je peux me permettre, vous qui jouez aux défenseurs de la cause humaine. Que savez vous EXACTEMENT de Seto et Ayako ? Hum ?

Encore une fois, un long silence s'installa. Et Ulyana, visiblement surprise par la question d'Azelia, balbutiait légèrement. Elle frissonnait et avait presque les larmes aux yeux à ce stade.

Pas de réponse car j'ai touché une corde sensible ? Je n'en attendais pas moins d'un gamin pourri gâté, et d'une elfe qui croit trop que le monde est un conte de fée ou tout le monde s'aime ! J'imagine que pour vous, Seto est comme un fils parce qu'il a trop fricoté avec votre progéniture ? Mais même la princesse ne sait rien de son fiancé ! Et vous vous voyez déjà laisser votre place à ces deux pathétiques tourtereaux, mariés, avec pleins de bouches à nourrir, hum ?C'est comme ça que vous voyez l'avenir de Seto ? Un avenir illusoire, aussi pittoresque que la vôtre ou des autres seigneurs ? Non !

Azelia serra le poing, et parlait à voix imposante, comme si elle faisait un long discours politique devant toute une assemblée. Les épaules droites, l'allure fière, c'est ainsi que la succube s'adresse au reste de la salle.

Seto est un dragon blanc ! Un peuple qui a participé à la création du pays du soleil ! Tout ce que vous possédez, mangez, buvez, est en partie dû aux dragons blancs. Malgré que, comme l'a précisé Dame Alleria, ce ne sont que des résidus d'Eternia, leurs missions étaient de faire prospérer vos terres, vous protéger, veiller sur vous. Et leurs amours pour l'humain, qu'ils soient pour un être blanc, noir, ou avec des cornes et des longues canines, peu importe... étaient inégalables ! C'est eux, les seuls et uniques à avoir désiré plus que tout au monde une alliance entre TOUTES les races ! Et le jour ou un dragon blanc a tenté d'aimer et connaître des créatures nocturnes, une guerre atroce a donc été déclarée, et qui a fini par ce qu'on peut appeler l'histoire interdite ! Oui, cette histoire qu'on a refusé de transmettre parce que les humains ont trop honte de leurs actes ! Et voilà pourquoi je dis que je connais mieux Seto que vous, reine Ulyana ! J'ai vécu la guerre entre humains et dragons ! Je connais l'histoire interdite du bout des doigts ! Et je sais que le destin des dragons ne doit pas être lié à celui des mortels, tout simplement parce que la fureur des dragons blancs a été réveillée depuis fort longtemps, et dort tout au fond de Seto. Je vous rends donc même service en m'occupant de Seto à votre place, car moi qui connait le vrai pouvoir du dragon blanc, je suis la mieux placée pour le contenir !

Certes, mais aviez vous besoin de consumer fortement l'aura et les pensées de Seto, au point qu'il ne reconnaisse presque plus le bien et le mal ? Même si son destin n'est pas attaché aux nôtres, cela ne change rien au fait qu'il est choyé par mon peuple qui le voit comme un héros ! Pourquoi êtes vous allés aussi loin sur lui ? Ne faites pas souffrir mon peuple et ma fille qui n'ont rien à voir avec toute cette histoire !

Je crois surtout que vous me condamnez à cause de la nature du pouvoir que je lui ai offert, juste parce qu'il est noir ? Mais ma pauvre, qu'une magie soit noire, rouge, blanche, bleue ou verte, qu'est ce que ça change tant qu'elle aide à atteindre l'objectif tant désiré ? Cela ne change rien ! J'ai offert à Seto le pouvoir nécessaire pour évoluer, et au bout de cette évolution, il y'aura enfin le grand retour des dragons blancs à qui j'ai offert une seconde chance, un toit, une aide précieuse, après avoir vu l'ancien clan brûlé vif sous le joug infernal de ce tyran de Jumeis qui a juste peur de ce qui lui est supérieur ! Quand ce clan régnait, jadis, à l'époque ou j'ai grandie, le monde était tel qu'il aurait toujours du être ! Et c'est ce monde que je veux voir fleurir ! Que je veux voir émerger ! Mais avec votre PATHETIQUE vision des choses, votre égoïsme béant, TOUS AUTANT QUE VOUS ETES ! Ce monde... est condamné !

Je lis dans vos visages comme une cruelle envie de me contredire ! Vous ne me prendrez jamais au sérieux puisque bien sûr, pour vous, je suis la cruelle, la démoniaque Azelia du pays de la lune, le pays de la nuit éternelle ou les créatures des enfers y vivent ! Mais si on remonte dans le passé, et qu'on creuse dans les faits. QUI a allumé la mèche en premier ? QUI ? Moi, je connais la réponse ! Les humains, perfides, menteurs et abjects ! Ce sont eux qui ont trahis l'amour que portaient pour eux les élus des créateurs ! Et qui ont donc invoqués la colère des dragons divins ! Ni plus, ni moins ! Ce que vous venez de voir à l'instant, laissez moi vous dire que vous l'avez entièrement cherchés tellement vous avez anéanti ce pourquoi les valkyries comme Alleria se sont battus ! Les dieux ont crées la ou les humains ont détruis ! Et par ailleurs, pour conclure avec panache mes pensées, je vais rappeler quelques lois fondamentales qui prouvent l'épouvantable discrimination que mon peuple reçoit chaque jour ! Depuis la nuit des temps, les habitants de la lune sont prohibés de quitter les frontières de leurs nations natales ! Les autres sont AUTORISES ! Deuxièmement, et ça, je vous jure que j'en ai des frissons tellement je hais cette situation ! Un humain du soleil, qui viole une jeune femme, se voit condamné de deux ans de cachots fermes ! Un humain de la lune, qui touche à peine une femme non originaire de la lune, se voit condamné... à LA PEINE DE MORT ! Et je n'hésiterai pas à rajouter justement, en parlant de crimes sexuelles, toutes mes soeurs succubes violées, sodomisés, et j'en passe et des meilleurs, à qui on a pas cherché à sauver de sa détresse ! Parce que vous vous faites des vieux romans pervers dans vos petites cervelles ! Vous imaginez tout de suite qu'une succube est tout de suite une catin, une traînée, une prostituée, sous prétexte qu'elle à l'apparence d'une diablesse, une fille de Satan ? Mais pendant ce temps, au pays de l'eau, le marché du proxénétisme, ça s'en va et ça revient !

Ah, et dois-je également rappeler à quel point cela n'a jamais dérangé qu'au pays de la montagne, les shinobis tuent à loisir les démons, juste parce que c'est leur voie qui en est ainsi ? Parce qu'ils suivent l'un des seuls dieu que je considère comme répugnant, le dieu Susanoo ? Ce dieu était surtout le dieu de la discrimination ! Suivre son culte prouve à quel point on est un assassin barbare et fermé d'esprit ! Mais après, on pleure ce qui est arrivé aux Hajinmon, hum ?

Et puis bon, dois-je rappeler qui a annulé le traité de paix qu'on avait signé tous ensemble ? C'est pas moi aux dernières nouvelles, comparé à ce que les fausses informations déclaraient !

En bref, humains, vous méritez tous ce qui vous arrive en ce moment ! Pleurez, désespérez ! Priez dans le vent tellement vous dédaignez ce qui vous as crée ! Vous avez peur du noir ? Alors comptez sur moi pour repeindre ce monde en noir, jusqu'à ce que vous y prenez goût, jusqu'à ce que vous vous y habituez ! Car ce monde... ne m'intéresse plus... Pas celui-là, du moins...


Azelia, qui avait été d'un calme rare pendant toute la réunion, vient de faire preuve d'une force de caractère qu'on pourrait presque mettre sur le dos de la folie, tellement les yeux rouges d'Azelia brûlaient. Elle qui prenait tout de manière enjouée, semblait réellement porter en elle une colère insurmontable, qu'elle n'avait pas vraiment démontrée car malgré la voix forte qu'elle poussait en parlant, il n'y avait pas vraiment de signes de colères en son ton de parole. Mais ses mots brûlaient la haine à plein feu. Le gardien Nirvit semblait en avoir assez.

Bon, cela suffit. Je clos cette réunion qui a trop duré. Vu la haine intense qui ronge ces murs, je pense très clairement que vous devez maintenant affronter les conséquences de vos actes, tous autant que vous êtes. Tout ce que j'ai vu jusqu'à présent, ce sont jugements sur jugements, chez absolument tout le monde ! Vous y compris, reine Alleria ! Il y'a mille et une raisons pour un homme de jouer un rôle et d'attendre le moment venu pour agir, mais au lieu de le comprendre, vous m'avez nommé comme une "cible". Je vous rassure, je n'ai vraiment aucun intérêt à déranger votre monde, croyez le ou non, donc rentrez chez vous sereinement en vous disant que vous pouvez nous oublier désormais. Et bon courage pour cette histoire d'élémentaires.

J'aurai une dernière question. Et je veux une réponse claire. Seigneur Nirvit, travaillez-vous main dans la main avec Azelia ?

Encore un jugement fondé sur aucune base concrète. Bref, rentrez tous chez vous, et prenez du repos !

Le Nirvit disparut entièrement, tel un esprit. Ulyana, malgré la réponse de l'homme masqué, avait bel et bien compris l'évidence. Azelia travaille avec les Nirvits vu que ce dernier laissa Azelia menacer le monde sans la moindre gêne. Elle ne se sentait pas bien, se posa, le dos au siège, avec Miz qui tenta de la réconforter, mais rien n'y fit.

Nous sommes perdus... Cette fois, c'est sûr, une force trop supérieure va s'abattre sur nous...

Ce palais m'appartient, aussi je vous propose de rester le temps que vous le souhaitez pour qu'on parle tranquillement de ce qui vient de se passer.

Je suis désolée, mais il faut mieux que je rentre au plus vite...

Mana se résigna d'aller parler à Alleria au sujet d'Erza. Vu ses réactions d'avant, elle s'attendait à ce qu'elle parle à un mur. Il était, pour elle, malheureusement vrai que les divinités montrèrent pendant ce conseil une image sombre et difficile à vénérer. Et ce fut la même chose pour certains rois ici présents. Mais le pire était Azelia, sa folie et son envie de condamner le monde étaient bien trop forts désormais. D'ailleurs, Azelia, avant de s'en aller, décida de se diriger vers Alleria, et le sourire aux lèvres, lui déclara.

Malgré tout ce qui s'est passé, sachez que je vous trouve de plus en plus sympathique, et je trouve bien dommage qu'il n'y aura plus la moindre occasion pour qu'on puisse partager une conversation comme celle d'avant. Ainsi va la vie, mais ne vous en faites pas, un jour ou l'autre, tout s'arrange... Rentrez bien, reine Alleria...

Sans attendre le moindre mot d'Alleria, Azelia transforma son corps en une nuée de chauve-souris qui s'échappa par une fenêtre, laissant la valkyrie avec les seigneurs restants qui semblaient... achevés par tout ce qu'ils ont vus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleria
Reine des Valkyries
Reine des Valkyries
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Mer 11 Fév - 11:55

Finalement, après le discours d'Alleria, ce fut au tour de l'imposteur du Nirvana de répondre, et ce fut un nouveau festival. Mais c'était également l'objectif de la valkyrie, de le provoquer et le pousser dans ses retranchements. Son calme perdu, et ses paroles justificatives ne faisaient que prouver encore et encore qu'il avait réellement quelque chose à se reprocher et à cacher. Puis au final, rien que de lui avoir fait perdre son calme était une réussite que la valkyrie voulait avoir le plaisir d'observer. Mais tandis qu'il ne pouvait plus s'arrêter de parler, tellement il semblait retranché, qu'il fut instantanément coupé par la reine lunaire, qui prit dans le même temps ses aises. Pour dire vrai, depuis le début de la réunion, elle était la seule à être discrète, observatrice, et surtout, calme. Mais ce n'était pas un calme provocateur comme celui du gardien, mais un calme plus franc et authentique, du point de vue de la valkyrie. Bref, une fois avoir coupé la parole au nirvit, ce dernier se rangea directement du côté d'Azelia. Il était clair que cela l'arrangeait, que cette dernière venait de le calmer sans réellement le vouloir. Car s'il continuait de parler, Alleria n'ose pas imaginer jusqu'où il se serait enfoncer dans la merde. Enfin, la suite ne fut pas inintéressante pour autant, car à la surprise générale, même de la valkyrie, c'était au tour de la reine lunaire, de débuter son numéro colérique. Et là aussi, ce fut un vrai déluge de paroles vénales et haineuses, du début à la fin. C'était bien plus sombre et poussif que cet imposteur du Nirvana et que ce qu'avait dit Alleria, d'ailleurs. Mais tandis que la valkyrie n'avait plus que du mépris pour l'homme masqué, il n'en était rien, pour cette Azelia. La raison était toute simple, et était que comparé à ce roi solaire et ce gardien, ce qui ressortait des paroles de la reine lunaire, ce n'était pas de la haine gratuite, mais de la souffrance. Même si Alleria n'avait pas échangé avant le conseil avec cette dernière, cela sautait aux yeux, que ce discours n'était pas celui que tiendrait une personne n'ayant pas souffert. Peut-être qu'au fond, c'était parce que la valkyrie avait aussi atteint un point où sa peine et sa souffrance lui étaient insupportables, jusqu'à vouloir mourir ? Cela était sûrement le cas, pour des raisons différentes, mais la souffrance reste la même...

Enfin, après ce discours menaçant, le nirvit mit un terme rapide à cette farce, qu'était la réunion. Cette fois, il était clair qu'il voulait rapidement s'en aller, et que la situation lui échappait. Preuve concrète encore une fois, que si cela continuait, ça aurait joué contre lui. Bref, après ce fiasco donc, et quelques dernières paroles, le gardien s'éclipsa, suivi de près par Azelia. Même si cette dernière avant de s'en aller, glissa quelques mots à Alleria. La valkyrie aurait bien voulu répondre, mais ce n'était pas vraiment utile, au fond, elle était sûre qu'Azelia ressentait également cette même chose qu'avait ressentie la valkyrie. On peut difficilement cacher sa souffrance, à quelqu'un qui la partage et qui c'est ce que c'est, d'être seule et perdue... Quoi qu'il en soit, cette réunion était finie, et ce n'était pas plus mal, Alleria commençait à en avoir également marre d'un tel spectacle. Même si elle ne jugeait pas la reine lunaire, il était clair qu’un tel discours sur Éternia, pendant un conseil regroupant les dirigeants, était absolument impossible. Elle n'aurait jamais terminé ses paroles, qu'elle serait déjà morte et enterrée, après de telles menaces profanées. Mais bon, il semblerait que dans cet endroit, la dépravation et l'insolence, soient les maîtres mots...

Néanmoins, après le départ de la reine lunaire et de l'imposteur masqué, Alleria ne prit pas la sortie tout de suite, de son côté. À la place, elle décida de s'avancer vers la reine des elfes, qui était toute dépitée sur son siège. C'est une fois en face, la fixant, qu'elle prit la parole, d'une voix calme, et bien plus chaleureuse que ce que cette réunion avait montré.


J'aimerais vous dire que tout va s'arranger, mais ma vie passée, et mon destin m'ont malheureusement appris que ce genre de situation ne s'arrange pas sans pertes et souffrances... Néanmoins, si je puis vous dire une chose, et une seule... C'est que votre désillusion, vous ne la devez qu'à vous-même... Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que vos croyances sont fausses, depuis toujours. Cette croyance, qui nous place, nous, immortels, sur un piédestal, représentant la perfection et l'absolution...

Suite à ses mots, la reine des valkyries se recula légèrement, comme si elle voulait être observée de haut en bas par la reine des elfes, puis reprit ensuite la parole.


Observez-moi, elfe, et humains dans cette salle. Regardez-moi, avec un esprit ouvert, en faisant fit, de ma puissance et de mon immortalité. Que voyez-vous ? Une déesse ? Une divinité ? Non, ce que vous devez voir, c'est une femme, ayant ses propres ambitions, ses défauts, ses souffrances.. ses démons... Tout comme vous, j'ai un cœur et une âme, et tout comme vous, j'ai également mes craintes et mes faiblesses... Et cela est le cas pour cette Erza, que vous prenez comme ennemi, et ces dragons blancs, que vous détestez tant...

Pour cette dernière phrase, elle avait fixé évidemment le roi du soleil, puis après cette rapide pause, elle reprit d'une voix plus grave.


Nous ne sommes pas des divinités, mortels... Je n'ai donc aucunement pris conscience en venant ici que je salirais une image quelconque. Car, nous n'avons aucune image aussi « parfaite » à défendre, sur Légendia. Nous ne sommes pas parfaits... C'est vous, qui nous avez élus, nous, immortels, à des hauteurs que nous ne méritons pas. Il n'y a pas de divinités, mortels. Les dragons, les valkyries, ou ce nirvit, peu importe, nous ne sommes pas des dieux. Nous sommes simplement des êtres vivants, avec une mission et un rôle à jouer dans la création, tout comme vous, dans cette salle. Le destin ne fait pas la distinction entre mortel et immortel, il est de la même impartialité, pour chacun de nous...

Pour la suite de ses paroles, Alleria prit un ton plus faible et pensif, se rapprochant presque de la tristesse.


Vous m'avez demandé tout à l'heure, si j'avais des enfants, elfe. Eh bien, j'ai eu deux filles... Et tout comme vous et chaque parent dans la création, c'est ce que j'ai de plus cher. Mais, le destin me les a enlevés, tout comme il m'a enlevé mes sœurs et ma famille tout entière... Si j'étais vraiment une divinité, j'aurais fait en sorte d'éviter d'avoir à vivre et subir cette souffrance, qui est de tout perdre... Cela est également valable pour les dragons blancs que vous avez abattus... Ils avaient une famille, des parents, des frères et des sœurs, que vous leur avez enlevées, parce que vous aviez trop « peur » d'essayer de les comprendre... À votre avis, qui est le « monstre », dans cette salle ? Gardez bien en tête, que nous sommes des êtres vivants, qu'on soit dragon, valkyrie et j'en passe sur Légendia, nous restons des êtres imparfaits, ayant une âme et pouvant souffrir. Nous avons nos limites, nos haines, et tout comme vous, nous pouvons aussi exploser. Cela fait-il de nous des « monstres » comme vous le dites ? En quoi, n'aurions-nous pas le droit de nous venger, ou d'accuser nous aussi le destin ? Pourquoi cette Erza n'aurait-elle pas le droit de se défendre ? Pourquoi dans cette réunion, aurais-je dû être celle qui représentait le calme et la sagesse ? Je n'ai absolument jamais dit, ou pensée être une érudite, ou une personne dans ce genre... Et c'est cela, votre plus gros défaut, mortels. C'est ce défaut, qui fait que vous n'avancez pas, et qu'il fait qu'aujourd'hui, vous subissez désillusions et désespoir...

Après une courte pause, elle reprit de nouveau la parole, en fixant de nouveau la reine des elfes, d'une voix moins grave, et reprenant son calme du début.


Je sais qu'au fond de vous, vous n'avez qu'une seule envie, c'est que je vous aide, elfe. Vous pensez que je pourrais tout régler, comme cela, sans que vous ayez à souffrir, n'est-ce pas ? Vous n'êtes pas loin de la vérité, oui, au fond. Si Éternia intervenait, il est clair que nous réglerions vos soucis en un clin d’œil, et que vous n'entendrez plus parler de cette reine lunaire et ce nirvit... Mais est-ce réellement la solution ? Vous ne m'avez pas comprise tout à l'heure, quand je disais qu'on se fiche de vous, je n'ai nullement dit cela. Ce que j'ai voulu surligner, c'est que si on vous ignore et qu'on vous laisse vous débrouiller, c'est pour que vous évoluiez. Comme je vous l'ai dit, votre plus grand défaut, et les illusions dans lesquelles vous vous perdez sans arrêt. Voyez-vous où je veux en venir, elfe ? C'est simple, si je m'occupe de vos soucis, pensez-vous que cela réglerait votre problème ? La réponse est non. Car, si on vous aide, le problème restera le même... Vous continuerez à vous accrocher à vos croyances, et espérez sans arrêt notre aide, comme vous espériez de l'aide du Nirvana. Ce que j'essaye de vous dire, elfe, c'est qu'il faut que vous arrêtiez de compter sur des divinités qui n'existent pas, mais seulement et uniquement sur vous-même.

Alleria se rapprocha légèrement de la reine, puis reprit la parole d'une voix plus déterminée, comme pour motiver cette dernière.


Vous êtes une reine, elfe. Alors, relevez-vous. Ne laissez pas vos ennemis voir que vous êtes faible. Car les faibles se font écraser, tôt ou tard. Un monarque se doit d'être fort, et d'imposer le respect. Un pleutre n'a rien à faire sur un trône, et n'est qu'un danger pour lui-même. Si les valkyries et les dragons sont les maîtres de Légendia pour beaucoup, c'est que nous imposons le respect, la puissance, la droiture. Qui dans cette salle, oserait se relever contre moi ? Si je suis au pouvoir, c'est parce que j'impose ce respect, à ceux qui m'entourent ! Alors, ne succombez pas au désespoir, elfe, au contraire, battez-vous ! Vous, qui avez des choses à protéger, vous avez une raison de vous relever, et de faire face à vos craintes. Peu importe qui est votre ennemi, battez-vous ! Immortels, mortels, affrontez vos adversaires, en ne gardant en tête que vos convictions. Montrez à votre peuple que vous êtes forte, déterminée, sans crainte. Et même si vous mourrez dans la bataille, votre courage et cette force d'esprit seront transmis à ceux qui vous auront suivi, et quelqu'un prendra le flambeau de vos convictions, et continuera le combat ! C'est comme cela que vous évoluerez, elfe. Ce n'est pas en laissant votre peuple croire en nous, ou une aide extérieure, que vous sortirez de cette crise, mais en les faisant croire en VOUS. C'est ce que doit être un souverain ! Quelqu'un qui n'a pas besoin d'illusions pour s'imposer, pour être suivi, pour être une source d'inspiration... Un souverain, ne doit pas baisser les bras, jamais ! Alors, ne me laissez pas partir de cette salle, en ayant comme dernière vision, celle d'une reine abattue par la situation. Mais celle d'une reine qui va affronter la situation, comme elle devrait le faire, pour elle, ses proches, et son peuple !

Suite à ses paroles, la valkyrie se recula légèrement, puis s'exprima de nouveau d'une voix plus calme, mais cette fois, en fixant le roi du soleil.


Vous savez, sur Éternia, nous n'avons pas que des dragons, mais également.. des elfes. Oui, vous m'avez bien compris, nous avons aussi des « monstres » de la race des elfes. Alors, j'imagine que cela fait de cette reine un monstre aussi ? Voyez-vous ce que j'essaye de vous montrer ? J'imagine que oui, mais votre esprit et fierté vous empêcheront sûrement de le reconnaître... Cependant, j'espère que votre descendance, ou ceux qui vous remplaceront seront bien plus ouverts d'esprit, et moins pleutres... Un roi qui a peur et qui use d'illusions pour gouverner, est un roi qui est déjà mort. Gardez bien cela en tête, « seigneur » solaire. Quant à vous, elfe, j'aurais aimé dans d'autres circonstances, que vous rencontriez ces fameux elfes dont je parle, qui vivent sur Éternia. Cela aurait certainement été bénéfique pour vous, et sûrement avec plaisir pour eux, de pouvoir échanger avec des cousins éloignez, si je puis dire. Héhé.

Suivant ses paroles, et sa dernière phrase qu'elle ponctua d'un sourire tout aussi charmant, qui concluaient dans le même temps son discours qu'elle trouvait nécessaire. Elle se dirigea vers Mana, la représentante du pays du feu, puis lui adressa la parole.


Excusez-moi, j'aimerais vous demander quelque chose, avant que je m'en aille. J'ai l'intention de quitter ce royaume assez rapidement si possible, alors j'aimerais éviter de devoir chercher cette Erza trop longuement. Heureusement, grâce à cette réunion, j'ai appris qu'elle est liée à cette « guilde », qui se nomme Wyvern Tail. Étant la représentante du pays du feu, j'imagine que vous savez où elle se trouve, donc j'aimerais que vous m'indiquiez la position exacte de cette dernière, je vous prie. Ho, bien sûr, je demande une indication orale, inutile de me proposer de vous « suivre ». Je compte me dépêcher, donc de voler à vitesse maximale. Si vous m'indiquez un endroit précis, je peux y être en moins de deux minutes. Les valkyries ne sont pas désignées comme les plus rapides et agiles êtres de Légendia dans les airs pour rien. Nos ailes invoquées possèdent une aérodynamique légèrement différente des autres, alors, n'espérer même pas pouvoir me suivre. Héhé. Bref, je vous remercie par avance de votre aide, mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Réunion entre les seigneurs de la Yokume   Dim 15 Fév - 18:43

Après que le Nirvit et Azelia quittèrent la salle, les trois seigneurs masculins allaient en faire de même, laissant les trois femmes restantes ensemble pour poursuivre la discussion, mais avant cela, Alleria rejoignit le groupe de mortels pour, visiblement, mettre les choses au clair sur les divinités. Les valkyries, ou dragons blancs ne sont pas des divinités et n'ont pas à être vus comme des êtres parfaits. Cela n'était qu'un jugement de la part des mortels, mais en dehors du statut, de la longévité ou autres aspects qui séparent les mortels des immortels, l'apparence reste la même, que ce soit extérieurement par le physique, qu'intérieurement, par le coeur et l'esprit. Chose que ne pouvait contester Ulyana, Miz et Mana, qui semblaient être en accord complet avec Alleria, vu le regard qu'elles posaient sur la reine valkyrie. Les hommes en revanche semblaient penser différemment. Après cela, Alleria répondit finalement à la question d'Ulyana, à propos de ses filles. Et elles semblaient décédées. Pour la première fois depuis ce conseil, Alleria montra un aspect plus mélancolique d'elle, plus attristée, et c'était compréhensible. Avant de reprocher le génocide des dragons blancs, qui avaient également des liens avec leurs familles, chose qu'encore une fois, Ulyana ne pouvait contester, elle était même bien placée pour le savoir. Enfin, la dernière chose qu'Alleria souligna, c'est que la plus grande erreur des mortels pendant cette réunion, était de s'attendre à une aide des "divinités", mais au final, cela était se résoudre à ne pas croire en leurs propres capacités, leurs propres forces. Et surtout, ne jamais baisser les bras, même si la mort est la seule conclusion possible. Suite à ces paroles, Ulyana semblait reprendre ses esprits et surtout, la tête sur les épaules. Elle regarda d'un regard droit et fier la reine valkyries, au grand bonheur de Miz et Mana qui aimaient cette expression en Ulyana.

Vous avez entièrement raison... Nous avons tellement pensé que l'arrivée d'un Nirvit sur la Yokume puisse être un signe bénéfique ou un miracle pour nous sortir de cette situation, que nous avons oublié notre propre force, et tout ce que nous avons construit jusqu'à présent, même si notre vie reste courte comparé aux immortels ou aux créatures nocturnes comme Azelia. Mais nous avons suffisamment vécu, appris de nos erreurs, pour lutter, même si les chances de victoires sont maigres.

Je pense que ce qui vous trouble, c'est que cela fait longtemps que vous n'avez plus levés les armes. Et cela est réciproque pour nous. Cela fait des années que nous n'avons plus combattus, car nous n'avions pas besoin de passer par la violence pour faire prospérer nos terres et nos mers. Nous avons toujours su inspirer la face "pacifique" de la Yokume, mais finalement, cette ère est révolue, on doit reprendre le combat, même si cela nous déplaît, et ne pas oublier que notre puissance militaire n'est pas à négliger ! Alors relevez vous, reine Ulyana !

Il y'a autres choses qui me dérange quelque peu. C'est que l'adversaire soit Azelia. Non, je n'ai pas peur de sa puissance millénaire. Je pense surtout au fait qu'il y'a quelques années, nous étions liés à elle, et j'avais pleinement confiance en elle. Et maintenant, les jugements que j'ai posé sur elles sont probablement également faux... Ce qu'elle a montré derrière ses menaces, c'est de la souffrance, tout simplement... Et je suis encore plus décidée à affronter Azelia pour mieux comprendre ce qui se cache dans son coeur qui n'est pas aussi froid que certains le prétendent.

Oui, puisez dans votre respect pour Azelia pour mieux l'affronter justement ! Et souvenez vous que nous sommes également alliées. L'eau et la forêt n'ont jamais eu le moindre compromis ou conflit. Vous pouvez compter sur mes troupes à chaque instant !

Le sourire d'Ulyana était enfin visible, alors qu'elle était dépitée il y'a quelques minutes. Elle se retourna une fois de plus vers Alleria.

Et sachez que je suis très bien placée pour comprendre que vous avez entièrement raison. Après tout, ce jeune Seto dont nous parlons depuis quelques minutes, est un authentique dragon blanc, fier de ses origines. Et malgré cela, je l'ai vu sourire, souffrir, pleurer et aimer comme un elfe, c'est pour cela que je le considère autant comme mon enfant. Nous reprochons aux autres de juger ceux qui ne partagent pas les mêmes origines et les mêmes coutumes. Mais en trop nous appuyant sur les immortels qui viennent d'un autre monde inaccessible pour nous, mortels, nous faisons justement ce que nous reprochons aux autres. En tout cas, si ce Nirvit voulait tant que ça nous plonger dans le désespoir, je retiendrai surtout la leçon que vous nous avez apprise, reine Alleria. Merci beaucoup pour ces paroles.

Après cela, Alleria s'adressa au roi solaire, pour lui faire comprendre ses erreurs et les conséquences, à savoir, qu'un roi comme lui est déjà mort, ce à quoi il laissa échapper également un sourire, mais plus provocateur que celui d'Ulyana qui était sincère.

Hmpf, je n'ai pas de leçon à recevoir de quelqu'un qui n'est pas originaire de la Yokume. Si nous, nous ne savons rien de votre peuple d'immortels, vous, vous ne connaissez rien de mon histoire, de la manière dont j'ai fais grandir mon pays, et c'est pour cela qu'aujourd'hui, le pleutre dont vous parlez a monté le pays du soleil comme plus grande force armée de notre continent. Par ailleurs, chaque personne à une part d'ombre en lui, et vous l'avez clairement montré en cet instant que certaines personnes possède une ombre bien plus intense que d'autres. Il en va de même pour cette valkyrie égarée qui a tentée de mettre à feu et a sang tout ce que j'ai construit. Soyez déjà satisfaite que je vous laisse vous occuper d'elle, car sa tête est mise à prix ici, ne l'oubliez pas, et les criminels n'ont aucun droit de vie dans ce monde. Bref, adieu...

Le roi s'en alla avec le sultan et le Daimyo, comme si ils étaient ses chiens de gardes. Des qu'ils sortirent, laissant les quatre femmes ensembles, Mana ne put s'empêcher de grincer entre ses dents.

Bouffon...

Les trois femmes se mirent à rire légèrement après la remarque gratuite de la prêtresse. Après avoir repris son sérieux, l'elfe écouta la fin du récit d'Alleria.

Oui, j'aurai tellement aimé les rencontrer, connaître leurs coutumes, leurs façons de vivres. J'espère même remettre le pied sur Eternia un jour, mais sans être invité par un imposteur cette fois. Le temps nous le dira...

Ulyana laissa également échapper un léger rire comme Alleria. La conversation se termina ainsi. Alleria cette fois, se dirigea vers Mana pour lui demander ou peut elle trouver Erza. Mana n'était pas trop enchantée par le fait qu'Erza soit récupérée par Alleria. Elle a encore beaucoup à faire dans ce monde avant de retourner chez les siens. Cependant, ce n'est pas à elle de décider ou Erza doit aller. Ainsi, elle décida donc de répondre à la demande, et de laisser Erza faire le reste.

Vous devez en premier lieu vous diriger vers la forêt du feu, une large forêt ou les arbres sont envahis par une large couche de flammes qui ne s'éteignent jamais, et donc, remplacent les feuilles d'une forêt tout à fait normale. Vous reconnaîtrez cet endroit très aisément, il n'y a qu'une seule forêt possédant cette caractéristique. Ensuite, si vous survolez cette forêt, continuez jusqu'à ce que vous trouvez une fine couche de ce qu'on appelle un "brouillard noir", qui indique la sortie de la forêt qu'on prend habituellement pour aller à Wyvern Tail. Vous trouverez effectivement une grande auberge, qui est en réalité le repaire de la guilde, dans une large clairière derrière ce brouillard noir. Voilà, j'a répondu à votre question. Néanmoins, si vous voulez mon avis, ce coeur de valkyrie dont vous nous parliez, Erza le possède bel et bien, mais il est encore attaché à ce monde, je préfère vous prévenir. Mais bon, peu importe l'endroit ou elle se trouve, je souhaite qu'elle s'y sente en sécurité et heureuse, pour tout ce qu'elle à fait pour le pays du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réunion entre les seigneurs de la Yokume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une réunion entre frère et soeur. ( pv: Trèfle)
» Réunion entre élèves
» Réunion - Dortoir, Equipe de Swift
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de l'eau :: Temple de l'eau-
Sauter vers: