La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le seigneur Nirvit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azelia
Reine
Reine
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Le seigneur Nirvit   Jeu 4 Déc - 2:08

Azelia était de retour dans son humble demeure, en compagnie de Mirajane, les deux succubes qui ont survécus au combat contre Roy et Miloune, ainsi qu'Ancrow, l'espion de la reine qui s'était fait passer pour Lambert, un simple soldat au service de Roy Ozan. Les succubes se séparèrent de la reine arrivé au palais. L'espion, lui, souriait paisiblement en bougeant la tête de gauche à droite, comme si il était impressionné par la beauté des lieux.

Wooooow, toujours aussi à cheval sur la luxure. Ce palais est toujours aussi divin. Dommage que l'extérieur et les alentours souffrent d'être la parfaite opposé de ce château.

Surveille tes paroles... Ce lieu n'est qu'un amas de pierres et de portraits sans aucune valeur comparé au monde que nous aspirons... Et il verra le jour...

Bien, j'ai quand même hâte de retrouver ma sorcière bien-aimée. Avoir trop joué à l'imbécile sans le moindre charisme, ça ne m'a pas aidé à vraiment profiter d'une bonne vieille compagnie féminine. Les pitoyables humaines, de toute façon, sont sans intérêt...

Ne dis pas de sottises, il y'a de très belles femmes sur la Yokume, hihi... Mais bon, je te comprend, j'ai hâte de pouvoir me languir de mon bien aimé qui ne devrait pas tarder à revenir... Pour l'éternité...

De quoi tu parles, femme ? Je suis rentré de guerre depuis au moins dix bonnes pleines lunes !

Je ne t'aurai pas permis de toute façon de jouir de la compagnie d'une autre femme... Ancrow

Les deux personnes étaient interrompus par le seigneur du pays de la lune, le démon Slysheen, et la sorcière Medusa. Slysheen, comme à son habitude, semblait en rogne, mais comparé à un démon standard de bas étage, il ne fallait mieux pas s'attirer les foudres de ce dernier. Medusa, elle, était toujours aussi détendue avec son regard de vipère.



Silence, misérable. Ce n'est pas parce que ton trône est positionné juste à côté du mien que tu dois me parler sur ce ton. Tout le monde t'ignore actuellement. Qu'apportes tu précisément à ce pays pour qu'il puisse grandir et s'intensifier ?Rien... Tu crois que la guerre résout tout, pas vrai ? Tiens, d'ailleurs, qu'as tu fait pendant mon absence ?

J'ai diverti la population, avec le tournoi mensuel, comme d'habitude, et ca a été un franc succès !

Tu parles... Tout le monde était juste bluffé parce que tes champions ont été abattus par cette Rachel. Et d'ailleurs, ils devaient vraiment être faible pour être vaincus par une simple chasseuse de démons. Quelle honte pour notre nation.

MEDUSA ! SALE PESTE ! POUR QUI TU TE PRENDS ?

A cet instant, l'éternel sourire d'Azelia stoppa net, elle fixa d'un regard perçant le roi de la lune. Sa colère grandissait et elle sentait que ça allait exploser, tel un volcan en ébullition.

J'ai bien entendu ? Tes champions ont été abattus ? On parle de qui là ? D'hommes de mains qui auraient pu avoir un rôle important à jouer pour les batailles décisives qu'on doit mener ? Qui ?

Kintaro, Goro et Baraka ont rendus l'âme sur le sable de l'arène.

Baraka ? On parle de mon lieutenant là ?

Ton lieutenant, comme l'a précisé Medusa, est un faible ! Il n'a pas su gérer un combat devant une pitoyable humaine du pays du feu ! Il a fait de nous la risée de la populace. Sa dépouille qui a été immédiatement acidifié jusqu'aux os, a été couverte par la honte. Alors je ne vois pas pourquoi tu...

A cet instant, Azelia se téléporta derrière le démon et il pouvait sentir sur le coup une faux doucement glisser le long de son coup. Même Medusa était surprise par ce qu'elle venait de voir. En plus d'être enragé, la reine semblait être à ça de tuer le roi de son pays sur le champ. Et d'ailleurs, aussi impressionnant il pouvait être, il commençait à trembler de peur lui-même.

Que... Que fais-tu ? Qu'est ce qui te prend ?

Je vais devoir, malheureusement, rappeler certains détails qui ont toutes leurs importances. Si tu es sur ce trône, chacal, c'est grâce a moi. La personne qui a tout mis en oeuvre pour la prospérité de notre armée, qui à agrandit notre famille sans avoir besoin de conquérir des nations minables paumés dans je ne sais quelle abîme sans vie, c'est encore moi. Et celle qui a permis d'empêcher notre meilleur outil de filer entre les mains de l'ennemi, c'est toujours moi. Les meilleurs armes, guerriers et pouvoirs que le pays possède, c'est moi qui suis allé les récolter. Et si les membres de notre famille sont heureux... C'est grâce à moi. Alors si pour toi, la vie de mes sbires ne vaut rien et que tu ne ressens que de la honte pour notre nation sans même être attristé par la mort d'un de nos précieux camarades, aussi faible soit-il, alors je te préviens, minable. Je vais de ce pas t'enseigner une souffrance qui a duré cinq millénaires, pour ensuite te vider de ton sang et jeter ta dépouille dans quelque chose de bien plus piquant que l'acide. Compris ?

Après quelques secondes ou l'empereur ne disait plus rien, Azelia retira le couperet de la gorge du démon et commença à s'en aller de la pièce, sans dire un mot.

Ou allez vous, ma reine ?

Pleurer Baraka et Marowit en paix...

Ahla... Toujours aussi effrayante notre reine, mais j'avoue que c'est bien la première fois que je vois une scène pareille entre vous. Faites attention, empereur Slysheen, de ne pas succomber en tentant de taquiner un peu trop Azelia. Sous son sourire se cache un esprit assassin qui réclame du sang sans arrêt, c'est plus fort qu'elle. J'ai bien peur de mieux percevoir votre épouse que vous même.

Attention à tes paroles, gamin. Ce n'est pas parce que tu viens de me voir dans un état de faiblesse qu'il faut me prendre de haut.

Gamin ? Appliquez donc votre conseil à vous-même. Je dois atteindre maintenant mon cinquième siècle depuis un bon moment. Et bientôt, ma chère Medusa connaître enfin ce luxe de vivre éternellement.

Au lieu de te fatiguer à toujours sortir les mêmes paroles affectueuses sans aucun intérêt, prépare toi à bientôt repartir sur l'île Chronos. Les expériences n'attendront pas éternellement.

Quand à Azelia, elle marchait, nerveuse, voire peinée. Bien qu'elle était persuadée de revoir Seto très bientôt, qui était celui qu'elle avait nommée son "bien-aimé" il y'a quelques minutes, elle ne pouvait supporter que l'empereur Slysheen ne ressente aucune peine à la mort d'un lieutenant. C'était pour cela que la reine a du subir une certaine discrimination pour ses terres. Les démons ne ressentaient aucune émotion de peine. Sur son chemin, elle s'arrêta net au bout d'un moment. En effet, un être humain apparut comme un fantôme depuis le sol. C'était un homme masqué, et qui possédait une énergie spirituelle... qui dépassait à des kilomètres celle d'Azelia en personne.



[Musique d'ambiance: https://www.youtube.com/watch?v=yo4fqBdo0MQ

Vous semblez pâle, chère Azelia. Est-ce la couleur naturelle qu'on retrouve chez les êtres vampiriques ?Ou alors, quelque chose vous tracasse, vous perturbe, ou vous hante ?

Maître Thanathos... Comme d'habitude, toujours présent quand ce n'est pas le moment. A croire que vous aimez me voir perdue dans mes pensées obscures. Et puis, cette habitude de pénétrer comme bon vous chante dans mon palais, m'irrite au plus haut point de toute manière.

Ne prenez pas cet air arrogant avec moi. Ne me reprochez en aucun cas d'aimer la rareté. Or, vous voir ainsi, en colère, en détresse, et perdue, est si rare, et donc si précieux.

Que me vaux votre visite, et sous votre vraie forme, au lieu d'un vulgaire hologramme cette fois ?

J'aimerai savoir, pourquoi avez vous épargnez ce dragon blanc ?

Je n'ai nullement épargné Seto. Il est à notre merci. La moindre étincelle fera exploser le sang noir en lui, faisant de lui mon oeuvre ultime. Et je tenais à tester sa loyauté et sa résistance. Et pour être franche, je n'aime pas passer par ce genre de procédés sur une espèce aussi rare et précieuse.

Amusant... J'aurai plutôt songé à ce sentiment dont je vous ai prié de vous débarrasser, nommée... Amour.

Vous insinuez que je suis toujours capable d'aimer une autre personne ? C'est insensé. La seule chose qui compte pour moi, c'est de mettre en place le projet concluant par la création du Nouvel Ordre. Je n'ai pas de temps à consacrer à ce sentiment que les humains nomment amour...

Ce n'est pas l'homme qui a nommé ce sentiment la première fois. Dieu créa l'homme et la femme. Et ainsi, il créa l'amour. Ce sentiment est tout naturel, vous êtes en droit de le ressentir, mais seulement quand vous deviendrez l'incarnation de ce Nouvel Ordre. En attendant, mettez de côté vos ressentis. Sinon, le couperet de l'échec finira par tomber. Ensuite, secondement... Vous en avez bien trop dit à la valkyrie écarlate... Azelia.

Je n'ai strictement rien dit...

Et cela seulement dans le but funeste de s'en tirer sans faire couler la moindre goutte de sang. C'est misérable. Vous respectez votre promesse en ne touchant pas à un cheveu de cette femme. Mais vous devriez apprendre à être plus discrète. Vous parlez trop. Bref, qu'on soit bien clair, si Erza meurt... Vous en payerez le prix fort, soyons d'accord. Et il y'a quelqu'un qui souhaite absolument la revoir un jour saine et sauve, n'est ce pas ?

Votre honorable fils... Oui, je sais...

Enfin, en parlant de discrétion... Nous arrivons à petit trois... Vous êtes en train de mener la Yokume contre vous bien plus radicalement que d'habitude. Et vos adversaires sont de plus en plus dangereux. Le plan Nirvana doit arriver à terme dans la plus grande discrétion et sans trop d'embûches. Veuillez donc prendre garde pour la suite des opérations. Néanmoins.. Comme je suis un saint et que votre échec risque de m'être très désappointant, mettons toutes les chances de notre côté, hum ?

Que préconisez vous ?

Je vais profiter que l'énergie des Nirvits est quasi méconnaissable pour organiser un sommet entre seigneurs de la Yokume. Nous en profiterons à la fois pour calmer les ardeurs, et au cas échéant, leur faire comprendre que leurs plaintes... n'ont en aucun cas lieu d'être. Maintenant, la question qui me brûle les lèvres... Me faites vous confiance ?

Oui... Seigneur Thanathos...

Le dénommé Thanathos s'approcha de la reine des démons et commença à posa sa main droite sur son menton, et il serra quelques peu les doigts, comme si Azelia l'appartenait.

Alors... Souriez... Magnifique créature... Tout va bien se passer, car moi, seigneur absolu du Nirvana, source infinie de l'énergie d'Atrium, en a décidé ainsi. En détruisant vos sentiments un à un, j'ai fais de vous l'élu. Alors souriez. Montrez moi autre chose que ces yeux tristes et vides...

Arrêtez...

Non, ne me résistez pas. Pas à moi... Lors du sommet, je veux que, malgré ma présence, vous soyez vous-même, Azelia, la reine suprême du pays de la lune. Ou est cette assurance dont vous avez fait preuve contre ce démon de pacotille ? Ne me faites pas regretter de n'avoir pas choisi Heresia !

Ne citez plus ce nom devant moi... S'il vous plaît...

Hum hum hum... Et moi qui croyait que la manière dont vous avez conçus votre fille vous as suffisamment endurcie et fait réaliser la cruelle réalité. Il semblerait que je ne vous ai pas suffisamment enseigné les bases de la vie... Bref, arrêtez de trembler devant moi, vous me faites penser à une poupée sans âme. Même Lily semble plus vivante que vous...

Cet homme qui faisait trembler même Azelia en personne s'en alla petit à petit. Azelia, qui avait le dos au mur, se laissa glisser jusqu'au sol ou elle se posa, le regard vide. Elle ne pensait plus, ne parlait plus, ne réfléchissait plus. Jusqu'à ce que quelqu'un s'approcha d'elle. C'était Medusa.

C'est donc lui Thanathos ? C'est la première fois que je le vois en chair et en os. J'ai du mal à réaliser que cet homme vient de vous clouer au sol, vous qui avez fait trembler l'empereur des démons après avoir vaincu son frère de l'outremonde et qui aviez prit le dessus sur le dragon blanc ultime.

Medusa... Tu ne comprends pas... L'homme que tu viens de voir... est tout simplement...

L'homme le plus puissant d'Atrium...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le seigneur Nirvit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la lune :: Temple lunaire-
Sauter vers: