La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre énigmatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Une rencontre énigmatique   Mar 18 Nov - 13:09

Après avoir fouillé de fond en comble la forêt de feu, Erza se rappela que Natsu, son ancien ami de la guilde, lui avait montré une cachette, à l'intérieur d'un grand arbre qui à la base, est entouré par un océan de flammes, mais ces flammes, étrangement, étaient inoffensives. Erza ne pouvait expliquer ce phénomène, on pouvait les traverser sans encombre, et évidemment, Natsu, qui se moquait de tout et ne cherchait jamais à comprendre le monde qui l'entourait, ne pouvait pas plus expliquer cette magie, malgré sa maîtrise d'un feu sacré. Quoiqu'il en soit, derrière ces flammes, les deux amis aimaient de temps en temps s'entraîner en cachette à l'intérieur de cette arbre. Et très peu de personnes connaissaient l'existence de cette cachette. Cependant, Erza se disait qu'avec la longue vie qu'a mené Azelia, et sa connaissance du monde, peut-être qu'elle connaissait cette cachette. Alors elle tenta de fouiller cet arbre, c'était un peu comme jouer à pile ou face, mais ca restait un des lieux les plus secrets de ce pays. Et Erza eut raison, après une longue fouille intensive, elle trouva une présence féminine qui était celle d'une femme vampire blonde, et qui semblait concentrée, assise au sol, à effectuer quelques lugubres rituels. Et même si elle camouflait son énergie spirituelle, Erza pouvait le ressentir au plus profond de sa chair, que ce n'était pas humain. Ca provenait même d'un tout autre monde. C'était quasiment la même sensation meurtrière que quand elle vit Raziel au pays du soleil. Une sensation étouffante, écrasante, qui mettrait à genou automatiquement n'importe quel humain lambda. Mais Erza s'était promis de ne plus fléchir devant quelqu'un de plus puissant qu'elle. Alors, la main tenant bien fermement son épée, Erza fixa Azelia qui lui faisait dos, et déclara fermement.

Vous... Etes vous bien Azelia ?

Qui me parle ?...

La reine se retourna et fixa Erza de son éternel sourire frissonnant. Erza ne sourcilla pas, mais c'était bien la première fois qu'elle voyait la reine Azelia en personne. Ce qui l'étonnait par contre, c'est qu'Azelia, malgré son sourire, semblait à bout. Elle comprit que Seto a du lui donner du fil à retordre, mais pas physiquement. Elle sentait son esprit qui faiblissait. Erza se disait que c'était peut-être le moment pour en finir avec elle, mais il y'avait deux soucis. Erza n'avait rien contre Azelia personnellement, comparé à Sinae ou le roi du soleil. Elle ne connaissait rien de ses motivations, et de sa raison d'agir ainsi, d'avoir libéré les elfes noirs pour semer le chaos chez un peuple pacifique, et de rendre la vie de Seto aussi difficile. De plus, elle se remémora ce qu'elle avait discuté avec Raziel. Elle ne pouvait pas juger les actes de quelqu'un sans mieux le connaître. Alors elle tenta d'abord une approche plus sereine. Mais alors qu'elle allait prendre la parole, la reine commença à parler.

Hum, je te reconnais... Tu es Erza Scarlett, pas vrai ?

Honorée qu'une personne de votre rang puisse reconnaître la simple marginale que je suis. Que faites vous ici ? J'ai cru comprendre que vous ne supportiez pas les environnements qui ne baignent pas sous votre lune sacrée.

Préjugé que j'entends encore et toujours depuis la bouche d'une qui a son coeur enveloppé par la chaleur du soleil aride... Bref, je m'égare, pourquoi je répondrais ? Tu dois bien avoir une idée en tête, non ?

Pourquoi tenez vous tellement à garder bien au chaud, a vos côtés un homme qui refuse d'être manipulé ? Est-ce qu'il faut être reine pour comprendre l'intérêt qu'on puisse avoir à posséder une vie humaine qui n'est pas la sienne ?

Qui te dit que je possède qui que ce soit ? Seto a tout pour être heureux à mes côtés. Hum hum, comme c'est mignon. Encore une jeune femme qui semble s'inquiéter du sort d'un dragon blanc. Mais en attendant, c'est votre peuple qui a participé à la destruction de sa famille...

Ce n'est pourtant pas l'avis que je me suis fais, en voyant que Seto a décidé d'effectuer tout un rituel pour rompre avec vous. Quel dommage, je suis navrée pour vous, reine Azelia. Mais votre favori vous as laissé tomber !

Peu importe... Que Seto ait choisi tel ou tel camp, cela ne change rien au fait que les dés sont déjà jetés, et que le résultat sera le même.

Que voulez vous dire par là ?

Bien, en somme, le monde se doit de connaître un pur renouveau. Les clans s'affrontent depuis bien trop longtemps désormais. Et les séquelles qui y ont suivis y sont restés pour toujours. N'y a t'il pas des cicatrices dans ton coeur que tu souhaites réparer ?

Vous êtes sacrément énigmatique comme femme, il est difficile de discuter avec vous. Mais pour vous répondre, il y'a effectivement certains fantômes du passé qui me hantent... Notamment, ceux des êtres qui ont baignés dans le sang que j'ai produit... Tsss, je ne sais pourquoi je me mets de parler de ça avec vous.

Tu cherches quelques réponses, peut-être ? Et pour en conclure avec notre conversation, sache que le monde entier souffre de la même maladie que toi. Quel homme n'a jamais du avoir a faire couler le sang de nos jours ? Que dis je ? Depuis des millénaires ! Et je veux panser la plaie...

En mettant fin aux souffrances des hommes ? C'est ça ? Par l'extermination, j'entends bien...

La seule chose que tu dois savoir, c'est que Seto est la clé pour remettre le monde tel qu'il était, pendant la seule époque glorieuse qu'Atrium a connu. Sa puissance est celle qui me permet d'atteindre mon ambition. Maintenant, à toi de juger de quelle manière je compte l'utiliser, si je dois prendre en compte vos termes si inconscients...

De toute façon, je ne peux vous juger... Je suis aussi une atroce meurtrière... J'ai beau diriger une troupe de joyeux fanfarons dans le but de rendre justice au monde, mon passé ne veut pas s'en aller. Mais... Je ne compte pas l'anéantir, ou redémarrer à zero ma vie. Car dois-je comprendre que vous cherchez à revenir dans le passé ? Non, moi, c'est le futur que je veux construire ! Reine Azelia, malgré tout le respect que je vous dois, je ne peux suivre votre vision des choses. Le monde est toujours alimenté par un mot, un seul et unique mot... L'espoir.

Ha ! Il n'y a pas d'espoir dans ce monde ! Tout ceux qui ont cité ce mot ont été décimés jusqu'aux derniers, telle une malédiction !

A partir du moment ou vous avez un objectif, reine Azelia, il y'a forcément un peu d'espoir en vous, qui vous permet d'avancer et qui vous pousse à réaliser votre objectif. Une personne totalement désespérée, n'a plus rien comme but. Il se laisse mourir, tout simplement...

Erza marquait un point, dans une certaine mesure. Azelia ne répondait d'ailleurs plus rien, mais son regard et son sourire restaient les mêmes. Les opinions divergentes, Azelia les connaissait. Quoi qu'il en soit, Erza commençait à tenir de plus en plus fermement son arme, ce qu'Azelia remarquait.

Tu trembles d'envie de me tuer, pas vrai ? Pour quelle raison ? J'ai cru comprendre que tu n'avais rien contre moi personellement.

C'est exact, au fond de moi, j'ai envie de vous égorger... J'ai beau me dire que vous avez peut-être vos raisons de penser ainsi. Mais ce ne sont pas vos pensées qui me troublent, mais vos actes... Vous comptez enseigner le désespoir à tout le monde, c'est ça ? Comment est ce possible qu'on puisse ne plus croire en quoi que ce soit dans sa vie ? C'est impossible ! Et vous êtes tellement obsédée par le fait que le monde est désespérée, que vous avez décidé de retirer tout ce qu'un homme croyait éperduemment ! Vous n'avez pas de chance, reine Azelia. J'aurai pu être indulgente envers vous... Si je n'avais pas moi-même été manipulée à plusieurs reprises. Et j'ai horreur de ça. Alors... Pour Seto que vous avez fais esclave de ta démence et pour Turindo et Alyssa...Je dois vous exterminer...

(Amusant, elle ignore encore la malédiction que j'ai posé sur Seto... Mais bon, dans tous les cas, elle ne peut me tuer...) Et bien, viens, Erza Scarlett... Regarde, je suis complètement nue, j'ai abusé de mes forces contre Seto. Je suis la proie idéale dans un moment encore plus idéal... Viens, ERZA SCARLETT !

Erza voulait foncer pour combattre Azelia, mais elle fut bloquée par un doute. Azelia avait beau semblé être totalement affaiblie, elle reste cependant sûre d'elle même. Et elle a après tout survécu pendant des lustres et des lustres. Il devait y'avoir un piège. Mais même malgré ça, ses jambes bougèrent tout seul. Elle fonça donc vers Azelia. Ce qui la pousse à combattre, c'était probablement le fait qu'elle ne voulait plus jamais reculer, depuis sa rencontre avec Raziel. Azelia, elle, ne bougea pas, et intensifia son sourire

Quelle beauté... Tu es devenue tellement belle et courageuse, Titania Archaelys...

Erza s'arrêta net, elle n'était pas sure d'avoir bien entendue ce que la reine venait de dire sur le coup

Pardon ? Vous pouvez répéter ?

Qu'y a t'il de difficile à comprendre au fait que je suis en train de te dire que tu as tellement grandie... Tu es devenue une très belle femme. Tu es le portrait craché de ta mère physiquement, et pour ton caractère, je pencherai plus du côté du père...

Son père ? Erza n'avait quasiment jamais entendue parler de son père, pas même de la bouche de Sinae. Et d'ailleurs, Sinae ne ressemblait pas vraiment à Erza. Elle a toujours pensée que la couleur flamboyante de ses cheveux pouvaient se retrouver chez son père qu'elle n'a jamais pu voir de ses yeux. Et voilà qu'Azelia semble savoir de qui il s'agit. C'était improbable !

Arrêtez vos conneries ! Vous bluffez mais vous ne vous en tirerez pas comme ça !

Si je bluffe ou non, cela est la question en or, pas vrai ? Et si tu me laissais partir ? La, maintenant et tout de suite ? Ca te laissera le temps de réfléchir à ce que je t'ai dis. Et puis, je vais pas y'aller par quatre chemins. Même dans mon état, tu n'as pas la moindre chance contre moi, alors oublie l'idée de me pourfendre. Enfin, si tu tiens tellement à Seto, retourne donc chez Ignir, voir si tout va bien, comme pour tes amis. Comme ça, tout le monde sera content, car je ne souhaite pas abîmer un corps aussi séduisant, et une existence aussi importante pour notre monde. N'est ce pas, lieutenante Erza, ou valkyrie Titania, ou peu importe ton nom.

Erza était figée et relâcha son arme au sol. Tout ce qu'elle venait d'entendre la troublait. Son père ? Sa vraie identité ? Son importance pour le monde ? Cela devenait vraiment dingue pour la jeune femme, qui ne bougeait plus, et laissa donc partir une nuée de chauves-souris, la laissant toute seule dans cet arbre de feu. Quand Azelia s'en alla, Erza frappa du poing le sol, comme si elle était réellement en colère contre elle-même !

Merde ! Qui est Azelia par rapport à moi ? Etait-ce une ruse ? Ou alors, connais t'elle vraiment mes origines ?Putain, quoi qu'il en soit, je l'ai laissé s'enfuir sous le doute. Que ce soit avec Raziel ou Azelia, j'ai été totalement impuissante... Ca ne peut plus durer !

Erza décida de s'en aller pour retourner chez Ignir, voir si tout va bien à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rencontre énigmatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris de Longueville ~ Dédales de visages
» IMPORTANT !!!!
» L'énigmatique " Pottermore"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: La forêt de feu-
Sauter vers: