La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une situation de plus en plus critique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Une situation de plus en plus critique...   Jeu 16 Oct - 19:59

Après une longue discussion dans la cité du désert, les trois kunoichi étaient à présent dans la pyramide des anciens rois. Cependant, ce n'était pas par envie, mais plutôt par obligation, suite à la lecture d'un parchemin visiblement piégé. Évidemment, comme si ça ne suffisait pas, le parchemin semblait également annuler toutes magies, lors de la téléportation. Ce qui fait que la kunoichi de la lune, Ayako, était de nouveau dans sa forme originale, que Natsuki ne manqua pas de faire remarquer, prouvant également sa violation d'intimité. D'ailleurs, cela engendra une légère menace de la part de la kunoichi qui ne semblait pas vraiment apprécier, à juste titre.


Woh, du calme, c'était Kikyo que je voulais voir, tu étais juste dans le champ de vision ! Désolé.

Pendant cet échange entre les deux femmes, Kikyo elle, semblait absente et ignorer complètement ce qui l'entoure. En vérité, elle était en train de bouillir à l'intérieur pour s'être fait piéger comme une imbécile, aussi facilement. Car oui, elle a été la seule capable de déchiffrer ce parchemin grâce à ses pupilles, mais du coup, indirectement elle a été manipulée pour le faire. Il était clair que ce ninja ou autres, car elle ignore ce que c'est réellement, qui s'amuse depuis la veille, avait été trop loin, là. Ce n'était plus une question de pendentif, mais un règlement de comptes pour Kikyo.


(Comment j'ai pu me faire avoir aussi bêtement.. ?! C'était visible à des kilomètres que c'était un piège... Si seulement j’avais été toute seule, je n’aurais pas eu ce problème!)


Bien sûr, pour mettre un point d'honneur à l'énervement et à l'humiliation de la situation actuelle, un type plutôt jeune d'apparence, avec un sourire malsain, s'amusa à chantonner une chanson quelque peu... provocante. Cela était visiblement la goutte d'eau pour Ayako qui après s'être retourné, dégaina son katana et le pointa en direction du jeune homme assis tranquillement sur une des tombes, dans le but de le menacer directement. Pendant les paroles de la kunoichi, Kikyo ne semblait pas aussi réactive, et se contentait d'observer cet étrange type, mais d'un regard aussi noir que sa veste. Du côté de l'homme au sourire malsain par contre, ce dernier se mit à rire joyeusement, suite aux paroles de la kunoichi d'Azelia.


Tu es marrante toi. Je ne savais pas que les mortels avaient de telles occupations. Hahahaha. C'est ton hobby ? Moi, moi, moi, tu veux savoir c'est quoi, mon hobby ? C'est le SANG ! J'adore le sang ! Le voir couler, le voir gicler, son odeur, sa texture, son goût, sa couleur. Chaque sang est différent et raconte une histoire ! J'aime tellement ça que je suis souvent en manque, et qu'il me faut ma dose... Alors, je me taillade les veines ! Héhéhéhéhéhé.

L'espèce de magicien psychotique releva légèrement ses manches, et montra tout en se marrant les nombreuses cicatrices présentes sur ses avant-bras. Il était clair que le reste du corps était également rempli de taillades, et que ce type s'amuse à se saigner pour voir du sang. Devant ce spectacle, Natsuki semblait assez dégoûtée en imaginant la scène, tandis que Kikyo fit clairement voir qu'elle trouvait ce type complètement dingue, pour changer.


Ce type est.. complètement timbré...

Hooo ? Timbré ? Non, c'est juste un hobby ! Malheureusement... je doute que tu sois assez forte pour pouvoir me faire saigner, la bouffeuse de couilles. Vous, les habitants d'Atrium, n'êtes pas en mesure de nous inquiéter. Héhéhé. Vous ignorez jusqu'à même l'existence d'autres royaumes et des immortels comme moi, pourtant, vous osez tout de même constamment vous croire supérieur. Hahahaha. Mais j'aime bien, vous êtes drôles, à défaut d'être effrayants. Héhéhéhé.

De quoi il parle lui ? C'est quoi Atrium ? Tu le sais Kikyo ?

Kikyo ne répondit pas à Natsuki, non pas parce qu'elle prenait plaisir à l'ignorer, mais surtout parce qu'elle-même ne savait pas de quoi parlait ce type. Elle a déjà entendu parler de divinités et d'êtres immortels, mais qu'en légende et très vieilles. La plupart n'étant plus de la création et disparu depuis des temps immémoriaux. Mais à l'entente de ce type, il y aurait des êtres immortels ayant une vie normale et vivant sur d'autres royaumes ? C'était difficile à croire, vu que même les créatures de la nuit comme Azelia, Kikyo, ou tant d'autres, ont une vie plus longue que la normale, mais de là à être immortel... D'autant plus que ce type prétend en faire partie, alors qu'il paraît aussi « humain » que les habitants de la Yokume. Cela remet directement en cause absolument toutes les croyances et les légendes entourant les êtres immortels, si ce qu'il dit est réel...


… Toi, le vulgaire timbré, tu serais un être immortel ? Laisse-moi rire, tu n'es qu'un malade mental qui va bientôt rejoindre l'au-delà, à force de te payer notre tête. Tu ne devrais pas sous-estimer la femme à mes côtés, et encore moins ma personne...

Suite à ces paroles, les pupilles de Kikyo brillèrent rapidement, puis firent apparaître dans ses mains deux fuma kodachi comme par magie. La création de lames ne consomme pas trop d'énergie, donc la douleur avait été brève, lors de l'activation de ces dernières. C'est donc une fois ses lames en mains, qu'elle se mise en position de combat, prête à attaquer à tout instant. Néanmoins, elle fut directement stoppée dans son élan, lorsque Natsuki se plaça entre l'homme et sa sœur, les bras écartés. Sur le coup, Kikyo ne comprenait pas ce que foutait sa sœur, mais la réponse ne tarda pas à venir, lorsque le type au sourire glauque reprit la parole.


Hahahahaha, doucement voyons, tu ne voudrais tout de même pas blesser ta petite sœur, non ?

Kikyo.. je ne me contrôle pas ! Je ne comprends pas !

Héhéhéhé, c'est normal, ahuri, tu penses que le cercle magique qui est apparu en dessous de toi servait à faire joli ? Nan, nan, nan. C'était un cercle de contrôle mineur... Qui ne fonctionne que sur les faibles ! Les faibles mortels, par exemple, ceux qui ont peur, ceux qui hésitent ! Héhéhéhé.

…... Putain Natsuki... merde quoi..

Bon, essayons de régler cela de façon diplomatique. Si toi et ta copine vous posez vos armes, tout ira bien pour ta sœur, et vous, indirectement. C'est cliché hein ? Mais ça marche toujours, ce genre de chantage. Hahahahaha.

L'ultimatum était clair, le type menaçait de tuer Natsuki, si Kikyo ne faisait pas disparaître ses armes, et que la kunoichi ne rangea pas son katana. La faiblesse mentale de la petite sœur venait de foutre un sacré handicap à la situation. Mais Kikyo pouvait-elle réellement lui en vouloir ? Après tout, elle ne comptait pas venir, si elle n’avait pas été téléportée en même temps que les deux femmes de la lune. D'un autre côté cependant, un Shinobi est censé vivre avec la mort et faire face à cette dernière sans peur et sans crainte. C'est donc après quelques secondes que la kunoichi reprit la parole d'une voix blasée, après avoir laissé échapper un soupir interminable.


Tu es sérieux, là.. ? C'est pathétique...

Dès qu'elle eut fini de parler, elle fonça sans aucune hésitation et asséna un violent coup de lame diagonale à sa sœur au niveau de l'épaule. La réaction fut instantanée, et la kunoichi fut envoyée au sol, tout en se tenant l'épaule, semblant souffrir le martyre. Après cette action, elle se repositionna face à l'homme, puis le fixa d'un regard noir, tout en reprenant la parole.


Arrête de te planquer derrière tes tours de passe-passe et vient nous affronter, minable...

Hahahahaha, excellent ! Inattendu et cruel ! J'aime ça, ouiiiiiiiiiiii, j'aime ça ! Hahahahaha. Tout ce sang qui a giclé ! Giclé ! Giclé !!! N'est-ce pas magnifique ?

La ferme !

Kikyo reprit son assaut directement sur le magicien cette fois, mais ce dernier évita sans problème le coup, en étant déjà à l'opposé de la salle, juste à côté d'Ayako.


Raté. Je suis là. Je te donne un indice, mes cercles au sol, peuvent t'indiquer là où je vais probablement..


À peine ce dernier finit de parler que cette fois Kikyo apparut devant ce dernier instantanément, dans un flash de lumière. Évidemment, c'était sa méthode de déplacement en super vitesse, uniquement utilisable en usant de ses pupilles. Malheureusement, malgré la surprise du jeune homme, ce dernier esquiva quand même l'attaque en retournant à sa position d'origine. Par contre, Kikyo de son côté posa un genou au sol, tout en tenant la marque dans son cou. Elle venait d'user ses pupilles pour effectuer une action qui demande une grande concentration, du coup, le contrecoup était terrible, cette fois.


Alors ça, c'était dangereux ! Oui oui oui oui ! Mais maintenant tu es mal en point, c'est bête... Ho, et ne t'étonne pas si ton amie ne m'attaque pas depuis tout à l'heure, vu qu'elle est bloquée dans un de mes cercles, hahaha. Mais celui-ci, il est paralysant. La magie a tellement de possibilités. Héhéhéhé, je suis fort comme un bon sort.

Fils de...

Bon, ça suffit.

Après ces mots, le jeune magicien ouvrit un livre, et d'un mouvement de main, envoya dans la salle une vague d'un noir intense. Quelques secondes après, on pouvait remarquer que les murs de la salle, ainsi que la grande porte, étaient recouverts d'une espèce de voile d'ombre. Cela dégageait quelque chose de terriblement mauvais, mais n'avait pas l'air agressif... Suite à cela, le jeune homme fut rejoint d'un seul coup par un type qui venait d'apparaître dans une explosion de braises. Il était bien plus imposant que le magicien, et semblait également bien plus dangereux...


Évidemment, Kikyo le reconnut instantanément, il s'agissait du fameux ninja qu'elle était venue chercher. Et tandis qu'elle se relevait, à présent légèrement remise de sa douleur, le magicien reprit la parole de sa voix provocante habituelle.


Bon, je te laisse la bouffeuse de couilles et la prétentieuse, Kitetsu. Après tout, c'est à toi de t'en occuper !


J'attendais juste que tu arrêtes tes conneries en fait, pour intervenir...

Hahahaha, mais c'était drôle ! … Enfin, avant que je parte, laissez-moi vous prévenir que ce qui vous entoure est un voile des ténèbres. Pour faire simple, vous ne pouvez pas sortir de cette zone, et personne ne peut vous sentir. Héhéhéhé. Vous êtes coincés avec ce ninja qui va avoir la chance de vous... découper.. et vous n'aurez aucune aide.. ni secours possible. Hahahaha.

Alors, ce fameux ninja était de connivence avec ce magicien ? C'était assez comique le paradoxe entre les deux... Mais ce qui était clair, c'est que les intentions de ces deux rigolos doivent être assez sérieuses, pour mettre au point un tel stratagème... D'abord, une provocation de la part du ninja, ensuite un piège via un parchemin, maintenant une barrière bloquant toute fuite et communication... Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien vouloir.. ? Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le magicien qui allait dire quelque chose, vu que ce dernier fit un signe de la main, tout en rigolant, puis disparut de la salle dans une explosion de corbeaux. Suite à cela, le ninja prit la parole pour s'adresser directement aux jeunes femmes.


… Croyez-moi, vous avez de la chance de ne pas l'avoir affronté. Ce type est complètement sadique et timbré. Ils vous auraient découpé en rondelles, morceau par morceau, tout en vous gardant en vie avec sa magie, pour que vous regardiez jusqu'au bout. Alors que moi, mon code d'honneur fait que je ne fais pas souffrir mes adversaires. Du coup, je vais vous découper de façon nette et précise, instantanément, sans souffrance. Héhé.

Malgré que ce dernier semblait plus stable que l'autre, il était tout aussi menaçant dans ses paroles. Néanmoins, Kikyo ne réagit pas à ces menaces, et préféra lui poser directement la question qui lui tournait dans la tête, même si elle n'allait probablement pas avoir de réponses.


J'imagine que vous ne faites pas tout ça pour vous amuser.. Alors qu'est-ce que des « immortels » de mon cul veulent à de simples « mortels » faibles, comme nous ?

Ça ne te regarde pas. Cependant, sache que nous sommes un groupe de mercenaires qui venons d'êtres engagés uniquement pour une seule mission.. Toi. Je dois avouer que nous avons rarement des contrats pour assassiner ou faire une action sur Atrium, vu que vous n'êtes pas intéressant et dangereux... Mais il semblerait que tu sois spéciale, ma petite Kikyo. Selon les informations que j'ai de toi, tu possèdes quelque chose qui intéresse mon employeur... Quelque chose que je vais récupérer.. sur ton cadavre. Car autant être clair, vous ne m'arrêterez pas, même si je suis certainement le plus faible de notre groupe, cela ne changera rien à votre funeste destin...

Je crois que j'en ai assez entendu, votre prétention et vos histoires d'immortels commencent à me taper sur les nerfs ! Je suis venue ici uniquement pour toi, et tu as fait la connerie de te montrer... Alors, peu importe que tu sois de ce monde ou de mon cul, tu vas simplement mourir, comme tous ceux qui m'ont sous-estimé ! Ayako, on s'en occupe.

Après cet interlude, Kikyo se repositionna en posture de combat, montrant clairement qu'elle n'avait plus envie de discuter, cette fois. Le combat n’allait sans doute pas tarder à commencer, entre le ninja et les deux kunoichi. Tandis que pendant ce temps, Natsuki s'était légèrement calmée au sol, s'étant réfugiée contre un mur de la salle, pour éviter de gêner plus qu'elle ne l'avait déjà fait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Mar 21 Oct - 23:54

Ayako ne savait pas quoi dire devant l'homme qui avait téléporté les trois jeunes filles dans la pyramide des anciens rois. Ok, elle avait rencontrée pas mal de psychopathes dans sa vie et surtout au pays de la lune, et on pouvait pas dire qu'elle-même, elle était saine d'esprit quand elle le voulait. Mais là, ça dépasse tout ce qu'elle pouvait imaginer, même dans ses rêves les plus fous. Bien sur, fidèle à elle-même, elle eut une pensée salace et elle ne put s'empêcher de le garder pour elle.


Et bien, si notre bonhomme adore à ce point le sang, je ne souhaite aucune femme d'être en couple avec lui, si vous voyez ce que je veux dire...

Après cela, Ayako pointa du doigt l'homme au livre et s'exclama avec le sourire.


Des timbrés, j'en ai vu beaucoup dans ma vie, donc tu m'impressionnes pas. Par contre, je n'aime pas les hommes qui se font du bien en solo. Profite que tu as trois jolies jeunes filles devant toi pour te donner un plaisir intense, en te découpant en rondelles, tu verras ton sang bien gicler, ca va être drole ! Mais ne te laisse pas faire, ça ne sera pas amusant sinon !

Le type, évidemment, lâcha plusieurs provocations qu'Ayako ne répondit pas. Malgré qu'il se cita comme immortel. Ayako voulait lâcher une remarque à ce sujet, car rien ne lui faisait peur, mais d'abord, Natsuki posa une question qui ne put empêcher Ayako de se mettre la main au visage.


Atrium, c'est le nom du monde ou tu vis, idiote ! La Yokume n'est qu'un minuscule continent dans l'immense univers que l'on nomme Atrium ! Ca t'arrive de lire des bouquins d'histoires au lieu d'espionner les gens dans leurs intimités ?

Alors qu'Ayako s'apprêtait à attaquer aux côtés de Kikyo, Natsuki était devant elles et était apparemment contrôlé par le magicien. Celui ci posa un ultimatum. Si elles se rendent, tout ira bien. Ayako eut comme seule réaction de se racler la gorge et de cracher par terre. Avec un air de défi, elle répondit au magicien.


Genre, tu nous as téléporté ici pour que tout finisse bien pour nous. Arrête ton char ! Faut pas me prendre pour ce que je suis pas !

Ayako tenait toujours son Jashinken et ne le lâchait pas. Elle s'en foutait royalement du sort de cette Natsuki, même si c'était la soeur de son alliée. Ayako s'apprêtait donc à attaquer. Mais Kikyo fut plus rapide, et à sa grande surprise, elle attaqua de plein fouet sa soeur. Ayako avait les yeux qui brillaient devant cette action, mais en même temps, elle était un peu anxieuse. En effet, qui lui disait que si c'était pas Ayako ou une autre alliée de la lune qui aurait tombé dans le panneau, elle n'aurait pas aussi attaquée ? Bref, pour l'instant, Ayako était concentrée sur le magicien, et lorsqu'elle allait rejoindre son alliée pour attaquer l'homme cette fois, elle sentit comme quelque chose de bizarre. Elle ne pouvait pas attaquer. Elle devait donc se contenter d'observer Kikyo attaquer le magicien pour la libérer du sort, mais elle n'avait pas l'air de s'en sortir. Ayako resta calme néanmoins. Jusqu'au moment ou une nouvelle personne arriva, et lui, avait l'air moins drôle.


A première vue, il était allié au rat de bibliothèque fou furieux qui avait transformé la pyramide à une zone d'ombre. Le fou furieux au bouquin laissa sa place au terrible ninja. Ayako semblait libéré de son sort qui la bloquait de tout mouvement. Elle s'étira les muscles pendant que le gros ninja menaçait les deux Kunoichis de la lune. Bref, elle faisait semblant de pas écouter.


Hum ? T'as fini, l'enflammé ? Toi qui parles de code d'honneur, tu dois savoir qu'une Kunoichi n'a peur de rien, pas même de la mort ! Alors on t'attend, arrête de blablater tes conneries et viens ! 

Tout comme Kikyo, Ayako en avait suffisamment entendu. Elle voulait rentrer au pays de la lune, se reposer, manger, boire, prendre un bain de sang avec Skarlet, faire l'amour, et plus si affinité. Donc elle ne perdit plus de temps avec ces soi-disant immortels. Tenant fermement le Jashinken entre les mains, Ayako fit d'abord apparaître plusieurs cristaux de glace autour d'elle qui tournoyaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Dim 26 Oct - 10:58

C'est justement les personnes qui ne craignent pas la mort, qui ne représente aucune menace...

Tandis qu'il finissait de parler, Ayako commença à invoquer des cristaux qui tournoyaient autour d'elle. Dans le même temps, Kikyo engagea le combat à son tour en n'ayant d'autres choix que de foncer sur le ninja. D'origine, elle aurait utilisé des attaques à distance, via ses pupilles, mais là, impossible de créer quoi que ce soit, hormis des armes de mêlées. Du coup, ses options étaient plutôt minces, et à part le corps-à-corps, elle n'avait pas d'autres alternatives. Car oui, les magies de Kikyo, ainsi que les techniques qu'elle a copiées, ne peuvent sortir qu'en utilisant ses pupilles. De base, elle est incapable d'utiliser de la magie. C'est un des secrets qu'elle n'a jamais dévoilés, pas même à Tokiwa. C'est pour cela qu'elle a passé sa vie à apprendre à utiliser toutes les armes de mêlées possibles, pour faire face à une situation comme celle-ci...


Tu parles trop !

Une fois sur le ninja, le combat pouvait enfin commencer. Cela commença de façon classique, avec un enchaînement d'attaques tranchantes, de la part de Kikyo. Un assaut que le ninja esquiva sans trop de soucis, en effectuant des esquives assez agiles entre chaque coup. Au bout d'un moment, le ninja disparut dans une sorte de braises, puis réapparut sur la kunoichi pour la repousser sans trop de soucis au sol. Il profita de la perte d'équilibre de Kikyo pour invoquer des chaînes flamboyantes tout autour d'Ayako, qui après être sorties du sol, commencèrent à foncer sur cette dernière. Et tandis qu'il venait de finir son invocation, il se mit à tourbillonner violemment, devenant une vraie tornade de feu, tout en se dirigeant vers Kikyo, qui venait de se relever. Cette dernière esquiva tant bien que mal la première charge, mais fut heurtée par la deuxième, qui était bien trop rapide. Elle eut juste le temps de mettre ses lames en protection, pour tenter de parer la tornade qui était assez tranchante, en plus d'être enflammée. Mais l'impact était bien trop puissant et l'éjecta avec violence contre les parois de la pyramide. Après cet assaut, il stoppa net son attaque, puis retourna son regard vers Ayako, toujours menacé par des chaînes qui la poursuivaient. Néanmoins, la poursuite semblait un leurre, vu qu'au bout de quelques secondes, les chaînes formèrent une cage barbelée autour de la kunoichi qui était maintenant à l'intérieur. Une fois le piège refermé, il serra le poing en direction de cette dernière, ce qui eut pour effet de refermer la cage sur elle-même, dans l'intention de découper Ayako.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Jeu 30 Oct - 22:54

Ayako ne voulait qu'attirer le ninja dans un piège, car elle comprit que ce dernier n'était pas un tendre. Elle espérait que Kikyo ait comprit cela et qu'elle joue aussi la prudence et la défense. Néanmoins, cette dernière décida de ne pas suivre Ayako et a foncer dans le tas. Et malgré que la Kunoichi semblait vive et puissante, elle fut très vite terrassée par l'immense force du ninja. Ayako qui gardait le sourire, arrêta de sourire quand elle vit Kikyo se faire battre facilement.


Kikyo... Mais putain ! Pourquoi t'as foncé dans le tas comme ça ? T'es complètement barge, ma pauvre !

Pendant le combat, Ayako était poursuivi par les chaînes du ninja. Elle gardait toujours ses cristaux qui tournaient autour d'elle. Et quand les chaînes devinrent une cage, Ayako devait préparer une nouvelle technique. En effet, ses miroirs de glaces avaient la capacité de renvoyer les dégâts à l'ennemi, mais sa portée protectrice n'était pas très élevée. Donc vu la portée de l'attaque du ninja, il fallait une nouvelle défense. Ayako balança ses miroirs de glace vers l'attaque du ninja, ce qui ne stoppa pas l'attaque, mais le ninja pouvait donc subir physiquement sa propre technique. Par contre, Ayako dut créer une sorte de prison de glace tout autour d'elle pour la protéger. Celle-ci bloqua l'attaque mais n'avait pas le but de renvoyer les dégâts. Elle vit le ninja qui n'avait pas l'air d'être trop blessé par le piège d'Ayako, mais bon, ce n'est pas elle qui va foncer dans le tas comme Kikyo.


Fiou... J'ai eu chaud. Mais tu ne me fais pas froid dans le dos avec ton air menaçant !

Ayako tendit la main vers Kikyo. Elle enferma la jeune Kunoichi dans un sarcophage de glace, d'abord dans le but de la faire léviter derrière elle, puis la protéger.


Tu m'excuseras, ma Kiki chérie, mais je ne peux pas te laisser tout faire foirer en fonçant tête baissée. C'est entre lui et moi !

Ayako concentra une forte énergie depuis son Jashinken, leva le katana en l'air puis balança une vague noire tranchante, connu sous le nom de:


GETSUGA TENSHO !

Elle prit également soin d'invoquer une dizaine de pics de glace depuis les airs pour les faire tomber vers le ninja, au cas ou il tenterai de s'échapper, et pour finir, elle invoqua à nouveau des miroirs de glace autour d'elle. Quand Ayako était une Kunoichi banale, elle ne pouvait pas enchaîner aussi vite ces techniques, mais le sang noir boostait considérablement la vitesse d'éxécution de ses techniques. Reste à savoir comment son ennemi se débrouillera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Mar 4 Nov - 14:41

Alors que Kikyo semblait assez sonnée, du côté d'Ayako, elle se sortit tout juste de l'attaque du ninja. Après une rapide exclamation, elle tendit à son tour la main, mais vers la kunoichi. L'effet fut de l'enfermer dans un sarcophage de glace, pour ensuite l'amener à elle, pour la protéger. Ce qui n'était pas stupide, quand on pouvait voir l'utilité de Kikyo sur le combat actuel. Suite à cela, la kunoichi de glace semblait vouloir s'occuper elle-même du ninja... pourquoi pas. C'est ainsi qu'elle s'élança à son tour à l'assaut en concentrant une puissante énergie dans sa lame, avant de la relâcher en une vague sombre, visiblement dangereuse, accompagnée par quelques cristaux de glace. Le plan de la kunoichi était parfaitement rodé, néanmoins, il était clair qu'elle et Kikyo n'avaient pas encore réalisé l'importance des mots du précédent magicien, quand il disait qu'Atrium n'était pas une menace pour cette bande de mercenaires... C'est donc ainsi que le ninja dégaina sa lame, et envoya en réponse une vague de flamme, sans vraiment charger d'énergie de son côté, elle était sortie comme ça, d'un coup, comme s’il venait de créer le feu. Cette dernière heurta le getsuga tensho d'Ayako de plein fouet, créant par la même occasion une explosion assez violente au centre de l'impact. Quant aux cristaux qui fonçaient sur le ninja, ce dernier s'entoura soudainement d'une barrière de glace, sans vraiment effectuer de mouvements, qui stoppèrent net les cristaux.

Une fois la fumée de l'explosion disparue, ainsi que le bouclier de glace tombé, le ninja était intact, et fixait Ayako, avec un sourire assez révélateur de ce qu'il pensait. C'est calmement qu'il reprit de nouveau la parole dans le but de s'adresser à la kunoichi.


Intéressant ce « Getsuga tensho », c'est une attaque de très haut niveau dis-moi. Sans parler de ta tactique mise au point avec tes cristaux... Néanmoins.. toi et ta copine vous n'avez pas l'air d'avoir compris que votre niveau ne vous permet pas le un contre un...

Suite à ces paroles, le ninja disparut d'un seul coup devant les yeux de la kunoichi, sans vraiment réapparaître comme habituellement devant ou derrière. Non, cette fois, c'est une fraction de seconde après avoir disparu, que de la cendre se formant sous Ayako, sortit le ninja qui envoya une attaque-surprise, puis enchaîna de la même façon trois autres impacts, avant de mettre sa main sur le ventre de la kunoichi, pour finir en lui envoyant une espèce d'onde de choc brûlante qui éjecta cette dernière à quelques mètres. Il n'avait pas utilisé sa lame, heureusement, pour lancer son assaut, c'était visiblement juste pour repousser cette dernière. Tout comme pour Kikyo précédemment, il n'était pas décidé à finir ce combat rapidement...


En fait, en ce qui concerne ta copine, ce n'est pas qu'elle se refuse à utiliser la magie, c'est qu'elle ne peut simplement pas l'utiliser. Cette petite cachottière vois-tu, est incapable d'utiliser de la magie, sans l'aide de ses pupilles. Évidemment, elle ne l'a jamais dit à personne... Mais ce n'est pas comme si « nous », on l'ignorait.

Tandis qu'il parlait, il s'approcha du sarcophage où était retenue Kikyo, puis le fit fondre petit à petit, jusqu'à ce que Kikyo soit libérée. Et en attendant que la kunoichi se remette de cette expérience, le ninja réapparut à sa place initiale, puis reprit la parole.


Ne m'en veux pas, mais ma cible c'est cette femme, pas toi, kunoichi de glace. Alors, je me suis permis de la libérer. Après tout, elle mérite tout autant que toi de voir à quel point l'insolence dont vous faites preuve va se payer... Tu dois te demander d'ailleurs, d'où vient le bouclier de glace que j'ai invoqué tout à l'heure, n'est-ce pas ? Laisse-moi te donner la réponse...

Une fois ces paroles terminées, la partie gauche du ninja se mise à geler. Et après un court instant, la partie glacée se détacha de l'homme, pour former à côté une nouvelle silhouette de glace. Très vite, la glace autour de cette dernière se mit à fondre, révélant la présence d'une nouvelle personne dans le combat. Cette silhouette était encore un ninja, mais visiblement de glace, cette fois.


Hum, ai-je vraiment besoin de sortir ?

Oui, je crois que tu aimes t'amuser, non ? Je pense qu'on a là, une occasion de profiter un peu... pour une fois.

Bien, je m'occupe de la kunoichi de glace, j'ai envie de voir à quel point elle maîtrise cet « élément », tu t'occupes de là sans magie alors.

Aucun souci.

L'homme qui était sorti du corps du ninja flamboyant.. semblait être le frère de ce dernier. Les raisons et les détails d'une telle chose étaient plus que.. mystérieuse, et Kikyo n'avait pas vraiment envie d'en savoir davantage. Tout ce qu'elle voyait, c'était que maintenant, c'était du deux contre deux qui allait démarrer. Ceci dit, elle gardait toujours son air arrogant et sûr d'elle. Une fois relevée et de nouveau en état, elle s'adressa en premier à Ayako, qu'elle ne fixa pas vraiment, mais à qui elle parla assez froidement.


Toi, ne t'avise plus jamais de me faire un truc pareil, et je te conseille de ne répéter à personne ce que tu viens d'entendre à mon sujet... Quant à toi, le connard enflammé, tu vas regretter d'avoir dévoilé quelque chose que je voulais garder secret, ainsi que de ne pas m'avoir TUÉE quand tu en avais l'occasion !

Kikyo semblait hors d'elle, et c'était plutôt rare de la voir perdre son sang-froid. Mais cette fois, ce ninja avait été vraiment trop loin. C'est donc après avoir fini de parler, qu'elle activa ses pupilles, qui à souffrir. Mais elle n’en avait rien à foutre, et elle mit rapidement ses mains tendues devant elle, dans l'intention de lancer une attaque. Après quoi, la salle semblait être devenue entièrement sombre, tandis que les pupilles de Kikyo brillaient intensément. En vérité, elle venait de plonger la totalité des occupants dans une illusion réaliste, marque de fabrique des fameuses pupilles de la création. Pour conclure, elle prononça deux mots de façon rapide et visiblement énervée.


Moonless Night !

S'ensuivit une explosion arcanique surpuissante dans tout cet espace noir et vide. Évidemment, elle avait plongé Ayako dedans sans vraiment s'en rendre compte. Heureusement, Kikyo n'est pas conne et semblait quand même lucide, c'est ainsi que l'explosion ne semblait pas avoir impacté la kunoichi de glace.


Une fois la salle redevenue claire et nette, cette dernière était visiblement impactée par les effets de l'explosion. Cela voulait donc bien dire que l'illusion était réelle et pas que dans la tête des participants au combat. En fait, cette technique était la plus puissante du répertoire de Kikyo, et l'attaque signature de ces fameuses pupilles. Son effet est de plonger la zone dans un noir absolu, absorbant toute l'énergie, empêchant ainsi d'utiliser la magie et donc se protéger. C'est inévitable et imparable, à moins d'avoir réussi à être sortie de la zone d'effet des pupilles, avant d'être dans le noir. Néanmoins, cette attaque surpuissante a un prix, et vient de foutre Kikyo littéralement à poil niveau énergie, en plus de la souffrance due à la marque. Cette souffrance qui d'ailleurs avait nettement amoindri l'attaque de Kikyo. Et c'est fatalement qu'une fois la fumée dissipée, que les deux ninjas étaient visiblement toujours debout et en pleine forme. Alors que la kunoichi elle, était complètement essoufflée, allant jusqu'à avoir du mal à respirer.


Hum.. je comprends pourquoi notre employeur désire tes yeux, ma jolie. Ces pupilles et ce pouvoir viennent clairement de Légendia... Quel dommage que tu sois une simple « mortelle », trop limitée pour pouvoir les utiliser sans en payer le prix...

À peine le ninja flamboyant avait fini sa phrase que Kikyo fut gelée au niveau des jambes, comme pour la paralyser. Et instantanément derrière, en une fraction de seconde, le ninja de feu venait d'apparaître devant Kikyo, paralysé, pour lui asséner un coup de lame diagonale d'une extrême violence. L'entaille était énorme sur le torse de Kikyo et l'effusion de sang qui en ressortit parlait d'elle-même. L'attaque et l'action avaient été tellement rapides, que l'effet du choc empêcha littéralement la kunoichi de crier de douleur. C'est comme si elle était morte sur le coup. Aucune réaction, rien, juste un regard visiblement surpris, en fixant le ninja qui semblait prendre la pose. Et quand le ninja de glace retira cette dernière des jambes de Kikyo, elle tomba simplement à genoux, puis au sol, visiblement sans vie, ou évanoui, tout en se vidant de son sang...


Houuuuua ! C'est que c'est fragile les mortels... Un peu plus et je la coupais en deux...

Rapide et précis, comme d'habitude, frangin.

Alors que les deux ninjas ignoraient complètement le reste de la salle, vu que l'action avait été trop rapide pour qu'Ayako puisse intervenir, la sœur de Kikyo refit surface, en s'élançant pleine de rage, lame à la main, en voyant la kunoichi tomber au sol.


Kikyoooooo !!!! Ahhhh !

Mais à peine elle eut le temps d'approcher, que le ninja de glace éclata en mille morceaux. Dans la seconde qui suit, la glace venait de se reformer sur la kunoichi en pleine course, la gelant entièrement sur place, puis éclata de nouveau comme une bombe. Suite à cela, le ninja de glace se reforma près de son frère, tout en rigolant. La pauvre kunoichi du soleil venait de se faire exploser en petits morceaux, comme un microbe. Ces deux ninjas pouvaient-ils vraiment se débarrasser aussi facilement d'un mortel.. ? C'était effrayant, mais bien réel...


Bon, la gamine de glace est à toi tu avais dit, non ?

Ouaip.

Bien, dans ce cas, je vais m'occuper de celle-là, on se revoit plus tard.

Ça me va.

Suite à cet échange, le ninja de feu se baissa, posa une main sur le corps de Kikyo, puis disparut dans une explosion de braise. Du côté du ninja de glace, il fixa enfin son attention sur Ayako, puis prit la parole.


Bon, c'est entre toi et moi on dirait... Ne t'inquiète pas pour ta copine, tu vas bientôt la rejoindre. Cependant, il me semble que sur Atrium vous avez des dieux, non ? Dans ce cas, je te conseille de les prier, avant que je commence mon combat avec toi...

Par la suite, le ninja continua de fixer la kunoichi de glace, en attendant une réaction de sa part...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Mer 12 Nov - 20:12

A la grande surprise d'Ayako, le ninja, qui semblait spécialisé par les techniques de feu, se protégea des cristaux d'Ayako, avec un sort de glace. Cette protection ne laissait pas indifférente la Kunoichi.

Ok, c'est quoi ce bordel ?

Après cela, le ninja apparut en dessous d'Ayako, donc pénétra à l'intérieur de la zone des cristaux rouges. Il effectua une attaque au niveau du ventre de la Kunoichi, ce qui eut non seulement pour effet de l'ejecter plus loin, mais en plus elle toucha un de ses propres cristaux. Elle avait fini contre un mur, le dos éclaté, mais bizarrement, elle ne montra aucun signe de souffrance. Après cela, le ninja lui expliqua pourquoi Kikyo avait agit ainsi, à foncer dans le tas sans utiliser sa magie. Certes, c'était justifiable sous une certaine mesure, mais ça n'excusait en rien le fait qu'elle ait agit seule, sans attendre Ayako ou planifiée une stratégie à ses côtés. Quoi qu'il en soit, Ayako, dos au mur, et toujours assise sur le sol, avait craché légèrement du sang de couleur noire, mais ce n'était rien pour elle. Comme prévu, le ninja détruisit le sarcophage de glace, puis déclara qu'Ayako ne l'intéressait pas. Qu'ils faisaient tout cela pour Kikyo. A la fin de la phrase du ninja stipulant que soi-disant, les deux Kunoichis ont fait preuve d'insolence, Ayako ria puis parla d'un ton agressif

L'insolence dont nous avons fait preuve ? Putain, je sais pas d'ou vous venez, toi et l'autre masochiste, mais vous vous imaginiez vraiment qu'en emmerdant une Kunoichi de la lune comme vous l'avez fait, vous alliez vous en sortir sans problème ? J'sais pas qu'est ce que vous avez fumés, mais pour dire que c'est nous qui avons cherchés la merde, elle devait être sacrément bonne. En tout cas, t'aimes l'insolence, mon mignon ? Sois assuré que tu vas te prendre un pic de glace dans le derche, tu vas le sentir passer !

Enfin, la Kunoichi vit quelque chose de bien particulier. Le ninja se dédoubla et fit apparaître un nouvel homme, de glace cette fois. Ayako se lécha les lèvres, puis déclara

Ah la, ca devient excitant !

Evidemment, Ayako avait pour habitude de dire ça quand la situation sentait un peu le sapin. Ayako avait beau être tarée, elle était bien consciente que ça piquait un peu et que ça n'allait pas en s'arrangeant. Mais avant cela, elle fut quelque peu sermonnée par sa collègue, ce qui ne faisait même pas sourciller la Kunoichi de glace.

Hey, du calme la suicidaire ! Si tu veux, la prochaine fois que tu seras à terre en plein milieu du terrain de combat, je balancerai mes techniques sans me soucier de t'emporter avec, et ça sera amplement méritée, car en te jetant toute seule comme ça, tu es sur mon chemin. Si tu veux crever, compte pas sur moi ! Et de deux, si tu savais comment je m'en fous, mais alors d'un point, de tout ce que raconte ce crétin, alors je n'en parlerai à personne.

Kikyo, en tout cas, semblait hors d'elle, bien plus que d'habitude. Sous la fureur qui l'emportait, elle plongea tout le monde dans un sort obscur avant de crier avec colère "Moonless Night" ! D'abord, Ayako pensait qu'elle allait être emportée par la technique, mais il n'en était rien, et encore heureux. Ayako, quand tout redevint claire et nette, s'exclama assez fortement par contre !

WOH ! Préviens la prochaine fois que tu balances un truc pareil ! J'ai presque cru que tu voulais me trahir et m'envoyer sous la tombe comme ces connards qui...

Ayako s'interrompit quand elle remarqua avec stupeur, que malgré la terrible violence de la technique de Kikyo, les ninjas étaient intacts. Ayako gardait le sourire, mais cette fois, l'expression du visage était plutôt de celle qui n'en revenait pas.

Ok, là, je veux bien admettre que ça sent le sapin...

Les ninjas citèrent le pouvoir de Kikyo comme originaire de Legendia. Ayako ne connaissait pas cet endroit. Pourtant, en discutant très souvent avec sa reine, Ayako à pu apprendre l'existence de très nombreuses contrées encore inconnues pour elle à la base. Que ce soit le Nirvana, Dokuyaku, Exodus ou Sylvania, mais jamais elle ne lui raconta l'existence d'un monde nommé Legendia. Enfin, Ayako devait reporter sa réfléxion a plus tard car Kikyo fut très rapidement vaincu avec une rare violence par les deux ninjas, sans qu'elle eut le temps de réagir. La par contre, Ayako commençait aussi à s'enrager.

KIKYO ! BANDE DE CONNARDS !

Ayako allait lancer un nouveau ninjutsu de type glace, quand soudain, Natsuki, qu'Ayako avait complètement zappé l'existence même, fonça pleine de rage vers les ninjas.

Idiote ! Tu veux crever toi aussi ?

Et evidemment, le résultat fut croustillant. La soeur de Kikyo éclata en petits morceaux. Ayako, qui d'abord semblait s'en foutre complètement du sort de cette gamine, ne pouvait s'empêcher de ressentir de la peine pour sa mort. Même si voir des morts faisait partie de son quotidien, elle préférait quand c'était elle ou sa reine qui décidaient qui devaient mourir. Et là, c'était clair qu'Ayako désirait la mort de ces deux ninjas. Sauf que maintenant que Kikyo est hors course, et Natsuki complètement anéantie, Ayako se retrouvait seule pour mettre fin à tout cela. Il était hors de question que la seule survivante des Ibusashi, et grand espoir de sa majesté lunaire, meurt ici, contre des types venant de nulle part. Néanmoins, le ninja de feu disparut avec Kikyo. Un autre problème à régler maintenant...

Cool... Comment je vais expliquer à ma reine que j'ai perdu Kikyo ? Tsss, vous m'avez vraiment foutu en rogne, les frères pétards. Il me faut prendre un bain, là, tout de suite, pour que je me détende, et ça sera avec votre sang ! Et effectivement, je crois en un dieu, mais je ne vais pas prier pour lui, je vais simplement offrir ton âme en sacrifice à ce même dieu.

Ayako leva deux doigts avec sa main gauche qui ne tenait pas son Jashinken, et son karma réagissait fortement. Un froid glacial givra tous les murs de la salle. Les yeux d'Ayako passèrent au rouge. Et avec un écho effrayant, elle déclara:

Bloody Ice Style, Mirror Of Inferno

Tout autour d'Ayako et le ninja, un cube de glace se forma. Les deux ninjas étaient enfermés dans ce cube géant. Les refléts des deux adversaires étaient visibles de tous les côtés. Ayako passa son pouce devant son cou, pour faire comprendre qu'elle était obsédée par l'envie d'égorger ce type.

Je voulais garder cette technique pour trucider une petite pimbêche de Miko qui se croit la plus belle et la plus intéressante avec son sourire de poupée en cire. Mais t'as réussi un miracle, coco, à m'agacer autant que cette gonzesse. Sois assurée que tu ressortiras pas d'ici vivant !

Ayako commença à invoquer un ninpo gravitationnel, puis le balança vers le ninja. Étrangement, en même temps, les reflets d'Ayako bougeaient indépendamment et attaquèrent les reflets du ninja avec différentes attaques. En réalité, la technique consistait à séparer les reflets de la personne originale. Le ninja pouvait très bien déplacer ses propres reflets, mais allait il le remarquer ? Enfin, si l'un des reflets du ninjas était touché, c'est l'original qui prenait, et malheureusement pour lui, si ce sont ceux d'Ayako qui sont touchés, l'original ne subit rien. Si il tente de détruire la prison, il se blesse en même temps pour chacun de ses reflets, multipliant ainsi les dégâts. Et si il tente de s'échapper en, par exemple, fusionnant avec la glace, Ayako aura juste à exploser la prison pour détruire son ennemi. La meilleure solution était simplement de vaincre l'Ayako originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Ven 14 Nov - 22:33

Après quelques secondes, la kunoichi semblait passer aux choses sérieuses, visiblement affectée par la situation malgré elle. Elle recouvrit donc la salle d'une glace épaisse, formant un cube géant enfermant les deux combattants. Évidemment, elle profana encore une fois une menace de mort sur le ninja d'un geste assuré, qu'il ignora, vu que ce n'était que pour se rassurer elle-même. Néanmoins, cela était plus « intéressant », qu'une personne fataliste. Voir cette femme combattre pour sa vie, alors qu'elle dit s'en foutre, était assez amusant, et prouvait au final qu'elle tenait malgré elle à cette « vie » et son futur. C'est donc une fois dans ce cube de glace, et pendant que le ninja observait un peu les environs que la kunoichi expliqua quelque chose dont il se foutait complètement. Ceci dit, il pouvait de nouveau entendre une menace, mais oral cette fois.


On peut commencer... ?

Suite à ces paroles, Ayako commença enfin l'assaut en débutant ce dernier par une magie du vide. Le ninja esquiva évidemment sans aucun souci ce dernier, en effectuant un saut dans les airs. Néanmoins, son attention fut attirée par les reflets de la kunoichi et ceux du ninja, sans vraiment y prêter plus d'attention que cela pour l'instant. Et tandis qu'il se préparait à contre-attaquer en lançant un ou deux projectiles à son tour, il put ressentir différentes douleurs un peu partout sur son corps. C'était comme s'il recevait des coups qui ne faisaient effets qu'à retardement. Ce qui évidemment ne le laissait pas indifférent et l'étonna grandement, vu que cela semblait venir de nulle part.


(Qu'est-ce que... quand j'ai été touché ? J'ai pourtant esquivé son attaque...)

Cela n'était cependant pas suffisant pour le coucher, mais assez convaincant pour le forcer à atterrir et le foutre en garde une fois au sol. Tant qu'il ne trouvera pas d'où vient cette source de dégâts, il devait privilégier la défense et l'esquive. C'est ainsi qu'il posa une main au sol, qui eut pour effet de l'entourer d'une glace épaisse, le protégeant intégralement. Dans le même temps, plusieurs stalagmites de glace sortirent autour, et sous la kunoichi, qui eux-mêmes se changeaient en clone une fois dehors. Cela n'allait évidemment pas être suffisant pour la tuer, mais ça l'occupera le temps qu'il examine rapidement la situation. Déjà, la première chose qu'il pouvait remarquer, c'était que même dans sa protection, il subissait toujours des dégâts de retour... C'est à ce moment que quelque chose lui sauta immédiatement aux yeux.


(Je vois... je me demandais pourquoi les reflets ne faisaient absolument rien comme moi et cette femme... Il va de soi que ce ne sont pas que de simples reflets, mais des sortent de... clones ? Dans ce cas...)

Tandis qu'il restait dans sa glace, il essaya de contrôler ses reflets qui esquivèrent enfin les assauts de la kunoichi, tout en ripostant. La bonne nouvelle, c'était que les caractéristiques des deux combattants n'étaient pas impactées, donc la supériorité du ninja était toujours active, et les reflets d'Ayako ne pouvaient que subir. Néanmoins, la mauvaise nouvelle était qu'après avoir attaqué les reflets, la kunoichi originale ne semblait pas du tout sentir de différences, et continuait de se défendre face à l'attaque des clones givrés, qui se reformaient indéfiniment. Bien sûr, Ayako ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, car même si cette technique était une bonne défense, la glace recouvrant la salle servait de générateur de clones pour le ninja. Sur un adversaire n'utilisant pas cet élément, c'était une technique meurtrière, mais face à ce ninja, c'était à double tranchant. Car en plus, la réserve abondante de glace dans la zone, lui a renforcé son bloc de glace.


(Je crois que j'ai compris le principe de sa technique... c'est vraiment très, très astucieux. Comme son nom de technique l'indique, elle doit utiliser le sang pour lier nos reflets à nous, et nous causer des dégâts. Cependant, par un procédé que je ne m'explique pas, cela ne l'impact pas. C'est donc une technique redoutable, sans réellement de contrecoups pour l'utilisateur... L'autre particularité est que même si on comprend le fonctionnement de cette technique, diriger ses reflets n'est pas chose aisée lorsqu'on n’est pas habitué. Car ils sont sur les quatre coins de la salle, ce qui veut dire qu'il faut s'habituer au fait que chaque reflet se dirige différemment, et donc faire attention à la gauche et la droite inversées... Du coup, si on se concentre sur l'original, les reflets subissent, et si on se concentre sur ses clones, c'est nous qui subissons... Juste splendide... le niveau stratégique de cette technique est incroyable. Utiliser une chose d'un tel niveau à son jeune âge est étonnant, mais tout aussi impressionnant. Quel gâchis de devoir supprimer un tel talent...)

Après être sortie de ses pensées, qui n'ont bien sûr duré que quelques secondes réelles, il sortit enfin de son bloc de protection, tout en se relevant. Il plaça ensuite deux doigts devant sa bouche, puis l'autre bras tendu vers le ciel. Suite à cela, un brouillard épais et givrant recouvrit la totalité de la salle. Au bout de quelques secondes, le brouillard disparut du centre de la salle, et semblait continuer infiniment uniquement sur les côtés et le sol. Le plan du ninja était simple, réduire la technique de la kunoichi à néant, tout simplement en supprimant les reflets de chaque combattant. Car le brouillard, en plus d'avoir embué les miroirs, empêchait également le renvoi de quelque chose, vu l'épais nuage qui recouvrait la zone. Une fois ceci fait, il fit disparaître ses clones de glaces, pour laisser la kunoichi souffler un peu, puis reprit la parole, tout en la fixant.


Hum.. ça va peut-être t'étonner, mais je me dois de te complimenter sur ton talent, ma jolie. Tu m'intéresses vraiment de plus en plus... Tu sais pertinemment que tu es inférieure en tout point en termes de techniques et que tu n'as aucune chance en combat direct.. Alors, tu as voulu retourner la situation en utilisant un procédé ingénieux... Je ne sais pas vraiment qui est cette personne à qui tu réservais cette capacité, et en vérité, je m'en fous complètement. C'est juste que tu dois réellement vouloir la mort de cette personne... Car si cela avait été un autre adversaire que moi, vu les dégâts et tout ce qu'il faut gérer en même temps, je doute qu'il en sorte indemne... Néanmoins, ta technique à un défaut majeur, c'est que sans les reflets, la zone devient simplement un igloo géant. J'aurais pu gérer mes reflets, mais j'ai préféré m'en débarrasser directement, ne préférant prendre aucun risque, maintenant que je te considère comme un vrai adversaire... Tu as toutefois fait une erreur stratégique, en lançant ce sort sur un type qui voit ses caractéristiques et son répertoire de techniques doublés dans une zone glacée... Du coup, tout ce que tu as gagné au final, c'est d'affronter une vraie armée de clones infinis, tout en augmentant ma défense...

Suite à ces paroles, le ninja resta silencieux, puis retira son masque délicatement. Ayako pouvait observer à présent quelque chose d'assez.. surprenant. La tête du type était tout simplement un squelette, un squelette avec des yeux semblant briller éternellement.


Vois-tu, mon frère et moi, on vient d'une famille qui pratiquait des recherches pour améliorer nos conditions de vie. Malheureusement, tout ce que nous avons obtenu, c'est une malédiction.. La malédiction d'être des esclaves devant servir l'élément qui nous a été attribué... Cela explique pourquoi je peux utiliser de techniques sans devoir passer par de la magie. Car tout mon être est glacé, de mon cœur, en passant par mon sang, et finissant sur mon âme... Si je t'explique cela, c'est parce que je trouve ça drôle qu'on soit taxé de ninja sur Atrium, sous prétexte qu'on porte un masque. Non, nous détestons simplement ce que nous sommes... Et le groupe qu'on a rejoint avec mon frère nous a promis une solution à cette malédiction...

Même si on ne pouvait pas vraiment voir de sentiments sur le visage du type, vu qu'il n'avait... qu'une tête squelettique. On peut très bien imaginer qu'il semblait pensif et assez dépité de sa situation. Mais pour l'instant, il remit son masque, visiblement pour cacher ce qu'il est à lui-même. Il reprit ensuite de nouveau la parole d'une voix toujours aussi glaciale.


C'est pourquoi, même si je trouve cela dommage, de supprimer un tel talent... Ce n'est pas comme si j'avais le choix.. Et je vais te montrer à présent, ce qui fait la différence entre un manipulateur d'un élément, et un type qui est l'élément même...

Immédiatement après cet interlude, une épaisse couche de glace prit forme sur Ayako, la recouvrant presque instantanément, et la paralysant sur sa position. Ensuite, une voix pouvait retentir, et qui semblait juste à côté de l'oreille de la kunoichi, comme si celui qui parlait était à quelques millimètres d'Ayako. La glace qui l'entourait était elle aussi étrange, cela faisait une impression d'étreinte, comme si on l'enlaçait passionnément. Bien sûr, une simple observation suffisait à remarquer que le ninja en face de la kunoichi n'était plus là. En fait, ce dernier était la fameuse glace, qui emprisonnait cette dernière...


… Quand je te dis que dans une zone glacée, je suis bien plus compétent, ce n'est pas pour rien. Tu vois le brouillard autour de nous qui bloque totalement ta technique ? Bien il ne sert pas qu'à cela, sa deuxième utilité fût de répandre de la glace sur ton corps... C'est pourquoi je l'ai rendu givrant.. À partir du moment où tu as eu de la glace sur toi.. c'était fini. Et dans une zone complètement glacée, cette glace que j'ai répandue sur ton corps ne risquait pas de fondre...

La glace continuait de s'épaissir au fur et à mesure des secondes, tandis que l'homme continua son récit après une courte pause.


Tiens, c'est de la buée due au froid qui sort de ta bouche.. ? Il est vrai que les températures extrêmes ne sont pas indiquées pour un mortel, qui ne fait que contrôler un élément. Bref, mon but est simple, ma jolie. Je ne souhaite pas te tuer de façon aussi stupide et puérile, ou même te faire exploser comme la gamine de tout à l'heure.. Ce n'est pas intéressant, et tu m'intéresses.. C'est pourquoi je te laisse la chance de retirer ta technique, et de reprendre notre petit combat en me montrant d'autres de tes capacités si palpitantes... Bien sûr, si je fais ceci, c'est parce que j'ai conscience que tu peux faire exploser cette zone, et donc me faire d'incroyables dégâts, si je tente de m'enfuir. C'est pourquoi, si tu ne retires pas toute cette glace, tu vas mourir... Je vais geler tes organes, ton sang, et ton âme, si tu ne te décides pas assez vite... Évidemment, je sais très bien que tu ne feras pas sauter cette prison, maintenant que je suis sur toi, car tu te détruirais avec, et crois-moi, je survivrai, comparé à toi...

Le faux ninja se mit ensuite à rire légèrement, tout en prenant une voix plus basse, mais toujours aussi glaciale.


Tu as beau faire la maligne en disant que la mort ne te fait pas peur, mais tu tiens à la vie, et c'est ce qui fait que tu ne feras pas de choix inconsidérés. De plus... nous sommes identiques toi et moi... on sait très bien que tu n'as pas envie que ce combat si palpitant se termine de façon si.. brusque. Hum.. ? Nous avons tous deux envies de continuer à nous amuser... alors, à toi de voir. Tu peux te laisser mourir comme cela, ou te suicider.. Ou alors me faire confiance quand je te dis que dès que tu auras annulé ta technique, je relâcherai mon emprise sur toi. Bien sûr, tu n'as aucune garantie... mais as-tu vraiment le choix ?

L'homme au masque semblait avoir fini de parler, et laissa à la kunoichi le soin de choisir sa destinée. Ceci dit, comme précisé par ce dernier, elle devait faire vite, car dans quelques secondes, elle allait devenir une stalagmite vivante, ou alors repeindre les murs comme la pauvre Natsuki...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Mer 19 Nov - 23:18

Tout commença comme prévu. Le ninja fut blessé à divers endroits sur son corps, provenant de ses reflets qui étaient pris d'assauts par ceux d'Ayako. Il tenta de se protéger par un amas de glace, mais il n'était pas épargné pour autant par la technique. Néanmoins, cela devait sûrement l'aider à avoir la puce à l'oreille sur la manière dont fonctionne sa technique. Ayako esquiva ensuite un stalagmite qui sortait en dessous d'elle, puis fut entourée de plusieurs clones de glace. Elle parvint pendant un moment à se défendre contre les clones, mais elle remarqua très vite qu'ils se reformaient sans arrêt. Et de plus, les reflets du ninja parvenait à se défendre, preuve qu'il a compris comment fonctionne la technique d'Ayako. Cela devenait plutôt un désavantage pour elle, mais elle n'avait pas encore montré toutes les caractéristiques de la technique. En attendant, l'un des clones parvint à prendre le dessus et blessa légèrement Ayako au torse, ce qui lui fit couler une tâche de sang noir sur son bas ventre. Normalement, elle aurait pu résister physiquement au coup, mais il semblerait qu'elle avait une idée en tête. La première idée était de faire croire au ninja qu'elle était en difficulté, et de toute manière, Ayako était sensible à la douleur... dans un sens peu commun. La deuxième allait être utile par la suite.

Au bout d'un instant, le ninja ressortit de sa protection. Puis mit en place un nouveau Ninjutsu. Il disparut dans la brume, mais l'utilité de cette manoeuvre, était surtout d'embuer les miroirs pour que les reflets disparaissent. C'était la solution la plus agaçante pour Ayako. Le procédé ne fonctionne que si les reflets sont visibles par les combattants originaux. Or, là, le ninja était sauvé, pour l'instant. Après cela, il complimenta Ayako, ce qui lui rentra dans une oreille pour mieux ressortir dans l'autre. Néanmoins, il précisa l'erreur principale de sa technique, c'était qu'en retour, ca avantageait considérablement les pouvoirs du ninja. Ayako croisa les bras et soupira après les longues paroles de cet homme


Ouais, j'ai commis une erreur... Et alors ?

Ayako semblait en avoir vraiment rien a foutre d'avoir permis au ninja de créer des clones à l'infini et de l'avoir aidé. Après cela, le ninja dévoila son vrai visage qui était celui d'un squelette. Et Ayako était encore et toujours si nonchalante. Toujours les bras croisés, sa première réaction était:

Wow... Toi, tu dois avoir du succès avec les femmes pendant les bals masqués...

Le ninja expliqua plus en détail ce qu'il était, un être entièrement fait de glace. C'est sûr, pour Ayako, ses pouvoirs n'allaient pas vraiment lui être d'un grand soutien contre un être pareil. Et enfin, l'organisation qu'il avait rejoint lui avait proposé une solution contre cette malédiction, ce qui fit pousser un mignon petit rire chez Ayako.

Jolie histoire, mon frère ! La solution serait que vous vous suicidez, c'est parfait puisque vous vous détestez !

Les problèmes commencèrent quand Ayako remarquait que son corps gelait de plus en plus. Visiblement, le brouillard de glace en était le fautif. Et le ninja était devenu la glace qui enveloppait de plus en plus le corps de la Kunoichi. Ayako ne sourcillait pas, malgré que son corps entier allait devenir prisonnier de son propre élément. Le ninja lui proposa de la libérer à condition qu'elle annule sa technique. Sinon, ce combat se terminerait par la mort d'Ayako. Une chose était sûre, Ayako ne pouvait plus bouger le moindre membre de son corps maintenant. Elle n'avait confiance en strictement personne à part Azelia et son clan. Donc elle n'annula pas sa technique. Elle allait bientôt être gelé entièrement. Sauf que tout d'un coup, la glace commençait à prendre une couleur de plus en plus noire. Le visage d'Ayako qui était frigorifié, laissa néanmoins apparaître un rictus démoniaque.

(Héhé, ça fonctionne...)

La glace commença à se dissoudre, au contact de cette substance noire qui avait touché cette même glace. Ayako sentait ses membres plus libérés tout d'un coup. Elle concentra son énergie sur un point et le relâcha en poussant un cri démoniaque, tout en dégageant une énergie sombre qui recouvra presque toute la salle. La glace se brisa soudainement en plusieurs morceaux, mais maintenant, Ayako était libre. Néanmoins, son corps avait subi avant d'avoir pu se dégager.

Brrr... Je comprends mieux ce que ressentent mes ennemis avant que je les assassine.

Le premier réflexe d'Ayako pour rendre ce combat moins gênant, c'était effectivement de supprimer sa propre technique. Ensuite, elle se concentra et activa la magie enfermé dans son sang noir. Son corps devint plus résistant, solide et augmenta également sa puissance d'attaque. La dernière fois qu'elle voulut utiliser fortement le sang noir, elle en a subi les contre-coups. Il était temps de voir si la progression du sang noir était avantageuse pour elle.

Reprends ta forme humaine ! Qu'on en finisse !

Enfin, Ayako fit apparaître des ailes noirs derrière son dos, et enfin, une faux apparut également dans sa main gauche. Son regard était devenu beaucoup plus démentiel.

Pour qui tu m'as pris ? J'ai rien à voir avec cette gamine que t'as assassiné y'a quelques minutes. Tu n'es pas le seul à avoir subi une malédiction, tu sais ? Laisse moi t'expliquer ! Ma reine a fait des expériences sur moi, dans le but de faire de mon corps, une machine de guerre. Par machine de guerre, j'entends bien une résistance supérieure à ce qu'une femme normale puisse prouver. Et c'est ainsi qu'elle à déversé en moi du sang de couleur noir. Ce sang m'a obligé à perdre mon humanité, et ensuite, peut se retourner contre moi a tout moment si je l'utilise mal. Mais en retour, il a rendu mon corps plus solide que jamais, comme du métal. Donc ne me considère pas comme une simple humaine avec tes sorts de pacotille. Il m'en faudra bien plus que ça pour mourir ! Ah, et là ne s'arrête pas là la magie contenu dans ce sang maudit. Considère également que ce sang est aussi destructeur que de l'acide. Au contact de la glace, celle-ci se voit être totalement dissoute. J'ai volontairement annulé le durcissement de ma peau quand ton clone m'a frappé, pour que mon corps, de la poitrine jusqu'au nombril, soit imprégné de mon propre sang, ainsi, quand t'as pris ton pied à t'emparer de mon corps sous forme de glace, tu as du ressentir que tu fondais de plus en plus, non ? Tout ça par le simple contact avec mon sang non ordinaire qui ne gèle pas aussi aisément. Cela signifie donc...

Ayako croqua son propre pouce pour le saigner, puis, elle glissa son pouce tout le long de sa faux. Une magie noire s'activa sur la faux.

Je peux te découper en rondelles en quelques coups. Dommage, j'aime prendre le temps de trancher mes ennemis, pour mieux entendre leurs cris d'agonies... Mais toi, va falloir que je t'élimine très vite. Je viens d'imprégner ma faux de la même texture qui t'a fait fondre avant. Si je te touche, c'est fini, vu que tout ton corps est fait de glace ! J'espère que ta queue était bien dure quand tu m'as enlacé avant, parce qu'elle sera plus amusante à découper ainsi.

Ayako ne devait plus utiliser la glace pour ce combat. Elle allait donc faire usage du pouvoir du pays de la lune désormais. Elle leva la main droite. Des éclairs noirs qui prenaient toute la largueur de la salle poursuivirent l'homme de glace, il ne pouvait pas les esquiver, ca serait trop dangereux, par contre, il était libre d'aller ou il veut... mais forcément en direction d'Ayako qui fonça vers lui, bien plus rapidement grâce à ses ailes et s'apprêta à trancher l'homme avec sa faux imprégné de sang noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Dim 23 Nov - 17:37

Alors qu'Ayako était en train de geler, tout en étant soumis à un ultimatum, le guerrier de glace remarqua que la glace devînt noire. L'autre particularité était que depuis quelques secondes, cette même glace semblait fondre d'elle-même. Il était clair que ce sang en était le responsable, et vu ce qu'activa la kunoichi, cela confirmait l'hypothèse. Elle venait de durcir sa peau, tout en semblant plus résistante et forte, vu qu'elle brisa la glace soudainement. Maintenant qu'elle était libre, elle commença par annuler sa technique, ce qui était un choix judicieux, comme indiqué par l'ennemi. Suite à cela, l'homme reprit sa forme originelle, tout en retournant à sa position initiale, puis fixa Ayako. Cette dernière fit apparaître des ailes, ainsi qu'une faux en main gauche, puis prit ensuite la parole en racontant à son tour une histoire. L'homme ne réagit pas vraiment à son récit, préférant rester silencieux et attendre de voir ce que va faire la kunoichi. En fait, il en avait clairement marre de ce combat, et de parler avec une personne visiblement atteinte aussi mentalement, au vu de son regard et sa mentalité. Et comme il s'y attendait, après avoir répandu son sang noir sur la faux, la jeune femme reprit la parole, pour encore une fois sombrer dans la prétention et la provocation...


Abrège...

Le combat reprit donc de plus belle, avec une Ayako qui lança cette fois plusieurs éclairs noirs qui se dirigèrent droit sur l'ennemi. Ensuite, la jeune femme chargea en même temps, droit sur l'homme en question, plus rapidement et férocement que précédemment. Néanmoins, l'homme ne bougea pas et se contenta d'invoquer plusieurs miroirs de glace autour de lui qui dévièrent la foudre, une fois cette dernière touchant ces derniers. Mais ces miroirs n'allaient pas stopper la kunoichi qui arrivait à toute allure. Cela n'inquiéta cependant pas vraiment l'ennemi, qui pouvait esquiver les assauts sans trop de soucis et de plusieurs manières différentes... Toutefois, il préféra à la place rester sur sa position tout en entourant sa peau d'une épaisse couche de glace. Cela le ralentissait énormément, vu le poids de la glace, mais lui conférait une protection optimale. C'est donc en garde, et sous sa glace qu'il reçut plusieurs coups de faux, qui firent éclater la glace à chaque coup, tout en la faisant fondre. Cette tactique aurait pu être extrêmement dangereuse, vu la fureur avec laquelle son ennemi frappe la glace. Mais plus les secondes passaient, plus les assauts étaient mous.. Et au bout d'un ultime coup, il arrêta soudainement d'une seule main, la puissante faux d'Ayako, comme si de rien n'était. Puis tandis qu'il bloqua la faux, il reprit finalement la parole à son tour.


Bon, ça suffit, ce combat n'est plus intéressant...

Suite à ces mots, il brisa la faux comme un simple bâton en bois, puis riposta cette fois de manière agressive en envoyant un coup de poing entouré d'une épaisse couche de glace, dans l'abdomen de la kunoichi. Le coup était rapide et puissant. Tellement, que la glace avec laquelle il avait frappé explosa à l'impact. Et comme si ça ne suffisait pas, il répéta la même action, mais en envoyant cette fois le coup dans la mâchoire de cette dernière, l'envoyant en sol. Ensuite, il la souleva en la prenant par le cou, puis reprit la parole, tandis qu'il la maintenait avec force.


Pffeuh... Il faut être aveuglé par la rage, pour utiliser une technique liée au sang, contre un adversaire de glace... Tu dois te demander comment ça se fait que ton armure ne t'ait pas protégé, hein ? Laisse-moi te répondre en te rappelant que le sang ne coagule pas... dans l'eau. Et rappelle-moi ce que devient la glace, une fois qu'elle a fondu.. ? J'ai donc volontairement subi tes attaques, dans le but d'humidifier ta faux. Pour ce qui concerne ton corps, en faisant fondre ma glace tout à l'heure, tu t'es toi-même humidifiée... Je n'avais donc plus qu'à attendre quelques secondes que le durcissement de ton sang s'annule sous l'effet de l'eau... Néanmoins, tu étais tellement fière de ce « pouvoir » que je n'ai pas voulu casser ton trip, en te disant que tu concluais simplement l'heure de ta défaite... D'ailleurs, toi qui sembles prendre ton pied à souffrir, j'imagine que tu vas adorer ce qui va suivre.. ou pas.

L'homme de glace fit apparaître une lame dans sa main, puis toujours en tenant Ayako, lui enfonça l'arme dans l'abdomen sans hésitation. La lame avait traversé sans aucun souci, le sang ne faisant plus effet. Il cassa ensuite le manche, tout en laissant le morceau de glace dans le corps de cette dernière. Ensuite, il envoya violemment contre un mur de la salle la kunoichi, tout en invoquant plusieurs piques de glaces. Ces derniers eurent pour effet de se planter dans les tibias, ainsi que les mains de la jeune femme, pour la clouer au mur. Une fois hors combat, et accrochée comme une guirlande, l'homme en question reprit la parole, tout en pointant sa paume dans la direction d'Ayako.


… En fait, je retire le compliment que je t'ai fait tout à l'heure. Au final, tu es comme cette gamine aux pupilles mauves. Prétentieuse et imbue de toi-même, à tel point que vous faites des erreurs de débutants. Cette erreur a coûté la vie à ta copine, et va te coûter la tienne également. De plus, tu m'as dit que tu n'es pas comme cette pauvre « gamine » que j'ai faite éclatée précédemment, mais pour moi, tu es pourtant exactement pareille... Il y a également le fait que tu sembles « fière » d'être maudite, qui me fait dire que tu n'es au final qu'une pauvre fille perdue. Je me demande si cela t'a vraiment rendue plus forte, tu en penses quoi ? Penses-tu que le pouvoir que tu as obtenu valait le fait de perdre ton humanité ? Es-tu simplement aveuglé, ou alors tu as oublié la notion même de ce qu'est un puissant guerrier ?

Tandis qu'il faisait une pause, il envoya par pure gratuité un autre pic de glace qui se planta cette fois dans la côte droite de la kunoichi.


Au risque de t'étonner, moi et mon frère avons fait quelques recherches sur la jeune femme qui accompagnait notre cible. Et j'ai vu que tu fais partie du clan Ibusashi. Clan visiblement hautement réputé pour sa maîtrise de la glace. Du moins, avant qu'il soit éteint. Tu n'as donc aucun respect pour ton clan ou ta famille ? Tu penses que les plus forts guerriers de ton clan ont eu besoin d'être maudits, pour être craints ? Pfff, tu n'as aucun respect pour tes origines et ton clan, en te vantant d'être ce que tu es devenue... Une personne qui utilise un pouvoir, dont elle ne connaît même pas les subtilités... Tout compte fait, vu ton esprit et celui de cette « Kikyo », cela ne fait aucun doute que si ce n'était pas moi et mon frère, cela aurait été quelqu'un d'autre qui vous aurait tué... Bref, le prochain pic est pour ton cœur. Tu as une dernière blague ou insulte habituelle à lancer, avant que je termine ta misérable vie ?

Quelle violence...

Alors que l'homme de glace avait sa main pointée en direction de la kunoichi, une voix calme et douce retentit dans la salle. Instantanément, l'homme tourna légèrement sa tête sur la gauche, d'où provenait la voix. Ce qu'il vit, était une jeune femme, assise les jambes croisées, sur un balai légèrement flottant au-dessus du sol. Le plus étonnant, était que cette dernière semblait avoir une tasse de thé dans la main droite, comme si elle prenait sa pause. En premier lieu, l'homme fut surtout étonné de la présence de cette femme. Il n'avait rien senti, rien entendu, rien vu.. Il se demandait depuis quand cette femme était ici ?


Qu'est-ce que... d'où tu sors toi.. ?

Suite à cette question, la jeune femme but une gorgée de son thé, puis prit la parole d'une voix toujours aussi calme et douce, tout en fixant le liquide dans sa tasse.


L'odeur de cette pièce est nauséeuse, il gâche l'arôme qui se dégage de mon délicieux thé. Pourtant, l'odeur du thé blanc est de très loin la meilleure. Douce, tout en étant apaisante. Cette mixture délicate, ni trop agressive, et réduite en caféine, en fait un thé doux et savoureux. Son arôme et sa couleur viennent du fait qu'il n'est pas fermenté à forte pression, mais délicatement fumé à basse pression. Quant à son goût si doux, c'est parce que le thé blanc est issu de jeunes bourgeons, encore innocent et lavé de toute souillure... Malheureusement, ce thé est devenu le plus rare de la création, et il ne se trouve que sur certains royaumes de Légendia à présent. Je me souviens de l'époque ou mon royaume natal pouvait se vanter d'avoir les plus belles cultures de thé blanc. Mais aujourd'hui, ce n'est qu'un champ de ruines, tout comme le reste de la création... C'est sûrement pour cela que j'apprécie le thé blanc, et que je ne bois que ce dernier. Il me correspond en termes de nature et d'arômes. A contrario le...

Oï, tu te fous de ma gueule ou quoi ? Je n’en ai rien à foutre de ton thé, le démon à corne. Je t'ai posé une question, alors répond...

Démon ? Sous prétexte que j'ai de belles cornes, je fais partie de cette vulgaire et faible race qu'on appelle démon ? Je suis déçue d'une telle fermeté d'esprit... C'est affligeant cette discrimination dont tu fais preuve. Je suis simplement née d'une race nocturne possédant ce genre de détails. Pour quelqu'un qui parle de respect de son « clan », tu n'en as aucun pour celui des autres.

Suite à ces mots, l'homme détourna sa main de la kunoichi, et la pointa en direction de la jeune femme sur son balai. Cette dernière commençait à lui taper sur le système. Pour lui, cette sorcière était sûrement une amie de cette Ayako ou Kikyo, vu qu'elle semble aussi provocatrice et inconsciente que ces dernières...


Ok, je ne sais pas d'où tu viens, ni qui tu es, mais j'imagine que tu dois être une partenaire de ces deux femmes ? C'est ça ? Dans ce cas, laisse-moi te prévenir tout de suite de ne pas sombrer dans la prétention, ça risque de te coûter cher...

Qui suis-je ? Si on demandait directement à ton subconscient pour voir ?

Après avoir dit cela, l'homme de glace cessa immédiatement de tendre la main en direction de cette femme. Mais à la place, il se prosterna devant cette dernière, sans raison apparente. Et au vu de son air, il semblait lui-même ne pas comprendre « pourquoi » il était à genoux.


Quoi... ? P-pourquoi je suis à genoux.. là.. ?

Hooo ? Peut-être que ton subconscient est simplement retourné à ce qu'il est vraiment : un esclave.

E-espèce de sorcière ! Ton petit tour de passe passe ne...

Shuuuut... Tu fais trop de bruit pour un chien, silence. Le thé blanc se savoure dans le calme et la paix.

L'homme semblait ne plus pouvoir parler, tout en étant toujours à genoux, sans possibilités de bouger. Ensuite, la sorcière reprit délicatement une gorgée de son thé, puis la parole.


Comme j'allais le dire, avant que tu me coupes la parole au sujet du thé blanc. Son opposé donc, est le thé noir. Le thé noir est agressif, tout en ayant une forte odeur. L'arôme qui s'en dégage est à l'image de sa fabrication, barbare et sans passion. Ce n'est qu'une variation insultante du thé vert, qui a simplement été trop fermenté... C'est le thé le plus consommé cependant. Quel manque de goût... Le thé blanc est un thé de haute qualité, comme moi, tandis que le thé noir est le thé des esclaves, comme toi. Il te correspond plutôt bien je trouve. D'ailleurs, sais-tu pourquoi ce thé est si mauvais ? C'est parce qu'à l'origine, il a été fabriqué sur des ruines de plantations. Des ruines dues à la guerre. C'est pourquoi cela en fait un thé parfait pour les pions comme toi.



Oui, car laisse-moi t'expliquer quelque chose. Vois-tu, sur un champ de bataille, il y a différentes sortent de « pions ». Il y a ceux qui ont du potentiel, et qui se font remarquer dès leur premier combat. Ceux-là grimpent en grade, et deviennent vite un atout indispensable dans la bataille. Ensuite, il y a les pions qui stagnent. Ceux-là, malgré le nombre incroyable de guerres à leur actif, ne montent jamais en grade. Tu sais pourquoi ? Car ils n'ont aucun talent, rien. Ces pions sont généralement envoyés en première ligne, ou plus couramment appelés « la ligne inutile ». Car ils ne servent que de diversion ou d'avertissement. Des insectes qu'on jette en pâture à l'ennemi, et que lui-même jette à son tour, car leur sacrifice n'impacte en rien la bataille. Ces mêmes pions qui généralement, ignorent à même leur mission, et se contentent d'obéir, les yeux pleins d'étoiles. Et c'est justement la catégorie dont tu fais partie. Et tu sais ce que je fais des pions inutiles dans mon armée ? Je m'en débarrasse, comme ça : pouf.

Dès que la jeune femme eut fini de parler, elle claqua des doigts, avec sa main libre. Et à peine une seconde plus tard, l'homme de glace commençait à brûler vif. De vives flammes vertes et noires brûlaient ce dernier qui ne pouvait pas hurler, étant privé de parole. C'était comme si les flammes étaient sorties de son corps. Au bout de quelques secondes, il ne restait plus rien de l'homme, même pas de cendres. Les flammes noires et vertes avaient complètement désintégré ce pauvre type. Tandis que pendant ce temps, la sorcière avait continué à boire son thé, comme si rien ne se passait devant elle.


Ho, ma tasse est vide...

Une fois cette élimination en règle effectuée, elle descendit finalement de son balai, puis s'approcha lentement de la kunoichi. Une fois face à cette dernière, elle la fixa dans les yeux, puis posa son index sur sa bouche. Ensuite, elle prit la parole d'une voix toujours aussi calme.


Toi, jeune fille, je pense que le thé vert te correspond bien. Car il dégage un arôme doux, mais qui cache une odeur nauséeuse. Il faut le déguster très vite, sans le laisser refroidir. Car une fois froid, on ressent toute la tristesse se dégageant de la tasse, au vu de la couleur qui noircit, tandis que l'odeur qui s'en dégage s'évapore... Et tout comme toi, le thé vert est sans cesse mélangé et modifié pour essayer d'en faire un concurrent au thé blanc. Malheureusement, ce n'est jamais un succès... Au final, on peut dire que ce thé cherche constamment des réponses... Peut-être trouveras-tu les tiennes un jour, car ton heure n'est pas venue, jeune fille. Tout comme le thé vert, il faut du temps, avant que la plante soit à maturité..


...Maintenant shuuut... ferme les yeux... doucement, délicatement...

Après ces mots, la kunoichi ferma lentement les yeux, jusqu'à perdre connaissance... Ce n'est qu'au bout d'un temps impossible à deviner, qu'elle fut réveillée par une silhouette. Cette silhouette n'était autre que Kikyo, qui commençait à s'impatienter, vu comment elle avait secoué la kunoichi. La kunoichi qui pouvait d'ailleurs, lorsqu'elle sera un peu plus réveillée, se rendre compte qu'elle est intégralement soignée, ainsi que son énergie restaurée à son maximum.


Ha ! Enfin debout ! Ce n’est pas trop tôt... Ça t'arrive souvent de dormir après un combat ? Moi j'ai eu le temps de régler le compte à ce type tout feu tout flamme. Et j'ai même récupéré le pendentif que je suis venu chercher, hihihi.

De son côté aussi, on pouvait remarquer que Kikyo était en pleine forme, tout en étant assez.. joyeuse. Évidemment, Kira ne pouvait pas être parfaite dans la peau de la jeune femme, et allait donc légèrement changer les habitudes et l'esprit de cette dernière. Mais comme elle l'a dit précédemment, si on la fait chier un peu trop, elle s'occupera du gêneur... Mais en attendant, d'un point de vue extérieur, sans censé savoir ce qu'il s'est passé, on pourrait croire que la mort de Natsuki n'ai pas du tout impacté la mercenaire, qui semblait s'en foutre totalement....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Une situation de plus en plus critique...   Mer 26 Nov - 22:20

Pour commencer, le ninja parvint à dévier les éclairs avec également des miroirs de glace. Pour ce qui était des assauts physiques, il s'entoura d'une couche de glace. Et plus la Kunoichi démoniaque frappa, plus ses coups manquaient de puissance. Et au bout d'un moment, sa faux avait tellement perdu en force qu'il parvint à la bloquer et même la briser à main nue.

Quoi ?

Ayako commençait à ne plus être amusée par ce combat, et il semblerait que son adversaire aussi. S'ensuivit d'ailleurs de violents coups où Ayako était malmenée, et elle qui arrivait à supporter la souffrance, on pouvait l'entendre crier de douleur. Le sang noir ne la protégeait pas. Ses cris étaient plutôt des cris d'incompréhension au final, sur le fait qu'elle ne pouvait gagner ce combat. Et ainsi, le ninja expliqua en détail les raisons de son impuissance. Depuis le début, Ayako avait scellé son propre destin. Le sang noir avait une faiblesse toute simple: L'eau. Et la glace fondue devient de l'eau. Le souci n'est pas qu'Ayako était aveuglée par la rage, mais plutôt qu'elle était persuadée que le sang noir n'avait aucune faiblesse. Et elle est en train de payer le prix fort de son inexpérience. Car après cela, elle se fit brutaliser par son adversaire qui n'allait pas de main morte et décida de ne pas éliminer en un coup son adversaire. Il voulait la faire souffrir. Chose qu'Ayako aimait faire elle-même, donc elle ne pouvait condamner la violence de la scène. Quoi qu'il en soit, la suite par contre était bien plus intéressante. Non seulement le ninja retira tout les compliments d'avant, mais en plus, tout comme les coups, il allait fort sur les propos. Et bizarrement, Ayako, qui s'en foutait généralement de ce qu'on pouvait lui dire, fixa le ninja avec des yeux bien tristes. C'était comme si, en étant proche de ses derniers instants, le sang noir faisait beaucoup moins effet, et que les premiers regrets de ce qu'elle est devenue s'installent enfin dans l'esprit. D'ailleurs, les mots avaient de l'effet. Elle réfléchissait à sa vie, toute entière... Son enfance avec sa mère et sa grande soeur, Ultear. Ses pouvoirs qui ont fait d'elle une prodige très jeune. La mort de sa mère, qu'elle n'a jamais pu expliquer. Le fait qu'elle soit devenue une arme aux yeux des Hayabusa. Et puis, sa rencontre avec ce vampire qui avait scellé son destin, la plongeant totalement dans la nuit infinie. Car c'est la malédiction qu'elle a obtenu ce jour-là qui a mené ses pas vers Azelia, et qu'elle est devenue une assassine pour son compte. Et c'est là qu'elle réalisa que seule la reine lunaire avait aidée Ayako à mieux apprécie sa vie. Puis, en ayant quitté sa troupe, pensant qu'elle n'avait rien à faire à ses côtés, en étant qu'une simple humaine, elle avait perdu tout sens de vivre. Elle se prostitua, et utilisa son corps et ses charmes pour remplir plusieurs contrats. La vie n'était qu'un jeu, mais ne l'intéressait que très peu. Et quand on lui proposa de revenir chez les Hayabusa, Ayako pensait peut-être retrouver un toit et quelque chose pour combler le vide dans son coeur, mais cela était vain. Personne ne comprenait réellement que la jeune femme farouche et obsédée qui peuplait ce village quelque peu trop sage, et qui souriait sans arrêt et fêtait pour un rien, tentait d'oublier. Oublier que la vie était pas du tout comme elle le souhaitait. Et quand Azelia fit à nouveau appel à elle, et que cette histoire de nouveau monde atteignit ses oreilles, elle douta fortement, et c'était plutôt cela qui la bloquait au lieu de vouer une animosité envers Azelia. Et le sang noir avait réveillé la haine pour la vie qu'Ayako vouait. Cette même haine la mena vers la malédiction, qui se nourrissait de ses sentiments néfastes. Et aujourd'hui, devant celui qui allait probablement mettre fin à sa vie, Ayako réalisait qu'il y'avait toujours un vide dans son coeur. La vie, ne l'intéressait toujours pas au fond. Alors quand le ninja lui demanda ses dernières volontés, elle déclara, avec une voix étouffée sous la douleur.

Si je dois te dire une dernière chose... C'est que je hais les hommes qui me compliment sans me connaître. Je hais les hommes comme toi. J'ai encore plus eu envie de te trucider quand tu m'appelais "ma jolie"... Mais bon, il semblerait bien que j'ai perdue... héhé... Alors fais ton boulot d'hommes et achève-moi... De toute façon, cette vie n'a plus d'importance pour moi... Mais quand le monde sera enfin telle que notre groupe le désirait, je serai de retour... "Elle" me l'a promis, et crois-moi, oui... crois-moi sur parole, que la vengeance sera dégusté froid, même glacé... héhé...

Après cela, le ninja allait frapper au coeur. Ayako commença lentement à verser enfin une larme, mais elle gela en même pas une seconde au contact de sa joue.

(La mort arrive enfin. Elle me tiendra chaud... Pour la première fois, je n'aurai plus froid... en enfer...)

Et le sourire aux lèvres, Ayako allait être frappée, mais quand elle pensait enfin que sa vie était finie, elle ouvrit les yeux, et elle était toujours vivante, car le ninja s'arrêta. Une voix féminine se fit entendre. La première chose qu'elle pensa était:

Azelia ?

Mais finalement, ce n'était pas la reine des démons qui était venue la secourir, mais une apparence inconnue, flottant sur un balai, et dégustant une tasse de thé. Une sorcière ? Pas du pays de la lune en tout cas, Ayako ne l'avait jamais vue, ni croisée. Puis la femme fit un long récit sur le thé. Pas étonnant qu'Ayako l'ait confondue tout d'abord avec sa reine. Il y'avait des similitudes dans l'attitude. Sauf qu'après une comparaison que fit le ninja avec elle et les démons, elle comprit que cette sorcière jugeait les démons comme faibles. Donc elle ne devait définitivement pas venir du pays de la lune. Mais c'est là qu'Ayako était surprise quand elle vit que le ninja était complètement malmené par cette femme. Lui qui avait brutalisé sauvagement Ayako, malgré qu'elle était une élue d'Azelia, fut vite détruit à son tour. Si Ayako n'avait pas le visage fracassé et en sang, elle aurait montré une expression de peur sûrement. Mais au final, plus rien ne la surprenait dans ce monde remplie de créatures aux pouvoirs démentiels. Après ce spectacle, la sorcière s'approcha d'Ayako, et pendant son approche, elle eut le temps de dire rapidement avant qu'elle lui mit son index devant la bouche pour la couper.

Toi... Qui diable es-tu ? Et qui t'a demandé de me...

La sorcière compara Ayako au thé vert, et si on oublie que cette femme était vraiment une spécialiste dans ce domaine, ce qui fit l'effet d'une bombe chez Ayako, c'est que cette femme semblait tout savoir ou tout comprendre chez elle. Pourquoi ? Comment ? Aucune chose qu'elle avait dit était fausse pour Ayako. Elle n'arrivait même pas à répondre la moindre chose devant ça, même si la sorcière lui laissait la permission de parler. Il n'y avait pas moyen que quelqu'un ait pu aussi bien analyser Ayako.

Au final, elle fut endormie sur place en quelques secondes, et quand elle se réveilla, elle vit Kikyo, saine et sauve, avec le pendentif. Et montrant une facette de sa personnalité qui n'était pas vraiment la sienne... Bref, Ayako se releva, posa ses deux mains sur le crâne, et réalisa seulement ensuite qu'elle était soignée de la tête aux pieds.


Je suis en vie ? Comment est-ce possible ? Et mon corps ? Il est...

Ayako était troublée et donc, n'arrivait même pas à finir sa phrase. Etait-ce un rêve depuis le début ? Non, la violence du combat d'avant semblait purement réel. Bref, elle décida de ne pas chercher à comprendre. Pour le moment... Elle se releva et était bien décidée à quitter cet endroit de malheur.

Je te trouve bien plus joyeuse que d'habitude, camarade. Tu tiens tellement à ce pendentif, au point d'oublier la mort de ta soeur ? Bah au pire, tu es une Kunoichi, donc je ne suis pas étonnée... Bon, j'en ai assez de cet endroit. Maintenant que tu as ce que tu désirais, rentrons, j'ai mal au crâne, et j'ai besoin de boire... un thé vert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une situation de plus en plus critique...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Jeune Afrique autour de la situation geopolitique mondiale
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du desert :: La pyramide-
Sauter vers: