La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre familière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Rencontre familière   Jeu 2 Oct - 10:26

Après une rapide réflexion, Ayako donna son avis sur la situation et les différents lieux où le ninja pouvait éventuellement attendre. Au final, c'est la cité du désert qui fut choisie par la kunoichi. Pour Kikyo, c'était un choix plutôt logique et les arguments d'Ayako se tenaient. Mais il restait toujours le problème concernant l'investigation qui risquerait d'être mouvementé, si la kunoichi d'Azelia se faisait remarquer. Heureusement, par une technique spéciale des Ibusashi, Ayako pouvait prendre l'apparence d'autres personnes. Pour cette fois, c'était donc une jeune kunoichi d'une quinzaine d'années. Ce qui était parfait pour passer inaperçu. C'est donc après avoir réglé ce problème que la kunoichi et Kikyo pouvaient partir pour la cité.

Quelques longues minutes de marche plus tard, dans le sable et sous la chaleur du désert, Kikyo et Ayako arrivèrent finalement dans la cité. Enfin, ce qu'il en restait. Car ce que pouvait observer Kikyo, après avoir fait un tour d'horizon, c'était une véritable hécatombe. Si cela avait été une ville avant, ce n'était plus le cas... À présent, ça ressemblait plus à des bidonvilles peuplés d'habitants cherchant simplement à survivre.


Eh bien, quelle finesse de la part de notre Reine... Ce n'est pas comme ça que mon pays va remonter dans l'estime. Qu'elle ne vienne pas se plaindre si elle passe pour l'ennemi public après cela... Franchement, utiliser de telles méthodes.. c'est à l'opposer de l'idée que je me faisais de cette reine. Je suis assez déçue d'une telle erreur stratégique et morale... Il est où le message là-dedans ?


Kikyo semblait finalement assez se préoccuper des intérêts de son pays et de l'image d'Azelia. Même si elle avait dit la veille qu'elle voulait ne rien avoir à faire avec, il va de soi qu'au fond ça compte pour elle. Néanmoins, elle n'était pas là pour cela, et reprit donc la parole, après un soupir assez évocateur.


Enfin bref, on ne me paye pas pour jouer la bonne conscience... Au moins, ce sera plus facile de se déplacer, vu que tout est mort.


Après cet interlude, les deux femmes se mirent en route à travers la foule et les stands qui étaient anciennement des bâtiments. En tout cas, même si l'idée de lancer une investigation ici était bonne, les gens ne parlaient pas beaucoup et personne n'avait rien vu. Après tout, le ninja ne serait pas assez con pour se montrer en pleine ville. C'est donc ainsi que les stands défilèrent, en même temps que les minutes et le soleil toujours aussi tapant. Alors qu'il y a une petite heure elle trouvait cela agréable, Kikyo regrettait soudainement le pays de la lune. Cette chaleur commençait à être vraiment agaçante, et tourner en rond dans la ville n'arrangeait rien. Même en ayant enlevé son écharpe et sa veste, cela ne diminua pas la température. Sur le coup, se foutre à poil et plonger dans n'importe quelle étendue d'eau ne l'aurait pas dérangée.


Bon sang, si je pouvais me servir de mes pupilles je ferais apparaître de l'eau. Quand tu penses qu'on est dans ce pays de merde à cause d'un chieur qui n'a que ça à foutre d'emmerder son monde ! Quand on le retrouvera, je te promets que je vais lui faire bouffer le sable de ce putain de désert !

Hey Kiki !

Tandis que la kunoichi commençait à perdre patience, elle arrêta soudainement la marche lorsqu'elle fut interpellée par une voix familière. Une voix qu'elle n'avait étrangement pas envie d'entendre, là, tout de suite... Il s'agissait de Natsuki, la sœur de Tokiwa, et l'actuelle chef du clan Mitsuki. Arborant toujours sa tenue de l'armée du soleil.


Kikyo n'avait vraiment pas envie de lui parler, surtout pas après leur dernier échange. Mais surtout, elle ne s'attendait pas à la voir... La kunoichi se demandait du coup : qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ici ? Peut-être menait-elle une enquête pour le « roi » du soleil sur ce qui s’est passé ici ? Cela était peu probable, vu que Natsuki cherche à tuer le roi. Au final, le mieux est de lui répondre...


… Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler comme ça.. Bref, qu'est-ce que tu glandes ici ?

Wow, toujours aussi agréable... Tiens, tu trimbales une gamine maintenant ? Toi ? Tu n'es plus avec « qui tu sais » ?

Au moins, la kunoichi du soleil semblait savoir que prononcer « Azelia » ici ne serait pas une bonne idée. Néanmoins, comme d'habitude, elle ne dira rien, si Kikyo ne fait pas un petit effort de son côté. C'est donc tout naturellement qu'elle fixa Ayako, puis Natsuki à intervalles réguliers, avant de reprendre la parole.


Non, je ne suis plus sous contrat avec cette « personne », et cette fille s'appelle... Akino. Je l'ai rencontré il y a pas longtemps, c'est pour un contrat qui ne te regarde pas. Maintenant qu'est-ce que tu fous ici ?


Kikyo préféra dire à Natsuki qu'elle n'était plus avec Azelia, et qu'elle était sur un nouveau contrat. Du coup, elle mentit également sur Ayako, en donnant un faux nom trouvé complètement au pif. Après tout, Ayako était assez populaire à présent et sûrement dans le registre des criminels alliés à Azelia. Heureusement, la sœur adoptive de Kikyo n'insista pas et raconta enfin ce qu'elle était venue faire au pays du désert.


Hum, bien en vérité, je suis à la recherche d'un ninja assez... mystérieux. Je le recherche, car hier dans la matinée, il a trouvé malin d'attaquer le village... Je ne sais pour quelle raison. Même si j'imagine qu'il est allié avec Azelia. Vu qu'entre la lune et le soleil ça commence à chauffer... Bref, une fois qu'il a fini son bordel, il est parti. Je l'ai donc poursuivi avec un groupe de ninjas d'élite, et on l'a pisté jusqu'ici, où j'ai perdu sa trace, et mon équipe par la même occasion. Comme s'ils s'étaient volatilisés...

Le récit de Natsuki était assez perturbant et semblait inquiéter Kikyo. Maintenant qu'elle savait qu'il ne pouvait s'agir d'un autre « ninja ». Son but était bien plus imperceptible... Qu'est-ce qu'il pouvait bien attendre en provoquant Kikyo et Natsuki ? Connaissait-il le clan Mitsuki et voulait simplement se venger ? Cela paraissait probable, mais alors dans ce cas, il aurait très bien pu tuer la kunoichi du soleil sur place, ainsi que Kikyo pendant qu'elle était affaiblie. Mais non, à la place, il a tenu à ce qu'elles soient toutes les deux présentes ici, dans le pays du désert...


Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ? Pour ton contrat j'imagine, hum ?

… À vrai dire mon contrat concerne également un « ninja » mystérieux. C'est sûrement le même, tu as d'autres informations ?

Hooo ? Ce ninja t'a sur le dos ? Haha, je le plains le pauvre. Mais dis-moi.. Qu'est-ce qu'il a bien pu te faire pour attirer ton attention ? Car, pour que tu poursuives quelqu'un comme cela, il faut vraiment que tu veuilles le tuer...

… Je viens de te le dire, c'est pour mon contrat.

Teuh teuh teuh... Allez, arrête de te foutre de moi.. Je sais très bien, que tu es encore avec « qui tu sais »... Tu ne trahis jamais tes contrats et cette « reine » ne t'aurait pas engagé pour faire le ménage de son temple. De plus, je te connais, tu es quand même ma grande sœur. Jamais tu ne trimbalerais une gamine.. Mais par contre, une alliée de cette « personne », ça, je n’ai aucun doute... Je pense même qu'il s'agit de cette femme avec qui tu étais au restaurant, non ? Sérieusement, je suis une espionne et un assassin, c'est ma vie d'espionner et de tout savoir... Comme toi. Alors, dis-moi ce que tu sais, et je te dis ce que JE sais à mon tour.

Kikyo aurait dû s'en douter, cette gamine avait toujours été très douée déjà à l'époque pour l'espionnage. Et elle ne serait pas devenue chef si elle n'avait pas quelques ressources... Néanmoins, elle ne semblait pas vraiment prête à dénoncer sa « soeur », vu qu'elle n'avait depuis cette discussion, rien dévoilé. Cela voulait dire qu'elle allait dans le sens d'Azelia ? Après tout, la kunoichi veut la chute du roi.. Enfin, pour le moment, Kikyo allait devoir partager ce qu'elle sait avec Natsuki. Si elle voulait une chance avec Ayako, de trouver ce fameux ninja.


Ok... Disons qu'il m'a volé quelque chose auquel je tiens.. et qu'il m'a provoqué en m'invitant à le rejoindre dans ce pays. C'est tout.

… Depuis quand tu t'attaches aux biens matériels toi ?

… Bon, balance ce que tu sais.

Tiens ! C'est un parchemin que j'ai trouvé dans le village. Il l'a sûrement perdue en prenant la fuite ! Mais je ne comprends absolument rien à ce qui est marqué dessus, j'ai pensé que ce devait être une langue nocturne. Du coup, vu que tu es ici, et que tu es un vampire, tu peux sûrement déchiffrer ça !

« Semi », et merci de le dire à haute voix...

Cette fois, on ne pouvait pas dire que Natsuki ai été discrète, heureusement, le peu de personnes qui avaient entendu, se sont dépêché de quitter la zone où se trouvait la « créature de la nuit », sans trop se faire remarquer. Sûrement par peur de subir un autre courroux de la part de la lune. Cela ne semblait cependant pas inquiéter plus que cela Kikyo qui se saisit du parchemin que lui tendait la kunoichi du soleil. Une fois déplié, on pouvait y observer une écriture dans une langue visiblement étrange :


Azhir uval nutarus

Dalektharu il dask daku
Riftuuz e thara samanar utamus
Belanora mordanos nenaar ila mornu farlos kada
Elas umanes azarathan rakas ibna

Comme prévu, même Kikyo n'y comprenait rien du tout, c'était un vrai charabia.


Bien, désolé, mais ce n'est pas une langue de la nuit, ni une langue de la Yokume tout court. Je les connais toutes, même les démoniaques, et cela ne ressemble à rien de connu...

Neeeh ? Une langue d'un.. autre royaume alors.. ?

Sûrement... cependant... Je doute qu'il ait fait tomber ce parchemin sans faire « exprès ». Il s'agit sûrement de quelque chose que toi ou moi pouvons décrire... Enfin, en théorie. Tu en penses quoi, Akino ? Une idée de comment déchiffrer cela ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Rencontre familière   Lun 6 Oct - 21:23

Arrivés dans la capitale du pays du désert, Ayako et Kikyo ont pu effectivement voir le chaos qui y régnait. La reine n'avait pas fait dans la semi mesure, mais cela ne l'étonnait guère, comparé à Kikyo qui ne s'empêcha pas de laisser une remarque bien digne d'elle. Ayako resta neutre, mais elle avait son mot à dire car son opinion était tout autre. Elle parla doucement néanmoins, car une gamine qui dit des choses sur un nom qui doit probablement être maudit chez les survivants, c'était pas très courant.


Je pensais pourtant que la reine était claire, non ? A l'heure actuelle, elle ne se préoccupe plus d'être l'ennemi numéro un. En tant que gouvernante suprême, elle sait quand son pays a atteint une situation de non retour. Et l'image du pays était déjà catastrophique bien avant le règne de la reine, c'est à dire, il y'a exactement 3000 ans. Rester endormi ne changera pas trois millénaires de haine. De plus, le pays du désert, bien que faible, a quand même un très gros nombre de mercenaires, et quand j'ai combattu les Hajinmon, ils ont soutenus d'eux-mêmes les ninjas, Hayabusa compris. C'est peut-être minime, mais on s'est débarrassé d'une épine du pied, et vu le nombre de pertes, le projet que tu sais est de plus en plus près de voir la lumière du jour.

Ayako tenta d'ailleurs de se rappeler la raison exacte de ce chaos. Et après quelques secondes ou elle se remémora cette raison, elle fit une légère grimace.


Là ou je reconnais une erreur de la part de notre reine, c'est qu'elle n'ait pas fait appel à moi pour capturer la cible de cet assaut. Comment elle se nomme encore... Sasha... Michelle... Ra... ra... raaaaaaaah ! Je m'en souviens plus... Bref, une blonde habillée en sado masochiste. Elle avait le sang noir, reçue directement d'Azelia et elle nous as trahit ! Bref, j'aurai fait qu'une bouchée de cette pouffiasse !

Ayako n'aimait pas trop qu'on doute de son altesse, mais bon, venant de Kikyo, ca l'étonnait pas tant que ça. Depuis qu'elle la connait, elle trouve que son comportement est assez difficile, et qu'elle a la remarque facile, mais bon, au final, quand Ayako s'y met, elle n'est pas mieux. Et puis, elle sait s'habituer à ce genre d'attitude qu'elle finit toujours pas trouver sympathique. Il suffisait de voir qu'Ayako est éperdue d'un homme aussi froid et râleur que Seto Yagami. Bref, quoi qu'il en soit, Ayako adressa un léger sourire à Kikyo malgré qu'elle lui a rappelé qu'il ne fallait pas douter de la reine. Elle tapota même le haut du dos de la Kunoichi, amicalement.


Je comprends que tu puisses douter des agissements de la reine, mais n'oublie pas qu'au bout de ce long tunnel, la récompense vaudra vraiment la peine de l'effort. Sois patiente...

Après cette conversation sur ce qu'a fait Azelia, les deux Kunoichis croisèrent une autre fille qui la surnomma... Kiki... Ayako se retint de pouffer de rire devant ce surnom. Elle  tourna la tête et posa sa main devant sa bouche pour pas se faire remarquer, et si ça devait arriver, pas grave, ça collerait bien à son rôle de gamine. D'ailleurs, rien qu'en entendant le nom Kiki, elle se rappela de la fois ou sa soeur, Ultear, avait ramené gamine un petit chiot nommé Kiki, et que le lendemain, elle l'écrasa au point de le blesser gravement. Devant les pleurs de cette dernière, sa mère prit bien soin de lui pour qu'il puisse retenir debout sur ses quatre pattes, et une minute plus tard, Ayako fit tomber son poignard sur le pauvre chien. Elle eut une côte brisée en se faisant frapper à mort par Ultear. Ce souvenir, bien que douloureux, contribuait au mini rire nerveux d'Ayako qu'elle n'arrivait plus à cacher. A ce moment, Kiki... Ou plutôt Kikyo, présenta Ayako sous le nom d'Akino. Elle prit un air enjouée, sans trop forcer vu comment elle avait les larmes aux yeux à cause de son rire étouffée.


Bonjour ! Mon nom est Akino ! Enchantée ! Et Kiki... C'est mignon comme surnom !

Enfin, Ayako tenta de se calmer car elle comprit que Kikyo est pas le genre de fille dont il faut se moquer. Compréhensible. Enfin bref, Ayako suivit la conversation du début à la fin. Le fait que l'homme que recherchait Kikyo était aussi recherché par cette femme. Ayako, d'ailleurs, décida de la fermer quand cette femme pensa tout de suite a un allié d'Azelia. Ensuite, elle apprit qu'il s'agissait de sa soeur. Dieu ce qu'elle lui ressemble pas. Pas la même attitude, pas la même tronche... Bref, passons. Par contre, Ayako tenta de ne pas réagir d'un cil au fait qu'elle semble l'avoir reconnue. Subtil mais peu étonnant venant d'une Kunoichi. Enfin, il semblerait qu'elle ait vu Ayako en compagnie de Kikyo dans le restaurant... Heureusement, Kikyo changea de sujet direct, donc Ayako ne réagit pas. Elle n'insistait pas à ce sujet d'ailleurs, donc tant mieux. Enfin, Natsuki donna un parchemin à Kikyo qu'elle ne parvint pas à déchiffrer. Elle demanda l'avis d'Ayako qui se saisit du parchemin, et l'observe attentivement.


C'est peut être un enchaînement d'anagramme. Après tout, tu viens de dire que tu connais toutes les langues. Voyons voir... Huuuuuuum... Huuuuuuuuuuuum...

Ayako tenta de traduire ce parchemin, et visiblement, elle forçait un peu, avec son intelligence tellement... exceptionnelle... Mais bon, elle avait des capacités ailleurs, et bien cachés. Après avoir poussé plusieurs gémissements étranges, elle donna le parchemin à Natsuki.


Non, désolé, c'est un profond charabia. Oubliez ce que j'ai dis. Désolé de t'avoir donné de faux espoirs, Kiki... Hihihihi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Rencontre familière   Mar 7 Oct - 21:53

Comme si attendait Kikyo, son avis sur la situation du pays n'allait pas dans le sens de celui d'Ayako. Ce qui donna lieu à un petit rappel des objectifs de la reine et du potentiel danger que représente le pays du désert. Les arguments étaient bons, et l'histoire se tenait. Mais bon, au final, tout ce qui était à retenir, c'était que tout ce qui importait pour la reine et ses sbires : c'était arrivé à leurs fins, peu importe les moyens. Cela ne servait donc à rien de discuter avec des fanatiques qui sont certainement aveuglés par cette espèce de sang noir. Même si ça ne contrôle pas directement l'hôte, cela doit quand même lui enlever toute notion de conscience ou logique... Enfin, ce n'est pas comme si Kikyo était parfaite, vu tous les assassinats injustes qu'elle a perpétués juste pour l'argent. Du coup, elle préféra ne rien répondre et laisser Ayako continuer son récit.

D'ailleurs, elle enchaîna rapidement sur le fait qu'elle regrettait que la reine n'ait pas plutôt envoyé « elle » pour aller chercher cette fameuse femme dont le nom échappait à la kunoichi. Néanmoins, Kikyo se rappela très bien à qui elle faisait allusion, à partir du moment où elle commença à décrire la fameuse « pouffiasse ». Il s'agissait sans aucun doute de cette Rachel, croisé il y a un bout de temps maintenant. Cette fameuse sado masochiste que Kikyo avait corrigée dans les règles de façon expéditive.


Rachel, son nom. Je me souviens rapidement de cette femme oui. C'est donc pour cette faible que j'ai vaincue en vingt secondes en utilisant qu'une seule illusion, qu'une telle attaque a eu lieu ? He bien, je vais me passer de commentaires, je crois...

Après cet échange, Ayako conclut par la suite en donnant une petite tape amicale dans le dos de Kikyo. Tout en expliquant que l'effort en vaut la peine. Sur ce point, elle n'avait pas tort, au final, la mercenaire allait y trouver son compte.


… hum..

Une fois la discussion terminée, les deux femmes croisèrent Natsuki, la chef du village Mitsuki, au pays du soleil. Une fois les présentations faites, Kikyo remarqua rapidement le fou rire intérieur de sa partenaire, due au fait que la kunoichi avait surnommé sa sœur « Kiki ». Elle semblait passée outre, comprenant le fait que ce surnom était... assez comique. Néanmoins, au bout d'un moment, cela commençait légèrement à emmerder la mercenaire. Il semblerait heureusement qu'Ayako l'avait très bien remarqué. C'est donc après quelques minutes d'échange, que Natsuki apprit à sa sœur qu'elle était à la recherche de ce fameux « ninja ». Et qu'avant de fuir, il avait laissé tomber un parchemin écrit dans une langue que même Kikyo n'arrivait pas à lire. Voyant son incapacité à déchiffrer le parchemin, elle tenta de le donner à Ayako, après tout, on ne sait jamais. Malheureusement, après une réflexion qui avait l'air d'avoir fait chauffer le cerveau de la kunoichi, sa réponse fut celle prévue par Kikyo. C'est-à-dire : négative. En vérité, la mercenaire se demandait même pourquoi elle avait proposé cela à Ayako ? Peut-être était-ce qu'on appelle la dernière chance ? Elle n'en avait aucune idée, mais la situation ne semblait pas avancée, du coup.


Bon... Je ne vois vraiment pas qu'est-ce qui pourrait nous aider à décrire ce parchemin..

Hum... Tu sais, tu devrais peut-être songer à.. laisser tomber ?

Pardon ?

… Écoute, je ne doute pas de toi, Kikyo, je suis bien placée pour savoir que tu es vraiment forte, certainement la plus forte personne que je connaisse.. Mais le fait est que ce type n'a pas l'air d'être un tendre... Il aurait pu détruire tout le clan sans même apparaître s'il avait voulu, et de ce que j'ai compris, il t'a foutu à mal lors de votre dernière rencontre.. Et maintenant ce parchemin écrit dans une langue visiblement d'un « autre » monde... Je ne le sens vraiment pas, Kikyo.. Je sais que tu n'es pas vraiment sentimentale comme femme, mais.. même si pour toi ce n'est pas le cas, je te considère vraiment comme ma sœur. J'étais simplement jeune et jalouse que tu t'occupes jamais de moi, mais ça ne change pas que je t'adore vraiment... Alors, peut-être qu'on devrait simplement laisser tomber.. ?

Les paroles ne la kunoichi étaient assez étonnante, Kikyo ne s'attendait pas vraiment à cela. Ceci dit, elle ne savait pas ce qu'espérait Natsuki, mais il était hors de question qu'elle abandonne. Du coup, après avoir observé rapidement la jeune femme, elle reprit la parole de sa voix habituelle, comme si les aveux de la kunoichi ne l'avaient pas vraiment atteinte.


Dans ce cas, tu n'as qu'à me laisser faire.

Mais, je...

Je te remercie pour les informations et de t'inquiéter pour moi, Natsuki.

POURQUOI faut-il que tu réagisses comme cela ?!

Natsuki avait dit ça d'une voix appuyée, comme déconcertée par la réponse de sa sœur. Sur le coup, Kikyo ne comprenait pas très bien la raison de cette excitation, d'ailleurs.


Pourquoi tu te fâches ? Mes remerciements n'étaient pas assez appuyés ?

Ce n'est pas le problème...

Bien alors, il est où le problème ? J'ai une mission à accomplir, moi. Je n'ai pas le temps d'être sentimentale.

Pourquoi n'as-tu aucune empathie envers les autres ? Faut-il vraiment être dénué de sentiments pour être aussi forte et courageuse que toi ?! Je sais très bien la véritable raison pour laquelle tu restes toujours seule ! Ce n'est pas parce que tu nous considères comme des boulets, c'est simplement que tu n'as pas envie qu'on crève pour toi.. Comme la fait Tokiwa ou ton vrai père...



Tu veux toujours tout faire toute seule, sans même prendre en compte le fait que des gens tiennent à toi ! Moi, je tiens à toi, même cette fille à tes côtés te prend sûrement pour une amie ! Mais toi, tu fuis toutes sortes de relations pour toujours et encore nous protéger... Je sais très bien que.. ce soir-là, tu m'as mise hors d'état pour me protéger.. pour que je ne sois pas mêlée à ce qu'il s'est passé.. Depuis ce jour, tu me protèges, tu élimines mes ennemis potentiels.. Tu fais tout pour que je ne sois embêtée par personne... Mais toi, qui te protèges ? Tu penses que tu peux tout faire toute seule, tout le temps ? Tu sais c'est quoi, ton problème ? C'est que tu fonces tête baissée dans la mort, car tu n'en as rien à foutre de crever ! Tu penses qu'en mourant tu vas accomplir quelque chose ? Tu crois que Tokiwa s'est sacrifiée pour que tu meures bêtement ?! Hein ? Arrête d'être aveuglée par ta haine et regarde un peu autour de toi, Kikyo...

Cette fois, Kikyo semblait un peu bousculée par le discours de la kunoichi. Il était clair que cette dernière s'inquiétait vraiment pour sa « sœur », et qu'elle disait tout cela pour son bien. D'autant plus qu'elle n'avait pas totalement tort.. Ce ninja est un ennemi inconnu, qui a déjà foutu à mal la mercenaire... Quant au reste du discours, Natsuki avait évidemment vu juste sur toute la ligne, même si Kikyo aurait préféré que ça reste secret... Car là, l'intensité de la voix de la kunoichi avait fait tourner quelques regards de nouveau. Enfin, cela ne dérangeait pas forcément, c'était plutôt vu comme une embrouille entre deux personnes. Ou plutôt une mère faisant la morale à sa fille, ce qui était paradoxal, quand on voyait qui était « l'enfant », pour le coup.


… Tu as fini ?

… Mouai, j'ai fini.. Je sais très bien que je ne te ferais pas changer d'avis de toute façon. Tu as toujours été bornée et têtue.. C'est pourquoi.. Laisse-moi t'accompagner ! Je ne sais pas ce que vaut ta copine, mais à trois on sera bien plus performante que seule...

Kikyo observa rapidement Natsuki dans le silence, semblant réfléchir à quelque chose. Au bout d'un moment, elle reprit la parole d'une voix calme, mais sèche.


Non.

Tu n'écoutes jamais rien hein...

La mercenaire soupira légèrement, puis répondit ensuite à sa sœur.


La raison de refus se trouve dans tes paroles... Écoute, tu dis toi-même que ce type est dangereux, et qu'il te fait peur. Alors, laisse-moi te retourner la question : en tenant compte de tes sentiments, accomplis-tu pour autant ce que tu désires ?

… Qu'est-ce que j'en sais moi..

He bien, je ne le sais pas non plus, vu que je ne me préoccupe pas des « sentiments ». Mais ce qui est sûr, c'est que tu hésites, et que tu as peur. Ce qui sera une gêne pour toi, et pour moi qui vais devoir te protéger. Tu critiques le fait que je me fiche de l'avis des autres, mais ne fais-tu pas pareil, en écoutant tes sentiments ? Crois-moi, Natsuki, n'essaye pas de me comprendre...

Mouai... en même temps tu ne laisses personne te comprendre.. Mais j'imagine que tu as raison, comme d'habitude.. Je vais certainement te gêner, si je viens... Je ne devrais pas m'inquiéter autant de toute façon, vu que toi aussi tu as des pupilles qui sortent sûrement d'un autre monde également... Humpf, au final tu es aussi bizarre que ce type.

À la suite de cette remarque, Kikyo eut comme une illumination soudaine. Elle se tenait à présent le menton, semblant réfléchir à quelque chose, tout en regardant Natsuki. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'elle déplia le parchemin de nouveau, et qu'elle commença à le fixer, mais cette fois en « essayant » d'activer ses pupilles. Elle réussit à les activer, mais ressentit une légère douleur, qu'elle s'efforça de camoufler. Une fois ceci fait, elle se dépêcha d'arrêter l'utilisation de ses pupilles, qui arrêtèrent de briller instantanément. Ensuite, elle prit enfin la parole d'une voix assez satisfaite.


Bien joué, Natsuki, grâce à toi, on vient de décrypter ce parchemin.

Hum.. ? Une explication.. ? Je n'ai pas ta tête moi, j'imagine que ta copine ne comprend pas non plus, là.

Bien, quand tu as parlé d'autres mondes, concernant mes pupilles, je me suis rappelé que ce parchemin était écrit dans une langue « inconnue ». Donc sûrement d'un autre monde. Et j'ai vu juste, en activant mes pupilles, j'ai pu lire cette langue. Même si j'ignore toujours d'où elle provient...

Woah ! Et ça dit quoi ? Fais tourner.

Quelque chose.. d'assez stupide et insultant..

Kikyo n'avait pas besoin de relire le parchemin pour répéter ce qu'il y avait d'écrit dessus. C'était assez court, et en plus, elle n'avait pas du tout envie de réutiliser ses yeux pour relire une connerie pareille. Du coup, elle récita à voix haute ce qu'elle avait réussi à lire.


Toi qui lis ce parchemin, sache que tu es vilain.
Toi qui lis ce parchemin, sache que tu n’es pas bien malin.
Toi qui lis ce parchemin, sache que tu viens de sceller ton destin.

Une fois avoir récité le contenu du parchemin, un cercle visiblement magique apparu sous les pieds des trois femmes. Instantanément après un flash de lumière, elles n'étaient plus dans une ville, mais dans ce qui semble être l'intérieur d'un lieu très ancien, au vu de la décoration. Il y avait de grandes statues d'argile, à moitié détruites, du sable au sol, ainsi que des fissures un peu partout sur les murs, ornés de hiéroglyphes. Pour Kikyo, il ne faisait aucun doute, c'était la pyramide des anciens rois.


Euh.. on est où là ? C'est quoi ce délire ? Et j'avais raison, je te reconnais toi, tu es la femme du restaurant !

… Je vois.. C'était un parchemin de téléportation et d'anti-magie sûrement... Pfeuh, et moi j'ai récité comme une conne le contenu..

En effet, comme venait de le faire remarquer Natsuki, Ayako n'était plus sous son apparence de jeune fille, mais de nouveau dans sa vraie forme. Cependant, cela ne perturba pas Kikyo, qui semblait serrer les poings de rage. Elle venait de se faire piéger comme une abrutie, et ça, elle ne le supporte pas. Évidemment, toute seule, elle n'aurait pas eu besoin de réciter ce « parchemin ». Du coup, il va de soi que cet enfoiré de ninja a justement fait en sorte que Natsuki soit présente, en lui laissant le parchemin et l'attirant au pays du désert... Néanmoins, les trois femmes n'eurent pas le temps de se poser trop de questions, qu'elles aperçurent une silhouette était assise tranquillement sur un sarcophage, en train de pouffer de rire. La silhouette était d'apparence assez jeune, arborant un sourire narquois, portant une tunique de magicien, ainsi qu'un livre en main droite. C'était sûrement le responsable de ce tour de magie.




Baiser, baiser, je vous ai bien baiser. Héhéhé

Le jeune homme venait de dire cela en chantonnant tout fier. Il était clair qu'il n'était pas con, vu le plan qu'il a foutu en place... Du coup, il fait sûrement l'abrutie pour provoquer les jeunes femmes. Reste à savoir qui est ce type maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Rencontre familière   Sam 11 Oct - 22:36

Quand Kikyo se retenu de lâcher un commentaire quand elle reconnut de qui Ayako parlait, elle était, au fond, un peu d'accord, dans la mesure que pour avoir eu besoin d'en faire autant pour attraper Rachel, la reine a surement du envoyer la piétaille, et si c'était Ayako qui était envoyée, il n'y aurait sûrement pas eu autant de dégâts, cela aurait été plus radicale.


Bref, pour revenir à l'entretien avec cette Natsuki, personne ne fut en mesure de traduire ce parchemin, et surtout pas Ayako. La soeur de Kikyo, qui semblait effrayée par la situation, proposa à Kikyo de laisser tomber. Si Ayako était dans son apparence normale, elle aurait déjà remis à sa place cette Natsuki. L'abandon est interdit dans le clan d'Azelia, même si Kikyo ne se considérait pas comme membre du clan. Néanmoins, elle ne put s'empêcher de lâcher une petite remarque.


Laisser tomber ? Tu as la frousse ? Tu parles d'une Kunoichi !

S'ensuivit un long speech de la part de cette Natsuki qui déclara pas mal de choses intéressantes sur Kikyo, et sur la vraie elle qu'elle tente de dissimuler par son caractère antipathique. Cela lui rappela presque la conversation qu'elle a eu avec elle au pays de la lune, avant leurs départs. Devant ce speech et le fait que Kikyo ne savait pas quoi répondre, Ayako ne put s'empêcher de sourire, mais cette fois, ce n'était pas un sourire forcé qu'elle faisait en jouant le rôle de la gamine joyeuse, mais c'était un sourire sincère, qui lui était propre à elle, et qui pouvait montrer que même en étant infecté par le sang noir, il était encore possible que quelqu'un puisse respecter les paroles d'une autre personne.


Enfin, Kikyo utilisa ses pupilles pour traduire le parchemin, et ça, ça intriguait fortement la jeune Kunoichi. Et très franchement, elle se dit que cette capacité pourrait vraiment intéresser la reine.


Néanmoins, le message sur le parchemin était menaçant. Rimé par des paroles assez farouches, cela n'augurait rien de bon, surtout quand les trois filles furent emmenés dans la pyramide des anciens rois, endroit qu'Ayako reconnut immédiatement. Mais le plus pénible était qu'elle avait retrouvée comme par magie sa silhouette bien à elle. Devant la réaction de Natsuki, Ayako répondit:


Ouais, c'est moi, je vois que tu t'es amusé à nous observer dans notre intimité pour reconnaître ma silhouette comme "la femme du restaurant". Sois assuré que je vais te le faire regretter pour nous avoir observé en traître !

Et comme si ça suffisait pas, une nouvelle silhouette était visible. Un type aux cheveux blancs, tenant un bouquin et avait un sourire presque aussi glauque qu'Azelia elle même. Ayako gardait son calme, malgré qu'elle comprit qu'il était le responsable de cette téléportation. Néanmoins, une petite veine se traça sur son front, et son regard était enflammé quand il chanta sa petite chanson un peu... quelconque. Ayako souriait violemment, elle voulait buter ce type pour ce qu'il venait de dire. Elle dégaina son Jashinken et répondit à cet inconnu.


Ecoute moi bien, le trouble fête aux cordes vocales enrouées, le dernier qui a utilisé ce verbe à la con pas très subtil pour sous entendre quelque chose me concernant, je lui ai découpé ses couilles et je les ai enfoncé dans ses narines, et j'pense que la jeune femme qui m'accompagne est aussi du genre à prendre les mecs comme toi qui se la jouent pour leur faire vivre leurs derniers heures avec panache. Donc fais ta danseuse si ça t'amuse, crois moi que pour te faire danser, on va te faire danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre familière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Prive]Une route familière ...
» Ta tête m'est familière, t'aurais-je déjà menacé ? (ft Fandral)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du desert :: Village du desert-
Sauter vers: