La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rapport du Pays du Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harlock
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Rapport du Pays du Feu   Mar 30 Sep - 18:55

L'équipe envoyé au Pays du Feu était de retour chez eux.

Harlock n'avait pas quitté le poste de commandement. Il n'avait pas envie de parler aux autres pour entendre de telles calomnies.

Il sortit de son bateau et la première chose qu'il vit était l'Oiseau avec le paquet dans la bouche.
Harlock caressa la tête de l'Oiseau avec une douceur qui lui était inhabituelle.

Tu as bien fait de partir avec ça.
Attend moi un moment, je ne serai pas long. Nous devons parler au Roi.

L'Oiseau partit à l'intérieur du navire.

Il ne prit pas la peine d'attendre Maria et Yukimura, ni même Ultear. Il devait parler au Roi en priorité.


Harlock, une fois au Palais, demanda à voir la Roi pour lui faire son rapport.

Lorsqu'il put le voir, il s'inclina devant lui.

Majesté, votre lumière inonde, comme à son habitude, la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

Il se releva.

Je viens vous annoncer de bien mauvaises nouvelles. Notre mission au Pays du Feu n'a été qu'un échec. Nous n'avons pu capturer aucun prisonnier.
Ozan et Scarlett tiennent les membres de cette Guilde. Ils nous voient de ce fait comme des traîtres et des envahisseurs.
Nous n'avons même pas pu faire un pas avant que des membres nous tombent dessus et nous attaquent.

Il regarda un instant pour voir la réaction du Roi.

Ensuite, nous avons pu trouver la Guilde, grâce à Dame Ultear.
Suite à cela, le Général Yukimura et moi même avons engagé un combat contre un membre du Pays de la Lune et un traître à notre pays. Nous les avons vaincus.
Mais après, Ozan et Scarlett ont débarqué.

Il hésita un instant puis continua

Avec Mademoiselle Guan.

Il déglutit à cause de la gêne cause par le nom qu'il venait de prononcer.

Scarlett et la Lieutenant Thompson ont engagé le combat et moi avec Ozan.
Il a gagné, haut la main. Sa force et celle de Scarlett ont vraiment augmenté.


Je suis désolé Majesté de ne pas avoir été à la hauteur de vos espérances.


Je dois tout de même vous informer que Mademoiselle Guan est bien, comme je le craignais, manipulée par Ozan.
Elle l'a supplié de me laisser en vie. Elle n'aurait jamais fait ça si elle avait réellement rejoint sa cause Majesté.

Il passa sous silence la dispute qu'il avait eu avec Thompson. Bien qu'il n'ait pas apprécié cette conversation, il ne voulait pas causer du tord à sa collègue et se disait au fond de lui qu'elle allait sûrement changé d'avis en voyant sa Majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukimura
Général
Général
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014
Age : 28
Localisation : Pays du Soleil

MessageSujet: Re: Rapport du Pays du Feu   Mer 1 Oct - 14:54

L'Arcadia arriva au pays du soleil. Harlock partit le premier de son vaisseau sans attendre le reste de l'équipe. Yukimura quitta également le navire en compagnie des nombreux soldats qui avaient participé à la mission. Les blessés pas encore rétablit comme Katsuie Shibata et Mitsunari Ishida ont été ramenés à l'infirmerie. Les 2 collègues de Yukimura passeront en cour martiale pour avoir agit sans l'ordre du général face à Erza Scarlett, ils seront certainement suspendu pendant un certain temps pour qu'ils réfléchissent bien à cette acte non réfléchi qui a conduit à leur défaite.

Une fois descendu de l'Arcadia, Yukimura se rendit vers le palais du roi. Il devait lui aussi faire son rapport sur le cuisant échec subit au pays du feu. Lorsqu'il arriva, Harlock était déjà en entretien avec sa majesté et venait de terminé de faire son rapport. Le général s'agenouilla pour présenter ses respects à son souverain.

"Mes respects, votre majesté. Je pense que le colonel Yama a déjà du vous faire part de notre mission au pays du feu qui s'avère être ... un véritable échec. Bien que notre armée a était en mesure de contenir les membres de la guilde, nous avons été défait par les personnes que nous venions arrêter pour trahison. Avec tout le respect que je vous dois, les informations que nous avions sur eux étaient trop anciennes, nos adversaires étaient bien plus redoutables que ce qu'indiquaient nos rapports, nous n'avons pas été préparer à les affronter."

Yukimura évita de parler de ce qu'il a découvert au pays du feu. Il n'allait pas se mettre en difficulté tout seul et de plus, il paraissait évident que le roi aurait nier tout en bloc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Rapport du Pays du Feu   Mer 1 Oct - 19:13

Le roi écouta en premier Harlock qui annonça l'échec de la mission après une glorification que le roi commençait à trouver ennuyeux. Au fond, malgré son attitude de grand seigneur, bon à l'écoute, ce dernier pensa:


(Crétin...)

Harlock précisa que c'est depuis que Roy et Erza sont arrivés qu'ils ont échoués. Apparemment, ils avaient vus leurs forces augmenter considérablement. Cela n'étonnait guère le roi. Enfin, il précisa que Miloune était manipulé par Roy, et la seule explication qu'il fournit, c'est le fait qu'elle empêcha Roy de le tuer. Le roi, en entendant cela, ne put s'empêcher de trouver sa réflexion encore plus stupide. Mais avant de lui répondre, les trois autres dirigeants de l’opération arrivèrent.


Ah, vous voilà ! Cela me surprend que vous n'êtes pas venus ensemble tous les quatre. Je me demandais pourquoi le colonel Yama était venu seul. Général Yukimura, je vous écoute à votre tour.

Rien de bien nouveau par les paroles du général, excepté que le roi sentait, comme si Yukimura lui cachait quelque chose. Ce fut au tour du lieutenant Thompson de prendre la parole.


Je ne me permettrai de n'ajouter qu'une seule chose. Pendant toute cette mission, nous avons joués le mauvais rôle. Nous avons subi plusieurs regards pleins de haine de la part des habitants du pays du feu quand nous avons tentés de capturer les membres de cette guilde, alors que normalement, quand on débarasse une nation de terroristes, on aurait du recevoir de la gratitude. Cette haine omniprésente m'a beaucoup marquée, je dois vous avouer. Nous sommes des gardiens de la paix, ce regard n'aurait jamais du voir le jour. Alors j'en ai déduit, que les habitants du pays du feu doivent voir cette guilde d'un regard différent que nous. Si je puis me permettre, c'est soit le pays du feu n'a pas encore compris qui ils sont, ou alors, c'est peut-être nous qui sommes dans le tort...

Maria avait dit tout cela sans broncher. Néanmoins, devant le regard du roi qui venait d'entendre quelqu'un lui dire qu'il pouvait être dans le tort, Maria commença petit à petit à baisser la tête, et à laisser échapper une légère goutte de sueur. Mais avant que le roi lui répondit, il fit signe à sa conseillère de prendre la parole.


La seule chose que j'ai à dire, c'est que le pays du feu est complètement aveugle. Cette guilde est rempli de bandits, ils ont tentés de détruire l'Arcadia, et m'ont empoisonnés. Ce sont des actes terroristes. Ils auront ce qu'ils méritent.

La lieutenante se retint de hausser la voix sur Ultear comme sur le pays du feu. Elle reprit calmement.


Et comment cela se fait que vous êtes guérie bien avant qu'on ait atteint les frontières de notre pays ? Il n'y avait pas un seul médecin suffisamment compétent pour vous guérir du poison qu'on vous as administré ! Alors, conseillère Ultear, je pense que tout le monde est curieux de savoir, comment cela se fait que vous êtes déjà sur pied et en pleine forme ?

Thompson était bien contente de l'erreur qu'a fait Ultear en parlant du poison, cela à servi de tentative d'argumentation en faveur des Wyvern Tail. Mais la conseillère, sournoise comme c'était pas permis, continua de nier les faits.


Qu'est ce que j'en sais ? J'étais inconsciente, je ne pouvais savoir quel antidote on m'a administré !

Bien, alors je vais vous éclaircir la lanterne. On vous as donné un antidote que possédait justement la personne qui vous as empoisonné. D'ailleurs, vu la puissance d'Erza et Roy, on aurait pu tous y passer ! Ou on aurait pu tous être séquestrés comme otages ! Mais au lieu de ça, ils nous ont tous épargnés, et nous ont laissés partir. Nous n'aurions même pas réussi à fuir car ils ont piégés l'Arcadia le temps de l'assaut, et j'insiste bien sur le fait que c'etait seulement PENDANT l'assaut !

Le roi écouta jusqu'au bout les propos de la lieutenante. Pour lui, c'était clair, Maria était devenue une gêne, mais pour l'instant, il devait continuer à jouer le rôle du bon roi proche de ses soldats.


Je vois, merci pour ces précisions. Peut-être effectivement que j'aurai du mener une enquête plus approfondie avant de vous donner l'ordre d'attaquer, peut-être aies-je effectivement commis une erreur. Ces Wyverns Tails suivent peut-être aveuglément Scarlett, et leurs causes sont peut-être moins condamnables. MAIS... Je ne peux tourner le dos à ce qu'ont fait Ozan et Scarlett. Mener un coup d'état contre un seigneur, est punissable de peine de mort. Et pour éviter que notre réputation soit encore plus salie, j'irai personnellement parler avec le seigneur Ignir, ce vieux dragon est sage, je réussirai probablement à lui faire entendre la vérité sur ce qui dort sur ses terres embrasés. Ainsi, je calmerai les tension et obtiendrai aussi plus amples informations sur cette guilde. Je saurai aussi pourquoi ils vous ont laissés la vie sauve ! Il doit bien avoir une raison derrière cela. Soyons méfiant jusqu'au bout ! Quand à toi, Harlock ! Comment peux-tu dire que Miloune est manipulée si justement elle t'a laissé la vie sauve ? Si elle était vraiment manipulée, elle aurait suivi Roy dans son crime. N'en fais pas autant, veux-tu ? C'est une bonne chose qu'elle ait voulu que tu restes en vie, comme les autres ont fait. Mais puisqu'ils soutiennent deux fugitifs, ils seront malgré tout jugés. Leurs peines dépendront de leurs attitudes.

Euh... Si je peux me permettre...

Oui, Ultear ?

Si je peux jouer mon rôle jusqu'au bout et vous conseiller quelque chose, c'est de revoir votre jugement envers Guan. J'ai combattu cette jeune femme et j'ai quelque chose qui pourrait vous intéresser.

Ultear fit léviter sa boule de cristal, que le roi prit dans ses mains. Une scène fut rediffusée à l'intérieur.


J'ai affronté Miloune Guan et j'ai pris soin de capturer un extrait de ce combat depuis une boule de cristal que j'ai toujours pris soin de faire léviter pendant le combat. Regardez cette technique qui m'as vaincu.

Le roi vit la fin du combat, qui était la seule partie intéressante pour lui. En voyant cette scène, le roi serra fort la boule de cristal, qui éclata en mille morceaux. Le roi semblait hors de lui en quelques secondes, il dégageait un autre visage.


Le... Burst Stream...

Le roi se leva de son siège. Le regard était fixé droit sur Harlock. Maria comprit que ca n'envisageait rien de bon pour lui. Après avoir fixé Harlock, il ouvrit enfin la bouche pour parler.


Cela confirme ce qu'Ultear m'a annoncé la première fois. Elle est alliée à Yagami pour cette raison... Colonel Yama ! Tu connais la loi mieux que quiconque, pas vrai ? Aucun Dragon Blanc ne doit rester en vie, ils n'ont pas de place dans ce monde ! Considère que Miloune Guan.... n'a désormais plus d'avenir ! Elle sera exécutée, comme Seto Yagami ! Pas d'objections, je présume ?

Maria fut abasourdie par le changement d'attitude du roi soudainement. Elle tourna cependant sa tête vers Ultear qui avait sur le visage un léger rictus démoniaque. Elle grogna légèrement entre ses dents


Ulteaaaaaar....

Elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Elle se disait que Harlock, malgré son comportement inacceptable d'avant, ne pouvait pas gérer la suite de ce dialogue seul. Il devait choisir entre cette femme qu'il souhaite défendre jusqu'au bout, et le roi qu'il adule plus haut que tout. Il fallait qu'elle dise quelque chose.


Si je peux me permettre, mon roi, pourquoi changez vous d'avis si subitement envers Miloune Guan, depuis que vous savez qu'elle a un lien avec les Dragons Blancs ? Je n'ai jamais été mis au parfum sur la réelle raison de leurs génocide. Je vous le demande humblement, votre grandeur, pouvez vous éclaircir ma lanterne ?

Les Dragons Blancs n'ont rien d'humain, ils appartiennent au registre du divin. Ils constituent une secte qui idolâtre d'anciennes divinités suprêmes. Si ils sont les descendants de dieux, ils ne devraient pas être autorisés à fréquenter les mortels. Surtout que les dieux sont considérés comme des juges, ils ont le pouvoir pour décider au dessus de moi et surtout, ils sont impartiales. Ils étaient nos alliés parce que notre pays a toujours été baigné par la lumière de la justice, mais il s'avère que si jamais un jour, notre pays devait commettre une guerre avec un autre pays comme celui d'Azelia, nous aurions été vus comme des fautifs, tout comme les démons. La guerre est un péché pour eux, ils ne la tolèrent pas ! Bref, j'étais limité par leurs croyances absolues, et je ne pouvais accepter qu'une secte se croit au dessus de notre belle nation ! Et ils avaient largement le pouvoir pour nous faire plier. Ils ne la libèrent qu'en cas d'extrême mesure ! Alors j'ai du les attaques quand ils s'y attendaient le moins. Voilà. Alors savoir que de nouveaux Dragons Blancs ont vus le jour et que le dirigeant est le capitaine d'Azelia, cela fait planer une épée de Damoclès au dessus de nous chaque jour ! Soyez bien conscients de cela. Les Dragons Blancs sont une menace ! Alors je dois faire exécuter tous ceux qui sont liés à ce clan. TOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlock
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Rapport du Pays du Feu   Jeu 2 Oct - 19:55

Yukimura, Maria et Ultear arrivèrent après qu’il est pu défendre Mademoiselle Guan.

Maria avait osé dire que le Roi se trouvait dans le tort. Harlock ne doutait pas de son Roi. Mais il ne croyait pas d’ici quelques secondes, son discours changerait.

Harlock souffla tout de même de soulagement lorsqu’il vit qu’Ultear n’avait pas l’air d’avoir perdu la raison. Une seule personne, c’était toujours. Mais sur ce point aussi, il allait rapidement déchanter.

Harlock voulait rappeler que c’était grâce à Miloune qu’il était toujours en vie mais il laissa continuer le dialogue des deux femmes.

Dans ce cas Majesté, pourquoi suis-je ici devant vous ? Sans elle, je suis certain qu’Ozan m’aurait tué.

Puis Harlock regarda le combat de Miloune contre Ultear. Malgré tout, il était assez fier qu’elle ait eu le dessous sur Ultear. Un minuscule sourire se dessina même sur ses lèvres.

Mais sa tête changea d’un seul trait. Lui qui souriait presque de voir Mademoiselle Guan combattre, eut un air d’effroi comprenant ce qui se passait.

Il secoua la tête de gauche à droite à se répétant que ce n’était pas vrai.

Ses jambes tremblèrent, il avait l’impression qu’elles n’allaient pas supporter son poids.

Il avait l’impression qu’il était seul face à ce passage de combat.

Il revint sur Terre quand il entendit le Roi parlait de mise à mort.

Majesté, je vous demande grâce pour elle. Revoyez votre jugement pour elle, par pitié.

Il reprit son calme peu à peu.

Sa famille est une grande famille appréciée du peuple. Il ne comprendra pas votre décision Majesté.

Malgré le fait que le Roi condamne la femme dont il est amoureux, Harlock pensa tout de même à ce que le peuple allait penser s’il tuait la fille d’une illustre famille de leur Pays.

Il tourna la tête vers Maria qui essayait de défendre Mademoiselle Guan et pendant un bref instant, il se demanda si la conversation qu’ils avaient eue ne pouvait pas être vraie. Il faudra qu’il se pose la question quand il sera seul. Jamais il ne laissera le Roi faire du mal à Mademoiselle Miloune, mais jamais il ne pourrait se détourner de lui.

Harlock baissa alors la tête. Il voulait tourner court à la conversation. Il avait besoin de réfléchir, seul, sans bruit, tranquillement, avec pour seule compagnie un verre de vin, sans rien qui pourrait le déranger.
Il changea alors de voix.

Majesté, je comprends. Le bien-être du peuple passe avant tout. Elle savait ce qu’elle encourait en s’alliant avec Yagami. Il mélange ce que notre Pays hait. Je peux lui pardonner d’avoir rejoint Ozan pour des raisons affectives. Mais elle est devenue une traitresse à vos yeux, il sera fait selon votre bon vouloir Majesté.

Ses yeux, qui de d’habitude ne possédait aucune émotion, étaient encore plus éteints que d’habitude.

Il lança tout de même un regard à Maria, histoire de lui faire comprendre qu’il devait à nouveau lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukimura
Général
Général
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 26/05/2014
Age : 28
Localisation : Pays du Soleil

MessageSujet: Re: Rapport du Pays du Feu   Ven 3 Oct - 12:20

Les premières paroles du roi étaient plutôt sage quand Maria donna son avis, ayant affronter Erza, celle-ci lui a également fait comprendre que suivre le roi aveuglement était une erreur. Cependant Yukimura ne savait plus quoi penser quand le roi avoua qu'il avait peut être fait une erreur. Mais lorsque Ultear montra la boule de cristal et son combat contre Miloune, c'est un tout autre visage du roi que le général vit, un regard qui faisait froid dans le dos, c'est la 1ere fois que Yuki voit son « bon roi » avoir un tel regard.

Maria demanda alors pourquoi tant de haine contre les dragons blancs et les explications du roi ne convint pas Yukimura et confirmèrent même les propos d'Erza quant à la face obscure du roi. Le général semblait troubler par les propos de son souverain, est-ce vraiment la même personne qu'il a jadis connu ? Ce bon roi proche de ses sujets, de ses soldats ou avait-il joué un double jeu pour gagner la confiance de son peuple ? Peut être que le roi mais aussi Ultear sont possédé par une entité maléfique ? Beaucoup de questions traversèrent la tête du général qui encore hier croyait dure comme fer en la justice impartiale du pays du soleil.

Il compris enfin pourquoi, des personnes comme Roy Ozan qu'il respectait jadis, Erza Scarlett ou encore Dame Miloune Guan ont "trahi" le pays du soleil. Ils leur a fallu un courage hors du commun pour tout quitter comme ça. Yukimura semblait perdu, pour lui qui croyait œuvrer pour la justice et la paix dans le monde, il serait aux ordres d'un manipulateur ? Sachant cela, il sera difficile pour l'homme qui croit en de valeur forte de travailler pour un tyran. Toutefois sa vie, sa famille, ses amis sont au pays du soleil, prendre une décision telle la désertion comme la fait Roy Ozan ou Erza Scarlett est pour le moment pas d'actualité pour le général, il devait d'abord se renseigner davantage sur son roi mais aussi discuter avec ses proches afin de savoir ce qu'ils pensent de la situation du pays du soleil.

Pendant tout le discours du roi, le général n'avait pas pris la parole, gardant une posture neutre et calme. Le colonel Harlock tenta de demander grâce pour Dame Miloune mais pour le roi, les dragons blancs devaient être tous exterminés. Une nouvelle fois, les paroles du roi étaient en contradiction avec la vision de la justice que se faisait Yukimura. Il semblait évident pour le guerrier que cet acte envers ce peuple était un génocide injustifiable.

Le général préféra continuait de garder le silence malgré toutes ses paroles haineuses du roi. Yukimura devait réfléchir à la situation, consulter ses proches et en apprendre plus sur son roi, il devait être sure que son souverain ne soit pas possédé ou manipulé par quelques chose ou quelqu'un. Il attendit que le roi leur donne congés en attendant de nouveaux ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ



Messages : 265
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: Rapport du Pays du Feu   Mar 7 Oct - 22:05

Le roi remarqua ce qu'il s'attendait fortement de la part d'Harlock. Il demanda d'abord grâce en ce qui concerne Miloune, malgré qu'il a été très clair sur ce qu'il souhaitait comme sort pour elle, et malgré qu'Harlock a toujours été un des plus obéissants parmi les hommes de l'armée. Le roi ne changea pas son regard vers lui, malgré qu'il demanda pitié. Il ne répondit rien et continua de fixer Harlock. Pour lui, c'était irréversible, les Dragons Blancs doivent tous périr. Sans exception. Finalement, le colonel accepta ou plutôt, semblait accepter la demande du roi. Le roi voyait très bien qu'il souffrait de ses dernière paroles.


Maria, quand à elle, était d'abord pensive. Elle se disait que l'ordre du Roi pour l’exécution de Guan pouvait enfin faire réfléchir cette tête de mule, et de son côté, ça ne faisait que la confirmer sur ce qu'elle pensait de lui. Il avait effectivement fait preuve d'une lourde froideur qui avait totalement fait disparaître sa douceur d'avant, rien qu'en voyant le Burst Stream. Impensable. Cela n'avait en effet rien à voir avec l'image d'un roi que Maria se faisait. Elle pensait donc de plus en plus qu'Erza avait raison, et elle ne comprenait pas cette haine qu'elle considérait comme gratuite envers les Dragons Blancs. Ayant rencontrée Seto, elle se disait que la propagande faite à leur sujet devait probablement être exagéré. Maria voulait absolument comprendre la signification de tout cela.


Le roi fit ensuite signe à ses soldats de prendre congé.


Si vous n'avez aucune question, vous pouvez disposer.

Maria remarqua le regard qu'Harlock lui avait adressé, mais quand le roi demanda au groupe de partir, elle se dirigea vers la sortie en pressant le pas. Elle n'avait rien à dire à Harlock. Quand à Ultear, alors qu'elle se dirigea vers la sortie, le roi lui fit signe de le suivre. Elle le suivit longtemps dans les couloirs du château, pour enfin arriver dans les appartements du roi. La conseillère savait très bien que si il l'emmenait ici, c'était pas seulement pour parler en paix. Le roi ouvrit la porte pour sa conseillère. Elle se tenait debout, droite comme un piqué, sauf au niveau des épaules et de la tête. Elle baissait la tête, comme si elle avait honte de quelque chose.


Je suis bien content que tu m'aies prouvé quelque chose d'essentiel pour le bien-être du pays. Néanmoins, je suis fort déçu... Je ne sais quoi être. Content ou déçu ? 

Je sais très bien pourquoi vous êtes déçu... Je ne suis pas ce que vous attendiez de moi, pas vrai ? J'ai échoué dans ma mission... Je ne mérite pas ces années ou vous avez pris soin de moi, ou vous m'avez aidé à survivre dans ce monde infâme...

Qu'est ce qui se passe, Ultear ? De tous ceux qui m'ont suivis jusque maintenant, tu es la plus prometteuse. Je t'ai appris les sorts les plus rares de ce pays. J'ai veillé à ce que tu atteignes un niveau bien plus élevé que celui d'un simple Dragon Blanc, afin que tu puisses m'aider jusqu'au bout dans la lutte contre eux. Et tu perds ton combat contre une semi Dragon Blanc ? Toutes ces années... pour perdre contre quelqu'un qui a très peu d'expérience du combat.

Je suis vraiment navrée... J'ai sali vos espérances... Punissez moi, c'est tout ce que je mérite...

Visiblement, Ultear, qui était violente, agressive et hargneuse habituellement, était inoffensive et apeurée devant le roi. Elle se mit à genoux et attendait comme un châtiment de la part du roi.


Puisque tu m'as, malgré tout, ramené des informations capitales, je vais passer pour cette fois. J'ai encore besoin de toi. Comme tu as pu le constater, que ce soit Thompson, Yukimura ou même Harlock, le doute se lisait dans leurs yeux. Alors que j'ai toujours établi la lumière par mes actions et que je ne me suis jamais trompé, ils doutent de moi. Je ne sais ce qu'ils ont vu ou entendus pendant cette mission, mais je n'ai jamais vu cela en eux. Surveille les bien, on ne sait jamais. Après Roy et Erza, je n'accepterai plus la moindre rébellion, pour le bien de notre nation. Je sais que toi, en revanche, ne me trompera jamais. N'est ce pas ?

Oui, mon seigneur... Je ne vous tromperai jamais.

Prouve moi que tu m'es fidèle... Ultear.

Ultear se releva seulement pour retirer devant le roi tous ses vêtements. Le corps complètement nue, et dévoilant sur le dos le symbole du soleil, elle souriait avec perversion, rien à voir avec son état apeuré d'il y'a quelques secondes. Elle s'approcha de son seigneur et lui répondit, le regard vide.

Tout ce que vous voudrez... Mon seigneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rapport du Pays du Feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du soleil :: Temple du soleil-
Sauter vers: