La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'annonce du chef

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: L'annonce du chef   Mar 16 Sep - 22:41

Une bonne heure s'est écoulée après la bataille contre les membres du pays du soleil. La guilde patientait à l'intérieur de son repaire pour avoir des nouvelles sur le rétablissement des quatre blessés, soignés par la magie des soeurs Alexandra. Et en fin de compte, après cette longue attente, Gajil, Luxus, Jubia et Grey étaient à nouveau sur pied. Le soulagement régnait dans le repaire, et l'esprit fêtard des membres de la guilde revint. Par ailleurs, Mirajane, qui s'était absentée pour ramener des provisions, revint et fut surprise par la joie des membres qui semblait bien plus exprimé que d'habitude. Néanmoins, lorsqu'on lui expliqua les combats qui ont eu lieu, mettant en péril la guilde, elle se sentait mal a l'aise de n'avoir pas pu participer, mais en même temps, soulagé que la guilde s'en est très bien sorti, même si tout le mérite revenait à leur chef et le couple que la guilde avait accueilli.

La fête n'avait pas encore vraiment commencé qu'Erza, qui était derrière une rambarde au premier étage, demanda l'attention de toute sa petite famille.

S'il vous plait, j'aimerai l'attention de toute la guilde.

Bien sur, comme Erza s'y attendait, personne ne faisait attention. Tout le monde continuait à boire, à danser, à discuter, à jouer aux cartes, etc etc... Erza ne voulait pas trop crier pour avoir cette foutue attention. Au contraire, elle observa avec le sourire sa guilde se donner à coeur joie. Elle se disait que c'était une des dernières fois qu'elle allait pouvoir apprécier la bonne humeur de sa famille, et elle appréhendait le fait que la guilde risque de mal réagir après son annonce. Donc elle continua de les observer.

(Ils sont si amusants comme ça... Je vais peut être retourner chez ma soeur, mais jamais ailleurs je ne retrouverai telle ambiance... Un peu barbare, certes, mais vraiment amusants...)

Mais bon, il fallait tôt ou tard qu'elle se jette à l'eau. Ainsi, Erza releva légèrement le ton pour retenter d'attirer l'attention de tout le monde.

S'il vous plait, ne me faites pas ré...

Erza n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une bouteille d'alcool vola en sa direction, elle se baissa pour esquiver de justesse. Puis, elle se releva très lentement, tout en bouillant de l'intérieur et en serrant fort ses poings, comme pour préparer un hurlement bestial. Mais au lieu de ça, elle se dirigea vers le fond de la salle, à l'étage, puis prit avec un elle un tonneau qu'elle porta sur le dos, à elle seule, remplit de plusieurs litres de vins. Puis, elle relâcha le tonneau à toute vitesse vers une table, au hasard. Elle n'avait pas eu le temps de visionner qui est l'heureux bouffon qui avait fait cela. Mais dans tous les cas, si c'était la seule solution pour qu'elle se fasse entendre, alors qu'il en soit ainsi.

HOLA ! Je sais pas qui est le fils de chacal qui a tenté la folie pure de me jeter une bouteille au visage, mais maintenant, vous allez tous bien gentilment fermer vos GRANDES GUEULES !

Enfin, tout le monde se tut et tout le monde leva la tête pour voir Erza qui avait les yeux noirs vers sa guilde. Apparemment, avec elle, si l'un dérapait, tout le monde prenait. Il faut dire qu'Erza, étant une ancienne valkyrie, ne contrôlait pas toujours ses pulsions et quand quelque chose l'irritait, il fallait mieux se cacher. Grey transpirait en voyant la colère de sa chef.


Elle est... démoniaque...

Je t'ai entendu Grey ! Pas la peine de marmonner entre tes dents ! Bien, maintenant que tout le monde a mon attention, bande de nazes, je vais peut-être pouvoir parler, non ?

Erza se racla la gorge, se calma, puis commença enfin à parler.


Mes chers amis, bien que votre attitude m'irrite au plus haut point, et que faut toujours que je m'énerve pour que la tranquillité règne, je...

Ca, c'est toi qui le dis !

TA GUEULE, MARETH ! Ou tu vas te prendre dans le derche ma botte droite pointure 38 ! C'est mon dernier avertissement ! Bon, les enfants, parce que oui, vous n'êtes que des gamins, je tiens néanmoins à vous dire... Que je suis fier de vous. Vous vous en êtes tous tirés au final contre les oppresseurs. Il n'y a eu aucune perte, ni séquestration, ni disparition, ni rien... A part... Une mentalité qui a évolué dans les deux camps. En effet, par votre attitude, votre foi en la vraie justice, et votre détermination, vous avez su toucher le regard de ceux qui suivaient aveuglement le tyran. Vous avez su redonner la vue à des hommes et des femmes qui sont partis se battre sans réellement savoir pourquoi. Nous nous approchons petit à petit de la paix, par votre courage, que peu de gens ont, puisque tout le monde reste couché devant l'armée royale ! Vous avez grandis ! Je me souviens que quand je vous ai rencontré, vous étiez si perdus, si seuls... Et en forgeant notre groupe, en mettant en place une vraie complicité sociale, et une vraie équipe, vous avez tous su mûrir, et apprécier le goût de la vie. C'est pour cela...

Erza fit une légère pause pour respirer, car son discours lui faisait elle-même chaud au coeur. Les émotions l'envahissaient malgré elle, et en baissant la tête, elle vit que toutes ces sensations semblaient fortement partagés.


... Que je vais vous suivre jusqu'au bout, jusqu'à ce que nos ennemis tombent de leurs faux trônes. Et après cela, je souhaiterai... que tout le monde démarre une nouvelle vie, à sa manière.

Les membres de la guilde étaient bouche bées. Ce fut radicale, ca voulait simplement dire que la guilde sera dissoute à la fin de la guerre ? Grey prit la parole.


Qu'est ce que tu veux dire par là ?

La guilde a été crée dans le but de mener le pays du soleil vers une paix définitive, en renversant le tyran de son trône. Mais quand la paix sera rétablie, la guilde n'aura plus aucune raison d'exister. Mais je vous rassure, vu que vous devez sûrement penser que j'abandonner notre petite famille, et la réponse est non ! Wyvern Tail, ce ne sont pas des murs, des tables, une enseigne, un bar, ou un clan de rebelles. Wyvern Tail, c'est comme je viens de vous le dire... Une famille ! Des amis ! Des compagnons sur qui on peut se reposer, et ça, ca ne disparaîtra jamais. Seulement, je souhaite que vous arrêtez de vous cacher ici, dans ce refuge. Et que vous vous ouvrez au monde... Le monde entier ! Ici, nous sommes protégés par un seigneur, et nous sommes aimés par un pays... Mais pour le reste du monde, vous êtes peut-être des renégats, des bandits, des vulgaires criminelles. Arrêtez de vous cacher, vous êtes des citoyens, qui devez avancer librement, respirer l'air de ce monde. Voir de nouvelles contrées, rencontrer de nouveaux gens, de nouveaux visages ! Et je suis certaine, que quand Roy deviendra roi, vous aurez toute la liberté que vous avez toujours désiré. Et surtout, n'oubliez jamais...

Erza montra avec deux doigts le haut de son bras gauche, là ou elle porte son tatouage, l'emblème de Wyvern Tail


Que l'esprit de notre guilde est tatoué... Quelque part sur notre peau... A jamais ! Alors peu importe la distance, la vie que vous mènerez, vous serez toujours liés, et si jamais une nouvelle bataille voit le jour, vous saurez à qui vous adresser !

Les membres de la guilde ne savaient pas quoi répondre à ça... Elle avait raison. Le repaire ou ils se cachent, en attendant le jour J, ce n'est pas ça, la guilde. C'est un état d'esprit, et une famille. Un long silence siffla, jusqu'à ce que Mirajane prit la parole.


Il est vrai que nous avons beaucoup évolué. Nous avons tous grandi quelque peu rejeté et sans réel maison, alors nous avons décidé que nous resterions ici pour toujours. Mais si le monde nous as trouvé aucune place, c'est parce que l'intolérance, le jugement est partout, dans toutes les rues, et dans tous les coins ! Personne a droit facilement a une seconde chance !

C'est sur ! Quand je repense encore à ce colonel qu'on a affronté Gajil et moi, je réalise qu'il existe encore et toujours des trous de balles pareils qui croient tout savoir, limite comme si ils avaient vécus a notre place !

Voilà, donc avec une nouvelle monarchie, de nouvelles lois, et de nouveaux dirigeants, on pourra peut-être faire évoluer les choses. Et la discrimination sera bien plus réduite. On trouvera une nouvelle maison, tout en ne déchirant pas nos liens. Par contre, j'ai juste une question, Erza... Que vas tu faire de ton côté ?

Moi...

Erza baissa un peu la tête, puis repéra Roy au beau milieu des auditeurs. Il était temps de se lancer à l'eau.


... Après avoir revu ma soeur au pays céleste, j'ai décidée simplement de revivre a ses côtés. Je retournerai ainsi dans ma vraie maison... Chez les valkyries... Et cela signifie que je ne serai plus lieutenante du pays du soleil...

Erza fit encore une pause. Elle tenta de contrôler ses émotions.


... Mais je vous rassure. Du ciel, je vous surveillerai. Je veillerai sur vous... Et je viendrai vous voir si vous avez besoin de moi. Je sais, ça peut paraître morne ce que je dis. Mais c'est ainsi. La situation dans mon pays d'origine fait que je préfère rester aux côtés de ma soeur. Je ne peux vous expliquer dans le détail à part que... Ma mère a rendu l'âme. Et aussi, parce que je veux rattraper le temps perdu avec elle. Aussi simple que ça. J'espère que vous me comprendrez... Merci

Suite a ses mots, la guilde commença à applaudir le discours d'Erza. Finalement, les membres ont bien compris le message. Ils étaient surtout heureux pour Erza qui avait franchi le pas. A leurs souvenirs, leur chef ne gardait pas de très bons souvenirs de son pays natal. Mais elle décida enfin de renouer avec le passé, et de vivre avec sa soeur bien-aimée. Après le discours, et au milieu des applaudissements, Erza s'eclipsa, le visage monotone. Dès qu'elle ne fut plus visible par ses amis, Gajil se leva sur une chaise, leva une bière, et cria.


Que la fête commence ! Longue vie à Erza, notre chef ! Longue vie au futur roi et à la future reine ! Longue vie à Wyvern Tail ! Buvons, chantons, dansons, draguons et battons-nous !

Avec une telle fureur, la guilde se mit à demarrer une longue fête qui allait durer jusqu'au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Jeu 18 Sep - 7:27

Roy revoyait enfin Mareth lors du discours d’Erza, il lui fut un signe de main et un sourire, puis il écouta avec attention Erza.
Son discours l’avait fait frissonner alors qu’elle parlait d’un futur radieux, mais il commença à déchanter et à voir sombre lorsqu’elle dit qu’elle allait partir.
Il se tourna vers Miloune. Le petit sourire gêné de cette dernière en dit long sur la situation : Il était mis au courant en dernier.
Il continua à écouter le discours d’Erza, sans rien dire, sans montrer une seule émotion, un seul sentiment.
 
Lorsqu’elle eut terminé, Roy commença à vouloir sortir de la Guilde, mais Miloune le retint.
 
Va la voir Roy. Si tu ne le fais pas, tu vas le regretter.
 
Il ne dit rien, mais suivi tout de même le conseil de sa future femme.
 
 
De son côté, Miloune, qui avait entendu Luxus parler d’Harlock dans des termes grossiers, s’approcha de lui et de Gajil.
La première fois qu’elle les avait vu tous les 2, elle les avait trouvé impressionnants de par leur taille, mais là, elle voyait que même assis, ils étaient plus grands qu’elle.
 
C’est bien vous que le Colonel Yama a combattu ?
 
Bien entendu qu’elle connaissait la réponse à sa question.
 
C’est juste que je le connais et il n’est pas normalement ce personnage rempli de haine qu’il a dû vous montrer, s’il a agi avec vous comme il a agi avec mon futur mari.
C’est mon ami. Et je peux vous assurer qu’il n’est pas comme ça.
 
Elle mentait un peu car en effet, Harlock était capable de se montrer très froid, voir colérique, quand il n’avait pas ce qu’il désirait, elle en avait eu la preuve plus d’une fois.
 
C’est quelqu’un d’excessivement loyal. Lorsque lui et Roy étaient dans la même équipe, ils s’entendaient même très bien et je sais que c’est impossible que Roy soit devenu ami avec quelqu’un qui ne jure que par les différences.
Il est aveuglé, manipulé. Je sais de quoi je parle, j’étais comme lui, il y a peu.
 
Elle leur adressa un petit sourire, qui laissait tout de même paraître sa gêne. En effet, peut être que sans l’intervention d’Erza et Roy, Harlock et Yukimura auraient pu tuer les deux hommes qui se trouver en face d’elle.
 
Je ne vous demande pas de lui pardonner ce qu’il a fait, je vous demande juste d’essayer de comprendre. Il est difficile pour un habitant du Pays du Soleil de comprendre que notre Roi est un traitre, alors je n’ose imaginer pour un militaire du notre Pays.
 
Je sais que vous en demande beaucoup. Mais la prochaine fois que je le verrai, je tâcherai de le raisonner, si la Lieutenant Thompson n’y ait pas arrivé.
 
 
 
Quand à Roy, il avait suivi discrètement Erza lorsqu’elle était partie de la fête. Elle devait penser qu’elle était seule, Roy se racla la gorge avant de parler et de ne pas lui faire peur.
 
Je pensais égoïstement que tu allais rester à mes côtés pour toujours. Que ta vie dépendait de la mienne…
Ça fait mal de se tromper sur ça.
 
Il regarda Erza droit dans les yeux.
 
Je sais, je ne suis qu’un crétin orgueilleux de te dire ça, mais c’est ce que j’ai toujours pensé, et c’est ce que j’ai toujours voulu.
J’avais même prévu de te nommer Général des Armées quand je serai Roi, mais aucun grade, aucun titre, ne vaut une famille… Je donnerai moi-même ma couronne pour passer un seul instant avec mes parents.
 
Roy avait un sourire triste.
 
Ne crois pas que je ne comprends pas ton choix, bien au contraire, il faudrait être très con pour ne pas le comprendre.
Mais comme je suis un petit con prétentieux, je vais te demander une seule chose : Reste s’il te plait.
 
Il souffla légèrement avec sourire.
 

J’aurai besoin de l’aide tout le monde pour reconstruire le Pays. Et de toi dans les premiers. Tu as été avec moi dans le début difficile, j’aimerai que tu sois là pour la fin que j’espère heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Jeu 18 Sep - 9:40

Les deux hommes qui ont perdus façe à Harlock avaient déjà vidés trois bouteilles de bière, ce qui était pas très malin de la part de deux hommes qui venaient à peine de se rétablir de graves blessures. Ils étaient donc pas très frais pour écouter la demande de Miloune. Après avoir écouté la vraie nature d'un homme qui aurait pu les tuer, Luxus et Gajil se mirent à rire de bon coeur. Après cela, Gajil laissa échapper un large sourire, un peu inquiétant.


C'est bon, on a pigé. Personnellement, je ne le pardonnerai jamais. MAIS... Si la future reine nous dit que cet homme ne mérite pas notre haine, alors... A votre service, ma Lady. On le tuera pas si l'occasion se présente.

Néanmoins, qu'on soit bien d'accord. Si il refait son prétentieux à la con et ME parle comme il m'a parlé tout à l'heure.

Luxus serra son poing qui tenait la bouteille, et l'explosa en mille morceaux.


... Je lui brise le cou comme je viens de briser ceci. Mais je le tuerai pas non plus. Nous ne sommes pas des assassins.

Fais attention, sombre crétin ! J'espère qu'aucun bris de verre ont volés sur notre charmante invitée !

Désolé... Quoi qu'il en soit, on a entendu que c'est toi qui a éclaté Ultear. Allez, raconte nous donc comment tu as foutu à terre la gueule de sorcière de cette bouffonne !

De l'autre coté, Erza s'était isolé dans un coin de la guilde, pour rester seule. Elle avait besoin de tranquillité, pour respirer un bon coup après l'aveu qu'elle a fait devant tout le monde. Mais la solitude ne dura pas. Comme elle s'y attendait, Roy était venu. Au début, elle voulait lui demander de la laisser seule, car dans ces moments-là, la solitude est un compagnon de qualité, mais finalement, elle se retint, et décida de s'expliquer une bonne fois pour toute avec Roy.


Et comme elle redoutait, Roy n'était visiblement pas enchanté du futur départ d'Erza. Elle ne baissa pas la tête après que ce dernier lui avait demandé de rester, elle regarda droit dans les yeux le futur souverain, puis prit la parole, d'un voix douce et claire, traduisant qu'elle déprimait, car habituellement, sa voix a toujours été plus forte.


Je resterai.... Jusque la fin... Mais la bonne fin... La fin sera heureuse quand les tyrans tomberont et que tu obtiennes la place qui t'est destiné, tout comme tous les membres de ma guilde. Je ne reviens jamais sur ma promesse. Je me suis engagée pour la paix et la sécurité de nos concitoyens, ne l'oublie pas, et donc, je ne compte pas à ce que mon engagement était inutile. Néanmoins...

Erza ferma les yeux, puis, quand elle les ouvrit à nouveau, son regard changea, et son sourire aussi. Ce sourire, elle ne l'avait probablement jamais montrée à Roy. C'était le sourire... de Titania, un monstre de guerre dont aucune légende ne mentionnera jamais le nom.


... Et si je te disais, là, tout de suite, les vrais raisons qui m'ont poussés à rejoindre l'armée du soleil ? Et bien, c'est évident... C'est par haine, par pur haine... Mais cette haine... Contre qui est elle dirigée... A chaque fois que je me regarde dans une glace, j'ai envie de vomir tellement je vois... Un visage avec tant de colère. Je suis née comme une machine de guerre, j'ai retirée tellement de vie. J'ai mené tellement de batailles qui ont injustement séparés enfants des parents, maris des épouses, seulement aveuglés et obnubilés par une seule divinité, ma mère. Cette erreur de la nature m'a fait haïr ce que je suis. Je me hais même probablement plus que je la hais. Alors je voulais découvrir toujours de nouvelles sensations. Je voulais savoir ce que c'était de mener la guerre pour le bien, et non pour le mal. Et je voulais voir si ma colère contre moi-même allait disparaître si j'allais mener un pays vers la tranquillité et la sécurité. Mais au final, après tant de nuits blanches à revivre les mêmes cauchemars, j'ai compris... Que la vraie raison de ma colère, c'était parce que... J'ai abandonné ma soeur. Je détestais ma mère, mais j'aimais plus que tout ma soeur... C'est la SEULE personne, à l'époque, que j'aimais... Et qui m'aimais MOI... Pour le reste, j'étais Titania, une sanguinaire, un monstre... La brutalité avait un visage, le mien... Et mon cerveau me nourrissait de pulsions que je ne pouvais expliquer. Je voyais rouge ou noir, tout dépendait de ce que j'avais en face de moi.


Maintenant, j'ai pu intégrer une nouvelle famille, de nouveaux alliés... Maintenant, des gens m'admirent, me respectent... Mais cela ne change rien au fait... Que je me déteste tant... Et que je n'ai pas changée... Quand j'ai affronté ma mère il y'a peu... Je l'ai senti, l'envie de la détruire, de la réduire au silence, de la torturer... Mais au final, je ne suis qu'un chien qui aboie, et ne mord pas. Je n'ai rien pu faire contre elle...


Au final, même si ce n'est pas de mes mains, ma mère a connu le sommeil éternel... Et depuis, l'ordre des Valkyries va connaitre un changement de situation comme il n'en a jamais connu. Ma soeur... a besoin de moi autant que tu as besoin de moi, Roy... Comprends-le. Et si je le fais pour elle, je le fais aussi pour moi. Je te rassure, tu n'es pas le seul égoïste dans toute cette histoire. Je veux pouvoir enfin détruire cette haine qui me ronge... Et je pense qu'en rendant ma soeur heureuse, en rattrapant le temps perdu avec elle, je me sentirai libérée... Je pourrai enfin anéantir mes démons, me regarder dans une glace, je stopperai toute forme de culpabilité. Enfin... Je savourerai le goût de l'amour qu'on ne m'a jamais offert étant petite !

Erza se calma légérement. Elle avait dit avec beaucoup d'enthousiasme qui était surtout de la colère, sa vraie identité, la vraie "elle". Elle se rapprocha de Roy, et commença à caresser son visage.


Au final... Je me demande si je réussirai malgré cela, il y'a toujours cet éternel ennemi nommé "le doute" qui veut ma peau. J'aurai toujours des ennemis. Ma vie sera toujours en danger, et celle de ma soeur aussi... Par exemple, je comptais utiliser la vision mondiale du pays céleste pour retrouver un homme... Dont je ne t'en ai jamais parlé... Un homme... Que j'aime... Que j'ai toujours aimé... Mais que je veux...

Erza approcha sa bouche de l'oreille de Roy pour lui susurrer quelque chose, mais les mots mettaient énormément de temps à ressortir. En effet, le corps d'Erza tremblait de partout. Enfin, elle susurra d'une voix douce la fin de sa phrase


... Que je veux tuer...

Erza n'en pouvait plus, elle lâcha une première larme depuis son oeil droit, puis posa sa tête sur l'épaule de Roy.


Je suis désolé.... Roy... Tellement... Ma décision ne changera pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Jeu 18 Sep - 17:10

Miloune pouvait constater que les deux hommes n’étaient pas dans un état normal. Mais après tout c’était jour de fête et ce n’était pas un peu d’alcool qui allait faire du mal à ses deux grands gaillards, au pire ils auraient une bonne gueule de bois demain.
 
Devant la réaction de Luxus qui cassa la bouteille entre ses mains, Miloune déglutit difficilement.
 
Euh…merci pour lui.
 
Puis les deux hommes lui demandèrent comment cela c’était passé contre Ultear, elle voulait d’abord leur répondre que c’était inutile de leur en parler étant donné qu’ils ne se souviendraient sûrement de rien demain, mais elle se ravisa, tira une chaise vers eux et s’assit dessus (elle, elle avait vraiment l’impression qu’ils étaient des demi géants), prit un verre et le tendit aux deux hommes pour qu’ils la servent.
 
Eh bien pour commencer, j’ai quand même toujours eu de mal avec elle, et je pense que cela était réciproque. Je n’aime pas ce genre de filles froides, voir glaciales et hautaines.
 
Il faut avouer en fait que Miloune n’aimait pas ce genre de filles à trop fortes poitrines qui travaillaient trop près de Roy, et qui étaient hautaines.
 
On se connait depuis un moment étant donné qu’elle est la conseillère du Roi.
Nos rapports n’ont jamais été amicaux, ils étaient courtois. J’avais l’impression qu’elle était jalouse de moi.
 
D’un autre côté, Miloune pouvait comprendre cela. Elle avait une famille et la personne qu’elle admire le plus au monde est amoureux d’elle. Ultear n’a plus de famille et le Roi n’hésitera pas à la sacrifier.
 
Du coup quand elle nous encerclé avec ses soldats, j’ai décidé que l’affrontement se ferait entre elle et moi.
Du coup on s’est lancé des attaques, j’ai tout de même essayé de la raisonner, mais elle ne voulait rien entendre. Alors pour en finir, je lui ai envoyé un Burst Stream. Mais elle a réussi à ne s’évanouir. Du coup, elle a essayé de répliquer avec une attaque solaire légendaire, mais le poison d’Iza a fait le reste. Donc finalement, c’est grâce à Iza que je suis toujours en vie et je me demande si on peut dire que c’est moi qui ai réussi à la mettre KO.
 
Miloune ne voulait tout de même pas parler de la conversation qu’elle avait eue avec Ultear et Iza sur sa famille, Grey se trouvant pas loin.
 
 
 
Roy lui était avec Erza.
La voix de son ancienne Lieutenante était beaucoup plus douce que d’habitude. Roy se rapprocha d’elle.
Puis sa voix, son visage, ils changèrent. Il avait du mal à reconnaître le visage d’Erza derrière cette grimace quasi diabolique.
 
Après avoir terminé sur son ressenti sur elle-même, elle se rapprocha de Roy. Il ne lui souriait pas comme à son habitude, il ne la regardait même pas. Pas parce qu’il était gêné de la proximité d’Erza, mais parce que jamais il n’aurait pensé qu’elle ait pu ressentir de telle chose sur sa propre personne. Il était abasourdi parce qu’il était entrain d’entendre.
 
A la fin de son discours, il la serra contre lui et commença à lui murmurait à l’oreille.
 
Pleure si ça peut te soulager. Je pense que tu as dû porter bien des fardeaux toute seule. Il faut que tu apprennes à déléguer.
 
Ici, tu n’es pas vu comme tu peux l’imaginer. Personne ne te voit comme ça. Je ne te vois pas comme ça et je suis persuadé que ta sœur ne te voit pas comme cela.
 
Il l’écarta de lui pour la prendre par les épaules.
 
Tu n’es pas une machine de guerre. Tu es Erza Scarlett, une jeune femme fière, courageuse et honorable.
Si tu étais la personne que tu me décris, tu aurais décimé tous nos anciens collègues sans que personne d’autre n’ait à lever le petit doigt. Or tu as même réussi à détourner Thompson et Sanada du Soleil.
 
Et si tu étais la telle guerrière que tu me décris, tu aurais assassiné ta mère, or tu ne l’as pas fait. Ce qui prouve que tu n’es plus la personne que tu viens de me décrire.
Le temps adoucit les maux Erza.
 
Quand à cet homme, si tu le veux bien, je mettrai tout en place pour le chercher également. Tu as besoin de l’aide de quelqu’un Erza, tu ne peux pas tout faire toute seule. Laisse-moi te rendre la pareille pour ce que tu fais pour moi. Ça sera mon cadeau d’adieux.
 
Il reprit son sourire avenant malgré, le dernier mot qui lui avait fait mal. Il allait dire « adieux » à Erza quand tout sera fini. Elle qui l’avait entendu se lamenter, se morfondre, douter, alors qu’il ne pouvait pas parler à Miloune, elle allait s’en aller.
 
Il regarda alors le Ciel.
 
J’espère que là-haut tu seras mieux, que tu seras enfin heureuse et tranquille. Ta sœur a vraiment de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Jeu 18 Sep - 22:40

Les deux hommes écoutèrent d'abord Miloune raconter sa relation avec Ultear qui était très distante. Puis elle expliqua le combat, et que ce n'était pas vraiment elle qui avait vaincu Ultear. Luxus et son ami se regardaient dans les yeux. Ce n'était pas grave qu'elle ne fit pas celle qui scella le combat, mais vu les détails de ce qu'elle a mené contre Ultear, qui n'était nulle autre que la conseillère du roi, ce qu'elle a fait était digne d'intérêt.


Bravo à toi quand même. Même si tu n'as pas mis fin au combat toute seule, on ne peut pas juger, on était au sol pendant tout ce temps ! Haha !

Et même si Miloune prenait garde à tout ce qu'elle disait, le jeune homme de glace se leva et rejoignit la table.


Yo. Miloune, c'est bien ça ? Je peux me joindre à la conversation ?

Et pendant ce temps, Roy tentait de consoler tant bien que mal sa lieutenante, qui allait bientôt ne plus l'être. Les larmes d'Erza avait du mal à s'arrêter, malgré les paroles de Roy qui étaient entièrement vraies en soi. Erza n'est plus la même. Elle combat pour sauver des vies, et plus pour en détruire. Mais néanmoins, Erza avait du mal à contenir ses larmes.


Peu importe si j'ai changée ou non... Cela ne change rien au fait que je ne peux plus rendre à la vie toutes les âmes que j'ai décimé... Tu parles d'une femme honorable... Et tu m'as pas comprise, j'avais l'intention réellement d'assassiner ma mère. J'ai échouée car j'étais trop faible. Je n'ai jamais pu dépasser le niveau de puissance qu'elle a... Ce qui m'enfonce encore plus...

Malgré cela, Erza décida d'arrêter de se lamenter, de se frotter les yeux et le visage pour sécher ses larmes, puis tenta de laisser échapper un léger sourire.


Mais bon... Je vais arrêter de te montrer ce côté amère chez moi... Profitons comme on peut du temps qui nous reste ensemble, tu es d'accord ? Et pour commencer... Et bien, je pense que je vais te parler de cet homme, si tu tiens tant que ça à le rechercher...


C'était en fait un homme que j'ai rencontré au pays du feu... Il se nommait Gerald. Gerald Fernandez. Là ou mes cheveux sont rouges comme le crépuscule, les siens étaient azurs... Comme l'océan... On s'est connu comme tout début de relation basique, sans rien d'intéressant ou de charmant à narrer... Et... Je ne sais pas ce qui m'arrivait à chaque fois que je l'observais... Mes yeux ne le lâchaient pas d'une semelle. Mon regard était constamment encré sur le sien... Je pense qu'on peut appeler cela, un coup de foudre... Et même si je n'osais pas lui avouer a quel point j'étais éperdue de lui, j'ai réussi à le faire venir chez nous, à Wyvern Tail. En effet, ses pouvoirs... étaient particuliers. J'avais rarement vu cela depuis le pays céleste, je sentais que l'énergie spirituelle qui traversait son corps était lié au mien. Je ne peux expliquer ce ressenti... C'était agréable, et inquiétant à la fois... Pour finir, il aurait du être le chef de la guilde, par son impressionnante aura... Mais ce qui fit que cela n'est jamais arrivé, c'est parce qu'il était distant envers les autres. Il ne parlait pas, et était pas très sociable, je trouve qu'il ressemble un peu à Seto sur certains points. Je...

Erza se coupa net, elle allait dire quelque chose dont elle n'était pas très fière. Elle était rouge comme une tomate, se tournait les pouces entre eux, comme une adolescente, et baissait la tête timidement, puis elle se lança.

... Ne te moque pas... Ou ne me juge pas... Mais... Je trouve Seto très attirant... Probablement parce qu'il ressemble beaucoup à Gerald... Je trouve même dommage qu'il soit déjà en couple avec une autre femme... Mais bon, c'est pas plus mal. Deux pierres ensemble, ça ne peut donner que des étincelles. Il vaut mieux qu'il soit heureux avec une femme aussi paisible que la princesse Eloraell, non ? Héhé...

Erza arrêta de rougir, puis reprit son récit.


Bref, quoiqu'il en soit, un jour, le fait qu'il ne se soit très rarement confié à nous, à fait qu'on ne peut expliquer pourquoi un jour, il nous as tous trahi, et a presque tué la moitié des membres de la guilde. Il est parti... sans dire un mot, ni un au revoir. Les seuls traces qu'il a laissé dans la guilde... C'est sa fureur injustifié... Mais les faits sont là... Il a fait du mal à mes amis... Mon objectif est de le revoir, pour vérifier mes sentiments envers lui. Et également voir quel sort je compte lui infliger. Le tuer, le pardonner... le laisser partir... Je ne sais pas...

Erza arrêta de parler subitement... Elle regarda droit dans les yeux Roy, puis reprit, à nouveau hélas avec une voix triste.


Non Roy, ne me dis pas adieu... S'il te plaît... Ce mot désigne une conclusion, une fin... Rien n'est fini entre nous. Ce que j'ai dis à la guilde, s'applique également entre nous deux. Tu n'en est pas membre, mais tu es dans mon âme. Tu as contribué à rendre ma vie tellement meilleure. Nous serons toujours liés, peu importe la distance, ne l'oublie jamais. Je veillerai sur toi, et si je te sens en détresse, si je vois qu'une nouvelle guerre éclate, je ferai de mon mieux pour t'aider.

Erza s'apprêtait à lui dire "Je t'en fais la promesse", mais elle évita au dernier moment de le dire. En effet, Erza se rappela d'un détail qui fit que promettre un retour sera bien plus complexe que si Erza avait décidée de quitter l'armée pour rester au pays du feu. Le pays céleste est actuellement coupé du monde. Un portail a été placé. Mais aucun portail ne stoppera Erza de vouloir venir en aide à ses amis si le besoin en est là. De plus, sa soeur semblait, entre guillemets, en bon terme avec la reine du pays. Erza espérait qu'on l'autorise a redescendre sur la surface si le besoin en est primordiale. Mais pour l'instant, elle ne voulait pas penser à cela, et elle considérait que le mot "adieu"... était bien trop fort...


Mais... si jamais... Je me trompe et que nos chemins ne se recroisent plus, j'espère que les dieux te guideront à travers tout ton destin de roi. Et que toi, ta future femme, et ta descendance, sauront trouver chaleur et réconfort, même dans la pénombre de la lune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Ven 19 Sep - 8:36

Luxus venait de féliciter Miloune pour son combat contre Ultear, puis il ria de la situation dans laquelle il s’était trouvé avec Gajil.
 
Mais vous aussi vous n’avez pas à avoir honte. Vous avez simplement laissé la colère parler à votre place. Si vous n’aviez pas eu à la maîtriser, la donne du combat aurait sûrement changé.
 
Elle sourit aux deux hommes de toutes ses dents blanches.

Puis Miloune entendit la voix de Grey juste derrière elle. Elle se retourna brusquement,renversant son verre qu’elle n’avait pas bu et manquant de tomber de sa chaise et de ce fait tomber sur les deux hommes avec lesquels elle parlait.
 
Ah euh oui, c’est bien moi. Euh non. Enfin si bien sûr que tu peux. De quoi étions-nous entrain de parler déjà ?
 
Rouge, elle regarda Luxus et Gajil pour qu’ils viennent à son secours.
Iza lui avait déconseillé de parler d’Ultear devant Grey.
 
 
 
 
Chacun ici a dû prendre des vies qu’ils auraient pu éviter, c’est ça qu’on est un guerrier. Et chaque nuit, on revoit le visage de nos victimes. On souffre, mais ça veut tout bonnement dire qu’on est en vie.
 
Il repensa au visage de l’enfant au Pays de la Lune.
 
Tu sais Erza
 
Il lui remit une mèche de cheveux derrière son oreille.
 
Tu n’as pas à te montrer différente de ce que tu es devant moi. Même avec ce que tu viens de me dire, tu es et resteras toujours Erza, mon amie et celle qui fut ma confidente.
 
Roy l’écouta parler de Gérald.
Si jamais il le retrouvait avant, il n’hésitera de lui botté l’arrière train pour avoir mis Erza dans cet état. Cet homme, il ne se rendait pas compte de la chance qu’il avait. Il devait bien avoir une explication à ce rejet.
 
Lorsqu’il vit Erza gênée, il en profita pour la taquiner un peu.
 
Je ne savais pas que tu aimais les glaçons Erza. Je pensais que tu préférais le feu, du genre des gens comme moi.
 
Il lui fit comprendre de part un sourire que c’était juste pour la détendre qu’il avait dit ça.
 
Puis il reprit son air sérieux.
 
Cet homme, il a forcément une raison de son départ, autre que cette soit disant trahison.
 
Nous le retrouverons Erza, et ce jour-là tu pourras lui poser toutes les questions que tu veux, je t’en fais la promesse.
Ça sera alors mon cadeau pour tes bons et loyaux services. Et pour fêter nos retrouvailles.
 
Mais pour l’instant, ce que je souhaite, c’est ton bonheur. Tu as assez souffert comme ça. Tu mérites de vivre paisiblement avec ta sœur et si possible cet homme.
Ne t’inquiète plus pour nous.
 
Pour ce qui est de ce Gerald, est ce que tu as posé la question à Seto ? Etant donné qu’ils ont tous les deux voulu détruire la Guilde, peut être travaillent-ils pour la même personne.
 
Le nom d’Azelia raisonnait dans sa tête.
 
Et puis Seto connait pas mal de puissants guerriers, alors peut-être qu’il saurait où il se cache.
 

J’aurai juste une question, est ce que votre relation était que platonique ? Est-ce qu’il connait la nature de tes sentiments envers lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Dim 21 Sep - 0:20

Miloune ne savait plus ou se mettre visiblement quand elle vit Grey, c'était limite comme si sa présence était pas très souhaité, tout comme avant avec Seto. Grey leva le sourcil droit, comme si il observait Miloune étrangement


(Cette fille est bizarre...)

Gajil et Luxus comprirent que Miloune était très gênée de l'arrivée de Grey. Elle était rouge comme une tomate. Les deux gars, amusés, décidèrent de jouer le jeu.


Elle nous racontait son entraînement contre Jubia. C'est tout.

Gajil fit une grimace devant la mauvaise improvisation de son ami. Limite, il se retenait de se mettre la main au visage pour éviter que ce soit trop flagrant pour Grey que Luxus lui cachait quelque chose. Mais le jeune homme rétorqua après avoir entendu.


Ah ouais ? C'est drôle... J'avais cru entendre le nom "Ultear" plutôt... C'est pour ça que je redemande... Je peux toujours me joindre à la conversation ?

Grey attendait une réponse de la part de Miloune. Luxus et Gajil sentaient que la situation commençait à déraper. Non sans un gros sourire loufoque entre eux et des perles de sueurs qui coulaient le long du front, les deux compères se levèrent brusquement de leurs chaises pour se sauver.


Désolé, je viens de me rappeler que je dois vérifier le sanglier accroché au tournebroche !

Et moi, je dois raccorder ma guitare !

Grey était donc seul devant Miloune puisque les deux lâcheurs s'étaient évaporés à toute vitesse.


Pendant ce temps, la conversation entre Roy et Erza suivait son cours. Erza retrouvait peu à peu le sourire en écoutant la voix rassurante de Roy. Ses mauvaises idées commençaient à s'évaporer, mais c'était surtout parce que, comme elle le disait elle-même, elle voulait profiter positivement de ses derniers instants avec Roy, peu importe le temps que ça durera. Donc elle oublia qu'avant, elle avait légèrement plongé dans la folie. En même temps, pour une raison qu'elle se doutait, Erza avait facilement des pulsions qui la rendaient quelque peu nerveuse. Elle ria d'ailleurs de bon coeur quand Roy compara Seto à un glaçon.


Ecoute, je suis pas mieux que lui dans un sens. Je pense que quand tu m'as rencontré, tu as sûrement du penser également que j'étais froide comme un iceberg, non ?

Puis Erza regarda un moment Roy avec un sourire un peu séducteur.


Mais je te rassure, tu ne me laissais pas vraiment indifférente non plus quand j'ignorais que tu avais déjà une belle femme dans ta vie. Mon beau colonel...

Erza se mit à rire à nouveau de bon coeur, et laissa échapper un joli sourire, un vrai cette fois. Mais elle reprit son sérieux quand Roy parla plus précisément de Gerald, ainsi que son envie d'aider Erza à le retrouver. Elle échappa simplement un léger "Merci", mais au final, elle aurait aimé le rechercher seule. Elle se doutait parfaitement qu'en parlant de Gerald à Roy, il voudrait s'en mêler dans un sens. Roy a toujours été le genre d'hommes qui soulèverait la lune pour ses amis, et c'est cette vision des choses qu'Erza admirait, et qu'elle a fait sienne avec le temps. Mais bon, elle voulait se vider, raconter toutes les choses que Roy ignorait, au cas ou elle ne le reverrait plus.


Quelques questions subsistèrent, et Erza y répondit, malgré qu'elle voulait même pas imaginer un seul instant que Gerald ait un lien avec la lune.


Il faut que tu saches que malgré que je me pose tellement de questions sans réponses sur lui, je savais qu'il n'a jamais aimé le pays de la lune. Il me racontait qu'il craignait les démons. Qu'il avait toujours peur pour la sécurité des humains. Et au final, le vrai démon, c'était lui... Mais je n'ai jamais envisagé qu'il puisse travailler de mèche avec le pays de la Lune... Je tenterai de lui poser la question un jour... Même si j'imagine qu'il va me rejeter, comme d'habitude.

Erza souffla un coup avant que Roy pose une ultime question.


Disons que j'ai cherché... à le lui faire comprendre, avec toute la féminité que je peux faire preuve malgré mon attitude un peu trop masculine des fois... Et il m'a repoussé bien poliment avec seule réponse qu'il avait déjà une fiancée... Mais en vu de son regard, de sa gêne, et de son long silence juste après, j'ai compris qu'il n'existait pas plus mauvais menteur que lui. N'était il pas prêt ? Avait-il peur d'une relation avec moi ? Ou alors... Etais-je qu'une amie pour lui ? Je ne sais pas... Cet homme, a toujours été un livre fermé, une énigme enfermé dans une cage aux barreaux dorés extérieurement, mais glacés... Qu'on ne peut toucher sans perdre l'usage de ses mains... Son coeur, par son habitude a être renfermé sur lui-même, était emprisonné par une serrure, dont je n'ai jamais pu trouver la clé... Crois moi, Roy, quand je te parle de lui, j'ai l'impression que je te raconte une histoire qui n'aura jamais de fin.... Et je trouve ça bien décevant en soi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Dim 21 Sep - 20:12

Suite à la fuite des deux hommes, qu’elle maudit mentalement sur des millénaires, elle se retrouva en tête à tête avec Grey.
Elle lui fit un petit sourire pour lui cacher sa gêne. Il faut avouer que pendant un instant, elle hésita à partir toute en souriant.
 
Jubia n’était pas, elle qui avait l’air de suivre Grey comme son ombre. Elle l’aurait remercié de l’avoir sauvé de cette situation.
 
Mais elle reprit soudain un air plus sérieux. Ça ne servait à rien de cacher ce qu’elle savait.
 
Nous parlions bien d’Ultear, tu as bien entendu.
 
Je parlais de mon combat contre elle avec Gajil et Luxus.
 
Mais je ne leur ai pas tout dit.
 
Elle m’a quelques peu parler de son passé, votre passé commun Grey. De la mort de sa mère dont elle te croit responsable, de l’abandon de sa sœur, et…
 
Elle hésita un instant de dire la suite mais de toute façon, ça ne servait à rien de mentir à Grey sur ce sujet.
 
Et de son amour pour toi.
 
Elle m’a expliqué que c’est suite à cet enchainement d’évènements qu’elle est entrée au service du Roi. Elle m’a dit que lui, il lui avait offert sa protection.
Elle possède une confiance aveugle envers le Roi et elle ne se rend même pas compte qu’il se sert d’elle pour arriver à ses fins, qu’il n’hésitera pas un seul instant à la sacrifier.
 
Elle savait qu’elle allait se mêler de ce qu’il ne la regardait pas, mais tant pis.
 
Grey, il faut que tu lui parles. Vous étiez une famille, il y a forcément encore un peu d’affection derrière cette haine que vous semblez vous porter réciproquement.
 
Elle n’avait pas vu que derrière l’impulsion de cette dernière phrase, elle s’était retrouvée debout à tenir les épaules de Grey, son regard le fixant.
Lorsqu’elle se rendit compte de cette proximité, elle se rasseya, toujours face à lui.
 
Je ne te connais pas Grey, je n’ai pas à te dire ce que tu dois faire. Mais je suis sûre qu’Ultear est manipulée par le Roi, que jamais elle n’aurait voulu ta perte ou celle de la guilde si elle n’avait pas travaillé à son service.
Il est extrêmement fort pour te faire entendre ce que tu as besoin d’entendre au moment où tu as besoin de l’entendre.
 
 
 
 
 
Roy ria devant la réflexion d’Erza.
 
Bien sûr que je m’en souviens. Je me rappelle qu’Evan m’a clairement dit que tu l’avais terrorisé quand je lui avais dit que je te voulais à tout prix, même si tu me faisais penser à de la glace. Enfin, quoi que ton petit sourire envers moi m’a vraiment très surpris.
 
Mais son rire s’arrêta net en parlant d’Evan. Plus jamais il ne pourrait rire avec lui. Il cacha sa gêne en souriant à son air de séductrice. Il faut avouer qu’il n’avait pas pu rendre hommage à ses anciens camarades depuis leur rébellion. Mais il changera la donne une fois Roi.
 
Roy évita tout de même de répondre à son air de séductrice. Bien sûr qu’il avait adoré leur jeu de séduction avec Erza, mais il s’en voulait d’avoir failli succomber.
 
Il faudrait être fou pour te rejeter. Si ce Gerald a un minimum de jugeote, il verra bien que ce tu ressens pour lui.
 
Roy se demanda un moment, après ce qu’Erza lui dit sur la sécurité des humains, si Gerald n’avait pas été manipulé. Tout ce qu’elle lui disait n’avait aucun sens, si non lui. Et puis ça ne serait pas la première fois que dans la Yokume un homme est contrôlé par une entité.
 
Il serait bien que tu me racontes la fin un jour alors.
Et que tu me le présentes, j’aimerai bien voir l’homme qui fait battre ton cœur.
 
Il sourit avec espoir à Erza, tout en replaçant une mèche à son ancienne lieutenante derrière son oreille.
 
Je ne veux que ton bonheur Erza. Et après la guerre, je mettrais tout en place pour tenir ma promesse.
 
Finalement, maintenant, je te vois un peu comme une petite sœur. Enfin je suppose que c’est ainsi que des frères et sœurs se voient. Je veux ton bonheur Erza, qu’importe s’il est loin de moi.
 
Tu auras toujours une place importante ici.
 

Il montra son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Mar 23 Sep - 10:52

Du côté de Miloune et Grey, cette dernière décida de ne pas échapper à ce sujet de conversation qui était loin d'être le préféré de Grey. Elle se contenta de dire tout ce qu'elle apprit d'Ultear, et Grey écouta, sans broncher. Après tout ce qu'elle lui dit, qui fit comprendre que Miloune croyait un tout petit peu en elle, il répondit, avec un air moins ennuyé que d'habitude.

Je ne peux te reprocher de vouloir rétablir la paix entre deux anciens amis. De plus, tu penses que le roi est le responsable de la folie d'Ultear. Mais je ne vais pas aller par quatre chemins... Ultear était déjà cinglée dès son plus jeune âge. Malgré l'amour que sa mère lui donnait, elle passait son temps à la désobéir. Et le plus important, que ce soit à moi, à elle, ou à Ayako, sa petite soeur, mon maître refusait de nous apprendre des techniques de glace d'un niveau trop élevé, car apparemment, cela pouvait se retourner contre nous. Je ne comprenais pas ce que cela signifiait, mais dans tous les cas, mon maître conservait chez elle un rouleau contenant toutes les techniques interdites du clan Ibusashi. Interdiction formelle de s'en emparer... Telle était la seule condition pour continuer à être son élève. Ultear, néanmoins, voulait sans cesse surpasser sa mère et voulait toujours en apprends plus, malgré son jeune âge. Puis un jour, je suis rentré dans notre repaire, et la maison était percée de part en part par des cristaux de glace... de couleur rouge... rouge sanglants... Mon maître, a été transpercé par un de ces cristaux de glace. Et tout ce que j'ai vu, c'était Ultear qui tenait le fameux parchemin. Par le regard plein de haine qu'elle m'adressait, et par son envie d'obtenir plus, toujours plus, j'en ai déduit qu'elle était la responsable de tout ça... Après cela, je n'ai aussi plus jamais entendu parler d'Ayako, du moins, pendant un long moment. Tout ce que je sais, c'est qu'elle était devenue prostituée, qu'elle a eu une relation avec Seto Yagami, et qu'elle est devenue la lieutenante d'Azelia aujourd'hui. Je n'ai grandi... qu'avec deux soeurs complètement envahis par le mal...

Grey baissa la tête, tenait son verre fortement, puis releva la tête, un peu plus énervé.

Oublie tout espoir de la raisonner, Miloune. Elle a tenté de te mettre des histoires à dormir debout dans le crâne, j'imagine. Cette fille ne sait pas ce que c'est d'avoir des sentiments. Si elle a décidée de rejoindre le roi, c'est parce qu'elle l'a décidé, point. Et la prochaine fois que je la croiserai, je l'exterminerai, sois en sûre. Je ne la manquerai pas, la prochaine fois !

Quand a Erza et Roy, la conversation allait toucher à sa fin. La jeune femme était sous le charme des paroles du colonel. Son sourire était de plus en plus radieux. Et mieux encore, par ses paroles, il harmonisa un peu sa pensée envers Gerald. Erza avait beau tentée d'y lutter, ou de se dire qu'il était devenu corrompue, elle l'aimait, peu importe la distance. Après avoir entendu Roy, un petit espoir qu'elle soit réunie avec lui renaissait. Elle se disait au début que poursuivre par amour un traître était probablement stupide, mais elle ne connaissait pas les raisons de son départ, ni le fin mot de l'histoire.

J'aurai aussi beaucoup aimé que tu le rencontres.

Quand Roy déclara qu'il voyait Erza comme sa petite soeur, elle ne put se retenir de se jeter dans ses bras, comme un frère et une soeur. Mais malgré son grand sourire derrière l'épaule de Roy, Erza était quand même un peu mélancolique. Elle aurait aimé être toujours aux côtés de sa soeur tout en n'abandonnant pas son "grand frère". Erza se dit que peut-être un jour, le pays céleste comprendra que sur la Yokume, des gens d'exceptions y vivent et que s'enfermer dans un portail était peut-être pas la meilleure chose à faire. Peut-être un jour, les races s'accepteront, les clans se dissoudront, et il n'y aura plus aucune frontière. Peut-être qu'en exterminant le roi et Azelia qui sont responsables de ces frontières, Erza arrivera à faire réaliser aux seigneurs du pays que l'herbe peut être verte en bas également. Erza se leva, tendit la main vers Roy.

Viens, allons rejoindre les autres et fêter notre victoire. Tu pourras gouter à notre spécialité, le sanglier fumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy
Colonel recherché
Colonel recherché
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: L'annonce du chef   Mer 24 Sep - 17:08

Oui tu as raison. Rentrons fêter notre première victoire contre le Pays du Soleil. Tout en espérant que ça ne soit pas la dernière.
 
Ils rentrèrent alors dans la Guilde.
 
Roy vit alors Miloune en pleine conversation avec Grey.
En effet, Miloune vit toute la haine que Grey possédait pour Ultear. Il est vrai que les histoires de famille ne sont jamais bien simples, mais celle-là, elle était plus que chaotique.
 
Tu as sûrement toutes les bonnes raisons du monde de lui en vouloir. Mais pour ma part, je lui laisse le bénéfice du doute.
 
Elle vit au loin Roy qui rentrait en souriant dans la guilde, elle s’excusa auprès de Grey et alla le rejoindre.
 
Alors, comment c’est passé ta conversation avec Erza ?
Elle a été très instructive. Même si je reste triste qu’elle ne reste pas avec nous après tout, je comprends son choix, et je n’ai pas le droit de m’y opposer.
 
Il l’embrassa discrètement sur les lèvres.
Miloune était rassurée d'apprendre que Roy n'avait pas été dur avec Erza et de ne pas les savoir fâchés.
 
Allons danser pour fêter notre victoire.

Miloune accepta l’invitation, et le couple du Soleil enflamma la poste de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'annonce du chef
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Le chef de la DCPJ accuse d'implication dans les kidnappings
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: Wyvern Tail-
Sauter vers: