La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le camp de Dokoku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakoruru
Ainu
Ainu
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 07/08/2013
Localisation : Village de Kamui Kotan

MessageSujet: Le camp de Dokoku   Mer 3 Sep - 23:26

Les Kusaregedo font une danse autour du feu dans leur caverne pendant que Rimururu et les enfants capturés du village sont attachés tous ensembles.

Misère... J'espère que quelqu'un viendra nous aider.

Les créatures s'arrêtèrent. Leur chef s'avança.



Bien. A présent, le repas d'honneur est servi. Servez-vous !

Super !

Tout les Kusaregedo s'exclamèrent de joie. L'un d'entre eux pris une petite fille qu'ils avaient ramené, s’apprêtant à l'avaler.

NOOOOOOOOOOON !!!

Ah ! Miki !

S'écria Sayo.

Tout à coup, un mur se brisa, plusieurs villageois de la forêt arrivèrent, Ita avec eux, qui rugit violemment, et Nakoruru sur son dos. Le choc eût un tel impact que le monstre en fit tomber l'enfant qu'il allait gober.


Qui ose ?

Le chef de ces monstres regarda en direction de leurs assaillants.

Tiens tiens, ne serait-ce pas ce cher Ita, tu as du cran pour t'amener ici après avoir bouloté Subara. Je vois que tu as ramené de la compagnie.

Nakoruru descendit du dos d'Ita.

Dokoku. Chef des Yokai Kusaregedo. Recherché pour avoir ravagé plusieurs villages entier. Notre objectif, éliminer ce monstre.

Aujourd'hui, tu paieras pour le mal que tu as causé à notre pays. Nous nous battrons jusqu'au bout pour sauver l'avenir de nos enfants et de notre peuple.


Ravi de voir qu'une telle réputation s'est formée autour de moi. Ma valeur n'est plus à prouver à ce jour.

Bah l'avantage, c'est que du coup il y a plus de bouffe. Allez, engloutissez moi ça !


Allons-y.

Une lutte acharnée se lança entre le peuple de la forêt et les Yokai Kusaregedo. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Nakoruru délivra les enfants de leurs liens.

Onee-chan !

Rimururu, met les enfants en sécurité, nous devons nous débarrasser de ces monstres.

Comptes sur moi !

Rimururu mit les enfants dans un grand abri de glace incassable. Elle fit son abri opaque, pour éviter qu'ils voient l'horrible spectacle qui se prépare.

Vous inquiétez pas, personne ne pourra vous faire aucun mal. En plus ça tient frais.

Pendant qu'elle avait le dos tourné, le petit Chisai mordit la jambe de Rimururu.

AAAAAAAAH !!!

Elle dégagea le petit monstre d'un grand coup avec son couteau.

Je te préviens je me laisse pas faire, surtout pas contre les nabots fans ton genre !

Moi, un nabot ? Je vais t'apprendre comment on parle à Chisai !

Rimururu et le yokai minuscule se livrèrent un combat acharné. Rimururu se prenait des blessures avec les griffes, les crocs et la lame de son adversaire, mais elle répondait à cela avec des coups d'épées et des attaques glaciales qui causait de plus en plus de fureur sur son ennemi.

Chisai lança une charge à crocs ouvert sur Rimururu, mais juste à temps, elle le gela avec son mur polaire.


G !

Merci Konril.

Le yokai tomba à terre. Rimururu forma alors un gigantesque marteau de glace, que son ennemi regarda la terreur dans les yeux.

Désolée.

J'aime pas faire ça, mais c'est l'avenir de mon peuple qui le veut.


Rimururu cligna de l'oeil, sourit et tira la langue, avant d'aplatir le monstre avec son marteau.

Les guerriers attaquèrent ensembles plusieurs Kusaregedo. Certains se firent dévorer, mais ils prirent rapidement le dessus sur les monstres qu'ils abattirent un à un par leur union.

Ita livra de son côté un combat sauvage contre l'un des grand Kusaregedo. Comme pour le précédents, les deux créatures étaient sans merci, s’échangeant des griffures, morsures, poings et toutes attaques bestiales, jusqu'à ce qu'Ita finit par dominer son adversaire et

*CENSURE*

de le dévorer en entier comme le premier.

Nakoruru, quand à elle, se retrouva en face à face avec Dokoku.


Tes guerriers se débrouillent bien, je suis surpris.

Mais sauras-tu faire face à ma puissance ?


Nakoruru se mit en position, puis les deux adversaires se foncèrent dessus en même temps, croisant leur lame. Ils atterrirent de l'autre côté.

Pas mal pour une enfant.

Mais attends de voir l'étendue de mon pouvoir !


Dokoku attaqua avec les parties de son corps qui firent l'effet de lames tranchantes, de fouets claquants et de masses colossales. Nakoruru esquiva rapidement ses attaques tout en répondant avec son épée, qui n'infligea pas grand-chose au démon.

Nakoruru se prépara à attaquer de toute ses forces quand le bras de Dokoku, ayant pris une forme de lame, la transperça au ventre.


AAAAAAAAAAAAH !!!!!!!

Onee-chan !

Rimururu couru vers sa soeur pour l'aider, mais Dokoku fit un geste de la main et elle se fit électrocuter puis envoyer sur le mur, paralysée.

Aaaah !

Personne ne se mêlera de notre combat.

Héhé. Je vais prendre un peu de ton sang, ma jolie. Après quoi, j'attendrais un niveau de pouvoir supérieur !


Pendant que Nakoruru continuait de pleurer de souffrance, Dokoku aspira une partie de son sang dans son corps par le bras. Il enleva son bras puis Nakoruru tomba à terre.

Le corps de Dokoku avait légèrement changé, comme une mutation.


Héhéhé, je me sens encore plus puissant. Qui pourra m'arrêter ?

Avec le peu de force qui lui restait, Nakoruru planta sa lame dans le sol et pria. Après quoi, une lumière apparu autour d'elle, et peu de temps après, elle était suffisamment rétablie pour reprendre le combat.

Que, comment est-ce possible ?

Au lieu de parler concentres-toi sur notre duel.

Hmpf ! J'aurais dût t'endommager plus ! Bon c'est pas grave, avec mon nouveau pouvoir, ce sera un jeu d'enfant de te tuer !

Dokoku fit des sauts d'une vitesse hors du commun qui rivalisait avec celle de Nakoruru. Après avoir fait un saut sur le mur, il plongea en direction de Nakoruru, la lame vers l'avant.

Fais tes prières mon enfant !

Nakoruru siffla. Mamahaha fit une apparition éclair et attaqua Dokoku pars plusieurs charges extrêmement rapides qui le mit à terre. Il se réveilla, fou de rage.

Maudit piaf !

Bah, ça tombe bien, j'adore le poulet rôti !


Dokoku envoya des boules de feu en direction de Mamahaha qui vola pour les éviter. Dokoku sembla avoir perdu la raison, si bien que Nakoruru profita de cette occasion pour donner un gigantesque coup avec ses pieds qui le projeta en l'air.

Que ?

Une règle d'or du combat en face à face. Ne JAMAIS baisser sa garde.

Nakoruru attaqua avec plusieurs coups de lames qui s'enchainèrent aussi vite qu'un éclair, puis Nakoruru envoya le coup de grâce depuis en haut, et plongea Dokoku à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakoruru
Ainu
Ainu
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 07/08/2013
Localisation : Village de Kamui Kotan

MessageSujet: Re: Le camp de Dokoku   Jeu 4 Sep - 19:52

A la fin, les Kusaregedo étaient décimé. Seul Dokoku était en vie, trainassant à bout de forces.

Rimururu était libérée de la paralysie. Elle brisa l'abri de glace dans lesquels les enfants étaient réfugiés.[/i]

Pourquoi...

Pourquoi nous persécutez-vous ?


Pourquoi nous vous persécutons, VOUS ?

Vous vous rendez compte du nombre d'innocents que vous avez tué ?


Nous, les Yokai Kusaregedo, sommes des créatures vivants dans la faim. Nous prenons des vies pour continuer d'exister. Nous vivons en dévorant les espèces vivantes.

Nous nous battons pour défendre nos vies et celles des gens que nous aimons, et sauver l'avenir de notre peuple. C'est notre cause.

Quel échec. Tout mon royaume s'est effondré. Je suis un être fini.

Si je puis me permettre j'ai un creux là.

Ita avala les cadavres des Kusaregedo abattus.

Ah ça va mieux.

Tout à coup, une lumière apparu autour d'Ita.

Hein ?

Que se passe-t-il ?

La lumière se fit de plus en plus forte, et Ita pris une forme humaine.



Mais... Mais c'est moi ! Hahaha ! C'est de nouveau moi ! C'est merveilleux !

Vous... Vous étiez humains ?

Oui. J'ai été capturé par ces monstres il y a bien longtemps. J'ai été victime d'expériences atroces qui m'a rendu comme eux. Mon vrai nom est Nobio Itagaki.

J'avais aussi une famille en ce temps. Mais je crains fort que durant le temps où j'étais devenu un monstre, j'ai dût tous les dévorer...


Nakoruru vit que l'homme avait l'air déprimé, elle proposa alors une solution.

Pourquoi ne viendriez-vous pas à notre village ? Nous avons quelques petites bâtisses qui pourront vous convenir !

Vous feriez ça pour moi ? Oh c'est gentil !

La tête de Dokoku se craquela et se brisa, le révélant être humain lui aussi.



Ce n'est que le début, un jour vous me le paierez !

Dokoku disparu derrière un écran de fumée.

Bon, bah je crois qu'on va rentrer.

Nakoruru et Rimururu rentrèrent au village avec tout les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakoruru
Ainu
Ainu
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 07/08/2013
Localisation : Village de Kamui Kotan

MessageSujet: Re: Le camp de Dokoku   Dim 7 Sep - 23:32

Peu de temps après que Nakoruru soit partie avec les autres, Dokoku avançait seul dans son camp en trainant les pieds, l'air affaibli.

Misère...

C'est quoi ce bordel...

Tout les Kusaregedo ont disparu. J'ai lamentablement échoué...

Heureusement, j'ai encore quelques atouts avec moi !


Dokoku tourna la poignée d'une porte très résistante verrouillée. Il l'ouvrit alors.

Mes fidèles créations, vous allez pouvoir reprendre du service !

Pas trop tôt, je commençais à plus pouvoir supporter de croupir dans cette cave moisie !

De cette cave sortirent plusieurs clones que Dokoku a créé à partir d'un élément contenant le code génétique de combattants qu'il a rencontré à travers le monde.







Kehehehehe... Alors, c'est qui qu'on doit buter ?

Du calme Rasetsumaru. D'abord je dois expliquer les faits.

Rasetsumaru, Alpha, Devil, Satsui no Ryu, Kusanagi, si je vous ai réuni, c'est parce-que l'heure est importante. Je vous avais enfermé en lieu sûr pour ne pas que les Kusaregedo et vous s'entretuent, en effet, j'avais besoin d'eux pour la suite de mes projets. Mais maintenant qu'ils ne sont plus, c'est vers vous que je me tourne.


Ces tas de graisses ont crevé ? Quelle bande de minables, bah, que d'importance, je meurs d'envie de foutre le feu !

Un peu de retenue Kusanagi. ça a l'air plus compliqué que d'habitude.

On s'en branle Devil ! On a enfin pût sortir de ce trou débile après y avoir moisi pendant des mois ! Faut en profiter ! Je veux découper des têtes, arracher des coeurs, et étriper des misérables vermines !

Tuer... tuer... !

...

Silence vous tous !

On est pas là pour s'entretuer les uns les autres, nous devons collaborer en groupe, sinon nous n'arriverons à rien.

D'ailleurs, réjouissez-vous car...


Dokoku sorti une fiole, dans laquelle était contenue le sang de Nakoruru qu'il lui avait absorbé auparavant.

Vous allez bientôt avoir une petite soeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakoruru
Ainu
Ainu
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 07/08/2013
Localisation : Village de Kamui Kotan

MessageSujet: Re: Le camp de Dokoku   Mar 9 Sep - 22:26

Dokoku tourna la poignée d'une grande porte en acier qui s'ouvrit lentement et laissa apparaître de grandes capsules avec à l'intérieur une eau étrange.



Il s'approcha de l'une d'entre et plaça sur un emplacement situé sur le côté la fiole contenant le sang de Nakoruru. Il ajouta à un édifice situé de l'autre côté d'autre substances intrigantes.

Le sang de cette jeune fille en fera la copie conforme, ajoutons-y un peu de venin noir pour la noirceur de son coeur, et cette mixture explosive pour lui attribuer un pouvoir sans limite !

Le processus se mis en marche, la capsule eut plusieurs réactions peu communes, puis, à l'intérieur finit par ce former une cellule.

Oui... Tout fonctionne !

En quelques heures, l'entité passa de la forme de cellule à celle d'embryon, puis de foetus, puis de bébé, et puis d'enfant.

Quelle joie... Plus que quelques instants avant de savourer mon apothéose !

Y'a intérêt à ce qu'elle vaille le coup, je commence à plus tenir...

L'enfant clone de Nakoruru continua sa croissance, pendant que des choses se passaient dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le camp de Dokoku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le camp de Dokoku
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la forêt :: Le nid-
Sauter vers: