La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce pourquoi que je me bats...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Ce pourquoi que je me bats...   Mer 27 Aoû - 16:55

[Thème d'ambiance: https://www.youtube.com/watch?v=0iyMfUhRRKk ]

A un bon chemin de la guilde, le combat entre Erza et la lieutenante du pays du soleil faisait rage. Les deux femmes échangeaient des coups d'épées constamment bloquées par l'autre. Ni Erza, ni Thompson, n'arrivaient à trouver une ouverture dans la garde de l'autre. De plus, leurs styles de combats étaient très similaires. Cela ressemblait au style des épéistes de la cour du Soleil. Thompson n'appréciait pas qu'Erza utilisait encore ce style de combat comme elle a désertée. Mais cela lui laissait un avantage puisqu'elle connaissait cet art de combat.


Arrête de te battre comme si tu étais encore l'une des nôtres ! 

Tu veux que je change ma manière de me battre ? Et bien je vais faire mieux, je vais accélérer le pas ! Alors reste concentrée !

Erza se sépara de son armure habituelle et changea ainsi d'apparence. Elle ressemblait maintenant à une combattante de la montagne, avec seulement des bandelettes au torse et un pantalon de combat aux couleurs enflammées comme ses cheveux qui étaient attachées. La lieutenante actuelle observait avec de grands yeux la tenue d'Erza, et ses deux nouveaux Katanas. Elle rougissait en premier lieu.


(Haaa... Elle est vraiment jolie comme ça... Je... Mais qu'est ce que je fais ? Je dois rester concentrée) Pourquoi as tu retirée ton armure ? Un simple coup de ma part et je peux te garantir que ta jolie peau sera bien endommagé.

Ne t'inquiète pas pour moi, et reste concentrée.

En effet, le combat tourna en la faveur d'Erza dont les coups étaient bien plus rapides et plus puissants. Etait-ce un rapport avec cette nouvelle tenue ? Ou ces deux Katanas ? Sous la surprise, Thompson laissa enfin une ouverture et Erza érafla quelque peu avec son arme l'armure de la lieutenante du soleil. Elle recule rapidement de quelques mètres, et fit apparaître une seconde arme dans sa main gauche. Maintenant, le combat était entre manieuses de deux armes de combats. Ce combat commençait d'ailleurs à être à nouveau serré, mais pendant quelques instants. Les deux filles se regardaient dans les yeux tout en échangeant leurs coups.

Pourquoi luttes-tu contre nous ? Tu avais tout pour mener notre pays vers la paix et la tranquillité. Tu en avais la force et le coeur. Tu aurais même pu être une bien meilleure conseillère qu'Ultear ! Pourquoi une personne aussi admirée a t'elle choisi la voix de la rébellion ? As-tu profitée de notre admiration pour nous aveugler sur ta réelle nature ? Tout ce que tu vas obtenir maintenant, c'est la peine de mort, dès que j'en aurai fini avec toi.

Non, je ne profite pas de ton aveuglement, je cherche même à te libérer et te redonner la vue, toi et tous les autres !

De quoi tu parles ?

Je croyais qu'on était en plein combat là. Quand ce sera fini, je répondrai à tes questions et pas avant !

Erza frappa plus fort avec ses deux Katanas, ce qui fit qu'elle reprit le dessus. La garde de la lieutenante fut brisée, elle dut donc esquiver très rapidement le dernier coup de son adversaire, elle s'éloigna à nouveau et fit disparaître ses deux épées.


Je vois... Donc je suis obligée de passer par là... C'est bien dommage... Je ne suis pas sure que tu te relèveras après ça.

Un cercle magique apparut sur le sol. Une trentaine d'armes flottèrent autour de la lieutenante et se dressèrent vers Erza.


Oh, pas mal cette magie ! Tu peux stocker autant d'armes à partir de ta magie ?

Tu feras moins la fière quand ces armes se dirigeront vers toi. Je me demande si tu pourras toutes les esquiver ou les contrer. C'est impossible... Personne n'y est jamais parvenue ! C'est le moment pour toi de me montrer pourquoi tu étais tant redoutée, en ton temps de lieutenante du soleil !

Je t'attends !

La lieutenante fit un geste de la main, et les armes foncèrent un à un vers Erza. Apparemment, elle n'avait pas une concentration suffisante pour tout envoyer d'un coup. Erza, elle par contre, voyait tout. Elle bloqua avec ses deux Katanas tout ce qu'elle pouvait, et esquiva tout ce qu'elle ne pouvait justement pas bloquer. Néanmoins, ce qu'Erza craignait était bien réel, les armes au sol disparurent et réapparurent au dessus de Thompson. Elle pouvait donc les renvoyer, encore et encore. Au bout d'un moment, la concentration d'Erza commençait à s'émousser. Son corps fut quelque touchée par des épées, des poignards ou des haches. Elle fut d'abord blessée aux bras, puis aux épaules, et enfin, aux jambes. Mais heureusement, rien ne toucha les organes vitaux ou la tête. L'attaque continuait de plus belle, et Erza commençait à fatiguer, ce que la lieutenante remarqua sur le champ.


C'est donc ça, la femme la plus forte du soleil ? Notre pays ne trouve leurs héros que dans ceux qui croient et suivent dur comme fer la justice ! En étant une criminelle, tu ne pouvais prétendre à ce titre.

Comme si ça m'intéressait un tel surnom. Tu peux devenir la femme la plus forte si ça te chante. Je m'en contrefous royalement ! Mais par contre, je sens que je te déçois, pas vrai ? Alors je vais encore augmenter la vitesse.

Erza fit un bond en avant et à la surprise de la lieutenante, deux nouvelles épées apparurent, mais Erza les tenaient avec les pieds, ce qui laissa les yeux de la lieutenante grand ouverts. Mais le pire, c'est que maintenant, elle arrivait a bloquer la quasi totalité des armes de Thompson qui fonçaient dans le mille. Elle arrivait même à se frayer un chemin vers elle, en prenant appui sur le sol avec un de ses sabres, puis en effectuant un bond assez long dans les airs pour bloquer un maximum d'armes.






Après s'être frayé un chemin, Erza lança les deux Katanas qui étaient tenues par ses pieds vers la lieutenante qui tomba à terre après avoir été simplement touchée. Elle se releva, mais son sort avait pris fin après être tombée.


Toi.... Comment peut tu avoir autant de réflexes et de force ! Contrer toutes mes attaques tout en frappant ainsi avec tes armes tenues par tes pieds ! Tu n'es pas humaine ! D'ou tu viens ? Même l'entraînement qu'on subit dans l'armée royale ne peut nous offrir de tels réfléxes !

La seule chose que tu dois savoir, c'est que depuis toute petite, je combats comme je respire, c'est tout. Mes réflexes peuvent paraître inhumains pour toi, mais je ne me suis jamais coulé douce, même en tant que paix. Je me prépare toujours pour affronter des adversaires comme toi. Et si tu penses que j'ai tout donné à l'instant, tu fais une grave erreur !

Erza se transforma à nouveau pour faire apparaître l'armure de la reine des fées.






Thompson rageait devant la transformation d'Erza. Elle serra les dents puis prit la parole, en colère.


Pourquoi n'as tu jamais pris cette apparence quand tu te battais avec nous ? Tu cachais bien ton jeu, criminelle ! Maintenant que tu es l'ennemie de notre seigneur, tu fais appel à une force bien supérieure à celle d'une simple lieutenante ! Preuve de ta culpabilité et de ton vice !

C'est faux ! Cette armure, je l'ai crée en m'inspirant de dame Vermillon, la plus grande reine du pays du soleil ! Si tu a lu tes bouquins d'histoire, tu reconnaîtrais cette attaque et cette posture.

En effet, Erza effectua quelques mouvements avec ses bras qui tenaient deux nouvelles armes, puis, après les avoir tendus en direction de la lieutenante, concentra une forte énergie qui provenait bel et bien du pays du soleil. La boule entre les deux sabres devint un fort rayon qui se propulsa vers la lieutenante. Après une large fumée qui suivait l'explosion, Erza vit la lieutenante toujours debout, mais l'armure du torse complètement anéantie, révélant un morceau très fin d'une robe bleue sans manche.


Tu es tenace, j'en t'en félicite, lieutenante Thompson. Tu as vraiment de grandes capacités. Je suis sûre que ce qui t'a offert cette force, c'est une raison, qui te pousse à combattre. Même l'entraînement ou la guerre ne sont pas les meilleurs manières d'augmenter notre pouvoir, mais cette fameuse raison qui te fais marcher. Même si on me coupe les jambes, même si on m'arrache un bras, même si on me retire la vue, tant qu'on ne me retire pas ma raison de combattre... J'avancerai dans le champ de bataille !

Alors... Quelle est cette raison ?


C'est de protéger mes amis. Voilà cette raison. Tu disais que j'étais considérée comme la femme la plus forte du pays. Mais tu sais, je m'en moque vraiment. Car... Tant que j'ai le pouvoir de veiller sur mes amis et de les aider à vivre... Alors je me moque d'être la femme la plus faible du monde ! C'est aussi simple que ça ! Et toi, lieutenante, pourquoi tu te bats ?

Après la question d'Erza, la lieutenante avait les yeux qui brillaient... Mais pas bien longtemps, après un long silence... La lieutenante tremblait de colère.


Tu te fous de moi ? Venant d'une traîtresse, je ne veux pas entendre ses paroles ! Parce que... Je croyais que c'était Yukimura et Harlock, tes amis ! Ah, j'y suis... C'est Roy, c'est ça ? Tu avais l'air vraiment attachée a lui, je suis sure que tu l'as suivi par admiration, c'est ça ? Dis moi que c'est ça !

Ma relation avec le colonel Roy Ozan ne te regarde pas ! Réponds à ma question !

Devant l'indifférence d'Erza à la colère de la lieutenante, elle décida d'invoquer encore des armes, une cinquantaine cette fois ! Puis elle visa Erza, mais avant de jeter ses armes, elle reprit la parole très calmement, rien à voir avec sa fureur d'avant.


Je me bats... Pour sauver des vies, et aussi pour protéger, tout comme toi... Pour vaincre la guerre et ses conséquences bien trop désastreuses... Je souhaite tellement que l'on puisse mettre le nez dehors sans avoir peur pour notre sécurité. Les démons et les criminels ont pris bien trop de place dans notre monde. Ma mission est de les éradiquer, ou les arrêter. Et c'est ce que je dois faire avec toi !

Bien répondu.

Erza changea encore une dernière fois d'armure, mais cette fois, la lumière qu'elle dégagea avant chaque transformation était bien plus intense. Comme si cela provenait d'un autre monde, un tout autre univers. La lieutenante ne put entendre que la voix d'Erza raisonner telle une seigneur de la guerre.


J'en appelle a ton pouvoir sacré pour m'aider à faire revenir la vérité dans ce monde plein de terreur et d'angoisse... VALKYRION !



Le nombre d'armes qui flottaient au dessus d'Erza dépassait largement le nombre de Thompson depuis qu'elle à revêtue Valkyrion. Thompson, encore une fois, était abasourdie... Elle n'en croyait pas ses yeux. Erza restait détendue et sure d'elle de son côté.


Considère que le nombre d'armes que nous pouvons envoyer représente notre envie de voir nos désirs se réaliser, et la force de nos croyances. Montre moi si tu crois aussi fort en ta prétendue justice, LIEUTENANTE !

Les deux femmes envoyèrent leurs armes en direction de l'autre. Les armes se cognaient et quand elle retombèrent, elle furent renvoyés. Thompson transpirait à très forte gouttes. Elle ne suivait pas le rythme.


(Je peux le faire... Pour mes alliés... En battant Scarlett, on s'approchera de la paix... Je dois le faire... pour la justice... Ce que je fais... Oui... C'est pour la justice.... Je pense.... Je... Je doute ?)

(Je peux enfin réutiliser cette armure depuis que je me suis réconcilié avec Asuna... Alors pour elle et son sourire... Pour la guilde... Et pour Roy et Miloune qui doivent gagner la place qu'ils méritent... Je vais gagner !)

Au bout d'un moment, Erza prit le dessus, et Thompson fut touchée, et probablement vaincue car elle perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Ce pourquoi que je me bats...   Ven 29 Aoû - 14:13

Au bout d'un quart d'heure d'attente, la lieutenante qui avait perdu connaissance se réveilla, et étrangement, toutes les douleurs qu'elle avait subi après la dernière attaque avaient disparus. Mais la lieutenante resta au sol, elle ne se releva pas, elle vit juste Erza la regarder debout.


Ca va mieux ?

Erza... Pourquoi je ne ressens qu'une très minime douleur physique après avoir subi ta dernière attaque ?

Parce que dès que tu as perdu connaissance, j'ai stoppé ma technique, sinon, tu aurais été très rapidement tuée. Et j'ai appliqué une légère pommade sur tes blessures pour te soigner. Tu devrais être vite sur pied.

Thomson n'en croyait pas ses oreilles, et ses yeux aussi, car elle vit qu'Erza était toujours blessée, et en ce qui la concernait, la pommade était magique et semblait faire des merveilles. Pourquoi a t'elle fait ça ?


Tu réalises la lourdeur de tes actes ? Les conséquences seront terribles. Maintenant que je suis à nouveau en condition pour t'affronter, je vais ne faire qu'une bouchée de toi.

Ca, ca m'etonnerait.... Car j'ai vu le doute en toi. Le regard ne ment jamais. De plus, lors de ta dernière attaque, tu as fortement réduit la puissance, la vitesse et la précision de ton mouvement, provoquée, bien entendue, par le doute... C'est le grand ennemi du guerrier, bien pire que son propre adversaire. C'est ça qui t'a trahie... Et je pense avoir ma petite idée sur la raison de ton doute. Tu doutes sur le sens même de notre combat, pas vrai ?

La lieutenante ne répondit pas mais détourna le regard. Il semblait que c'était bien ça, le problème.


Bien... Tu as gagnée Erza... Je suis à toi. Achèves moi cette fois... Les criminelles doivent ne faire qu'une bouchée de leurs ennemis. Fais ton travail. Protège ta guilde en pourfendant le coeur de tes ennemis... Fais le !

Tu veux que je sois impitoyable ? Soit... Quand il faut y'aller, il faut y'aller...

La lieutenante ferma les yeux. Elle allait mourir en essayant de protéger son peuple. C'était la plus belle des morts pour elle. Elle serra quelque peu les dents en attendant le coup de grâce d'Erza, mais tout ce qu'elle sentit, c'était un coup de pied assez fort dans la côté droite. Elle hurla de douleur.


Voilà. Tu es contente désormais ?

Mais qu'est ce que...

Arrête un peu de dire n'importe quoi, tu es encore jeune, tu as de longues années devant toi, et beaucoup de choses à partager. Alors, tu dois rester en vie. Il est hors de question que je mets fin à ta vie, enfile toi bien ça dans le crâne !

Alors... Supposons que tu dises vrai... Que je ne suis pas dans le bon camp... Que je suis aveugle... Et que le roi est un imposteur... Pourquoi ne m'en as tu jamais parlé avant de partir ? Pourquoi ne m'as tu pas emmené avec toi ? C'est parce qu'il y'avait cette distance entre nous ? Il est vrai que je n'ai jamais osé t'approcher, te parler, j'étais tellement pleine d'admiration à chaque fois que je te voyais, et cela, depuis que j'ai appris que tu as atteint le rang de lieutenante. Je me souviens de ce jour. Le pays du soleil reste néanmoins un gros ramassis d'obsédés, on a jamais pris au sérieux une femme dans l'armée, on pense toujours qu'une femme qui tente de se faire respecter par le grade et le devoir sont des salopes. Impossible de vivre notre vie comme on l'entendait sans être vus comme des objets sexuels. Mais toi, quand tu as démarré ta carrière de lieutenante... Tu as été vraiment respectée. Tu étais parvenue à défaire ce préjugés sur les femmes. Les insinuations pompeuses envers nous ont diminués de jour en jour. J'étais heureuse qu'enfin, une femme puisse diriger une troupe d'hommes d'une main de fer, et en même temps, avec une gentillesse si rare.

Oui, sacrés souvenirs. A l'epoque, avec cette absurde mentalité, on pensait que j'étais devenue lieutenante en utilisant mes charmes. C'est vraiment n'importe quoi ! Mais quand les soldats ont subis mes coups, mes cris et mon autorité, ces pensées se sont vite évaporées. Très bons souvenirs.

Pourtant, tu étais vraiment la femme la plus belle de l'armée.

Arrête de dire n'importe quoi ! Tu es aussi très bien fichue. Sauf quand tu es en colère. Tu as un petit ami ?

Euuuh... Oui...

Bien, tu vois, moi, je suis l'éternelle célibataire. Il m'arrive d'envier Dame Miloune et d'autres amies et de plonger ma solitude dans l'alcool.

Vous ? Dame Erza ? Vous n'êtes pas sérieuse ?

Si, je suis très sérieuse. Il est temps que tu comprennes que je ne suis pas parfaite, et que l'admiration a du bon comme du mauvais. D'ailleurs, ça rejoint la réponse à ta question. Je sais beaucoup de choses sur toi, Maria Thompson. Tu es une orpheline, tu as été élevée par des paysans, et tu voulais les protéger en maniant les sorts magiques de l'armée. Tu as donc fais de longues études pour être membres de l'armée du roi très jeune. Mais ce qui faisait que tu échouais aux tests, c'était que tu haïssais la violence. C'était contradictoire au final. Tu voulais veiller sur tes parents adoptifs mais tu ne parvenais pas à l'époque à faire le moindre mal à qui que ce soit. Et un jour, tes parents furent tués par des vampires du pays de la lune, et tu étais présente. Ta vie fut sauvée... Par le roi lui-même. C'est lui qui as vu le premier ton immense pouvoir et qui t'as promu. Tu es donc reconnaissante envers lui. Par ton mépris de la violence et de la guerre, et par ton admiration pour ton roi, j'ai donc décidé de ne pas te mêler à ma rebéllion. Moi, je suis née ailleurs... A l'inverse de toi, j'ai participé à de très nombreuses guerres, et quand j'ai appris les vrais motivations du roi, je l'ai combattu la tête relevée, car j'ai déjà trahi quelqu'un d'autre qui m'était bien plus chère que le roi... Ma propre mère...

Que s'est il passé ?

Je ne peux t'expliquer à cet endroit et a ce moment, c'est une longue histoire que j'ai du mal à dévoiler. Mais peut-être un jour, nous réglerons nos différents par une poignée de main et je pourrai t'en fais part.

La lieutenante commença à verser quelques larmes, c'était probablement le récit d'Erza sur son passé qui mouilla ses yeux.


Que vas-tu faire maintenant ?

Aller aider mes compagnons... C'est ma priorité...  Et tenter de faire comprendre a tes alliés l'erreur de leurs actes. Mais je doute bien que pour quelqu'un comme Ultear, ça sera bien plus compliquée.

Erza... Je n'ai pas encore suffisamment confiance en toi. Tu as reveillée en moi des souvenirs brûlants, et je suis heureuse de réaliser que tu me connaissais bien plus que je ne pouvais le pensais. Mais comme tu l'as dis, j'ai été l'une des protégées du roi, je lui dois toute ma bénédiction. Alors... Je vais attendre que la situation évolue, pour enfin voir quelle voie suivre. En attendant, Erza, je te laisse partir pour cette fois... Je vais rester ici et me faire passer pour vaincue, après tout, mes blessures ne sont pas encore guéries. Mais j'espère avoir raison de croire un minimum que tu dis peut-être la vérité... Remercie ta guilde par ailleurs, c'est leur attitude et leur loyauté qui m'ont fait réalisé que nous nous attaquions peut-être pas a ce que j'ai toujours défini comme des criminels.

Alors dans ce cas, attrape !

Erza lui envoye la pommade qu'elle a utilisé pour cicatrises ses blessures.


Comme ça, ton mensonge aura plus de crédibilité. Garde tout ce que j'ai dis pour toi, il ne faut pas qu'ils sachent que tu m'as laissé filer, tu seras vue comme nous, comme une traîtresse, et au pire des cas, tu seras éxécutée. Et je ne souhaite pas que ça t'arrive !

Erza tourna le dos à la lieutenante et allait retourner vers la guilde pour aider ses compagnons.


A bientôt, lieutenante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce pourquoi que je me bats...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce pourquoi que je me bats...
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: Wyvern Tail-
Sauter vers: