La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La kunoichi solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: La kunoichi solitaire   Lun 26 Mai - 13:29

Cela faisait plusieurs minutes à présent, que Kikyo avait quitté le restaurant. La kunoichi s'était rendu dans une zone assez éloignée des regards et des oreilles, légèrement à l'extérieur de la ville. Elle était dos à un arbre, les bras croisés, comme si elle attendait quelque chose... Au bout de quelques secondes, elle prit la parole d'une voix calme.


Qu'est-ce que tu viens foutre ici... Natsuki ?

Après ces paroles, une silhouette sortie de l'ombre, se rapprochant de Kikyo. La silhouette en question était de taille assez petite, portait une tenue typique du pays du Soleil, ainsi qu'un duo de kunai à la taille.



Hooo. Toujours aussi aimable Kikyo ! Ce n'est pas une façon de recevoir sa petite sœur...

Tu es la petite sœur quand ça t'arrange surtout... Bref, répond, qu'est-ce que tu viens faire ici ?

Je prends l'air, je n'ai pas le droit ? C'est dingue la chance que j'ai d'être tombé sur toi. Quelle coïncidence hein ?

Évidemment, c'est habituel pour un habitant du Soleil de venir prendre des vacances ici, et en tenue royale... Tu cherches à te faire tuer ou quoi.. ? Bon, qu'est-ce que tu me veux ? Je me suis isolé exprès pour toi, tu as trois minutes de mon temps, ensuite, disparaît...

La kunoichi du soleil, s'approcha de Kikyo légèrement, puis commença à la fixer intensément, comme pour la voir de plus près. Elle reprit la parole dans le même temps, d'une voix assez provocatrice.


Huuuum, tu ne portes plus de masque maintenant ? Je t'ai rarement vu visage découvert. Tu es vraiment belle en fait, j'adore le nouveau look. D'habitude, je vois que tes pupilles... Ces fameuses pupilles...

Kikyo laissa échapper un soupir qui en disait long sur ce qu'elle pensait actuellement, des paroles de Natsuki. Kikyo se foutait en général des compliments sur son apparence, ou sur d'autres choses.


Il te reste deux minutes et quarante-deux secondes.

Qu'est-ce que tu peux être hautaine... J'ai toujours détesté ça chez toi. Mais bon, puisque tu insistes, je vais aller droit au but... Tu n'es sans doute pas sans ignorer que je suis actuellement leader du clan Mitsuki, hein ? Évidemment, je suis allié au roi.. Mais dans le seul et unique but de le trahir... Il est aussi responsable que toi, de la chute de l'ancien clan et de Tokiwa... Mais je suis prête à faire une croix sur ton « passif »... Si tu acceptes de t'allier à moi ! Après tout, le clan Mitsuki est aussi le tien...

… C'est tout ? Tu es venue ici pour me dire en gros : « J'ai besoin de toi, monstre, car tu es une arme qui va m'assurer la victoire, dans ma quête puérile de vengeance ». Tu es assez prétentieuse, pour venir ici, et me demander cela, tu ne crois pas.. ?

On en peut rien te cacher... Même si je ne pense pas que tu sois un monstre. Mais en effet, tu peux faire largement pencher une bataille, lorsque tu rejoins un camp, ce n'est pas nouveau... Il suffit que tu décides de passer aux choses sérieuses.. Ce que tu ne fais jamais, même pour sauver Tokiwa, ce jour-là... J'étais présente, caché, j'ai vu le combat, les événements.. Tout.

Kikyo prit soudainement un air plus sérieux, et une voix bien plus appuyée.


Je vois, alors tu penses que je culpabilise pour Tokiwa ? C'est ça ? Tu cherches à me rendre coupable de sa mort, pour te cacher la vérité sur ton père. He bien, laisse-moi te dévoiler quelque chose, Natsuki. Tu sais pourquoi je reste solitaire ? C'est parce que les sentiments et les amis, ne sont qu'une gêne... Si mon père n'aurait pas dû me protéger, il aurait survécu. Si Tokiwa ne serait pas intervenue... J'aurai tué ton père de toute façon en éveil.. Et elle aurait survécu.

Tu... Tu es en train de foutre la faute sur Tokiwa et ton père pour leurs morts ? Vraiment ? Tu n'as même pas une once de culpabilité ?

Pas une seule, non. Je vais même te dire, que j'ai actuellement un contrat avec la reine de ce pays, dans l'unique but de ressusciter Tokiwa... Si par miracle, cela fonctionne, tu penses vraiment que je vais la garder avec moi ? Si je fais tout cela, c'est tout simplement pour payer une dette, envers elle. C'est tout. Quand elle sera de nouveau vivante, elle fera comme toi, ce qu'elle veut...

Natsuki semblait assez étonné de ce que venait de dire Kikyo. Résurrection ? Reine de sang ? C'était clair que Kikyo ne blaguait pas. Natsuki avait déjà entendu parler de la nécromancie pratiquer par Azelia, mais elle également que la nécromancie n'est pas définitive... Qu'est-ce que pouvait bien préparer la reine, ainsi que Kikyo ? Quoi qu'il en soit, la kunoichi de Soleil reprit la parole.


Tu as donc déjà un contrat... Tu sais, je me demande encore, pourquoi tu m'as sauvé la vie, il y a trois ans, au pays du feu... Tu sais très bien pourtant que je ne t'ai jamais apprécié.. Mais tu m'as quand même sauvé. Je me suis dit que tu penses avoir un « devoir » envers Tokiwa, c'est ça, hein.. ?

… Même si c'est le cas, en quoi ça t'avance de le savoir ? Va au but. Il te reste une minute et vingt-quatre secondes.

Je dis juste ça, car je te remercie. Je ne t'ai d'ailleurs pas dénoncée, pour te remercier... Alors que je mourrais d'envie de dire à tout le monde, la vérité. Je ne l'ai jamais dite, je ne sais même pas pourquoi... C'est pourquoi, je me demande si tu ne ferais pas mieux de rejoindre le clan, hum ? Sinon, il y a des risques que Kikyo ressuscite soudainement... J'imagine qu'une criminel de rang S, cela intéresse du monde..

… Tu me fais du chantage là ? Tu essayes vraiment de me faire chanter, moi ?

Kikyo s'avança, puis plaqua violemment Natsuki contre l'arbre, en maintenant cette dernière avec son bras, sous la gorge. Tout en lui bloquant tout mouvement, elle reprit la parole d'une voix bien plus coléreuse, appuyée par un regard glacial...


Laisse-moi te dire une chose, Natsuki. PERSONNE ne m'effraie. Personne ne me commande, et personne ne me fait chanter. Que ce soit clair, je suis une mercenaire, je donne mes services aux plus offrants. Mais s'il y a un truc que je ne fais jamais, c'est de rejoindre une cause, ou un camp gratuitement. Je me fiche éperdument de ta vengeance, tout comme je me fous de cette reine de sang et de ses objectifs. Elle a loué mes services, c'est donc mon employeur actuel, fin de l'histoire. Si tu veux que je te rejoigne, libre à toi de proposer quelque chose de plus intéressant que cette reine... Ce dont je doute que tu possèdes.

… Toujours aussi directe hein... Ce n'était pas mon but de te menacer.. c'était just...

Vas-y, fait moi donc ressusciter Natsuki, dénonce-moi si ça t'amuse. Mais tu crois que ma vie a été bonne depuis ces huit dernières années ? Malheureusement, Tokiwa aussi, a un avis de recherche sur elle.. Donc des mercenaires et des assassins, j'en ai tué, des centaines, et des centaines... Alors peu importe qui se trouve sur mon chemin, je l'élimine. C'est tout.

Kikyo relâcha son emprise sur Natsuki, qui en profita pour reprendre son souffle.


Ton temps est écoulé. Si tu veux me tuer, va dans la file d'attente. Si tu te pisses trop dessus pour m'attaquer, casse-toi. Après tout, la lâcheté ça te connaît bien, non ? Si tu as tout observé ce jour-là, tu aurais toi aussi pu bouger tes petites fesses pourries gâtées pour aller sauver ta sœur. Mais tu avais bien trop peur, pour ça. Retourne dans ton pays ensoleillé, Natsuki. Ici, tu vas tomber malade...

La kunoichi du soleil, se releva, puis se frotta légèrement la gorge. Dans le même temps, sans dire un mot, elle prit le chemin inverse, comme pour partir. Au bout d'une certaine distance entre les deux filles, cette dernière se retourna furtivement pour prendre la parole.


J'ai quand même été contente de te revoir... Kikyo. Même si je te déteste toujours autant...

Si ça peut te soulager...

Suite à ces mots, la kunoichi du soleil s'éloigna, jusqu'à disparaître du champ de vision. Tandis que Kikyo, elle, se posa de nouveau dos à l'arbre, tout en laissant échapper un soupir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La kunoichi solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La kunoichi solitaire
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Givre Absolu [Solitaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la lune :: Cité lunaire-
Sauter vers: