La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fureur de la valkyrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: La fureur de la valkyrie   Ven 23 Mai - 8:58

La princesse Asuna arriva assez vite à l'endroit indiqué par les voyantes valkyries. Selon ces dernières, Sinaë, la mère d'Asuna, se trouverait ici-même. La princesse avait atterri dans ce qui semble être une forêt tropicale. Ce qui était le style des nombreuses forêts entourant le pays du Soleil. La zone était bien loin des villes et des vivants. Un endroit idéal pour se cacher...


Asuna repris son envol, puis survola la forêt. Vu du dessus, cela serait bien plus aisé de trouver des traces de Sinaë. Par chance, elle n'eut pas besoin de voler très longtemps, car elle fut assez vite rejointe et encerclée par une cinquantaine de valkyries. Il y avait en vérité, la totalité de celles qui avaient suivi Sinaë dans son bannissement. Ce qui est sûr, c'est que la reine avait une bonne garde... Peut-être qu'elle avait peur de quelque chose ?

C'est stationné dans les airs, que l'une des valkyries en avant, prit la parole.



Tien tien, ce ne serait pas la petite Asuna ? Comment tu vas depuis le temps ? Toujours aussi pacifiste et peureuse ? Haha.


La valkyrie qui avait dit cela, semblait bien plus armée et gradée que les autres. Elle possédait une imposante lame dans le dos, portant un heaume cornu, qui recouvrait quasiment toute sa tête. L'armure elle, était de type lourde et recouvrait tout son corps. Néanmoins, Asuna semblait la connaître, au vu du regard meurtrier qu'elle lui lança, en même temps que de lui répondre sèchement d'une voix haineuse.


Toujours aussi bête et prétentieuse, colonel Kara.... Je n'ai malheureusement pas le temps... de discuter avec vous, dis-moi seulement où se trouve ma mère...


Pfff, petite insolente, tu te prends pour qui ? Notre reine, nous a prévenu que quelqu'un viendrait tôt ou tard pour la tuer, mais nous pensions plutôt à Titania, vu que toi tu es … comment on dit déjà ? Ah oui, faiblarde. Hahaha.

Les valkyries postées autour, se mirent à rire en cœur avec la colonel valkyrie. Tandis qu'Asuna ne semblait pas y prêter attention. Préférant laisser échapper un soupir provocateur, puis de sortir sa lame. Ce geste fit réagir instinctivement toutes les valkyries aux alentours, qui à leur tour, sortirent leurs armes.



Tu es tombé sur la tête Asuna ? Tu oses sortir ta lame contre une armée, alors que tu étais surnommé la victime du Colisée ? Hahahahaha. Rappelle-moi combien de fois tu as abandonné déjà à l'époque ? Enfin, peu importe, aujourd'hui, il y aura pas d'abandon possible... J'ai jamais aimé ta petite gueule d'ange de toute façon...

Reste à ta place... Déchet..


Pardon... ?!

Suite à ses paroles, Asuna leva sa lame, tout en positionnant sa main à l'extrémité. Soudain, l'arme se mit à briller d'une lueur étrange, en même temps qu'Asuna.



Je n'ai pas de temps à perdre avec vous.. Disparaissez..

Après ces mots, la princesse disparut de sa position actuelle en laissant comme de la poussière d'étoile à la place, puis réapparut bien au-dessus des valkyries. Pendant l'étonnement de ces dernières, Asuna leva sa lame vers les cieux, puis récita une incantation d'une voix calme.


Fukushuu saikai... (Vengeance purificatrice)

Une énorme lumière aveuglante bleutée fit son apparition dans le ciel, là où se trouvait Asuna. Cela était tellement intense, que cela donnait l'impression que le ciel s'était déchiré. Pendant l'éblouissement des alentours, soudainement, de violents éclairs divins firent expulser de la lumière. Une véritable tempête divine avait lieu dans la zone, rasant la forêt dans le même temps, et provoquant un son strident à chaque impact.



Quelques secondes après la tempête, le calme était revenu dans les environs, et le ciel avait repris une couleur normal. Asuna resta quelques instants dans les airs, tout en observant d'un air hautain le sol qui se trouvait en dessous. On pouvait apercevoir des tonnes de cadavres de valkyries carbonisés, dont certaines sûrement en cendres, et d'autres transpercées ou découpées en rondelles par la foudre. C'était un véritable châtiment qui venait de s'abattre sur les valkyries. Mais malgré la violence de l'orage divin, la terre n'était pas calcinée, mais comme purifié, au sol.

La princesse descendit, puis atterrit délicatement devant Kara, la colonel qui semblait avoir légèrement survécu. Même si elle était au sol, complètement carbonisé...



… Im... impossible.. comm..comment.. tu....

Moi, c'est ton heaume que je n'ai jamais aimé.

Après ces mots, Asuna trancha net la gorge de la valkyrie au sol, d'un acte purement gratuit. Tandis qu'elle était en train de contempler la valkyrie au sol, une voix se fit entendre. Le son venait de derrière sa position, et il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour reconnaître de qui provenait la voix...


Impressionnant... Je n'aurai jamais pensé voir un jour ma petite fille faire un tel.. massacre.


La princesse se retourna lentement, puis se mit à observer son interlocuteur d'un regard haineux et déterminé. Il s'agissait évidemment de Sinaë, qui ne semblait pas en très grande forme. Elle était assez pâle, arborant quelques vêtements déchirés, et un bandage sur le bras gauche, cachant la malédiction lancée par sa fille. Il était clair qu'elle n'était pas en état de se battre. Cependant, elle arborait toujours un sourire satisfait, qui la caractérisait...


… Elles ont donné leur vie, pour vous... et c'est tout ce que vous trouvez à dire ?


Pourquoi pleurer les faibles, Asuna ? Au contraire... Cela me remplit de joie, de voir que tu as le même regard que moi, à ton âge. Le regard de la guerre. Voir enfin ma petite fille adorée, devenir une vraie valkyrie.

Une vraie valkyrie... ? Mais ouvrez les yeux, mère... Vous ne voyez donc pas le résultat de votre entêtement ? Vous êtes aveugle, au point de ne pas voir que nous sommes méprisés ? Que vous avez amené les valkyries, si fière à l'époque, à devenir un peuple sans honneur ? C'est pour avoir ce peuple actuel que j'ai tant souffert ? C'est pour ce résultat que vous m'avez fait tant de mal ? Répondez ! RÉPONDEZ !


Asuna commençait à serrer de plus en plus fort le manche de sa lame, à mesure que la colère montait en elle. Alors que sa mère, continuait de la regarder d'un air satisfait, tout en prenant la parole, d'un ton narquois.


Allons, allons. C'est pour ton bien, si moi et tes sœurs, t'avons traité comme ça. Pour t'endurcir, Asuna... Les faibles, n'ont pas leur place dans ce monde, c'est comme ça. Tu n'as jamais rien compris le problème... Tu as causé toi-même ta souffrance en n'obéissant pas comme tes sœurs. Il fallait bien que ça rentre dans ta petite tête, que les faibles comme toi, ça finit esclave !

Comment vous pouvez dire une chose pareille, alors que vous n'êtes plus que l'ombre de vous-même ?... Vous me faites pitié...

Soudainement, Sinaë invoqua son bâton habituel, puis commença à charger une boule d'énergie au sommet, qu'elle envoya directement sur sa fille. Mais Asuna ne bougea pas, et se contenta de simplement arrêter la boule d'une seule main, sans forcer. Après avoir dissous l'énergie, elle leva légèrement sa lame pointée vers le bas qui se mit à briller, puis taillade d'un coup net sa mère. Cette dernière recula de quelques pas, accompagnés par une petite effusion de sang, au niveau de la blessure.

La reine semblait choquée de l'assaut, elle n'a même pas vu bouger sa fille. Ce qui était normal, car Asuna avait simplement lancé une attaque de lumière tranchante avec sa lame, à distance. Sauf que la vitesse et l'exécution étaient d'une vitesse bien supérieure à ce qu'était capable la valkyrie normalement... Tout en retenant sa blessure avec sa main, la reine reprit la parole d'une voix bien moins provocante.


Es-tu.. vraiment Asuna.. ? Depuis quand une valkyrie utilise ce genre d'attaque.. ?...


Asuna ne répondit pas et se contenta toujours de regarder sa mère d'un regard haineux et hautain. Tandis que la reine commençait à s'énerver du comportement de sa fille.


RÉPOOOOOOND !


Sinaë relança un assaut frontal cette fois, en invoquant une armure et des doubles lames. Un pouvoir volé à sa fille Titania des années plus tôt. Après avoir rééquipé une nouvelle armure, elle fonça sur sa fille, dans l'intention de la tuer. Les coups de lame pleuvaient, tandis que la princesse n'avait aucun problème à parer la totalité des coups en se contentant simplement d'esquiver et de bloquer. Au bout de quelques secondes, la valkyrie arrêta une des lames de sa mère avec une main, puis riposta en tranchant violemment l'armure de cette dernière d'un seul coup, avec sa lame en main droite. La reine retourna à l'assaut directement, mais fut stoppée par Asuna qui venait de placer sa main libre, sur l'abdomen de sa mère.

À peine une seconde plus tard, une lumière éblouissante fit son apparition, suivi de l'explosion de l'armure, et de l'éjection de la reine sur une bonne dizaine de mètres. L'armure de Sinaë avait presque été détruite d'un seul coup. Tandis qu'elle avait un genou au sol, et une des deux lames brisées, elle fixa sa fille, avec encore plus de rage que précédemment... Quant à Asuna, elle daigna enfin prendre la parole.


… Je n'ai de valkyrie, que la race... À présent, j'ai obtenu.. un pouvoir bien supérieur à ce que j'étais destiné à posséder. Cela, je le dois en partie à vous, mère. Ainsi qu'à un certain Raziel. Ou plutôt Gul'dan, vous savez, la personne qui s'est servie de vous, comme une chienne.

Gul'dan... ? Comment ? Pourquoi il …

Pendant mon voyage aux terres du feu, j'ai rencontré et vécu un véritable enfer... Au bout de l'espoir, quand tout semblait noir, j'ai rencontré un archange du nom de Raziel. Il s'avère qu'il s'agissait au final de Gul'dan, le même qui m'avait envoyé ici... Mais, par un acte que je ne m'explique toujours pas, il m'a permis soudainement de retourner dans mon monde.

Ce chien... Je savais qu'il était..

Mais ce n'est pas tout. Quand je me suis réveillé de l'autre côté du portail, une fois à l'extérieur des terres du feu. J'ai senti en moi, quelque chose de nouveau, de grandiose... Dans mon esprit, c'était comme si j'avais toujours maîtrisé un tel pouvoir.. Je ne suis pas bête, loin de là... De ce fait, j'ai tout de suite reconnu quel genre de magie, j'avais hérité, celui d'un archange. Je pense que ce Raziel m'a fait quelque chose... J'en suis certaine, j'ai quelque chose qui me lie à lui... Je l'ai dit à personne, car je risquerais d'être.. privé de ce pouvoir, ou pire, suspecté de quelque chose...


La reine semblait bouche bée, tandis que sa fille continua son récit en relevant les yeux vers sa mère, et prenant une voix plus déterminée et sûre d'elle.


J'ai caché ce détail, car au fond de moi-même.. Je remercie cet archange... Même si je suis certaine que c'est un cadeau empoisonné qui me retombera dessus, tôt ou tard. En attendant, grâce à lui, je peux enfin me protéger de VOUS, de ma famille, et de mon peuple ! Je peux me protéger de cette stupide guerre en éliminant TOUS ceux qui voudront me faire souffrir ! Je ne souffrirais plus jamais ! Jamais ! JAMAIS ! Je n'ai plus besoin des pouvoirs que vous m'avez volés ! Car je surpasse de LOIN ces derniers ! Vous allez maintenant payer votre insolence, et ce que vous m'avez fait subir ! Je vais mettre un terme à mon cauchemar et à mon passé AUJOURD'HUI ! Hahahahaha !

La princesse avait le regard complètement perdu dans sa haine. Elle fonça sans scrupules sur sa mère et commença à la taillader un peu partout, tout en évitant les parties vitales. Comme si cela l'amusait. L'assaut et les effusions ne s'arrêtaient pas, Asuna continuait les attaques sans s'arrêter, tout en arborant un léger sourire et rigolant à chaque coup.



La reine avait beau avoir rééquipé une armure lourde, cela ne lui était d'aucun secours, la lame de la valkyrie passait au travers comme du beurre. Le dernier coup de lame expulsa sa mère à quelques mètres, tout en faisant voler des bouts d'armures, et du sang.


(Fait chier, c'est quoi ce bordel !)


La reine changea de nouveau d'armure, en passant dans une forme légère et déploya rapidement de grandes ailes pour s'envoler. La course-poursuite était à sens unique, au bout de quelques secondes de vol seulement, Asuna avait déjà rattrapé sa mère, et en volant à l'envers, comme pour la provoquer.


Limace...

Sinaë décida d'augmenter la cadence et prit le chemin des cieux. Malheureusement pour cette dernière, Asuna était déjà arrivé, elle. Elle plaça sa paume ouverte, en direction de sa mère, tandis que cette dernière continuait de foncer à toute vitesse, sans pouvoir freiner. Arriver à hauteur, la princesse valkyrie expulsa une lumière foudroyante de sa main, qui explosa en plein sur sa mère. Sinaë avait reçu une sévère attaque, elle continuait de chuter, lentement, à moitié carbonisé. Juste avant de heurter le sol, Asuna la rattrapa, puis la balança dans un coin, en vie. La reine était dans un état pitoyable, allongé au sol, sur le ventre. Tandis que sa fille venait de se positionner devant cette dernière, la regardant de haut, pendant que sa mère, elle, était vaincue, à ses pieds.


Voyons mère, vous n'allez pas déjà nous quitter.. hein ? Je ne fais que commencer.. hehehe.

La reine attrapa le pied de sa fille, tout en relevant les yeux vers elle. Puis prit la parole d'une voix provocante.


… Tu... Continue.. vas-y, Asuna.. continue de laisser ta rage exploser.. haha.. c'est cela, une valkyrie.. Tu vois ? Tu es comme NOUS !

SILENCE ! TAISEZ-VOUS !

La princesse coupa net et sans remords la main de sa mère qui tenait sa jambe. Puis recula, tandis que Sinaë laissa échapper un hurlement de douleur...


… Je ne serai jamais comme vous, mère. Jamais... Mon problème, ma haine, c'est VOUS ! Quand je me serais débarrassé de vous, je serais libre ! ENFIN ! Libre, oui , OUI ! Libre ! Libéré de ma peur, de ma colère ! Mais... vous avez raison sur un détail.. Je prends un malin plaisir à vous voir souffrir.. C'est une sensation si... plaisante de vous voir ramper à mes pieds, comme une vulgaire chienne que vous êtes. Je continuerai à vous torturer.. tant que vous m'implorerez pas de vous tuer ! Hehehehe.

Asuna semblait complètement hors de contrôle à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Mar 27 Mai - 18:09

L'ancienne reine des valkyries, Sinaë, était dans un état pitoyable. Elle était complètement dépassée par le pouvoir incroyable et intriguant de sa fille. Et ce, malgré les armures qu'elles pouvaient équiper.


… C'est cela... Asuna.. tu vois, tu commences à entrevoir... ce que tu dois être. Hehehe... Vas-y, fait moi souffrir, fait moi ce que tu veux... Je ne t'implorerai pas, car la douleur, n'est qu'une formalité.. dans la guerre. Nous sommes des valkyries, c'est par la souffrance et dans le sang, qu'on évolue ! Tu ne me feras pas flancher, GAMINE !

Sinaë avait beau être une dingue, on pouvait au moins reconnaître qu'elle savait se montrer résistante. Cela avait le don d'encore plus énerver sa fille cependant. Maintenant, est-ce le but de la reine, au final, d'énerver sa fille... ? Quoi qu'il en soit, du côté d'Asuna, il n'en fallait pas plus, vu son état actuel.


Qu'est-ce que je le déteste... Ce regard... ce même regard que vous et mes sœurs me lancier quand vous vous amusiez à me maltraiter... m'insulter... Pourquoi je n'avais pas le droit d'être différente ? Pourquoi je devais absolument être aussi méprisable que vous ? J'aimais tellement quand mes sœurs jouaient avec moi, ou me serrait dans leurs bras, en étant petite... Quand vous m'appreniez des choses. Tout ça.. ce n'était que du vent.. ? Comment on peut devenir aussi cruel du jour au lendemain... ? Il a simplement fallu que je sois différente... C'est tout... c'est la seule chose que j'ai faite.. La seule action.. qui a fait de ma vie un enfer..

Asuna s'avança légèrement, puis positionna sa main, paume ouverte, en direction de sa mère, encore au sol.


… Un enfer, que je vais vous faire payer, aujourd'hui !


Après ses mots, la main de la princesse commençait à devenir légèrement brillante, une sorte d'énergie rougeoyante s'en dégageait. Au même moment, le bras de Sinaë, où est située l'emprise du meurtre, se mit à émettre la même lueur. Instantanément, la reine se mit à hurler de nouveau de douleur. Il allait sans dire que la jeune valkyrie était en train d'activer la fameuse malédiction précédemment infligée...


Vous la sentez ! Hein ? Cette douleur ? C'est le prix de vos actions.. des âmes que vous avez volées. Depuis que j'ai obtenu ce pouvoir étrange, de cet archange, je n'ai plus accès à ma magie noire... Mais je peux néanmoins, toujours influencer ce sort, car c'est moi qui l'avais lancé. Hehehe... Je suis heureuse que la seule et unique fois où j'ai utilisé ce sort, soit sur vous. Ha ! Quelle autre personne aurait été plus indiqué ? Après tout, vous êtes la reine de la « guerre », non ?

Asuna augmenta la pression, tandis que l'ancienne reine, se tordait de douleur dans tous les sens au sol. La malédiction commençait à la brûler littéralement, cette dernière était en surbrillance, puis s'étalait à présent sur bien plus que le bras. La princesse continua la torture avec un regard aussi haineux que déterminé... Mais la reine ne flanchait pas, elle avait beau souffrir, elle tenait sa parole..


Pourquoi ? Pourquoi vous résistez ? Pourquoi vous refusez de vous soumettre ? POURQUOI ?

Parce... que j'aime te voir si cruel.. hahaha.. ha.. c'est.. comme ça.. que tu dois.. être.. hahaha.. haha..

Silence ! Silence ! Souffrez ! Souffrez ! SOUFFREZ !

La malédiction s'étendait encore, de plus en plus violente et puissante. La reine était un vrai pantin qu'Asuna manipulait sans scrupules. Mais rien n'y faisait, malgré les secondes qui passaient, Sinaë continuait de hurler, mais de rester solide, toujours arborant un léger sourire entre les « pauses ». Au final, après avoir forcé cette dernière à se prosterner par la douleur, Asuna arrêta le maléfice, visiblement déçu...


Hehe... un problème... Asuna.. ? C'est dé.. déjà.. finit ?

… Qu'est-ce que je peux vous détester... Même vous voir prosterné ne me satisfait pas. J'ai toujours pensé qu'un jour, j'arriverai à vous pardonner... Mais vous êtes pire que tout ce que j'ai imaginé... Chaque fois que je cherchais quelque chose de bon, en vous.. Je ne trouvais que du mauvais.. qu'une autre raison de vous détester...

… Tu.. tu n'es vraiment qu'un échec, Asuna.. hehe... hahaha... De mes trois filles... tu es vraiment la plus décevante.. ton.. pacifisme, ta gentillesse... tout me dégoûte chez toi... Même ton apparence, me déçoit.. Tu es si « belle » et angélique, que ça... en devient hideux.. Une valkyrie... n'est pas censé être « belle ».. mais une guerrière ! Pas une princesse qui fait... attention à son apparence... Pff, je ne suis même pas étonnée, de toute façon.. vu que ton déchet de père, passaient son charisme et son style, avant le reste.. hahaha.. Bandes de déchets... Tel père, telle fille...

Asuna ne semblait pas réagir aux provocations, du moins, pour le moment. Car soudainement, elle planta violemment sa lame dans le dos de sa mère, qui s'écroula sur le ventre. La lame traversa le corps, et allait jusqu'à s'enfoncer dans le sol. Tandis que dans le même temps, la princesse commençait à piétiner sa mère comme une esclave, en lui écrasant la tête au sol.


C'est vous le déchet... Vous êtes pathétique, et faible. Je vais vous tuer, mais avant, je vais vous soumettre, vous humilier, vous faire souffrir encore, et encore, et encore... Vous êtes exactement à la place où vous devrez être, à mes pieds. C'est là, qu'est la place des valkyries actuelles, dans la merde. Je suis au-dessus de vous ! Au-dessus de ce peuple misérable. Je vous soumettrais toutes !

La princesse des valkyries semblait complètement perdre la tête, à présent, elle comptait également viser son peuple, après sa mère. Mais pour l'instant, elle continua de piétiner cette dernière, tout en tournant délicatement sa lame dans le corps de Sinaë, pour plus de souffrance et de plaisir. Tout en la regardant d'un regard hautain, mais étrangement blasé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Dim 1 Juin - 10:51

Erza emprunta le portail qui était proche de l'endroit ou se trouvait sa soeur et sa mère. Elle ressentait clairement l'aura de sa soeur, même si elle dégageait quelque chose de meurtrier, non habituel chez Asuna mais bien plus chez les Valkyries. Erza pressa le pas et courut vers l'endroit ou elle repéra cette énergie.


Merde... Il faut que je fasse vite !

Après avoir courut pendant un bon moment, elle repéra enfin la ou se trouvait la fameuse scène. Le spectacle faisait quelque peu frissonner Erza en premier lieu. Elle vit bel et bien Asuna et Sinaë dans une situation qu'elle n'aurait jamais imaginée, même dans ses rêves les plus fous. Asuna piétinait Sinaë, tout en l'ayant pourfendue de sa lame. Son regard était bel et bien celui des Valkyries. Erza regretta en premier lieu d'avoir laissée Asuna seule, car elle semblait être réellement devenue comme Erza l'était autrefois. L'ancienne Valkyrie laissa échapper une fine goutte de sueur sur son front, puis reprit son calme et son sérieux, et hurla:


ASUNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!


Le cri était tellement fort qu'il ne pouvait louper les oreilles d'Asuna et de Sinaë. Elle fixa avec calme son ancienne famille, puis démarra par Asuna


Tu me reconnais ? C'est moi... Titania...

Erza voyait bien que les retrouvailles allaient être bien plus complexes qu'elle le pressentait. De plus, elle s'attendait a ce que Sinaë, bien que dans un état déplorable avec le bras qui semblait contaminé par quelque chose qu'elle ne connaissait pas, rajoute du piment à cette histoire. D'ailleurs, quand elle contempla au sol le corps de sa mère, elle serra les dents, et semblait en colère.


Sinaë.... Qu'est ce que tu lui as fait pour qu'elle te mette dans un tel état ? REPONDS !

Que faire dans une situation familiale aussi tendue ? Erza attendait d'abord les réponses de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Dim 1 Juin - 20:28

Tandis qu'Asuna continuait toujours sa petite torture gratuite sur sa mère, un énorme cri retenti de derrière elle. Évidemment, elle et Sinaë reconnut de qui provenait la voix. Asuna stoppa les mouvements de sa lame, et restait silencieuse, tout comme sa mère qui avait pour le coup, quelques secondes de répit. Pendant le long silence, la valkyrie qui venait de crier, se présenta à Asuna, comme étant Titania. Puis enchaîna en s'adressant à Sinaë d'une voix plus colérique.

Après quelques secondes de silence, Asuna retourna la tête et lança un regard blasé et vide, à sa sœur. Puis prit la parole d'une voix calme, en contradiction avec la situation actuelle.



Tien donc, tu te souviens de mon prénom toi ?


Hehe.. Titania, parfait, il ma.. manquait plus que..

Alors que Sinaë venait de prendre la parole, Asuna recommença à lui enfoncer la tête dans le sol avec son pied, tout en tournant la lame de nouveau.


Qui t'a dit de parler toi ? Déchet...

Cette fois, elle se retourna complètement, pour faire face à sa sœur. Elle lâcha donc la poignée de sa lame, préférant la laisser dans le corps de sa mère. Ensuite, elle s'adressa de nouveau à Erza, d'une voix légèrement plus agacée.


Comment tu oses me demander si je te reconnais ? Comment je pourrais oublier les responsables de mes cauchemars ? Tu es ici pourquoi... Notre mère ? Tu veux la sauver ? Tu veux m'arrêter ? Tu es choqué de voir que la « petite victime » peut aussi faire un génocide ? Ne sois pas si presser... Quand j'en aurai fini avec notre mère, toi aussi, je te soumettrais et te ferai payer l'enfer que j'ai vécu. Tu iras rejoindre Isera, qui grâce à moi, a rejoint l'autre monde. Comme ça, vous serez toute en famille.. Avec le reste de ce peuple éparpillé dans la zone, hehehe.

Après avoir dit ça, Asuna esquissa un sourire et un regard haineux, visiblement perdu dans la folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Dim 1 Juin - 22:01

Comme Erza le redoutait, la réponse d'Asuna était bien plus sombre qu'elle l'aurait pu imaginer. La violence dans son regard était celle que Titania avait à l'époque. Il y'avait quelque chose de sur et certain. Les personnalités ont été totalement inversées. Mais a un point plutôt effrayant. Asuna dit sans gêne qu'elle allait ôter la vie d'Erza. Devant ces menaces, Erza, malgré tout, demeura stable, et laissa échapper un léger sourire. Un sourire qu'elle aurait du bien plus montrer quand elle était encore une "grande soeur"


Non, je suis pas venue la sauver... Tu as raison, c'est un déchet. Si tu veux la tuer, fais le donc. Son sort m'importe peu. Par contre...

Son sourire disparut, et Erza prit un air plutôt désolé, presque pathétique, devant la rage de sa soeur.


... Je suis venue trouver des réponses. Des réponses a toutes les questions que je me suis posée quand j'ai quitté comme une lâche le pays. Les conséquences de nos actes, nous, les valkyries. Ce que je récolterais en te laissant seule avec Sinaë... Et je constate simplement que nos rôles ont été inversées. J'ai été une parfaite egoïste, j'ai pensé à ma propre paix, et je t'ai oubliée. Je n'ai pas pensé un seul instant a t'emmener avec moi par exemple... Sans doute parce que notre relation était tout sauf une relation entre soeurs. J'ai pensé au nom de notre clan avant l'amour que j'aurai du te donner. Je mérite amplement qu'après, je sois dans la même position que Sinaë en cet instant. Alors si le nom "Valkyrie" t'a rendu aussi haineuse, tout comme je l'étais, alors détruis ce nom si ca te chante ou, surtout, si ca te permet de libérer ton âme et ton coeur, que ca te permette de respirer une bonne fois pour toute.

Cependant, je suis sure que tu seras heureuse un jour. J'ai vu il y'a quelques minutes des personnes qui ont l'air de t'aimer comme tu le mérites. Qui tiennent à toi comme j'aurai du tenir à toi. Pour moi, c'est trop tard, je ne suis qu'un virus qui a engendrée ta haine, et je mérite ta sentence. Je ne te condamnerai plus, je ne te jugerai pas, peu importe tes actions. Tout simplement, parce qu'aujourd'hui, il y'a aussi des personnes que je déteste et que je rêve de voir mourir, et je sais très bien que mes actes ne valent pas mieux que les leurs. Je sais que je ne trouverai pas le repos tant que je ne les verrai pas souffrir. Alors peut-être que me voir tomber te libéreras... Qui sait...

Erza écarta les bras, comme si elle attendait qu'on l'agresse. Elle prit le risque de laisser son corps à l'entière disposition de sa soeur.


Vas-y, Asuna ! Te gêne pas ! Attaque moi de toutes tes forces ! Rends moi chaque putain de coups que je t'ai envoyé quand je vivais avec toi ! Toute la souffrance qui est en toi, fais la moi ressentir comme je le mérite ! Si ca peut t'aider à aller mieux, alors vas-y ! Mais sache une chose... Si tu comptes réellement me tuer, alors je me défendrais, parce qu'aujourd'hui, je mets mon talent de guerrière au service de la paix et non de la destruction, car, peu importe que tu me croies ou non, j'ai changée, Asuna, et c'est pour cela que je ne t'en voudrais pas si tu me blesses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Lun 2 Juin - 8:11

Asuna resta silencieuse suite au discours d'Erza, impossible de dire vraiment ce qu'elle pensait. Elle continuait de la fixer avec toujours ce même regard haineux et vide. Sinaë quant à elle, grinça des dents en entendant le discours de sa fille. Il y eut un long silence, pendant plusieurs secondes, des secondes qui paraissaient des heures... Soudainement, Asuna leva le bras, et plaça sa main, paume ouverte en direction d'Erza, sans dire un mot, comme pour se préparer à faire feu.




Tandis que le silence était toujours le seul ami de la zone, du côté d'Asuna, c'était impossible de dire ce qu'elle attendait pour tirer sur sa sœur. Au bout d'encore quelques secondes, la valkyrie baissa le bras, puis baissa son regard vers le sol, tout en prenant une voix mélancolique.


… Je n'ai jamais réussi, à vous détester... Malgré ce que vous m'avez fait subir, j'espérai qu'un jour.. Je redeviendrai la petite sœur que vous aimiez... Celle dont vous avez un jour, prit soin. Quand je subissais vos sévices et torture, je me disais que ce n'était qu'un moment à passer, que tout s'arrangera... Que je suis simplement punie pour avoir fait une bêtise. Mais plus le temps passait, plus cela empirait... et j'ai finalement compris que ma punition, c'était simplement d'être différente...

Asuna fit une petite pause, dans son discours, puis baissa la tête, tout en serrant les poings. Tandis qu'on pouvait apercevoir à présent, des larmes couler le long de ses joues.


… Mais même après tout ça, je n'arrivais pas.. à vous détester. Même après ton départ, je me disais qu'un jour, tout redeviendrait comme avant. Mon seul rêve... c'était de retrouver la famille que j'avais perdue... Je pensais qu'à travers la rage que vous déversiez sur moi, il restait toujours de l'amour, toujours du cœur, pour votre sœur... Alors, peut-être qu'un jour, tout ça ne serait devenu qu'un souvenir...

Asuna sécha ses larmes avec une main, puis releva la tête, avec un regard moins haineux, mais accusateur cette fois. Suivi d'une voix plus appuyée.


Mais ça, c'était avant que tout s'effondre ! C'était avant que tu partes, loin, sans même te retourner, sans même penser à tes sœurs... Isera est ensuite devenue folle avec le temps.. C'était ma vérité là-haut, avec ce peuple. Plus rien ne serait plus jamais comme avant ! Tout ce que j'ai enduré, je l'avais enduré dans l'espoir d'un renouveau ! Mais à la place, c'est l'ignorance, et la haine montante, que j'ai obtenue... Cette haine que je m'évertuais à cacher, et à enfouir au fond de moi... Car je ne voulais pas vous détester.. te détester... Il y a encore quelques mois, j'étais encore la petite faible qui espère toujours...

La valkyrie baissa le regard sur sa main, comme si elle s'observait, puis serra le poing, tout en reprenant la parole.


… Du moins, je l'étais ! Car dans la grande bonté de notre mère, j'ai vécu quelque chose de pire que l'enfer, dans un monde pourri par la guerre et la haine ! Mais à travers cet enfer, j'ai évolué, et appris à être moins naïve... J'ai vu, la réalité dans ces terres ! Celle qui est cruelle et inévitable ! Même dans ce monde, j'ai réussi à être trahi et abandonné lâchement... C'est une fois dehors, que j'ai réalisé que pour avoir un miracle, il fallait que je provoque moi-même ce miracle !

Des miracles se produisent quelques fois, j'en ai eu deux, pour dire vrai. Un pour sortir de ces terres, et un autre.. qui me permet à présent de surpasser même les miracles ! Alors que j'ai toujours été faible, et détester mon peuple, j'ai obtenu un pouvoir qui transcende de LOIN celui des valkyries et de cette reine céleste, qui me prend pour une faible, comme tout le monde, depuis ma naissance... Mais ça, c'est fini, maintenant, je suis forte, je suis puissante, et j'ai les moyens de provoquer MES RÊVES ! De me protéger, et de ne plus JAMAIS souffrir !

Asuna baissa le ton de sa voix, puis fixa de nouveau sa sœur, d'un air neutre, cette fois.


Tu dis que tu regrettes, et que tu as changé, hein... Bien alors..

La valkyrie se retourna légèrement vers sa mère, puis retira d'un coup sec la lame de son corps. Ensuite, elle se retourna vers sa sœur, puis lui lança soudainement sa rapière, qui venait d'atterrir aux pieds d'Erza.


Prouve-le ! Si tu regrettes à ce point, tes actes, et ce que tu m'as fait, bien alors plante toi ma lame dans le cœur. Après tout, tu fais partie de celles qui m'ont rendu comme cela. Si tu veux vraiment t'excuser, alors n'oblige pas ta petite sœur à se salir les mains pour te tuer, fait le toi-même. Assume tes actes cette fois. Prouve-le que tu as changé, que tu regrettes et que tu n'es pas une lâche...

Tandis qu'Asuna fixait sa sœur, Sinaë semblait profiter de la scène pour prendre à son tour la parole.


Haha... Vas-y Titania ! Prends sa lame et tue là ! C'est le moment ! Elle est désarmée !

… Silence, chienne. Ne soit pas si hautaine, je n'ai nullement besoin de ma lame pour vous tuer toutes les deux à présent...

Espèce de...

Peu importe ce que vous pensez... Si Titania a changé, alors elle ne se défendra pas si je l'attaque.. Et je n'ai nullement envie d'affronter ma propre sœur ou de la blesser.. Je ne suis pas vous, ou elle.. Maintenant, fermez-la...

Asuna ne s'occupa plus de sa mère, et se contenta d'observer Erza, à présent. Tout comme sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Lun 2 Juin - 19:18

Le début des paroles d'Asuna rassurèrent quelque peu Erza, du moins, elle pensait au début que la haine ne l'avait pas totalement rongé. Mais le discours changea quand Asuna cita un certain enfer qu'elle vécut, et qui est sans doute responsable de ce changement en elle. De plus, elle dit haut et fort qu'elle a récoltée de nouveaux pouvoirs. Son discours, sa façon de parler, sa manière de parler de tuer aussi facilement. Pas de doute pour Erza, les rôles ont été inversées, mais encore plus que ce qu'elle pouvait penser. Erza prit un air plus sérieux et parla un peu plus fort.


Asuna ! Tu réalises ce que tu dis un seul instant ? Ton regard, ta personnalité, tu es en train de devenir tout ce qui t'a fait souffrir ! Et tu sais ce qui va se passer si tu demeures ainsi ? Tu feras souffrir d'autres personnes, tu leur feras connaître tout ce que tu as connu, tout ce que tu viens de dire, ils le connaîtront aussi. C'est le cycle infernale de la haine ! Qui te dit qu'après t'être debarassée de nous, tu ne recommenceras plus ce carnage ? 

Erza respira un coup puis reprit


Ecoute, comme tu as pu le voir, je ne cherche pas ton pardon, ni a excuser mes atroces actes ! Mais sache que l'enfer que tu as connu, bien que je ne sais pas de quoi il s'agit, je pense aussi l'avoir connu. Toute ma vie, j'ai grandi en voyant une abominable réalité, que seule la guerre primait, que les hommes ou les femmes étaient des moissonneurs de souffrance. Je n'ai vu que le sang Asuna ! Le seul lien que j'avais, c'était avec mon arme, je ne connaissais aucun autre sentiment que celui d'aimer le meurtre ! Rien d'autre ! Et je voulais te faire connaître ce sentiment, je voulais te faire partager mon monde, mon univers, mon éducation, sans me soucier de ta pensée ou de ton coeur, de ce que tu voulais réellement ! Je pensais que c'était ça, agir comme une soeur ! Je voulais tellement qu'on combatte ensemble, qu'on connaisse ensemble la frénésie de la guerre ! J'étais ignorante de la différence qui nous écartait, et je voulais t'imposer ma vie pour que tu me rejoignes ! 

Erza savait que ces paroles allaient pas suffire. Ce n'était que de pitoyables excuses pour essayer de décrocher un tout aussi pitoyable "Je te pardonne". Elle réflechissa à la suite, lorsque Asuna jeta sa rapière aux pieds d'Erza. Elle lanca un ultimatum a Erza. Pour prouver ses dires, elle lui demande de se suicider. Pour Erza, c'était hors de question. Elle avait toujours une raison de vivre: Tuer le roi, venger les elfes, retrouver Gerald. Et elle n'avait pas l'intention de mourir avant de réaliser tout cela, cependant, Erza était malgré tout capable de faire autre chose. Elle ramassa la rapière, ignora les hurlements inutiles de Sinaë, puis retira comme par magie son armure, pour laisser place a une tenue de civile qui était dissimulée derrière l'armure.






Avant que je m'éxécute, tu dois savoir Asuna, que je ne souhaite pas que cet enfer que tu as connu te rende comme moi ou notre mère. Au contraire, je souhaite plutôt que tu connaisses le paradis que j'ai vu en dehors des Valkyries. J'ai enfin appris ce que c'est d'avoir une relation avec les autres en dehors de la guerre. L'amitié, le respect, l'admiration, et même l'amour envers un autre homme. Qui aurait cru qu'une tueuse comme moi, une machine a détruire, puisse connaître un jour ce merveilleux sentiment qu'est l'amour... Héhé... Je souhaite vraiment de tout mon coeur que si jamais tu m'épargnes et me vois a nouveau comme ta soeur, tu acceptes qu'un jour, je te fasse voir ma nouvelle vie. Mais là, actuellement, j'ai reconnu l'enfer, et grâce a mes compagnons, j'ai su rester telle que je suis. Alors j'ai un but dans ma vie, un objectif, et donc, je n'ai nullement l'intention de mourir. Cependant, je vais te prouver que je suis toujours ta soeur, peu importe la distance et peu importe ce que tu deviennes, en emportant ta souffrance que tu as subie par ma faute. Après tout, quand on est soeurs, on se partage absolument tout, pas vrai ?

Erza planta le bout de la rapière sur sa jambe droite, puis sur son bras gauche. Le sang giclait, et Erza posa les genoux a terre. Elle versa quelques larmes, mais souriait toujours.


Ca te plait, Asuna ? Ca te plait de me voir souffrir ? Ne t'en fais pas, j'ai appris a supporter la souffrance physique mieux que quiconque. On ne dirait pas avec toutes les armures que je porte, pas vrai ? On a plutôt tendance a penser que j'ai peur qu'on me fasse du mal, héhé. Mais c'est ainsi d'être une ancienne valkyrie, Sinaë m'a formé a être plus dur que le roc dès mon plus jeune âge. Faut bien qu'elle serve a quelque chose, n'est ce pas ? Héhéhé... Je peux continuer comme ça aussi longtemps que tu le voudras, après tout, c'est tout ce que mérite cette connasse de Titania !

La violence des paroles d'Erza contre elle devint physique et se poursuivit, lorsqu'elle planta cette fois la rapière sur la jambe gauche. Les larmes continuaient de couler, mais le sourire était toujours là.


Mais tu sais, aucun entraînement au monde ne peut permettre de résister jusqu'au bout aux douleurs du coeur. C'est une chose que j'ignorais quand je me nommais Titania. En tout cas, merci de m'avoir confié ton arme et d'avoir refusée de m'attaquer toi-même...

Le dernier coup d'Erza fut au milieu de la poitrine, elle ne visait aucun organe vitale, mais attaquait désormais a des endroits assez graves pour la mettre au sol. Elle fut allongée sur le ventre, et ne bougeait presque plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Lun 2 Juin - 23:38

Les paroles d'Erza, quant aux agissements actuels d'Asuna étaient plus que vraies. Ce qu'elle faisait était exactement la même chose que ce qu'elle détestait... Cela eut un impact direct sur la valkyrie, qui, même si ne dégageait toujours rien, était au fond assez perturbée, divisé entre deux feux. Tandis que la valkyrie semblait perdue, Erza prit la rapière au sol, retira son armure, puis repris de nouveau la parole, prononçant un discours sur sa vie actuelle, et sur ses rêves. Ensuite, après avoir fini, elle se planta sans hésiter, la rapière dans le corps.

Sinaë semblait complètement étonnée par la scène se déroulant devant ses yeux. Du côté d'Asuna, elle était comme paralysée, tout en regardant sa sœur se faire du mal. Tandis qu'elle continuait de se torturer, elle faisait preuve de ténacité. Entre les différentes mutilations, Erza continuait son discours, alors que le sang commençait à être son nouvel ami. Asuna, elle, baissa légèrement la tête, puis commença à verser quelques larmes. La torture ne continua pas plus longtemps, et s'arrêta juste avant que Erza se plante la lame dans la poitrine. La valkyrie fit disparaître la lame des mains de sa sœur, puis la fit réapparaître dans la sienne, comme par magie.


Stop... arrête.. arrête.


Asuna ne releva toujours pas la tête, et restait comme dépité, debout, alors que les larmes continuaient de couler plus abondamment. Tout en serrant les poings, elle reprit la parole d'une voix vraiment basse, légèrement tremblante à cause de la tristesse de la valkyrie.



Ça suffit... je.. je ne peux pas te voir souffrir... assez.. Pourquoi il faut toujours que vous soyez extrême dans cette famille... Je... je voulais simplement croire que tu avais changé.. je voulais m'en assurer... je.. je voulais.. Je pensais qu'en faisant cela, je me sentirais mieux.. Mais c'est faux.. c'est faux.. faux.. Car.. je n'ai jamais cessé de croire en ce rêve illusoire.. de revoir notre famille réunie..

Asuna releva légèrement la tête, tout en regardant les yeux humides, sa sœur au sol. La valkyrie n'avait plus de haine dans son regard, mais du regret, à présent. Tandis qu'elle continua son récit en serrant de plus en plus fort la poignée de sa lame, jusqu'à s'en faire légèrement saigner.


Tout ce que je veux, c'était retrouver, et sentir de nouveau, la chaleur de votre amour pour moi... Pardon... pardon.. Titania.. je.. je ne t'ai jamais détesté.. je ne veux pas te voir souffrir, comme j'ai vu souffrir Isera.. J'ai toujours l'espoir de voir notre peuple grandir.. mais je.. je... J'ai simplement besoin de toi.. Tu es la dernière sœur qu'il me reste.. Celle qui prenait le plus soin de moi.. quand j'étais encore la petite sœur adorée... J'ai toujours aimé quand tu me prenais dans tes bras.. encore.. aujourd'hui, je n'ai pas oublié.. la sensation de protection.. que je ressentais avec toi.. Je.. Je t'aime grande sœur.. pardon.. Je veux juste que tu ne m'abandonnes plus.. c'est tout.. je..

Alors que la jeune valkyrie semblait apaisée et prête à pardonner sa sœur, son discours fut soudainement interrompu. Brutalement, comme ça, sans raison apparente. Du moins, pour l'instant, car la valkyrie laissa échapper à présent une gerbe de sang par la bouche. Si on descendait un peu plus bas, on pouvait apercevoir la pointe d'une lame, lui transpercer le cœur et ressortir légèrement... Derrière cet acte de lâcheté, se trouvait Sinaë. La reine avait profité de la situation, et de la déconcentration d'Asuna, pour lui planter violemment une lame dans la poitrine.


..Petite conne ! Tu as baissé ta garde...

Sinaë retira sa lame brutalement, ce qui laissa échapper pas mal de sang, sortant de la poitrine de la princesse, qui tomba à genoux, tout en serrant ses mains sur son thorax, pour amoindrir l'hémorragie. Mais avec le cœur transpercé, la valkyrie n'en avait plus pour longtemps, tandis que le sang s'écoula sans s'arrêter, alors qu'elle restait toujours à genoux, à souffrir de sa blessure mortelle...


Quelle scène pitoyable.. Voilà, où mènent de tels sentiments, Asuna... Merci, Titania, grâce à ta diversion, j'ai pu abattre Asuna. J'ai profité de cette scène dégoûtante, pour me soigner partiellement, grâce à la magie druidique, hérité de mon père. Ah ! Je ne sais pas d'où Asuna a tiré une telle puissance, mais je n'avais absolument aucune chance contre elle... Mais maintenant, grâce à ton aide, c'est réglé...

Asuna ne semblait plus réagir au sol, elle semblait comme déjà morte, à genoux, toujours les mains sur sa poitrine. Pendant ce temps, Sinaë se retourna vers Erza, toujours au sol, sûrement tétanisé par l'horreur de ce qu'il vient de se passer. Alors qu'elle venait tout juste de se réconcilier avec sa petite sœur.


Quant à toi, Titania.. Tu me déçois tellement... Toi et ta petite sœur vous n'avez jamais rien compris.. Jamais, JAMAIS ! Regarde-toi... Au sol, sans pouvoir rien faire. Tu étais celle sur qui j'avais le plus d'ambition, celle que j'entraînais le plus... Je t'ai enseigné, à toi, Titania, la magie des armures... Tu as toujours su me rendre fière.. Tu aurais été une parfaite reine, après moi.. Mais il a fallu que tu sois fermé d'esprit ! Que tu oses te retourner contre MOI, alors que tu ne connais rien du passé de ton peuple ! Toi, et Asuna, vous ne savez rien !

Vous jugez mes actes, et mes choix, sans même savoir pourquoi j'ai fait cela ! Tout ce que j'ai fait, depuis le début, c'était pour NOUS, les valkyries ! TOI qui critiques si souvent ce peuple, qu'est-ce que tu sais ? Hein ? Rien du tout. Vous n'êtes que des gamines, qui font partie d'un échiquier bien trop grand pour elles ! Qu'est-ce que tu aurais faits, toi, à la place de ma mère ? Hein ? Comment, toi, Titania, tu aurais agi ?

Sinaë continua son discours, d'une voix bien plus colérique et appuyée. C'était sûrement la première fois qu'elle se justifiait, on pouvait presque sentir, du regret, dans sa voix.


Nous avons toujours été des guerrières au service des archanges, des puissants et respectueux archanges ! À l'époque, nous étions élevés au rang de divinités ! Alleria, la grande championne du peuple, avait mené ce peuple à l'apogée... Mais quand les archanges ont décidé de disparaître.. Alleria les a suivis.. et qu'est-ce qu'ils nous restaient à NOUS ? Hein ? Ma mère s'est retrouvé à la tête d'un peuple sans but, ni maison ! Avec pour seul souvenir, un putain d'artefact de merde qui appartient aux dragons blancs. Qu'ils avaient confié aux archanges comme signe de je ne sais pas quoi !

Ma mère.. a donc fait ce qu'elle pouvait, pour survivre et trouver un but ! C'est dans cette période, que je suis née, dans la réalité d'un peuple en perdition ! Mais ma mère... a décidé de se relever, de ne pas laisser ce peuple sombrer.. C'est ainsi qu'elle débuta la tour du paradis ! Elle voulait un symbole, une maison, un toit ! Pour les valkyries ! Elle a donc utilisé toutes les ressources à disposition pour construire cette tour, même MOI ! Moi-même j'ai œuvré à la construction de notre nouveau monde ! Quand les bras, ne suffisaient plus.. Elle a simplement été prendre d'autres bras.. Pour quelques immortels.. Des gens doivent périr. C'est comme ça ! C'est la loi de la survie !

Toi et tes sœurs, vous avez été élevée en étant POURRI gâté par moi ! Je vous ai tout donné, pour que vous puissiez être fière de votre peuple ! Pour que vous ne connaissiez jamais la souffrance... Si je me suis allié aux élémentaires.. C'était dans le seul et unique but de ramener notre peuple, à l'état de divinité.. Redevenir des légendes.. Mais cette putain de reine de merde, est sortie de nulle part, et a brisé mes rêves ! Elle a craché sur notre maison et a détruit tous les efforts de MA mère ! Cette salope a même réussi à se mettre Asuna dans sa poche ! Je la déteste, je déteste les archanges, je déteste ces putains de dragons célestes ! Et ces putains de divinités !

Sinaë semblait complètement péter un plomb, bien qu'elle soit dingue et cruelle, il semblerait que ces actes n'aient pas été gratuits au final... Elle s'arrêta quelques secondes de parler, puis au bout d'un moment, elle écarta les bras, et une puissante lumière l'entoura. Après l'illumination, la reine était recouverte d'une armure magnifique, aussi brillante que le soleil, et armée d'une arme d'hast de toute beauté. Il s'agissait de la cuirasse ultime de la magie des armures.
(Juste l'armure)

« Valkyrion, la cuirasse céleste »... Tu devrais la connaître, n'est-ce pas.. Titania.. Moi qui t'avais enseigné cette ultime armure... J'étais si fière, le jour où tu l'as maîtrisé.. Juste avant que tu me trahisses... Du coup, j'ai simplement repris ce qui me revenait de droit.. Et à présent, ma fille.. Je vais en finir avec toi. Je n'étais pas de taille, contre Asuna, même avec cette armure, ce que je ne m'explique toujours pas. Mais contre toi, malgré que je sois amoindri, je pense que nous sommes de niveau à peu près égal.. Cela me brise le cœur d'en arriver là.. Mais vous ne m'avez pas laissé le choix. Quand j'en aurai fini avec toi, je reconstruirai TOUT, comme ma mère, je repartirais de zéro, et ensuite, un jour, je détruirais cette reine céleste, et prendrais ENFIN la place qui REVIENT de DROIT aux valkyries !

Sinaë se mit en garde, et se prépara à engager le combat contre sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Mar 3 Juin - 22:07

Alors qu'Erza allait se frapper au torse, la rapière disparut soudainement, comme par magie. C'est Asuna qui avait décidée de stopper le massacre apparemment. Elle pleurait, la tête baissée, puis déclara enfin ses vrais sentiments à Erza. Erza n'avait toujours pas fini de verser des larmes, elle observa depuis le sol Asuna parler. Elle tenta de se rapprocher malgré ses blessures d'Asuna pour la prendre dans ses bras, mais elle parla, le sourire aux lèvres.


Asuna.... C'est fini maintenant. Tu n'as plus a souffrir désormais, je suis la et je ne te laisserai plus tomber. Je t'aime aussi, Asuna...

Erza, la joie au ventre, ressentait à nouveau la force de se remettre debout. C'était surtout le fait de constater qu'Asuna n'a pas oublié les quelques moments ou elle et Asuna vivaient heureuses malgré la guerre et le meurtre. Erza, elle, ne savait pas ce que c'était réellement comme sentiment. Mais maintenant, elle le sait. Et elle voulait rattraper le temps perdu. Erza était proche de pouvoir atteindre Asuna en rampant, quand soudain, elle vit l'effroyable. Asuna fut poignardée en plein coeur par Sinae que les soeurs pensaient hors d'etat de nuire. Pour Erza, la scène fut un choc. Alors qu'elle avait enfin construit quelque chose avec Asuna, tout cela fut anéanti par Sinae. La, c'était impardonnable. Erza était devenue clémente, mais là, c'était au delà de tout, toujours au sol, elle observa Sinae avec une rage intense.






Comme si ca suffisait pas, elle s'était soignée. Et ses paroles amplifiaient la rage violente d'Erza. Elle insinuait qu'Erza avait aidé Sinae a tuer Asuna, puis elle commença un long discours sur elle-même et les valkyries. Erza en avait assez entendue. Toutes les paroles qu'elle avait lancée étaient égocentriques. Pendant que sa fille mourait... Erza se releva avec difficultée, mais elle semblait ne plus avoir mal car au final, elle parvint a tenir sur ses jambes parfaitement.


Ta... gueule... Ne dis plus un mot si tu ne veux pas que je t'envoye en enfer sur le champ. Ta fille est probablement morte à l'heure qu'il est, par ta faute... et TU OSES PARLER AUTANT DE TOI ET DU CLAN ?

Le hurlement d'Erza prouvait qu'elle ne respectait plus jamais sa mère.


Tu oses dire que je suis fermée d'esprit ? Pauvre garce, contrairement a toi qui t'interesses qu'a ta sale personne et a ton putain de clan, j'ai vu d'autres mondes, d'autres contrées, je me suis interessé aux autres, et j'ai enfin connu la libération. Je n'ai nullement besoin de ton foutu trône. Asuna aussi a enfin connu des gens qui la voient telle comme elle est, je suis sur qu'elle avait enfin tout pour être heureuse, mais il a fallu que tu gâches tout ! Tu ne penses qu'a toi, tu n'as jamais voulu le bonheur de tes filles, JAMAIS ! Tes filles étaient toujours tes filles tant qu'elles se comportaient de la même manière que ton armée déchue. D'ailleurs, ou est ta couronne ? Hein ? Elle est ou ? Ah oui, c'est vrai, nulle part ! Tu es plus bas que terre aujourd'hui. Tu craches sur les archanges, mais aujourd'hui, c'est eux qui te voient, toi qui te vantais de tout observer. C'est eux qui t'ont maîtrisés et qui ont arrachés ta gloire illusoire !


Ta foutue gloire d'ailleurs, parlons-en ! Etre amenée à t'emparer de jeunes gamins ou des innocents sans pouvoir pour créer ta foutue tour ? Tu as arrachée la vie et les rêves de tellement d'enfants sans défense pour que toi et ta mère, vous vous croyez au dessus de tout ! En vous attaquant a plus faible que vous ? C'est ca, rendre votre clan au sommet de sa gloire ? Vous me répugnez ! De toute façon, je suis heureuse, ta tour est en ruine, comme ton âme ! Alors arrête de parler aussi fièrement de ton clan qui n'a rien d'honorable ! J'suis sure que même les valkyries toujours vivantes sont en train de t'oublier, et vivent dans le chaos absolu !


C'est bien dommage, Sinaë, j'aurai pu être clémente envers toi, car mon intérêt pour les autres a augmenté avec ma gentillesse. J'aurai pu essayer de comprendre ce qui t'a poussée à faire ça ! Quand j'ai quittée le pays, il m'arrivait plus d'une fois de regretter ! De me dire que j'ai peut-être eu tort de te juger, qu'il y'avait encore une once de lumière en toi ! Je me sentais seule sans ma mère ! Mais maintenant que tu as planté ta lame dans le coeur d'Asuna... C'est fini Sinaë... C'est VRAIMENT fini, je vais te tuer, ici ou ailleurs, aujourd'hui, ou demain. Tu es dans ma liste des gens que je jure de terrasser jusqu'a la mort ! Et sache une chose, contre ces gens, je suis capable de redevenir une valkyrie. Je vais te détruire à petit feu ! Tu peux me sortir tous les arguments du monde pour justifier tes actes, il n'y aura AUCUN pardon !

Sinae invoqua Valkyrion. Cette armure, Erza la possédait, mais elle était différente. C'est l'armure la plus puissante du pays céleste, mais Erza semblait pas effrayée.


Valkyrion, hein ? Tu comptes sortir le grand jeu ? Je te déconseille de sortir trop vite des pronostics. Car tu ne sais pas ce que mes pouvoirs sont devenus après mon départ. J'admets que tu m'as été utile sur un point. La magie des armures est vraiment pratique, je veux bien te le reconnaître. Mais je l'ai amélioré. OBSERVE !

Erza prit l'apparence de son costume de combattante du pays de la montagne. Le désavantage, c'est qu'Erza était vulnérable car elle n'avait pas de réel armure pour la protéger. Mais l'avantage, c'est que toute sa magie était concentré sur la puissance de ses deux katanas, les Benizakura. Et puis, pour la défense, Erza pouvait compter sur son endurance OU changer d'armure a volontiers.




Je suis désormais capable de créer mes propres armures. Je l'ai fait en voyageant à travers toute la Yokume, rencontrant des compagnons dont je me suis inspirée ! Leurs pouvoirs m'accompagnent partout ou je vais ! Pour moi, c'est la tout l'intérêt de la magie des armures, pouvoir obtenir le pouvoir de TOUS les pays. Je suis sure que tu l'ignorais, vu comment tu ne t'interesses qu'aux valkyries, je me trompe ? Tu penses que c'est plus une tenue de combat banale sans réelle résistance ? Alors prépare toi ! Je vais tout donner, je vais me laisser envahir toute entière par la puissance ! PREPARE TOI !

Erza fonça avec ses deux Katanas vers Sinaë, d'une vitesse incroyable, comme si elle n'avait jamais été blessée aux jambes ou au bras gauche. Elle mit toute son énergie dans ses deux lames. Le premier coup fut d'une férocité ravageuse. Elle enchaîna une dizaine de coups de katanas sur Sinae, toujours les dents serrés. Puis elle donna un coup de pied qui propulsa l'ancienne reine vers le ciel. Elle bondit rejoindre sa mère, et tournoya sur elle-même, enchaînant les coups de lames horizontalement, on pouvait même apercevoir une mini tornade enveloppant Erza.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Mer 4 Juin - 9:54

Visiblement, Erza était folle de rage, ce qui était compréhensible. Sa sœur étant probablement morte, à présent. Tandis que pendant ce temps, Sinaë osait tenir un discours comme si de rien n'était... Il était clair que la reine déchue n'avait que son propre intérêt en tête, et était aveuglée par sa haine. Les mots de sa fille étaient à présent haineux, elle aurait pu accorder le pardon à l'époque, mais là, sa mère avait été trop loin. La mère et la fille allaient à présent s'affronter, dans un combat qui aurait pu être évitable, à une époque...


Insolente gamine, comment tu oses me traiter d'égocentrique ? Tu t'es regardée ? Tu étais comme MOI ! Et tu le resteras que tu le veux ou non, car tu es une VALKYRIE !

Le combat fit rage, Erza fonça sans hésitation sur Sinaë avec fureur. Sa vitesse était impressionnante, malgré ses blessures. Le premier choc entre les katanas et l'arme d'hast, fut d'une rare férocité. Ensuite, Erza enchaîna avec plusieurs coups de lames, toujours avec autant de rage. Du côté de Sinaë, elle n'eut d'autres choix que de subir et parer les coups avec son arme.


Haha ! C'est ça, vas-y ! Montre-moi ta rage, Titania ! Prouve-moi que tu es une valkyrie !!!

Une fois les échangent de lames terminées, Erza envoya un puissant coup de pied qui repoussa Sinaë dans les airs. Le temps de reprendre l'équilibre, sa fille était déjà en train d'enchaîner avec une attaque tourbillonnante dans les airs. Cette fois, Sinaë encaissa l'attaque, malgré qu'elle se protégeait avec son arme, les coups passaient quand même. Après tout ça, Sinaë réussit à s'extirper de l'attaque. L'armure céleste était vachement solide, seul de fines entailles et rayures étaient visibles... Sinaë quant à elle, s'était reculée légèrement, tout en restant en arrêt dans les airs, puis observa sa fille, tout en souriant.


Espèce de petite conne... J'ai toujours gardé un œil sur toi et Asuna.. Tu pensais que j'allais te laisser sans surveillance ? Je connais ton parcours, ta vie. Je suis évidemment au courant de tes progrès... Et tout comme ta sœur... Tu te surestimes !

Après ses mots, c'était au tour de Sinaë de foncer rapidement sur sa fille d'une vitesse tout aussi impressionnante, évidemment boosté par l'armure qu'elle portait. Elle envoya un puissant coup avec le manche de son arme, dans le ventre d'Erza. Puis enchaîna par l'attraper par la jambe, et la balancer comme une feuille, en direction du sol.


Aller ! C'est tout ce que tu as ? Je n'ai encore rien senti là ! DEBOUT ! Espèce de chienne !

Sinaë fonça depuis les airs, sur Erza. Puis commença un enchaînement de plusieurs coups de lances sur sa fille. Les coups étaient d'une force vraiment brute, tout comme devait l'être la force de l'ancienne reine surnommé « la reine de la guerre ». Le sourire et le rire de cette dernière à chaque coup, montrait clairement son adoration pour le combat, mais surtout sa folie, engendré par la guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Jeu 5 Juin - 18:30

Erza encaissa quelques coups, mais rien de bien grave. Elle était aussi très solide, même sans armure pour la protéger. Elle se releva donc aussi tôt. Cependant, le souci est que malgré la force des Benizakura, l'armure semblait quasi intacte. Et Erza commençait a en avoir plein le dos des remarques de Sinae. Il n'y en avait que pour les Valkyries.


Ca t'arrive de dire une phrase complète sans dire le mot "Valkyrie" ? Ma rage de te tuer ne vient pas de mes origines, mais de mon amour pour Asuna que tu viens d'assassiner.

Sinae fonça depuis les airs vers Erza pour la frapper avec des coups de lance. Erza activa un nouvel réequipement pour bloquer les coups. L'armure du purgatoire.






Malgré la férocité des coups, Erza bloqua ceux de Sinae avec son arme aussi imposante que solide. Erza analysait en même temps la vitesse, la fréquence des coups, le timing, et enfin le moment ou il y'avait un ralentissement. En plus d'avoir des capacités surhumaines, Erza était une analyste de génie. Au bout d'une vingtaine de coups, Erza trouva le moment idéal pour placer un contre, avec un mouvement de son arme qui, non seulement déstabilisa Sinae, mais en plus, la toucha dans la côté gauche et la propulsa au loin. Après cela, Erza concentra une grande partie de son énergie dans ses bras, puis effectua un bond dans les airs et plaça son arme en avant, direction le sol la ou Sinae allait atterrir.






Le coup frappa Sinae au sol d'une force incroyable, que le sol commença à s'effriter sur une large distance, mais suffisamment courte pour ne pas emporter Asuna, allongée plus loin. Lorsque la crevasse apparut et qu'elle allait faire tomber bien profondément les deux adversaires, Erza changea encore d'armure, celle des ailes noires.






Cette armure permettait à Erza de voler comme bon lui semble. Elle prit donc son envol pour ne pas tomber, et fonça vers Sinae pour l'empêcher de faire de même. Elle donna donc une douzaine de coups d'épées a sa mère au dessus du fossé, dont le dernier coup était verticale, dans le but d'envoyer sa mère au fond du trou. Lorsque ce fut fait, Erza se posa au bord de la crevasse, et changea encore une fois d'armure.






Cette armure avait le potentiel d'utiliser un sort aquatique. Erza lança une magie de jet d'eau qu'elle envoya direct dans la crevasse. Le jet d'eau était tellement vaste et rapide que le trou s'inonda très vite. Lorsque ce fut fait, Erza se changea une dernière fois pour le final.






C'était l'armure de la foudre. Erza leva sa lance vers le ciel, changeant soudainement le ciel bleu en une mer de nuage gris enveloppant les cieux. Un éclair tomba du ciel, et toucha la lance comme un paratonnerre. Erza pointa la lance vers le fossé remplie d'eau et balança un éclair dont la puissance était mutiplié au moins par 100, et qui va augmenter encore plus sa force au contact de l'eau. A la fin de l'attaque, Erza observa le trou et attendit. Elle se doutait que ca ne la tuerait pas mais si ca pouvait au moins l'affaiblir ou briser son armure, ca sera déjà un début. De plus, Erza était encore en forme malgré les quatre réequipements qu'elle a effectuée, et ses anciennes blessures étaient déjà aux oubliettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Ven 6 Juin - 12:07

Le combat était d'une rare violence au sol, à présent. Sinaë envoyait de violents assauts sur Erza, qui avait pour le coup, équipé une armure lourde, pour la défense. La puissance de frappe de la reine était vraiment énorme, mais Erza tenait vraiment bien. Tandis que l'échange s'éternisait, la valkyrie écarlate riposta d'une façon remarquable et imprévisible. La surprise de l'action, permis à Erza d'envoyer sa mère un peu plus loin, légèrement déstabilisé. Puis fit un énorme bond, pour finalement atterrir en plein sur sa mère.

La reine encaissa l'attaque en la bloquant avec sa lance, mais l'effet du coup provoqua tout de même un énorme cratère sous leurs pieds. Sinaë déploya ses ailes, mais sa fille était déjà sur cette dernière, tout en ayant changé d'armure, encore une fois. Elle envoya une vraie tempête de coups, qui forçait Sinaë à rester juste au-dessus de la crevasse, à parer. Mais le dernier coup de lame de la valkyrie, envoya la reine assez violemment au fond du trou. Ceci fait, elle changea encore une fois d'armure, et envoya un puissant jet d'eau dans la crevasse, d'où essayait de remonter la reine. Malheureusement, elle se fit engloutir très vite par la pression du jet.


Tandis que Sinaë était sous l'eau, un puissant éclair eut lieu à l'extérieur du trou, suivi d'une énorme décharge qui frappa de plein fouet l'eau. Le contact entre les deux éléments provoqua une attaque d'une extrême violence dans la crevasse. Tandis que le calme était revenu dans la zone, Erza semblait attendre, le regard fixé dans la crevasse. Elle se doutait que sa mère n'allait pas mourir avec ça, surtout avec l'armure qu'elle avait équipée. Après quelques secondes, une lumière sortie du trou à toute vitesse, puis atterri de l'autre côté. C'était Sinaë. Cette fois, la reine fixa sa fille de façon haineuse. Son armure cependant, était malheureusement, toujours aussi brillante, mais bien plus amoché. Ceci-dit, même si la reine ne semblait pas souffrir, elle avait visiblement subi d'énormes dégâts au mental... Au vu de la voix et du regard qu'elle lança à sa fille.


Salope.. salope.. SALOPE ! Les déchets devraient rester à leur PLACE !

La reine semblait soudainement prise de tremblement dû à la rage, et se tenait le bras gauche, comme si la haine, activait l'emprise du meurtre.


ARRRRRRRGH !! Je vais TE TUER TITANIA ! Je vais te détruire, t'effacer ! Je vais EFFACER tout le MONDE ! Ta sœur a été la première, ensuite ça sera TOI, les archanges, et les divinités ! TOUS, vont périr ! TOUS, TOUS, TOUS ! Arrrrrrrrrrh !

La reine reprit sa lance tant bien que mal, et se positionna de nouveau en garde. Prête à reprendre le combat, pleine de rage. Mais c'était sans compter soudainement, par une pression spirituelle étrangement oppressante qui émanait de derrière Sinaë. Elle tourna légèrement la tête, puis aperçut quelque chose qu'elle ne pourra certainement jamais s'expliquer.


Qu'est-ce... Asuna ?!

La princesse des valkyries s'était visiblement relevée, à quatre pattes, au sol, semblant fixer la terre. Mais ce qui était marquant, c'était l'aura étincelante qui émanait des pores de sa peau. C'était comme si elle fumait de l'intérieur, et brûlait de l'extérieur. Au bout de quelques secondes, la valkyrie releva la tête en direction de sa mère. Elle avait un regard effrayant, et de couleur jaune étincelant, comme si elle n'était plus elle-même.



Elle se releva lentement, puis une fois debout, elle restait le bras détendu, et le corps légèrement penché en avant, la tête baissée. C'était comme un corps vide qui tenait debout, et qui brûlait, entouré de flammes blanches. On pouvait néanmoins, entendre quelque chose que la valkyrie murmurait, d'une voix qui semblait résonante et doublée par un écho.


Protéger... purifier... je dois... protéger... Titania... protéger... la protéger.. Titania... protéger... je dois.. la protéger..


Soudainement, après ses mots, les flammes s'intensifiaient autour de la valkyrie. Cette dernière retomba à genoux, et poussa un hurlement de douleur effrayant, semblant désigner une souffrance absolument insoutenable. Après quoi, les flammes se rassemblèrent autour de la valkyrie, puis explosèrent, en dégageant une véritable décharge d'énergie dans la zone. À présent, un énorme pilier de lumière, où était enfermée la valkyrie, partait du sol, jusqu'au ciel. Le ciel qui d'ailleurs, se déchira à l'endroit où traversait le rayon. La zone quant à elle, souffrait de la retomber énergétique, et subissait à présent une véritable tempête d'énergie qui soulevait débris et soufflait les arbres.



Après de longues secondes, le rayon disparut soudainement, et laissa apparaître Asuna, qui dégageait comme de la poussière d'étoile. Elle n'avait plus d'ailes physiques, mais des ailes purement magiques, comme faite de lumière. Son apparence semblait la même, sauf que son visage était plus sérieux, et son regard vindicatif. Mais ce qui était le plus étrange, c'était que l'énergie spirituelle qu'elle dégageait, n'avait rien de connu. Malgré la pression spirituelle due à la grandeur de ce que renvoyait l'aura, ce n'était pas oppressant, au contraire, cela donnait une sensation de calme, et de paix, pour ceux aux alentours.


Asuna de son côté, ne parlait toujours pas, et semblait ne pas réagir à la présence d'autrui. C'est sans dire un mot, qu'elle s'envola soudainement, puis commença à réciter une incantation dans le ciel. Toujours avec cette voix résonnante, mais calme et sans pression.



Par le scintillement de toutes les étoiles de l'univers, montrez-moi votre splendeur.

Ô divinité infinie, je suis l'archange des étoiles.
Ouvrez-moi les portes du savoir et de la perfection.
Que les constellations des cieux s'éclairent et que votre colère me protège.


Tandis qu'elle récitait son incantation, elle commençait à émettre une lumière dans le même temps. Le ciel commençait également à s'ouvrir et changer de couleur. De fines étoiles se propagèrent à présent dans la zone. Une fois l'incantation achevée, Asuna prononça d'une voix plus forte, ce qui semblait être un sort.



Kyouran no seiza tentai ! (Furie des constellations célestes)

Une fois ces derniers mots prononcés, tout changea instantanément. Le pays tout entier venait d'être plongée dans la nuit. Le ciel, ainsi que la zone étaient pourvus de constellations, donnant l'impression de n'être plus sur la Yokume.. mais dans un espace étouffant qui mettait tout le monde au sol, tout comme le sort « Ultima » qu'avait utilisé Gul'dan. Le pays était en train de se faire aspirer entièrement son énergie vitale, tandis qu'il continuait de faire de plus en plus noir.



Il ne fallut que quelques secondes pour que soudainement, Asuna, encore dans le ciel, abatte sa lame dans le vent, comme pour infliger un jugement. S'en suivi un véritable déluge d'étoiles qui tombaient à présent sur le pays tout entier.


Dernière édition par Asuna le Dim 8 Juin - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel
Archange de la mort
Archange de la mort
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Sam 7 Juin - 8:19

Alors que la princesse encore en l'air, continuait de briller, la pluie d'étoiles, continuait de tomber. L'atmosphère était insoutenable et le pays plongé dans une sorte de nuit totale, avec pour seule distraction, une chute de constellations destructrices. Du moins, cela aurait pu, être fatal au pays, mais la chute d'étoiles ne semblait faire aucun dégât. C'était comme si chaque constellation était absorbée par quelque chose, et que l'environnement avait encore une fois changé. Mais cette fois, plus de décor astrologique, mais un décor noir, vide, et sans vie, comme si c'était une autre dimension... Puis soudainement, on pouvait entendre une voix, calme et posée.


Jigen dan'zetsu
(Rupture dimensionnelle)

Après ces mots, la zone de noir total disparut, puis laissa place à une sorte d'énorme trou noir dans le ciel. Cette faille géante, semblait absorber la totalité de l'obscurité, ainsi que l'énergie qu'avait déployée Asuna, dans la zone. Tandis que le ciel était complètement déchiré par l'immense trou noir, ce dernier se désintégra d'un coup, en implosant sur lui-même.


Mais la fermeture et l'implosion, ne firent aucun dégât extérieur. À la place, au contraire, le ciel du pays redevint bleuté et stable et la pression atmosphérique retomba à la normal. Immédiatement après le retour à la normale, on pouvait percevoir un homme qui positionna deux doigts en direction de la valkyrie, toujours au ciel. Puis, récita une nouvelle fois une incantation.


Kusari no yon jigen (Dimension des quatre chaînes)

Cette fois, cela eut pour effet de faire apparaître sur la valkyrie, des chaînes qui l'entourèrent rapidement, et fit instantanément disparaître son énergie et la lumière qu'elle dégageait. La lueur dans ses yeux, ainsi que ses ailes disparurent dans le même temps. Puis, elle tomba au sol, toujours prisonnière des chaînes. Suite à quoi, l'homme en question, qui était pour le coup encore et toujours calme, prit rapidement la parole, semblant parler à la valkyrie au sol, qui semblait assez déstabilisée, mais consciente.



Quel éveil brutal... Un peu plus et tu détruisais le pays tout entier, abrutie...

Asuna, encore au sol, ne répondit toujours pas, elle était de toute façon paralysée, et toujours pas assez « stable » mentalement pour réellement prendre la parole. Ceci-dit, l'homme reprit encore une fois la parole, toujours en fixant Asuna, d'une voix très basse. Mais c'était comme s'il se parlait à lui-même, à voix haute.


Quelle action stupide de ta part Nell... Je vais maintenant devoir faire le ménage.. ici..

Du côté d'Erza et Sinaë, la reine semblait réagir aux dernières paroles de l'homme. Elle s'était relevée, maintenant que la zone était redevenue respirable et normale. Puis prit la parole en s'adressant à l'homme, d'une voix colérique et toujours aussi haineuse.


Toi ! D'où tu sors ? Ton énergie empeste ce putain de royaume céleste...

L'homme continuait de penser à haute voix, tandis que la reine lui parlait. Il semblait l'ignorer complètement, ce qui agaçait de plus en plus Sinaë.


Si Kira apprend ce que tu as fait... elle risque de ne pas apprécier... Nell..

Ho ! Espèce de minable, tu vas répondre ? Tu es un ami d'Asuna ? De Titania ? Hein, c'est ça, Titania ? Tu es trop faible, alors un de tes amis est venu t'aider ?! HAHA, peu importe combien vous serez, tu ne me vaincras pas, pauvre conne ! Mes rêves, ne prendront pas fin ici.. Sûrement pas à cause de TOI, TITANIA !

L'homme tourna légèrement la tête et semblait fixer Sinaë à présent. Il la fixa d'un regard neutre et visiblement blasé. Tandis que la reine, elle, continuait de parler, perdue dans sa haine et son délire.


Je recommencerai à zéro ! Je poursuivrai les objectifs de ma mère ! Plus personne ne crachera sur les valkyries ! Tu es une honte Titania ! En crachant sur les valkyries, tu CRACHES sur la tombe de tes ancêtres !

Soudainement, l'homme apparut d'un coup devant la reine, le bras tendu, et un doigt pointé sur sa poitrine. C'était comme s'il venait de se téléporter devant cette dernière, seul un bruit étrange se fit entendre à son apparition. La surprise de la reine la fit taire instantanément, tandis que dans la même seconde le mystérieux jeune homme toujours aussi calme, prononça un mot.


Cero...

Après ce mot, une sorte de vague déferlante de couleur noire fut tiré à partir du doigt de l'homme. Le rayon traversa littéralement la reine, qui était encore en train de se demander quand l'inconnu est apparu devant elle...


Après que le cero se dissipa, on pouvait apercevoir la reine des valkyries avec un trou béant à la place de la poitrine et du cœur. Même l'armure qui semblait impénétrable, venait d'être traversé comme du beurre. Cette fois, c'était fini, la reine était bien morte sur le coup. Son corps chuta en arrière lentement, sous le regard de l'inconnu qui soupira légèrement.


La ferme...

Suite à cela, l'homme se retourna en direction d'Erza, puis la fixa de rapidement, sans vraiment s'arrêter, puis se retourna en direction d'Asuna pour la fixer, mais en restant juste à côté d'Erza. Il prit ensuite la parole d'une voix poli et calme, visiblement adressée à la valkyrie écarlate.


Enchanté, je me nomme Raziel… Je ne compte pas te tuer, tu ne m'intéresses pas. Par contre, je vais devoir éliminer ta sœur, fraîchement revenu des morts. Vois-tu, elle est trop dangereuse pour que je la laisse en vie, à présent... Je déteste devoir faire des victimes inutiles... mais à présent que c'est un archange, il ne faut prendre aucun risque..

Raziel se mit à avancer lentement après son discours, puis invoqua dans sa main, une lame qu'il dégaina de son fourreau. La lame émettait quelque chose de carrément malsain et meurtrier. C'était comme si la simple présence de cette lame suffisait à foutre mal à l'aise. D'ailleurs, toujours en avançant, Raziel reprit la parole de la même voix que précédemment.


Deuillegivre, la lame de la mort... Elle fauche l'âme et aspire la vitalité de ce qu'elle touche. Vois-tu, la reine céleste actuelle, a mal compris l'immortalité que possède son peuple. Ce n'est qu'une immortalité de longévité physique. C'est pour cela que ta sœur est morte lorsque son cœur a été transpercé. Seuls les archanges, et les divinités absolues du monde céleste, possèdent une vraie immortalité grâce à la tour de l'éternité. Tout simplement, car les archanges sont les gardiens éternels de la création... Cette fille est donc véritablement immortelle à présent...

C'est pourquoi, je vais devoir utiliser cette lame. Car, l'immortalité n'est qu'une façade solide. Mais l'âme, elle, peut être détruite, si on utilise les bons... outils. Cette lame fait partie des outils capables de tuer un immortel, un être suprême...

Raziel était à présent juste devant Asuna, lame à la main. Il la regarda rapidement au sol, toujours paralysé par les chaînes dimensionnelles. Il semblait assez dépité, car au final, il allait devoir éliminer le pouvoir de « Nell »... Ce n'est pas tant Asuna qui l'attristait, mais plutôt de sacrifier un tel don.. C'était clair que Nell allait avoir des nouvelles de Raziel. Mais en attendant, il devait s'occuper du nouvel archange fraîchement éveillé. Avant cela, il s'adressa de nouveau rapidement à Erza.


Si tu interviens, tu iras rejoindre ta mère. J'imagine que tu as des objectifs, des rêves, si tu veux les réaliser un jour, n'interviens pas... Je déteste devoir ôter des vies.. De toute façon, ta sœur est un danger pour elle-même à présent... Bref, ne joue pas aux héros... il faut parfois savoir faire la différence entre folie et courage..

Suite à ses mots, Raziel semblait attendre quelque chose. Il restait face à Asuna, mais la tête légèrement retourné vers Erza, comme s'il attendait sa réponse ou une action de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Lun 9 Juin - 11:08

Malgré la combinaison qu'Erza a effectué sur sa mère, celle-ci était toujours debout, l'armure légèrement amoché, mais non brisé. Erza était impressionnée. Ce combat allait être long, très long. Elle vit sa mère, folle de rage, et malgré la situation actuelle ou Erza n'avait pas encore montré suffisamment de force pour vaincre sa mère, elle laissa échapper un sourire assez provocateur.


Quoi ? T'es en colère, vieille peau ? Tu sais pas ce que tu veux, je croyais que je devais te montrer toute ma force, c'est bien ça que tu voulais, non ? Alors de quoi tu te plains ?

Erza reprit son sérieux et sa concentration. Elle se remit en garde, prête a contrer le prochain assaut de Sinaë, quand soudain, l'incroyable parvint sous les yeux d'Erza. Asuna réagit, elle n'était donc pas morte. Cependant, elle n'était plus elle même. Une énergie redoutable illuminait le corps de sa petite sœur. Elle entendait très brièvement sa soeur chuchoter "protéger... Titania".


Asuna...

La suite de la réaction inquiétait quand même Erza quelque peu. L'énergie dégagée semblait faire souffrir sa soeur, comme si elle tentait d'évacuer quelque chose d'inconnue en elle. Et cette puissance était vraiment gigantesque. Le jour fit place à la nuit. Le territoire était baigné dans une vaste mer de constellations. C'était magnifique, mais en même temps très inquiétant. Comment Asuna a t'elle pu acquérir autant de pouvoir ? Comment a t'elle survécu au coup de Sinaë ? Qu'est ce qui est enfermée en elle ? Erza ne comprenait plus rien. Elle n'aurait jamais imaginée que laisser sa soeur au pays céleste aurait de telles conséquences. Par la suite, Erza semblait voir une pluie d'étoiles ou de comètes tomber un peu partout dans les environs. Asuna était bel et bien incontrôlable.


ASUNA ! ARRETE CA ! Tu vas tout détruire sur ton passage !

Mais les paroles d'Erza ne semblaient pas parvenir dans les oreilles de sa soeur. La pluie continua de tomber sur le territoire. Erza allait changer d'armure pour s'envoler vers Asuna, mais elle sentit une autre présence, encore plus forte, en ces lieux. L'attaque fut aspirée par un énorme trou noir. Le ciel redevint bleu sur le coup. Puis, Asuna fut victime d'une autre technique qui l'enchaîna et l'immobilisa. Erza n'eut pas le temps de s'inquiéter davantage ou même de réagir qu'elle vit l'homme qui avait réussi à stopper la technique. La sensation dégagée par cette homme, était malsaine, terriblement malsaine. Erza qui n'est pas du genre a trembler, transpirait en voyant l'aura de cet homme, presque aussi imposante que le gardien du nirvana qu'elle avait rencontrée. Avait-il donc un lien avec les nirvaniens ? Non, il avait plutôt l'aura d'un archange. Mais en vue de cette pensée meurtrière qui traversait l'esprit d'Erza, c'était pas du tout un renfort.


Après que le calme revint grâce a cet homme, Sinaë piqua une crise pour la énième fois. Cette fois, Erza, assez sur le choc par tout ce qu'elle vit, regarda Sinaë avec un air neutre. Toutes ces paroles étaient des accusations envers elle, pour changer. La folie lui faisait dire des absurdités. Le regard neutre d'Erza envers sa mère devint presque un regard assez "désolé". En effet, elle ne supportait plus de voir sa mère ainsi. Elle ne répondit pas à ses provocations, jusqu'a ce que l'homme, sous les yeux de la valkyrie écarlate, descendit Sinaë en UNE attaque. UNE seule attaque parvint à détruire l'armure Valkyrion et à tuer celle qui allait probablement donner du fil à retordre à Erza. C'était inconcevable. Qui était cet homme ?

(Cet homme... est si puissant... J'espère que c'est un allié, car sinon, nous sommes dans de beaux draps. Mais en vue de la puissance maléfique qu'il dégage... Non, c'est trop tôt pour le juger)

Erza observait l'homme, prête à agir si il touchait à un cheveu d'Asuna. Enfin... Agir comment ? Erza ne savait pas trop elle même, elle était tellement confuse. En vue de la puissance de ce dernier, Erza était pas folle, elle se ferait massacrer aussi. L'homme se présente enfin au nom de Raziel, puis parla tout de suite avec des mots meurtriers. Il comptait éliminer Asuna. Donc ce n'était pas un allié. C'était trop beau pour que ça le soit. Raziel fit apparaître une lame également très meurtrière, capable de faucher les âmes. A cet instant, Erza s'interposa entre Raziel et Asuna. Elle ne comptait pas se battre face à un tel monstre, mais elle comptait pas lui livrer Asuna. Elle voulait gagner du temps et avait de toute façon besoin d'en savoir plus.


ATTENDEZ ! Vous venez pour faucher la vie de ma soeur et vous pensez que je ne vais pas réagir à ça ? Sachez une chose, Raziel, je ne sais absolument rien de ce qui vient de se passer, j'ai quitté les valkyries il y'a bien longtemps de cela, et ma soeur était une simple valkyrie à cette époque, après, j'ignore tout ce qui s'est passé pendant mon exil... Et maintenant que je suis de retour, Asuna serait une archange ? Vous qui avez l'air de savoir beaucoup de choses à son sujet, et même bien plus que moi, j'aimerai que vous m'aidez à rattraper le temps perdu. Qu'est il arrivé à Asuna pendant tout ce temps ? Comment a t'elle pu obtenir une magie aussi surpuissante en si peu de temps ? Immortalité ? Tour de l'éternité ? Gardiens de la création ? Quel est le lien qu'Asuna possède avec toutes ces choses dont j'ignore l'existence ? Je me souviens également qu'on m'avait parlé d'un enfer qu'Asuna avait connu et qui doit être responsable de son pouvoir. De plus, vous savez peut être quelque chose sur ces élémentaires dont je n'arrête pas d'entendre parler depuis que j'ai remis le pied au pays céleste ! Je vous remercie d'avoir tué ma mère et stoppé le chaos qu'allait provoquer Asuna, mais je ne peux pas demeurer sans réponses, et je pense que vous pouvez me les fournir !

Erza avait posé ces questions à la fois pour éclaircir tout ces points sombres sans réponses et aussi pour gagner du temps. Erza espérait que cette fois, des renforts arrivent pour de bon.


(Par pitié, reine céleste, si vous souhaitez réellement qu'Asuna soit sauve, c'est le moment ou jamais pour venir m'aider... Un portail... Ou quoi que ce soit d'autre... Vite, j'ai besoin d'aide pour cette fois...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel
Archange de la mort
Archange de la mort
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Lun 9 Juin - 17:00

Tandis que l'homme avançait en direction d'Asuna, Erza n'hésita pas une seconde à se dresser entre sa sœur et le mystérieux Raziel. Ce dernier stoppa son chemin en voyant la valkyrie se mettre en travers de sa route. Ensuite, Erza se mit à poser quelques questions, sans s'arrêter, dans l'espoir de gagner du temps, pour elle et sa sœur. Ce qu'on pouvait dire, c'est que la valkyrie écarlate posait des interrogations sur énormément de choses... En plus des questions, elle commença à raconter sa vie, puis finit par remercier l'homme d'avoir réglé le souci « Sinaë ». Une fois finit son récit, Raziel, de son côté, fixa Erza droit dans les yeux, d'un regard neutre, comme d'habitude.

Il observa cette dernière quelques rapides secondes, puis prit la parole d'une voix posée, et calme. Il n'avait pas l'air menaçant ou saouler des questions de la valkyrie, sinon, elle aurait déjà fini comme sa mère.


Quelle position iconique que tu tiens là, tu ne trouves pas ? Tu te dresses entre l'aspect de la vie, et celui de la mort. C'est un courage admirable dont tu fais preuve, pour te mettre en travers d'un chemin destiné à la souffrance, Erza Scarlett. Cependant, la position que tu tiens est délicate, valkyrie, il n'y a qu'un pas entre l'espoir et le désespoir, pour toi. D'un côté, en partant de ta position, je me demande si les réponses à tes questions, valent la peine d'être dévoilées. Car, ton but premier est l'espoir... l'espoir de pouvoir gagner du souffle de vie. Ce souffle, si fragile, qui ne dure qu'un court temps, que les gens se battent à faire perdurer, même une minute de plus...

Raziel semblait parler en énigmes en plus de connaître le nom d'Erza. Mais ce qui était clair, c'est qu'il avait vite compris que la valkyrie voulait gagner du temps... Du côté de Raziel cependant, il restait toujours calme, toujours sans bouger, sa lame toujours tenue d'une main. On jurerait presque qu'il avait du temps à perdre, vu qu'il reprit la parole, pour répondre à Erza de nouveau. C'était comme s'il rentrait volontairement dans son jeu...


Je me demande ce qui te fait penser que je vais t'aider à comprendre la situation ? L'espoir, ou le désespoir ? Le courage, ou la folie ? Tellement de sentiments.. de doutes.. Néanmoins, sache que le chemin sur lequel tu te dresses, n'est suivi que de la tristesse, et la mort. Ce n'est pas un choix, mais un destin contre lequel je ne peux moi-même lutter.

Raziel quitta du regard Erza quelques secondes, pour observer Asuna, encore paralysé, derrière sa sœur. Puis, il fit un tour de l'horizon avec ses yeux, semblant regarder tout autour, avant de fixer de nouveau Erza. Il reprit la parole toujours de la même voix, calme et non menaçante.


Sais-tu ce qui nous entoure ? L'énergie que tu respires, la magie que tu utilises, la terre que tu foules, tout cela, appartient à la « création ». Le Nirvana, ainsi que la tour de l'éternité, font partie des lieux où tout a été crée, et où tout a pris vie. D'un côté, on a la source d'énergie, de l'autre, celle de la vie. À partir de cela, le reste des mondes et des divinités ont été créées. Pour garder l'absolu, il fallait quelque chose qui devait garantir la sécurité et le bon fonctionnement du monde. C'est ainsi que sont nées les « archanges ». Un archange, comparé à ce que l'on entend, n'est pas une « race », mais un élu. Une divinité qui a été désignée pour devenir le gardien de la création, et donc, d'être propriétaire d'un pouvoir pouvant contrôler et régir l'univers. Son devoir est de protéger tout ce qui touche à la création. Ils sont au nombre de sept, pas plus, pas moins.


Les sept, représente chacun un aspect. L'aspect de la sagesse, par exemple, est le gardien des constellations. Il évoque l'espoir et la paix dans le cœur des gens. Car les étoiles guident les voyageurs, et donnent lumière à la nuit... Actuellement, il ne reste que deux archanges dans l'univers. Il se trouve que tu te trouves entre ses deux êtres à l'heure actuelle. Les détails de l'élévation au rang d'archange de ta sœur, sont simplement dû au hasard et à la malchance. Une malchance causée par plusieurs actions non désirées...

Raziel se trouva soudain derrière Erza, dos à dos, avec elle. Comme pour sa mère juste avant, seul un petit son avait été audible. Il continua par la suite, son récit comme si de rien était.


Cette même malchance, vois-tu, a fait de moi un archange déchu, qui à présent, est affublé d'une mission qui le répugne, mais dont la résolution est une nécessité... C'est cette nécessité qui fait que je dois accomplir ma mission, comme tu dois accomplir la tienne. On en revient au terme de la « justice ». Ce terme, trop souvent utilisé, mais pas assez discuté, n'est que subjectivité. Qui peut oser juger les actes de l'autre dans ce monde ? De mon côté, je ne fais que ma propre justice, et du tien, la tienne. C'est cela, qu'est la justice, une chose qui nous est propre et qui définit les choix de chacun.

À présent, laisse-moi te poser une question à mon tour. Penses-tu que ta mission soit plus juste que la mienne ? Peux-tu juger mon acte objectivement ? Dans mon cas, voudrais-tu qu'on te juge ? Tu vois, cela remet en cause directement la pensée naïve du bien et du mal... Car on a tous une mission pour laquelle on se bat... vie..

Raziel était juste devant Asuna à présent, comme d'habitude, d'un seul coup. Puis leva sa lame, prêt à l'abattre sur l'archange. Avant cela, néanmoins, il continua son récit d'une voix plus morne, comme si le regret et la culpabilité résonnaient à travers cette voix.


… Cette même mission qui nous écœure.. mais qu'on doit accomplir, pour atteindre nos objectifs.. Pour cela, il faut être prêt à faire des sacrifices.. et savoir vivre avec..

Après ces derniers mots, Raziel abattit sa lame sur l'archange, sans défense, au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla
Prêtresse de Maxwell
Prêtresse de Maxwell
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : Joyeuses fêtes!

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Mar 10 Juin - 14:17

Alors que la lame de la mort, deuillegivre, allait s'abattre sur Asuna de façon froide, cette dernière entra en contact soudainement avec une autre. Seul une étincelle et le son d'un croisement de lame se firent entendre. Après coup, Raziel se dégagea rapidement en se positionnant à quelques mètres plus loin. Devant Erza, et protégeant Asuna à présent, se trouvait Natsu, qui venait d'arriver juste à temps, ou plutôt, « avait » forcé la chance. Car, dans la zone, l'espace semblait s'être arrêté. C'était une sensation plutôt étrange, et effrayante à la fois, de voir le flux de la vie, être arrêté, même pour la faune...



Pendant ce temps, Raziel, pour la première fois depuis son arrivée, semblait avoir dans ses yeux, autre chose que la neutralité. À présent, on pouvait clairement voir l'étonnement dans son regard et son expression. Du côté de Natsu, elle s'était baissée pour voir comment allait Asuna. Ensuite, elle se releva, tout en fixant Raziel d'un air qui contrastait totalement avec la Natsu habituelle. Lorsqu'elle prit la parole, la voix qu'elle prit pour s'adresser à ce dernier, était bien plus sérieuse et appuyée.


On dirait que je viens de t'épargner un sacrifice... Tu oses cacher ce que tu allais faire, derrière une mission et une justice.. « nécessaire » ? En quoi le sacrifice d'Asuna est une nécessité espèce de lâche ?!


Après les paroles de la gardienne, Raziel semblait avoir repris son air habituellement neutre. À l'exception de sa voix, qui était bien plus incertaine et hésitante que d'habitude, mais pas par le stress, plutôt par la surprise de quelque chose d'improbable qu'il n'arrive à s'expliquer.


Milla... ? C'est bien toi.. ?

Hein.. Milla ? Je m'appelle Natsu, et je suis la gardienne de l'esprit du temps. Je n'ai pas le souvenir de t'avoir déjà croisé non plus. Mais tu ne toucheras plus Asuna, maintenant que je suis là...

Soudainement, Raziel semblait avoir changé d'expression, comme s'il venait de comprendre la situation. De ce fait, il prit un air plutôt amusé et une voix de nouveau calme.


Je vois... Alors, tu es amnésique.. J'ai en effet entendu parler que l'esprit du temps Emiko était de retour, et avait une gardienne. Mais jamais je me serais douté que ce soit toi.. Milla. Quelle fourberie de sa part de t'avoir ôté tout souvenir. Pardonne mon air amusé, mais je trouve cela assez fortuit... que toi, la Milla que je connaisse, finisse esclave amnésique, d'une entité divine. Quelle chute hiérarchique.. c'est presque pathétique...

Raziel semblait connaître la vraie identité de Natsu, ainsi que de la connaître personnellement... Ceci-dit, il restait volontairement évasif à son sujet, sûrement pour la laisser dans l'ignorance.. ou autre chose.. Du côté de Natsu, ce que disait l'archange la perturba, évidemment. Entre ses découvertes sur Emiko, son alliance, et maintenant, cela, c'était assez chamboulé dans son esprit. Mais, la situation n'était pas adaptée pour montrer de la faiblesse, ainsi, elle garda son calme et son regard sérieux fixer sur Raziel. Comme si elle était imperturbable.


Je me demande lequel de nous deux est le plus pathétique.. L'archange de la création déchu qui allait tuer une âme sans défense, ou l'amnésique ? Espèce de connard, je n'ai pas envie de discuter plus longtemps avec toi.. Va-t-en d'ici, je n'ai pas envie de frapper les faibles lâches.

Hum... Il y a aucun doute, tu es bien la Milla que je connais. Même amnésique, tu gardes ta détermination et ton esprit si.. fort et direct. Ça ne m'étonne pas qu'il ait fini avec toi, au final, vu que vous étiez pareil...

.. « Il » ?

Natsu semblait cette fois bien plus chamboulée, cela se remarquait à présent. Raziel semblait vouloir la déstabiliser, c'était clair. D'ailleurs, soudainement, il se mit à avancer en direction de Natsu, en marchant lentement, tout en prenant la parole d'une voix calme, mais évoquant une idée derrière la tête.



Dis-moi, Milla, si mes informations sont exactes, l'esprit du temps et sa gardienne, sont neutres et n'intervienne jamais dans un conflit. J'imagine que cela doit être vrai, vu que tout à l'heure, tu as contré ma « lame », alors que tu aurais largement pu me blesser, vu ta vitesse et ma surprise. J'en déduis donc, que tu ne peux pas me « blesser », sous peine d'enfreindre cette fameuse règle... Dans ce cas, que vas-tu faire, si je l'attaque directement à mains nues ? Tu sais, il y a pas que ma lame qui possède l'âme de la mort..


Raziel continua d'avancer, puis commença à charger dans sa main, une énergie qui brûlait, et qui émettait la même sensation malsaine que la lame, précédemment invoqué devant Erza. L'archange avait dans l'intention d'en finir directement lui-même. Tandis que Natsu restait silencieuse, semblant passive et résolue, Raziel continuait d'avancer, jusqu'à arriver devant Asuna. Une fois devant cette dernière, il soupira légèrement en regardant Natsu.


Quand je dis, que c'est pathétique...

Alors qu'il s'apprêtait à frapper Asuna au sol, la lame de la gardienne venait de lui raser la tête. Il avait juste eu le temps d'esquiver, et d'utiliser son déplacement habituel pour s'écarter. L'attaque de Natsu était clairement destiné pour tuer. Raziel ne semblait pas énervé, ni perturbé. Il passa rapidement sa main sur sa joue, pour essuyer le sang qui perlait de l'entaille. Puis fixa Natsu d'un air plutôt neutre, vu la situation. Tandis que cette dernière, serra sa lame assez fortement, tout en prenant la parole d'une voix plus appuyée, mais étrangement calme.


… Je me contrefiche.. d'être une gardienne ou d'avoir des règles... J'ai promis à Asuna, et à mon cœur, que je la protégerai.. peu importe mon avenir, ma punition.. Je protégerai Asuna, jusqu'au bout, peu importe les obstacles.. ou mon ennemi. Car, j'ai fait une promesse, une promesse à une personne qui compte énormément pour moi et qui sans le savoir, m'a déjà apporté énormément.. Peu importe ma « mission » ou mes objectifs... Quand on doit protéger quelque chose qui nous tien à cœur, la peur ou l'incertitude ne devrait pas être un obstacle... Peu importe le résultat.. On n'abandonne pas son cœur..

Natsu avait dit sa dernière phrase, en tournant légèrement la tête, comme pour bien préciser que c'était destiné à Erza. Il était vrai que depuis son arrivée, Natsu n'avait pas une seule fois regardé la valkyrie. Au vu de sa dernière phrase, on pouvait clairement voir qu'elle en voulait légèrement à la sœur d'Asuna, de la situation actuelle. Estimant que ce n'était pas à elle de tenir ce discours et d'avoir mis sa lame entre sa sœur et Raziel, mais plutôt à un membre de la famille, qui se trouvait être Erza, à l'heure actuelle.

Raziel, de son côté, était silencieux et calme, fixant la gardienne, toujours du même regard. Au bout de quelques secondes, il fit disparaître sa lame de ses mains, puis repris la parole.


… Je comprends.. Il me semble que ce ne me sera pas possible d'accomplir ma mission, là. Hum, tant pis. Sache cependant, Milla, que cette « Asuna » qui se trouve au sol, est un archange. Un archange qui n'a aucun contrôle sur ses pouvoirs.. Il suffit d'un rien, pour qu'elle en perde le contrôle et détruise elle-même ce qu'elle est censée protéger. Ce pays n'était qu'un prélude à ce qu'un archange est capable.. on ne rigole pas avec le pouvoir de la création.. De plus, comment penses-tu que cette petite reine céleste, ainsi que le pays va réagir, en apprenant qu'elle est si « dangereuse » et instable ? Cette gamine va souffrir de son pouvoir, et de la solitude que ça va engendrer…

Natsu coupa la parole à Raziel, en reprenant de son côté, d'un ton agressif.


Tu ne sais rien de son passé ! Tout ce que tu connais de cette fille, c'est qu'elle était utile à votre plan, n'est-ce pas ? Maintenant qu'elle est hors de contrôle, il faut supprimer l'imprévu... Mais Asuna a déjà été seule toute sa vie, à cause d'un peuple médiocre et d'une famille honteuse. Peu importe son avenir, je l'aiderai, MOI, je vais être avec elle, la soutenir, l'aider ! Et ça, même Emiko ne m'en empêchera pas.. personne ! Maintenant, dégage d'ici ! Ou je te renvoie moi-même dans les ténèbres qui t'ont engendré...

À présent, Raziel et Natsu s'observaient intensément. Aucun ne baissait les yeux et ne détournait le regard de l'autre. Au bout d'un moment, ce fut Raziel, qui esquissa un léger sourire de coin, puis qui se retourna, en ouvrant une sorte de trou noir. Avant de pénétrer dans ce dernier, il adressa une dernière fois la parole à la gardienne.


Tu te comportes exactement comme « lui ». Le souci, c'est que cela ne l'a mené qu'à la souffrance.. Et à celle de sa famille.. Surveille bien tes arrières, Milla, car le destin qui suit un archange, n'est fait que de souffrance et de douleurs...

Après ces mots, l'archange déchu pénétra dans le trou, puis disparut, emportant avec lui ce qu'il dégageait, ainsi que de faire baisser la pression qui pouvait peser sur les épaules d'Erza en sa présence. Le vœu de la valkyrie écarlate semblait avoir été entendu, la situation était sauvée, grâce à l'intervention de la gardienne. Suite au départ de Raziel, Natsu laissa échapper un soupir de soulagement, puis rangea sa lame. Ensuite, elle se baissa vers Asuna et posa sa main sur sa poitrine. Une légère lueur était visible, après quoi, elle se releva, puis se retourna en direction d'Erza. Elle lui adressa la parole d'une voix toujours assez froide cependant..


… J'ai lancé un sort de sommeil temporel sur ta sœur, elle se réveillera dans quelques heures. Prends-la avec toi, et ramène là au pays céleste, s'il te plaît. Je vais m'occuper de nettoyer ce qui s'est passé ici, je vous rejoins plus tard... En attendant, Erza, je ne peux que te conseiller de ne rien dire sur les événements qui ont eu lieu ici.. Pour le bien de ta sœur... Et le tien..

Après l'avertissement clairement destiné à faire comprendre qu'Erza risque d'avoir Natsu sur le dos si Asuna a des problèmes, elle reprit la parole, d'une voix plus calme.


Lucy, que tu as rencontré un peu plus tôt, est de connivence avec moi, elle t'ouvrira un portail pour le pays céleste. Elle se trouve un peu plus loin dans la forêt, va la voir, elle t'aidera à retourner dans le monde céleste. Tu auras qu'à dire que tu as sauvé ta sœur, comme tu l'as « promis ».. Et que tu as tué ta mère sans avoir le choix. Sur ce, je dois m'occuper de et endroit... Vas-y maintenant. Si Asuna se réveille, dis-lui que j'ai un truc à régler.. et que je la verrai plus tard.

Qu'elle était donc cette « chose » qu'elle devait régler ? Quoi qu'il en soit, en attendant qu'Erza s'exécute, Natsu se retourna, et semblait rester là, au milieu, semblant pensive et calme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: La fureur de la valkyrie   Mer 11 Juin - 18:04

Le dénommé Raziel fit ce qu'Erza espérait. Il s'arrêta puis pris le temps de communiquer avec elle. Mais il ne répondit pas tout de suite aux questions. Son récit était morbide. Mais Erza savait déjà ce qu'est, être entre la vie et la mort. Elle a connu ce sentiment d'être proche de la mort plus d'une fois.


Enfin, il expliqua plusieurs choses qui interessaient Erza. Elle se tut pour écouter jusqu'au bout Raziel. Il évoqua le Nirvana. Il connaissait donc cet endroit mystique dont Erza avait eu la chance de mettre les pieds. Enfin, elle en était pas sure, le jour ou elle a disparue et s'est retrouvée au beau milieu des Nirvaniens, avait l'air plus qu'un rêve qu'a une réalité. Cette rencontre fut d'ailleurs la raison qui poussa Erza à se rebeller contre sa mère.


Ensuite, les archanges étaient également responsables de la création de toute chose ici sur Terre. Quand Erza était une valkyrie, on ne lui avait jamais raconté qu'une race aussi importante au cycle de la vie pouvait régner sur son pays natale. Après tout, il n'y en avait que pour le nom de son peuple et rien d'autre. Enfin, Raziel se présenta lui-même comme un archange. Erza n'était donc pas dans le faux quand elle ressentit une aura familière en lui.


Ce fut ensuite au tout de Raziel de poser diverses questions qu'Erza ne put répondre dans l'immédiat. Pour Erza, les actes de Raziel pouvait être condamnable mais pour quelle raison ? Seulement parce qu'il allait arracher la vie d'Asuna ? Pour elle, c'était un ennemi, mais pouvait-elle réellement le juger plus que ça ? En effet, elle ne savait rien de lui. Et enfin, qu'est ce que la notion de bien et de mal ? Erza n'osait pas le reconnaître mais il y'avait malheureusement du vrai dans les paroles de Raziel. Et défendre ses proches ou les venger peut rendre aveugle sur la véritable nature de l'ennemi. On est juste en colère, on veut détruire, mais détruire qui ...?


Erza voulut répondre aux questions de Raziel, mais vu qu'il se dirigeait tout en parlant vers le corps d'Asuna pour l'achever, elle bougea simplement son corps dans le but d'attaquer Raziel avant qu'il soit trop tard. Mais juste a cet instant, les prières d'Erza furent exaucées. La jeune Natsu protégea Asuna de l'attaque de Raziel.


S'ensuivit un long dialogue entre les deux personnages dont Erza ne comprenait rien à rien. Ca ne la concernait justement pas, jusqu'au moment ou Natsu jeta un regard vers Erza après avoir dit qu'il ne faut jamais prendre peur quand on doit protéger ce qu'on aime. Erza baissa la tête et prit un air désolé... En effet, elle avait de quoi se cacher. Elle avait rarement connu la peur mais face à Raziel, ce fut malheureusement le cas. L'élément déclencheur était la mort de Sinae trop brusque. Elle admirait la puissance de sa mère du début à la fin, même quand elle l'a trahit. Elle doutait même qu'elle pouvait la vaincre en ce jour, mais elle combattait quand même, pour Asuna. Mais son courage disparut en voyant la femme qu'elle a toujours admirée s'envoler en mille éclats en UNE technique... C'était juste inhumain, et Erza ne s'en était pas remise à temps. Erza commençait même a douter qu'elle serait d'une quelconque utilité pour son colonel si jamais il faudra affronter Azelia en personne.


Raziel partit enfin. Elle laissa Asuna entre les mains d'Erza, mais avec un ton assez froid, comme si elle en voulait à cette dernière, lui demande de se taire sur les évènements qui venaient de se passer. Vu qu'Erza était incapable de protéger sa soeur, elle pouvait au moins éviter qu'elle ait des ennuis en choisissant la voie du silence. Erza prit Asuna sur son dos et regarda Natsu avec toujours le même air désolé...


Bien...

Ce fut le seul mot qu'Erza avait encore la force de dire. Elle se dirigea vers le portail ou Lucy attendait avec une humeur peinée, dépitée, abattue. La faiblesse dont elle fit preuve la rongeait jusqu'au cou. Elle hésitait même à disparaître de la vie d'Asuna. Mais fuir n'était plus une solution. Elle verra par la suite quoi ressentir quand sa soeur se réveillera. En attendant, elle atteignit enfin le portail et s'echappa du pays du soleil, direction le pays céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fureur de la valkyrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fureur de la valkyrie
» Guide valkyrie
» ⊱ la fureur de vivre, la fureur d'espérer.
» [ Classe ] Valkyrie
» MAISON BARATHEON ▲ nôtre est la fureur [4/8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du soleil :: La prairie-
Sauter vers: