La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les ruines de la déprime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asuna
Archange des constellations
Archange des constellations
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: les ruines de la déprime   Ven 11 Avr - 9:29

Kasumi et Asuna arrivèrent devant les ruines encore fumantes de la tour du paradis. La reine avait amené Asuna sur un point élevé qui surplombait la tour, pour avoir une vue d'ensemble sur son peuple... La princesse des valkyries semblait étrangement calme et neutre en regardant son ancienne maison. Son regard se posa un peu partout, tel que l'ancien temple de sa mère, le Colisée, les différentes ruelles... Tout était en ruine et réduit à néant.

Après quelques secondes de silence, cette dernière prit la parole d'une voix assez grave.



Qu'est-ce qui s'est passé ici... ? C'est ma mère qui a causé tout cela.. ?

Dans un sens... Lorsque j'ai battu et banni ta mère, j'ai voulu passer un message, et me débarrasser de cette horreur qu'était la tour du paradis. J'imagine que tu n'ignores pas comment elle avait été construite et par qui.. N'est-ce pas ? J'ai donc ordonné la destruction complète du paradis, ainsi de retirer l'immortalité que je leur avais offerte... Tu es actuellement la dernière valkyrie à posséder un lien avec la tour.

Je comprends... Vous avez bien fait, ce pays ne dégageait que le dégoût de toute façon...

Je savais que tu comprendrais mon acte... Maintenant, il est temps de reconstruire sur une base saine, tu ne penses pas ? Il est temps que...

Je refuse...

Qu..


Un silence de plusieurs secondes eut lieu après les derniers mots de la valkyrie. Tandis que cette dernière ne décolla toujours pas son regard perdu sur les ruines. Kasumi, elle, regardait Asuna d'un air assez étonné et surpris. Elle savait évidemment c'était pour quelle raison que la valkyrie avait dit ces mots...


Asuna...

Je sais ce que vous attendez de moi.. Kasumi.. Mais je refuse...

Mais.. pourquoi ? C'est ton peuple Asuna. Ta mère n'est plus là, tu peux à présent donner un nouveau but à ces valkyries... Il leur faut une reine...

Asuna serra les poings en regardant son peuple de haut, puis repris la parole d'une voix bien plus haineuse.


Je ne veux pas gouverner ce « peuple »... J'ai toujours détesté ce que j'étais... Ce peuple qui m'a toujours considéré comme un échec, qui m'a rejetée depuis toujours.. je hais mon peuple, ma mère, tout...

Je comprends ce que tu peux ressentir Asuna... Mais sache que les valkyries que tu vois face à toi aujourd'hui, sont celles qui ont choisi de rester ici alors qu'elles avaient le choix. Elles n'attendent plus qu...

Réveillez-vous ! Quel choix ? Vous avez pulvérisé par la force leur habitat, leur reine. Ce n'est pas de l'allégeance, mais de la peur qu'elles ont. Une valkyrie est une guerrière, il suffit de lui prouver sa valeur et sa supériorité pour qu'elle baisse son arme et respect son adversaire. Vous comprenez ? Elles n'ont pas besoin d'une pacifiste comme reine, mais d'une personne comme vous, qui sache les couchers d'un simple regard...

C'était rare, mais Asuna semblait sans même l'avoir remarqué levé la voix sans retenue sur la reine Kasumi. Mais cette dernière se contenta de regarder la valkyrie d'un air pensif, en voyant Asuna serrer de plus en plus les poings tout en commençant à avoir de fines larmes couler le long de ses joues..


Bien... Je ne te forcerai pas Asuna... J'essayerai de persuader ta sœur Erza, elle devrait venir me voir sous peu normalement...

… Erza.. ? Je n'ai pas de sœur de ce nom, vous devez faire erreur...

Ha ? Une valkyrie aux cheveux rouges, ça ne te dit rien ? Alleria c'est peut-être trompé..

Ah.. Vous voulez parler de Titania... Elle est donc vivante. Je suis soulagée.. Je n'avais aucune nouvelle d'elle depuis son départ, j'imagine que je ne dois même plus exister dans sa tête de toute façon, sinon, elle aurait cherché à prendre de mes nouvelles.. Elle était comme les autres de toute façon, ça fera une reine parfaite pour ce peuple..

Tu étais moins haineuse à son égard et celui de ton peuple quand tu m'en as parlé la dernière fois Asuna. Tu dis ça sous le coup de la colère, je suis sûr qu'el..

Asuna se retourna en direction de Kasumi, puis lui adressa la parole d'une voix forte et agressive cette fois. Tout en la fixant dans les yeux.


Mais qu'est-ce que vous savez de moi ? D'elle ? Des valkyries ? Hein ? Vous parlez comme si tout était facile.. Mais vous ne savez rien ! J'ai toujours été oublié ici, que ce soit par ma mère, mes sœurs, mon peuple, TOUS m'ignorait ! Et quand je n'étais pas ignorée, j'étais insulté et maltraité... Pendant cette période, je me suis mise à détester et haïr ce misérable peuple et ce que j'étais ! Je ne pourrais jamais oublier ce que j'ai subis ici... Chaque fois que je vois ma mère, mes sœurs, ce peuple.. je revois ce dégoût qui m'envahissait... Je suis devenue puissante et forte uniquement pour me défendre contre mon propre peuple et famille... Comment voulez-vous que j'ai une once d'envie de diriger un peuple aussi minable ?

Asuna...

La princesse se calma légèrement, puis baissa la tête, tout en retenant ses larmes devant la reine. Kasumi quant à elle ne savait plus vraiment quoi dire, au fond, Asuna avait raison. Elle ne savait rien des valkyries, et encore moins de sa vie... Elle reprit la parole d'une voix calme, mais laissant transparaître une légère déception. Elle ne s'attendait pas à cela...


Calme-toi Asuna... Je ne t'embêterai plus avec ça. Sache simplement que.. De ce que j'ai eu comme information, je doute que ta sœur accepte également ce poste. De ce fait, je devrais mettre à la tête de ce peuple une étrangère venue de mes rangs. Tu te doutes que ça n'arrangera absolument rien.. n'est-ce pas ? Il s'agit d'Alleria, mon général des armées, qui prendrait éventuellement la place de ta mère. Elle est tout comme toi, d'une mère valkyrie et d'un père venu d'ailleurs. Évidemment, elle est plus ancienne que ta mère, elle servait sous les ordres de mon père, tu images donc bien de quand ça remonte.

Bien voilà, vous avez votre reine...

Mais... Alleria est une guerrière.. Elle a été élevée pour tuer. Elle a servi sous les ordres de mon père assez longtemps pour la marquer par la guerre.. Elle a toujours été une « servante », elle n'a jamais eu de véritables responsabilités.. Elle ne sera qu'une autre Sinaë... Mais je n'ai pas d'autres choix, c'est la seule en qui j'ai confiance et qui possède un lien avec ton peuple...

… Pardonnez-moi de vous décevoir... Mais je ne peux pas... Je ne veux pas.. Je suis sûr que vous saurez convaincre ma sœur...

Mais ta sœur, je ne la connais pas, Asuna. Même si elle accepte, je ne connais pas ses motivations, son esprit, son histoire... je vais être franche avec toi, je ne désire personne d'autre à la tête des valkyries que toi, Asuna...

Désolé.. mais je refuse.. Elle sera une bien meilleure reine que moi.. tout comme cette Alleria.. Laissez-moi tranquille s'il vous plaît.. j'aimerais être seule un peu.. me reposer..

Bien, comme tu voudras, Asuna. Tu as dû traverser l'enfer là-bas... Je vais te laisser seule.. J'aimerais tout de même que tu réfléchisses à ce qu'on s'est dit.. d'accord ?

J'y penserai...

Kasumi fit quelques pas en arrière, puis disparut dans un nuage de roses. Laissant Asuna seule, le regard pointé en direction des ruines et de son peuple. Elle resta là, pensive, le regard semblant perdu...


Dernière édition par Asuna le Mar 27 Mai - 10:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milla
Prêtresse de Maxwell
Prêtresse de Maxwell
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : Joyeuses fêtes!

MessageSujet: Re: les ruines de la déprime   Ven 16 Mai - 11:00

Asuna était retourné à l'endroit surplombant les ruines de la tour du paradis, où elle avait précédemment été avec la reine Kasumi. De nouveau, elle fixa ce qui restait de cet endroit. Elle repensa à ce que venait de dire Alleria, et la promesse qu'elles se sont faites. Mais en regardant son peuple, et les ruines fumantes qui s'y trouvaient, elle ne voyait pas vraiment comment cela pouvait s'améliorer. Depuis le temps, aucune construction n'avait débuté, rien. De cette hauteur, la valkyrie ne voyait que le chaos. La plupart des valkyries étaient au sol, en train de dormir, ou d'autres assises, à attendre le déluge, sûrement. C'était vraiment pitoyable.

Alors que son regard était pointé vers l'horizon, elle sentit une présence familière derrière elle, puis se retourna. Il s'agissait de Natsu. Cette dernière était étrange, elle restait droite, tout en regardant le sol et en serrant les poings.


Natsu... ?

Soudainement, la gardienne se laissa tomber à genoux, puis se prosterna tout en prenant la parole d'une voix rapide et désolée.


Pardon... je ne pensais pas.. ce que j'ai dit tout à l'heure, Asuna. J'ai essayé de... je... je voulais simplement t'éloigner de moi parce que... je... j'ai..


Asuna comprenait pas du tout la situation, les paroles de Natsu étaient étranges. Mais le plus intriguant, était qu'elle commençait à avoir la voix légèrement tremblante, à cause des larmes qui perlaient sur le sol. Elle pleurait réellement pour ce qu'elle a dit tout à l'heure.. ? Mais quelque chose disait à la valkyrie qu'il y avait quelque chose d'autre derrière.


… Il faut simplement que je reste.. loin des gens.. ça fait trop mal au cœur de ne pouvoir te dire ce que je ressens... Mais je ne peux pas accepter ton amitié... désolé... Ce n'est pas.. de ma volonté, mais j'ai tellement peur... Tout est noir dans ma tête, Asuna...

La princesse avait vu juste, Natsu souffrait réellement à l'intérieur. Néanmoins, il semblerait que Natsu a « peur » de quelque chose. Cela paraissait dingue et insensé venant d'elle... De quoi elle pouvait bien avoir peur ?


Natsu...


Oublie-moi... Ne reste pas avec moi. C'est trop dur... je ne peux pas gérer ça... Tu es tellement gentille avec moi... mais.. je.. je ne peux pas accepter ton amitié.. j'aimerais, mais.. non.. impossible, impossible... Je suis une gardienne, je dois obéir, et faire mon travail.. Je ne peux pas laisser mon cœur me détourner.. Non.. non.. non...

À présent, pour la valkyrie, ça ressemblait plus à un monologue. C'était comme si la gardienne luttait contre elle-même. Jamais elle n'aurait pu se douter que Natsu souffrait autant à l'intérieur. Mais au final, c'était normal, quand elle y pense. Rester des millénaires seules, sans contact et souvenirs... Ça devait être horrible. Surtout qu'elle possède un cœur. Asuna comprenait très bien la gardienne, après tout, elle aussi, était seule et rejetée par son peuple. Même si pour le coup, c'était bien moins cruel que d'être isolé complètement, comme a priori l'a été Natsu.

En vérité, Asuna ne comprenait pas pourquoi Emiko avait fait de Natsu une gardienne ? Maintenant qu'elle sait qu'Emiko est un « esprit » et n'a jamais été vivante. Cela lui paraissait assez inexpliqué et étrange, qu'elle prenne un être vivant pour gardienne. Ce n'était pas franchement le meilleur choix, si elle voulait quelqu'un de « neutre » et « droit ».


Emiko... c'est elle qui m'a demandé de veiller sur toi au début... je devais juste te surveiller. Jamais je n'aurais pensé que tu t'attaches autant à moi... Et encore moins que je m'attache à toi... À cause de ça, Emiko m'a rappelé que je ne devais pas m'attacher aux autres... Je ne.. veux pas qu'elle .. m'engueule à nouveau... Pardon.. mais je..

Alors que la gardienne continuait de trembler rien qu'en repensant à ce qu'il s'était passé, la valkyrie de son côté, compris rapidement de quoi Natsu avait peur. Elle comprit un peu mieux ce qu'était Natsu pour Emiko. C'était une relation qui tendait surtout à sens unique, quand on assemble les pièces du puzzle. Il était clair que comme l'a dit la dernière fois Natsu, Emiko est un esprit originel et effectue sa mission. Et Natsu effectue simplement les ordres de l'esprit...

Cela lui rappelait étrangement encore une fois son cas. La valkyrie avait toujours peur de sa mère et de ses sœurs, lorsqu'elle était jeune et encore faible, comparé à elles. Elle redoutait toujours ce qu'elles allaient encore lui faire... Quand elle y pense, la relation de Natsu ressemble quelque peu à sa relation avec sa mère, Sinaë. En voyant la gardienne seule, tremblotante au sol, elle avait l'impression de se revoir dans une glace. Elle s'approcha de Natsu, puis se baissa à sa hauteur, avant de la serrer dans ses bras.



Ça va Natsu... je sais que trop bien ce que tu ressens. Calme toi maintenant, tu n'es plus toute seule..


Asuna...

Ce n'est pas ta faute Natsu, c'est Emiko qui t'a envoyé vers moi, hein ? Elle devrait savoir qu'un être vivant ne peut pas rester insensible... Je ne connais pas la relation que tu entretiens avec Emiko, ni même à quel degré elle te fait peur mais... Je peux lui parler si tu veux..

Non.. surtout pas.. Je ne suis pas venue ici pour que tu me protèges ou que tu.. lui parle. Emiko ce n'est pas le genre d'esprit duquel tu peux te protéger, ou reprocher quoi que ce soit ! Ne t'en mêle pas, surtout pas.. laisse-moi juste... je.. je suis seulement venue m'éloigner.. de toi.

… Arrête Natsu, il y a des choses contre lesquels tu ne peux rien faire... Je suis sûr qu'Emiko en est consciente. Pour le moment, calme toi... Quand j'étais petite, j'étais souvent seule aussi... La seule chose que je voulais dans les moments sombres, c'était une épaule sur qui me poser. Quelqu'un, qui me comprendrait...

Asuna resserra légèrement son étreinte sur Natsu en parlant, comme si elle-même essayait de se réconforter en serrant la gardienne. De son côté, Natsu semblait bien plus calme et avait arrêté de trembler. La chaleur de la valkyrie la réconfortait, c'était comme si elle se sentait protégée. Même si elle savait très bien que ce n'était pas le cas... Néanmoins, il était clair pour Natsu que la valkyrie était celle qui avait besoin d'être réconforté, là.




… Merci, Asuna. Désolé de t'avoir inquiété... je vais mieux. J'ai compris où tu veux en venir.. Je comprends mieux pourquoi j'ai eu tant mal tout à l'heure. J'ai menti.. en vérité, pour moi aussi, tu comptes beaucoup.. Asuna...

.. Inutile de t'excuser. Je le savais très bien...Baka..


Après quelques secondes, les deux filles se relevèrent. La tension semblait être enfin tombée. Natsu n'avait toujours pas résolu son problème, mais était bien plus calme. Quoi qu'elle fasse, elle se sentait bloquée... Elle ne pouvait désobéir à Emiko, mais son cœur avait besoin de cette amitié...


Au fait, Natsu, je me demandais, elle représente quoi, la bague que tu portes au doigt ?

Ho, ça ? Je.. je ne sais pas non plus.. Elle était déjà là, quand je me suis réveillé en tant que gardienne. Emiko ne semble pas savoir ce qu'elle représente non plus. Les initiales « M » « C » sont gravés dessus. Mais, quelque chose que je n'explique pas, fait que je l'ai jamais enlevé. Je sens que c'est quelque chose d'important, mais je ne saurais dire pourquoi...


Désolé... Emiko ne t'aide pas beaucoup pour tes souvenirs.. En tout cas, cet anneau est magnifique. Vu sur quel doigt il est positionné, j'ai l'impression qu'il s'agît d'une alliance. Et les initiales, sûrement les premières lettres des prénoms des deux amoureux. Hehe. Même si « M et C » ne colle pas vraiment à ton nom... Je fais sûrement erreur.

Une alliance...

Alors que Natsu regardait sa bague en réfléchissant aux paroles d'Asuna, elle sentit soudainement une sensation étrange autour d'elle. En relevant la tête, elle aperçut Asuna immobile, ainsi que les alentours figés. Une voix se fit entendre par la suite, venant de derrière Natsu. Elle reconnut aisément de qui il s'agissait.


Yo.


Emiko.. je.. Un problème.. ? Vous avez besoin de quelque chose.. ?

Relax, Natsu. Je ne savais pas que je t'avais à ce point traumatisé.. Sérieusement, je passe pour la méchante de service maintenant haha. Aller, je m'excuse pour la dernière fois, d'accord ? Mais tu comprends, c'était simplement pour te ramener dans la bonne direction... Rien de plus ma petite Natsu.

Je comprends... inutile de vous excuser, je l'ai mérité. Je ne remets pas en doute vos actions..


En tout cas, vous êtes vraiment trop mignonnes toutes les deux là. Hum hum, vraiment adorable. Je te ferai bien un câlin si tu veux, mais j'imagine que la douceur de cette charmante rouquine est préférable à un esprit plutôt froid. Hein ? Hehe.

Je... ce n'est pas..

Holala, franchement, l'esprit du temps qui se prosterne et demande pardon. Ce n'est vraiment pas le genre de la maison, mais tellement mignon. Hihi

Pardon.. je...

Emiko s'approcha de Natsu, puis lui tapota l'épaule en souriant, tout en reprenant la parole d'une voix rassurante, cette fois.


Allons, allons Natsu, tu as vraiment mal compris mes paroles la dernière fois. Je ne t'ai pas demandé de te faire du mal en t'éloignant de cette valkyrie, ce que j'essayais de te dire, c'était simplement de faire attention. Hum ? Elle n'a pas tort, c'est moi qui ai fait l'erreur de t'envoyer vers elle, du coup, je ne peux pas t'empêcher de t'attacher aux autres. Si être proche de cette valkyrie te permet de faire ton boulot, alors soit, je ne t'en empêcherai pas.

Mais... c'est contraire à ce que..

Hoy hoy, je ne suis pas un monstre, je ne vais pas te priver de tes choix. Tu souhaites être proche d'elle, je le vois d'ici, et je ne peux rien faire contre. Alors, libre à toi de l'être... Mais, j'aimerais simplement te rappeler que nous sommes neutres, hein ? Alors, répond à ma question, tu penses pouvoir rester neutre, si par exemple cette valkyrie venait à être menacé de mort ? N'oublie pas que la règle ultime et de ne pas intervenir dans les conflits qui ne nous concernent pas... Alors ?

Natsu ne savait plus quoi penser. Emiko avait changé subitement de comportement, et semblait toute douce, comparé à leur dernière rencontre. Le plus étonnant, était qu'elle semblait en accord avec le fait que Natsu soit proche de la valkyrie... Néanmoins, elle se rendit vite compte que ce n'était en vérité qu'une mise en garde, de la part d'Emiko. La dernière question était clairement destinée à un avertissement. Du coup, la gardienne ne savait pas trop quoi répondre à ça... mentir, ou avoué qu'elle transgresserait la règle de neutralité, si Asuna est en danger ?

Après quelques secondes, elle répondit à Emiko d'une voix hésitante, et assez basse.


Non... je.. je la protégerai... inutile de mentir...


Bien ! C'est parfait. C'est exactement la réponse que j'attendais de toi. J'aime ta franchise.

… Mais..

Je préfère que tu dises la vérité, c'est donc la réponse que j'attendais. Au moins maintenant, ma petite Natsu... Tu sais ce qui t'attend. N'est-ce pas? Comme je te l'ai dit, même les êtres immortels peuvent être amenés à disparaître.. Donc tu sais très bien ce qui se passera le jour, où tu trahiras la règle, pour la protéger...

… Oui...

Bien. Dans ce cas, je ne peux que te conseiller d'en profiter. Tant qu'en attendant, tu fais ton boulot, ça me va. Étant donné je vais te laisser encore quelque temps à ma place.

Natsu semblait contente d'un côté, et aussi abattu de l'autre. Elle était enfin libre de traîner avec Asuna ou ce qu'elle veut, mais d'un autre côté, elle sait que le jour où elle transgressera la règle... Elle sera fini.. Du moins, elle pense, car au final, elle ne sait pas elle-même ce qui lui arrivera. Emiko est toujours restée vague à ce sujet. Expliquant simplement que trépasser des règles primordiales, lui sera sévèrement fatal... Elle n'avait aucun doute sur le fait qu'Emiko pourra la remplacer si elle venait à disparaître...

Mais pour le moment, elle se contenta de souffler un peu, et de profiter du fait qu'Emiko semble.. de bonne humeur.



Au fait, vous vouliez quelque chose en particulier, Emiko ?

Ah, oui, en effet. Je suis venue te donner ça. J'aimerais que tu le donnes à la reine Kasumi, et que tu lui dises de le mettre dans la tour de l'éternité. Vu que tu es à ma place, elle ne posera pas de question.

Emiko fit apparaître un cristal dans sa main, et le tendit à Natsu, qui le prit à son tour. Elle reconnut rapidement le diamant, qui faisait partie des deux qu'elles avaient récupérés chez les Hayabusa. Sauf que cette fois, elle pouvait ressentir une bien plus grosse énergie à l'intérieur. Emiko avait certainement modifié les attribuent de ces joyaux.


Bien, je lui donnerais... Puis-je.. demander à quoi cela sert ?...

Bien sûr. Comme tu l'as certainement senti, vu que tu as mes capacités à l'heure actuelle, il y en a trois. J'en ai positionné un sur la Yokume, très exactement au Miyama, et l'autre, aux terres du feu. Le troisième, j'ai besoin qu'il soit dans la tour. Sauf que là-dedans, seule la reine peut y entrer. Ce sont des cristaux qui me servent simplement de connexion entre les trois mondes.

Vous avez vraiment été aux terres du feu.. ? Mais alors..

Oui, j'ai menti la dernière fois. Mais c'était pour une bonne raison, je ne voulais pas que la reine sache que... son petit capitaine est décédé... Quand j'y suis allé, malheureusement, je ne l'ai senti nulle part... Et sa ligne tellurique a disparu.

Ho... je vois... Je ne dirais rien non plus, dans ce cas... Je préfère ne pas l'annoncer à Asuna, non plus.. Mais sinon, vous n'avez pas peur que les habitants du Miyama ou des terres du feu, le trouve et le bouge ? C'est un cristal assez magnifique et il ne passe pas inaperçu.

Pas de panique, j'en ai fait des cristaux millénaires. Même si on les trouve, ce qui sera le cas vu que je les ai placés en évidence. Personne ne peut les bouger, ou les prendre. Et puis, il n'y a que toi, et moi, qui peut ressentir la magie temporelle que j'ai injectée dedans, hehe. Pour les autres, c'est juste un beau cristal. Vois-tu, c'est un plus non négligeable d'avoir un lien avec ces trois mondes. Tu ne penses pas ?

Si, je n'en doute pas. C'est vous qui décidez, Emiko. Sinon, vous me donnez beaucoup votre place en ce moment, vous allez encore vous absenter ?


Non. Je reste dans notre campement dans la forêt. Je te donne simplement ma place, car tu te débrouilles très bien et que je déteste avoir des obligations... C'est tellement ennuyeux de répondre aux questions, tout ça. Cette reine, cette valkyrie.. PFIOU... Tu les gères bien mieux que moi, hehe.

Je vois, je lui donnerai le cristal. Comptez sur moi.

Super, dans ce cas, je te laisse avec ta petite copine. Bye !

Suite aux dernières paroles d'Emiko, cette dernière disparut, en laissant Natsu, avec le cristal. Pendant que cette dernière contemplait ce dernier, elle semblait avoir néanmoins oublié qu'il y avait Asuna, à côté d'elle. La valkyrie, qui avait repris vie, Emiko ayant levé le sort.


Natsu ? Depuis quand tu as ce cristal dans la main ? Il est magnifique !

Hein ? Ho, Asuna... Tu.. euh.. je me suis souvenu que je devais le donner à Kasumi.


Ah, d'accord. Bon sinon, pour l'alliance, je n'en suis pas sûr hein, hehe. Mais si tu veux on peut chercher plus profond...


Merci.. Asuna.

Hum ?

Pour tout à l'heure. Merci d'avoir accepté mes excuses. Il y a pas de problème, on peut continuer à se voir, ok ?

C'est vrai.. ? Euh.. bien.. ok, super alors ! Mais tu es sûr qu'Emiko ne va..

Non, tout va bien... Ne t'inquiète plus de ça. Je vais aller voir la reine, si tu veux, après, je te rejoins, ok ?

Asuna semblait vraiment contente des paroles de Natsu, elle se posait des questions, mais d'un côté, elle n'allait pas se plaindre. Évidemment, pour cette dernière, c'était comme si le temps n'avait jamais été arrêtée. Du coup, elle reprend là, où elle s'était arrêté. Donc, ne comprend pas trop le changement radical de la situation.


D'accord, Natsu, avec plaisir. Je comptais faire un tour dans les ruines de la tour en dessous, voir mon peuple de plus près... Si tu me cherches, je serais ici.

Ok, à tout à l'heure alors, Asuna.

bye, Natsu.

Natsu esquissa un sourire à Asuna, puis se mit en route pour rejoindre la reine Kasumi, et lui donner le cristal. Du côté d'Asuna, elle se retourna, le regard en direction des ruines...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les ruines de la déprime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Cartons plumes et ruines
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Légendia :: Éternia :: Célestia :: La tour du paradis-
Sauter vers: