La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La route vers le Miyama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayane
Reine Tengu
Reine Tengu
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 30/06/2013

MessageSujet: La route vers le Miyama   Jeu 6 Mar - 22:04

Ayane et Shuujaku marchèrent depuis maintenant plusieurs heures. La nuit commençait à tomber. Les deux ninjas ressentirent la fatigue peu à peu. En effet, ils n'ont pas trop soufflés ces derniers temps entre l'assaut d'Azelia, la reconstruction du village. Shuujaku était un peu inquiet que la volonté d'Ayane la mène à sa perte. Affronter le seigneur Tengu en personne, cela semblait trop risqué. Mais malgré cela, il croyait en elle.


Il fait de plus en plus noir. On devrait trouver un endroit pour nous reposer la nuit.

J'allais te proposer la même chose. Mine de rien, t'es chiant. Si t'avais des ailes, on aurait pu y'aller en volant.

Excuse moi, princesse, de n'être pas né avec un tel don comme toi.

Normalement, ce genre de plaisanterie aurait pu déplaire a Ayane, mais finalement, venant de Shuujaku, cela lui provoqua seulement un léger petit rire. Au bout d'une vingtaine de minutes, les deux ninjas trouvèrent un sanctuaire. Il semblait qu'il n'y avait personne. Le duo décida donc d'y passer la nuit.


Ils y trouvèrent des bougies, qu'ils allumèrent, puis un matelas et une couverture. Ca semblait presque trop beau. Ayane y trouva également un bassin suffisament grand pour s'y baigner et une serviette.


Je crois que quelqu'un a déjà créché ici. Je suis pas sur que c'est le meilleur endroit pour passer la nuit.

C'était grand ouvert, je te rappelle, donc soit ces personnes étaient complétement imprudents, soit ils ont abandonnés cet endroit et ont oubliés la moitié des affaires.

J'ai une troisième explication qui me semble être la plus plausible...

Shuujaku découvrit sur le sol deux corps humains vidés de leurs sang, un homme et une femme, clairement assassinés...


Tu es toujours partante pour dormir ici... ?

Et comment, je suis exténuée... Je vais prendre un bain... T'as pas intérêt a mater !

Oui, oui...

Ayane emmena le bassin dans une autre salle et y fit couler sa propre eau à l'intérieur. Elle se servit avec tout ce qu'elle pouvait trouver dans la pièce. Du savon, une éponge, tout ce qui pouvait lui permettre de prendre son bain paisiblement.


Pendant ce temps, Shuujaku ne se sentait pas très à l'aise. Il repensa aux derniers événements. Shuujaku n'a pas pu empêcher Azelia de s'emparer de la clé dont il était le guardien. Et il repense a Ayane qui avait magnifiquement combattue façe a Skarlet. Il commençait a douter sérieusement de lui.


Au bout d'une demi heure, Ayane rejoignit Shuujaku, avec juste une serviette sur le corps.






C'est quand même pratique de maitriser l'eau quand on est a court de moyens. C'est toujours mon moment préféré de la journée, un bon bain bien chaud.

Je vois que tu as l'air d'aller bien, effectivement.

Ayane observa Shuujaku avec un regard quelque peu suspicieux.


Et toi, par le ton de ta voix et ton regard, tu transpires la bonne humeur... Qu'est ce qui va pas ?


Bien, disons que les derniers événements m'ont donnés l'impression que je suis encore trop jeune et faible pour contrôler un village tout entier. J'ai échoué lamentablement a protéger l'objet dont je suis le gardien. Et toi, tu as fait d'enormes progrès. Tu es bien plus forte que moi. La place de chef devrait te revenir, et non a moi.

J'ai du mal comprendre. Tu insinues que tu n'as pas les capacités pour contrôler le village ? Pourtant, lorsque j'ai discuté avec les habitants, ils avaient une parfaite confiance en toi. C'est ca qui compte le plus !

Mais a quoi sert cette confiance si j'échoue a mes responsabilités ?

Et alors ? Tu as échoué a protéger la clé, mais les pertes étaient peu nombreuses au final ! On fait tous des erreurs ! Ainsi va la vie ! Mais je ne te laisserai pas sombrer et penser que tu es un perdant ! Quand on échoue, on répare nos échecs. Et on réparera cet échec ensemble. En obtenant le pouvoir des Tengus pour le fusionner avec le nôtre, nous allons réecrire l'histoire. Nous allons prouver que les shinobis peuvent malgré tout cohabiter avec les créatures divines de la montagne.

D'ou te vient tout ce courage ?

Ayane se posa devant Shuujaku et commencait a poser ses mains sur ses épaules. Sa tête se rapprochait de celle de Shuujaku.


De toi... Franchement, ca me fait plaisir de te revoir. Depuis longtemps, je ne m'ai plus senti chez moi comme actuellement. C'est grâce a toi... Certes, il fut un temps ou tu m'as fait beaucoup souffrir. Mais on était jeune... Aujourd'hui, nous sommes de jeunes adultes qui avons pour but de participer a la sauvegarde de notre clan... Non, du monde entier... Nous ne pouvons nous permettre de nous laisser aller par la rancoeur, tu comprends ? Nous devons avancer, main dans la main... Tout simplement. Et moi, c'est ce que je veux. Par respect pour moi et pour ton clan qui croit en toi... Arrête de te dévaloriser...

Mais je t'ai fais du mal, je...

Ayane posa son index droit sur les lèvres de Shuujaku pour lui faire signe d'arrêter de parler. Elle rapprocha ses lèvres vers l'oreille gauche de Shuujaku et lui susurra de sa voix douce et mystérieuse.


Ne dis plus un mot... Plus un... Ou je te tue...

Le doigt d'Ayane glissa sur le coup du chef ninja, puis, c'était toute sa main droite qui caressait le visage de ce dernier, avant qu'elle pose ses lèvres sur les siennes. Les deux amis se laissèrent aller a plusieurs baisers vigoureux pendant deux a trois minutes. Ensuite, Ayane posa ses lèvres sur le cou de ce dernier, qui se laissa aller a multiples caresser le long du dos de la femme Tengu, jusqu'aux fesses. Il pouvait entendre de plus en plus fortement la forte respiration de cette dernière, tant il glissait ses doigts sur son corps frissonnant. Au bout du compte, Ayane, toujours penchée au sol vers Shuujaku, s'inclina en arrière, et retira délicatement sa serviette pour que l'homme qu'elle avait piégée dans sa toile puisse profiter du spectacle. Le jeu se poursuivit plus rapidement et plus sauvagement. Pendant qu'Ayane continuait de passer ses lèvres là ou elle pouvait sur le visage de Shuujaku, elle retira le haut de ce dernier, tout en profitant des doigts de son homme désormais, glissant éperduemment sur la poitrine de la Tengu. Elle recula sa tête sur tout le torse du ninja, allongé au sol désormais. Sa langue poursuivait sa course folle sur tout son corps, allant jusqu'au nombril, et enfin, avait atteint le point tant désiré, dont elle retira le vêtement sans hésitation.


Après avoir bien profité de quelques savoureux préliminaires comme si ils revenaient d'une guerre sans merci, le duo devenu couple désormais se laissa aller sur le matelas a coeur joie. Devant les bougies qui continuaient d'illuminer le visage radieux de la belle vénéneuse, c'est elle qui avait pris les rennes. Une demi heure plus tard, quand le combat était quasiment a son paroxysme, les deux adversaires et coéquipiers a la fois avaient leurs fronts collés, indétachables. Le courageux ninja prit enfin la parole.


Franchement... J'ai attendu ca depuis si longtemps...

Ayane, dont la respiration était sensuelle, lui répondit:


Qui t'a permis de parler... Ne parle pas... Agis... Ou je te promets...que je vais prendre un malin plaisir a te faire souffrir.

Si cela est ta punition, alors j'accepterai n'importe lequel de tes chatiments.

Je te hais...

Je te hais aussi...

Apparement, leur haine poussa les deux jeunes amoureux a bouger de plus en plus vivement leurs corps, complétement collés entre eux, comme si ils ne faisaient qu'un. Leur souffle était de plus en plus audible, leurs yeux bien croisés brulaient de mille feux. Et alors qu'Ayane gémissait de plus en plus, comme si elle souffrait et que son sourire légérement perceptible prouvait tout le contraire, le jeune ninja abandonna le combat et retira son épée fetiche du corps de la jeune femme, dont le corps était d'une chaleur démoniaque.


Ayane, la tête posée sur le torse de Shuujaku, avait les yeux fermés et souriait radieusement. Shuujaku bombait le torse a cause de sa respiration qui se coupait de plus en plus.


J'ai jamais été aussi ravie de ne plus t'entendre parler...

Tu es vile envers moi... Tu mérites bien ton surnom de femme Tengu. Mais je me fiche de tout désormais... On pourra dire ce qu'on veut, mais je regrette pas d'avoir fait l'amour avec un démon...

Ayane poussa un petit rire bien mignon tout en gardant la tête posée sur le torse de Shuujaku. Depuis le début du voyage, elle ne pensait plus pour la première fois au long combat qu'elle devait mener probablement demain.


Dernière édition par Ayane le Mar 11 Mar - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuujaku
Chef Hajinmon
Chef Hajinmon
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 30/12/2013

MessageSujet: Re: La route vers le Miyama   Lun 10 Mar - 21:31

Le lendemain matin, après cette soirée quelque peu torride pour Shuujaku, le jeune ninja s'était levé très tôt, laissant sa belle dormir paisiblement. Près du sanctuaire, il trouva une cascade d'eau. Il s'y rafraîchit, puis songea quelques instants.


(Elle peut paraître rude, mais même quand elle est ainsi, elle est incapable de cacher le grand coeur qu'elle possède. C'est rare dans le monde ou on vit. Je n'arrive pas a comprendre comment moi et tous les autres, nous avions pu lui faire tant de mal... Enfin bref, peu m'importe désormais. Démone ou pas, je jure de veiller sur elle.)


Il prit l'un de ses katanas, puis donna un coup en horizontale vers la cascade. Un fort courant d'air formait un creux au milieu de la cascade, et repoussait l'eau de tous les côtés. Le ninja respira un coup, puis prononça quelques mots.


Une âme saine repose dans un esprit sain et un corps sain... Hum, pas sur que ce soit vrai... Il me manque encore quelque chose...

Après plusieurs heures d'entraînement, Ayane se reveilla de son profond sommeil. Ayant dormit entièrement nue, elle se pressa d'enfiler sa tenue de papillon fantôme. Elle avait le sourire aux lèvres. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne se sentait pas aussi paisible.






Elle rejoignit Shuujaku juste après, toujours en train de se préparer au combat qui les attendait.


Bonjour, Shuujaku.

Te voilà. Bien reposé ?

Les deux ninjas s'entrelacèrent et s'embrassèrent quelques secondes. Puis Ayane relacha son étreinte.


Oui, et toi, tu ne connais donc jamais le repos. Mais tu aurais du me reveiller. J'aurai aimé m'entraîner avec toi...


Tu dormais si paisiblement. Je ne voulais pas déranger ton si beau visage.

Ayane eut un petit rire.


Arrête ca... Le romantisme ne marche pas trop sur moi. Enfin bref, je parie que tu as rien déjeuné.

J'avoue, je commence a avoir une petite faim.

Viens manger un morceau. J'ai pas envie que tu tombes dans les pommes quand nous affronterons les Tengus du Miyama.

Juste une chose, Ayane. Avant cela, j'espère que tu réalises que si tu t'empares de l'énergie du seigneur Tengu et que tu deviennes réellement une démone, tu pourrais devenir une menace pour le village et le pays de la montagne toute entière. Mais j'ai confiance en toi. Tu as surmonté de terribles épreuves pendant que moi, je me rabaissais a croire a des concepts tels que le bien et le mal, et a suivre le code des ninjas. Nous risquons d'enfreindre quelques règles fondamentales. Mais c'est ainsi. Le sort en est jeté. Dans tous les cas... Je veillerai sur toi et t'empecherai de sombrer. Tu peux croire en moi.

Tu n'as pas besoin de me le dire. Tu m'as suffisamment prouvé hier soir que tu seras toujours avec moi.

Elle fit un clin d'oeil a Shuujaku, puis les deux ninjas prirent un déjeuner avec ce qu'ils avaient emportés. Après cela, avec armes, shurikens, Kunai explosifs, parchemins, et courage, ils quittèrent le sanctuaire pour atteindre le Miyama, le royaume des Tengus.


Prête, Ayane ? Plus de retour en arrière, désormais !


Je ne suis jamais retournée sur mes pas. C'est pas aujourd'hui que je vais m'y mettre !


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La route vers le Miyama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays de la montagne :: Colline du dragon-
Sauter vers: