La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: [Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...   Dim 2 Mar - 12:10

Le combat commença entre un échange de coups de lame entre les deux katanas. Kikyo, malgré son jeune âge semblaient manier comme une experte son arme. Après plusieurs échanges, Satchiro envoya un violent coup horizontal qui repoussa la lame de la kunoichi. Cette dernière esquiva en sautant par-dessus le Shinobi avec une vrille, puis lança une attaque verticale tombante, mais sans résultat. Satchiro contra le coup et envoya un puissant coup de poing qui déséquilibra la kunoichi, suivi d'un coup de lame en diagonale. La vitesse du coup était fulgurante, la kunoichi eut tout juste le temps de disparaître dans un éclair jaune et réapparaître quelques mètres plus loin.


C'est tellement décevant Kikyo... Tu aurais pu devenir une véritable kunoichi d'élite. Tu aurais pu devenir la lame qui pourfend nos ennemis, mais à la place, tu as choisi de jurer allégeance au pays de la lune...


Comment pouvez-vous oser dire ça ? Je vous considérais comme un père, tandis que vous, vous me considérez comme un monstre... Vous m'avez menti depuis toujours.. j'ai cru aveuglement que j'étais aimée, que je comptais pour vous.. Maintenant, tout ce que j'ai, c'est du dégoût..

Le combat repris de plus bel. Kikyo prit l'initiative cette fois en lançant plusieurs kunai en direction du leader, qui tenta de les contrer. Mais ils étaient tous comme des illusions, puis passaient à travers la lame. Pendant ce temps, un des kunai venait de se planter au sol, et apparu dans une lumière, la kunoichi qui lança un vif coup de lame. Satchiro se retourna étonnamment vite puis bloqua la lame de Kikyo. Un duel de fer commença entre les deux, des étincelles sortaient du croisement des deux lames.


Tu manques de rages !

Satchiro repoussa la lame après un rapide duel, puis lança deux rapides coups de katana. Un horizontal, puis un vertical. La kunoichi esquiva le premier en effectuant un flippe arrière, et le coup vertical en se téléportant dans un flash de lumière, sur un kunai qu'elle avait placé précédemment sur le sol, derrière le Shinobi. Elle profita d'être à bonne distance et dans son dos, pour exécuter directement une série de mouvements, puis lança une violente attaque de type katon, mais par ses mains, et non par la bouche, comme habituellement avec cette technique.


Gôkakyû Jutsu ! (boule de feu suprême)

Une énorme boule de feu se dirigea instantanément sur le leader, puis explosa, créant une violente explosion à l'endroit même où était le Shinobi.


Après la dissipation de la fumée, Satchiro semblait ne pas avoir bougé, mais son corps était rougeoyant et fumait. Son regard était pointé vers Kikyo qui semblait étonnée de voir ce dernier en pleine forme...


Tu es pleine de ressources Kikyo, c'est donc vrai, tu peux copier et faire des variantes de toutes les techniques, tu as certainement dû hériter du savoir de ton père... Tu as là de précieuses pupilles Kikyo. Vu la puissance de ce ninpo, tu débordes d'énergie, mais... Tu me sous-estimes. Je te l'ai dit, tu ne me vaincras pas.

Après ces mots, on pouvait apercevoir que le corps de Satchiro était de couleur métallique, et brillant.


Comment... ?

Hum.. Surprise ? Ma capacité spéciale est de pouvoir durcir mon corps à un niveau dépassant l'entendement... Jamais, tu ne passeras ma défense. Elle est impénétrable. La différence entre moi et toi, c'est l'expérience, Kikyo. J'ai fait de nombreuses guerres, tuer des milliers d'âmes. Plus les combats passent, plus on apprend à se fortifier... C'est ça, qui fait la différence entre un chef de clan, et une gamine comme toi. Peu importe que tu es hérité de ta mère et de ton père d'un millier de techniques et d'un pouvoir ahurissant. Tu ne me vaincras pas...


Malgré les paroles de Satchiro, Kikyo restait étonnamment calme. Elle ne répondit pas à ce dernier et semblait même l'ignorer. Après plusieurs secondes à se regarder, le leader leva sa lame en l'air, puis la planta dans le sol rapidement. De violentes lames de métal sortirent de terre sous les pieds de Kikyo qui esquiva chacune d'entre elles. Mais Satchiro profita de la diversion pour sortir son épée de terre et fendre le vent d'un puissant coup à l'horizontale, envoyant une puissante onde tranchante en direction de la kunoichi.

Mais Kikyo avait également des atouts de tailles que Satchiro semblait sous-estimer. C'était comme si elle prévoyait tout ce que faisait le leader. C'est ainsi qu'elle esquiva l'onde, ainsi que toutes les autres qu'envoyait Satchiro, en effectuant diverses acrobaties. Après la dernière onde, elle lança à son tour trois kunai d'une vitesse ahurissante presque invisible. Elle réapparut instantanément dans un flash de lumière devant le Shinobi, puis envoya un coup de katana qu'il contra. Mais elle apparut de nouveau sur le flanc de ce dernier dans le même temps, en envoyant de nouveau un coup de lame, encore une fois contré. Elle profita de ses deux dernières attaques et de l'occupation du leader, pour réapparaître derrière le ninja et lui envoyer une boule d'énergie bleue à bout portant dans le dos.



Rasengan ! (orbe tourbillonnant)

Satchiro virevolta sur une vingtaine de mètres, avant d'atterrir sur un arbre environnant, déclenchant l'explosion de la boule d'énergie. Mais de nouveau, le leader se releva, sans une égratignure, tout en esquissant un sourire.


Hum.. J'ai l'impression de voir ton père combattre, Kikyo. Il n'y a aucun doute, tu es bel et bien sa fille. Rapide, imprévisible, et puissante... Mais insuffisant contre un adversaire de mon niveau. Ton père avait bien plus d'expérience. Mais je dois te féliciter, c'est un miracle que tu sois encore debout, à l'heure actuelle. Tu dois encore une fois tenir ta ténacité de ton père... Pfeuh.


Vous avez.. connu mon père ?

C'était une légende parmi les Shinobi, tout le monde connaît Hiryu de son surnom « L'éclair ». Pourquoi tu crois que le roi était très heureux d'apprendre sa mort, et d'avoir sa fille comme trophée ? Au pays de la lune c'était un des plus respectés et puissant guerrier... Mais un Shinobi semi-démon ne devrait pas vivre si vieux, c'est pourquoi Joe Hayabusa, le ninja dragon en personne alla s'en occuper... Mais sa mort et son échec n'étaient pas prévisibles.. Ton père aurait pu s'enfuir après avoir tué Joe, mais il a préféré.. te protéger, et sacrifier sa vie pour que tu puisses vivre.. Mais ça, tu t'en souviens, n'est-ce pas ? Tu étais consciente, lorsqu'il a été tué par le petit ninja dragon qui est venu finir le travail de son père.



Je ne comprendrais jamais pourquoi ce jeune Ryu, t'as laissé en vie.. Il était sûrement trop.. sentimental pour tuer une enfant. Il s'est laisser sûrement tromper par l'apparence. Mais moi, Kikyo, tu ne m'auras pas... Ma fille, c'est laissé avoir par ton charme et ta beauté. Mais sur moi, ça ne marchera pas... Derrière les plus belles fleurs, se cachent les plus dures épines... La guerre, me la appris.


La kunoichi lança un regard mauvais au leader, puis reprit la parole d'une voix plus prononcée et agressive.


La guerre, toujours la guerre ! Vous n'avez que ça dans la tête ? Vous pensez que la guerre excuse tout ? Peu importe ce que vous justifiez, ça ne justifiera jamais vos actes hideux... Il n'y a donc que votre mission qui compte ? Ça ne vous traverse pas l'esprit que votre fille s'attache à moi parce qu'elle m'apprécie ? Vos paroles ne sont que haine... Alors que je n'ai jamais rien fait contre vous.. ou ce roi... Je ne suis pas un monstre, ni un démon.. J'ai autant le droit de vivre que vous !

Kikyo exécuta une rapide incantation avec ses mains, puis créa deux clones d'elle-même.


Kage Bunshin. (multi clonage)

Après cette action, les trois Kikyo lancèrent un kunai respectif, puis se téléportèrent à intervalles réguliers sur Satchiro, lame à la main. Le Shinobi esquiva la première attaque, tandis qu'il contra le deuxième clone tout en riposta avec un plat du pied. Le troisième clone apparut derrière ce dernier avec un Rasengan prêt à frapper. Satchiro se recula d'un coup tout en envoyant un rapide coup en diagonale qui trancha net le clone qui disparut en fumée. Dans le même temps, une boule de feu moins imposante cette fois, arriva de la position initiale de Kikyo qui n'avait pas bougé et avait en fait créé trois clones, tout en se dissimulant.

Le ninja se prit la boule de feu de plein fouet, mais ne senti rien grâce à sa peau de métal. Il riposta directement derrière en effectuant une tornade sur lui-même, créant une véritable tempête de lames qui balaya et tua les deux clones adjacents. Suivant la fin de la tornade, Satchiro réapparut en fumée derrière la vraie Kikyo, puis abattit violemment sa lame en vertical, touchant Kikyo qui n'avait pas eu le temps de réagir.


Ah !


Mais visiblement le ninja cria victoire trop vite, la Kikyo qu'il toucha était encore un clone. Dans le même temps, la kunoichi effectua à bonne distance, une nouvelle incantation.


Angyoku no Jutsu !
(Vide transperçant)

Kikyo envoya une violente boule du vide de ses mains en direction du ninja qui la reçut de plein fouet encore une fois, créant une explosion de couleur sombre.


Après l'explosion, le ninja n'était cette fois pas debout, mais un genou et une main à terre. Il semblait toutefois pas essoufflé. Il fixa la kunoichi, puis reprit la parole en esquissant un sourire.


Hehe, pas mal... Mais .. même si tu me sors tout le répertoire des techniques ninja qui existe, tu ne passeras pas. Rien ne peut passer. Regarde la réalité en face, et succombe au désespoir.

Satchiro se releva, puis serra les poings. Dans la seconde qui suivi, il devint de nouveau métallique, puis semblait en pleine forme après avoir repris sa forme normale. Malgré la surprise, Kikyo ne bougea pas un cil, et continua de fixer le ninja avec mépris. Ce dernier ramassa son long katana, puis s'adressa de nouveau à la kunoichi, d'une voix posée cette fois.


… A mon tour démon !

Soudain, le ninja devint de nouveau métallique, puis se mit à expulser de la fumée. Dans le même temps il fonça comme un fou d'une vitesse impressionnante sur la kunoichi, laissant même une traînée de feu sur son sillage. Arrivé devant cette dernière, il enflamma son katana puis commença à envoyer de violents coups de lame sur Kikyo, qui esquiva malgré la vitesse de façon souple et agile, sans trop forcer.


Tu ne pourras pas esquiver indéfiniment démon ! Burning blast !

Après ces mots, le corps métallique du ninja s'enflammait littéralement, dégageant une grosse fumée noire aux alentours. Après une dernière esquive de la kunoichi, il planta avec violence son katana dans le sol, créant une explosion à l'impact qui repoussa violemment la kunoichi qui venait enfin d'être touchée, puis éjectée à quelques mètres. Elle se rétablit sur-le-champ, mais le ninja était déjà sur elle, à abattre une véritable lame de titan flamboyant sur cette dernière.


Hakkeshô Kaiten !

Elle lança son tourbillon divin dans la même seconde, qui entra en contact avec l'énorme puissance de feu.


Un duel rapide s'engagea, mais le tourbillon était bien trop puissant et finit par repousser le katana, mais la fumée environnante dégagée par Satchiro s'enflamma, puis explosa juste après que Kikyo venait de finir son tourbillon. Expulsant Kikyo, ainsi que Satchiro, chacun d'un côté. La kunoichi avait évité la plupart de l'attaque et des dégâts en s'étant très vite téléporté à bonne distance grâce à un kunai lancé pendant le tourbillon. De son côté, le ninja était déjà debout, visiblement en pleine forme.

Les deux combattants se regardèrent de nouveau fixement. D'un côté la kunoichi, visiblement tout de même touchée par la dernière attaque, regarda ce dernier d'un regard noir, tandis qu'elle était accroupie avec une main au sol. Le ninja lui, lança à cette dernière un regard de haine.


Tu commences à me taper sur les nerfs Kikyo... Tu es la première depuis bien des années à avoir réussi à suivre et survivre à cette attaque... Le roi avait donc raison, tu possèdes des pupilles de toute beauté. Ça te permet énormément de choses, n'est-ce pas ? Prévision, genjutsu, manipulation... Dis-moi, Kikyo... pourquoi ne montres-tu pas ton vrai visage ? Pourquoi caches-tu ce que tu es ? Tu n'as pas dit que tu étais fière de ce que tu étais, il y a une vingtaine de minutes ? Laisse donc exploser ta vraie nature.. ta marque maudite de démon..

… Je n'ai pas besoin de recourir à cela pour vous tenir en échec... Et même si je devrais le faire, je ne le ferai pas. Je ne suis pas un démon, je combattrais en tant que Shinobi ! En tant qu'humaine... J'ai promis à Tokiwa que je n'utiliserai plus, et que je ne me laisserai plus dépasser... Je tiendrais ma parole...

Pourquoi t'obstiner à vouloir être ce que tu ne seras jamais ? Tu t'obstines à vouloir prouver l'impossible. Tu vas mourir, si tu ne laisses pas exploser ton vrai « toi » je te le garantis. D'ailleurs, en parlant de ma fille, je te trouve bien égoïste. Toi et moi, on le sait que tu es une bombe à retardement, tu as pensé à ma fille ? Si un jour tu lui fais du mal ? Ou encore pire, tout à l'heure tu m'accusais d'être responsable de ce qui allait lui arriver si tu n'étais pas intervenu, mais c'est par TA faute, qu'elle est en danger. En cherchant à combler ton vide et à te prouver l'impossible, tu n'as pas pensé aux conséquences pour ma fille et tes proches. Après tout, ton père et ta mère sont morts par ta faute déjà...

ASSEZ ! Stop, je vous interdis de dire ça ! Je n'ai rien fait ! Je n'ai pas choisi.. je n'ai rien.... Je.. je ne ferais jamais de mal à Tokiwa, JAMAIS ! Ma mère est morte en me mettant au monde, et mon père pour protéger une petite fille de trois ans, je ne suis pas responsable de cela. Je vous interdis de parler de mon père comme ça !

Les pupilles de Kikyo commencèrent à briller encore plus fortement, ainsi que la noirceur de son regard, bien plus prononcé.


C'est ÇA ! Vas-y, laisse exploser ta rage ! Tu vois, je sens le démon en toi, je le sens... N'est-ce pas ? Voilà, ce que tu es ! Tu le ressens ? C'est ça, ta vraie nature, Kikyo, et c'est pour cela que je dois t'éliminer, tu es un danger pour le monde. Un échec de la nature, tout comme ton père !

Silence.. silence.. arrêtez.. SILENCE !

La kunoichi tremblait partout, elle serra les poings, puis ferma les yeux, pour essayer de se calmer. Mais sa marque commençait à s'étendre, on pouvait déjà en apercevoir des traces sur son visage... La haine et la colère la submergeaient.


Pourquoi.. pourquoi vous faites ça ? Pourquoi... ? Pourquoi le monde est si cruel envers moi ? Pourquoi... pitié.. papa.. aide-moi...


La kunoichi commençait à verser des larmes, voyant sa marque s'agrandir, elle savait qu'elle ne pouvait plus tenir sa promesse faite à Tokiwa. Satchiro venait de réussir ce qu'il cherchait... prouver à Kikyo que ce n'est qu'un démon au fond. La haine et la tristesse s'emparaient de la kunoichi de plus en plus, tout devenait noir, les mots du ninja résonnant dans sa tête. Elle finit par tomber à genoux, puis à quatre pattes, les mains posées sur le sol, toujours submergé par la haine.


Enfin on va pouvoir passer aux choses sérieuses... démon.

STOP !

Au même moment, une voix se fit entendre, venant cacher celle de Satchiro. Une voix familière que les deux combattants reconnus aussitôt...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: [Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...   Lun 3 Mar - 17:43

La voix entendue, venait de quelques mètres à gauche des combattants. Satchiro tourna son regard vers la personne, tandis que Kikyo continuait toujours de lutter, mais moins intensément. Elle savait qui venait d'arriver. C'était Tokiwa, qui regardait la scène sous ses yeux avec dépit. Elle semblait essoufflée, sûrement dû à la distance qui la séparait du lieu. La kunoichi regardait Kikyo, puis retourna son regard vers son père. La scène était assez compréhensible pour comprendre ce qui s'est passé, vu les cratères et l'état de la zone. Après quelques secondes d'observation, elle prit la parole en regardant son père.


Père ! Qu'est-ce que vous faites tous les deux.. ? Pourquoi un tel combat.. ? Qu'est-ce que tu as fait à Kikyo ?


Hum.. Tokiwa, tu tombes à pique. Tu arrives juste pour voir la vérité sur ton amie. Regarde, regarde le démon qui nous fait face ! Regarde le vrai visage de l'ennemi...

Tokiwa tourna son regard vers son amie quelques secondes, puis se retourna vers son père d'un regard interrogateur.


Un... démon ? Mais, elle n'est pas mauvaise, qu'est-ce qui vous prend père ? Kikyo est tout sauf un démon. Je ne comprends pas.. pourquoi ? Pourquoi vous vous battez? Pourquoi tu traites Kikyo comme ça ? On est une famille.. Natsuki, moi, Kikyo, toi.. Pourquoi en arriver là ?


Tu es naïve ma fille, le pays de la lune est l'ennemi du monde. Tu pensais sincèrement que j'allais aimer une erreur de la nature ? Laisse-moi t'expliquer la situation, ensuite, j'espère que tu entendras raison...

Satchiro expliqua brièvement et rapidement, ce qu'il avait dit précédemment à Kikyo, au sujet du projet, du plan, et du reste. Tokiwa semblait abasourdi par ce qu'elle entendait, elle n'en revenait pas de ce que disait son père. C'était inconcevable pour elle qu'il aille si loin, elle s'était forcée de renier la culpabilité de son père dans ce qui se passe avant d'arriver ici, mais à présent, ça ne faisait plus aucun doute... Son regard devint larmoyant, pendant que son père finissait de parler.


… Tu comprends à présent ? Tout ça, nous l'avons fait pour le pays, pour le peuple, pour.. te protéger, ma fille. Te protéger des démons. Comprends-tu la situation dans laquelle se trouve Kikyo ? Elle peut exploser n'importe quand, nous devons donc mettre fin.. au projet. Regarde, REGARDE ! Je l'ai provoqué quelques minutes et elle perd déjà le contrôle, je me dois de l'éliminer, pour te protéger !

… Me.. protéger.. ? Vous appelez cela me protéger, père, d'envoyer votre conseil me capturer pour un plan aussi cruel ? Vous savez qu'ils ont failli me violer et m'ont tabassé avant que Kikyo n'arrive ? C'est ça votre protection ? Je.. Kikyo ne m'a jamais fait de mal, c'est mon amie, ma sœur.. ma famille. Tu la connais très mal pour oser dire une chose pareille... Kikyo ne me ferait jamais de mal, jamais ! Tu as dû lui dire des horreurs ignobles pour qu'elle soit dans un tel état de rage.. pourquoi tu lui fais ça ? Elle a déjà assez souffert en étant petite... c'est.. dégueulasse..

Petite sotte, tu refuses de voir la réalité même après ce que je viens de te dire ?le MAL habite cette fille, comme tous les déchets du pays de la lune ! Ouvre les yeux ma fille ! Un jour, tu comprendras ce que je veux dire, quand tu devras affronter ce peuple. Je ne me préoccupe que du bien de toi et de Natsuki, rien d'autre ! Regarde cette putain de réalité, tu es en danger parce que tu es proche de Kikyo. La faute n'est pas mienne, mais la sienne. Son existence est une erreur, tout comme ton jugement sur elle ! Ne te laisse pas abuser par sa beauté et sa gentillesse, ce n'est qu'une façade, une spécialité de ce pays de MONSTRE !

Le regard du ninja et de sa fille se fixaient tous deux avec défi. Les yeux larmoyant de la kunoichi venaient de se transformer en véritable regard de haine, une haine envers son père. Elle ne comprenait pas, elle ne savait plus quoi penser de lui, sauf le dégoût qui l'enivrait. Il pensait sincèrement ce qu'il disait ? La kunoichi ne savait plus. Elle se contenta de répondre à son père, d'une voix bien plus calme que ce dernier.


… Kikyo n'est pas..


Pourquoi tu refuses de voir la réalité ? Ne me force pas à te punir, ma fille. Le mal émane de ce pays, regarde ! Dis-moi d'où vient cette AZELIA ? Les démons ? Les vampires ? Toutes ces horreurs viennent de ce pays... Et Kikyo en fait partie, point.

Vous vous trompez.. c'est faux ! Je crois fermement que les gens jugent ce pays bien trop vite... Regardez, père, ce que vous venez de faire à Kikyo.. Ça ne vous vient pas à l'esprit que c'est nous, les habitants des autres pays qui avons créé des monstres ??? Que c'est notre faute, à force de persécution qu'on attise leur haine ? J'ai l'intime conviction que même cette Azelia, n'est pas mauvaise à la base, tout comme les vampires ou n'importe quel autre habitant ! C'est les souffrances qu'ont leurs causes, qui les rendent mauvais...

Voilà que tu prends même la défense de cette Azelia maintenant. Tu es devenu si naïve à cause de Kikyo.. Tu me déçois beaucoup, ma fille.

Vous ne m'avez jamais félicité, ou même été content de moi de toute façon.. vous me traitez comme un échec depuis toujours.. Comme si tout ce que je faisais, ça ne suffisait pas... Il n'y a que Kikyo, qui me reproche rien et qui m'encourage depuis qu'on se connaît, pas vous, pas Natsuki.. mais Kikyo..



Elle a toujours cru en moi, et continue de le faire...

Au vu de tes paroles.. je ne regrette pas de t'avoir traitée si durement, il semblerait que je n'ai pas été assez dur avec toi.. J'ai échoué, sais-tu ce que je ressens, là ? Que dirait ta mère ?

… Elle aimait Kikyo, elle.. Jamais elle n'aurait approuvé un tel plan, JAMAIS !

ASSEZ ! Le ton que tu prends envers moi est intolérable ! Je suis ton père et je te le répéterais pas, QUEL camp choisis-tu ! Fais ton choix. Maintenant ! Le démon ? Ou ta famille.. ?

Le père et la fille se regardaient méchamment à présent, aucun des deux ne lâchait l'autre du regard. Au bout de quelques secondes, Tokiwa détourna le regard, puis regardait simultanément son père, ainsi que Kikyo. Quelques instants plus tard, elle regarda avec défi son père, avant de tourner son regard vers son amie, encore au sol, à lutter contre sa marque. Elle avait fait son choix, et avait choisi Kikyo, elle se dirigea vers cette dernière et tenta de la ramener à la raison, sous le regard déçut de son père...


… Alors tu trahis ton pays ? Pour .. un monstre ?

Pas un monstre.. un être vivant, avec une âme, qui souffre à cause de vous..

Dans ce cas, si tu refuses de t'écarter, je t'éliminerais en même temps que ce monstre.

Tokiwa regardait son amie, puis lui esquissa un sourire, avant de se relever et de dégainer son katana. Dos à son père, elle prit la parole d'une voix déterminée.


Kikyo m'a toujours protégée, elle a toujours veillé sur moi... Aujourd'hui, c'est mon tour de la protéger.. aujourd'hui, c'est à moi de lui montrer la lumière dans les ténèbres. C'est à moi de prendre soin d'elle... Même si je dois tuer celui que j'appelais père...

La kunoichi se retourna, puis se mit en garde, tout en défiant son père du regard. Ce dernier imitait sa fille, puis repris la parole, tout en laissant échapper un soupir.


… Vous n'êtes que des gamines... je me répugne à faire ce que je vais faire, mais je n'ai pas le choix, ma fille. Je me dois te t'éliminer à présent, je pense que ta mère me pardonnera ce geste, au vu de ta déviance, et de ce que tu es devenu...

Mère, ne pardonnerait au contraire jamais vos actes...

Le combat était inévitable à présent, la fille allait devoir affronter le père. Encore au sol, Kikyo semblait réussir à mieux se contrôler, mais commençait à s'inquiéter pour son amie. Elle sait très bien que son amie n'a aucune chance contre son père... Alors qu'elle essayait tant bien que mal de retenir sa marque, elle réussit à prendre la parole avec difficulté.


Tokiwa.. arrête, tu n'as aucune chance contre ton père... la.. laisse-moi régler ça..

Toujours en fixant son père, en position de combat, Tokiwa répondit d'une voix sûre à son amie, déterminé à la protéger.


Non... je ne fuirais pas, c'est mon tour de te protéger.. je sais très bien ce que tu comptes faire, mais je ne te laisserais pas libérer ta marque.. tu m'as fait une promesse, n'oublie pas. Tu n'es pas un démon Kikyo, tu es ma sœur. Rien ne t'oblige à donner raison à mon père, prouve-lui que tu n'es pas un démon Kikyo. Ton père ne c'est jamais laisser envahir par sa marque, n'est-ce pas ? Il n'en avait pas besoin, c'était déjà une légende sans ça, tu es pareil, tu es sa fille. Tu n'as pas besoin de.. ce côté pour briller et vaincre...

« Regarde les étoiles quand tu vois tout noir, elles illumineront ton âme ». Tu te souviens ? C'est ce que tu me disais quand j'étais triste, en étant petite... Tu as toujours été là, pour moi, alors que tu as le plus souffert entre nous deux. J'ai honte d'avoir été aussi faible mentalement, alors que toi, tu souffres, mais tu me remontais toujours le moral. Mon père se trompe, tu es bien meilleure que nous dans ce pays.. C'est plutôt à moi, de te remercier d'être mon amie, ma lumière, de m'avoir fait découvrir tant de choses...

Tokiwa...

Kikyo semblait moins souffrir au sol, presque calmée, les mots de Tokiwa résonnant dans sa tête, cachant ceux du père précédemment entendu. Ce dernier d'ailleurs, après avoir laissé sa fille s'exprimer, prit la parole d'une voix montrant clairement le dénie, et le dégoût.


La scène aurait presque pu être touchante, si tu avais dit ces mots à quelqu'un d'autre qu'un démon... Pourquoi ma fille ? Pourquoi agir ainsi ? Tu as donc été si malheureuse, au point de t'attacher à elle ? Natsuki et moi avons été une si mauvaise famille ? Tu es égoïste... Regarde-toi, tu penses à ta vraie sœur ? Qu'est-ce qu'elle va dire quand elle apprendra ta trahison ? Ta mort...

Tu ne comprends rien, père.. Quand maman est morte, tout a changé, tout a basculé... Mais toi, tu n'étais pas là, tu étais toujours pris par tes obligations. Tu ne m'as même jamais pris dans tes bras... Jamais consolé, jamais demandé comment j'allais après la mort de maman... Natsuki était la dernière, tu t'en occupais malgré ces fameuses occupations... Tu l'as toujours préféré et chouchouté.. Moi, c'est Kikyo qui m'a tendu la main, qui m'a aimée, serrer dans ses bras, pris soin de moi. C'est grâce à elle si aujourd'hui je ne suis pas un être abject et sans cœur comme toi... Alors ne vient pas me parler de famille, quand cette dernière est morte en même temps que maman..

Puisque la famille est morte selon toi, je vais donc mettre un terme à ta vie sur-le-champ. Tes paroles et tes actes font honte au clan et notre FAMILLE. Tu refuses d'entendre raison, à cause de ton aveuglement pour ce démon... Je vais te tuer, ma fille. Tu devrais avoir honte de me forcer à faire cela...

… Et vous, vous devriez avoir honte d'être l'esclave d'un roi corrompu...

Le père et la fille se regardaient de nouveau fixement, tous deux d'un regard sévère et déterminé. Même si la kunoichi savait qu'elle n'avait aucune chance, elle devait tenir, pour Kikyo, pour ses rêves. Après l'interlude de quelques minutes, Tokiwa reprit sa position de combat, imité de nouveau par son père. Cette fois le combat allait faire rage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: [Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...   Mar 4 Mar - 20:10

Le combat démarra lorsque Tokiwa fonça sur son père, lame à la main. Un échange entre les deux katanas eut lieu pour commencer. Le métal résonnait à chaque impact, tandis que le duel continua plusieurs secondes. La kunoichi était agile, mais son père ne semblait pas du tout inquiet, pour ainsi dire, il esquivait et contrait les assauts sans forcer. Au bout d'un moment, Satchiro repoussa avec force la lame de sa fille, puis envoya un coup de katana rapide dans sa direction. La kunoichi esquiva d'un rapide pas en arrière, mais à peine rétabli, c'était à elle de subir un assaut du père.

Un nouvel échange eut lieu, mais cette fois, les coups n'étaient pas les mêmes... Comparé aux coups de la kunoichi, Satchiro frappait comme une brute sur le katana de sa fille qui reculait presque à chaque coup qu'elle contrait. Après plusieurs impacts, le ninja envoya un dernier puissant coup de katana qui repoussa la lame de la kunoichi, tout en lui faisant perdre l'équilibre, et en profita pour lui envoyer un plat du pied dans l'abdomen. Tokiwa recula en se tenant l'abdomen, puis tenta de reprendre son souffle.


Tu me déçois Tokiwa... Oser retourner ta lame contre ton père, je suis meurtri. Que dirait ta mère ? Hein ? Pourquoi un tel attachement à cette fille ? POURQUOI ? Qu'est-ce qu'elle a de plus que moi ou Natsuki, hormis que c'est un monstre de la lune ?

… Tu ne comprends rien, comme d'habitude. Tu es aveugle, et dénuer de logique... Tu ne penses qu'à ta mission, depuis toujours...

Il n'y a rien à comprendre, ma fille. Notre existence, notre vie, consiste à exécuter les ennemis et les ordres de notre roi. Nous avons été formés pour cela, ce n'est pas discutable, c'est notre mission...

Il n'y a donc que votre mission qui compte ? Il n'y a que ça qui vous intéresse ? C'est ça alors, le destin que vous voyez pour moi et Natsuki ? Finir comme vous ? Un esclave d'un roi minable ?

SURVEILLE ton langage quand tu parles de TON roi !

Satchiro fonça soudainement sur sa fille avec vitesse, elle eut juste le temps de lever son katana, et de débuter un duel de fer d'une violence sans précédent. Elle luttait sévèrement pour ne pas perdre ce duel, tandis que son père reprit la parole sur un ton bien plus déterminé.


Tu penses que tu as tous les droits ? Sans ce roi, notre vie, ainsi que ta vie aurait été plus que minable. Tu lui dois le respect et la servitude par l'exécution de TA mission ! Tel est ton but et ce que tu te dois de garder en tête. Il protège ce pays, et il compte sur NOUS, pour être son bras armé !


Le duel s'intensifiait entre les deux lames, Tokiwa commençait nettement à reculer et commençait à se faire coucher sans trop pouvoir résister à la force titanesque de son père. Elle lui répondit difficilement ceci-dit, malgré qu'elle luttait déjà bien assez contre sa lame.


Je.. Jamais plus je ne servirais ce roi, vous.. êtes aveuglé par votre mission... Si ce roi nous protège.. alors pourquoi maman est morte ? Ouvrez les yeux, il vous manipule, et ce, depuis toujours ! Il n'a que faire qu'on meurt, nous ne sommes que du bétail.. je refuse de servir un CONNARD comme lui !

Tokiwa réussit subitement à reprendre un peu l'avantage sur le duel, qui s'intensifia de plus en plus. Les étincelles dues au croisement des deux lames étaient de plus en plus fortes.


Petite insolente, tu ignores tout du roi et de ce qu'il a fait pour nous, pour ce peuple ! Tu es ingrate et égoïste, tout comme ta putain au sol que je vais égorger après toi ! Tu te prends pour QUI pour parler ainsi de TON ROI ? Tu es née pour effectuer une mission, c'est TON but ! Petite conne !

Satchiro enflamma sa lame soudainement, puis repoussa violemment sa fille en expulsant son katana hors de ses mains. Rapidement, Tokiwa recula pour éviter un nouveau coup, mais son père ne la poursuivie pas, et se contenta de la regarder, avec mépris, lui adressant un regard haineux.


Tu es faibles, depuis ta naissance. Je l'ai toujours vu en toi, cette faiblesse. Chaque fois que tu pleurais, je ressentais ta faiblesse. Tu me demandes pourquoi Natsuki est préféré ? Tout simplement parce qu'à 12 ans elle sait déjà ce qu'elle doit faire, elle n'est pas faible, et n'a pas la tête remplie de rêves stupides... Tu as toujours été décevante... Toujours à pleurer dans les jupes de ta mère, alors que le monde lui, évolue. Tu as même trouvé le moyen d'être en retard niveau croissance, tu es un échec... Pffeuh, cela explique pourquoi tu t'attaches à ce démon, entre échecs, faut se soutenir...


… Comment.. comment pouvez-vous dire des choses pareilles.. ? Je suis votre fille, maman et vous, vous m'avez mis au monde.. Je n'ai pas choisi d'avoir des problèmes de naissances.. Vous préférez ce roi, à votre propre fille ? Tu m'as demandé je me prends pour qui.. je me prends simplement pour ta fille.. Pourquoi, tu n'admets pas que je puisse m'attacher à Kikyo ? Pourquoi tu me dis toutes ces horreurs.. ? Je ne suis donc que mépris pour vous.. père ? On dit que la vérité sort souvent lorsqu'on est en colère.. c'est donc ça, ce que vous pensez .. ?

… Tu ne comprends donc pas que le rêve d'un père, c'est de voir son enfant réussir. Je suis un assassin, le bras droit du roi le plus proche de ce dernier, c'est même un ami. Je ne suis pas éternel, et comme tout le monde, je vais mourir. Il faut assurer sa descendance... Au lieu de ça, j'ai eu une fille décevante qui avait déjà des problèmes dès sa naissance... J'ai pourtant essayé de faire de toi quelqu'un de forte, de compétente, mais rien à faire, tu continuais à chialer et tomber aux moindres coups... Tu n'as rien, qui mérite qu'on s'y intéresse.. De plus, plus tu grandis, plus tu étais proche de cette.. chose que tu appelles « soeur ». Je sens sa puanteur démoniaque sur toi..

Tokiwa baissa les yeux quelques secondes, puis repris la parole d'une voix calme et assez dépitée.


Vous n'avez aucun cœur... comment vous pouvez m'en vouloir sur quelque chose que je ne contrôle pas ? Je n'ai pas choisi d'avoir ce problème de naissance... Rien n'est suffisant pour vous.. ? Depuis toute petite, je fais tout pour que vous soyez fier de moi.. Qu'est-ce qu'il vous faut pour que vous soyez fier, père ? Je suis sortie première de toutes mes classes, j'ai toujours repoussé mes limites en entraînement, j'ai surmonté ma maladie en rattrapant, je suis même devenue un ninja supérieur du village l'année dernière.. Mais même avec tout ça, vous ne m'avez jamais complimentée, ni même changé votre avis sur moi.. Vous vous demandez pourquoi je suis si proche de Kikyo ? Et bien, cela, c'est à vous seul que vous le devez, père..

Comment oses-tu dir...

C'est pourtant simple ! Quand maman est morte, tout c'est effondré pour moi. C'est elle qui prenait soin de moi, qui s'occupait de moi... Mais vous, ça vous aurait tué de me consoler ? De me prendre dans vos bras, juste une fois? C'est donc trop dur à comprendre que tout ce que je voulais.. c'était de la compagnie, de l'amour... La seule qui m'est tendu la main, c'est Kikyo. Elle a pris soin de moi, et m'a toujours félicitée et aidée à me relever.. Je le sais que je suis inférieure à elle, et que je ne serais jamais une grande guerrière comme vous. Mais Kikyo, elle était là, elle a toujours été là..

Tokiwa avait les larmes aux yeux à présent, toujours en fixant le sol.


Maman, me manque tellement... Kikyo m'a aidée à la remplacer, elle savait de quoi j'avais besoin.. Elle me comprenait, et était toujours là. Elle a tellement souffert.. et pourtant, c'est moi qui avais besoin d'elle.. Quand il n'y avait personne, c'est elle qui a joué le rôle de maman... Elle m'a permis de grandir, d'avoir des rêves.. D'avoir cet amour qui me manquait et combler ce vide que maman a laissé. Elle est tout pour moi... Peu importe ce qu'elle est, ou ce qu'elle fait, ou fera.. Elle restera toujours ma lumière, mon espoir... Vous aurez beau dire ce que vous voudrez... Ça ne changera rien, je l'aime, et l'aimerai toujours..

La kunoichi releva la tête, puis fixa son père avec détermination. Dans le même temps, elle resserra ses deux mains en formant un signe ninja, devant son visage. Puis prit la parole d'une voix déterminée cette fois.


Je ne vous laisserai plus insulter Kikyo, jamais je la laisserai devenir un démon. Plus jamais je vous laisserais dire du mal de ma lumière !

Tsuku ikemasen ! (les flammes interdites)

Après ses mots, une aura de couleur sombre entoura cette dernière. Son corps devint rougeoyant et laissait échapper une sorte de fumée. Ses yeux, ainsi que son regard devint flamboyant. Du côté de son père, ce dernier semblait choqué et surpris que sa fille ose utiliser une telle technique. Car il savait très bien de quoi il s'agissait, tout comme Kikyo.


Espèce de sotte ! Tu vas vraiment utiliser le rituel des sept flammes interdites ? Tu sais très bien ce que tu risques si tu ouvres trop de sceau... Ta mère n'a jamais été au-delà de trois. Et tu n'es qu'une gamine ! Pour me vaincre, tu devras monter bien plus haut que tu ne le peux...

Non ! Tokiwa,.. ne fait pas ..ça.. arrête..

Je n'échouerai pas.. JAMAIS !

La kunoichi ramassa son katana, puis fonça soudainement d'une vitesse ahurissante sur son père qui venait d'être surpris par l'assaut de sa fille. Un échange de coups de lame débuta de nouveau entre le père et sa fille, mais cette fois, la kunoichi frappait bien plus violemment et rapidement. Aucun des deux ne semblait prendre le dessus, l'échange continua ainsi pendant plusieurs longues secondes. De son côté, Kikyo continuait toujours d'être paralysé par la douleur de sa marque, et observait le combat, impuissante, se dérouler devant ses yeux.


Tu es donc prête à tout pour protéger ce démon ???

Ce n'est pas un démon !!!

Les deux lames s'entrechoquèrent pendant encore quelques secondes, avant de repartir de nouveau dans un duel de fer. La kunoichi semblait de plus en plus puissante et de plus en plus rougeoyante, tandis que Satchiro continuait de réussir à tenir le choc, malgré la nouvelle puissance de sa fille. Au bout de quelques secondes, Tokiwa repoussa violemment la lame de son père et lui infligea une énorme taillade dans l'abdomen, le faisant reculer. Evidemment, il avait durci sa peau.


Saleté...

Le problème pour la kunoichi, c'était qu'elle venait déjà d'atteindre le niveau trois... Son père est vraiment d'un tout autre niveau. La jeunesse et le corps de la kunoichi ne tiendraient sûrement jamais d'autres ouvertures. Déjà actuellement elle souffrait le martyre...


Je n'abandonnerais pas, je ne serais plus jamais faible ! Je ne laisserais plus personne voler mes rêves !!!

Les flammes s'intensifièrent soudainement autour de la kunoichi, elle venait d'ouvrir la quatrième flamme. Cette fois, elle disparut carrément du champ de vision donnant presque l'effet de se téléporter. Satchiro n'arrivait plus à suivre cette fois, malgré certaines parades, il n'eut d'autres choix que de subir la plupart des entailles de la kunoichi. Mais sa peau de fer tenait bon, il savait que sa fille ne tiendrait jamais assez longtemps dans cette forme. Après cet assaut, la kunoichi infligea un violent coup de lame enflammé de bas en haut, suivi d'un double coup de pied dans l'abdomen, qui envoya dans les airs le ninja qui n'avait plus d'autres choix que de subir à présent et se reposer sur sa peau de métal.

Pendant qu'il était en l'air, la kunoichi effectuait des vols de l'hirondelle à travers ce dernier de part en part. Satchiro tenait toujours bon, tandis qu'il essayait également de se protéger en même temps avec ses mains. D'un coup, la kunoichi effectua un dernier vol de l'hirondelle venant du bas, puis éjecta le ninja haut dans les airs. Elle réapparut d'un coup sur son père, puis l'enlaça solidement dans ses bras, la tête à l'envers, puis prononça deux mots :



Tsuku tatsumaki !
(Tornade enflammé)

La kunoichi et le ninja se mirent à tournoyer violemment en direction du sol, dans une vraie tornade de flammes. Il ne fallut que quelques secondes pour qu'un impact d'une extrême violence, provoquant une explosion aux alentours, retentisse.


Peu de temps après, la kunoichi réapparut dans le champ de bataille, toujours brillant de mille feux. Quand la fumée se fit moins épaisse, on pouvait apercevoir de nouveau Satchiro, un genou au sol, mais cette fois, entouré d'une peau de métal bien plus noire que d'habitude. C'était comme s'il avait plusieurs niveaux de protection...

Il regardait sa fille d'un air satisfait, tandis que cette dernière commençait à subir le contrecoup de sa technique. Du sang commençait à couler de son nez, ainsi que diverses ouvertures sur son corps, dû à la pression des flammes. Sa respiration était également devenue difficile...


Impressionnant... Mais comme j'ai dit à Kikyo.. personne ne peut passer ma défense. J'ai plusieurs couches protectrices. Je ne suis pas le bras droit du roi depuis tant d'années, pour rien ! Nous sommes presque de niveau égal.. comment espères-tu donc venir à bout de moi ? Toi et Kikyo, vous allez mourir... Tel est la punition pour votre insolence.


Tokiwa écoutait à moitié ce que son père disait, elle était bien trop secouée par sa technique. Elle commença à tousser du sang, ainsi que poser sa main sur son cœur.


(Je dois tenir cette forme.. je dois tenir... )

Kikyo, toujours paralysé par sa marque, observait son amie impuissante, lutter contre un adversaire bien supérieur à elle... Elle aurait voulu plus d'une fois laisser exploser sa marque, mais Tokiwa, son amie, se bat à l'heure actuelle justement pour qu'elle en arrive pas là. Kikyo sait qu'elle n'a pas le droit de se laisser aller. Mais repousser sa marque et sa haine pend tellement de temps... Cela la paralyse tout en la rendant vulnérable. Pendant ce temps, elle voit Tokiwa prendre des risques énormes...

Le combat avait déjà repris entre le père et sa fille, sous le regard de Kikyo. Le nouvel échange dura bien plus d'une minute, puis s'arrêta lorsque les deux lames s'entrechoquèrent et repoussèrent les deux combattants.


(Il faut que je tente le niveau cinq.. il faut que je …)

Le cœur de la kunoichi venait de lui lancer une douleur abominable, comme s'il avait explosé. Elle se mit à cracher une soudaine gerbe de sang bien plus conséquente que tout à l'heure. Une douleur soudaine, comme si tous ses organes brûlaient. Elle tomba à genoux, une main sur son cœur, et une autre au sol. Elle semblait tétanisée par la douleur. Le combat semblait finit pour cette dernière...


Putain.. Tokiwa qu'e.. qu'est-ce qui t'a pris... ? Arrête de pousser, je t'en.. prie.

… Je te l'ai dit, imbécile de fille. Tu es trop jeune et pas assez expérimenté pour ouvrir autant de sceau. Le niveau quatre à ton âge.. pffeuh ! Tu es suicidaire, en plus d'être borné... Ta mère était la seule à savoir la faire, et elle t'avait bien dit que c'était interdit... Pourtant tu l'as utilisé.. contre ton propre père... Je vais te prouver que j'ai du cœur, malgré ce que tu penses, Tokiwa.. en abrégeant tes souffrances, maintenant. Tu restes ma fille, et te voir souffrir ainsi ne me plaît guère... J'enverrais ton amie te rejoindre.. ne t'inquiète pas.

Satchiro se mit en position de combat, puis fonça sans hésitation, lame levé, sur sa fille, encore à genoux, au sol...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: [Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...   Jeu 6 Mar - 21:49

Tokiwa était hors de combat, paralysée par la douleur. L'ouverture de la quatrième flamme à 17 ans était incroyable, mais non sans conséquence. Malgré tout cela, Satchiro, son père, semblait invincible et s'apprêtait à présent à mettre un terme, à la vie de sa fille.

Il lança son attaque sans même une once d'hésitation pour trancher violemment sa propre fille, mais son attaque fut arrêté net par une espèce de miroir de glace qui venait d'apparaître devant la kunoichi. Satchiro recula, puis regarda aux alentours, il ne mit pas longtemps pour s'apercevoir que Kikyo, même encore au sol, avait des pupilles aussi brillante qu'une lumière, signe qu'elle venait d'utiliser ses yeux.


Saleté... Pas mal du tout, je ne pensais pas qu'à ton âge, tu serais capable d'utiliser une partie des pouvoirs de tes pupilles... Le pouvoir de rendre l'illusion.. réel.. C'est effrayant et un pouvoir quasiment divin.. Ton père et toi, vous n'êtes que des monstres.. Tu comprends pourquoi je veux t'éliminer ? Le simple FAIT que tu sois vivante constitue un risque pour la Yokume !


Kikyo prit la parole avec difficulté, toujours en luttant contre sa marque.


Il.. il fallait.. m'éliminer quand j'étais petite, au lieu de me manipuler.. si je suis si dangereuse.. il fallait prendre vos responsabilités avant..


… J'essaye justement de réparer mon erreur. Heureusement, ce n'est pas trop tard, tu ne maîtrises pas encore tes pupilles... Et vu que tu te refuses à libérer ta marque, grâce à ma fille, je vais pouvoir vous éliminer sans peine. Vous vous êtes assez débattus, ça commence à bien faire, mais maintenant, il est temps d'en finir !

Satchiro fonça de nouveau avec sa lame, mais cette fois en direction de Kikyo. Une fois de plus, il fut stoppé, mais cette fois, par le katana de sa fille, Tokiwa, qui venait de se relever, malgré l'extrême douleur qui lui parcourait le corps. Un duel de fer commença de nouveau entre le père et sa fille.


Tokiwa ! Reste donc au sol, comme tu l'as toujours fait !

La kunoichi tenait bon le duel, puis réussit tout de même à prendre la parole, entre deux toussotements ensanglanté.


...Je.. je ne serais plus un .. boulet, je ne suis pas.. faible. Je vous l'ai dit... vous ne.. ferez plus de mal à Kikyo !

Le ninja fut repoussé violemment par un ultime effort de sa fille, puis la regarda, visiblement déçu qu'elle dégage autant de courage pour protéger un simple démon... Pendant ce temps, la kunoichi continuait de cracher du sang et à ressentir le contrecoup des flammes interdites...


Vous vous obstinez à lutter... Pourquoi ? C'est si difficile Tokiwa, d'admettre que Kikyo est un danger ? Tu as une seule idée de ce que son père, ainsi que Kikyo sont capables de faire avec de tels pupilles ? On parle de pouvoir presque divin ! Rendre l'impossible, possible, c'est un pouvoir qui ne doit pas reposer entre les mains de démons comme eux .. Mais entre les mains du monarque de ce monde ! Nous pensions pouvoir la contrôler, pour avoir un atout contre nos ennemis, mais nous avons commis une erreur... Nous pensions pouvoir retourner un démon comme elle.. mais c'était déjà trop tard. Je me dois de l'éliminer, pour la yokume, pour notre ROI ! Imagine le danger qu'elle représente si elle décide de se laisser envahir par la haine, ou pire, de rejoindre son pays et se retourner contre nous ! Je dois la tuer pendant qu'elle ne maîtrise pas encore un tel pouvoir...

… V..vou.. vous n'avez aucun droit.. de prendre la vie d'une innocente.. Ki.. kikyo n'a encore rien fait, et ne fera jamais rien.. C'est vous, qui poussé le pays de la lune à devenir ce qu'ils sont.. C'est nous, qui faisons naître les démons que nous devons combattre.. je.. * tousse du sang * J'en ai assez de vos paroles ignobles.. ASSEZ !

Tsuku... itsutsu ! (la cinquième flamme)

Soudainement, une puissante aura entourait la kunoichi, une véritable tempête d'énergie soulevant jusqu'aux pierres et poussières dans la zone. De son côté, le corps de cette dernière devint de nouveau rougeoyant tandis que ses yeux dégageaient des flammes. Après cet interlude, la kunoichi fonça d'un coup sur son père, qui n'arrivait plus du tout à suivre, impossible, le niveau de la kunoichi était bien trop élevé à présent. Il n'eut d'autres choix d'utiliser de nouveau son pouvoir le rendant invincible. Les coups de lames pleuvaient et les flammes jaillissaient de toute part à chaque impact de la kunoichi.

Mais la peau tenait bon, le ninja réussi même à contrer certains coups, son niveau était effrayant. Sa fille étant déjà presque morte, elle ne pouvait tenir plus longtemps une telle forme. Elle commençait déjà à ralentir, permettant à Satchiro de contrer, et de parer plus efficacement, mais... Soudain, la kunoichi se recula d'une bonne trentaine de mètres, donnant presque l'impression de se téléporter de nouveau, puis chargea quelque chose avec son katana. Puis prononça dans le même temps, quelques mots d'une voix déterminée :


Kyuukyoku... Getsuga tensho ! (Ultime lune tranchante)

Après ces mots, Tokiwa expulsa de sa lame une gigantesque énergie tranchante en forme de croissant en direction de Satchiro. Un son strident et une lumière furent les seules choses perceptibles, avant que le ninja reçoive de plein fouet, sans aucune possibilité d'esquiver, l'attaque qui s'éclata sur sa peau métallique. La puissance de l'attaque était incroyable pour une gamine de son âge, c'était sûrement dû à l'ouverture de la cinquième flamme. L'explosion fut intense, à l'endroit où se trouvait le leader, si intense que l'impossible se produisit sous les yeux impuissants du père.. Sa peau métallique venait d'exploser en éclat, sa garde parfaite venait d'être en partie brisée.




L'impact le fit reculer de plusieurs mètres, ainsi qu'une perte d'équilibre, mais son armure allait se reformer tôt ou tard. Du moins, c'était ce qu'il pensait, avant de sentir une douleur intense au niveau de la poitrine, apparut soudainement, comme un choc électrique... Suivant la dissipation de la fumée, Satchiro s'aperçut très vite d'où venait cette douleur. Kikyo avait profité de l'ouverture pour lancer un Chidori, qui venait de transpercer la poitrine du ninja. Satchiro, ainsi que Kikyo restèrent quelques secondes, dans cette position, l'un n'en croyant pas ses yeux, l'autre, la main ressortant de l'autre côté, encore légèrement parcouru de foudre.







Ils se fixèrent dans les yeux intensément, puis la kunoichi retira sa main. Le père tomba comme un poteau en arrière, s'écrasant sur le sol. Il était vaincu. Très vite, Kikyo chercha où était son amie, puis l'aperçut, allongé sur le ventre, quelques mètres plus loin. Elle alla rejoindre cette dernière, puis se positionna prêt d'elle.


Tokiwa... aller.. relève-toi.. c'est fini...


… Bien joué.. Kikyo... tu es libres maintenant.. hehe.. * tousse du sang *


Kikyo n'avait pas besoin de se servir de son cerveau pour voir la situation... Son amie était condamnée. Son état était critique, elle était paralysée, baignant dans son sang. C'est même un miracle qu'elle puisse encore parler... Mais elle se refusait cette vérité, elle ne voulait pas y croire. Des larmes commencèrent à couler le long de ses joues, tout en regardant son amie..


Ne me laisse pas.. Tokiwa.. debout, aller... dit pas de conneries.. « on » est libre..

Kikyo... fait moi une promesse.. Promets-moi que tu continueras de vivre.. que tu vas poursuivre nos rêves.. Ne gâche pas la vie que tu viens d'obtenir..

Non.. non ! Nos rêves, ils sont réalisables qu'ensemble.. je refuse que.. je..

Promets-le-moi.. promet le... Promets-moi que tu resteras toi-même.. et que tu vivras, quoi qu'il arrive.. promets-le-moi.. fait pour moi..

Je.. ne me demande pas ça Tokiwa... toi-même tu disais : « ensemble, pour toujours »... Tu n'as pas le droit de..


… Kikyo.. tu m'as apporté tant de choses.. ça va aller, je n'ai pas peur de mourir.. te connaître, et t'avoir auprès de moi, a été la chose la plus belle de ma vie.. * tousse * tu m'as montré la vérité sur ce monde, tu m'as donné des rêves... Aujourd'hui, je me suis battue pour que tu puisses continuer à avoir des rêves...

… Pourquoi avoir été si loin.. ? J'aurais pu m'en débarrasser sans problème en libérant ma marque.. tu aurais pu vivre.. on aurait pu...

… Mon père, est mort en ayant tort.. je ne voulais pas qu'il est raison.. et tu sais très bien qu'il était bien plus fort que nous... on est que des gamines encore... Puis tu n'es pas un démon Kikyo, tu n'as pas besoin de ça pour être forte.. Quand tu vas grandir, tu deviendras une légende, comme ton père, voire bien plus... Je veux que tu devienne cette légende Kikyo.. c'est pour ça.. que tu dois vivre.. promets-le-moi..

Les larmes de la kunoichi ne s'arrêtaient pas de couler, elle fixa continuellement son amie, lui demandant de lui faire une promesse qu'elle ne voulait pas faire. Ce monde la répugnait, Tokiwa est la seule qui lui donnait des rêves, et le sourire... Mais c'était inévitable, son amie allait mourir, Kikyo savait qu'elle ne pouvait pas dire à Tokiwa la vérité... Pour son amie, elle se devait de faire cette promesse.. c'est la seule chose qu'elle pouvait faire.


… Je te le promets...

… Merci.. Kikyo.. Je serai avec toi, comme ton père.. tu n'auras qu'à regarder notre étoile.. hein ? Tu t'en souviens.. ? Quand tu te sentiras seule... regarde notre étoile. Regarde l'espoir que ton père, ta mère, ainsi que moi.. avons mis en toi..

Je ne vois que les ténèbres.. sans toi Tokiwa.. me laisse pas.. pitié... j'ai besoin de toi..

Ce dont tu as besoin Kikyo.. c'est de l'espoir.. réalise tes rêves.. je suis rassurée.. tu me la promis.. et tu es de parole.. hehe.. * tousse * .. Écoute.. Kikyo.. Tu es recherché partout.. tu sais ce qu'il te reste à faire.. prend mon bandeau.. et mon nom. Tokiwa Mitsuki n'est pas recherché dans le monde, tu ne seras plus oppressée avec mon identité.. * tousse * On est des assassins de l'ombre.. presque personne ne sait à quoi on ressemble, tu pourras facilement te faire passer pour moi... Le monde saura juste que Satchiro Mitsuki.. ainsi que Konoë Kikyo sont morts.. ici.

Tokiwa avait vu juste, Kikyo avait déjà pensé à cette éventualité, mais elle se répugnait à accepter la vérité. C'était trop dur. Mais elle n'avait plus le choix, elle avait promis maintenant. Elle devait survivre, tenir bon dans ce monde qui l’écœurait. Son amie lui offrait une chance unique de pouvoir vivre en paix, elle n'avait pas le droit de refuser.


… Je t'aimerai toujours Tokiwa...

La kunoichi au sol, esquissa un sourire à son amie, comme si elle était heureuse. Puis commença à fermer les yeux, jusqu'à ce que son cœur s'arrêta quelques secondes plus tard. Kikyo ne put s'empêcher de pleurer tout en serrant son amie dans ses bras... C'était fini, plus jamais elle entendrait sa voix, plus jamais elles rigoleraient ensemble. C'était comme si quelque chose venait de se briser, en Kikyo.

Après plusieurs minutes, elle se calma enfin, puis prit à contre-coeur le bandeau de son amie, ainsi que son pendentif étoilé. Elle se releva, puis fixa une dernière fois son amie... Mais soudain, une voix se fit entendre, une voix faible, presque mourante, qui s'adressait à Kikyo. Elle savait très bien qui c'était, elle se retourna, puis se dirigea vers Satchiro, visiblement encore en vie... Elle s'arrêta juste devant, tout en le regardant avec mépris.


… La mort ne veut pas de vous.. Satchiro.. ?

Toi.. aide-moi..Tu ne peux pas me laisser mourir.. tu as pensé à Natsuki.. ? Elle a besoin de son père.. le village a besoin de moi.. Tu te dois de m'aider ! ..

Ho ? vous aider ? Pourquoi ?

… Tu..

Maintenant que Tokiwa est morte, je n'ai plus aucune attache avec ce village qui me dégoûte. Vous pouvez crever la bouche ouverte, je m'en fous complètement...

Kikyo se mit à fixer Satchiro, au sol, avec des yeux haineux, qui devinrent brillants. Comme quand elle utilise ses pupilles ou qu'elle s'énerve.


… Vous savez quoi, Satchiro, je respecte votre fille plus que tout, mais parmi les promesses que je lui ai faite, il y en a une que je ne tiendrais pas... La vengeance. Vous avez raison, Satchiro, je suis un danger.. Un danger que vous avez failli tuer aujourd'hui, mais dommage, vous m'avez raté.. Je vais m'entraîner nuit et jour, grandir, m'améliorer, jusqu'à maîtriser la totalité de mes compétences.. Ensuite, je m'occuperai de votre roi.. Personne ne pourra plus jamais me faire de mal ou m'arrêter.. En voulant me tuer, vous venez de réveiller quelque chose.. que vous n'auriez préféré jamais voir..

… Grâce à Tokiwa, je vais pouvoir accomplir cette vengeance. Ou plutôt « sa » vengeance... Vous allez découvrir bien assez tôt, ce qu'il en coûte.. de s'attaquer au pays de la lune.. Ce n'est pas par plaisir que je vais prendre votre nom.. même si c'est un honneur de porter le nom de Tokiwa.. Vous savez, je peux pardonner ce que vous m'avez dit, ou fait.. Mais je ne vous pardonnerai pas ce que vous avez dit à Tokiwa... Vous êtes son père.. Et vous vous préoccupez de Natsuki ? Alors que votre fille est morte ?

Je pense au contraire que Natsuki n'a pas besoin d'un père dégoûtant comme vous... De plus.. je ne vous pardonne pas non plus ce que vous m'avez dit.. Au sujet de mon père...

Après ces mots, les pupilles de Kikyo brillaient plus intensément, puis soudain, de violentes épées sortant du sol, poignardèrent de part en part le corps du ninja. Kikyo venait d'utiliser comme tout à l'heure, ses pupilles pour rendre une illusion réel. Celle-ci était une illusion de lames ténébreuses sortant du sol... Mais c'était bien réel. Satchiro était transpercé de toute part.


Espèce..de.. mon..

C'est vous.. qui venez de réveiller le monstre..

A peine elle finit sa phrase, que les lames déchiquetèrent d'un coup le corps du ninja en écartelant ce dernier. Une effusion de sang eut lieu, éclaboussant la zone, ainsi que Kikyo. Après coup, ses pupilles redevinrent naturelles, puis elle détourna son regard, avant de reprendre sa route, en direction de son destin. Kikyo était morte... Dorénavant, elle s'appellerait Tokiwa Mitsuki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flashback Tokiwa: Episode 4] Une vérité inévitable...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres
» [Flashback Tokiwa: Episode 3] Une nuit en enfer...
» [Flashback Ayako: Episode 3 / Une famille soudée]
» [Flashback] « Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité. » (Pv Alauw)
» Episode 457 One piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Section Flashback :: Flashback Tokiwa-
Sauter vers: