La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le volcan de la nostalgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Le volcan de la nostalgie   Ven 28 Fév - 19:56

La kunoichi était debout, au sommet du volcan, seule, les yeux pointé vers le cratère encore en fusion. Elle restait là, immobile, à penser. La kunoichi avait également changer de tenue, celle d'hier étant légèrement usé, elle n'avait pas le choix. Elle arbora une tenue similaire, sauf que celle-ci possédait un masque facial rouge et une écharpe. De plus, la kunoichi semblait s'être séparer de sa queue de cheval, arborant une coupe plus carré. La raison elle, est connu que de Tokiwa, sûrement.


Elle semblait néanmoins réfléchir à voix basse, elle monologua d'une voix calme et mélancolique.


Ce monde me répugne... et ses habitants encore plus... Tous des faibles d'esprits...

La kunoichi serra son pendentif qu'elle portait autour du cou, puis reprit son monologue, cette fois en levant les yeux au ciel. Ciel dans lequel on pouvait, malgré sa teinte rougeoyante, apercevoir les étoiles, dont une en particulière que la kunoichi fixait.


Tu étais la seule qui me comprenait toi.. tu me manques tellement.. Tokiwa..

Toujours en fixant l'étoile, elle continua de parler.


J'aimerais tant te revoir... voir quelqu'un qui ne m’écœure pas... J'ai essayé d'être compréhensive, j'essaye d'avoir ta vision des choses, mais je n'y arrive pas.. Je n'arrive pas à t'oublier.. je te vois dans tous mes rêves.. Je revois sans cesse mon erreur.. mes rêves stupides... qui t'ont tuée
… Si tu voyais ce que le monde devient... C'est de pire en pire... le dégoût, c'est tout ce qui en ressort. J'ai beau suivre ton étoile, je ne vois rien... même pas un signe.. je ne vois que les ténèbres qui m'entourent, il n'y a que la mort autour de moi... la haine...

Reviens à moi.. j'ai tant besoin de toi..

Tokiwa baissa de nouveau la tête dans le cratère, puis remis son pendentif à l'intérieur de son col. La kunoichi resta là, , de nouveau immobile, le regard perdu dans le vide, et pensive...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Dim 2 Mar - 13:15

Alors que Tokiwa était seule, pensive, et apparemment perdue, une silhouette féminine fit son apparition derrière elle. La Kunoichi n'attendit pas qu'elle se retourna pour commencer a parler.


Te voilà donc... Malgré que ton apparence est quelque peu différente du portrait qu'on m'a donné, je te reconnais. Tu es celle qui as attaqué mes hommes. Je n'ai pas besoin de voir ton regard pour ressentir les ténèbres en toi.

Ayako croisa les bras, et de ses yeux devenus écarlates depuis qu'elle a rejoint le clan d'Azelia, fixa Tokiwa avec ardeur.


Normalement, je devrais venger cette bande de bons à rien, mais à la place, je ne vais pas t'attaquer. Tu m’intéresses, ou plutôt, ELLE te trouve intéressante.

Ayako se plaça juste à côté de Tokiwa, puis s'asseoit, les jambes perchés vers le cratère.


Et si nous discutions ? Entre Kunoichis de l'ombre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Dim 2 Mar - 19:21

Alors que Tokiwa était pensive, au bord du cratère, une kunoichi arriva, puis commença à prendre la parole. Après quelques paroles, il semblerait que la kunoichi ne soit pas venue se battre. Tant mieux, Tokiwa n'avait pas envie de se fatiguer et n'avait pas la tête à ça... La kunoichi avança, puis se mise tranquillement au bord du cratère, voulant a priori, discuter. Tokiwa n'aimait pas qu'on la dérange quand elle était seule, mais elle compris tout à fait de « qui » parlait la kunoichi, et de ce qu'elle voulait discuter.

Tokiwa baissa son regard sur la kunoichi assise, puis prit la parole.


… Ayako Ibusashi hum ? Ça devait être toi que je sentais hier, attaquer le pays de la montagne...

Tokiwa imita la kunoichi, puis se positionna de la même façon, comme pour répondre à l'invitation de cette dernière. Puis souffla du nez, comme si elle se marrait.


Et après on dit que mon pays est démoniaque hein ? Pff.. Même les légendaires ninjas de pacotilles de la montagne se laissent corrompre maintenant et se détourne du.. code ? Quelle ironie... Ça fait du bien hein, Ayako, de ressentir la haine, le pouvoir, de te sentir comme si tu étais libre... Moi de mon côté, je suis née avec une merde dans le genre, toujours entre le démon, et l'humain... Sauf que moi, je préfère rester humaine.. Pas par envie, mais pour tenir une promesse.. C'est stupide hein ? Mais c'est comme ça.


Tokiwa détourna le regard, puis fixa la lave dans le cratère.


Qu'est-ce que tu penses du monde actuel, Ayako ? Je suis curieuse de savoir, après tout, une kunoichi de la montagne qui rejoint Azelia, ce n'est pas courant... Tu sais, je sens que tu n'agis pas de ton plein gré, mais même si un jour tu retournes vers tes... « amis », tu ne pourras pas oublier la vérité que cette Azelia t'a montrée, n'est-ce pas ? Je suis sûr que la vraie Ayako au fond de ton regard éclatant de haine, sait pertinemment ce qui l'attend, pour le reste de sa vie... Quand on succombe une fois aux ténèbres.. le regard du monde ne change plus, peu importe nos actions...

La kunoichi leva la tête et fixa l'étoile de tout à l'heure.


… Tu le sens, les ténèbres entourant le cœur des gens ? Cette sensation que seul la mort peut les libérer... Moi je cherche désespérément la lumière, dans ce monde, mais je l'ai jamais trouvé. Ou du moins, on me l'a volé, la haine et la persécution des humains, m'a volé cette lumière. Et toi, qui t'as volé ta lumière, Ayako ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Mar 4 Mar - 19:08

Ayako ne répondit pas au début quelque peu provocateur des paroles de Tokiwa, même si elle aimait bien ce genre d'attitude. Elle se contenta de répondre a ses questions, après qu'elle parla comme Ayako s'y attendait.


Pour moi, c'est bien simple... Le monde a besoin d'un retour en arrière. Tu as a moitié raison et a moitié tord. J'agis de mon plein gré, je ne suis pas contrôlée, mais effectivement, Azelia n'a rien fait de plus que me montrer la vérité. Cette vérité que je cherchais inexorablement...


Ce qui m'a volé ma lumière, c'est moi-même. Moi et ma confiance aveugle envers l'amitié, le respect et les faux sourires. Je pensais éperduemment que ma relation avec les Hayabusa était ma lumière, mais quand j'ai perdu tout ce qui faisait mon existence paisible, j'ai également perdu cette lumière, quand j'ai réalisé que les démons, qui ont toujours été chassés, vues comme des meurtriers et des créatures a exterminer, m'ont sauvés la vie, a la place de ceux qui prônent la justice et en qui je croyais du fond de mon coeur.


Résultat, je réalise que dans ce monde, il n'y a ni bien, ni mal. Il y'a seulement les sentiments humains, et généralement, ils mènent a la destruction. Les humains ne sont pas moins dangereux que les créatures de la lune. Chacun a sa part de responsabilité dans le chaos entourant ce monde. Je le sais depuis que c'est le pays de la lune qui m'a accueillie et m'a proposé la solution la plus adéquate pour changer ce monde a jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Mer 5 Mar - 16:36

Tokiwa écoutait la réponse d'Ayako, tout en continuant de fixer le cratère qui s'étendait sous leurs pieds. Les paroles de la kunoichi étaient sensiblement dans le même état d'esprit que Tokiwa, toutes deux avaient l'air d'avoir bien souffert des préjugés et des mensonges d'autrui.


Je vois, entre nous, je pense qu'un retour en arrière ou un changement ne changera rien. L'humanité c'est toujours fait la guerre, c'est comme ça. Que ce soit Azelia, ou les divinités, personne ne pourra changer ce monde de merde. Je ne continue d'exister que pour tenir une promesse...

Tokiwa fixa plus intensément la lave dans le cratère.


Si ça tiendrait qu'à moi, je me laisserai sans hésitation tomber dans ce cratère... Me libérer de mes démons, de mes souvenirs... me libérer de ce monde … Je ne vois que les ténèbres autour de moi.

Puis elle regarde ses mains, d'un regard en partie caché par la lueur violette qui s'intensifiait dans ses pupilles.


Tu m'as dit que tu ressens les ténèbres en moi quand tu es arrivé... Ces ténèbres m'ont causé énormément de mal, ont tué ce en quoi je croyais, et la personne qui me servait de lumière.. Longtemps j'ai maudit ce que je suis, ma marque maudite, mon pays... mes pupilles.. Je ne maudissais pas ce que je suis pour moi, mais parce que c'est à cause de ça, que je ne subis que le mépris et que ceux qui me sont proches, meurs... Mon père, mon clan... Tokiwa..

… Je fais tout pour rester ce que je suis, depuis cette promesse, mais au fond de moi, j'ai envie de tuer ceux qui m'ont oppressé, manipulé... Les ninjas hayabusa, m'ont tout volé, tout ça pour poursuivre leur but stérile, et leur code stupide.. Et le pays du soleil n'est pas mieux que ces minables Shinobi de la montagne… Mais je me répugne à avoir ce genre de pensées, je m'efforce de ne pas céder à la facilité.

Les deux seules fois où j'ai libéré ma marque, je ressentais le plaisir, la liberté, l'odeur du sang qui me procurait une sensation de joie... Mais au final, après avoir réalisé ce que je devenais, quelqu'un m'a dit que ce n'est pas « moi » ça... Que si je cède à mes origines, je donnerai raison à ceux qui nous maudissent, depuis toujours...

Tokiwa leva les yeux sur l'étoile de tout à l'heure, puis ferma les yeux au bout de quelques secondes. Puis reprit la parole d'une voix plus calme et basse, semblant presque se parler à elle-même.


Tout ce que je voulais, c'était être considéré et aimé comme une personne normale... et pas comme un objet.. ou un monstre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Dim 9 Mar - 12:00

Ayako poussa un petit rire au début des paroles de Tokiwa. Non pour se moquer, mais pour souligner que ses pensées étaient bien proche de celles d'Ayako.


Donc ta vie n'a aucun sens selon toi ? Tu ne fais que survivre, mais pourtant, tu serais tentée de mettre fin a ta vie comme cela ? Au passage, ne sous estime pas les capacités d'Azelia. Je crois dur comme fer qu'elle peut changer le monde. Et cela commencera par modifier le rôle qu'a le pays de la lune dans ce monde obscur. Jusque maintenant, l'humanité n'a rien fait de plus que chasser toute personne possédant un minimum d'énergie démoniaque. Ou alors, ceux qui ont une puissance bien trop élevée. Suffit de voir la tragédie des Dragons Blancs. L'injustice et la discrimination ont pris une place trop importante dans notre société. Voila notre but ultime. Prouver notre vraie position... En sauvant le monde. Cela peut paraître stupide, mais je peux t'assurer que bientôt, tout sera possible pour nous. Au passage, tu sembles donc avoir perdu un être cher, je me trompe ?

Ayako claqua des doigts. Un gros nombre de Black Spider, ressucités, sortirent de terre et regardèrent Tokiwa avec une haine intense.


Tu vois toutes ces âmes errantes ? Ce sont les ninjas que tu as vaincu par le passé. Ils ont soif de ta vie, de ton sang, et de vengeance. Mais la n'est pas le but de ma petite démonstration.

Ayako piégea tous les Black Spider dans une prison de glace. Lorsque la prison explosa, les Black Spider disparurent.


Même si nous avons un contrôle sur toutes les âmes errantes, ce ne sont que des pantins, des êtres dénués d'une nouvelle vie. Voilà pourquoi il nous faut plus de pouvoir, afin de ressuciter n'importe qui. Cela ne te ferait pas plaisir de revoir la personne qui était dans ton coeur avant de tout perdre ?

Ayako se remit debout.


Je suis sure qu'au fond, ca t'interesse de savoir ce que le pays de la lune est devenu après tout ce temps, et par quel moyen nous comptons remettre les pendules a l'heure. Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Mar 11 Mar - 21:16

Tokiwa continuait de fixer le cratère, pendant que Ayako parlait. Elle ne réagit pas quand cette dernière évoqua son point de vue sur Azelia et le pays de la lune. Il n'y avait aucune raison, sa vision était tout ce que pensait Tokiwa, de toute façon. La kunoichi esquissa un sourire, tout en soufflant du nez, comme pour se marrer, quand Ayako prononça le « sauvetage du monde ». C'était tellement naïf ce genre de rêves pour la kunoichi. Elle savait que rien ne changera, mais si ça amuse Azelia et ses alliés, d'y croire. Tokiwa n'avait aucune raison de répondre, puis elle s'en foutait à présent, de l'image de son pays ou du monde...

Ensuite, Ayako fit allusion à la vraie Tokiwa, sans le savoir, en désignant une personne chère disparut, puis invoqua dans la foulée un gros nombre de Black Spider, qui regardaient la kunoichi avec haine. Tandis qu'Ayako reprit la parole sur la vengeance et ce qu'ils sont, avant de les renvoyer dans la tombe et de continuer sur le fait qu'ils ne sont que des pantins.

Tokiwa se mise à rire, quand Ayako avait fini de parler, puis se leva à son tour, tout en remontant son masque facial précédemment baisser.


Alors c'est ça son objectif à cette reine ? Se prendre pour le nirvana ?

Après ses mots, elle reprit un air sérieux, puis une voix assez calme, comme d'habitude.


Ça me plaît, comme idée... Mais sache une chose, je n'ai plus aucun espoir, pour ce monde, et je ne cherche même plus... Votre but, je m'en moque, tout comme je me moque de ma vie... Si j'accepte votre offre, c'est pour voir si.. vous pouvez me redonner cet espoir que je n'ai plus.. Quant à ce qui concerne mon être cher, je préfère m'entretenir avec votre reine avant de poursuivre, au vu de ses capacités à manipuler les âmes, j'ai deux, trois mots à lui dire, avant de la servir, c'est possible ?

Tokiwa s'arrêta quelques secondes, puis se tourna vers Ayako, en lui tendant la main.


Tu me plais bien, Ayako. Ça fait longtemps que je n'ai pas parlé avec quelqu'un de sensé... Même si j'ignore pour être franche, si c'est toi, ou ta reine qui parle. Je le saurais bien assez tôt...

… Quant à moi, je n'ai pas une seule goutte de sang de démon en moi. Ma marque vient directement des ténèbres, et mes pupilles, sont d'ordre divin. L'humanité passe son temps à me traiter de ce que je ne suis même pas... C'est pitoyable...

… Je me nomme Kikyo, Konoë Kikyo. J'imagine sans doute que ce nom devrait rafraîchir la mémoire de votre reine, elle qui connaît sans doute son pays comme sa poche...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayako
Chef Black Spider
Chef Black Spider
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   Dim 16 Mar - 10:50

Bien que la Kunoichi avec qui s'entretenait Ayako semblait quelque peu moqueuse, elle accepta malgré tout son offre. C'était probablement le sort de nécromancie d'Azelia qui l'interessait.


C'est entièrement possible même. Notre reine est toujours ouverte à la discussion. Il ne faut pas se fier aux apparences.

Ayako tendit la main a son tour. Puis elle se présenta en tant que Konoë Kikyo.

Tu me plais bien aussi, bien plus que mes propres hommes. Le mot "démon" dans ce monde n'a même pas encore trouvé sa vraie définition. Chacun sa vision des choses, moi je considère que le vrai démon est celui qui juge à tort... Bien, si tu es prête, partons pour le pays de la lune, Kikyo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le volcan de la nostalgie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le volcan de la nostalgie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» Comme un volcan [Pépite]
» Nostalgie et Air de Chanson.. ~ [ Terminé ]
» Nostalgie et amitié... ( Tournade d'Azur)
» Volcan sur patte [Fini ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Pays du feu :: La cité volcanique-
Sauter vers: