La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  [Flashback Tokiwa: Episode 2] La kunoichi de la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: [Flashback Tokiwa: Episode 2] La kunoichi de la lune   Jeu 20 Fév - 14:35

Une année a passé depuis la dernière fois. Depuis, nos deux kunoichi ont maintenant 17 et 16 ans, en plus d'avoir obtenu leur diplôme de ninjas supérieur. Elles se sont installées ensemble dans le village, maintenant qu'elles sont ninja supérieur, elles sont bien plus libres. Mais tout n'est pas rose pour Kikyo, plus elle grandit, plus elle effraie et pousse à la méfiance. Son origine du pays de la lune et sa liaison avec une malédiction démoniaque lui mènent la vie dur. Mais tout a évolué d'une façon drastique le jour où dans une mission elle a laissée sa marque « s'éveiller » pour protéger sa vie et celle de l'unité, mais surtout Tokiwa qui en était le leader.

Depuis, sa proximité avec Tokiwa, la princesse du clan, est très mal vue. Après cet incident, elle fit la promesse à Tokiwa de ne plus laisser éveiller sa malédiction. Plus elle abuse de l'éveil, plus son âme est affaiblie et risque de ne plus se contrôler... Mais la vision des habitants et des autres ninjas ne change plus, même si Tokiwa a défendu la cause de son amie en précisant qu'elle a sauvé l'unité, la peur elle, persiste. Évidemment, Kikyo fut laissée sur la touche niveau missions, pour éviter de déraper de nouveau. Ce qui ne la dérangeait pas au fond, étant donné qu'elle ne s'engage que pour Tokiwa. De son côté, Tokiwa a également stoppé les missions pour soutenir son amie, ce qui lui vaut des attrapages avec son père depuis quelque temps...

Du côté du présent, la soirée était bien avancée, le clair de lune illuminait le village. Du côté des deux kunoichi, Kikyo avait le regard perdu dans la lune, accoudé sur le rebord de la fenêtre, pendant que Tokiwa était allongé sur le lit, tranquillement, et très peu vêtu précisons, en train de feuilleter quelque chose. Au bout de quelques minutes, Kikyo, détourna son regard des étoiles, puis s'adressa à son amie :


Tokiwa... quelque chose ne va pas ? Je te trouve bizarre depuis quelques jours.. D'habitude tu es beaucoup plus enthousiaste quand tu fais quelque chose, surtout quand tu me grimpes dessus. Tu peux tout me dire tu sais, hein.

Kikyo semblait plutôt amuser vu comment elle avait dit cela, du côté de Tokiwa, elle ferma le livre qu'elle feuilletait et se mit en position assise sur le lit, tout en prenant la parole.


Je passe mon temps à m'embrouiller avec mon père... Je commence de plus en plus à me demander si ce village est vraiment l'endroit où je veux vivre... Tes rêves de visiter le monde, me traversent de plus en plus l'esprit.


Ho... J'imagine que c'est moi, la cause des disputes avec ton père... Mais ce n'est pas nouveau, qu'est-ce qui te pousse à penser différemment d'un coup ?

Il est de plus en plus vénéneux dans ses paroles à ton sujet, et ça, je supporte pas... Dans notre dernière dispute il t'a carrément traitée de démon, et de danger pour le village... J'aime pas ça, je ne supporte pas qu'on juge quelqu'un sur son origine. Ce n'est pas parce que tu viens du pays de la lune que tu es forcément corrompu.. Du coup, ce village me dégoûte de plus en plus.

… Il faut les comprendre, ils n'ont pas tort... L'inconnu fait peur, Tokiwa. Ils ne savent rien de moi au final. C'est normal d'avoir peur de quelque chose qu'on ne connaît pas. Surtout que j'ai fait un véritable massacre ce jour-là...

Mais on s'en fiche ! Tu m'as sauvée, ainsi que l'unité ! C'est ça qui faut retenir... C'est toi qui as raison, l'humain est stupide et ne pense qu'à sa gueule.. Je ne sais pas comment tu fais pour rester calme devant tant de haine envers toi.. C'est injustifié..

Tu le penses vraiment ? J'ai tué une cinquantaine de ninjas sans forcer... Ils ont simplement peur de ce qu'ils ne peuvent pas arrêter. Si je pète un plomb et que je m'éveille ici, ils savent très bien que personne ne pourra m'arrêter.

Mais tu n'étais que semi-éveillé ! Puis tu arrives à te contrôler.. J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne trouve pas une justification à un tel déni ! Mon père, il savait très bien d'où tu venais quand il t'a recueilli. Alors pourquoi il réagit que maintenant ? Ce n'est pas nouveau que ton tatouage est une malédiction quoi..

C'était ta mère qui m'a recueilli en vérité, du moins, qui m'a gardée... Après quand elle est morte, ton père n'allait pas me jeter, il n'est pas mauvais, simplement méfiant, c'est tout. Ne lui en veut pas, c'est ton père.

Je sais, je sais... mais aujourd'hui, quand j'ai voulu lui parler, il était avec des troupes du roi. On ne traite JAMAIS directement avec le roi, simplement sur ordre de mission. Si mon père a parlé de toi au roi, j'imagine que ça n'annonce rien de bon... J'arrive pas à m'enlever cette mauvaise intuition de la tête..

Kikyo s'approcha de son amie, lui prit la main, puis reprit la parole avec le sourire, comme pour la rassurer.


Aller, arrête de t'en faire, tu te fais des idées. Tout ne tourne pas autour de moi, ton père c'est le chef du village, je ne suis pas sa seule préoccupation.

… Mais ce n'est pas possible.. comment tu peux rester aussi calme.. ? Ça ne t'inquiète même pas Kikyo.. ? Ton cerveau si évolué ne te préviens pas du danger ?

Kikyo esquissa un sourire à son amie, puis lui répondit d'une voix amusée.


Non, je ne risque absolument rien. Pourquoi je m'inquiéterais ? Je sais déjà tout ça Tokiwa, et je sais aussi que bientôt il va sûrement y avoir du mouvement. Mais je m'en fiche, je suis nettement supérieure à tous mes futurs opposants. Personne ne sera capable de me tuer ici. Pourquoi tu crois qu'on me laisse tranquille ?

Tokiwa regarda son amie avec étonnement, c'était la première fois qu'elle la voyait se vanter directement et dire de telles paroles. Elle savait que Kikyo était très doué pour son âge, voir supérieure au chef du village, ses pupilles et sa maîtrise de tous les styles de ninjutsu en était un exemple. Mais être aussi confiante, ce n'était pas courant chez Kikyo. Son calme et sourire apparent cachaient-ils quelque chose ?


Kikyo... Tu ne me caches rien, hein.. ?

Bien sûr que non. Tu sais très bien qu'on se dit tout. Tu m'as simplement demandé pourquoi je suis si calme, je t'ai juste répondu ce que je pense.

Tokiwa se laissa retomber sur le dos, allongé sur le lit, puis ferma les yeux tout en s'adressant à son amie d'une voix hésitante.


Dis-moi... Qu'est-ce que tu as ressenti quand tu t'es éveillé la dernière fois.. ? Je ne te l'avais pas demandé plus tôt.. mais ça me trotte dans la tête.. Ça ne te dérange pas hein ?

Tu ne me déranges jamais Tokiwa... Sinon pour te répondre, j'ai ressenti une sensation de plaisir, une véritable impression de puissance, comme si rien n'était impossible. Mais je ressentais aussi un plaisir à tuer... Je n'avais que l'envie de faire souffrir et tuer.

Je vois... C'est incroyable que ça change à ce point une personne, c'est dingue, toi qui es limite pacifiste depuis que je te connais.. Même quand on s'entraîne, tu n'oses même pas me faire mal, hehe. Passé d'ange à démon, c'est fou...

Tu sais... Si je dis que ton père n'a pas tort de se méfier, c'est que moi-même je doute de moi. L'éveil ne se contente pas que d'augmenter mes pouvoirs, mais aussi de réveiller mes pensées intérieures.. ma haine.. En vérité, quand je me suis éveillée, je me suis revue lors de la destruction de mon village par des Shinobi de la montagne. Je me voyais, là, au milieu d'un véritable champ de morts.. Je ne revoyais que des corps mutiler et la tête de mon père qui roulait devant moi... C'est pour ça, que je suis toujours calme et que je déteste la violence gratuite, un tel massacre... Mais au fond, je n'ai qu'une seule envie, au plus profond de moi, c'est de torturer, faire souffrir et tuer les responsables, leur montrer le résultat de leur erreur... Eux qui vivent dans une paix faussée par leur code stérile. Ils pensent combattre le mal et servir la bonne cause, mais ils ne sont pas mieux que les démons..

Mais je préfère avoir d'autres rêves, et ne penser qu'à les réaliser et être avec toi... Je n'aime pas être envahi par cette haine que je m'efforce de cacher. Tu es la seule qui m'écoute et me comprend.. Le reste ne sont pour moi que des déchets.. Alors je me contente de ne pas y penser, et de ne voir que l'instant présent.

Tokiwa semblait étrange après avoir écouté son amie, c'était comme si elle ne la connaissait pas au final. Mais cette facette de Kikyo ne la dérangeait pas, au contraire, elle ressentait encore plus le besoin d'être là pour elle, la soutenir. Savoir que Kikyo avait de telles visions de son passé dans sa tête horrifiait Tokiwa. Elle avait donc un souvenir précis de ce jour...et dans les moindres détails. La kunoichi comprenait mieux pourquoi son amie rêvait de voir d'autres horizons, que de faire partie d'un clan d'assassin...

Elle releva légèrement la tête, puis après avoir regardé Kikyo qui semblait avoir les larmes aux yeux, elle lui tira la main pour l'amener sur le lit à son tour, puis la serra dans ses bras.



Désolé de t'avoir fait penser à ça Kikyo. Ça ne change pas ce que je ressens pour toi.. Je t'aime, et t'aimerais toujours. Je vais m'entraîner encore plus durement pour que tu ne sois plus la seule à me protéger. Je vais devenir suffisamment forte pour que tu n'es plus jamais besoin de recourir à l'éveil... Je te le promets.

Tokiwa...

Kikyo finit par s'endormir après plusieurs minutes dans les bras de son amie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: [Flashback Tokiwa: Episode 2] La kunoichi de la lune   Dim 23 Fév - 17:42

Plusieurs semaines ont passé depuis la dernière fois, Tokiwa est toujours en froid avec son père, et Kikyo est de plus en plus mise à l'écart. Évidemment, elle s'en fout complètement, elle préfère cela. Depuis peu, sur la demande de Tokiwa, elle l'entraîne à devenir plus forte, à dépasser ses limites, pour pouvoir tenir la promesse qu'elle lui a faite... Les deux kunoichi s'entraînent au milieu de la forêt, loin du village, et loin des regards, pour être tranquille.

Mais l'entraînement est loin d'être facile pour Tokiwa, Kikyo est d'un tout autre niveau, et la kunoichi ramasse sévère. Elle en croyait pas ses yeux que son amie possède un tel niveau à son âge.. Alors qu'elle était considérée comme la kunoichi la plus forte du village, elle avait en face d'elle, une fille qui dépassait de très loin ses compétences. Mais elle n'abandonna pas pour autant, elle se devait de tenir bon, pour honorer sa parole.

Justement, à l'heure présente, Tokiwa et Kikyo sont au milieu de la forêt, en plein entraînement. La zone est assez endommagée, résultat de diverses actions et de techniques des deux kunoichi. Au centre du champ de bataille, les deux kunoichi se font face. Tokiwa, elle, a un genou et une main au sol, à bout de souffle. Quant à Kikyo, elle est debout, les bras croisés, à regarder son amie. Au bout de quelques secondes, Tokiwa esquissa un sourire à son amie, puis prit la parole, encore très essoufflée.


Pfiou... incroyable, je n'arrive pas à te suivre, tu es un véritable éclair... J'ai l'impression que tu te téléportes ma parole. Jamais j'arriverais à te toucher. Hehe.

Je ne me téléporte pas vraiment, en vérité, je me déplace à la vitesse de la lumière, c'est ma spécialité principale, je pousse ma vitesse de sorte à donner l'impression de disparaître. Ce qui fait que ça peut être confondu avec de la téléportation. Sauf que la téléportation est plus prévisible et moins dangereuse qu'une grande vitesse. La téléportation, pour ceux qui la maîtrise, ne doit pas être utilisée en combat. C'est un processus qui fait utiliser beaucoup trop d'énergies, tout en étant prévisible et imprécis, à cause de la déformation sensorielle due au changement de l'inter-zone. Dire qu'une super vitesse, permet tout de même de garder un contrôle sur ses actions et de pouvoir être imprévisible. 

Tokiwa semblait totalement perdu dans ce que venait de raconter Kikyo, mais tout ce qu'elle retint, c'était que son amie avait une vitesse vraiment dingue et que jamais elle pourrait rivaliser... Toujours en restant au sol, encore essoufflée, elle repris de nouveau la parole, un peu découragée cette fois.


He bin... Même si je n'ai pas tout saisie, j'ai au moins compris l'essentiel, je n'ai aucune chance. J'arrive même pas à suivre tes mouvements... C'est dingue, je suis considéré comme la plus douée du village, et toi, tu me maîtrises comme tu veux, hehe. Je.. je commence à douter vraiment de moi.. tu es bien trop forte pour m'entraîner...

… Tu n'es pas faible Tokiwa, tu as énormément de potentiel, mais tu l'utilises pas. Au contraire, si tu n'avances pas, c'est parce que tu n'affrontes que des adversaires inférieurs à toi. La défaite et la souffrance, permettent souvent de créer des combattants sans égales. Car on veut toujours devenir plus fort, pour vaincre cet adversaire, pour ne plus souffrir. Même si pour le moment tu ne le remarques pas, t'entraîner contre moi, t'as déjà fait faire des progrès. Tu dois repousser tes limites à chaque fois pour suivre, ce qui fait que tu as déjà amélioré nettement ta vitesse et ta compréhension.

Ton principal défaut, comme beaucoup, c'est que tu ne te concentres que sur le combat, et ton adversaire. Hors dans un combat, il faut aussi observer et apprendre à lire son adversaire, c'est comme ça, que tu pourras vaincre même des adversaires qui semblent invincibles. Sache que personne ne l'est, invincible, même un dieu peut être vaincu. C'est pour cela, que je n'ai peur de rien et que je ne m'inquiète pas de ton clan. Car rien ne m'effraie, pas même les divinités. La peur, est le pire ennemi. Débarrasse-toi de la peur et tu feras déjà un grand pas.

Merde... Tu as bien 16 ans hein ? Hehe. Ton cerveau, c'est un truc de fou, Kikyo.

Kikyo se gratta la tête, tout en esquissant un sourire à son amie. Puis lui répondit d'une voix enjouée.


Il paraît.

Suite à cela, elle aida cette dernière à se relever, puis stoppa l'entraînement pour aujourd'hui. La nuit commençait à tomber, et Tokiwa ne tenait presque plus debout de toute façon.

Une fois la nuit tombée, elles étaient déjà chez elle, dans le village. Tokiwa était allongée complètement morte sur le lit, pendant que Kikyo se préparait de quoi manger. Quelques minutes passèrent, avant que Tokiwa finisse par prendre la parole, en s'adressant à son amie.


Kikyo... Dis-moi, d'où vient.. cette marque maudite que tu possèdes ? C'est héréditaire je sais, mais ça fait mal.. ? Ça vient de ton clan ?

Non, ça ne me fait pas mal, je ne la sens pas pour ainsi dire. Mais cette marque ne vient pas de mon clan, mais de ma mère.

Ta mère ?

Oui, je ne l'ai pas connu, elle est morte en me donnant naissance... Mais j'ai appris qu'elle était maudite et que c'est elle qui possédait « l’œil pourpre ». J'ai hérédité de sa malédiction et de ses yeux. Ma mère avait elle-même été maudite par un puissant démon, mon père m'avait raconté. Ma mère n'était pas originaire du pays de la lune, comparé à mon père, elle venait d'un autre monde adjacent à la Yokume qu'il me disait...

La vache, je savais que tu étais bizarre, mais de là à avoir une mère qui vient d'un autre monde, waouh. Du coup, j'imagine que c'est d'elle que tu as héritée de telles capacités aussi, dont ta vitesse « inhumaine » hehe.

Mon père n'était pas non plus un faible combattant, c'est lui qui se déplaçait comme une lumière. C'était un ninja du clan de lune remarquable et redoutable, il s'appelait Hiryu. Il a été tué parce qu'il a dû me protéger... Le ninja blanc qui l'a tué, a combattu deux jours et deux nuits pour en venir à bout. Mais mon père était déjà épuisé de base, vu qu'il avait déjà tué tous les ninjas du clan du ninja blanc. Tout ce que je me souviens par la suite, c'était ce katana brillant que tenait ce ninja blanc, et mon père au sol...

Le ninja blanc.. Joe Hayabusa. Désolé d'avoir reparlé de ça... Depuis que je sais que c'est ce maudit clan qui t'a fait vivre cet enfer, je le déteste. J'aurai été à ta place je me serais déjà vengé.. Tu as un sacré contrôle de toi-même Kikyo.

La vengeance ne sert à rien Tokiwa, ça ne ramènera pas mon passé... Je préfère avoir des rêves plus joyeux, des rêves qui ne font de mal à personne. Mon père, me disait de suivre mes rêves et de ne jamais les lâcher... J'étais très mature déjà à 4 ans, j'ai des souvenirs précis de mon père et de ce qu'il me disait, c'était mon héros, je voulais devenir comme lui. Pour les habitants extérieurs au pays de la lune, ce pays n'est que le repaire du mal... Donc ils pensent qu'il n'y a que des démons sans âmes et que ça leur donne le droit de tuer.. La preuve, ce Joe hayabusa et son fils, sont des légendes.. tu parles..

Kikyo, malgré ses paroles comme quoi elle ne souhaitait pas la vengeance, serra sans s'en rendre compte avec force, la lame du couteau qu'elle tenait, sans même sentir la douleur. Après quelques secondes, elle s'en rendit compte et posa le couteau, et laissa guérir sa blessure comme si rien n'était. Pendant ce temps, Tokiwa semblait pensive aux dires de son amie. Elle reprit la parole au bout d'un moment, en changeant totalement de sujet.


Quoi qu'il en soit, moi je suis heureuse de t'avoir connu Kikyo. Je suis sûr que ton père serait fier de toi. Peut-être qu'il vit dans les étoiles, n'est-ce pas ? Ce n'est pas ce qu'il te disait ?


Je pensais que tu y croyais pas.

Bien, j'ai décidé d'ouvrir mon esprit, moi aussi, hum ? Je suis déjà saoulé de toute cette violence, alors que je n'ai que 17 ans. C'est toi qui as raison, tes rêves sont bien plus magnifiques, que ce à quoi je suis destinée dans ce village... Je veux qu'on vive tes rêves ensemble, toi et moi... Pour toujours.

Tokiwa...

… ensemble.......

Après ses mots, la kunoichi s'endormit rapidement due à la fatigue de l'entraînement de la journée. Kikyo quant à elle, resta là, pensive...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flashback Tokiwa: Episode 2] La kunoichi de la lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres
» [Flashback Tokiwa: Episode 3] Une nuit en enfer...
» [Flashback Ayako: Episode 3 / Une famille soudée]
» Episode 457 One piece
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Section Flashback :: Flashback Tokiwa-
Sauter vers: