La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres   Lun 17 Fév - 21:49

Le pays du soleil, endroit merveilleux où règnent la paix et la vie. Réputé pour sa position géographique intéressante, cela en fait un pays de choix pour les marchands et mercenaires. Mais il y avait surtout tout ce qu'il fallait pour les habitants, le soleil, des vivres en continu, et une apparente sécurité, grâce à la garde royale. C'était l'endroit idéal pour y vivre et s'installer pour y couler des jours heureux.

Mais loin de la ville, dans les forêts luxurieuses du pays, résidaient également des clans de toutes sortes. Parmi ces clans, on va s'intéresser à un en particulier, qui est situé au plus profond de la forêt : Le clan Mitsuki. C'est une guilde d'assassin au service du royaume, ils sont les assassins silencieux du roi quand il faut agir dans le dos du peuple. Ce clan, est peuplé de ninjas, personne n'a vraiment de spécialités, c'est une bande de mercenaires qui a formé un groupe, tout simplement. Ce groupe est dirigé par le leader, Satchiro Mitsuki. Ce leader, possède trois filles, la première se nomme Tokiwa, la deuxième répond au nom de Natsuki, et la troisième est une fille qu'il a adoptée, elle vient du pays de la lune et se nomme Konoë Kikyo.

             (Konoë Kikyo)                                                              (Tokiwa Mitsuki)                                            (Natsuki Mitsuki)


La plus âgée des trois , Tokiwa, est la plus obéissante et douée du village. Même certain ninja supérieur trouve la défaite contre elle. Elle fait preuve d'aucune pitié dans ses missions, et elle n'a que 16 ans. Sa sœur Natsuki, est également bien parti pour être une véritable sadique, mais à 11 ans, elle a encore du chemin à faire. Mais la dernière, la sœur adoptive, Kikyo, qui a 15 ans, est complètement différente. Elle effectue ses missions, mais n'y prend aucun plaisir. Elle ne déteste pas cela, mais elle a d'autres rêves en tête, elle aimerait faire autre chose que d'être formé pour tuer. Elle possède des pupilles de couleur mauve et est également ce qu'on appelle une « surdoué ». Tokiwa et Kikyo sont inséparables depuis qu'elles se connaissent, même si leurs idéaux sont opposés, elles ne se quittent jamais et profitent de chaque seconde de libre pour se détendre ou s'amuser.


En cette belle soirée justement, les deux filles étaient comme à leur habitude, au bord d'une magnifique étendue d'eau, entourées d'arbres et d'une magnifique cascade. Tokiwa était assise sur un rocher, tandis que Kikyo était allongé sur le dos, les bras derrière la tête, à observer les étoiles.


Eh, Kikyo.

Hum ?

Qu'est-ce que tu peux bien observer pendant des heures comme ça ? Ne me dis pas que tu comptes les étoiles quand même ? Vu ton cerveau, tu en serais bien capable, donc bon... je préfère demander.

Ho, non, hehe, je ne suis pas aussi bizarre quand même, si ?

Huuuuuum... Sans commentaire.

Les deux kunoichi riaient de bon cœur, puis Kikyo prit la parole peu après.


Non, en fait, je regarde en effet les étoiles, et je pense à ce que me disait mon père, à l'époque, quand il était encore vivant. Même si je n'avais que trois ans, je me souviens de ses paroles..

Hooow ? Tu sais quoi, vas-y, raconte-moi donc ce que tu vois, dans les étoiles !

Tokiwa s'approcha de son amie puis s'allongea dans la même position qu'elle, juste à côté.


Nan, tu vas te moquer.

Mais non, promis.

D'accord... Eh bien, mon père me disait que les étoiles, ne sont pas que des planètes, mais sont aussi un symbole d'espoir et de rêves. Il disait qu'il faut que je regarde au-delà des apparences et que j'ouvre mon esprit, et là, je verrais ce que je désire. Plus une étoile brille, plus l'espoir qu'elle dégage est grand. Il m'a dit ensuite de sélectionner cinq étoiles dans le ciel, et de nommer chacune d'entre elles, par un de mes rêves. Comme ça, quand je me sentirais seule, j'aurai qu'à plonger mon regard dans mes rêves.

Hum hum... J'imagine que c'est votre trip au pays de la lune, les étoiles et la lune ?

Haha, mais non, le pays de la lune n'est qu'un nom pour désigner l'absence de soleil, rien à voir avec la lune. L'obscurité y est définitive là-bas... D'ailleurs, c'est très mal vue de venir de là-bas..

Ouai, tu m'en as déjà parlé... Mais il faut pas faire cette tête tu sais, ce n'est pas parce que tu as du sang de démon et que tu viens d'un clan de Shinobi de la lune, que tu es mauvaise, Kikyo. Au contraire, tu exaspères notre père à être aussi calme et détendu. Tu devrais moins penser à ton passé, ou ta famille, Kikyo. Mon père et mon clan t'ont recueilli, et tu fais partie de la famille maintenant, peu importe ton ancien clan.

Oui, je le sais bien, je ne serais jamais assez reconnaissante envers ton père, de m'avoir élevé comme sa fille... mais.. Je ne trouve pas ma voie, dans votre code, Tokiwa. Je désire autre chose de ma vie, je.. je veux voir du pays, visiter le monde. Il paraît que les forêts du pays des elfes sont encore plus magnifiques que celles d'ici. Dis-moi, ça ne te fait pas envie, toi, de voir le monde ?

… Bien, à vrai dire je ne me suis jamais posé la question... Encore une chose étrange chez toi, hehe. Mais c'est inutile de toute façon que je me pose ce genre de questions, et tu sais très bien pourquoi, Kikyo. Et je t'interdis de faire ça, t'as compris ? Si tu réalises ce rêve.. Tu deviendras une nukenin ! Et il est hors de question que je te laisse faire, puis, on est inséparable toi et moi, non ? C'est ça qui compte, qu'on soit ensemble. Hum ?

Oui... Mais c'est juste un rêve parmi tant d'autres, t'inquiète pas, je ne quitterai pas le village, ni toi. Mais tu sais, parfois, j'aurais aimé connaître la sensation d'être aimé par une famille, pouvoir serrer ma mère dans mes bras, et ne pas être une semi-démon née dans une famille de tueurs et élevé par la suite dans un clan d'assassin... Je n'ai rien contre vous Tokiwa, hein, mais c'est entre autres, ce qui fait que j'ai tant de rêves stupides en tête. Tout ce que je voulais, c'était connaître l'amour d'une vraie famille...

Neh ? Suffit de demander !

Tokiwa se rapprocha un peu plus de Kikyo puis la serra tendrement dans ses bras, cette dernière semblait rougir dans le même temps. Puis Tokiwa prit la parole, toujours en la serrant.


… Arrête de te faire du mal Kikyo, d'accord ? On n'est ce qu'on n'est, on ne peut pas changer ça, hein ? Moi, je serais là pour toi, Kikyo. Peu importe l'avenir, on restera ensemble, je ne vois pas d'autres alternatives. On est partenaire, pas vrai ? Tu verras, tu auras toujours Tokiwa pour te protéger, je te le promets.


Tokiwa...

Bah, pourquoi tu fais la gêné ? C'est pas comme si on avait rien fait ensemble.. hum ? D'ailleurs si mon père s'en rend compte, on risque de passer un sale quart d'heure. Mais bon, je m'en fiche, tu es franchement .. de bon goûts. Hehe.

Hum... Je.. c'est assez gênant là...

Tokiwa se retira pour se remettre sur le dos, puis montra du doigt les étoiles.


Bon ! Tu as bien dit que tu as donné tes rêves à cinq étoiles, hum ? Alors, je vais moi aussi nommer une étoile. Huuuum... Celle-là ! Tu la vois ? Et bien à partir de cette nuit, ça sera l'étoile du Shinobi ! Notre étoile.

L'étoile du.. Shinobi ?

Bah oui, il y en avait pas, bien maintenant il y en a une. Et en plus, j'ai une étoile de Shinobi en pendentif qui représente la voie du Shinobi. Puis.. ça sera notre étoile ! Ok ? Maintenant, quand tu regardera cette étoile, tu penseras à moi et vise vers ça, hehe.

Mais ce n'est pas un rêve ça.

Mais si, être un Shinobi de légende, comme Ryu Hayabusa, c'est ça, mon rêve ! Tu imagines, être comparé à ce ninja légendaire ? Hehe, la classe. Bon, on est inconnu et on n'existe pas aux yeux du monde, et on est des assassins .. C'est un rêve impossible.. Mais bon, au moins, j'ai nommé une étoile.

Euh.. C'est qui, Ryu Hayabusa ?

Neeeeeh ? Tu te dis surdoué et tu connais même pas le ninja dragon ? Bon, bien, il est temps que tu fasses des cours de rattrapage ! Tu te tais maintenant, et tu m'écoutes, ok ?

Yosh !

Tokiwa expliqua et raconta tout ce qu'il y avait à savoir sur le clan Hayabusa et la légende, Ryu. Puis elles se mirent à parler ensuite de tout et de rien, jusqu'à ce que Kikyo reprenne la parole au sujet des Hayabusa.


Je vois, ce Ryu Hayabusa doit vraiment être fort alors... Je me demande si c'est lui le fameux ninja qui a réduit mon clan à néant au pays de la lune.. J'ai entendu dire que c'était un ninja solitaire qui a tué les démons et mon clan en même temps.

Euh... Je ne sais pas... Maintenant que tu le dis.. je... Enfin.. Tu as 15 ans, ta famille a été tuée il y a 12 ans, ce Ryu ne devait pas encore être en âge de combattre les démons. Je pense que ça doit être Joe Hayabusa alors, l'ancien ninja dragon... enfin..

Ne te fatigue pas Tokiwa, ma famille était liée aux démons, c'est tout à fait logique qu'ils allaient un jour ou l'autre devoir payer. Je n'en veux pas à ce ninja, même si c'est lui ou son père... Alors ton rêve c'est de le surpasser, c'est ça ?

Pas forcément, mais devenir une légende, comme lui.

Je suis sûr que tu y arriveras, tu es la meilleure.

Pfff, tu te fous de moi ? Tu crois que je le vois pas ? Tu me surpasses de loin. C'est simplement que tu ne veux pas te battre et que tu te bats jamais à fond. Enfin, t'inquiète, je m'en fiche que tu sois supérieure, je n'ai pas de rivalité avec toi. Même si on n'a pas le même sang, tu es ma sœur, fin de l'histoire.

Hum.. je ne pense pas devenir un jour comme ton père le voudrait, j'aspire à la tranquillité et je ne me bats que si nécessaire... D'ailleurs, je ressens bien que le clan n'aime pas trop que je sois si proche de toi.

Il est vrai que mon père pense qu'à force de rester avec toi, je vais finir par faiblir... Mais je m'en fiche, rien ne nous séparera... MAIS, je trouve ça dommage, tu te rends compte que tu es vraiment douée ? Tu arrives à apprendre et copier toutes les techniques que tu vois et tu sais te servir de presque toutes les armes. Je n'arrive même pas encore à faire de ninpo parfaitement, et toi tu maîtrises déjà la foudre et le vide ! Halala, si tu étais comme moi, tu serais vraiment redoutable. Ton chidori est déjà à ton âge d'une puissance incroyable...

Je n'ai aucun mérite, je suis un demi-démon, et shinobi du pays de la lune... J'imagine que c'est de là que je tire ma particularité...

Ah ! Tu recommences... Je t'ai déjà dit d'arrêter de te détester. Tu n'es pas un démon, et peu importe que tu sois née dans une famille liée à eux. Pour moi, tu es Kikyo, une kunoichi du clan Mitsuki, point. Bon, si on rentrait ? Il commence à se faire tard, tu viens ? Demain on va encore être en retard à l'école des ninjas.

D'accord... j'arrive.

Les deux kunoichi repartirent en direction de leur village, toujours en discutant le long de la route...

_________________


Dernière édition par Tokiwa le Ven 14 Mar - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira
Sorcière noire
Sorcière noire
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 16/11/2013

MessageSujet: Re: [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres   Mar 18 Fév - 19:46

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis la dernière fois, près de la cascade. Depuis, la vie continuait son cours dans le village. Pour Tokiwa et Kikyo, la vie dans le clan se résumait à aller à l'école des ninjas, pour obtenir enfin leur diplôme permettant de faire des mission de haut-niveau. Malgré qu'elles avaient toute deux largement le niveau, c'était tout de même obligatoire. Même si la moindre pause était une excuse pour glander.

Justement, cette fois, on retrouve encore nos deux kunoichi, au cœur de la forêt, plus précisément dans une clairière, dégageant ainsi les arbres pour une vue parfaite sur le ciel. Un ciel magnifique, éclairé par un soleil éclatant, relevant les couleurs vives de la clairière.




Au milieu de cette étendue, était allongé sur le dos Tokiwa, les bras positionnés derrière la tête. Plus bas, reposait Kikyo, visiblement allongé tranquillement sur le côté, la tête posé sur le ventre de son amie. Les deux filles semblaient bien plus proche que ce qu'elles laissent paraître au village.

Au bout d'un moment, Kikyo prit la parole, après avoir laisser échapper un long soupir.


Dis-moi, Tokiwa, tu trouves cela utile toi, cette école.. ?


Hum ? Bien, mise à part qu'on se fait royalement chier... c'est un passage obligatoire pour avoir notre diplôme. Je suis pressé de l'avoir d'ailleurs, j'en ai ma claque de me taper des missions de rang C. C'est vrai quoi, toi et moi on a largement le niveau des ninjas supérieurs, et on se tape des missions pour petit ninja. Pff !

...Et.. tu penses vraiment que ce diplôme sera bénéfique.. ? Ou même utile ? Dès qu'on aura le statue de ninja supérieurs, les fameuses missions au-delà du rang C, ce ne sont que des missions d'assassinat... Tu sais, ce n'est pas le fait de tuer ou de suivre le code qui me rend malade, mais c'est l'objectif de tout cela, la finalité. Au fond, c'est l'humanité que je comprends pas... Regarde, depuis toujours, l'humain passe son temps à se faire la guerre, ou se trahir entre eux... pourquoi ? Pourquoi par exemple, le roi que nous servons, engage des assassins comme nous, pour faire parfois disparaître ses propres ministres.. ? L'humanité n'a-t-elle donc que le vice en elle ?

Wouha, et bien, ton cerveau va exploser Kikyo. Tu te poses vraiment trop de qu...

Kikyo se releva légèrement, se mettant en position assise, puis prit la parole avant que son amie ne finisse sa phrase.


Réponds-moi... Tu te poses vraiment jamais de questions sur notre but ? Le code ? Ou encore nos actes ? Je ne parle pas de bien ou de mal, mais d'objectivité. Est-ce vraiment légitime ce qu'on fait ? Cela mène-t-il à un but ? Qu'est-ce qu'on gagne à sans arrêt prendre des vies.. ? Je le sais, au fond, que tu n'aimes pas ça toi non plus, Tokiwa... C'est pas pour rien qu'on a toujours été si proche.. Tu vois en moi, une personne qui exprime à haute-voix ce que tu penses tout bas..


A son tour, Tokiwa se releva, pour se mettre également assise. Puis regarda son amie avec le sourire.


Tu es irrécupérable ma belle, vraiment. Mais tu le sais déjà tout ça, et tu le sais aussi que je me pose beaucoup de questions, alors pourquoi tu me le demandes ? Tu veux m'entendre dire que je suis de ton côté ? Bien sûr que je le suis, mais je suis réaliste Kikyo, c'est tout. Il y a des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter. Le code, en fait parti, justement, tu le sais bien.


Je.. Tokiwa, dis-moi... Si je décidais de quitter le village, et visiter le monde, tu me suivrais... ? Tu serais prête à abandonner tout ça, pour ..moi ? Réponds-moi comme si on ne risquait rien, si on le faisait, ne prend pas en compte le code. C'est juste une question comme ça...

Ce que tu me demandes c'est si je serais prête à abandonner mes rêves pour les tiens ? Bien.. étant donné que j'en ai pas vraiment ici.. de rêves, et que je ne veux pas être séparé de toi, je te suivrais, oui.. Sans aucun doute. Puis, ça serait vachement cool de voir du pays. Ha ! Une petite visite au pays céleste, hehe. Ou encore au pays du feu ! Il y a une fournaise constante il paraît, waouh !... Rhalala, regarde-moi, ça m'arrange pas de traîner avec toi, haha, mon père serait fou de rage si il m'entendrais dire ça . Et Natsuki se moquerai certainement de nous.

Alors tu me suivrais vraiment si cette règle n'existait pas... je vois.. Quant à Natsuki, elle ne m'a jamais vraiment apprécier. Je ne l'apprécie pas non plus, je la trouve cruelle et sans pitié, comparé à toi, et elle n'a que 11 ans... Je suis sûr qu'elle prendra plaisir à tuer plus tard, j'ai aucun doute là-dessus...

Boh.. Natsuki a simplement grandi pendant la nouvelle règle du village, qui forme encore plus durement les apprentis. Elle est pas méchante, juste... bon, un peu sadique, mais c'est pas bien méchant. Puis, bien sûr que je te suivrais, mais tu sais très bien qu'en vrai, ça existe bel et bien. La règle ne date pas d'hier... Et que je sois la fille du chef ne changera rien.

Tu sais, cette fameuse règle, je la trouve vraiment injustifié et plutôt fausse. Un clan, est sensé être comme une grande famille, non ? Et dans une famille, la confiance est primordial. Regarde, toi et moi, on se fait confiance, comme beaucoup de ninjas de ce clan. Alors pourquoi une telle règle de confidentialité ? Au fond, cette règle remet en cause la confiance, étant donné qu'elle stipule que si on quitte le village, on est un traître... Mais je ne sais pas, ce n'est pas parce qu'on va faire un tour, qu'on va aller crier sur tout les toits qu'on est des assassins ou révélé où on habite... Ça pousse encore plus loin la réflexion, en se demandant, avec une règle pareil, jamais remise en cause : Les humains n'ont donc aucune confiance entre eux ? Les guerres et les diverses missions du « roi » me font malheureusement penser que je n'ai pas tort...

Hum... Je n'avais jamais vu la chose sous cet angle. C'est troublant en effet, on nous répètes sans cesse qu'il faut faire confiance à ses partenaires et son clan... Mais bon, comme d'habitude, on ne peut rien faire. Ce n'est pas parce qu'un truc nous déplais qu'on va le changer. Cette loi existe depuis très longtemps, et je doute que deux kunoichi de 16 et 15 ans changent les choses. Tu sais quoi ? Arrête donc de te faire du mal pour rien...

Tokiwa poussa son amie sur le dos, puis se position à quatre pattes au-dessus de cette dernière, puis commença à l'embrasser tendrement, comme ça, d'un coup. Kikyo ne semblait pas être dérangé, les deux filles semblaient bel et bien plus proche qu'on ne peut l'imaginer, peut-être la raison pour laquelle elles s'éloignent si souvent du village. Enfin, après cette action, et que Tokiwa releva légèrement la tête, Kikyo en profita pour reprendre la parole.


… Tu penses vraiment.. que c'est si terrible que ça d'être nukenin ? Je veux dire, toi et moi, ensemble, on est nettement capable de survivre et même de repousser des ninjas supérieurs... Ce clan ne nous inquiéterais pas plus que ça..

Tokiwa se mit à sourire de nouveau, amusé par la remarque de son amie, puis repris la parole à son tour, toujours en caressant suspicieusement sa partenaire.


Haha, voyons Kikyo, tu m'étonnes, tu es pourtant un vrai cerveau sur pattes, ça te ressemble pas de dire ça. Enfin, même si tu as pas tort concernant ce clan, qu'est-ce que tu fais de notre survie ? C'est bien beau de se défendre, mais comment on fera pour se nourrir, se loger ? On aura pas d'autres choix que de devenir des mercenaires, et qui dit mercenaire, dit tête mise à prix. Alors, en plus d'être pourchassé pour trahison, on sera poursuivi pour une récompense. D'ailleurs, tu savais qu'un autre clan peut très bien s'occuper des nukenin, même si ça ne concerne pas son clan ? Bah oui, peu importe les clans, la règle et le code est le même. Je n'ai pas franchement envie d'avoir Ryu Hayabusa sur le dos, ou encore le ninja copieur, Kakashi hatake. hehe. Surtout que ça me ferait chier de me faire tuer par deux ninja que j'admire. Hum... D'ailleurs, maintenant que j'y pense, toi aussi tu recopie les techniques des autres.

Pendant ce temps, Kikyo venait déjà de perdre sa veste de clan, en plus de sentir un légé courant d'air sur le nombril. Mais continua de parler comme si rien n'était.



Je ne copie pas les techniques, je les observes, et je les comprends, puis ensuite je les reproduis grâce à une compréhension hors du commun et de mes pupilles qui me permettent de voir le flux continuel d'un corps en mouvement... Ryu Hayabusa et ce Kakashi ne me font pas peur, moi. Qu'est-ce que tu admires chez eux Tokiwa ? Pour moi, ce ne sont que des ninjas surestimés...

Heu.. Bien.. Comment dire, disons que.. Ce n'est pas tant pour leur force que je les admires, mais par leur fait d'armes. Par exemple, Ryu Hayabusa a accompli de véritable miracles face aux démons. Et la technique du Chidori que tu aimes tant utiliser, elle vient de ce Kakashi, au cas ou. Ouaip, hehe.

Je vois, je comprends, je n'ai pas le même esprit, moi les ninjas et son univers je m'en fiche... Je veux juste voyager, rester avec toi, et voir le monde... Mais bon, ne t'attends pas à ce que je respecte ce clan Hayabusa... Ce n'est que des tueurs sans âmes pour moi, comme les autres. Je sais très bien depuis notre dernière discussion que c'est ce clan qui a réduit à néant mon clan au pays de la lune, et même si c'était justifié, je ne peux tout simplement pas non plus sauter de joie...

Ho.. J'avais oublié ce détail.. pardon, je voulais pas.. enfin.. euh, le clan Hayabusa en lui-même, je m'en fiche, c'est juste Ryu et Kakashi que j'apprécie par leur faits d'armes. Je cache pas que j'aimerai bien les rencontrer un jour.

Pour ça faudrait déjà pouvoir quitter un jour ce village...

… Hum


Hey ! Où-est mon t-shirt?


Après quelques secondes de silences, Tokiwa repris son activité douteuse sur son amie, puis la journée continua... Un peu moins couvert, pour Kikyo, ceci-dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback Tokiwa: Episode 1] Une kunoichi pas comme les autres
» [Flashback Tokiwa: Episode 3] Une nuit en enfer...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Section Flashback :: Flashback Tokiwa-
Sauter vers: