La paix ou la guerre, le choix est votre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'infirmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kasumi
Reine
Reine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Pays Céleste

MessageSujet: L'infirmerie   Dim 17 Nov - 16:11

Après son échange télépathique avec le capitaine Yagami, Kasumi rouvrit les yeux, assez mécontente et énervée. Mais d'un côté elle était calme également, Azelia n'était pas un souci, même très forte, elle n'était pas une menace pour Kasumi. Au fond d'elle, la reine espérait qu'Azelia soit assez folle pour venir, mais d'un côté, une guerre n'apporte jamais que du bon. Elle devait de toute façon s'occuper en priorité des dragons célestes, des élémentaires, et de savoir où se trouve cet artefact, pour en être débarrassé. Elle quitta sa chambre royale et se dirigea à l'infirmerie, dans la cité, où était étudié Hitomi.

À son arrivée, les anges et les valkyries aux alentours et dans la pièce s'inclinèrent. Très vite la reine ordonna de faire venir Sinaë et Itherael sur les lieux. Ils ne tardèrent pas à arriver, Itherael arrivant le premier, accompagné par le jeune prince des dragons célestes, Aidan. La reine Sinaë arriva à son tour.



Vous nous avez fait demander ma reine ?


Oui, inutile de continuer les recherches sur cette pauvre Hitomi, je sais ce qui la frappe. C'est bien plus grave que nous le pensions. Mais je vous expliquerai en temps voulu. Pour le moment, quitté tous la salle, je souhaite être seule avec Sinaë.


Sinaë semblait quelque peu surprise, tout comme Itherael et les anges aux alentours. Mais ils ne discutèrent pas les ordres de la reine, et se contentèrent de quitter la pièce, laissant Kasumi et Sinaë seules.


… Sinaë, je vais aller droit au but, je sais que vous en savez plus que ce que vous dites sur l'artefact, alors je vous conseille vivement de me le dire immédiatement, sinon, je vous promets que vous le regretterez. Je respecte votre peuple et votre rang, mais sachez aussi que j'attends en retour le même traitement envers moi. Comme vous l'avez dit au Colisée, vous n'aimerez pas vous mesurer à moi, ne me forcer pas à employer des méthodes que je me refuse d'utiliser... J'en ai assez qu'on me sous-estime, qu'on se pense supérieur à moi, qu'on pense pouvoir me faire peur ou même me menacer. PERSONNE ne menacera plus, et personne n'osera plus s'opposer à moi, sous peine de répercutions immédiates. Que ce soit claire reine Sinaë, vous, ainsi que cette Azelia que vous prenez comme rivale, et le reste, ne sont que des insectes que j'écrase quand j'ai envie, vous faites parti d'un échiquier bien trop grand pour vous, vous ne servez que des êtres supérieurs tels que moi ou tant d'autres démons supérieurs à elle. Je suis le destin, la création en ce lieu, et personne n'est au-dessus de moi ici, je connais et est conscience des véritables menaces grâce à mon rang et mes pères. Alors que ce soit clair, ne vous amusez plus jamais à OSER manquer de respect ou de vous interposer envers mon autorité. Suis-je assez claire, Sinaë ? N'oubliez pas que je peux vous enlever absolument TOUT, quand je le désire, rappelez-moi qui vous donne le pouvoir et l'immortalité , hum ? Alors réfléchissez bien à la réponse que vous allez me donner maintenant.



Les propos de la reine Kasumi étaient forts et violents envers la Sinaë, mais elle en avait assez qu'on la prenne de haut, il était temps que tout revienne dans l'ordre des choses. La reine Sinaë semblait assez calme et semblait pensive quant aux dires de Kasumi. On pouvait presque ressentir la crainte dans son regard, la crainte de tout perdre ou de se mettre à dos, un adversaire qu'il ne vaut mieux pas contrarier. Elle reprit la parole, normalement, avec une voix plus douce et beaucoup plus respectueuse qu'à l'accoutumer.


Inutile de me menacer reine Kasumi, je le sais tout cela. Je comprends votre rage et votre colère envers moi et mon peuple... Je vous respecte autant que je respectais vos pères. J'ai déjà expliqué les raisons de ma désobéissance concernant l'artefact... J'ai menti tout à l'heure pour protéger l'artefact jusqu'au bout... Mais j'en ai assez, je ne risquerai pas plus longtemps mon immortalité et notre source de vie... Je vais vous dire ce que vous voulez savoir.


La reine Sinaë fit une pause, puis reprit la parole d'une voix plus certaine.


Je sais où se trouve exactement l'artefact. Quand je l'ai fait cacher, j'ai apposé dessus la même protection que celle que j'ai mise pour mon peuple... Il est caché aux yeux de tous, visible que par moi. Je vais lever le voile, si tel est votre ordre. Le voile cache une entrée menant à un dôme, où réside en son milieu le trésor, mais il est protégé par un gardien éternel, alimenté par l'essence de l'oeil. Je ne peux et vous ne pouvez pas l'arrêter, s'ils désirent l'artefact, ils devront détruire le gardien éternel.

Un gardien éternel... Je comprends mieux pourquoi vous dites qu'il est en sécurité... Je ne sais pas comment vous avez pu mettre un gardien éternel, alors que la tour de l'éternité était fermée...

Après la fermeture de la tour, l'essence de cette dernière s'est déversée sur la Yokume, comme l'exigeait votre père, ce qui a conféré le don de lumière à ceux qui en étaient dignes. L'ancien peuple céleste par exemple et divers prêtresses et érudit de la Yokume. Nous nous sommes servi de cette essence pour assembler ce golem. Le dôme se trouve au cimetière du pays de la lune, dès que j'aurai le voile, il sera visible par tous, et le gardien réveillé...

Il n'est donc pas alimenté par la tour actuelle, mais par la lumière présente dans la Yokume... Bien, ils se débrouilleront avec le gardien, vu qu'il est alimenté par une faible lumière, ils pourront le détruire, ou mourir avec un peu de chance. Et si ce n'est pas le cas, et qu'ils le détruisent, ils auront ce qu'ils veulent.

… Pourquoi tenez-vous temps à donner cet artefact reine Kasumi ? Azelia ne vous fait pas peur, et j'imagine que le reste non plus, alors pourquoi ne pas tout simplement détruire les opposants ?

Mon devoir en tant que reine, Sinaë, est d'éviter les guerres et les morts inutiles. Si je me débarrasse d'Azelia, nous serons dans le collimateur de ses supérieurs et une guerre infinie débutera entre immortels, nous sommes en paix avec les démons grâce à mes pères. Je n'aspire qu'à la paix et à la diplomatie, comme mes pères, je ne riposte et n'attaque qu'en cas d'hostilité. Comparé à vous, moi je prends en compte toutes les menaces qui résulteront d'une guerre contre Azelia. Ce qui n'est pas son cas a priori, elle n'a pas idée de ce qu'elle subirait en déclenchant une guerre contre moi. Mais je suis certaine qu'au fond elle n'est pas folle et qu'elle ne désire pas plus la guerre que moi... Surtout une guerre qu'elle perdra. De plus, j'ai fait une promesse, et un de mes principes et de tenir les promesses que je fais, que ce soit une menace, ou autres... J'ai promis cet artefact, alors je tiendrai cette parole... C'est en ne tenant pas ses promesses qu'on déclenche des guerres et des morts inutiles... Mais j'imagine que vous le savez déjà que vous auriez déjà déclenché la fin du peuple céleste si vous étiez à la tête de ce dernier depuis le début, n'est-ce pas ? C'est pour cela que vous me servez et que vous serviez mes pères. Il faut des têtes pensantes et puissantes à la tête d'un peuple... Les autres, obéissent et agissent en conséquence.

Vous avez entièrement raison... Je ne le sais que trop bien, mais sachez que nous sommes fiers d'être ce qu'on est. Et servir les archanges ne nous a jamais dérangés. Tant qu'on peut étancher notre soif de sang et de combats quand vous avez besoin de nous...

Bien, restez ici, nous en avons terminé. J'accepte de passer l'éponge sur nos différents des dernières heures et de votre erreur, mais sachez que la prochaine fois, je ne serais pas aussi clémente...


La reine Sinaë s'inclina avec respect, puis se recula quand la reine Kasumi fit revenir Itherael et le reste des anges de la pureté dans la pièce, suivi de près par Aidan. Ce dernier, curieux depuis l'annonce de Kasumi quelques minutes auparavant quant à la source du mal d'Hitomi, prit la parole en premier.


Excusez-moi de paraître si importun, reine Kasumi, mais j'aimerais savoir ce que vous avez découvert sur le mal d'Hitomi, ça compte beaucoup pour moi...


J'allais y venir, dragon. Pour le moment, ce que nous redoutions, est arrivé. Un contact dans l'outremonde m'a confirmé qu'un esprit élémentaire est sorti d'Hitomi, et qu'il a parlé de son seigneur. L'esprit en question a été vaincu, mais le plus inquiétant est qu'il s'agissait d'un esprit de feu.

Ce n'est pas bon cela. Le seigneur du feu Ragnaros est le pire des élémentaires, et le plus dangereux. Mais je ne comprends pas, mon peuple n'a pas été capable de voir que cette fille avait en elle un tel esprit ? Il a dû être bien caché... Peut-être un sceau...

Peu importe, nous savons à présent que Ragnaros prépare un retour en force, je ne peux cependant rien faire pour le moment... Mais nous ne pouvons pas attendre sa venue sans rien faire. Capitaine Itherael, vous allez descendre sur la Yokume avec votre forme actuelle, et chercher des indices sur une quelconque faille. Vous allez commencer par suivre le fil conducteur du portail ouvert par Marbus, et suivre ensuite les pistes. Si le seigneur Ragnaros a trouvé un moyen de revenir, c'est que ce portail doit être lié. Joué avec les failles dimensionnelles et un pouvoir qui nous dépasse est dangereux... Imbécile de Marbus et d'Azelia...

Bien ma reine, je me prépare de ce pas à partir pour la Yokume.


Le capitaine céleste s'inclina devant Kasumi, puis fit volte-face en direction de la sortie. Après cet interlude, la reine reprit la parole, cette fois-ci au sujet d'Hitomi, d'une voix moins sûre, et beaucoup plus inquiète, presque désolé.


Quant à ce qui frappe la jeune Hitomi, ce n'est pas un mal qu'on peut guérir, elle a vécu avec cet esprit toute sa vie, son esprit et sa source de vie étaient partagés avec cet être élémentaire. En quittant son corps, elle n'est plus en mesure d'être réveillée... Le seul moyen de la faire revenir parmi nous, serait qu'elle possède de nouveau un esprit en elle, pour combler le vide que ce dernier a laissé.

Je vois... J'aimerais vous parler en privé reine Kasumi, quand cela sera possible.

Plus tard, dragon, je dois en premier lieu avertir mon contact dans l'outremonde de la position exact de l'artefact. Ensuite, je m'occupe de vous. En attendant, je vous invite à rester auprès de cette fille, je vous rejoindrai quand j'aurai fini. Quant à vous Sinaë, faites ce que vous avez à faire.

Bien, reine Kasumi, je vais attendre ici.

Je m'occupe de lever le voile... Ma reine.


La reine Sinaë se dirigea vers la sortie, tandis que la reine Kasumi se volatilisa de nouveau en ne laissant que des pétales de fleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasumi
Reine
Reine
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Pays Céleste

MessageSujet: Le prix d'une vie   Lun 18 Nov - 12:56

Après avoir réglé le problème de l'artefact, Kasumi retourna à l'infirmerie, à la rencontre du jeune dragon. Quand elle arriva dans la salle, d'un simple mouvement de main, les anges présents dans la salle à l'exception d'Aidan sortirent immédiatement. La reine était à présent seule avec le jeune prince des dragons célestes.


Vous avez demandé à me parler en privé, dragon. Excusez mon retard, j'ai dû régler un problème, mais à présent, je vous écoute, de quoi voulez-vous me parler ?


Ne vous excusez pas, je comprends que vous soyez occupée. Merci de m'accorder cette audience reine Kasumi. Je souhaiterais vous parler au sujet d'Hitomi et de ce que vous avez dit pendant l'échange de tout à l'heure.

Je vois, je suis désolée pour votre amie, dragon... Mais nous ne pouvons rien faire pour le moment, une simple guérison ne suffirait pas à la réveiller.

Mais vous avez parlé d'un possible moyen de la sauver, en comblant le vide de l'élémentaire de feu, par un autre esprit, n'est-ce pas ?

… Non, c'est impossible, je vois ce que vous avez en tête, dragon. Vous êtes le prince des dragons célestes, vous ne pouvez pas donner votre âme pour une mortel, vous avez perdu la raison ? Je ne sais pas ce que représente cette fille représente pour vous, mais de là à lui donner votre esprit et votre âme...

Je comprends votre étonnement, mais ma décision est prise, j'en connais les enjeux...


Aidan s'arrêta quelques secondes, puis regarda fixement la reine Kasumi dans les yeux avec des yeux jaunes brillants, signe reconnaissable des dragons célestes. Il s'exclama par la suite d'une voix douce et respectueuse, comme à son habitude.


… Je ne cherche pas à vous convaincre, reine Kasumi. Mais sachez simplement que cette « mortelle » m'a sauvé, moi, un être divin. Mes pères m'avaient envoyé sur la Yokume pour que mon peuple puisse garder un œil sur l'extérieur. Après la coupure de la tour de l'éternité par votre père, l'archange suprême, mes pères ont décidé de garder un œil sur ce monde, car comme vous le savez, la lumière a été rendue utilisable pour les mortels grâce à l'essence déversée.

Je ne vois pas vraiment où vous souhaitez en venir, dragon ? Je conçois parfaitement que cette fille vous a sauvé la vie, mais est-ce suffisant pour lui donner la vôtre ?

Je le vois dans vos yeux, Kasumi. La haine, la colère. Vous accomplissez ce qui vous semble juste, et vous le faite avec merveille. Mais cette rage en vous qui n'a plus lieu d'être vous cache la visibilité. Vous avez vécu 21 années sur la Yokume, vous aussi, vous vous êtes fait des amis, vous avez eu une famille, fictive certes, mais vous les aimiez. Vous avez quelque chose que vos pères n'avaient pas, une expérience de la Yokume, vous avez souffert et évolué avec ces êtres que vous qualifiez de « mortels ». Vous avez plus de deux millénaires de souvenirs, mais n'oublier jamais les 21 années qui ont fait de vous cette personne que vous êtes. Oubliez votre haine, et votre colère, c'est ce qui vous bloque Kasumi, ce qui vous fait oublier votre véritable but... Vous avez la puissance, le contrôle, vous avez tout le nécessaire pour réussir, et faire ce pourquoi vos pères et mon peuple se battaient main dans la main. La paix et la défense des mortels. Nous ne devons pas les mépriser, mais les protéger. Ne m'en voulez pas, mais mon ouï de dragon m'a permis d'entendre votre échange avec la reine Sinaë, et si je puis me permettre, je n'ai vu dans vos paroles que la haine et la colère, encore une fois. Cela vous rend hautaine et injuste, envers des personnes qui ne le mérite pas. Vous devez montrer le respect, mais pas en devenant tyrannique, mais en vous montrant juste et réfléchi, comme l'étaient vos pères. Pardonnez mes paroles et le manque de respect dont j'ai pu faire part dans cet échange...


La reine Kasumi semblait pensive, comme perdue dans ses pensées. Les dire du dragon l'avaient atteint directement. Elle ne savait plus dans quelle direction aller. Elle se souvint des paroles envers Sinaë, et de sa façon de traiter les mortels avec un tel dénie. Mais d'un autre côté, elle se devait d'être impassible et réaliste, la Yokume n'était pas comme à l'époque de ces pères. Mais était-ce vraiment la bonne méthode ? Et pourquoi toute cette haine et rage, continuent de la pousser, alors qu'elle a tout ce qu'elle désire ? Tant de questions remisent en cause par de simples paroles...



Ce n'est pas grave, dragon... Vous avez raison, je ne suis pas comme mon père, et ma mère. Je ne vis pas dans le même monde qu'eux, tout a changé, pendant leur existence, les peuples divins étaient respectés. Maintenant, tout est différent, les dragons célestes, inconnu, les archanges, même pas un livre qui en traite, les dragons blancs, des ennemis publics traités comme des démons. Le monde que tu aspires dragon, n'existe plus... Il n'y a plus que haine et trahison, avant les démons avait un but, de l'honneur, à présent ce n'est que des imbéciles comme Marbus ou Azelia. Les mortels sont devenus pitoyables, NOUS leur avons donné la lumière, les guerres livrées par les divinités telles que les dragons blancs, les célestes, les archanges, les valkyries on permit de rendre la Yokume vivable, et le seul remerciement qu'on reçoit c'est l'oubli et le non-respect. Dans ce nouveau monde, le seul moyen d'avoir le respect qu'on mérite est de l'imposer par la force. Vous parlez de ma haine et de ma rage, sachez que c'est les mortels qui m'ont forgé une telle haine. En seulement 21 années d'existence, j'ai vu des pays s'effondrer, des actes de trahison, de la violence gratuite... Ce monde ne mérite plus notre protection et notre sympathie, ils ont décidé de rompre avec l'honneur et le respect de ceux qui les protègent. J'essaye simplement de rétablir ce qui doit être rétabli, dragon... Il y a encore quelques minutes, un mortel, pourtant issu d'un noble peuple, a osé profaner de pitoyables menaces envers mon peuple, citant sa reine pathétique... Il n'y a plus aucun respect, même entre peuples divins... Comment voulez-vous que j'agisse comme mes pères, quand leurs méthodes ne fonctionnent plus ?

Je ne vous demande pas de changer votre façon d'agir, mais de réagir, de gouverner. N'oubliez pas ce que vous êtes et ce que vous devez représenter, une lumière dans les ténèbres, une étoile dans la nuit. La Yokume a justement besoin de cette étoile en ces temps sombres... Le respect, vous l'obtiendrez Kasumi, j'en suis certain, mais ne l'imposé pas, il faut que ce soit un respect de confiance, un respect mérité. Continuer de faire perdurer votre peuple et votre ambition, et laisser la Yokume vivre sa vie si vous ne voulez pas lui venir en aide et que pour vous, c'est trop tard. Quoi qu'il arrive sur la Yokume, à présent, vous êtes intouchable ici, dans votre royaume. Mais rappelez-vous de cette étoile que vous représentez, le jour où vous devrez prendre une décision si vous devez aider la Yokume, ou la laisser brûler.

Je comprends ce que vous voulez dire, dragon... Je laisse ma haine et mes souvenirs prendre ma vue... Je n'obtiendrai rien en étant comme mes pères, mais je n'obtiendrai pas non plus ce que je désire, comme cela... En voulant trop en faire ces derniers temps, je ne me suis pas occupée de moi, et de ce que je dois représenter. Je vois clair à présent... Je n'effacerai pas ma haine si vite, mais je peux la diminuer, en me préoccupant de moi et mon peuple en priorité, tout en laissant la Yokume loin de mon esprit... Merci, dragon, vous m'avez montré ce que j'ai perdu de vue ces derniers mois.


La reine semblait toujours pensive, mais beaucoup plus sereine, comme si le dragon lui avait lancé un sort pour lui ôter toute rage sur le moment. C'était un sentiment si agréable, qu'elle espérait que c'était permanent. Mais elle savait très bien que c'était simplement les mots du dragon qui lui avait ouvert un peu les yeux et que cette paix ne dura pas dans son âme, il reste trop de problèmes à régler. Mais dorénavant, elle voyait plus clair ses objectifs, ses rêves. Il restait cependant un problème : Hitomi. Pour Kasumi, c'était impensable, incompréhensible un tel acte de la part d'un être tel que ce dragon. Un sang royal qui se sacrifie pour une simple mortelle...



Sinon, quant à votre demande de tout à l'heure, je ne comprends toujours pas, ce que représente cette fille, pour vous, à part qu'elle vous a sauvé la vie... Vous êtes un être divin Aidan, pas un simple démon ou un dragon de bas-étages. Donner votre âme à une mortelle, est purement de la folie, vos pères n'approuveraient pas, j'en suis certaine, dragon.


Cette mortelle m'a sauvé alors que j'étais à l'agonie, je lui dois la vie. Elle a pris soin de moi, c'est occupée de moi, j'étais son seul ami... Elle me racontait sa vie, son passé. Elle était rejetée par son village, les gens étaient haineux envers elle comme si elle avait la peste. Elle ignorait pourquoi, ce n'était qu'une enfant, elle ne méritait pas un tel traitement, à cet âge, on est fragile, et on forge notre esprit, notre haine... Et tout ça pourquoi ? Pour avoir abrité un esprit maléfique en elle. Elle a vécu une vie de dénie et de rejets. Personne ne mérite ça, personne ne doit mourir sans avoir connu la paix intérieure, le bonheur. Mes années avec cette fille, ont été les meilleurs de ma longue existence. Vous parliez de mortels tout à l'heure, c'est là, où je veux en venir, reine Kasumi. Peu importe qu'on soit divin, démon, humain. L'amitié et l'amour ne s'arrêtent pas à ça, les êtres qui comptent à nos yeux doivent être protégés, peu importe nos différences ou le prix à payer.. Je suis sûr que vous comprenez cela. Vous aurez certainement un jour, ou avez déjà, un être pour qui, même vous, la déesse du destin, serez prête à donner sa vie.


Les mots du dragon étaient encore une fois, assez perturbant, mais Kasumi ne pouvait s'empêcher de reconnaître la vérité. Le dragon était dans le vrai, elle-même aurait été jusqu'à se sacrifier pour ses parents adoptifs à l'époque. Au fond, elle savait qu'elle ne ferait pas changer d'avis le dragon, il a pris sa décision.


Vous êtes vraiment sage, dragon. Vous connaître a été un honneur pour moi, et m'a beaucoup apportée. Je tenais à vous remercier. Si vous tenez vraiment à faire le partage, il faudra que nous allions à la tour de l'éternité et que vous soyez tous les deux en transe et purifié pour que je puisse fusionner votre âme à la sienne...

Je sais ce que vous pensez, reine Kasumi, mais ne vous inquiétez pas. Dès que je me tremperai dans la source de l'éternité, vous pourrez par la suite, apercevoir mon peuple. Inutile de leur raconter mon acte, ils le sauront et au risque de vous étonner, ils ne jugeront pas ce dernier. De plus, mon âme ne sera pas morte, je persisterai dans cette mortelle.

Vous savez ce que ça veut dire également ? Elle aura tous vos pouvoirs et votre essence, ce qui signifie que vous faite cadeau de l'immortalité et de la divinité à une simple mortel...

Inutile de me le rappeler, je le sais, et je l'accepte, c'est mon âme, mon esprit, et j'en ai décidé ainsi, il en sera pas autrement. De plus, cette mortelle ne vous est pas étrangère reine Kasumi. Vous l'avez déjà rencontré, chercher dans vos souvenirs. Sachez également que c'était la fille de votre mère adoptive. Avant d'être une reine, c'était une kunoichi, c'est à cette époque qu'elle a eue cette jeune fille, et sûrement à cause de ce lien avec l'ancien pays du ciel qu'elle a été désignée pour porter cet élémentaire en elle...

… Cette mère adoptive ne m'en a jamais parlé... J'imagine que ce n'était pas un enfant désiré. Alors même mes parents adoptifs étaient des monstres sans cœurs... Renier un enfant pour avoir sa place au pays du ciel.. Mes beaux-parents descendent de plus en plus dans mon estime... Pitoyable mortel ambitieux.. Ils ont eu que ce qu'ils méritent, faut croire. Je sais pourquoi vous me dites cela, dragon, vous souhaitez que je veille sur elle, c'est ce que je comptais faire de toute évidence. Vous avez ma parole. Et si vous avez entendu ma discussion avec Sinaë tout à l'heure, vous savez sans doute que je tiens mes promesses.


La reine Kasumi fit revenir les anges de la pureté à l'extérieur, et ordonna à ces derniers de transporter la jeune fille, devant la tour de l'éternité en attendant que la reine arrive. Le dragon suivi les anges vers la tour, laissant la reine seule, dans la pièce. Cette dernière semblait tout de même pensive, surtout aux dernières paroles du dragon. Jusqu'où peut aller la folie des mortels pour le pouvoir et ses ambitions ? Cette haine apaisée il y a quelques minutes, brûlait de nouveau. Elle serra ses poings très forts sans s'en rendre compte et ses yeux devinrent aussi brillants que le soleil. Elle n'avait qu'une envie, c'était de purifier ce monde, mais elle se souvint des paroles du dragon, puis calma sa rage, pour l'instant. Elle resta dans la salle de l'infirmerie quelques minutes, immobile, à penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'infirmerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Non, pas l'infirmerie ! [PV Lili ^^] [FINI]
» L'infirmerie
» L'infirmerie du palais ...
» Vive l'infirmerie et ses bons petits matelas douillets... [PV. Shiroi]
» Bienvenue à l'infirmerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokume Peace :: Territoires :: Légendia :: Éternia :: Célestia :: Cité-
Sauter vers: